[Campagne] Invasion brisée

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Atia le Mar 5 Déc 2017 - 15:19

La libération d’Ananta
3 décembre 37

Ce rapport décrit comment le plan pour libérer Ananta s’est déroulé et s’est soldé par une victoire sur nos ennemis nagas grâce au concours des troupes trolles de Zystraland et de l’élémentaire Hyndra.

Comme nous l’avions décidé avec l’élémentaire durant notre précédente opération, nous avons lancé les différentes étapes du plan visant à la libération d’Ananta. La première étape était la fin du rituel mis en place par Zystra puis l’aide de ses chamans pour renforcer Hyndra. Ce point était crucial pour aider notre alliée mais était particulièrement dangereux car cela voulait dire que notre camp n’était plus protégé par de la magie. Avant d’engager ces rituels, nous avons donc renforcé nos défenses, elfes et trolls côte à côte. Une fois assurés d’être prêts à recevoir l’adversaire, Zystra baissa ses défenses. La réaction ne se fit pas attendre. Les Nagas lancèrent un vaste assaut contre notre base depuis la côte, tentant d’enfoncer nos défenses. Cependant, leur attaque se brisa contre nous et une mêlée sanglante s’engagea.

Pendant que nous combattions, et assurés que l’ennemi ne pourrait pas reculer, Zystra donna le signal à ses chamans d’invoquer et de renforcer Hyndra pour qu’il se lance à l’assaut de la prison naga afin de libérer notre alliée. De notre côté, les combats continuèrent, des renforts ennemis arrivèrent pendant que nos troupes commençaient à subir des pertes. Cela dura jusqu’à ce qu’un immense myrmidon gangrené n’arrive et manque de complètement briser notre ligne de défense. Nous avons tenu vaille que vaille jusqu’à ce qu'Hyndra jaillisse soudain hors des flots et ne massacre le myrmidon, retournant complètement notre combat qui passa d’indécis à victoire écrasante.

Après notre victoire, l’élémentaire nous confia Ananta, un peu secouée par tout ce qui s’était passé, et nous annonça que nous étions quittes avant de partir. Zystra reforma alors le rituel de défense et nous avons pu récupérer et soigner nos nombreux blessés. Cette défaite naga leur a porté un coup particulièrement lourd : une de leurs armées et une de leurs prisons ont été ravagées. De notre côté, nous avons retrouvé une source d’informations de premier ordre. La suite s’annonce sous de meilleurs auspices.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4606
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Finë le Ven 8 Déc 2017 - 13:47

Rapport de mission du 6 décembre 37


Ce soir là, alors que nous discutions entre nous, Zystra vînt nous trouver accompagnée d’un Orc qui nous était alors inconnu, Gromush ou Gramok, je ne m’en souviens pas vraiment, après tout les noms orcs se ressemblent tous. Bref, cet Orc avait été séparé de son unité et allait nous accompagner quelques temps dans nos missions.

Mais je m’égare, Zystra est donc venue nous présenter la suite de son plan contre les Nagas. Au moyen d’un rituel, elle compte priver les Nagas de la force que leur confère la corruption de la Légion pour nous en faire profiter ainsi qu’à ses guerriers. Alors, je n’ai pas énormément de connaissances sur la culture trolle (si on considère qu’ils en ont une) mais je nourris quelques doutes sur ce plan, mais comme les autres avaient l’air de comprendre et ne s’en inquiétaient pas, je suppose que tout va bien.

Bref, le plan était donc d’attaquer et de prendre possession d’une île aux mains des Nagas, les Fils de Quel’Thalas ont donc embarqué sur le Drakkar et les “Boyz de Zystraland” (sérieusement c’est quoi ces noms…) ont embarqué à bord de canoës, personnellement j’aurais évité car si les Nagas les avaient attrapé la-dedans... Bref.

Le trajet jusqu’à l’île s’est fait sans encombre, mais une fois arrivés, nos navires furent la cible d’une multitude de projectiles magiques, certainement que leurs sorcières ont pu repérer notre approche. Mais cela ne nous a pas empêcher de débarquer sur l’île et tandis que la majorité des nôtres sautait sur les guerriers nagas proches du navire et donc proches de l’eau, j’optais personnellement pour ouvrir la voie vers les ruines qui habitaient la plage avec les Trolls qui malgré leurs embarcations rudimentaires ont réussi à débarquer également.

Le combat fut assez court mais brutal et les Nagas se défendirent du mieux qu’ils le pouvaient, mais même l’invocation d’un infernal et d’éclairs sur nos troupes ne nous stoppèrent pas et nous avons pu avancer avec nos alliés jusqu’aux ruines où certains Nagas avaient pu fuir pour retrouver leur maîtresse.

La suite du combat a été... Oui, le mot exact est probablement un massacre que ce soit nos projectiles explosifs, nos charges brutales ou alors la rage qui prit nos alliés trolls. C’est un déluge d’attaques mortelles qui tomba sur les Nagas, ne laissant que des cadavres, cadavres que les Trolls ont dévorés d’ailleurs, qu’on ne vienne pas me dire qu’ils sont saints d’esprit, ces gens.

Bref, une fois leur repas terminé et sans autre ennemi visible, c’est vers nous qu’ils se tournèrent, le regard toujours fou et une envie de tuer clairement perceptible. Que j’aurais aimé qu’ils se jettent sur nous, mais malheureusement Zystra les calma assez rapidement et nous avons pu nous installer sur l’île, nous sommes maintenant en attente de la suite qui dépend de cette Trollesse et son rituel à base mojo et autres grigris trolls.

Finë Täel, Chevalier au service de la maison Aubéclat, de l’Ordre des Fils de Quel’Thalas.
avatar
Finë
Ouvrier
Ouvrier

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 26/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Cenaya le Dim 10 Déc 2017 - 14:37

Rapport de mission du 8 décembre 37


En début de soirée, la sorcière trolle Zystra avait terminé les préparatifs de son mojo à effet "qui se coule", utilisant entre-autres des morceaux de nagas, dans le principe c'est un puissant sort de drain vital censé affaiblir l'ennemi et nous renforcer. Nous étions dans les préparatifs de mission, la naga récupérée, Ananta nous servirait de guide, elle nous donna quelques informations utiles comme le fait que sa tribu soit liée par un sort d'unité via un tatouage, sorte de glyphe inscrit sur leur peau, le noms des chefs : la matriarche Takashaka et leur champion guerrier Vasuki, et d'autres informations moins utiles...

L'assaut commença, une fois le mojo terminé, par la mer, guidés par la Naga récupérée, vers une plage plus isolée de leur île, groupe d'attaque composé des Fils de Quel'Thalas, d’auxiliaires et des "Boyz" de Zystra ainsi que de moi-même.

Le mojo une fois activé prit la forme d'un épais nuage qui envahit rapidement la plage gardée par un groupe de Nagas, ce nuage, une fois à leur contact, draina leur force vitale et le Fel des Nagas, les rendant affaiblis. L'attaque fut lancée à ce moment, un groupe rapide mené par la Légat Atia Silverswell dont je faisais partie attaquant à revers et le reste en attaque frontale. Les Nagas n'opposèrent que peu de résistance, et furent faciles à éliminer, j'avais déjà supprimé une sorcière, et une autre tenta avec beaucoup d'incompétence des attaques magiques que je n'ai eu aucun problème à surclasser, et à la foudroyer... Le seul vrai danger venait de leur colosse qui a manqué de m'écraser, mais il fut rapidement encerclé et abattu. Les Nagas rebelles ont été libérés, autant qu'ils servent...

Une fois la zone nettoyée, le groupe d'attaque avança vers le point névralgique du camp,  il y a eu le second effet "qui se coule", le mojo a renforcé le groupe de l'énergie vitale drainée à ces bestiaux. Ce qui devait être la matriarche et son champion se tenaint au centre avec l'image de Sonya... Ou de sa copie? Ça pose question mais force est de constater que son cas n'est pas encore réglé, nous devrons sans doute le faire nous-mêmes...

L'attaque a été lancée sans attendre, nous avons déchaîné nos sorts de zones et explosifs, avant de charger l'ennemi qui a rapidement succombé. Mais cela a laissé le temps à Sonya, ou sa copie, ou un démon se faisant passer pour elle, d'user du tatouage inscrivant leur magie d'unité pour drainer d'un coup le reste de l'énergie vitale des Nagas encore en vie ou mourants pour activer un large portail gangrené, sort qui avait été déjà préparé à l'avance, n'attendant que la bonne occasion visiblement. Ce portail a permis au seigneur des abîmes Annihilarius de revenir, lui et une armée de démons, sur Azeroth. Il avait clairement l'avantage du nombre et ça aurait été trop risqué, les "Boyz" ont viré berserkers et ont attaqué pour les retenir et nous nous sommes repliés vers l'île de Zystra.

Ombre et Arcanes.

Cenaya Sombrevent.
avatar
Cenaya
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 236
Date d'inscription : 25/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Arévas le Mar 12 Déc 2017 - 12:47

Retour à la Halte de la Renaissance
Le 10 décembre de l'an 37

Ce jour-là, l'ambiance était morose à Zystraland suite à notre retour vendredi. Ce qui aurait dû être une victoire éclatante contre les Nagas s'était transformé en repli, certes en bon ordre mais inattendu, face aux renforts démoniaques menés par le seigneur des abîmes Annihilarius. La Légat Silverswell avait tenté de contacter le Colonel Oeil-mort pour lui rendre compte de ce dénouement, mais la présence du Fel à proximité empêchait le contact à travers la gemme enchantée dédiée aux communications. Heureusement, le sort de défense de Zystra sur le village troll permettait de tenir la magie gangrenée à l'écart et la gemme s'activa.

L'image du Colonel apparut, visiblement soulagé d'avoir enfin de nos nouvelles. Hélas, il fut vite déçu en apprenant l'arrivée d'Annihilarius, malgré les efforts de la Légat Silverswell pour mettre en avant le fait que les Nagas avaient été vaincus. Dans les faits, les Nagas étaient certes éliminés mais leur base était à présent occupée par des démons fraîchement invoqués, l'endroit restait donc une épine dans le pied des forces du Déclin de la Légion et continuait de compromettre l'avancée vers la Tombe de Sargeras. Le Colonel Oeil-mort nous ordonna de le retrouver à la Halte de la Renaissance pour faire le point avec l'Archimage Khadgar, auquel il rendrait compte des derniers événements durant le temps de notre transport.

Quelques heures après, de retour à la Halte de la Renaissance, au bureau en plein air du Colonel, l'image de l'Archimage nous attendait. La Légat put faire un rapport détaillé de notre mission avec Zystra et aussi pourquoi Annihilarius nous en voulait autant. Khadgar décida de mettre la rancune du seigneur des abîmes à profit, mais pour l'heure il avait une autre mission à nous confier. Mais d'abord, il nous informa que le contact avec les autres groupes avait enfin pu être rétabli. La Ranger-Commandante Aleanora Marchelune et ses Sentinelles, accompagnées par Kheylor et les Illidari, avaient progressé par la voie Nord-Ouest et approchaient de la Tombe de Sargeras par ce flanc. Karwenna et les Réprouvés avaient suivi une des voies centrales, en parallèle de la troupe de l'Archimage, afin de concentrer l'attention de la Légion sur eux, les deux armées étaient à présent en vue de la Tombe. Les Vrykuls du Jarl Guulbafr le Large avaient reçu des renforts de Touche-les-Cieux et avaient contourné le Rivage Brisé de manière à approcher la Tombe du côté Nord, par l'arrière, ce qui devait arriver sous peu. Enfin, Zystra et les Trolls avaient pour l'heure une autre mission mais nous rejoindrait par l'Est à l'issue.

L'Archimage nous annonça alors notre mission, pour le moins surprenante : prendre du repos. Même si cela nous convenait à première vue, nous étions dans l'interrogation. Khadgar nous expliqua cela par une raison principalement technique : il souhaitait que nous accompagnions une nouvelle troupe qui allait venir en renfort, et qui n'était pas attendue avant mercredi. Cette troupe était composée de Nains et menée par Grimdur, que nous avions rencontré lors de notre campagne de soutiens aux Paluns au début de l'invasion de la Légion Ardente. Ce dernier était visiblement ravi de revoir "ses lapins" selon les mots de l'Archimage. La mission des Nains allait être double : ils allaient devoir créer une nouvelle voie d'accès vers la Tombe tout en coupant celle venant de l'ancienne base des Nagas. En plus de nous permettre d'atteindre la Tombe et de rejoindre les autres groupes, cela devrait forcer Annihilarius à mener l'affrontement là où Khadgar le voulait. L'Archimage nous demanda donc de nous préparer en conséquence.

Une fois la réunion terminée, l'image de Khadgar disparut et le Colonel nous permit de prendre congé. Profitons de ce temps de repos tant qu'il dure, nous avons des forces à reprendre, du matériel à réapprovisionner et des armures à réparer. Mettons ce temps à profit pour être parfaitement prêts à affronter Annihilarius et le renvoyer au Néant distordu.

Puisse la Lumière nous guider.

Lieutenant Arévas Summerbreeze

_________________
"On ne facture pas la topissitude, ni la séductivité !"
Arévas Summerbreeze, Lieutenant des Fils de Quel'Thalas.

"Allons-y gaiement !"
Minélis Silverbow
avatar
Arévas
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 2301
Age : 30
Localisation : Dans son Bureau
Date d'inscription : 21/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Hanorya le Ven 15 Déc 2017 - 17:37


Enseigne H. Lynalis
Ordre des Fils de Quel’Thalas
Le mercredi 13 décembre de l’an 37




Rapport de mission





Evènement : Récupération et sauvetage des renforts nains.


Alors que nous étions en conversation avec le colonel Œil-Mort dans son bureau à ciel ouvert, une canonnière remplie de poudre et de Nains s’approcha de notre camp. Les réactions ne se sont pas faites attendre. En effet, beaucoup d’entre nous redoutaient la réaction de la Légion face à un engin aussi gros et… lent. Nous avions eu raison car la Légion ne tarda pas à faire tonner ses gangrecanons sur l’aéronef. Bien que ce dernier put réussir quelques manœuvres d’esquive, il fut impacté à de nombreux endroit et commença a piquer du nez. Suivi d’une longue et épaisse fumée noire, la canonnière de l’Alliance fonça en direction du sol, vers un petit archipel d’îles jouxtant la cote. Le Colonel n’a même pas eu besoin de nous donner nos ordres d’aller aider les Nains, nous lui avions déjà donné notre intention.

A l’approche de la canonnière en proie aux flammes et aux explosions éparses dues à sa cargaison spéciale, nous avons rencontré Grimdur après nous avoir fait traités de démons et de l’habituel salut de canons des membres de l’Alliance. Ça va finir par se retourner contre nous si vous voulez mon avis. Un jour, il y en aura un qui tirera. Après ces modalités, nous nous sommes mis en œuvre pour sauver un maximum de barbus et d’équipement qui pouvait l’être dans cette épave. Je tiens à saluer le travail de Pims qui a été très professionnelle et que sans ses premiers soins, beaucoup de Nains ne seraient plus là pour trinquer. Après quelques heures de recherche, de traitement et de mise en sécurité, nous nous sommes éloignés et avons ramené tous les blessés rencontrés auprès du bassin des druides pour terminer leur guérison.

Dans le même temps, Grimdur nous expliqua que la majorité de son équipage avait pu quitter le navire avant le crash et qu’ils devaient se rassembler plus bas dans la vallée. Nous sommes donc partis à leur rencontre. Une grande partie des troupes était là et n’avait que quelques ecchymoses. Cependant, un des éclaireurs nous appris que l’une des escouades avait pris un mauvais vent et était allée se perdre plus au nord. Nous nous sommes donc mis en route pour aller rejoindre cette escouade, Grimdur et l’éclaireur pour nous accompagner et nous guider. Grâce à la Lumière, ils n’étaient pas très loin mais la Légion les avait déjà trouvés. En plein combat, ils ont réussi à se fortifier à la hâte au sommet d’une colline à laquelle il n’y avait qu’un seul versant. Une position idéale à défendre mais aussi, pour nous, à aller attaquer leurs assaillants. Notre charge fut dévastatrice, les démons ne s’attendaient sans doute pas à une telle attaque dans leur dos. Mais à peine avons-nous pu rejoindre l’escouade perdue qu’une autre troupe de la Légion approchait. Avec notre position et le talent naturel des Nains à défendre une position haute, nous les avons laissés venir. Les démons ont engagé le combat et ont perdu. Je dois tout de même avouer qu’ils nous ont donné du fil à retordre mais c’était sans espoir pour eux. Le combat terminé, nous avons raccompagné les Nains auprès des druides.

Les renforts nains sont bien arrivés mais dans un état lamentable et en ayant perdu une très grande partie de leur équipement. Les canonnières naines ne chanteront pas.

Je ne sais pas comment qualifier cette mission, sauvetage des renforts réussi ? Dans tous les cas, la robustesse des Nains et leur ingéniosité nous seront profitables.

Enseigne Hanorya Lynalis, Fille et Guerrière de Quel’Thalas
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 995
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Atia le Dim 17 Déc 2017 - 13:40

Le sauvetage du Soldat Gryandin
15 décembre 37

Les Nains étaient encore en train de récupérer après leur crash quand Grimdur vint nous chercher pour une nouvelle opération de sauvetage. Des parachutistes avaient été détectés à plusieurs endroits et des missions de sauvetage étaient en cours de préparation. Au vu des effectifs, nous avons bien entendu été mis à contribution pour récupérer un de ces groupes.

Notre objectif était une petite île au large de notre position, recouverte d’antiques ruines elfiques. Nous l’avons rejointe avec notre drakkar vrykul et avons débarqué sans attendre, écrasant quelques langues de wyrm durant notre accostage. En réalité, les ruines étaient infestées de ces petits démons insupportables. Nous avons dû les affronter ainsi que des gangregardes venus les surveiller mais nous n’avions pas encore de traces des Nains. Les recherches ses poursuivirent sur l'île jusqu’à ce que des bruits de combat nous arrivent de l’autre versant de l’île. Nous nous y sommes précipités. Mais avant d’arriver, nous avons été bloqués par un groupe d’Erédars maintenant un portail. Celui-ci déversait des démons pour attaquer le versant ouest de l’île. Nous avons attaqué ces démons pour défaire le portail et mettre fin à ce flot.

Après notre victoire, nous nous sommes précipités vers les lieux de l’affrontement pour découvrir les Nains réfugiés dans une tour en ruines faisant face à des nuées de démons attaquant sans cesse telle une horde d’insectes. Les Nains se défendaient avec fusils, explosifs, armes de corps à corps pour repousser cette marée, bien retranchés dans le bâtiment renforcé par des barricades. Nous sommes alors intervenus en toute hâte pour frapper dans le dos de l’ennemi avec nos explosifs et nos armes. Ceux-ci, pris par surprise, eurent bien du mal à réagir. Le nombre impressionnant de démons écrasés entre nous et la tour les empêcha de manœuvrer facilement, ce qui fut un avantage majeur pour nous.

Broyés entre Nains et Elfes, les démons furent massacrés impitoyablement, sans la moindre chance. C’est à ce moment que le “stratège” érédar qui avait élaboré ce plan audacieux "d’attaque massive en ligne droite contre les Nains" apparut. Il parla d'une voix forte et autoritaire, demandant si les Nains étaient enfin vaincus et voyant le carnage… il repartit comme il était venu. Curieux chef de guerre mais la mission était enfin accomplie. Nous avons alors traité les blessés pour le voyage puis évacué les Nains dirigés par le soldat Gryandin jusqu’à la base. Sur place, ils purent être soignés et réintégrés à leurs forces. Grimdur nous félicita chaleureusement.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4606
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Hanorya le Lun 25 Déc 2017 - 9:17


Enseigne H. Lynalis
Ordre des Fils de Quel’Thalas
Le mercredi 20 décembre de l’an 37



Rapport de Mission



Evènement : Déplacer des montagnes.


Ce jour-là, le Colonel Œil-Mort nous appela à son bureau pour nous faire un briefing. En effet, Grimdur lui avait proposé une idée que le Colonel comptait bien utiliser.

Le chef des Nains nous proposa comme ça de demander à la montagne de se pousser. Tout simplement. Je ne vous cache pas que nous avons failli éclater de rire mais vu l’air sérieux de notre ami court sur pattes, nous nous sommes résignés. Il n’empêche que nous avons laissé fuiter quelques moqueries que nous avons comblées en demandant des précisions. Grimdur, confiant, nous lança directement qu’il allait mettre ses chamans au travail et qu’il avait toute confiance en leurs capacités. J’ai pu voir de mes yeux les exploits chamaniques quand les élémentaires répondaient à leurs suppliques, et ils pouvaient tout à fait faire bouger une montagne ou quoi que ce soit pour nous laisser une route praticable. Cela pouvait marcher. Cependant, nous restions encore très sceptiques, moi en tout cas, car les élémentaires du coin sont meurtris depuis des centaines de jours, dès lors que la Légion a pris d’assaut la Tombe. Est-ce qu’ils allaient leur répondre ? Et s’ils répondaient, allaient-ils accepter leurs suppliques ? Ça laissait beaucoup de questions mais le Colonel trancha et nous demanda d’accompagner notre ami Grimdur et ses troupes en vue d’effectuer cet appel aux éléments.

Une fois rendus sur place, les chamans ont commencé leur office et comme prévu, beaucoup ont eu du mal à entrer en communion avec les éléments et certains d’entre eux ressentaient leur souffrance et gémissaient de douleur. Après un temps de dur labeur, ils sont parvenus à les invoquer mais cela prit une tournure désagréable. Juste avant que les élémentaires n’arrivent, les chamans nous ont prévenus qu’ils étaient hostiles. Ou plus précisément, ils étaient manipulés et ne pouvaient faire autrement que nous attaquer. Soit. Nous étions déjà préparés à ce qu’un coup de ce genre arrive. J’aime bien les éléments mais je ne leur ferai jamais pleinement confiance. Le combat ne tarda pas.

Deux élémentaires de chaque type nous encerclaient, nous et les Nains. Les chamans continuaient à libérer les élémentaires de leurs chaines mais il s’avéra que c'était plus simple de les briser nous-mêmes. Ainsi, nous avons lancé l’assaut et avons pris l’initiative de leur porter le premier coup. Et le premier sang… Sans doute un peu surpris qu’une troupe telle que nous leur rentrions dedans aussi généreusement, notre premier assaut fit des ravages. Mais c’est d’élémentaires que l’on parle. Ces créatures ne ressentent que très peu la douleur physique et la fatigue. Je n’ai pas besoin non plus de rappeler leur puissance brute ainsi que leurs sorts. Les élémentaires usaient de tout leurs pouvoirs. Feu, Terre, Eau et Air s’abattaient sur nous. Je suis sûre que Nemhainn en ferait une belle chanson. Toujours est-il que le combat fut rude. Gramush qui nous accompagnait en prit plein la tronche et ne doit la vie qu’à l’intervention de notre nouvelle alliée Sephea des Sacrenuit. D’autres Fils aussi en ont pris pour leur grade mais grâce à nos talents et à notre endurance… bon, et un peu des chamans nains qui se battaient spirituellement avec nous, nous avons réussi à mettre à terre tout ce petit monde… Pour le voir mieux se rassembler en une seule entité. Un élémentaire immense qui rassemblait les quatre éléments. La partie allait être dure. Mais d’un autre côté, il était seul contre une troupe d’Elfes et une troupe de Nains et dans ces derniers, une escouade de chamans. La bataille ne fut pas épique mais les Skaalad de Tornheim en auront pour quelques générations à chanter ce combat.

Enfin le combat s’acheva mais nous étions en piteux état. Nombreux sont ceux qui ont été blessés et je ne parle pas des armures qui sont en miettes. Alors que nous reprenions nos esprit, les quatre esprits élémentaires, apaisés et libérés, s’avancèrent vers nous. Après une conversation avec les chamans, ils ont accepté de mettre en commun leurs efforts pour aider la Terre à ouvrir une voie à travers la montagne. Mais bien évidemment, cela prendra un peu de temps et il faudra protéger les éléments qui sont encore très vulnérables à la corruption du Fel. Ainsi, en compagnie de Grimdur et des siens, nous avons monté un camp ici pour veiller au bon déroulement des travaux.

La défaite de la Légion se rapproche de plus en plus. On pourrait presque toucher du doigt ce qui n’était il y a quelques années en arrière qu’un rêve inaccessible. Ensemble, Azeroth et Dreanor au complet vont infliger à la Légion Ardente une raclée tellement sévère qu’ils n’oseront jamais remettre les pieds ici.

Pour Azeroth ! Gloire aux Sin’dorei !

Enseigne Hanorya Lynalis, Fille et Guerrière de Quel’Thalas
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 995
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Atia le Lun 25 Déc 2017 - 23:09

Patrouille dans les montagnes
22 décembre 37

Les travaux chamaniques pour isoler l’ancien camp naga et nous ouvrir une passe vers la Tombe se passaient bien. Les élémentaires et chamans travaillaient de concert avec une impressionnante efficacité. Pendant ce temps, nous attendions que les choses avancent, gardant le campement contre les menaces qui pourtant ne venaient pas nous assaillir. Les démons semblaient s’être retranchés sur la Tombe, comme prévu, mais nous étions inquiets et les Nains aussi. Pour nous assurer du départ des démons, nous sommes partis en patrouille vérifier les abords de notre camp et des travaux en cours.

Le paysage était particulièrement périlleux avec les travaux des élémentaires. Une fissure s’ouvrit devant nous, des tremblements de terre, des éboulements, des geysers d’eau, les embûches étaient nombreuses et le décor changeant à chaque instant. C’était à la fois beau et effrayant de voir la puissance des éléments ainsi. Mais heureusement, nous n’avons eu aucun blessé malgré ces multiples dangers, bien que quelques frayeurs, et nous avons fini par arriver dans une zone plus calme et épargnée. Nous avons pu voir l’ancien camp naga depuis une position dégagée et l’ennemi s’était retiré comme nous le pensions. Les offensives conjointes et notre plan avaient marché, l’ennemi était acculé à la Tombe.

Satisfaits, nous avons pris le chemin du retour. Cependant, sur la route, nous avons retrouvé des corps de démons. Ils avaient été tués par des carreaux d'arbalète, des lames et diverses lacérations. Les signes étaient clairs, nous pensions avoir des alliés avec nous et nous leur avons demandé de se montrer, tout en les remerciant. Mais cela ne s’est pas passé comme prévu. Alors que nous leur parlions, nous fûmes attaqués sans sommation et des Worgens tentâmes de nous éliminer. Nous n’avons même pas cherché à négocier face à cette agression. Les Worgens depuis un an ne faisaient qu’attiser bêtement le conflit entre la Horde et l’Alliance. Notre patience était à bout et autant éliminer ces fanatiques tout de suite pour éviter qu’ils n’aillent provoquer d’autres groupes moins raisonnables que nous.

Cependant, avant que nous n’achevions les derniers Worgens, Grimdur intervint avec ses troupes et fit stopper le combat. Le Worgen le menaça tandis que j’exhortai plutôt Grimdur à nous aider face au danger pour la trêve que ces Worgens fanatisés représentaient. La discussion était houleuse mais après hésitation, il décida d’imposer la trêve. En signe de bonne foi, nous avons donc déposé les armes et malgré les réticences du Worgen et d’ultimes menaces, le conflit s’arrêta. Nous sommes rentrés au camp soigner nos blessés et avons envoyé des messages à Khadgar pour prévenir de l'incident, que les Worgens soient punis pour cet acte. Espérons que cela sera fait, en attendant nous avons repris notre travail ici.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4606
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Atia le Mar 2 Jan 2018 - 22:04

En direction de la Tombe
27 au 29 décembre 37

Les Nains et les esprits élémentaires avaient enfin terminé leur travail. Nous avons pu nous mettre en route à travers le chemin ainsi ouvert pour rejoindre la Tombe de Sargeras et servir d’éclaireurs au Colonel Oeil-mort et à son armée. Le chemin était parfaitement dégagé et nous avons progressé malgré l’odeur persistante des Worgens dans les alentours mais ils n’attaquèrent pas. Heureusement pour eux par ailleurs. Tout se passa ainsi sans encombre, nous avons trouvé sur le chemin quelques installations démoniaques abandonnées que nous avons détruites consciencieusement jusqu’à trouver une grotte où nous avons trouvé les corps de soldats de l’Alliance et celui de Sonya ainsi que son communicateur arcanique. Cela nous laissa avec de nombreuses questions. Mais le pire arriva, la Légion nous avait repérés au moment où nous avions touché le communicateur.

Une marrée de démon vint encercler l’entrée de la grotte et nous avons formé un arc de cercle défensif, les Nains formant un rempart de boucliers que nous avons renforcé. Notre défense était solide et les démons sont venus mourir les uns après les autres contre nous pendant des heures. Hélas, leur nombre commença à peser lourdement sur nous. À chacun des nôtres qui tombait blessé ou mort, nos forces diminuaient alors que l’ennemi était toujours plus nombreux. Face à cet état de fait, nous avons fini par décrocher en nous réfugiant dans la grotte et éboulant l’entrée. Ce faisant, nous avons temporisé pour nous reposer et nous remettre de nos blessures. Nous avons aussi cherché des solutions, en vain.

Après un moment de repos et de récupération, sans espoir d'être secourus et sans autre issue, nous avons décidé d'essayer quelque chose. Nous avons décidé de tenter une percée, profiter de l’effet de surprise de notre sortie pour percer la ligne ennemie et nous échapper de cet encerclement. Les chamans ouvrirent la grotte et nous avons chargé soudainement. L’ennemi fut pris au dépourvu, acculé et dut reculer sous notre assaut. Cela semblait se passer conformément au plan, dans un premier temps. Puis la masse finit par absorber l’impact et à nouveau cela devint une guerre d’usure. Mêmes effets, mêmes conséquences, nous avons été petits à petit grignoter jusqu’à ce que deux événements inattendus interviennent. Le premier fut l’attaque des Worgens contre les démons. D’après eux, c’était à eux de nous tuer, pas à de vulgaires démons. Ce faisant, ils nous donnèrent un sursis bienvenu puis ce furent les élémentaires qui arrivèrent. Profitant de la surprise et des combats, ils purent déchaîner leur puissance et brisèrent les derniers démons. Nous étions saufs.

Nous avons soigné nos plaies autant que possible et repris la route, le Colonel comptait toujours sur nous. Nous avons donc continué de suivre le chemin sans plus rencontrer d'opposition jusqu’à arriver à un surplomb proche de la Tombe de Sargeras. Les armées d’Azeroth avaient convergé ici pour assiéger la Tombe et lancer le dernier assaut. Nous avons même ainsi vu le jeune Roi Wrynn retrouver l’épée de son père alors que l’Alliance se déployait. Les démons faisaient des sorties régulières mais étaient repoussés sans cesse. L’attaque finale approche et une fois le Colonel arrivé, la dernière bataille commencera enfin.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4606
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Hanorya le Ven 12 Jan 2018 - 4:02


Enseigne H. Lynalis
Ordre des Fils de Quel’Thalas
Le vendredi 5 janvier de l’an 38



Rapport de bataille



Evènement : Prise de la Tombe de Sargeras.



Il est sans doute l’un des rapports les plus intenses qu’il m’est donné d’écrire tant les événements qui s’y sont déroulés sont importants. Aussi bien dans les faits que dans l’avenir à suivre.

Nous étions à ce moment perchés sur notre falaise avec cette vue imprenable sur la plaine en contre-bas et l’entrée du temple kaldorei. Un ancien temple dédié à Elune mais qui sert de tombe à Sargeras depuis tant d’années. C’est alors qu’un rugissement de défi sonna depuis la Tombe, suivi d’un flot de démons envahissant cette plaine. Kil’jaeden en personne venait provoquer nos forces et surtout l’Archimage Khadgar. Ce dernier saisit cette provocation pour lancer l’assaut contre la Tombe pour en prendre l’entrée et le hall d’accueil. C’est à ce moment-là que notre cher Colonel Œil-mort choisit de nous contacter pour nous donner nos ordres. Notre rôle serait d’aller frapper les flancs de l’ennemi afin de créer une ouverture dans la défense des démons et ensuite venir appuyer et soutenir les efforts des troupes de Karwenna et de Zystra.

Tout autour de nous, il y avait de nombreuses troupes alliées. Venant de tout Azeroth et nombreux sont les visages qui nous étaient familiers et avec qui nous avions eu des missions communes pour en arriver ici. Grimdur et ses courageux Nains, La Ranger-Commandante Aleanora Marchelune et ses Sentinelles kaldorei, Kheylor et ses Illidari chasseurs de démons et enfin le Jarl Guulbafr le Large et ses Vrykuls de Touche-les-Cieux. Sans oublier bien entendu tous ces courageux soldats de la Horde et de l’Alliance qui sont tous rassemblés ici, pour combattre la Légion. Ce soir, cette nuit, la Légion sera chassée de ce tombeau et si la Lumière le veut, le tombeau redeviendra un temple à Elune, purifié de toute trace de corruption.

La bataille était intense, il est rare de se battre parmi une armée aussi nombreuse. C’est également très éprouvant pour les vivants. En effet, le danger est absolument partout et il peut aussi venir de vos compagnons suite à la brutalité des adversaires et qui peut engendrer des maladresses dues à une proximité exacerbée à cause de cette mêlée compacte. Fort heureusement, nous ne sommes pas novices en la matière et nos alliés réprouvés ont cet avantage de ne pas subir la fatigue. Ce qui a fait que de notre côté, nous avons su enfoncer les lignes ennemies et permettre à l’armée en entière de pousser la ligne de front et de prendre l’ascendant sur les démons. Mais hélas, tous ces efforts étaient menacés par quelques lanceurs de sort. Des Erédar bien à l’arrière, un peu surélevés par rapport au champ de bataille. De cette position, ils allumaient littéralement nos troupes de leurs sorts gangrenés. Le Colonel nous ordonna de nous extirper de notre position pour aller les chasser et sécuriser nos troupes.

Nous n’avons pas eu de difficulté à rejoindre les Erédar. En effet, ils étaient bien trop occupés à carboniser nos troupes pour s’occuper de nous. Sans doute pensaient-ils pouvoir nous gérer. Mais c’était mal connaitre les Sin’dorei. Il n’y a pas meilleurs que nous pour nous occuper de magiciens. Nous sommes les enfants de la magie et celle-ci ne peut nous atteindre aussi efficacement que d’autres races. Quelques Erédar sont rapidement tombés sous nos coups. Mais ils furent rejoints par un visage désormais bien connu des nôtres. Sonya sortit du tombeau pour venir à la rescousse des quelques gangre-magiciens qui restaient. Elle aussi pensait qu’elle pouvait nous tromper. Dommage pour elle, nous avions trouvé le vrai cadavre de la vraie Sonya quelques jours auparavant. Son entourloupe était morte-née. Elle dévoila alors son vrai visage. Démentia, une Dame de l'Effroi, qui a ainsi révélé toute la supercherie derrière l'histoire de Sonya. Elle se révéla, au contraire de Biara, être une terrible adversaire. Tous nos efforts se faisaient annulés ou esquivés par sa personne. Une adversaire très dangereuse malgré notre supériorité numérique. Mais ce même nombre nous permettait d’éponger la violence de ses coups. Le combat s’éternisa mais au moins, notre armée pouvait avancer, libérée de toute pression de la part des combattants à distance. C’est ainsi qu’Illidan, le chef des Illidari nous vola la victoire en venant exécuter Démentia d’une attaque fulgurante. L’Archimage Khadgar et son armée venaient de remporter la victoire sur les troupes de la Légion. Celles-ci se repliaient dans la Tombe et ce n’est qu’après quelques mots que l'Archimage, suivi d’Illidan, de Velen, de Maiev et de leur armée, allaient suivre les démons dans la Tombe avec la promesse de sceller une bonne fois pour toutes l’accès de la Tombe aux démons.

Le calme revenu, nous en avons profité pour panser nos plaies et remettre nos armes et armures en état. Rejoins plus tard par le Colonel Œil-mort, il nous donna de nouveaux ordres afin de protéger l’arrière des troupes de l’Archimage.


Le Colonel Oeil-mort organisa donc la défense. Avec Grimdur, ses Nains et les Fils de Quel'Thalas pour former la première ligne défensive à la base des escaliers. En retrait, Karwenna et ses Réprouvés chevaliers de la mort, accompagnés et soutenus par Zystra et ses Boyzs. En arrière, la Ranger-Commandante Aleanora Marchelune et ses Sentinelles qui arroseraient les ennemis de leurs flèches meurtrières. Le Colonel Œil-mort sera avec elles afin d’avoir une vue d’ensemble sur la bataille. Kheylor et ses Illidari restaient près de l'entrée de la Tombe pour surveiller l'accès nord dans le cas où. Et enfin, même mission pour le Jarl Guulbafr le Large et ses Vrykuls mais sur l'accès est.

Notre défense en place, juste à temps pour accueillir le Seigneur des Abîmes Annihilarius accompagné de son armée. Il se vanta comme le veut la tradition puis il lança l’attaque. Je dois avouer qu’être en première ligne, voyant arriver sur soi une armée entière de démons en colère, est autant impressionnant qu’excitant. L’impact fut absolu, résolu et terrible. Notre ligne suffisamment élastique n’a pas été brisée et nous avons appliqué une technique simple mais efficace pour créer de l’espace et mettre à mal les adversaires. Ensemble, la ligne poussait fort afin de créer de l’espace et abattre quelques adversaires pendant qu’ils revenaient sur nous. La technique fonctionna et la ligne demeura parfaitement solide. Je suis extrêmement fière de la performance de la Commanderie et de nos alliés nains, qui malgré leur petite taille, nous ont offert une stabilité à tout épreuve. Ceci permettant à nos arrières et à nos archers ainsi que nos magiciens de faire des dégâts monstrueux dans les rangs des démons. Et comme le Seigneur Annihilarius n’avait pas prévu d’attaque de flanc et de tout concentrer sur une frappe de front, nos camarades illidari et vrykuls abandonnèrent leurs postes pour venir frapper, eux, les flancs de l’ennemi. Cette attaque surprise fut terriblement efficace et le rang ennemi fondait comme neige au soleil. C’est à ce moment précis que le Colonel Œil-mort ordonna de repousser l’ennemi et de marcher en direction du Seigneur des Abîmes pour en finir avec cette bataille. Mais hélas, l’attaque de nos camarades vrykuls et illidari fut éliminée par Annihilarius. En effet, il lança une attaque aussi puissante que destructrice pour réduire en cendres nos alliés. Aucun d’entre eux ne se releva. Cependant, leur perte ne fut pas vaine et cette attention détournée du démon majeur nous a permis de chasser et mettre en fuite les derniers démons qui nous faisaient face, laissant les dernières poches de résistance à nos alliés. Libérés de cette marmaille, c’est une troupe entière d’Elfes de sang avides de déverser leur fureur qui fondit sur le Seigneur Annihilarius.

Les Seigneurs des Abîmes, démons de rang supérieur dotés d’une puissance magique très brute mais aussi d’une force naturelle très élevée, sont des créatures imposantes autant par leur taille que par leur sauvagerie. Ils sont les chefs des armées de la Légion Ardente et sont réputés pour ne semer que ruines et cendres sur leur passage. Beaucoup de peuples d’Azeroth ont souffert de leur influence et la Lumière sait combien d’autres peuples parmi les étoiles. Ce soir, l’un d’eux mourra. Ce soir, justice sera rendue envers toutes les victimes de leur brutalité.

Le combat débuta et il se révéla absolument dur. En effet, le démon n’usurpa pas sa réputation et on comprend mieux les sentiments et la préparation des héros lors de leur rencontre contre ces ennemis monstrueux. Notre heure est venue. Soit nous serons les prochains héros tueurs d’Annihilarius, soit nous serons les victimes de son courroux. Et pour être tout à fait honnête, nous sommes passés à côté de la défaite. En effet, son assaut était si puissant que le moindre coup nous envoya au tapis. C’est ainsi que Cenaya fut envoyée à terre, suivi d’Elerina et enfin notre allié Sephea. Et même notre spécialiste des démons, Ashera, a failli rejoindre nos camarade dans les ténèbres. Mais notre détermination et notre puissance étaient meilleures. Finalement, le monstre fut abattu et nous avons à peine eu le temps de fuir sa détonation post-moterm.

Sonnés et déboussolés, nous nous sommes relevés et avons contemplé le cadavre fumant de notre ennemi. Mais également les visages souriants mais épuisés de nos alliés qui ont achevé les derniers démons.

Je n’avais pas réalisé tout de suite mais Zystra était en état de transe et nous racontait ce qu’elle voyait par le biais de l’Archimage alors en plein raid dans la Tombe. Elle nous racontait les aventures de l’Archimage et d’Illidan dans le tombeau pour finalement les perdre de vue, complètement. Et d’après ses dires, soit ils étaient morts, soit ils avaient quitté Azeroth et au vu des derniers événements qu’elle a vus, c’était la seconde solution qui primait. Enfin, elle les retrouva non loin de nous, téléportés à la suite d’un rayon violet. Mais… à notre horreur, il n’y avait pas que les armées de Khadgar qui venaient d’être téléportées. Une nouvelle lune apparut dans le ciel. Une lune irradiant d’une lueur gangrenée. Illidan annonça fièrement qu’il fallait parfois forcer le destin et c’est ainsi que nous avons appris le nom de cette lune : Argus.

Argus. La planète d’origine des Draeneï, la planète offerte à Sargeras à l’aube de l’histoire de la Légion Ardente. La monde le plus puissant de l’Univers. Au seuil de notre porte.

La victoire prit un goût très amer et nombre d’entre nous ont eu une désagréable sensation de trahison de la part… du Traître. Khadgar apaisa les esprits et argumenta en faveur du choix d’Illidan même si ce dernier avait pris cette initiative tout seul. Après tout, pourquoi pas. Puisqu’Argus est là, autant en finir complètement avec la Légion. Une fois pour toutes.

Toutefois, nous avons besoin de temps pour monter un voyage jusqu’à là-bas et ce temps, nous le prendrons pour nous reposer et retrouver toutes nos forces. Nous avons encore beaucoup de démons à rendre à la grande faucheuse. De plus, il faut savoir que sur Argus, chaque démon mort, peu importe son niveau… est définitive. Profitez donc de votre repos car nous irons faire un tour en enfer très rapidement !


Je tiens à féliciter chaque Fils et chaque auxiliaire qui nous ont accompagné. C’est grâce à l’action de chacun d’entre vous que cette victoire est rendue possible. Nous sommes très fiers de votre courage, de vos talents et de votre détermination. Les défis, tous plus difficiles les uns que les autres, vous les avez relevés avec panache et optimisme. Bravo !

Que la Lumière nous guide.

Enseigne Hanorya Lynalis, Fille et Guerrière de Quel’Thalas
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 995
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Atia le Dim 14 Jan 2018 - 11:34

Fin de mission et la nouvelle “Lune”
7 janvier 38

Après la conquête de la Tombe et l’apparition d’Argus dans le ciel, Khadgar accompagné de Velen et Illidan visita les différents camps de base pour un discours final et notre halte ne fit pas exception. Le Colonel Oeil-mort avait rassemblé les troupes et je me permettai de faire des commentaires sur la probable trahison d’Illidan et sa possible allégeance à la Légion. Mais on s’efforça de me rassurer sur les intentions du cornu. Je ne fus guère convaincue comme d’autres dans l’ordre, mais nous devions obéir aux ordres alors nous n’avons pas insisté, pour le moment.

Khadgar arriva alors et fit son discours pour féliciter les différentes troupes qui avaient mené l’attaque contre la Tombe. Il expliqua le combat et la victoire finale contre Kil'jaeden, la fermeture de la Tombe et le scellement d’Azeroth. Que des bonnes nouvelles en somme, même si quelqu’un avait jugé bon de gâcher tous ces efforts en faisant venir la base principale de l’ennemi juste à portée de tir de notre monde. Mais là encore, il désamorça la grogne en prévenant que Velen avait une solution pour se rendre sur ce monde et porter le combat sur le sol de l’ennemi. Il annonça aussi, curieusement, que nous avions des alliés sur place. Chose curieuse qui nous laissa avec beaucoup d'interrogations. Mais il s'agissait de nouvelles intéressantes, la Légion était une armée offensive ne connaissant que peu la guerre défensive, cela serait à notre avantage. Il acheva son discours avec de nouvelles félicitations et il donna une permission aux soldats le temps que Velen termine la préparation de l’attaque sur Argus.

De mon coté, après le discours, je renouvelai les félicitations plus personnellement à la troupe, puis je donnai des citations pour récompenser Fine et Ashera. Finalement, je proposai aux auxiliaires Elerina et Sephea de réfléchir à rejoindre l’ordre. Après ça, je donnai un congé à la troupe pour qu’elle puisse se reposer avant ce qui allait être un nouvel assaut contre la Légion.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4606
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum