[Campagne] Invasion brisée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Campagne] Invasion brisée

Message  Arévas le Sam 26 Aoû 2017 - 21:18



[HRP] Salutations !

Vous n'aurez pas manqué de remarquer l'apparition de la planète Argus dans le ciel d'Azeroth, visible depuis maintenant quelque semaines.

Vous êtes plusieurs à vous poser la question : Est-ce qu'on en tient compte en RP ?

Partant du principe que je souhaite faire une campagne avec le Rivage Brisé en trame de fond, et qu'Argus apparaît une fois Kil'jeaden éliminé, nous allons pour l'instant encore considérer que la bataille du Rivage Brisé est toujours en cours et donc Argus hors de vue/portée. Je compte faire en sorte que ma campagne s'achève sur une fin ouverte donnant directement sur le contenu du patch 7.3 en RP, et donc avec Argus disponible pour ceux qui souhaiteraient directement enchaîner par des events sur cette planète maudite. Merci de bien vouloir jouer le jeu en attendant Smile

Ce sujet sera renommé et recyclé lors du commencement de la campagne.

A bientôt !


Dernière édition par Arévas le Lun 2 Oct 2017 - 18:06, édité 1 fois

_________________
"On ne facture pas la topissitude, ni la séductivité !"
Arévas Summerbreeze, Lieutenant des Fils de Quel'Thalas.

"Allons-y gaiement !"
Minélis Silverbow
avatar
Arévas
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 2284
Age : 30
Localisation : Dans son Bureau
Date d'inscription : 21/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Arévas le Lun 2 Oct 2017 - 17:58

*Affiche accrochée sur le tableau des ordres du jour à la Retraite des Pérégrins*





Annonce d’inspection


Par la présente, l’ordre des Fils de Quel’Thalas et ses membres sont convoqués pour la tenue d’une visite d’inspection le mercredi  04 octobre de l’an 37 à la Retraite des Pérégrins, au crépuscule.

La Commandante Arley de Thurwes suivra la procédure habituelle pour ce genre d’événement et en profitera pour communiquer aux Fils de Quel’Thalas leur nouvelle affectation.

Pour la Gloire de Quel’Thalas !


_________________
"On ne facture pas la topissitude, ni la séductivité !"
Arévas Summerbreeze, Lieutenant des Fils de Quel'Thalas.

"Allons-y gaiement !"
Minélis Silverbow
avatar
Arévas
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 2284
Age : 30
Localisation : Dans son Bureau
Date d'inscription : 21/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Atia le Ven 6 Oct 2017 - 14:57

Inspection de la Commandante Arley de Thurwes et annonce de mission
Le 04 octobre de l'an 37

Fils et Filles,

Ce mercredi, la Commandante Arley de Thurwes, notre officier de liaison avec l’armée de Lune-d'Argent, est venue nous rendre visite. Elle procéda, à son arrivée, à une inspection des troupes et me laissa procéder à diverses cérémonies. La première fut la promotion d’Ashera et Augustine au rang de Militaire puis l'entrée officielle d’Aelcya en tant que recrue de l’ordre. Cela fait, elle donna quelques recommandations et remarques avant de passer au cœur du sujet : notre prochaine mission.

Elle nous annonça que la Légion n’était parvenue à percer durablement nulle part sur Azeroth et qu’elle était donc en train de concentrer ses forces sur le Rivage brisé pour se réorganiser. Le Kirin Tor, maintenant en possession des reliques pouvant fermer le portail, semble donc vouloir profiter de l’occasion pour frapper les forces ennemies au cœur et infiltrer la tombe de Sargeras. Nos ordres sont donc de nous rendre sur place pour soutenir l’effort de guerre et rejoindre une force coalisée particulière. Le rôle de cette force sera d’effectuer des opérations de choc pour percer et affaiblir l’ennemi suffisamment pour le désorganiser et ouvrir des brèches. Quand cette force aura réussi sa mission, Khadgar et ses troupes en profiteront pour infiltrer la tombe. Une fois à l’intérieur ils seront chargés de mettre fin à l’invasion et au plan de Kil’Jaeden, venu sur place commander les troupes infernales.

La mission est cruciale mais sera difficile, soyez donc prêts pour cet affrontement. Le départ est prévu le 6 octobre depuis le port d’Orgrimmar.


Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4574
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Hanorya le Lun 9 Oct 2017 - 13:20


Enseigne H .Lynalis
Ordre des Fils de Quel’Thalas
Le vendredi 6 octobre de l’an 37




Rapport de mission



Evènement : Tentative de sabotage à la Baie de Lamepoing.


Suite à l’annonce de la Commandante deThurwes, nous nous sommes préparés et équipés pour une mission des plus importantes. Ce jour-là, sous le contrôle de la Légat et du Lieutenant, nous avons achevé les préparatifs et effectué un ultime briefing. Puis, Sandiel nous as rejoint afin de nous téléporter à Orgrimmar. Comme à son habitude, toute de rose vêtue, elle nous a partagé sa passion pour les couleurs pastel, en particulier le rose, les licornes et les cœurs durant le voyage.

C’est sous les regards surpris et ronds des orcs de la grande cité guerrière que nous sommes arrivés. Nous avons repris nos esprits de la traversée et nous avons rejoint la baie. Sur place, celle-ci était animée d’une importante activité. Sans doute autant, voir plus importante que lors de ma dernière venue quand j’étais dans le cadre de l’invasion du Norfendre. Enfin, nous avons rapidement trouvé notre fameux colonel orc. Et comme nous l’avait annoncé la Commandante, il n’a pas pris que le grade chez les humains. En effet, il ressemblait plutôt à ces marins qu’on peut trouver dans les ports humains. Un tricorne en guise de chapeau, un cache-œil, un chemise, un sabre… Il aurait été plus maigre et moins large d’épaule, on aurait tout à fait pu le confondre avec un humain infecté par la peste. Enfin, je m’égare. Très protocolaire, il nous fit patienter pour nous retrouver dans son registre. Une fois que tout était en ordre et pendant qu’il nous rappelait les règle de sa baie, un de ses contremaîtres arriva et lui expliqua qu’un navire gobelin arrivait. En soi, ce n’était pas un problème, en revanche c’est qu’en plus d’être en retard sur l’horaire, il était seul. Plusieurs navires de Cabestan étaient censés arriver. Le colonel nous donna alors une mission : l’accompagner et contrôler le bateau gobelin.

Sur les quais, le capitaine du navire s’approcha avec un air guilleret. Air qui paraissait suspect au Colonel. En effet le gobelin se montrait peu désireux à ce qu’on inspecte son navire. Mais le colonel l’ordonna et la Légat confirma l’ordre.

Si au début tout semblait aller, Ashera détecta rapidement une émanation de Fel quelque part, qu’elle localisa finalement dans la cave. Cette fois-ci, le gobelin refusa catégoriquement de nous ouvrir la trappe pour aller voir ce qu’il cachait en dessous. C’est alors que tout s’accéléra, les matelots gobelins n’étaient que des diablotins déguisés et tous nous sautèrent dessus. La bataille commença à leur initiative. Ils auraient pu presque nous inquiéter mais c’était sans compter sur notre expertise et notre combativité. Le combat ne dura pas même si certains diablotins se sont montrés très rapides. Pendant le combat, Ashera et une des candidates parvinrent à ouvrir la cale et aller voir à l’intérieur. Il s’agissait d’un cercle rituel d’invocation. Et visiblement, il s’activa peu après. En effet, un portail apparut sur le pont et vomit une petite troupe de langue-de-wrym. Ces petits êtres à grosse gueule avides de trésor. Ashera a sans doute dû traficoter le cercle runique car vu la tête des langue-de-wrym complètement surpris d’être là, ils n’étaient pas prêts. Ceci nous permit de prendre l’initiative et de ne leur pas laisser le temps de comprendre ce qui venait de leur arriver. Cependant, ils se sont révélés malins et fourbes et il nous a fallu un peu plus de temps que prévu pour nous en débarrasser. Une fois le dernier démon à terre, le portail ondula et afficha l’image d’une horrible créature. Elle ressemblait à une succube dans les formes mais elle était bien plus cauchemardesque à regarder. Ses ailes étaient dépourvues de peau, sa peau était comme la cendre avec un étrange rayonnement jaunâtre au niveau de la poitrine et des yeux.

Elle nous révéla que toute la flotte gobeline qui devait se joindre au port d’Orgrimmar pour l’assaut sur le Rivage Brisé était maintenant sous sa coupe et que chaque navire voguait en vue de reprendre le malheur et diviser nos forces afin de libérer la puissance de la Légion pour s’occuper du Tombeau de Sargeras. Elle nous révéla également son nom : Biara. Soit, on s’occupera de son cas.

Mais avec tous ces évènements, le bateau gobelin finit par sombrer et boucher le port. Il faudra des heures pour remonter l’épave et nous permettre d’embarquer pour rejoindre le Rivage Brisé. Quant au Colonel, il fallait qu’il fasse remonter l’information comme quoi des bateau gobelins remplis de diablotins se baladaient quelque part dans l’océan intérieur. Nous savons d’où ils sont partis, je pense que la marine d’Orgrimmar et de Fossoyeuse, y compris les quelques navires marchands de Galawyx sauront mettre la main sur eux. En attendant, nous prenons quartier sur la Baie de Lamepoing dans l’attente de notre embarquement.

Je précise que nous avons réussi à couler avec le navire avant même de prendre la mer. Il faudrait peut-être songer à discuter avec Neptulon.

Que le Soleil nous guide et puissions-nous arriver en sécurité sur le Rivage Brisé. Du travail important nous y attend.

Enseigne Hanorya Lynalis, Fille et Guerrière de Quel’Thalas
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 978
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Atia le Jeu 12 Oct 2017 - 21:35

Débarquement au Rivage Brisé
Le 11 octobre de l'an 37

Je m’excuse par avance pour le coté très brut de ce rapport mais je n’ai guère le temps de faire de la prose au vu de notre situation des plus critiques. Il sera donc brut et j’espère que la postérité ne m’en tiendra pas rigueur. Après 5 jours de travail, les péons ont fini par dégager entièrement l’épave bloquant le port d’Orgrimmar. L’armée put ainsi se mettre en route pour le Rivage Brisé. Khadgar apparut par projection et donna le feu vert de l’opération, garantissant l’accès à la plage pour la prise en tenaille des forces de la Légion. Le voyage débuta ainsi peu après et se déroula calmement et lentement, très lentement. Ce n’est qu’une fois proche des côtes que les choses s’animèrent et changèrent rapidement.

La flotte approchait de nuit, discrètement pour ne pas alerter l’ennemi. Les contours torturés des iles apparurent ainsi que la lueur verdâtre de la corruption. Mais très vite, c’est un autre problème qui apparut, la plage grouillait de démons contrairement aux informations. La flotte prit le risque de stopper, ne sachant que faire, un risque majeur mais elle reprit assez vite sa route. Il fallait prendre cette plage ou toute l’opération serait un échec. Le bombardement ennemi ne tarda pas à arriver. Nous avons dressé des défenses magiques pour repousser les premiers tirs mais d'autres vaisseaux n’eurent pas cette chance. Après ce bombardement, l’ennemi envoya des gangroptères pour nous assaillir. Cela détourna notre attention et provoqua un combat que nous avons rapidement gagné malgré quelques pertes dans l’équipage. Mais nous n’étions pas encore tirés d’affaire car l’ennemi avait tiré profit de la distraction des gangroptères. Un infernal vint ponctuer ce combat en perforant notre coque. Le bateau se mit à sombrer mais le capitaine parvint à le faire s’échouer sur la plage.

Nous avons alors débarqué en hâte, dans la confusion complète, alors que notre navire gisait éventré. Les combats débutèrent dans l’instant. La légion semblait heureusement aussi désorganisée que nous dans ce vaste chaos. Nous avons commencé à ressembler divers survivants pour tenter de rétablir un front (ou un semblant de force) pour résister aux attaques des démons. La situation était mauvaise, voire dramatique, nous n’avions plus de commandement, nos troupes étaient dispersées et la Légion nombreuse. Finalement, après de nombreux combats, nous avons trouvé un petit camp entre deux épaves et une colline. Le lieu était idéalement placé pour être fortifié. Là, nous avons trouvé rassemblées des forces de la Horde, de l’Alliance et des non-alignés comme la Main-d’Argent ou le Kirin Tor. L’absence de chef ou de personne voulant endosser ce rôle fut un problème et la tension monta dans le camp. Je pris donc les choses en main. La Horde obtempéra rapidement, l’Alliance fut plus hésitante, comme une petite partie des neutres. Pour les rassurer et tenter de les rallier, je leur demandai de désigner un officier pour qu’ils puissent traiter avec moi puis je donnai les premières instructions : trier les blessés et soigner ceux qui pouvaient l’être, faire un inventaire de nos possessions et renforcer la défense du camp. Ceci fait, des expéditions allaient être lancées pour retrouver d’autres survivants et du matériel. Je vous demande de garder courage. La situation est mauvaise, mais pour le moment pas désespérée, restons concentrés.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4574
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Hanorya le Dim 15 Oct 2017 - 12:21


Enseigne H. Lynalis
Ordre des Fils de Quel’Thalas
Le vendredi 13 octobre



Rapport de mission



Evènement : Recherche de matériel et de survivants.


Ce jour-là, un caporal de l’Alliance, toujours en peine d’un vrai commandant, est venu nous voir pour tenter de raisonner son sergent afin que nous puissions évoluer comme un groupe uni et nous mettre au travail sans avoir à douter des autres. Etant donné qu’il a pris l’initiative, nous lui avons argumenté le fait qu’il sera, lui, le chef du groupe de l’Alliance. Et au vu de ses camarades, cela semblait aller et même les non-alignés se sont montrés d’accord avec l’idée. Enterrant une fois pour toutes cette situation difficile.

Dans l’instant qui suivit, nous avons pris une décision quant à nos actions futures. Pour l’immédiat, il nous fallait nous aventurer dans les alentours pour trouver des survivants mais aussi du matériel utile pour nous permettre de survivre dans cet environnement dangereux.

Nous nous sommes mis en route et avons commencé par longer la plage. Quelques-uns d’entre nous ont pu mettre la main sur de l’équipement, des affaires de secourisme, des victuailles préservées. Puis, nous avons trouvé des traces de pas qui remontaient plein nord, vers les parois de la falaise. Les traces étaient sans doute d’origine humaine et nous avons décidé de les suivre. Une fois arrivés au bord de la falaise, les traces de pas s’arrêtaient net et il paraissait très improbable que les personnes aient réussi à escalader une paroi aussi abrupt. Il semblait donc logique que ces personnes soit douées de magie et qu’ils aient dissimulé une grotte. C’est alors que nos arcanistes se sont mis au travail. Et sans surprise, ils ont révélé un renfoncement dans la roche qui servait d’abri à des mages survivants. Mais hélas, nous avons été surpris par une patrouille de la Légion qui était justement en train de chercher ceux que nous avons trouvés.

Nous avons juste eu le temps de nous mettre en position pour bloquer l’accès à la grotte et avons engagé le combat. Contre six gangregardes, leurs six chiens traqueurs de mages et un officier érédar, je ne dirais pas que c’était un combat facile mais nous n’avons pas trop eu de sueur froide. Avec une ligne de front solide, des attaquants féroces et des mages habiles, nous avons remporté le combat avec juste une grosse fatigue et quelques courbatures.

Nous avons ensuite rapidement reconduit nos survivants à notre camps pour les y soigner et revigorer afin qu’ils puissent participer eux aussi à sa défense et à son confort. Un dôme magique nous dissimulant à la vue de la Légion sera bientôt au-dessus du camp. Dans le même temps, les mages nous ont expliqué qu’une partie de l’armée qu’on devait rejoindre pour rallier les forces de l’Archimage Khadgar était tenue en respect par un groupe de la Légion. Nous avions là notre prochain objectif. Prendre cette troupe à revers et frapper dans leur dos. Leur adversaire devrait rapidement se joindre à nous pour enfoncer leur ligne de front pour que nous puissions faire un carnage et nous regrouper pour enfin rejoindre notre but principal.

Que la Lumière nous guide.

Enseigne Hanorya Lynalis, Fille et Guerrière de Quel’Thalas
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 978
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Atia le Lun 16 Oct 2017 - 16:31

La canonnière
Le 15 octobre de l'an 37

Le ralliement d'une partie de l’Alliance grâce au jeune caporal Reiss et l’arrivée des mages du Kirin Tor avait quelque peu amélioré notre situation. Les blessés étaient en bonne voie et, malgré quelques faiblesses au niveau du ravitaillement, nous avions bon espoir de pouvoir nous mettre en route. L'objectif restait d'attaquer les arrières des assiégeants du camp principal et ainsi rallier nos camarades. À cette série d’améliorations en vint une autre, une druidesse nous annonça que la canonnière de la Horde que nous avions vue était en approche. Je décidai donc d’organiser une rencontre avec ce renfort en attirant leur attention. Suivant les recommandations d’Ashera, nous sommes sortis du camp (pour ne pas le mettre en danger et le révéler) et nous nous sommes cachés sur la plage, couverts par des rochers. De là, je fis des signaux lumineux à la canonnière qui y répondit et approcha. C’est alors que l’improbable se produisit, l’engin prit feu puis explosa, se fragmentant en deux. Sous nos yeux ébahis, il s’écrasa un peu plus loin.

Un temps sous le choc, nous avons vite conclu à un sabotage interne car nul tir n’avait été aperçu. Nous nous sommes rapidement rendus sur place afin de voir si des survivants pouvaient être secourus. La première partie de l’épave était infestée de langues-de-wyrm, des démons pillards et pathétiques. Ils avaient rassemblé le matériel qu’ils avaient trouvé et continuaient de piller. Nous sommes partis à l’assaut, massacrant ces démons pitoyables, avant d’explorer l’épave à notre tour. Nous n’avons trouvé qu’un unique survivant, un troll. Nous l'avons rapidement soigné pendant qu'il nous expliquait ce qui s'était passé. Peu après nous avoir repérés, les démons camouflés avaient abandonné leurs déguisements et avaient fait exploser l'engin avec des diablotins explosifs. Pratique curieuse mais pas sans nous rappeler ce qui s'était passé à Orgrimmar. Après ces révélations et une fois le troll remis sur pied, nous avons pris tout le matériel possible et nous nous sommes mis en route vers l’autre partie de la canonnière.

Nous avons dû escalader une falaise pour rejoindre cette partie, mais arrivés en haut, à nouveau nous avons vu ces petits pillards démoniaques insupportables que nous avons éliminés promptement. Mais Ashera et Cenaya sentirent la présence d’une puissante énergie démoniaque dans l’épave. Quand nous l’avons trouvée, nous sommes tombés sur un portail d’où Biara, la succube du port d'Orgrimmar, était en train de dévorer l’âme du capitaine du bâtiment. Elle fut provocante, encore une fois, et prit le risque de nous révéler une attaque de ses démons sur la plage pour trouver notre camp. Visiblement, les démons de la canonnière avaient informé leur maîtresse sur notre présence sur la plage. Nous sommes donc rapidement retournés sur place pour constater que la bataille était heureusement gagnée sans que notre position ne soit révélée. Malheureusement, il y eut des morts dont le jeune caporal Reiss. Une tragédie qui réveilla le Sergent Lopez. Celui-ci accepta officiellement, avec l’ensemble de ses hommes, de se mettre sous mon commandement pour la suite des opérations qui arriveront très vite. Je laisse quelques jours aux troupes le temps de s’organiser puis nous partirons affronter l’ennemi pour rejoindre le reste de l’armée.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4574
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Hanorya le Sam 21 Oct 2017 - 15:26


Enseigne H. Lynalis
Ordre des Fils de Quel’Thalas
Le mercredi 18 octobre de l’an 37




Rapport de mission




Evénement : Jonction avec le camp assiégé de la Halte de la Renaissance


Après le temps de récupération de marchandises et de sauvetage de rescapés, nous nous sommes préparés pour le combat à venir. Comme annoncé dans les précédents rapports, le camp de ralliement pour nos futures missions était un peu plus haut dans les terres de l’île, au sommet d’une colline, il était en état de siège et nous savions que le combat faisait rage. Il était temps pour nous d’aller aider nos alliés et de faire ce pourquoi nous sommes venus.

Sur le chemin qui menait au dos de l’armée ennemie, nous avons découvert qu’une cohorte de démons marchait dans la direction du camp. Sans doute des renforts. C’était là une occasion parfaite pour nous de les prendre en embuscade et de décimer leur rang. Et c’est exactement ce qu’il s’est passé. Les démons, bien que puissants, n’ont pas vraiment donné de mal à nos troupes et ont été rapidement éliminés. Même si quelques-uns d’entre nous ont vu leur armure souffrir. Le temps de voyage pour rejoindre le dos de nos ennemis permit de remettre tout ça en place.

Arrivés au pied de la colline, nous avons découvert des pièces d’artillerie de la Légion, les fameux gangrecanons. Ils étaient accompagnés par leurs ingénieurs, trois gardes funestes et un Erédar en charge de coordination. Le plan était simple. Une partie des troupes légères et rapides s’en allait mettre hors d’état de nuire les canons, pendant que la commanderie occupait les gardes funestes et enfin les autres occupaient l’Erédar. Le combat se passa à peu près bien si ce n’est que les ingénieurs n’auraient pas dû être sous-estimés. Ils ont opposé une farouche défense à nos combattants et cela aurait pu mal tourner. Fort heureusement, notre science du combat et nos talents propres nous ont permis de faire taire ces gêneurs et leur artillerie pour que nous puissions vaincre les gardes funestes et enfin, cerise sur le gâteau, mettre à terre l’Erédar. Nous nous tournions vers le camp, désormais libre de ce front et de la menace des gangrecanons. Jusqu’à atteindre plusieurs élémentaires de gangrefeu qui se dirigeaient vers la position alliée, nous bloquant le chemin. Mais ils ont été bien trop lents à se déployer et c’est une fureur sin’dorei qu’ils ont dû affronter. Ou plutôt encaisser car ils n’ont pas eu le temps de réagir et d’opposer la moindre résistance.

Le camp, ainsi libéré d’un front, pu repousser l’ennemi hors de son enceinte et la victoire était à nous. Jusqu’à ce que la Légion lance un nouvel assaut. Ce fut une image magique de Khadgar qui nous accueillit. Il nous félicita et nous partagea son humour particulier. Il nous guida au camp et  nous indiqua qu’une de ses démonistes nous rejoindrait rapidement pour coordonner les futures actions afin de prendre du terrain sur cette île désolée et de reprendre le Tombeau de Sargeras. L’image de la démoniste apparut à côté de celle de l’Archimage et son comportement quelque peu frivole et familier d’une certaine Biara était perturbant. Mais l’Archimage nous assura de sa loyauté. Soit, nous verrons en tout cas, nous n’avons pas été convaincus.

Nous voici enfin sur place et le véritable combat va pouvoir commencer. Nous sommes au cœur de la plus grande armée qu’Azeroth ait rassemblée depuis l’Opération Soleil Brisée sur l’île de Quel’Danas. Et comme à l’époque, nous reprendrons ce qui est à nous et chasserons la Légion de notre monde.

Que la Lumière nous guide.

Enseigne Hanorya Lynalis, Fille et Guerrière de Quel’Thalas
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 978
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Atia le Dim 22 Oct 2017 - 13:51

L’arme secrète
Le 20 octobre de l'an 37

Notre dernière mission nous fut confiée, comme prévu, par la démoniste Sonya. Les ordres étaient de retrouver le colonel Oeil-Mort et surtout son arme secrète. La démoniste nous donna ses ordres via portail, prétextant son impossibilité à venir physiquement nous rejoindre, ce qui ne m’étonna pas. Depuis le début, j’ai une grande méfiance pour cette femme, c’est elle qui ordonna notre déploiement sur la plage qui forcement se révéla être un piège, elle est corrompue par le Fel, a un comportement qui m’évoque Biara et semble toujours rester en retrait. Sur cette mission, son insistance sur l’arme secrète fut également troublante. Mais nous avions cependant une mission à accomplir et même si c’était troublant, j’acceptai de retrouver le colonel et son arme secrète. Nous nous sommes donc mis en route pour rejoindre un camp d’internement de la Légion.

Sur place, nous n'avons trouvé qu’une garde relativement légère mais les effectifs, nombreux, étaient répartis sur une très grande surface. Nous avons donc profité de l’effet de surprise et de la vitesse pour accomplir nos objectifs avant que l’ennemi ne se rassemble pour nous submerger. Le premier affrontement nous permit de libérer une poignée d’orcs qui nous donnèrent quelques renseignements puis fixèrent un lieu de ralliement sur une épave. C’est dans cette épave-là qu’était censée être l’arme secrète. Nous avons alors poursuivi notre route, guidés par Ashera qui avait détecté un rituel démoniaque de grande ampleur. Nous avons affronté plusieurs petits groupes ennemis et des rituels jusqu’à approcher de celui que nous cherchions. Là, nous avons vu le colonel attaché, entouré d’ossements d’orcs, un grimoire flottant et des ritualistes en pleine invocation. Le combat s’engagea rapidement et nous avons pris le dessus. Nous avons libéré le colonel alors que le démon qui devait être invoqué apparut via une projection. Ce fut une vieille connaissance que nous avions déjà rencontrée, le seigneur des abîmes Annihilarius, lors de notre campagne de soutien aux Paluns aux premiers jours de l'invasion démoniaque. Après quelques moqueries d'usage, nous avons évacué l’endroit avec le colonel. Malheureusement, ceux que nous avions libérés plus tôt étaient les seuls survivants parmi ses compagnons, nous les avons donc rejoints à l’épave.

Sur place, nous avons retrouvé les compagnons du colonel alors que la Légion nous talonnait. Nous leur avons ordonné de presser le pas mais le colonel semblait certain que l’arme secrète pouvait nous sauver de l’attaque en cours. La Légion amassait des troupes en masse pour nous attaquer et chaque seconde perdue nous empêchait un peu plus un repli éventuel. Mais le colonel activa soudain l’arme secrète et un véhicule blindé sortit de sous le sable. Celui-ci s’élança vers la colonne de démons et la tailla en pièces avec ses armes et chenilles. Alors que nous étions pour le moins surpris, nous avons vu une orque dodue, la Sergent Maillet, sortir du véhicule et se mettre au rapport. J’avoue être dubitative, elle est restée 2 à 3 semaines dans ce véhicule sans sortir ou se poser de questions ? Quoi qu’il en soit, nous n’avons pas attendu les renforts ennemis et nous nous sommes repliés sur la base où le colonel prit le commandement de notre petite armée disparate.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4574
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Hanorya le Mer 25 Oct 2017 - 5:04


Enseigne H. Lynalis
Ordre des Fils de Quel’Thalas
Le dimanche 22 octobre de l’an 37



Rapport de Mission



Evènement : Sur la trace de magie nécromantique


Alors que nous vaquions à nos occupations, la voix tonitruante du Colonel nous somma de le rejoindre à son bureau en plein air. Il nous confia pour mission d’aller épauler une équipe de chevaliers de la mort dans une quête qui leur avait été confiée par la démoniste Sonya. Une fois sur place, nous avons reconnu la réprouvée que nous avions déjà croisée à de nombreuses reprises mais plus récemment lors de l’embarquement à la Baie de Lamepoing. Karwenna, de son nom, nous indiqua sa mission, confiée par la Cheffe de Guerre Sylvanas Coursevent et non Sonya. Outre cette information étonnante à propos de Sonya, Karwenna nous révéla que la Légion avait semé des traces de magie nécromantique. Elle et ses pairs devaient donc en identifier la source et le danger que cette magie pouvait représenter.

Nous nous sommes mis en route vers l’un des sites les plus propices qu’elle avait pu relever. La piste nous amena donc vers un point sur une plage. Il s’agissait en fait d’une tentative de levée d’armée morte-vivante à base de murlocs. Vous avez bien lu. Cette plage était un ancien village de murlocs qui était maintenant peuplée de nombreux de leur villageois transformés en vulgaire pantins pourris.

Notre mission et celle de notre alliée était claire : identifier et détruire toute trace de nécromancie. Aussi, nous avons chargé dans le village. La bataille fut longue car les murlocs étaient endurcis grâce à leur nouvel état et se montraient plus dangereux que leurs homologues vivants. De plus, il semblait que quelque chose se tramait dans l’une des grottes dans les parois de la falaise. Ils nous faillait donc déjà sécuriser la plage. Une fois cela fait, à peine avons-nous posé le pied sur la roche de la grotte qu’une nuée de murlocs se jeta sur nous. Les Fils et moi avons réussi à stopper leur charge et même à ouvrir une brèche dans leur ligne. Je profitai de la situation pour aller chercher les deux nécromanciens qui tentaient de lever une abomination indescriptible. Un monstre murloc immense recousu de partout et qui était bien plus repoussant que les abominations « classiques » du Fléau et de Fossoyeuse. Ce combat-ci se révéla plus facile étrangement. Sans doute parce que nous sommes arrivés suffisamment à temps pour que les deux apprentis nécromanciens ne puissent pas stabiliser la magie impie. Au terme d’un combat de deux heures, nous avons réussi la mission. Tous les murlocs relevés sont définitivement à terre et en combustion, y compris les deux murlocs nécromanciens. Il faudra que je pense à mieux maîtriser la magie du feu.

C’est au moment de partir que nous avons eu la visite de l'image de Sonya qui, visiblement, n’était pas joyeuse de l’aboutissement de notre mission. En effet, elle avait laissé les murlocs utiliser la magie du Fléau pour les contrôler et ensuite les retourner contre la Légion. Et nous venions de détruire le fruit de son labeur. Si encore, au départ, je voulais bien lui mettre de côté son grain de folie comme je le fais avec Hekathi, je ne lui fais dorénavant plus du tout confiance. J’en ai référé au Colonel en lui expliquant précisément mon sentiment à son sujet. J’espère seulement qu’on n’aura pas de mauvaise surprise.

En tout cas, nous avons honoré notre mission et avons prouvé une fois de plus à nos alliés que les Fils de Quel’Thalas font du bon travail.

Que le Soleil nous guide.

Enseigne Hanorya Lynalis, Fille et Guerrière de Quel’Thalas
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 978
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Atia le Lun 30 Oct 2017 - 15:19

Les clans orcs ou la 1ère bataille des Îles brisés
Le 25 octobre de l'an 37

Après avoir affronté les murlocs gangrenés et leurs nécromanciens ratés, nous avons enfin eu du plus concret à affronter. Une opération qui nous mena dans le passé torturé des îles brisées et des tragédies qui s’y sont déroulées.

Toujours accompagnés de la chevalière Karwenna, nous nous sommes rendus sur une petite île proche de l’ancien camp murloc. Nous suivions une piste magique nous indiquant de la nécromancie et nous l’avons vite trouvée. Il y avait sur la plage un vaste et ancien charnier, vestige d’un champ de bataille. Les carcasses semblaient orques ou ogres et nous avons vu des fragments de bannières vibrant d’un écho ancien. Nous avons vite compris qu’il s’agissait du lieu d’une bataille de la deuxième guerre. Plus précisément, il s’agissait du lieu du combat entre les Foudreguerre et les Marteau-du-crépuscule contre les orcs du Rictus de Noiredent envoyés par Marteau-du-Destin pour répondre de leur trahison durant la Deuxième Guerre. Cette bataille s’était soldée par la destruction des Foudreguerre, la déroute du Marteau et la victoire du Rictus.

Au vus de l'écho qu’émettaient les bannières, nous avons décidé de les reconstituer et de les prendre avec nous. Nous ignorions encore pourquoi mais le lien de ces artefacts avec la nécromancie ambiante était très forte. Nous avons donc repris notre progression, les bannières sur nous, jusqu’à tomber sur une scène étrange. Devant nous, deux armées d’orcs et d’ogres squelettiques, dans des armures rouillées et fracassées, se battaient, rejouant une scène ancienne. J’eus alors l’idée d’utiliser les bannières plutôt que de nous lancer dans un combat usant et vain. La réaction des morts fut celle que j’espérais. Ils vinrent se rallier à nous, se mettant en ordre devant les bannières. Mais nous sentions l’affrontement du pouvoir des bannières, de la volonté des morts et du nécromancien. Je pris l’initiative de rassembler au plus près les orcs et leurs bannières et, alors qu’ils étaient encore rassemblés, nous les avons bombardés pour détruire l’ensemble. Ces morts retournés au repos éternel, nous avons repris la progression vers la source nécromantique.

Nous n’avons pas tardé à trouver la dite source mais pas de la manière que nous avions envisagée. La destruction des bannières avait eu un effet inattendu sur les squelettes orcs qui s’étaient libérés de l’emprise du nécromancien érédar et l’avaient taillé en pièces. Victorieux, ils se tournèrent vers nous et attaquèrent dans la foulée. Ce combat fut particulièrement difficile car l’ennemi était nombreux, tenace et notre formation dispersée. Mais nous avons fini par l’emporter et les esprits des défunts purent reposer en paix, à quelques exceptions près. Après la victoire, des esprits kaldorei nous demandèrent de l’aide. Ils nous montrèrent des visions et nous comprimes que nous devions retrouver un vieil ermite orc vivant sur cette île et elle nous montrèrent où le trouver exactement.

À l’endroit prévu, nous trouvâmes un très vieil orc du nom de Drak'thul qui discuta avec nous de son passé et de l’histoire de ces îles. Il nous révéla que l'île avait jadis jailli des flots sous l’impulsion de Gul’dan et de sa magie. Il nous parla du désastre que cela avait été quand les démons s'étaient retournés contre le démoniste et que le Rictus arriva, lui-même étant le dernier survivant des Foudreguerre. Il nous expliqua ensuite l’arrivée d’Illidan pour s’emparer de l’œil de Sargeras dans la tombe et le conflit avec les gardiennes. C’est là que nous comprîmes que les spectres que nous avions vus étaient les gardiennes défuntes que la légion tentait de ramener. Il nous le confirma en parlant d’un deuxième nécromancien érédar qui avait fui après notre intervention. Nous avons donc conclu d’un accord, nous fournissions des vivres et du matériel à l’orc et en échange, grâce à ses connaissances de l'île et de la magie, il surveillerait le nécromancien et nous donnerait sa position. Ceci réglé, nous sommes retournés au camp en attendant ses instructions.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4574
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Hanorya le Lun 30 Oct 2017 - 21:39


Enseigne H. Lynalis
Ordre des Fils de Quel’Thalas
Le vendredi 27 octobre de l’an 37



Rapport de mission



Evènement : Libération des esprits sentinelles Kaldorei


Je terminais tout juste d’ajuster mon armure suite à sa réparation après le combat de mercredi quand Karwenna nous rassembla au point d’eau. Il était temps de nous remettre en route et de traquer ceux qui osaient manipuler la nécromancie juste sous notre nez et libérer les esprits elfes que nous avions vus mercredi.

Nous nous dirigions vers cette même plage mais cette fois, les sens de nos arcanistes nous ont guidés dans les terres. Terres particulièrement sombres qui nous rappelaient que trop bien les Terres Fantômes de nos contrées. Mais grâce à la Lumière, nous n’avons pas tardé à mettre la main sur notre cible. Un grand érédar à la peau rouge comme le sang au soleil se dressait sur une stèle de pierre et se trouvait en pleine incantation. Hélas, dans un tel environnement, nos armures lourdes brillaient de mille feux dans ce noir d’encre et l’érédar n’eut aucun mal à nous voir arriver. Il faut aussi dire que nous ne pensions pas tomber sur lui dès lors que nous avions passé ce pan de roche.

Il nous fit son petit discours traditionnel du méchant très vilain qui pense qu’il est le meilleur et… vous connaissez la suite. Il nous annonça entre autres que les esprits elfes ne seraient jamais libres et qu’ils appartenaient à la Légion et que d’une manière ou d’une autre, serviraient cette dernière. Il termina que ces mêmes esprits ne seraient pas les derniers à servir la Légion. Son ricanement n’était qu’une simple moquerie. L’instant d’après et avant que nous ayons pu tenter quoi que ce soit pour interrompre son incantation, il érigea un mur d’os et leva une armée des morts. Mais pas tout à fait comme celle que les chevaliers de la mort nous ont habitué avec leurs goules et autres zombies. Cette fois, il s’agissait de plusieurs abominations qui ressemblaient à… vous n’avez pas besoin de le savoir. Elles étaient hideuses et par nature très agressives mais également nombreuses. Nous étions clairement en sous-nombre et je suis forcée de reconnaître que je fus contente d’avoir Karwenna à nos côtés. En effet, en sa qualité de Chevalier de la Lame d’Ebène, elle éleva à son tour une armée de morts, certes moins impressionnante mais bien plus nombreuse. Cela nous permit de rééquilibrer la balance des forces.

Alors que les troupes lourdes et les rangers s’occupaient des golems, nos arcanistes s’évertuaient à briser le rempart d’os qui nous séparait de l’érédar. Il nous fallut combattre de longues minutes avant que l’un des pans du mur tombât. Peu à peu, pendant le combat, les fantômes des sentinelles disparues se sont regroupés autour de nous, nous suppliant du regard de ne pas échouer. Ha, ces Kaldorei, toujours à nous sous-estimer. Une fois que nos arcanistes ont réussi à ouvrir une brèche dans la défense de l’érédar, tout s’écroula autour de lui. Incapable de résister à nos assauts et notre fureur. Lui aussi nous as sous-estimés. Il mourut sans pouvoir terminer son dernier verbe. Alors que nous pensions que tout était terminé et que les esprits se seraient effacés en souriant, ils se mirent à hurler à l’unisson d’un cri particulièrement puissant et aiguë. Quelque chose avait déclenché cette douleur et heureusement pour nos oreilles, nous trouvâmes comment les apaiser. En effet, Cenaya trouva sur le cadavre de l’érédar un colifichet ou un artefact magique qui semblait fixer les esprits en ce lieu. Elle parvint à le désactiver.

Le silence revenu et les esprits apaisés, ils ont prononcé leurs remerciements alors qu’ils s’effaçaient mais l’un d’eux tarda un peu plus pour nous dire qu’un autre groupe de sentinelles était encore piégé sur cette île. Il s’effaça ensuite. Enfin, nous allions pouvoir prendre un peu de repos avant de partir à la recherche de ces esprits. Sans doute l’objet qu’à récupéré Cenaya nous permettra de les localiser avec précision. Sur ce, nous rassemblions nos affaire et nous nous préparions à rentrer au camps. Mais un sentiment étrange nous prit, nous nous sentions observés et c’est au moment où Leoryn tomba qu’apparut un groupe de sentinelles Kaldorei, des vraies bien vivantes cette fois, nous mettant en joue avec leurs arcs. Elles croyaient que nous étions responsables de l’état des fantômes qu’elles avaient vus plus tôt, mais après leur avoir expliqué en détails, elles ont fini par baisser leurs armes. Décidément, il y a trop de Kaldorei dans ce rapport. Bref, une fois les sentinelles apaisées, nous avons pu enfin rentrer et prendre du repos. Nous avons du travail qui nous attend bientôt.

Que le Soleil guide les âmes des défunts.

Enseigne Hanorya Lynalis, Fille et Guerrière de Quel’Thalas
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 978
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Atia le Mar 31 Oct 2017 - 11:24

Mission avec les Kaldorei
Le 29 octobre de l'an 37

Après la libération des esprits kaldorei durant notre mission précédente, la Ranger-Commandante Aleanora Marchelune nous avait proposé une mission commune. Elle arriva ce dimanche. Nous avons à leurs côtés mené une mission pour libérer d’autres esprits elfes de la nuit emprisonnés par la Légion dans des ruines antiques.

La mission commença par une convocation du Colonel Oeil-mort qui nous exposa les grandes lignes de notre tâche en compagnie de la Ranger-Commandante puis nous avons rejoint la troupe de Kaldorei qui, étrangement, ne nous braquèrent pas avec leurs arcs comme elles en avaient pris l’habitude depuis ces 15 dernières années. Quoi qu’il en soit, en suivant l’artefact érédar que Cenaya manipulait, nous avons pu suivre la piste des esprits jusqu’à une série de ruines anciennes. La présence spectrale y était forte jusqu’à ce que soudain elle se mut en présence gangrenée. En observant de plus près, nous avons vu que les spectres se couvraient d’une énergie verdâtre et corrompue. Nous nous sommes mis à la recherche de la source de cette corruption sans provoquer les esprits. Nous avons finalement vu un érédar en plein rituel, entouré des fantômes.

En voyant cet ennemi, nous n’avons pas hésité et le combat s’engagea rapidement contre lui. Les Kaldorei nous couvrirent à distance pendant que notre groupe attaqua directement. L’ennemi n’était pas très résistant et fut totalement pris par surprise. Malheureusement, sa mort ne calma pas l’ire des esprits qui continuèrent à attaquer. Nous avons, au départ, cru que c’était la cause de l’impair d’Elerina qui avait attaqué un spectre. Mais les esprits restaient corrompus et une autre source fut détectée. J’ordonnais de résister sans répliquer face aux esprits et Cenaya enferma les âmes dans le catalyseur, temporairement, afin de nous permettre de partir sur cette prochaine cible.

Cette cible, un autre érédar, sans surprise, fut trouvée plus loin dans les ruines, en plein rituel et entourée de Gangrenuit, ces Ssacrenuit affiliés à la Légion, qui l’aidaient. Il y avait également des spectres corrompus tout autour dont nous ne doutions pas de leur attaque sitôt le combat lancé. Nous avons divisé notre groupe, les rangers lancèrent une attaque de flanc pendant que le reste attaqua de front. Le combat fut âpre, les Sacrenuit se montrant tout aussi tenaces que l’érédar mais le poids du nombre et de la surprise eurent raison de cette opposition. À leur mort, les spectres furent libérés et je fis sortir ceux emprisonnés dans le catalyseur. Plus aucun esprit ne hantait à présent les lieux, tous reposant enfin en paix. Les Kaldorei furent reconnaissantes de la libération des âmes de leurs défunts et nous avons évoqué la prochaine cible : le bastion des Gangrenuit.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4574
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Atia le Jeu 2 Nov 2017 - 19:45

Missive a l’Archimage

Archimage Khadgar,

Je me permets de prendre la plume pour vous informer de nouvelles très inquiétantes. La démoniste Sonya vous l’a déjà sans doute déjà dit mais il semble qu’une usurpatrice se faisant passer pour elle se joue de nous depuis plusieurs semaines, usant de l'autorité de notre estimée camarade pour nous fourvoyer. Je vais donc vous exposer les raisons qui me font penser cela et du pourquoi j'ai pris l'initiative de mesure grave.

Mes premiers soupçons sur la présence d’un traître ou d’un espion dans nos rangs (au sens très large) à commencer quand notre plage de débarquement furent infestés de démons, comme si nous étions attendus. Cela fut renforcé par les multiples sabotages et attaques que nous avons subies de la part de la succube Biara et de ses démons camouflés (je vous renvoie à nos rapports que j'ai pris la peine de placer en annexe de ce courrier). Leur camouflage était suffisamment élaboré pour que même notre Illidari ne les voit pas instantanément mais doive se concentrer précisément pour les détecter.

Plus tard, quand vous nous avez annoncés que l’ordre de venir sur cette même plage venait de Sonya, j’eus quelques soupçons la concernant ou sur son entourage. Mais les missions passèrent. Nous avons libéré le colonel Oeil-Mort et nous avons continué notre travail sous sa houlette. Celui-ci nous révéla régulièrement être en contact avec Sonya pour recevoir des instructions, j’attire votre attention sur ce point, c’est important pour la suite.

Durant nos missions pour le compte de la Dame Noire, nous avons eu à détruire un camp de murlocs corrompus et nécromanciens. Après cette oeuvre, l’image de Sonya nous apparu, nous réprimandant pour cette action, elle affirma que les murlocs étaient des expériences à elle et que nous avions tout gâché. Tous ces éléments, pris ainsi n’ont que peu d’importance, même s'ils étaient troublants, jusqu’à hier. Notre mission contre les gangrenuits nous fut donné par la commandante Aleanora Marchelune car le colonel était absent. La commandante nous annonça qu'il était aux côtés de Sonya. Nous n’avons guère pris la peine de nous appesantir là-dessus, cela semblait régulier. Mais après notre mission, nous avons été rejoins par l’illidari Kheylor et l’image de Sonya et c’est la que tout changea.

Elle nous félicita et quand je demandais si le colonel allait bien, elle fut surprise et m’annonça qu’elle ne l’avait plus vu depuis sa libération plusieurs semaines auparavant. C’était troublant d'autant que l'illidari nous confirma qu'il était resté avec elle toute la journée. Mais pour couronner le tout, elle semblait être satisfaite de la mort des murlocs gangrenés. Notre discussion devient troublante à ce moment, très troublante et les incohérences furent nombreuses. La conclusion semblait s'imposer. Je lui annonçai donc ma crainte qu’un traître se faisant passer pour elle se promène librement parmi nous et n'use de son autorité. Au vu des capacités de Biara et le fait qu’on n'ait jamais vu Sonya autrement que par portail semble rendre tout ceci des plus crédibles. Face à cette menace terrible pesant sur nous, je n'eus d’autres choix que de démettre Sonya de ses fonctions le temps de faire la lumière sur cette histoire. Cette triste décision eut l’approbation de l’illidari et de mes officiers puis ensuite de la commandante Marchelune. Nous ne pouvions prendre le risque que l’usurpatrice continue d’user de l’autorité de Sonya, surtout avec le colonel disparu.

Je vous demande donc de faire preuve de la plus grande prudence à titre personnel. Mais aussi je vous demande humblement de nous aider à mener l’enquête sur cette histoire que l’on puisse démasquer et écarter cette menace le plus vite possible. Plus rapidement ce sera fait et plus vite notre général pourra reprendre son excellent travail. De même, sans cette menace nos ressources seront probablement mieux exploitées et seront remobilisées entièrement dans notre lutte contre la légion.

Je vous prie de bien vouloir croire, archimage, en l'assurance de mes respectueuses et honorables salutations.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4574
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Hanorya le Ven 3 Nov 2017 - 7:10


Enseigne H. Lynalis
Ordre des Fils de Quel’Thalas
Le mercredi 1er novembre de l’an 37



Rapport de mission



Evènement : Raid sur un camp de Gangrenuit.


Ce jour-là, c’est la Ranger-Commandante Aleanora Marchelune qui nous appela. Nous l’avons rapidement rejointe pour la retrouver au bureau du Colonel Œil-Mort. Ce dernier étant absent, elle le remplacera le temps qu’il sera avec Sonya. Enfin, elle nous donna pour mission d’accompagner une partie de ses Sentinelles pour aller mener un raid sur un camp de Gangrenuit. Et vu les termes qu’elle a employé, elle avait hâte qu’on leur règle leur compte. Je suis sûre qu’elle était même un peu jalouse que nous allions mettre la raclée à cette racaille alors qu’elle est coincée à faire de la paperasse. Je le serais à sa place. Nous n’avons pas tardé à aller nous mettre en selle.

Il nous a fallu passer par des cols inquiétants mais grâce à la Lumière, nous n’avons pas eu de surprise le long du voyage. Si ce n’est une vision d’horreur sur la vallée où la Légion à installé toutes ses… installations gangrenées. Bref, nous sommes finalement arrivés à bon port. Ah, et comme à leur habitude, les Sentinelles nous ont braqué leur arcs dessus. Ce n’est pas qu’on commence à être habitués mais bon… passons.

Guidé par les Sentinelles déjà sur place, le camp gangrenuit était sur un haut plateau et nous étions au pied de l’un des escaliers qui nous mèneraient au sommet. Après un rapide éclairage de la part de nos rangers, nous avons pu trouver un plan d’attaque. Nous profiterions de l’escalier et de la pente pour nous approcher le plus possible de nos proies, les furtifs et les arcanistes lanceraient en premier l’assaut pour jouer sur la surprise et la peur pendant que les troupes lourdes s’élanceraient ensuite pour désorganiser leur combattant. Et pour une fois, cela se passa exactement comme nous l’avions prévu. Les Gangrenuit ont bien tenté de reprendre leurs esprits et mener une vrai bataille mais nous avions clairement l’avantage. Le combat ne dura pas longtemps et nous les avons tous mis à terre.

Mais nous étions loin d’en avoir fini. En effet, en contrebas de l’autre côté du plateau se tenait deux escouades de Gangrenuit qu’il fallait mettre hors d’état de nuire. Là aussi, nous avions un plan. Pendant que les Sentinelles allaient assombrir le ciel de leurs flèches depuis la position haute sur l’un des groupes, nous nous occuperions du second et bloquerions l’accès qui mène à nos alliées. Et là aussi, décidément, tout se passa comme prévu mais cette fois le combat était plus équilibré. Fortifiés par la magie gangrenée, nos anciens frères et sœurss nous ont donné du fil a retordre. Et heureusement que nous sommes nous-même des elfes, je ne suis pas sûre qu’une escouade humaine, orque, trolle ou naine aurait pu s’en sortir. En effet, grâce à nos talents et au résultat de centaines d’années d’entrainement et de perfectionnement, nous avons pu tenir tête au second souffle de nos ennemis. Notre capacité naturelle à interdire pendant un laps de temps toute utilisation de la magie à nos adversaires a aussi été un élément déclencheur dans notre victoire. Le combat fut long et rude, les armures ont chanté en cœur avec nos armes et le rythme des crépitements magiques. C’était même une belle bataille. A la fin de la bataille, alors que la mêlée générale était trop confuse pour nos alliées en position haute, elles sont descendues nous rejoindre et nous avons été régalés de leurs talents. Si les millénaires nous ont rendus différents depuis la Grande Fracture, nos talents martiaux ne sont pas si différents. Mêlant grâce et fureur, agilité et puissance. Nous étions comme une éclipse solaire. A la fois belle et effrayant. Je m’égare… C’est alors que nous allions en finir avec les dernières poches de résistance qu’un portail surgit dans leur dos, mettant le combat en pause le temps de la surprise pour voir surgir des Illidari, se glissant hors du portail pour achever nos ennemis. Sans surprise, la victoire était nôtre mais aux prix de quelques vies kaldoreis, grâce à la Lumière, les Fils n’ont eu que des blessures à relever.

L’arrivé surprise des Illidari nous mit un peu mal à l’aise, surtout qu’ils se sont montrés hostiles en nous criblant d’analyses pour voir si nous étions, ou pas, démoniaques. Ashera prit leur défense, ce qui est normal, mais nous n’avons pas apprécié ce manque de confiance. C’est à ce moment-là qu’apparut un nouveau portail, ou plutôt une image pour nous montrer Sonya. Elle se réjouit de nos combats et en profita pour nous féliciter pour notre actions contre les murlocs nécromanciens, nous mettant une nouvelle fois la puce à l’oreille. Je ne développerai pas ce qui suit, la Légat préparera un courrier à l’Archimage Khadgar qui sera aussi en vue à tous ceux qui s’y intéressent. La conversation, donc, terminé, nous nous sommes mis en route pour prendre un repos bien mérité.

Encore une fois, nous avons montré la force et la détermination des Sin’dorei à nos alliés et la ruine de ce camps gangrenuit est un nouveau pas pour notre victoire sur la Légion.

Que le Soleil nous guide et nous protège des ténèbres.

Enseigne Hanorya Lynalis, Fille et Guerrière de Quel’Thalas
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 978
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Hanorya le Ven 17 Nov 2017 - 16:25


Enseigne H. Lynalis
Ordre des Fils de Quel’Thalas
Le vendredi 3 novembre de l’an 37



Rapport de mission



Evènement : Récupération d’un artefact de la Légion.


Notre prochaine mission allait consister à prêter assistance à un groupe d’Illidari. En effet, ils ont sollicité de l’aide pour détruire un vaisseau de la Légion qui pose un réel problème à notre mission principale : Chasser la Légion du Tombeau de Sargeras.

C’est grâce à un portail qu’on nous envoya au camp illidari. Je trouvais la méthode très risquée mais le chemin l’était encore plus. Le portail nous conduisit alors en plein cœur du territoire de la Légion, quelques mètres en contrebas du camp illidari. Sachant parfaitement qu’une telle arrivée ameuterait obligatoirement une troupe de la Légion, nous avons écourté les présentations et avons déjà commencé à sécuriser le camp. L’attaque des démons ne tarda pas. Quelques instants après, ils fondaient sur nous telles des créatures enragées et avides de sang. Dommage pour eux, entre des chasseurs de démons privés de jouets pendant plusieurs années et une troupe d’élite sin’dorei, leur vague d’assaut se fracassa sans faire le moindre dégât à la digue que nous représentions. Le combat fut bref et pendant que nous nous remettions de celui-ci, Kheylor nous donna notre véritable objectif. Il nous indiqua une structure un peu plus loin à l’horizon, un bâtiment noir aux reflets verts dont on pouvait sentir d’ici l’immonde corruption gangrenée. Il nous fallait rejoindre ce bâtiment et retrouver une sorte de clef qui permettrait à nos illidari de détruire le vaisseau qui pose autant de problèmes.

Soit, après un rapide tour de nos équipements, nous nous sommes mis en route et avons rejoint sans véritablement de résistance notre lieu d’investigation. Si le rez de chaussé n’a rien donné, c’est le premier étage qui s’annonçait bien plus amusant. En effet, il était très bien gardé et pour cause. La Légion savait que les Illidari tenteraient de se procurer leur clef. Sauf qu’ils ne savaient pas que ce serait une troupe de Sin’dorei qu’ils enverraient. Si nous avions bien l’effet de surprise et que nous avons pu lancer les hostilités, le combat ne fut pas simple. Bien au contraire. La férocité et la puissance bien connues de la Légion de son côté, elle riposta de plein fouet et en surprit plus d’un de notre côté. Le combat fut rude et les ennemis avaient réussi à nous prendre chacun à partie et étaient en léger avantage numérique. Cependant, malgré cet avantage, ils n’ont réussi qu’à prolonger leur retour dans le Néant. La fureur sin’dorei et nos talents martiaux sont bien supérieurs aux leurs et nous leur avons arraché la victoire à grands coups d’épée et de sort. Le cadavre de démon nous épargna de rechercher artefact. En effet, l’un des démons l’avait sur lui. Un peu sonnée, je donnai l’ordre de rentrer au camp.

Une fois sur place, Ashera, qui s’était emparée de la clef la remitt à Kheylor. Celui-ci masquant sa satisfaction ordonna qu’on change le campement de place afin de minimiser la contre-attaque de la Légion.

Filles et Fils, je suis fière de vous. Cette mission était clairement sous-estimée de la part de nos collègues et alliés illidari mais vous avez su la mener à bien et sans aucune perte. Félicitations.

Enseigne Hanorya Lynalis, Fille et Guerrière de Quel’Thalas.
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 978
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Atia le Ven 17 Nov 2017 - 16:29

L’assaut sur le monde de la Légion
8 Novembre 37

Je ne suis pas très à l’aise à l’idée d’écrire un rapport, je n’en ai pas vraiment l’habitude. Mais puisque je suis à vos côtés ces temps-ci, je vais m’essayer à cet exercice. Je vais commencer par rappeler l’objectif. Nous devions aller avec nos compagnons illidaris sur un monde de la Légion pour nous emparer de la clef gangrenée permettant de se rendre sur un des vaisseaux volants des démons.

C’est avec un entraint renforcé par la perspective de la mise à mort définitive de démons que nous avons franchi le portail ouvert par le commandant illidari. Le voyage fut désagréable mais arrivés sur place, nous avons été plongés au cœur du sujet. En effet, l’Illidari Kheylor nous fit apparaître au milieu d’une troupe de démons et le combat s’engagea sans attendre. Je fus agréablement surprise de voir la terreur dans les yeux de ces monstres, l’idée de la mort ultime les terrorisait et ce fut un plaisir de la leur procurer. Nous avons ainsi rapidement vu une panique se créer dans les rangs de l’ennemi à mesure que nous leur donnions la justice d’Azeroth.

Malheureusement, la Légion commença à invoquer des renforts, plus d’ennemis à détruire définitivement certes mais cela mettait aussi en péril notre mission. Les illidari partirent donc ralentir les renforts et fermer les portails pendant que nous avions la tache d’attaquer le commandant et lui voler la clef. Le groupe une fois séparé, nous avons surpris une discussion entre l’œil démoniaque qui commandait la base et des projections d'une succube du nom de Biara et d’un annihilan du nom d'Annihilarius. Ils parlèrent d’une attaque aérienne contre le camp de base de la Halte de la Renaissance, du retour physique d’Annihilarius et du fait que Sonya était leur alliée. Des informations capitales pour la suite mais nous ne pouvions les laisser discuter plus longtemps alors que nos camarades illidaris prenaient des risques. Le combat s’est donc engagé et la Légion perdit ainsi de nombreux démons face au courroux d’Azeroth. L’œil tenta même de fuir le carnage mais il fut purgé comme tous les autres.

Nous avons ainsi pu récupérer la clef et les illidari, en nombre réduit, purent revenir après avoir également moissonné de nombreux démons. La victoire était nôtre et nous sommes rentrés au camp pour migrer vers une autre position afin d’éviter une contre-attaque. L’assaut sur le vaisseau démoniaque approche et même si les démons que nous y tuerons retourneront au Néant, nous allons porter un coup sévère à la machine de guerre ennemie.

Répurgatrice Lynn Fearill

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4574
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Atia le Ven 17 Nov 2017 - 16:29

Destruction du navire de guerre volant
10 Novembre 37

Je crois que c’est une forme de bizutage pour les auxiliaires, ou un test de ma détermination. Je me demande. En tout cas c’est encore à moi d’écrire le rapport. Peut-être que c’est car je suis une soigneuse aussi et qu’on considère que je suis la plus en forme. Car c’est vrai que l’opération fut particulièrement éprouvante. En tout cas voici ce qui se passa durant la dernière mission.

Comme il était convenu, et une fois toutes les troupes préparées, nous avons suivi le chef illidari dans l’assaut de la grosse machine volante de la Légion. Il a utilisé la clef que nous avions récupérée la dernière fois et nous nous sommes retrouvés transportés sur place. La légion semblait au courant de notre arrivée probable, suite à l’assaut sur le monde démon ce n'était pas surprenant et un combat difficile commença. C’est là que nous avons eu nos premiers blessés dont je me suis occupée. Mais nous avons tout de même progressé à travers le navire volant jusqu’à arriver à un téléporteur nous menant sur le pont supérieur, là où se trouvait le commandant ennemi et des armes de siège.

Là-haut, nous avons localisé le chef, un œil, le frère de celui de la base que nous avions attaquée, il me semble, et des démons manipulant des canons sur les flancs de l’appareil. Nous avons attaqué directement les artilleurs pour les empêcher de bombarder la Halte. En effet, le vaisseau s’en rapprochait rapidement et il y eut quelques tirs. Mais notre intervention permit d’empêcher en partie l’usage des canons. Enfin, après l’élimination des canons, nous avons détruit le chef qui ne constitua pas une très importante résistance. Le vaisseau commença alors à vaciller et s’écrouler. Les Illidari nous ont alors évacués en utilisant leurs ailes démoniaques pour planer jusqu’au sol. L’appareil, lui, s’est écrasé en mer plus loin.

De retour, nous nous sommes occupés des blessés parmi nos troupes puis nous avons pris repos. La mission avec les Iillidari était accomplie et la mienne auprès des Fils de Quel’thalas également. Je vais me diriger vers un autre camp de base où on m’attend pour d'autres missions. Je remercie encore l'ordre pour son accueil et que le soleil guide ses membres pour les prochains combats.

Répurgatrice Lynn Fearill

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4574
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Atia le Ven 17 Nov 2017 - 16:29

Le début de la tenaille
15 novembre 37

Les choses ont pris une bien curieuse tournure ces derniers jours : un retour inattendu, des révélations troublantes et finalement une mission d’importance. Cette mission, en réalité, était la mission que nous attendions depuis notre débarquement.

Les choses ont commencé dimanche quand le Colonel Oeil-Mort est réapparu comme une fleur. Il va sans dire que cela provoqua un certain remous dans le camp et qu’une longue explication dut être faite, autant pour expliquer notre surprise que de son côté pour nous expliquer ce qui s'était passé pour lui. Il nous révéla avoir fait une longue mission avec Sonya, loin du camp et qu’il avait élaboré avec elle un nouveau plan d’action qu’il nous exposa. Cela confirma nos soupçons sur l’existence de deux Sonya (au moins) mais cela ne fit qu'accroître ma méfiance. Je m’opposai donc à ce qu’on suive ce plan mais le Colonel se montra inflexible. Je pris donc l’initiative de prévoir des petites contre-mesures en cas de trahison : prévenir Khadgar, prévoir des parchemins de rappel et donner des recommandations de prudence. La plupart furent entendus et Khadgar me fournit quelques outils quelques jours plus tard.

Le plan, lui, consistait simplement à faire ce que nous avions prévu depuis le début : soit lancer de vastes offensives en tenaille dans le but d’ouvrir la voie vers la tombe. Pour cela, l’attaque principale serait portée par Khadgar de manière ostensible et les autres Haltes lanceraient leurs attaques sur les flancs et les arrières de l'ennemi. Le premier objectif pour nous, dans ce vaste programme, était de prendre la mer et d’établir un avant-poste à l’est de l'île, soutenus par des alliés experts en attaque amphibie. J’avoue que connaissant Khadgar, j’eus peur un moment de l’arrivée de murlocs pour nous épauler. Et cela me tirailla durant tout le voyage, un voyage que nous avons effectué sur de petites embarcations discrètes à rames, à la faveur de la nuit. Mais arrivés sur la plage de débarquement, lourdement gardée par les démons, une brume envahit la mer et la côte, le signe que non, ce n’était pas des murlocs mais quelque chose de bien plus imposant !

L’assaut débuta dans la foulée, les langskips vrykuls jaillirent de la brume pour prendre d’assaut la plage. Nous ne leur avons bien entendu pas laissé tout le travail, nous avions une réputation à tenir. La plage était infestée d’ennemis, gangregardes, diabotins, épandeurs de corruption et j’en passe. Mais, malgré la force de l’opposition, nous avions pour nous l’effet de surprise. Un effet qui nous donna de précieuses minutes, de quoi faire une brèche alors que l’ennemi commençait un rituel pour tenter de reprendre la main. Par la brèche, certains des nôtres se lancèrent à l’attaque du rituel et du commandant ennemi sur la plage. Le renfort de gangroptères ne changea rien à la donne, surtout avec l’intervention de drakes de Tornheim. L’ennemi était surpassé et les renforts terrestres furent bloqués par les Vrykuls. Après quelques heures la plage était à nous et nettoyée de toute présence démoniaque.

La victoire acquise, nous nous sommes retranchés sur une petite zone idéalement couverte sur trois côtés (par la falaise sur l'est et la mer sur le sud et l'ouest) pour avoir un idéal défensif en cas de riposte adverse. Une Val'kyr et des soigneurs commencèrent à s'occuper des blessés rapidement. Le début de mission fut pour le moins intéressant et nous attendons maintenant les ordres pour la suite de l’attaque.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4574
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Hanorya le Sam 18 Nov 2017 - 1:32


Enseigne H. Lynalis
Ordre des Fils de Quel’Thalas
Le vendredi 17 novembre de l’an 37



Rapport de mission



Evènement : Aller et retour en terrain ennemi.


C’est un drôle de parcours que nous avons eu tout à l’heure. Le but est d’avancer afin de prendre la Légion en étau et de resserrer notre pression autour d’elle afin de l’acculer et de l’éliminer d’un coup. Notre avance se passait bien ce jour. Nous avons connu deux combat avec nos alliés Vrykul et si tout s’est bien passé au début, cela s’est compliqué rapidement avec la destruction de petit cristal par Ashera. En effet, quelque temps après leur destruction, Ashera nous as mis en garde. Une troupe de la Légion était en approche de notre position. Et rapidement. Je proposai alors de nous mettre en place afin de leur tendre une embuscade. La Légat confirma l’ordre et nous nous sommes mis en place. Mais hélas, la Légion savait parfaitement ou nous étions ou alors elle à bien déduis car plutôt que de s’approcher, elle fit tonner ses canons sur notre position. Et c’est des rochers qui nous tombaient dessus. Il fallait vite sortir de cette situation et, heureusement, leur tir ont provoqué un éboulement qui scella la passe, érigent un mur entre notre position et la leur. Nous avons pu alors rentrer au camp sans avoir à traverser l’enfer. Toutefois, comme le titre du rapport l’indique, c’est un retour au camp. Et le peu de dommage que nous avons fait ce jour justifie cet effort. C’est une perte de temps pur et simple.

Tout le monde va bien, grâce à la Lumière. Il faut revoir nos plans et nous avons déjà quelque idée. Pendant que la Légat faisait son rapport au colonel, nous avons parlé de diverse solution de contournement. Ashera proposa de grimper la falaise et prendre l’ennemi en surplombs. Quant à moi, je proposai qu’on envoie un navire pour explorer la falaise et découvrir un point d’accostage pour l’ennemi à revers. La Légat trancha pour les deux solutions. Les Vrykul enverrai leur navire en éclaireur pendant qu’Ashera et Cenaya tracerai une voie d’ascension pour la falaise. Fine et moi sommes de très mauvaise escaladeuse étant donné nos armure et nos bouclier mais si elles peuvent nous tracer une voie praticable pourquoi pas. Je vous avoue tout de même que cette idée de grimper une falaise qui semble faire plus de cent mètre de haut avec cent dix kilos d’amure et d’équipement ne me rassure pas. Reste à voir ce que nous ferons une fois l’heure arrivé.
Puisse la Lumière nous guider.


Enseigne Hanorya Lynalis, Fille et Guerrière de Quel’Thalas.
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 978
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Atia le Lun 20 Nov 2017 - 14:57

Reconnaissance sur le plateau
19 Novembre 37

Hier après-midi, nous avons effectué une reconnaissance sur les abords de notre base pour trouver un nouvel angle d’attaque. Comme nous l’avions convenu avec les Vrykuls, ils firent une reconnaissance maritime pour trouver une plage de débarquement pour contourner l'ennemi pendant que nous sommes passé par les falaises dans le même but. Nous y avons trouvé des choses particulièrement intéressante et de quoi préparer notre prochain mouvement.

Pour commencer, il y avait le problème des falaises. Heureusement Ashera avait déjà préparé le terrain en mettant cordes et encrages. Nous avons donc profité de cela pour fabriquer un petit monte charge qui permit aux troupes les moins agiles de rejoindre les hauteurs. De là, la reconnaissance put débuter. Il est à signaler qu’il n’y eut aucun incident et voici ce que nous avons découverts:
- le plateau est creux et des ruines se trouvent a l’intérieur, occupé par la Légion et surtout, Biara elle-même!
- Au-delà du plateau, se trouve une vaste base de Naga, une imposante amée visiblement corrompu par les énergies gangrenées. Difficile à dire s’ils sont alliés à la Légion ou indépendant ou opposé. Dans tous les cas, ils ne seront pas une menace probable.
- Nous avons trouvé des accès menant à une plage et une partie de la grotte. Cette plage a aussi été repéré par les Vrykules.
- Ashera, par espionnage, réussi à découvrir que Biara était en train de corrompre des prisonniers pour les envoyer infiltrer les rangs d’Azeroth. Des espions des plus dangereux qu'il faudra traiter.

De retour au camp, nous avons discuté avec toutes les parties pour finalement arriver à un plan d’action. Les vrykules lanceraient une attaque par la mer pour attirer les premiers défenseurs hors de la grotte. Nous, passant par le plateau, nous lancerons une attaque de flanc et par l’arrière de nos adversaires, réduisant ainsi de moitié les forces ennemies. Ensuite, nous lançons un assaut conjoint sur le reste des grottes pour déloger Biara.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4574
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Invasion brisée

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum