[Campagne] Meurtres sur les Pics

Aller en bas

[Campagne] Meurtres sur les Pics

Message  Arévas le Ven 6 Avr 2018 - 16:22

Tombés à Pic
Le 04 avril de l'an 38

Ce soir-là, la Légat Silverswell avait convoqué la troupe afin de nous exposer une mission importante. Il s’agissait de retrouver un prêtre du Soleil du nom de Baeas Coeursort qui s’était rendu dans la région des Mille Pointes afin d’apporter soutien et réconfort aux Taurens qui y résidaient. Or, comme la mission était de retrouver le prêtre, cela signifiait donc qu’il avait disparu et le Temple de Lune-d’Argent se montrait inquiet sur son sort. Le Temple avait d’ailleurs commencé à enquêter sur cette disparition et avait appris que le prêtre s’était rendu en dernier lieu dans la ville de Pic Totem où il avait voulu apporter son concours pour élucider une série de meurtres étranges qui s’y déroulait. Puis, plus de nouvelles.

La Légat me confia le commandement de la mission et nous eûmes la joie de profiter d’un portail de Sandiel pour nous rendre directement sur place. Après un voyage aussi rapide que coloré, nous nous retrouvâmes sur le pic central de la ville sus-mentionnée. Celle-ci était encore bien animée à cette heure tardive, grouillant d’activité et de passants et autres artisans occupés. Nous fûmes accueillis par une Taurène du nom de Kymuna Rochecrête qui nous parut quelque peu contrariée dans son rôle de guide. Elle nous conduisit néanmoins jusqu’au chef de la ville. Ce dernier était un imposant Tauren grisonnant qui se nommait Tor Librevent. Il nous expliqua qu’une série de meurtres inexpliqués avait effectivement accablé sa paisible localité, mais surtout, les victimes étaient toutes issues de la tribu des Totems-Sinistres, anciens parias dont la rivalité avec les autres Taurens est ancestrale. Le chef craignait que cette situation ne vienne alimenter les tensions entre les tribus et ne conduise à des actions de violence ou de représailles aveugles. Il nous confirma que le prêtre Baeas Coeursort s’était bien proposé pour aider à trouver le coupable et qu’il avait ensuite disparu. Il nous suggéra de nous rendre à la taverne du Pic esseulé, haut lieu de rassemblement où les langues se déliaient.

Une fois sur place, nous remarquâmes immédiatement que nous faisions figure d’attraction tant les regards se portaient tous sur nous. Nous constatâmes également que plusieurs groupes étaient constitués et nous nous séparâmes afin d’établir le contact avec chacun d’eux. Ainsi, nous pûmes échanger avec le sage Amnon, la vindicative Osyla et le maigrelet Meloch. Des éléments recueillis, il apparut que :
- Les victimes sont au nombre de huit, toutes des Totems-Sinistres.
- Leurs corps ont été retrouvés derrières des tipis, à l’écart de toute activité mais toujours sur des docks, leurs bras ont été arrachés.
- De par leur nature superstitieuse, certains Taurens pensent qu’il pourrait s’agir d’un esprit cherchant à se venger. En l’occurrence, un certain Kaiman, un ancien caïd qui régnait autrefois sur la ville.
- Dans le même genre d'idée, un monstre ou une bête pourrait aussi faire l'affaire.
- Un maître des docks du nom de Protos est connu pour sa méchanceté envers son personnel Totem-Sinistre et fait figure de suspect évident pour certains de ses employés.
- Le prêtre Baeas Coeursort avait entamé ses recherches en se rapprochant d’un marche-esprit du nom de Rolth, qui officie avec un Réprouvé qui enseigne la magie aux Taurens.
- Une silhouette non identifiée et sans aucune description aurait été aperçue rôdant dans la ville et près des lieux des crimes.
- Le but de ces meurtres pourrait être de déstabiliser l’entente entre les tribus, voire de les pousser à l’affrontement.

Une fois tous ces informations entre nos mains, nous décidâmes de faire le point alors que la nuit était déjà bien avancée. Celle-ci portant conseil, nous aurions sans doute des idées à exploiter au lendemain à tête reposée. Mais pour l’heure, voici les hypothèses retenues :
- Le coupable des meurtres est certainement très costaud pour avoir réussi à démembrer des Taurens.
- Il pourrait s’agir d’un druide, se changeant en félin ou en oiseau pour approcher furtivement puis en ours pour avoir la force nécessaire à son crime.
- Il pourrait y avoir plusieurs individus incriminés, de manière à pouvoir frapper plusieurs endroits éloignés et brouiller les pistes.
- Il pourrait s’agir soit d’un individu en voulant personnellement aux Totems-Sinistres, soit un individu voulant jouer sur les rivalités entre tribus pour les déstabiliser, voire déstabiliser la Horde elle-même par la même occasion.

Une fois ce premier brainstorming effectué, nous pûmes profiter de l’hospitalité bien connue du peuple tauren.

Cette situation ne nous plaît guère. Les Taurens ne sont pas habitués aux intrigues de telle sorte et cela se ressent sur leur comportement, si le but du coupable est de semer la psychose parmi eux, il a déjà réussi son coup. Il y a fort à parier qu’il va continuer sa série de crimes si personne ne l’arrête, mais aussi qu’il est certainement responsable de la disparition du prêtre Coeursort. D’un côté, cela semble intéressant car cela pourrait vouloir dire que notre compatriote aurait trouvé une piste mettant directement en péril les plans du meurtrier. Une petite voix nous dit que c'est en élucidant les meurtres que nous le retrouverons. Dans tous les cas, notre enquête ne fait que commencer.

Puisse la Lumière nous guider dans l’obscurité.

Lieutenant Arévas Summerbreeze

_________________
"On ne facture pas la topissitude, ni la séductivité !"
Arévas Summerbreeze, Lieutenant des Fils de Quel'Thalas.

"Allons-y gaiement !"
Minélis Silverbow
avatar
Arévas
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 2302
Age : 31
Localisation : Dans son Bureau
Date d'inscription : 21/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Meurtres sur les Pics

Message  Arévas le Dim 15 Avr 2018 - 15:29

Piques-assiette
Le 05 avril de l'an 38

Ce matin-là, après une bonne nuit de repos et de réflexion, nous étions prêts à poursuivre notre enquête. Comme nous l’avions convenu la veille, nous nous rendîmes à la cime des esprits afin de demander l’autorisation d’étudier les corps des victimes des meurtres. Sur place, nous fûmes reçus par un chaman qui se montra réticent à notre demande, mais il s’inclina devant notre statut d’invités du chef Librevent. Il nous conduisit dans le grand tipi central où les corps des huit victimes étaient entreposés recouverts de couvertures. Nous procédâmes à leur examen aussi précautionneusement que possible et en veillant à ne pas manquer de respect aux traditions taurènes. Des éléments recueillis, il apparut que certains corps ont eu leurs membres sectionnés et d’autres leur tête, mais toujours découpés de façon nette et précise, et non arrachés comme nous l’avions entendu la veille. Autre précision importante, tous les corps s’étaient vus privés de leurs tatouages propres aux Totems-Sinistres, sans doute apparents sur les parties découpées. Enfin, et c’est là le plus intéressant, toutes les victimes présentaient des entailles longues et larges au niveau de la poitrine, et il s’agissait là de la blessure qui leur avait été fatale. Nous avions donc une vague idée du mode opératoire qui commençait à se dessiner.

Notre réflexion fut interrompue par l’entrée tonitruante d’un Réprouvé visiblement contrarié par notre présence. Sybellius de son nom, il se présenta comme étant en charge de la gestion des corps avant leur crémation et nous pria de partir, le tout avec diplomatie évidemment. Nous décidâmes alors de nous rendre sur les lieux des crimes, en nous séparant afin de pouvoir rapidement étudier les huit endroits différents. Sur place, nous trouvâmes des pièces de monnaie étranges, frappées d’un Tauren stylisé. Alors que nous étions en pleine réflexion, nous fûmes attaqués par des créatures surgissant des ombres et elles-mêmes composées de cette énergie. Nous en vînmes facilement à bout et nous pûmes constater que leurs bras formaient de longues cisailles. Il y avait fort à parier que ces créatures étaient à l’origine des meurtres, les plaies mortelles des victimes correspondant à leurs bras-lames.

Nous ramassâmes les pièces et allâmes voir le maître des docks, Protos. Nous pûmes avoir confirmation du mauvais traitement qu’il réservait à ses employés Totems-Sinistres, mais il fut aimable et même très bavard avec nous. Il était convaincu que les meurtres étaient le fait du fantôme du Kaiman, un ancien héros des Sabots-de-Sang qui avait massacré des Totems-Sinistres par le passé, et cela l’arrangeait bien. Concernant les pièces, il en avait une lui-même. Il nous expliqua qu’il s’agissait d’une ancienne monnaie que les Taurens avait émise lorsqu’ils avaient décidé de se sédentariser lors de leur entrée dans la Horde sous le Grand Chef Cairne. Il nous conseilla de discuter avec des commerçants afin de voir qui pouvait encore y trouver de la valeur. Cela tombait bien, l’heure du déjeuner approchait et l’aubergiste semblait être une personne de choix à interroger.


L’après-midi donc, une fois restaurés, l’aubergiste fut évidemment bien loquace avec de bons clients comme nous. Elle nous raconta que les anciennes pièces de monnaie étaient timidement réapparues dans l’économie locale après que Meloch en ait trouvé un sac plein en chassant les rats dans les égouts. Le pauvre Tauren connu pour sa stature fébrile devait attirer la pitié de ses congénères, et les commerçants devaient sans doute accepter sa monnaie pour ne pas l’accabler davantage. Cela mit la puce à l'oreille à certains d’entre nous, ce Meloch s’était montré plutôt sur la défensive lors de notre première rencontre. Et si sa stature amaigrie était le fait d’une magie corruptrice ? Alors que nous sortions de l’auberge, nous tombâmes face à une scène d’esclandre entre Protos et Osyla, chacun accompagné de ses partisans. La situation faillit dégénérer quand chacun accusa l’autre des meurtres, et nous dûmes user de toute notre force de persuasion pour les convaincre de nous laisser poursuivre notre enquête, leur promettant d’en finir au plus vite et de leur livrer le coupable.

Nous nous rendîmes à la taverne du Pic esseulé, où nous avions la veille rencontré le Tauren maigrichon ainsi que le sage Amnon et la guerrière Osyla. Tandis que je donnais le change en discutant avec Amnon, Elerina et Cenaya interrogèrent Meloch en le poussant subtilement dans ses retranchements au fur et à mesure de la conversation. Finalement, une nova d’ombre détona du Tauren et plongea tout le tipi dans une confusion hurlante et cabalistique, permettant à Meloch de disparaître. Hekathi parvint à la dissiper et nous annonça qu’il s’agissait de la magie des Dieux Très Anciens. L’étau se resserrait, Meloch était donc un serviteur du Vide et avait invoqué les créatures d’ombre pour semer le chaos et la confusion. Nous nous fîmes conduire au tipi personnel de Meloch et nous y trouvâmes une trappe cachée, sans doute celle menant aux égouts dont l’aubergiste nous avait parlés. Une fois descendus, nous ressentîmes une atmosphère pesante et des chuchotements résonnaient parmi les parois rocheuses. Nous retrouvâmes finalement Meloch au bout du tunnel, et son aspect nous confirma sa nouvelle affiliation. Horriblement déformé, avec des tentacules et des yeux un peu partout sur le corps, ce n’était pourtant pas la pire vision qui s’offrait à nous. En effet, non content d’avoir assassiné ses frères, il en avait récupéré des morceaux afin de créer une abomination de chair à son service, le Totem-Sinistre ultime qui devait libérer son peuple, selon lui.

Heureusement, nous avions de l’expérience face à ce genre d’adversaire et le combat, bien que difficile, fut à notre avantage, et ces deux créatures ignobles furent éliminées. Nous pûmes constater que le défunt Meloch s’était fabriqué un vrai petit laboratoire, mais aussi qu’il disposait d’une pierre en saronite, un minerai particulièrement conducteur de la corruption des Dieux Très Anciens, ce qui ne fit que confirmer nos hypothèses sur leur implication. Une fois de retour à la surface, nous allâmes faire notre rapport au Chef Librevent. Celui-ci se montra fort dépité par nos révélations, lui qui croyait tellement en la bonne volonté de chacun des siens, mais il se montra reconnaissant envers nous et nous invita à assister à la cérémonie en l’hommage des victimes le lendemain.

Lieutenant Arévas Summerbreeze


Dernière édition par Arévas le Dim 15 Avr 2018 - 15:39, édité 2 fois

_________________
"On ne facture pas la topissitude, ni la séductivité !"
Arévas Summerbreeze, Lieutenant des Fils de Quel'Thalas.

"Allons-y gaiement !"
Minélis Silverbow
avatar
Arévas
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 2302
Age : 31
Localisation : Dans son Bureau
Date d'inscription : 21/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Meurtres sur les Pics

Message  Arévas le Dim 15 Avr 2018 - 15:35

Piqués à vif
Le 06 avril de l'an 38

Ce soir-là, nous nous apprêtâmes selon les circonstances qu’exigeait le rendez-vous qui nous attendait. Le Chef Librevent devait à nouveau faire face aux accusations de Protos envers Osyla, et inversement. Le peuple tauren ne semblait jamais avoir été autant divisé, car même parmi l’assemblée venue assister à la crémation des victimes des meurtres, beaucoup de Taurens étaient armés et nerveux. Il semblait ne falloir qu’un prétexte pour faire exploser la situation. Une explosion, c’était le mot, car tandis que le Chef Librevent se tenait auprès du Chaman Rolth, du Réprouvé Sybellius et d’un autre chaman que nous ne connaissions pas, du nom d'Ornel, une déflagration d’énergie du Vide submergea le piton. Alors que les ombres se dissipaient, nous remarquâmes que le Chef Librevent était mort, ainsi que Sybellius et Ornel. Le chaman Rolth avait en revanche disparu mais Cenaya l’avait pris en chasse.

La tension contenue jusque-là éclata enfin, les Taurens prenant leurs armes et se préparant à s’entre-tuer. Nous parvînmes à les calmer, leur assurant que le but évident du coupable était de les diviser et de les monter les uns contre les autres. Ils semblaient réceptifs à notre propos mais restèrent hésitants. Paradoxalement, ce fut une trahison dans leurs rangs qui nous donna raison. En effet, des sectateurs du Crépuscule se révélèrent parmi l’assemblée et frappèrent leurs compatriotes. Une mêlée générale éclata et la guerrière Kymuna Rochecrête nous envoya à la poursuite du traître tandis qu’elle menait le combat sur place.

Nous retrouvâmes Cenaya qui avait réussi à coincer le chaman Rolth sur le point de s’échapper avec un coursier des vents. Le combat s’engagea et le traître révéla à son tour sa vraie nature, mutant progressivement en une nouvelle horreur faites de tentacules et d’yeux difformes. Il se révéla plus redoutable que Meloch mais fut tout aussi bien abattu. Dans ses restes, nous trouvâmes un journal où il racontait être l’apprenti de Sybellius, et qu’il avait saisi l’opportunité de tuer son mentor, pour gravir dans la hiérarchie du Crépuscule, sans doute. Le journal racontait également le sort du prêtre Baeas Coeursort, ce dernier avait fini par découvrir les agissements de la secte dans la ville et était devenu trop menaçant pour elle, il avait donc été éliminé.

Déçus par cette révélation, nous retournâmes en hâte auprès des Taurens afin de les aider contre les sectateurs. Cela ne fut heureusement pas nécessaire car ils étaient victorieux. Kymuna fut désignée nouveau chef par ses pairs et elle accepta cette responsabilité, promettant de nettoyer la ville des éventuels traîtres encore dissimulés et d’unifier les tribus. Nous la félicitâmes et nous primes congé.

Notre mission est donc accomplie mais l’issue s’est révélée tragique. Notre compatriote est mort et les Taurens sont encore sujets aux dissensions internes. Mais le Chef Librevent avait raison, c’est grâce à la fraternité de la Horde que nous protégerons nos peuples contre toutes les menaces. Nos efforts en commun ont permis de dévoiler au grand jour une secte d’adorateurs du Vide et de l’éradiquer. Que cela serve d’exemple pour que la Horde reste unie face à ses ennemis.

Lieutenant Arévas Summerbreeze

_________________
"On ne facture pas la topissitude, ni la séductivité !"
Arévas Summerbreeze, Lieutenant des Fils de Quel'Thalas.

"Allons-y gaiement !"
Minélis Silverbow
avatar
Arévas
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 2302
Age : 31
Localisation : Dans son Bureau
Date d'inscription : 21/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Meurtres sur les Pics

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum