[Campagne] L'âme sanglante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Campagne] L'âme sanglante

Message  Noiana le Jeu 30 Juin 2016 - 19:23

Lune d’Argent, 30 juin

À la compagnie d’ordonnance des Fils de Quel’thalas.

Par la présente missive je viens solliciter votre soutien et votre attention sur une affaire des plus inquiétante concernant certains pratiquants des arcanes que le magisterium garde sous bon oeil. En effet il y a environ 6 mois de cela un certain Eressëa  Amesang a été porté disparu sans qu’aucune trace matérielle ou magique de sa mort ne puisse être relevé en sa demeure des quartiers désaffectés de Lune d’Argent. Ce dernier était spécialisé dans le domaine de l’âme et ses travaux ont connu de grandes avancées suite aux découvertes faites par le Reliquaire en Pandarie. Afin de ne pas alerter de façon impromptue la vie civile du Royaume nous avons conduit une enquête officieuse avec la tacite autorisation de la Régence. Il a été découvert au cours de cette enquête qu’il ne s’agissait que d’un cas de disparition parmi de nombreuses autres.

Encore une fois il s’agissait de mages et d’arcanistes qui, s’ils jouissaient d’une liberté relative, devaient se soumettre au contrôle du magisterium pour la dangerosité possible de leurs connaissances et de leurs recherches. Les événements récents et l’instabilité provoquée par la Ligue des Probes ainsi que la traîtrise du Général Silg Gahem mobilisant une partie de nos moyens les disparitions, après avoir été un instant suspendues, ont repris de plus belle durant les quelques jours qui précèdent la rédaction de cette missive. Tandis que j’écris ces mots nous avons constaté avec effroi qu’une trentaine de nos arcanistes ont déjà été portés disparus.

Ce que nous avons pu déduire relève d’un constat logique. Il ne peut s’agir d’expériences qui auraient mal tournées. Il y a bien trop de disparitions, à intervalles réguliers, pour que cela soit une simple coïncidence. Il y a un être pensant derrière tout cela, qui agit de façon physique et organisée, comme l’absence de toute trace de magie sur les lieux des disparitions en témoigne. Autre point des plus curieux, il ne s’agit pas de “fuites” organisées, aucun des disparus n’ont préparés d’affaires avant de disparaître. À chaque fois que nos enquêteurs arrivaient sur leurs lieux de résidences et de recherches ces derniers étaient en ordre, des expériences encore en cours pour certain. Il semblerait que toute trace de leur existence physique a disparue, comme s’ils avaient été tout simplement effacés de ce monde.

Comme nous avons pu en convenir avec la Commandante Arley de Thurwes il s’agit là d’une situation a risque pour le Royaume. Qui sait ce que pourrait faire un potentiel ennemi des savoirs de ces arcanistes ? De plus, ces derniers touchant à l’occulte, aux âmes et ombres plus généralement, nous ne pouvons tolérer que de tels individus puissent agir sans surveillance du magisterium et de la Régence. Ainsi nous vous prions humblement de mener cette enquête officielle de façon indépendante. Nous ne savons si des membre du magisterium peuvent faire partie des responsables. Nous vous prions de faire parvenir à votre commandante et moi-même toute piste ou indice et d’agir jusqu’à ce que cette situation soit résolue. S’il s’agit d’une situation induite par un être pensant vous êtes autorisés à agir pour mettre fin à ses agissements dans le cas où il se trouverait être un ennemi du royaume. Si tel n’est pas le cas découvrez ses motivations, nous aviserons ensuite ensemble de la démarche à suivre.


Magistère Sindar Sin’alah,
responsable des enquêtes internes du Magisterium
avatar
Noiana
Chevalier de Sang
Chevalier de Sang

Nombre de messages : 345
Age : 23
Date d'inscription : 03/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] L'âme sanglante

Message  Atia le Ven 1 Juil 2016 - 23:36

Le poème retrouvé dans le laboratoire.

Je brûle avec mon âme et mon sang rougissant
Cent amoureux sonnets donnés pour mon martyre,
Si peu de mes langueurs qu’il m’est permis d’écrire
Soupirant d’un murmure pour mon mal gémissant.
Pour ces justes raisons, j’ai observé les cent :
A moins de cent hères on ne fait cesser l’ire
De l’âme en courroux, et l’âme retire
Cent siècles hors de l’enfer les corps sans monument.
Mais quoi ? Puis-je connaître au creux de mes chairs,
A leurs boyaux fumants, à leurs rouges parties
Ou l’ire, ou la pitié de l’âme sanglante ?
Ma vie est à sa vie, et mon âme à la sienne,
Mon coeur souffre en son coeur. Tant que l’âme
N’eût son désir de sang, de mon sang contenté.
L'âme de toute chair, c'est le sang qui est en elle.
C'est pourquoi je vous l'ai donné sur l'autel,
afin qu'il servît d'expiation pour vos âmes,
car c'est par l'âme que le sang fait l'expiation.

Eressëa Amesang

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] L'âme sanglante

Message  Atia le Mar 5 Juil 2016 - 11:24

Enquete au laboratoire d’Eressëa Amesang
1er juillet 36

Suite à un courrier reçu de la part de Magisterium, l’ordre a décidé d’accepter l’enquête qu'il voulait nous confier. Cette enquête consistait à découvrir les raisons de la disparition de plusieurs de leurs membres "controversé" durant ces derniers mois. Ainsi, après un petit point d’usage avec la troupe, nous nous sommes rendu dans les ruines de Lune-d'Argent pour y rencontrer notre contact, le magistère Sindar Sin’alah.

Celui-ci, entouré d'une garde solide, nous donna des précisions sur les disparus sans révéler rien de plus que ce que nous savions déjà de par la lettre. Les disparus travaillaient tous sur des magies sombres impliquant le sang, l’âme, l’ombre, etc. Cependant, il confirma qu’ils avaient déjà visité les laboratoires et que les dossiers des disparus étaient secrets donc que nous pourrions probablement pas les avoir. En sommes, il nous demanda d’enquêter sur quelque chose qu’ils ne comprennent pas eut même tout en nous cachant des informations et des preuves.

Un peu dépité par cette entrevu, nous nous sommes rendu vers le laboratoire, a travers les ruines, avant de tomber dans une embuscade de déshérités. Celle-ci n’avait rien de commun avec les autres, nos ennemis se montrèrent rusés en imitant une voix de femme en détresse pour nous appâter puis nous attaquer avec une force et une maitrise peu commune pour ces créatures. Le combat fut terriblement difficile et fit un blessé parmi les nôtres, Neldyran. Rien de très grave, cependant, il put remarcher assez rapidement et nous accompagna bien qu’inapte au combat. Je pris cependant des échantillons pour en savoir plus sur ces déshérités plus compétents que la moyenne.

Arrivés devant le lieu du laboratoire, nous avons vu des carcasses de déshérités brulés par des défenses magiques. C’est sans doute de là qu’ils ont tiré leur magie et leur pouvoir pour les rendre si hardis a la tache (mes analyses ultérieures sur les échantillons le confirmèrent). Pour notre part, peu désireux d’être grillé, nous avons désactivé les défenses avec l'aide d'un parchemin fourni par notre contact magistère et nous sommes entrés. Au rez-de-chaussée se trouvait une pièce à vivre qui n’avait guère bougé depuis la disparition, la nourriture moisissait, il en restait même dans l’assiette prouvant une disparition soudaine. À part cela il n’y avait rien de bien probant a part les traces de pas des hommes de magisterium. C’est à l’étage que se trouvait le plus intéressant.

Nous avons trouvé, a cet étage, un laboratoire, largement explorés par le magisterium ou nous avons constaté que bien des objets avaient disparu. A vrai dire, nous nous y attendions. Au centre se trouvait un cristal d’où émanait une brume hypnotique. Les premières analyses réalisées par Cenaya et Selena révélèrent la présence d’une âme artificielle à l’intérieur mais, aussi que cette brume provoquait des troubles à ceux l’observant trop longtemps. Je distribuai donc des ordres pour éviter ce problème. Les investigations révélèrent également un poème dans un livre que je trouvai dans la bibliothèque (le poème est en annexe du rapport). Ce poème particulièrement troublant donne peut être un indice sur la disparition de notre magistère. Il semble, d’après ce poème, qu’une entité ait besoin d’âme et de corps pour s’incarner et notre disparu s’est peut-être sacrifié pour cette entité. Cependant, nous n’avions rien de plus que ce cristal et ce poème, j’ai donc ordonné des analyses plus poussées sur le premier pour déterminer sa nature et s’il ne recèle pas des indices. Je laisse donc la plume aux analystes.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] L'âme sanglante

Message  Cenaya le Mer 6 Juil 2016 - 20:03

Rapport d'analyse.

Suite à l'analyse du cristal, il apparait que celui-ci est fait d'un enchevêtrement très complexe d'arcanes et d'ombre, la structure étant un réseau arcanique à travers la quelle l'ombre à été tissée, le tout formant un ensemble parfaitement stabe et une parfaite symbiose.
L'âme semble avoir été "créée" dans ce cristal et sa structure en réseau, comme née directement à l'intérieur, il ne s'agit pas d'une âme emprisonnée, ni d'un piège à âme, mais bien d'une structure faisant office de "corps" pour cette âme, l'enchevêtrement rappelant une structure comparable aux neurones dans un cerveau, servant de "siège" à celle-ci.
L'âme artificielle n'a pas vraiment conscience de l'extérieure, elle semble se mettre en résonnance avec les autres âmes l'entourant simplement. Aucun contact directe ne semble possible pour le moment par lien mental, cette âme évitant tout contact comme pour se protéger, et semble avoir conscience de son intégrité, il s'agirait d'une âme à un état embryonnaire.
Il semble impossible de communiquer avec, ou de réaliser un plongeons mental, mais l'âme semble réagir au contact physiques avec le cristal et sa structure, en effet, un contact enclenche une réaction parmis les fils d'enchevêtrement et les systèmes de runes come un signale se propageant, à la manière d'un signale dans un cerveau...
Il est impossible de dissocier l'âme de la trame arcanique du cristal sans l'endommager, comme une sorte de protection.
Endommager le cristal entrainerait une réaction en chaine de libération de l'énergie contenue dans sa trame et pourrait libérer l'âme également, impossible de déterminer les conséquence que cela entrainerait.
Cependant le cristal est parfaitement stable et ne réprésente pas de danger direct.

Cenaya Sombrevent.

avatar
Cenaya
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 229
Date d'inscription : 25/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Perquisition aux entrepôts Coursedor

Message  Ishaelys le Ven 8 Juil 2016 - 14:09

Perquisition aux entrepôts Coursedor:
6 Juillet de l'année 36

C'est dans la soirée que le magistère Sin'alah est venu pour prendre des nouvelles de l'avancée des investigations des Fils dans le laboratoire du magistère Âmesang
Une fois celles ci prise, le magistère nous confirma l'autorisation de consulter les pièces saisies comme preuve dans les différents lieux d'études des disparus, jusque là tenu sous clef pour éviter la fuite de secrets du royaume. Néanmoins, ces dites pièces avaient disparues
Avant de leur demander de retrouver des éléments de recherches qui avaient été perquisitionnés dans différents laboratoires, malheureusement ceux ci avaient été volé par un inconnu dans les réserves du magisterium.
Heureusement les différents éléments clés des recherches avaient été enchantés de sorte qu'un signal arcanique à basse fréquence soit émis, indétectable si l'on en connait pas l'existence.
Cette piste menait à un entrepôt dans les quartiers marchands de la cité, seul la crainte de nouvelle fuite avait retenu le magisterium, préférant laisser cette affaire aux Fils de Quel'thalas.

Nous nous enfonçâmes fort de ses informations dans les rues de la cité, traversant le bazar pour rejoindre les entrepôts proches du port. Là, nous découvrîmes un large bâtiment, des bruits de discutions, et de déplacement d'objets lourds se faisant entendre derrière la porte.

Suivant les ordres, demoiselle Konoe, Aessya et Natéany furent envoyé en éclaireur, néanmoins pendant notre attente, un Sin'doreï ivre nous rejoint, visiblement travaillant dans les entrepôts, il nous apprit beaucoup sur celui ci, possédant deux portes, il était divisé en deux parties reliées, la première servant à la cité et de nombreux petits marchands, la seconde à un famille marchande influente du bazar, les Coursedor.

Demoiselle Avali et Cenaya furent envoyées en voir davantage sur ce passage arrière, nous revenant rapidement en annonçant avoir trouvé un portail entrouvert portant la voile d'or sur fond écarlate des Coursedor. Au delà, des hommes prêt à partir, rassemblant des caisses.

Fort de cette intervention, nous agîmes rapidement. Frappant par surprise les Sin'doreïs avec pour consigne de ne pas les tuer. Les mages furent rapidement mis hors combat, mais le combat s'enlisa rapidement alors que les quatre guerriers survivants combattaient dos à dos. Néanmoins, ceux ci finirent par s'effondrer sous le nombre ou se rendre.

La voix d'un homme, le magistère Coursedor résonna alors du bâtiment, franchissant les arcades de l'entrepôt. Celui ci ne fit néanmoins pas long feu, se rendant aux fils sans même combattre.

Nous en apprîmes plus en inspectant les caisses, découvrant des artefacts liés à l'ombre et au fel.
L'interrogatoire des portefaix de l'entrepôt, connu de dame Silverswell, nous apprit surtout que Coursedor payait bien et en avance, nous confiant de plus les registres et l'inventaire de l'entrepôt si joint.

Lybitine Songevent


Inventaire:


Stocks de production:

Laboratoire 1:
   -Rapports de recherches sous scellés (à déchiffrer)
   -Grimoires de savoirs et parchemins de gangr’magie
   -Cristaux de fel, origine animale
   -Dague finement ciselée, d’origine elfique, gravée de runes de gangr’magie nouvelles et inconnues, ainsi qu’un nom en thalassien : Zaram’tala. (Lame-mort) Les enchantements de fel crées par son propriétaire disparu permettent d’arracher l’âme d’un être pensant et de lire cette dernière. Il demeure d’ailleurs à l’intérieur de celle-ci des fragments d’âme d’un humain inconnu. Quelques-uns des souvenirs de ce dernier sont projetés dans l’esprit de quiconque saisit le manche de la dague. (enfance, souvenir de vie)

Laboratoire 2:
   -Rapports de recherches sur la Lumière
   -Textes sacrés et ancien, parchemins issus de Draenor sur la pratique de la Lumière par les Draenei et leur lien avec les Naaru
Textes issus des pratiques Auchenais, probablement tirés du pillage de la cité tombe durant la Croisade Ardente.
   -Théorèmes sur l’usage de la Lumière en usant de l’âme et de l’énergie même du pratiquant appuyé de divers textes des hérésies lordaeronaise post Fléau
   -Artefacts draenei ancien, cristaux de draenite chargés de Lumière
-Sorts rédigés sur parchemin, sous scellés. (à déchiffer)[/right]

Laboratoire 3:
   -Rapports de recherches
   -Grimoires de savoirs interdits et verrouillés par magie le propriétaire
   -Matières premières (cristaux de mana, enchantements de protections contre l’ombre, amulettes)
   -Artefacts expérimentaux de manipulations des âmes par l’ombre. Ces artefacts permettent de modifier ce qui fait l’essence même d’un être pensant, changer ses affects, son comportement, ses souvenirs de façon subtile et sans que la personne visée ne le réalise.


Registre:

Figurent sur le registre des comptes et des commandes différents noms de sociétés marchandes inconnues quoi que officiellement enregistrées auprès des instances dirigeantes du Royaume. Après une rapide analyse plus poussées il s’avère cependant qu’aucune n’existe réellement en dehors de leurs noms, des sociétés fantômes. En remontant les pistes quant à l’enregistrement de ces dernières auprès de la chambre du commerce Thalassien ressort un nom : Lethril Sin’belore, une sin’dorei de renommée discrète, magistrice reconnue parmi ses pairs pour sa volonté d’innovation, de puissance pour le Royaume, et pour son usage complexe des arcanes. Il est possible de retrouver son adresse, une résidence splendide dans les bois de Quel’thalas à proximité de Brise-Clémente.
avatar
Ishaelys
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 246
Age : 26
Date d'inscription : 14/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] L'âme sanglante

Message  Arévas le Sam 9 Juil 2016 - 21:39

Enquête au manoir Sin’belore
Le 08 juillet de l'an 36

Ce soir-là, nous eûmes encore une fois la visite du magistère Sin'alah venu pour nous féliciter de nos efforts et de nos découvertes dans les entrepôts Coursedor, notamment en ce qui concernait la piste relevée et qui menait vers une certaine Lethril Sin’belore, également magistrice. Sin'alah usa de sa politesse habituelle pour demander une nouvelle fois notre intervention, conformément à nos accords, afin d'aller appréhender la dite magistrice. Il ne prit pas de gants en nous disant qu'elle était clairement déclarée comme suspecte dans notre affaire de par les différents éléments recueillis, et que plusieurs chefs d'inculpation pouvaient être retenus contre elle au niveau de la pratique de magies interdites.

Nous nous rendîmes donc sur place, au manoir de la magistrice Sin'belore, non loin de Brise-Clémente. Dès notre arrivée, nous ressentîmes la présence de diverses magies interdites à l'oeuvre, mais ce n'était pas le plus troublant. Les domestiques du domaine nous ignorèrent au début, et pour cause, ils ressemblaient plus à des zombies qu'à des Elfes. La plupart étaient nus et avaient même perdu leur peau, leurs muscles étaient clairement visibles bien que visiblement infectés par quelque chose qui leur donnait une teinte bleue foncée. Après quelques instants d'ignorance de leur part, ils nous attaquèrent et se révélèrent plutôt coriaces, et surtout vecteur d'une maladie. Je fus ainsi moi-même infecté quand l'un d'eux me mordit au cou, et il ne fallut pas longtemps pour que mon teint pâlisse et que mes veines deviennent apparentes, entre autres symptômes.

Curieusement, je ne parvins pas à me défaire de cette maladie, malgré mes sorts d'épuration. C'est alors que nous entendîmes une faible voix provenir de l'intérieur du manoir. Nous y trouvâmes un soldat agonisant, un de ceux envoyés par le magistère Sin'alah pour appréhender Sin'belore avant nous. Il nous expliqua que, lors de son arrivée avec ses camarades, tout semblait calme au manoir et que les domestiques les avaient accueillis poliment, quand tout à coup, une explosion de magie s'était faite ressentir, avant que tous ne se transforment en créatures malades que nous avons affrontées. Les soldats avaient pu éviter la transformation grâce à leurs enchantements de protection mais ils furent massacrés par les domestiques moins chanceux. Il ne restait malheureusement plus d'espoir pour notre interlocuteur et il nous implora de mettre fin à ses souffrances, ne voulant pas devenir une créature de cauchemar à son tour.

Une fois cette sinistre mais nécessaire besogne accomplie, nous montâmes au dernier étage. Là, nous trouvâmes Sin'belore en pleine incantation. Nous l’interrompîmes et la maîtrisâmes rapidement et très facilement, l'effet de surprise étant total pour elle. Elle semblait presque ne pas avoir remarqué notre intervention car elle tenait des propos incohérents. Elle disait avoir été trahie, qu'ils allaient revenir, c'était leur faute, la magie était stable, elle l’appelait << l'Âme sanglante >>, mais cela la dévorait à présent.
Le laboratoire semblait avoir été ravagé par un déferlement soudain de Fel, d'ombre et d'arcane. Rien n'était récupérable et on pouvait facilement deviner où Sin'belore se trouvait au moment du choc. Elle continua de déclamer des choses incompréhensibles, parlant << d'enfants du haut royaume >> sans nous expliquer de quoi il s'agissait. Elle succomba ensuite à sa magie dans une explosion de Lumière douce et captivante mais rouge comme le sang. Nous remarquâmes qu'au sol brillait un cercle magique complexe, visiblement à l'origine du décès de la magistrice, mais il semblait avoir été tracé depuis longtemps, d'après nos experts.

C'est donc avec beaucoup de questions que nous retournâmes à la Retraite des Pérégrins. Pour ma part, nos soigneurs m'apposèrent des sceaux de soins pour stopper la propagation de la maladie jusqu'à ce qu'elle soit soignée. Suite à leurs analyses, il semble clair qu'il s'agit d'une maladie magique d'un genre nouveau, ce qui tend à confirmer l'implication de Sin'belore dans notre enquête.

Puisse la Lumière nous préserver des horreurs qu'il nous reste sûrement encore à découvrir dans cette affaire.

Lieutenant Arévas Summerbreeze

_________________
"On ne facture pas la topissitude, ni la séductivité !"
Arévas Summerbreeze, Lieutenant des Fils de Quel'Thalas.

"Allons-y gaiement !"
Minélis Silverbow
avatar
Arévas
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 2245
Age : 30
Localisation : Dans son Bureau
Date d'inscription : 21/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] L'âme sanglante

Message  Veloce le Mar 12 Juil 2016 - 14:43

Note d'information
11 juillet 36

La note commence avec une mise à jour des tâches effectuées à la Retraite. Le Thalassien utilisé est un peu "haché". Il semblerait que l'écrivain de cette lettre soit moins habitué à l'écriture de la langue des premiers nés qu'à son parler.
Toujours est-il que tout ceci est très barbant.
En tout cas les premières lignes, rapidement, enfin tout est une question de point de vue, la note arrive à des activités n'ayant rien à voir avec le nettoyage et le besoin de restocker la nourriture et alcools dans les lieux.


"Je me dois d'ajouter ma participation à l'exploration de la demeure de monsieur le magistère Ilithin. Ou ce qu'il en reste. D'après les dires des rumeurs il serait mort depuis déjà plusieurs décennies et sa demeure, et laboratoire, n'ont jamais été fouillés.
Toujours est-il qu'il fut mon devoir d'accompagner mes maîtres durant leur exploration de sa demeure afin d'en savoir plus sur l'affaire sur laquelle mes maîtres enquêtent. Visiblement ce magistère serait en grande partie responsable de l'infection ayant touché messire Lieutenant ainsi que tous les problèmes récents liés à l'âme."

La suite indique que les Fils, et Avali, ont voyagé jusqu'aux abords de Lune-Argent, dans des semi-ruines jusqu'à trouver la demeure et laboratoire du magistère, pour y pénétrer après l'avoir exploré.

"Il est, à ma grande honte, mon devoir d'annoncer que j'ai parlé au dessus de mon rang en attirant l'attention de messire Lieutenant Arévas sur la poussière déplacée de l'entrée, trahissant la présence d'intrus dans la zone d'exploration de madame la Légat et de mes autres maîtres partis en exploration. Je ne doute pas que messire Lieutenant Arévas l'avait remarqué et mon impertinence fut sans borne.
Néanmoins cela ne fut que le début des soucis.
Les intrus s'étaient cachés, en embuscade, sur le plafond de la salle que mes maîtres exploraient. Nous tombant dessus pour nous tuer. Conformément à l'ordre de madame la Légat, j'ai immobilisée le premier adversaire à portée d'attaque avant d'aider mes maîtres à se débarrasser de leur adversaire respectif. Obtenant, de fait, un prisonnier pour que mes maîtres puisse l’interroger."

La fin de la note parle, désormais, du retour à la Retraite et la préparation de l’interrogatoire du prisonnier. Avali ne donnant ni avis ni sentiments sur l'affaire en cours autre que celui de continuer à suivre l'avis et les ordres de ses maîtres.

_________________
"Do not underestimate the Pride of a Lion... When it's protecting it's own." - Veloce Visrin

"Magic... Magic is everywhere. Stay silent. Open your ears. And maybe you'll be able to hear It's whisper..." - Shaona Dawnslayer
avatar
Veloce
Noble
Noble

Nombre de messages : 587
Date d'inscription : 20/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] L'âme sanglante

Message  Arévas le Jeu 14 Juil 2016 - 23:12

Attaque à la Retraite des Pérégrins
Le 13 juillet de l'an 36

Ce soir-là, nous procédions au recrutement de Lybitine et Liria quand le magistère Sin'alah vint à nouveau nous rencontrer. Celui-ci avait les traits qui semblaient être tirés à l'infini, comme s'il n'avait pas dormi depuis des jours, depuis qu'il avait pris connaissance de nos découvertes lors de notre dernière entrevue. Il nous annonça avoir des informations importantes à nous communiquer mais il n'en eut pas le temps car la Retraite des Pérégrins fut attaquée !

Cela commença par une brume magique qui entoura notre QG et le coupa littéralement du reste du monde, nous piégeant dans un dôme composé d'un mélange de magies maléfiques dont la fameuse Lumière rouge sang. Il était impossible de passer cette barrière sous peine de mort instantanée mais nous n'étions pas au bout de nos surprises. Des créatures humanoïdes apparurent dans la brume et nous attaquèrent, il s'agissait d'ombres qui avaient dû appartenir de leur vivant à des individus morts sur nos terres, c'est ainsi que nous dûmes faire face à des Ogres et d'autres défunts fidèles du Général Silg Gahem, récemment décédés en Quel'Thalas. Le combat fut long et difficile, de nouveaux adversaires ne cessaient d’apparaître un peu partout dans le bâtiment, se positionnant à des endroits clés pour profiter de différents avantages contre nous.

Ainsi, nous dûmes nous battre partout à la fois, sans jamais savoir quand cela pouvait finir ni combien d'adversaires il restait à chaque moment. Il semblait néanmoins que nous parvenions petit à petit à prendre l'avantage. Ce n'était qu'une illusion car nos ennemis ne poursuivirent pas le combat jusqu'à ce que mort s'en suive et les survivants disparurent, sans autre forme de procès, ainsi que le dôme, nous laissant avec des pertes, des blessés et surtout beaucoup de questions. Nous dûmes déplorer la mort de plusieurs forestiers et chevaliers affectés à la Retraite ainsi que plusieurs blessés dans nos propres rangs. Quant aux questions, elles étaient radicalement simples. Comment un tel événement avait-il pu se produire en plein cœur de notre quartier général pourtant pourvu de protections magiques ? Et qu'en était le but ? Où nos ennemis avaient-ils fui ?

Nous trouvâmes rapidement les réponses en constatant que le magistère Sin'alah avait disparu, ses deux gardes du corps n'ayant pour leur part pas été épargnés. Nous comprimes aussi comment le sort de téléportation avait pu être possible en allant voir notre prisonnier et en découvrant que ce dernier était mort, couvert de runes qui avaient permis de s'en servir comme d'un point d'encrage magique, permettant de passer outre nos protections. Enfin, nous pûmes retrouver une trace, un résidu plutôt, de puissance magique laissée par nos assaillants qui nous permit d'établir qu'ils avaient fui en direction du Nord, sur une île semblait-il.

Encore sous le choc, nous nous devions de garder la tête froide et de procéder avec méthode. La priorité revenait aux soins de nos blessés et aux sacrements de nos morts. Nous devions ensuite nous préparer à exécuter une contre-attaque rapide et fatale pour nos ennemis, cette invasion de notre bastion ne pouvant demeurer impunie et le magistère Sin'alah devant être secouru. Il convient toutefois d'agir avec prudence, nos adversaires s'attendent certainement à notre réaction et ils ont déjà réussi à nous surprendre, nous devons redoubler d'efforts pour trouver un moyen efficace de les surprendre à notre tour.

Puissent le Soleil et sa Lumière nous conduire à la victoire et abattre leur juste courroux sur ces hérétiques !

Lieutenant Arévas Summerbreeze

_________________
"On ne facture pas la topissitude, ni la séductivité !"
Arévas Summerbreeze, Lieutenant des Fils de Quel'Thalas.

"Allons-y gaiement !"
Minélis Silverbow
avatar
Arévas
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 2245
Age : 30
Localisation : Dans son Bureau
Date d'inscription : 21/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] L'âme sanglante

Message  Atia le Mer 20 Juil 2016 - 15:19

Attaque de la base insulaire de l’Ame Sanglante
17 juillet 36

Depuis l’attaque de la retraite par les forces de l’âme sanglante et notre victoire en demi-teinte. Nous étions dans l’attente brulante d’une revanche et de porter à nouveau les affrontements dans le camp adverse. L’occasion arriva finalement, Caew Sin'alah (jeune frère de notre contact habituel) vint nous trouver pour relancer les opérations. Nous avions découvert que l’ennemi était retranché sur une ile au nord, le magisterium avait exploité cette information et avait lancé un premier assaut peu avant de nous mobiliser. Notre mission était de profiter de cette tete de pont, au côté de Sin’alah le jeune, et de frapper lourdement pour aller s’emparer des positions ennemies et de libérer Sin’alah l’ancien.

Notre arrivée sur place nous conforta dans l’idée de la présence massive de l’ennemi à l’odeur de gangr'magie et d’ombre planant dans l’air. Nous avons rejoint la tete de pont alors assailli par l’ennemi, le Lieutenant Arevas commanda une troupe destinée à desserrer cet assaut pendant que le reste de l’ordre sécurisait la tete de pont avec les troupes du magisterium. Notre troupe d’assaut, après avoir repoussé l’offensive, coordonna une attaque avec Caew Sin'alah, ce dernier faisant diversion pendant que la troupe du Lieutenant fit une percée vers le bâtiment principal et se retrouva à affronter une forte présence hostile sur le pont donnant l’accès au bâtiment. Cependant, ils parvinrent à prendre le dessus et ce malgré la tentative de renfort qui fut repoussé par le mortier de l’auxiliaire Jaanya et l’arrivée d’un gardien des arcanes que Cenaya a affrontés et vaincus.

La situation stabilisée, l’ensemble des Fils se sont réorganisé pour s’adapter à la nouvelle situation et je pris cette fois la tete du détachement d’assaut, légèrement remanié, pour attaquer le corps de bâtiment principal de l’ennemi. Étrangement, le bâtiment et ses coures étaient relativement vide à l’exception de quelques détachements bloquant les accès, clairement désireux de nous ralentir. Une magie était crépitante, nous ignorions s’ils préparaient un sort offensif ou une évacuation. Ainsi, nous avons dû redoubler d’efforts pour passer les dispositifs défensifs ennemis. Finalement, nous avons fini par débouché sur un petit balcon où était visible un cristal rouge enfermant Sin’alah l’ancien, visiblement mort et mutilé, gardé par un brise-sort et deux golems des arcanes. C’est un nouveau combat particulièrement violent qui débuta alors que derrière le brise-sort les derniers occupants de cette base disparurent dans un portail.

L’affrontement fut difficile, je m’occupai du brise sort tandis que Cenaya, Nateany et Avali s’occupèrent des golems. Jaanya, Lybitine et Leoryn engagèrent les cibles à distance, s’occupant d’éliminer un et l’autre des golems avant que tous vinrent me soutenir contre le brise sort que je tentai de convaincre de changer de camp. Il refusa nettement et fit exploser le cristal contenant Sin’alah l’ancien dans une ultime attaque ce qui blessa la plupart d’entre nous (mais lui fut fatal). Avec sa mort, un calme macabre s’installa et après les soins d’urgence, nous avons commencé à fouiller les lieux. Je trouvai sur le brise-sort une carte cryptée et une lettre ordonnant le repli ceci, était prometteur autant que les autres recherches sur le matériel et les documents. Dans leur précipitation, les membre de l’ me Sanglante avait abandonné beaucoup de choses qui furent utiles.

Finalement, après quelques jours, la carte fut décryptée par le magisterium et une copie fut remise à la retraite des pérégrins. Cette dernière représente une ile isolée sur la côte ouest, visiblement effacée des cartes civiles (à moins qu’elle soit artificielle). Il est possible de voir sur la carte une installation et des tracés reproduisant quelques obscurs cercles de rituel. Nul doute que quelque chose se prépare et Sin’alah le jeune semble de mon avis car il prépare déjà un assaut par portail sur l’une des plages pour en finir avec l’âme sanglante. Nous allons bien évidemment soutenir cet assaut, question d'en finir avec cette organisation dégénérée.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] L'âme sanglante

Message  Atia le Jeu 21 Juil 2016 - 16:10

Débarquement sur la 2e ile de l’Âme Sanglante
20 juillet 36

Comme prévu, nous avons très vite reçu le signal de Caew Sin’alah pour nous porter à l’assaut de la deuxième ile de l’ me Sanglante, ce que nous avons fait. Mais il faut bien l'admettre, c'est très loin d'être une promenade agréable. Je profite par ailleurs de quelques instants de calme pour écrire ce rapport mais je sais que ce sera de courte durée car nous sommes constamment attaqué et harcelé par l'ennemi. Mais assez de plainte, le rapport.

La carte que nous avions trouvée dans la première base nous permit de localiser précisément l'ile artificielle où s'était retranchée l' me Sanglante en vue d’un assaut. Hélas, un rituel y était visiblement en cours et celui-ci, bien que nous ignorions son but, pouvait se terminer sous une semaine. Nous devions en conséquence agir vite. La troupe formée pour cet assaut était composée de trois vagues téléportées par portail sur une plage. Les chevaliers de sang étaient en première vague pour établir la ligne de pont, les troupes de Caew partirent en deuxième pour renforcer la tete de pont et nous en troisième vague pour enfoncer le clou contre l’ennemi déjà engagé et fatigué. Ce plan fut approuvé et nous avons largement pourvu notre matériel de provision car nous savions que nous serions coupés de tout ravitaillement pour au moins une semaine.

Une fois que tous étaient fin prêt, l’opération commença. Les mages ouvrirent les portails et les vagues s’élancèrent l’une après l’autre, conformément au plan établi. Mais à peine arrivés sur place, a part l’écho du rituel, nous étions totalement seuls. Cela me sembla suspect alors que la citadelle ennemie flottait au loin, bien en vue. J’ordonnais aux troupes de se préparer au combat et d’intervenir sur mon ordre quelle que soit la direction de l’attaque. Je ne tardai pas à donner cet ordre car l’ennemi débarqua massivement par téléportation sur une position légèrement en surplomb de la plage. La bataille s’engagea dans la seconde suivante, avec un léger avantage numérique pour l’adversaire.

Mon plan était de frapper le centre de la ligne ennemi en concentrant nos forces pour percer et ensuite envelopper l’adversaire qui se retrouverait prit entre le marteau et l’enclume. Cependant, l’adversaire fut bien plus solide que nous le pensions avec une forte troupe composée de gardien des arcanes, de magelames et de quelques arcanistes. Malgré leur résistance, nous sommes parvenu à percer en ne déplorant qu’un blessé et après quelques secondes pour soufflé nous avons frappé les arrières alors que l’ennemi commençait à amasser des renforts. Cela ne suffit pas et il se retira nous accordant la plage, pour un temps.

Après ça notre armée entreprit de voyager vers la citadelle mais les forces adverses nous harcelèrent constamment. Ils n’avaient pas réussi à nous arrêter sur la plage alors ils tentaient donc de nous ralentir, sans doute pour gagner du temps sur le rituel ou pour nous affaiblir assez en vue d’une contre-attaque. Toujours est-il que la progression devient pénible et éprouvante mais nous approchons inexorablement du but et notre volonté de protéger notre royaume surclassera toujours leurs petites tentatives.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] L'âme sanglante

Message  Atia le Sam 23 Juil 2016 - 22:13

Annihilation du rituel de l’Ame Sanglante
22 juillet 36

Le rituel de l’âme sanglante a pu être stoppé mais à quel prix et dans quelle condition? Je suis grandement insatisfaite de la tournure des événements et pour plusieurs raisons que je vais détailler plus loin. Il est à noter que l’ennemi a survécu et qu’il a donné des nouvelles troublantes sur une attaque prochaine de la légion. Tout ceci n'augure rien de bon...

Nous avions réussi, dans les deux jours après la bataille de la plage, à nous établir aux abords de la citadelle. Les arcanistes de notre force d’invasion s’occupaient de réactiver les téléporteurs pour accéder à l’endroit tandis que le reste des troupes s’occupaient de repousser les incessantes tentatives de l’ennemi de nous repousser. Finalement, quand les arcanistes finirent par réparer le téléporteur, le temps pressa plus que nous l'aurions voulu. Les troupes ennemies se rassemblaient pour une ultime contre-attaque et avec Sin’alah nous avons décidé d’un plan d’action. Les fils prendraient d’assaut la citadelle en profitant de ce que la majorité des troupes ennemies se trouvaient en bas tandis que le reste de notre force retenait au maximum la contre-attaque adverse. Si leur troupe était débordée, ils évacueraient avec homme et matériel après avoir saboté le téléporteur, nous laissant en finir au plus vite avec la citadelle.

L’opération se déclencha à la nuit tombée et nous avons fondu sur la citadelle brutalement. Nous avons été accueilli par des gardiens des arcanes qui engagèrent rapidement le combat. Cependant, nous avions l’avantage numérique et de l’intelligence sur ces créatures mécaniques. Après notre victoire contre ces défenseurs, nous avons repris notre exploration dans la citadelle et découvert un démon prisonnier et torturé qui tenta de nous repousser avec sa magie psychique avant d’être exécuté sur mon ordre. Peu après lui, nous avons fini par retrouvé tous les arcanistes disparus et les avons libérés et ils s’empressèrent de fuir vers Lune-d'Argent tandis que le dernier défi nous attendait, Agar Ithildrin. Le chef de l’âme sanglante nous attendait, en toute logique, depuis la plus haute chambre de la plus haute tour de la haute citadelle.

L’échange commença par un peu de diplomatie, lui tentant de nous convaincre qu’il agissait pour le bien du royaume en ayant appris du démon prisonnier l’invasion toute proche de la Légion, tandis que nous, nous tentions de le convaincre de se rendre pour s’expliquer. Cela échoua et une provocation d’Arevas l’irrita si bien qu'il lui lança un sort d’une extrême violence qui mit à terre le lieutenant provoquant notre attaque immédiate. Il s’entoura alors d’un bouclier de mana et accéléra le rituel pour le finir avant que nous n’arrivions à le pourfendre. L’ile se mit à vibrer, étant un colossal cercle de magie, pendant notre combat alors que Sin'alah fut contraint de fuir. Cependant, le bouclier de mana était vacillant face à nos attaques et il tenta des attaques pour nous repousser de peur de succomber. C’est là qu’Avali fit quelque chose que je n’ai toujours pas saisi. Elle se jeta sur Ithildrin et le fit basculer de la tour pour le précipiter dans le vide, espérait-elle que la chute le tue? Dans tous les cas, sans surprise, il utilisa sa magie pour atterrir en douceur et sans dommage. Avali commença alors à lui parler, sans doute pour lui faire perdre du temps.

De notre côté, dépité de voir notre proie s’échapper, nous avons cherché une solution car la situation était devenue très complexe. Sin’alah avait évacué et le téléporteur était détruit. Certes l’action d’Avali avait arrêté le rituel mais l’ennemi n’était pas vaincu et nous devions trouver comment vaincre sans nous sacrifier vainement. Cela sembla échapper à Ildrys qui tenta de me convaincre d’aller sauver Avali, ce qui était une folie. Je refusai logiquement toute action en ce sens, je venais de perdre un soldat, je voulais limiter les pertes et me concentrer sur l’objectif. Finalement, j’ordonnais à Leoryn d’ouvrir un portail pendant que nous sabotions la citadelle pour la faire s’écraser sur l’ennemi et pour détruire définitivement le rituel. Étrangement, ce fut plus compliqué que prévu tandis qu’Ildrys continua éternellement ses suppliques pour aller aider Avali plutôt que de nous aider. Lasse, je finis par accepter son action irraisonnée et peu après la citadelle commença à se désagréger. La citadelle finissant par chuter, nous avons évacué par portail alors que les explosifs achevèrent l'endroit.

Après notre retour nous fîmes notre rapport à Sin’alah et j’ai fait envoyer un navire prés de l’Île pour constater les dégâts et éventuellement retrouvé des survivants, principalement Avali et Ildrys. La situation était loin d'être idéal mais au moins le rituel a bel et bien échoué et depuis nous attendons toujours des nouvelles du navire mais nous nous inquiétons de cette histoire autour de la Légion. Puisse le navire revenir avec de bonne nouvelle et cette alerte n’être qu’un mensonge de l’ennemi.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] L'âme sanglante

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum