[Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Atia le Dim 16 Déc 2012 - 17:59

Zystra et les archéologues : Ainn, Ryner et Lanael
Spoiler:

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4573
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Arévas le Dim 16 Déc 2012 - 18:08

Pour ceux qui se poseraient la question, le Haut-examinateur Tae'thelan Guette-le-sang n'est pas un PNJ inventé car il existe bel et bien en jeu. C'est un boss Horde présent dans les Terres Ingrates qui donne des quêtes aux joueurs Horde, il est aussi présent dans l'instance Uldaman où il donne également des quêtes.

Spoiler:

_________________
"On ne facture pas la topissitude, ni la séductivité !"
Arévas Summerbreeze, Lieutenant des Fils de Quel'Thalas.

"Allons-y gaiement !"
Minélis Silverbow
avatar
Arévas
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 2284
Age : 30
Localisation : Dans son Bureau
Date d'inscription : 21/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Atia le Lun 17 Déc 2012 - 22:01

Elle prit quelque gorgé de thé, calmement installée a la terrasse intérieur de la taverne du Sanctuaire des Deux-Lunes et acheva son rapport.

<ouvrir la reliure>

Spoiler:








_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4573
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Atia le Lun 24 Déc 2012 - 14:54

Un nouveau rapport fut écrit sur les bords du lac magique non loin du sanctuaire. La légat après un soupir les rangea dans la reliure et se redressa.

<ouvrir la reliure>

Spoiler:










_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4573
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Arévas le Mar 1 Jan 2013 - 17:55

Au calme, à l'auberge de Binan.

<ouvrir la reliure>


Spoiler:


82ème jour,
Mardi 1er jour du premier mois,

Ce rapport est écrit tardivement car les derniers jours ont été productifs et bien remplis.

Ce mercredi le Haut-examinateur Tae'thelan Guette-le-sang nous convia au Versant Verdoyant, dans la Vallée des Quatre Vents afin de nous confier une mission assez particulière. En effet, il nous informa que le Reliquaire avait l'intention de s'installer jusqu'à nouvel ordre dans la région du Sommet de Kun-Lai et, pour ce faire, notre trio d'archéologues favoris avait besoin de davantage de matériel pour effectuer ses recherches. Le dit-matériel se trouvait dans un chariot magique dont notre peuple a le secret et devait donc logiquement être transportait dans la région précédemment citée.

C'est là que la mission se compliquait, le Haut-examinateur nous informa qu'une puissante magie était à l'oeuvre dans les environs et empêchait le chariot d'être simplement téléporté à l'endroit voulu, il fallait donc faire à l'ancienne avec une bête de somme pour le tracter, un yack généreusement prêté par les Chroniqueurs en l'occurence. Le chef du Reliquaire nous indiqua que le chemin le plus court pour Kun-Lai passait par un étroit passage connu comme l'Escalier Dérobé. Cet ensemble de marches millénaires conduisait à un autre passage à l'intérieur d'une grotte qui débouchait directement au village de Binan, notre destination. Un envoyé des Chroniqueurs devait d'ailleurs nous attendre le lendemain à l'entrée de la caverne.

Nous y allions donc gaiement, plein d'entrain avec ce fameux yack comme nouveau compagnon. Notre ascension fut très tranquille mais néanmoins instructive. En effet, nous rencontrâmes plusieurs voyageurs qui nous enseignèrent l'histoire de l'Esclalier Dérobé ainsi que les preceptes de Shaohao, le dernier empereur pandaren. Ceux-ci nous enjoignèrent à venir en aide aux pélerins et écouter ceux qui pouvaient nous apprendre quelque chose, aussi peu importante qu'elle pouvait apparaitre de prime abord.

C'est ce que nous fîmes, nous écoutâmes l'histoire d'une Chroniqueuse, nous partgeâmes une bière de bon coeur avec d'autres voyageurs, nous apportâmes notre aide à des grumelots en difficulté et nous honorâmes les autels trouvés en chemin. Tout le long du trajet nous ressentîmes toujours l'oppressante et puissante magie qui régnait sur ces lieux.

L'explication nous vint une fois arrivé au sommet et rien ne nous avait préparé à cette surprise. Un Humain tout de noir vêtu nous informa que nous étions attendu par son maître à la Taverne dans les Brûmes, l'auberge du coin. Il précisa que nous devions faire vite car le thé allait refroidir et il partit sans répondre à nos questions. Atia joua alors la provocation en nous demandant d'attendre, puis nous allâmes retrouver notre mystérieux hôte à qui la Légat ne manqua de le provoquer encore une fois en demandant si son thé était bien froid et que les Fils n'avaient pas d'ordre à recevoir d'inconnu.

L'inconnu justement avait une apparence peu commune, et pourtant Krithias semblait l'avoir reconnu sans pour autant nous dévoiler son identité, il affirma cependant que la magie oppressante de ces lieux émanait directement de lui, nous pûmes tous le sentir d'ailleurs. Il s'agissait d'un humain à la peau mate et vêtu comme les nomades d'Uldum, le plus étrange résidait dans sa troupe de gardes du corps composée d'invidus de toutes races et qui parcourait tout la Pandarie d'après ses dires. Pas le moins du monde incommodé par les piques d'Atia, le jeune homme se présenta enfin et sema le doute dans notre esprit par la même occasion.

Il disait être un fils d'Aile-de-Mort, un membre du Vol noir, le dernier de sa race selon les rumeurs et le nom d'Irion lui convenait pour les races morteles. Devant notre incrédulité, il nous affirma qu'il n'était pas corrompu comme les autres dragons noirs car le Vol rouge avait dérobé et caché son oeuf pour empêcher l'Aspect de la Mort de le retrouver. Les dragons rouges avait exercé divers sorts magiques pour empêcher toute corruption et accéléré sa croissance. Cet Irion semblait porter un fort dégoût envers tous les dragons pour avoir été leur jouet
de la sorte. Il disait donc préférer les races mortelles et souhaitait engager le plus de monde possible pour sauver Azeroth d'une menace qui s'approchait mais il refusa de nous en dire plus pour l'instant, justifiant qu'il devait avoir plus d'informations avant d'agir.

Il nous présenta de nombreux arguments en sa faveur, mais il ne se présenta jamais comme le nouveau Gardeterre, autant dire que le mystère restait entier. Atia affirma comprendre ses motivations, si elles étaient vraiement sincères, mais demandait un temps de réflexion. Le Prince noir nous précisa qu'il n'était pas pressés et qu'il nous recontacterait en temps voulu.



Après une courte nuit à nous poser des questions plutôt que de vraiment nous reposer, nous reprîmes la route vers le Nord. Nous rencontrâmes le contact des Chroniqueurs à l'endroit convenu et nous échangeâmes le yack contre une barque à un grumelot afin de pouvoir faire passer la rivière au chariot, nous accompagnâmes le transport en passant le long de la berge, au sec.

Tout se passait bien, trop bien, lorsque des sauroks surgirent des failles entre les rochers et se ruèrent vers la barque. Ils défoncèrent le chariot et pillèrent son contenu avant de prendre la fuite. Heureusement le Pandaren sortit indemne de cet incident et il partit pour Binan à pied. Quant à nous, nous nous lançâmes à la poursuite de pillards et nous débouchâmes dans une grotte où les hommes-lézards semblait pratiquer un étrange rituel. Nous ne leur laissâmes pas le temps de terminer et ils furent tous passés par l'épée. Nous retrouvâmes une bonne partie du contenu du chariot mais un grand saurok en détenait encore une partie, il s'éclipsa à notre approche et nous dûmes reprendre notre course-pousuite.

Ce jeu du chat et de la souris nous conduisit à l'extérieur, au flanc des falaises. Là, nous trouvâmes le cadavre de notre voleur, les cailloux à ses côtés semblant indiquer qu'il avait été lapidé, mais son butin avait disparu. Nous fûmes alors à notre tour victimes de jets de pierre venant des hauteurs et Pragmatique fut gravement touchée. Notre amie taurène prit sa forme de vol afin d'aller repérer nos nouveaux ennemis, des lutins végétaux. Nous trouvâmes un ensemble d'escaliers et de ponts qui nous permit de lancer l'assaut contre ses nuisibles et nous pûmes rapidement réglé leur compte. Matoshka nous informa qu'elle était déjà venue ici avec son clan et qu'elle connaissait ceux qui vivaient au sommet de la montagne, elle nous encouragea à aller les rencontrer.

Nous arrivâmes donc à un minuscule village pandaren perché dans les hauteurs, ses habitants se présentèrent comme étant le peuple du ciel, un groupe de fauconniers passionnés par leur métier et souhaitant vivre à l'écart des autres pandarens qui préféraient les serpents des nuages. Nous leur racontâmes nos mésaventures et ils nous expliquèrent que les lutins avaient l'habitude de voler les gens de passage afin de faire des offrandes aux fauconniers, ce qui semblait bien géner ces derniers. Le chef pandaren nous permit de récupérer nos affaires et nous offrit même une démonstration de ses talents et de la force de ses protégés. Ainsi, une nuée de faucons vint attraper chacun de nous et nous conduisit par les airs jusqu'au village de Binan, notre objectif depuis le début.

La mission est donc un succès malgré les différents incidents. Nous avons mené le contenu du chariot à bon port et nous avons découvert l'origine de la magie présente dans la région de l'Escalier Dérobé. Nul doute que le Reliquaire aura beaucoup de travail dans les prochaines semaines. Puisse la nouvelle année nous être profitable.


Lieutenant Arévas Summerbreeze



_________________
"On ne facture pas la topissitude, ni la séductivité !"
Arévas Summerbreeze, Lieutenant des Fils de Quel'Thalas.

"Allons-y gaiement !"
Minélis Silverbow
avatar
Arévas
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 2284
Age : 30
Localisation : Dans son Bureau
Date d'inscription : 21/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Atia le Dim 6 Jan 2013 - 17:48

De nouveaux feuillets furent ajoutés dans la reliure accompagnée d’un enchantement pour les dissimuler dans le compartiment secret.

<ouvrir la reliure>

Spoiler:










_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4573
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Arévas le Ven 11 Jan 2013 - 12:20

De nouveaux feuillets furent ajoutés dans la reliure.

<ouvrir la reliure>

Spoiler:
92ème jour,

Ce mercredi, la Maitresse de l'Ombre Kiryn que nous avions rencontré dans la Forêt de Jade nous envoya un message dans lequel elle réclamait notre présence dans un camp de la Horde situé au Nord de Binan. Une fois sur place, nous pûmes constater que le dit-camp était occupé exclusivement par des Pandarens portant les couleurs de la Horde. Kiryn nous expliqua qu'il s'agissait de victimes des attaques des Yaungols dans la région, le général Nazgrim avait donné l'ordre de leur porter secours en échange de leur allégeance à la Horde, chose surprenante pour un Pandaren mais la survie pousse parfois à certaines extrêmités.

La Maitresse de l'Ombre nous expliqua notre mission : rejoindre une ferme plus au Sud afin de convaincre les derniers habitants de rejoindre le camp et d'accepter la protection et le commandement de la Horde, elle nous invita à nous montrer insistants car les fermiers étaient fiers et avaient déjà refusé cette offre. Une fois arrivés, nous constatâmes que la ferme était déjà occupée par les Yaungols et les Pandarens réduits en esclavage. Nous lançâmes rapidement l'assaut et l'effet de surprise nous permit de remporter facilement la victoire. Nous fîmes au passage une étrange rencontre, l'un des envahisseurs était un cuisinier qui beugla brièvement quelques mots concernant une famine et un "Khan" comme étant leur chef, hélas nous ne pûmes le capturer vivant.

Les fermiers sauvés nous furent reconnaissants et, après discussion, acceptèrent de rejoindre le camp de la Horde où nous les escortèrent. Kiryn nous raconta ensuite que ses troupes étaient prêtes pour attaquer la base principale des Yaungols et demanda encore notre assistance pour aller y semer le chaos le temps que les Pandarens se mettent en place. Elle nous donna des explosifs incendiaires spécialement conçus pour les puits de pétrole chers aux Yaungols ainsi que des fioles contenant un liquide censé attirer les termites pour détruire les balistes et autres engins de siège.

Tout celà fut efficace, les puits s'embrasèrent en des torches impressionnantes et les balistes furent réduites en poussière à une vitesse affolante. Un cor retentit et la Horde lança l'assaut. Les Yaungols, pourtant plus nombreux, furent totalement pris au dépourvu et encore une fois l'effet de surprise nous donna la victoire. Kiryn nous ordonna ensuite d'aller exécuter le chef, ne souhaitant pas faire de prisonnier. Malgré que nous ayons pensé l'épargner, il nous attaqua sans peur et nous n'ûmes d'autre choix que de le tuer, lui aussi parlant de ce "Khan" avant de succomber.

Notre victoire fut donc totale et la Horde peut s'enorgueillir d'avoir réussi à recruter un grand nombre de Pandarens dans ses rangs, voilà qui devrait lui apporter un bon soutien dans le Nord de la Pandarie, ses forces principales étant toujours occupées dans les Etendues sauvages de Krasarang au Sud. Les Fils de Quel'Thalas aussi ont gagné des points ce soir, la Maitresse de l'Ombre nous ayant assuré que son rapport serait élogieux à notre égard.


Lieutenant Arévas Summerbreeze

_________________
"On ne facture pas la topissitude, ni la séductivité !"
Arévas Summerbreeze, Lieutenant des Fils de Quel'Thalas.

"Allons-y gaiement !"
Minélis Silverbow
avatar
Arévas
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 2284
Age : 30
Localisation : Dans son Bureau
Date d'inscription : 21/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Arévas le Mar 15 Jan 2013 - 14:10

De nouveaux feuillets furent ajoutés dans la reliure.

<ouvrir la reliure>

Spoiler:
96ème jour,

Ce vendredi, le maire de Binan nous fit part de son inquiétude vis-à-vis de la discrétion des Pandashans en Kun-Lai. En effet, d'après lui, ces moines-guerriers protecteurs de la Pandarie étaient normalement prompts à réagir en cas d'aggression ou d'invasion des territoires pandarens. Or ils ne s'étaient pas manifestés malgré les assauts répétés de Yaungols, nous décidâmes donc de mener notre enquête.

Le maire de Binan nous expliqua que la base des Pandashans la plus proche se trouvait à un coin stratégique de l'Echine du Serpent, le fameux mur, elle était connue comme la Retraite des Pandashans, il nous confia des cerf-volants pandarens pour nous y rendre.

A peine arrivés sur place, nous entendîmes une alerte, un assaut contre le mur venait d'être lancé. Nous allâmes nous présenter au chef en poste, le Maître-Pandashan Chong, et lui offrîmes notre aide. Des bruits sourds se firent entendre contre les portes barricadées et elles ne mirent pas longtemps à céder. Nos assaillants étaient des Yaungols, pour ne pas changer, mais plusieurs détails nous frappèrent l'esprit. Ils étaient intégralement de couleur noire, mais ça ne ressemblait pas à de la peinture, ni à de la naphte, et ils se battaient avec une rage et une fureur peu communes, leurs pertes ne semblant pas les affecter. Leur tactique était grossièrement inhabutelle pour ce peuple rompu à l'art de la guerre, ils foncaient tête baissée dans le tas et rien ne semblait pouvoir les arrêter hormis le trépas.

C'est à leur mort que nous comprîmes la raison d'une telle furie et d'un tel désordre. Des Sha s'extirpèrent de la bouche des cadavres, nul doute que c'était eux les vrais responsables de cet assaut aussi peu préparé, les Yaungols avaient dû tomber sur eux par hasard et n'étaient finalement que des victimes envoyées à la mort par soif de violence de leurs maitres temporaires. Ces Sha nous donnèrent d'ailleurs bien du mal, ils furent très tenaces et certains Fils succombèrent presque à leur influence. Heureusement, des moines Pandashans arrivèrent à la rescousse et entâmèrent un rituel qui purifia tout le monde. Eliminer les derniers résidus de Sha après ça fut beaucoup plus aisé.

Le Maitre-Pandashan Chong ordonna une contre-attaque sur les derniers Yaungols et Sha qui trainaient encore dans le village adjacent à la Retraite des Pandashans. Le nettoyage fut rapide et nous pûmes enfin retrouver un peu de paix, à l'abri du mur millénaire. Les Pandashans nous remercièrent pour notre aide providentielle mais ils nous expliquèrent également qu'ils étaient débordés dans l'Ouest du Sommet de Kun-Lai, en plus des autres régions, d'où leur absence aux alentours de Binan.

Les Sha semblent toujours gagner en puissance avec les conflits qui ravagent la Pandarie, nous devons nous montrer extrêmement vigilants car aucun de nous n'est à l'abri de leur corruption.

Puisse le Soleil nous guider dans ces heures sombres.


Lieutenant Arévas Summerbreeze

_________________
"On ne facture pas la topissitude, ni la séductivité !"
Arévas Summerbreeze, Lieutenant des Fils de Quel'Thalas.

"Allons-y gaiement !"
Minélis Silverbow
avatar
Arévas
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 2284
Age : 30
Localisation : Dans son Bureau
Date d'inscription : 21/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Elhardryan Sin'dalei le Dim 3 Fév 2013 - 18:22

Mardi 15 janvier

C'est à Binan qu'Iluzia attendait la cargaison de jade pour réparer sa statue du Serpent de jade. Alors qu'elle s'inquiétait du retard de 3 semaines que les cargaisons avaient qu'elle nous a rapporté son inquiétude. Fils et Filles se sont ainsi réunies dans le but d'enquêter sur cet étrange retard.

Remontant peu à peu la route que suivait la cargaison, Iluzia accompagnée de Kallen, Sybile, Saroyane, Orléane, Isthrion, Eléonà, Cenaya et moi-même avons récupéré nos premiers indices dans un campement grumelot. Et c'est en échange de quelques pièces pour quelques babioles, que notre heureux vendeur nous a confié qu'il n'avait pas vu passer le chariot transportant le jade pendant trois semaines, et que depuis quelques jours il le voyait passer seulement quand le jade était à bord du chariot, mais ne le revoyait jamais revenir dans le sens inverse.

Nous avons donc remonter la route jusqu'à trouver les lieux du crime : une roue de chariot cassée, portant une trace singulière de magie mêlant l'essence de la terre à de l'énergie de l'ombre , ainsi que des empreintes de pieds imposants en grand nombre et bien imprimées sur la terre que nous avons pu conclure que le chariot s'était fait attaqué par des ravisseurs probablement d'origines Yaungols ou Mogus.
Les empreintes remontées la route pour descendre ensuite en direction de la muraille. Je tenta de bifurquer légèrement vers un camp Pandashan pour essayer de récolter d'autres informations sur l'affaire. Ce fut une énorme perte de temps et nous continuâmes donc notre piste. Les gardes pandashan qui s'occupaient de surveiller la muraille ne se montrèrent guère plus utiles, et nous avons fini par traverser la muraille pour se retrouver en Steppes de Tanglong.
Retrouvant les traces de pas des ravisseurs que nous traquions, nous passèrent à côté d'un village yaungol qui se montra sans lien avec l'enquête suite à une rapide inspection par nos éclaireurs.

Nous tombâmes finalement sur un camp Mogu sur un sommet enneigé. Remontant rapidement jusqu'au responsable direct du détournement de jade, nous affrontèrent deux Mogus, qui semblaient être sous les ordres d'un troisième Mogu très imposant et qui jubilait de son trésor et des cinq prisonniers pandarens qu'il avait. Nous ne parvinrent pas à le vaincre , celui-ci ayant préféré fuir par les airs plutôt que de succomber à une mort assurée. Orléane tenta bien de l'achever en grimpant sur sa monture, mais elle dû renoncer à l'impossible.

Nous rentrèrent ainsi à Binan. Le jade avait été récupéré mais les anciens prisonniers pandarens nous apprirent que les pandarens capturés lors du premier convoi porté disparu manquaient à l'appel.
Le lendemain une fois soignés ils purent repartir à leurs occupations, avec du renfort.


Elhardryan Sin'dalei

Elhardryan Sin'dalei
Mage
Mage

Nombre de messages : 103
Age : 23
Localisation : En compagnie d'une bouteille de vin rouge dans un cimetière.
Date d'inscription : 27/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Atia le Ven 22 Mar 2013 - 16:26

Annonce : Départ pour l'ile du Roi du Tonnerre


Fils et Filles,

Le régent convoque notre ordre sur le front de l’île du Roi tonnerre. Les premières phases de combat sont réalisées mais la bataille fut usante c’est pourquoi il appelle des troupes fraîches de Lune-d'Argent pour relever les troupes les plus touchées par les combats. Nous ignorons encore quel sera notre rôle exact mais je vais m’efforcer de faire un topo sur ce qui se passe le bas.

Durant le cataclysme qui a frappé notre monde, l’île de zandalar a été fortement touché, voir totalement détruite, ce qui a poussé les zandalaris à changer leur position de neutralité et reformer l’empire troll afin de conquérir un nouveau foyer pour leur peuple. Leur tentative dans le vieux monde fut un échec par l’action décisive de la Horde et de l’Alliance qui a poussé les zandalaris à revoir leur plan. C’est en Pandarie que leurs regards se sont tournés. Après la disparition des brumes, les zandalaris sont partie retrouvé leurs anciens alliés mogus et ont ramené d'entre les morts le fondateur de l’Empire mogu et ancien lieutenant des titans Lei Shen, le Roi Tonnerre. Ce mogus à la puissance colossale a promis au zandalaris de nouvelles terres en échange de leurs soutiens pour reprendre son trône.

C’est là que nous intervenons, ayant appris la réouverture du palais du Roi Tonnerre et de tous ses secrets de la technique titan qui s’y trouve, Lor'Themar a décidé de prendre d’assaut le palais avant que les alliés zandalaro-mogus ne retrouvent leur pleine puissance. Le but est clair, s’emparer des armes et artefacts présents pour renforcer l'arsenal Sin'dorei dans le but de faire face à nos nombreux ennemis, intérieur comme extérieur à la Horde. L’assaut sin’dorei n'est cependant pas passé inaperçu car le Kirin tor et Jaïna ont décidé de s’inviter à la fête et d’eux aussi prendre la puissance des titans pour renforcer leur arsenal. Derniers protagonistes de ce méli-mélo, les Pandashans, neutre qui ne veulent que faire tomber l’empereur pour empêcher une catastrophe et voir la Pandarie retomber sous le joug du tyran.

Les premières vagues d’assaut de la flotte thalassienne furent contraintes par la pression des zandalaris et de leurs dinomanciens mais notre magie et la pugnacité de nos troupes ont permit l’établissement d'un avant-poste et après de rudes combat à la percé dans la première enceinte de défense de la forteresse ennemie. C’est donc à nous de marquer du soleil de la nouvelle Aube, les pages de l’histoire de cette bataille!


Nous embarquerons ce soir sur l’alcyon pour la traversé vers la Pandarie. Aux armes Fils et Filles ! Pour la Gloire de Quel’thalas!


Légat Atia Silverwell


Fiche et recommandation materiel:

Je suggère au Fils de prévoir des rations et du matériel supplémentaire par rapport au consigne de l’ordonnance matériel. Ne nous laissons pas surprendre comme la dernière fois en ne comptant que sur la logistique générale, nous emporterons un chariot de matériel mais prévoyons également plus de matériel individuel à charger sur nos montures en vue des combats à venir. Sachez également, que les vols sont impossibles sur cette ile car Lei shen contrôle la foudre et le ciel, tout ce qui vole est ineluctablement abattu, donc prudence.

Enfin je vous annonce qu’en plus du chariot de transport magique, nous prendrons un gardien des arcanes, deux balistes légères et une baliste lourde. Nous allons également essayer de nous procurer des plans de fabrication de Bombes de mana tactiques dont les saccages-soleil semblent très friands sur ce front.

Concernant le matériel commun se référer à la note d’ordonnance de demoiselle Sybile Cwes Wyloir et dater du 9 novembre, nous prendrons le même inventaire.

Spoiler:





Legat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4573
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Atia le Sam 23 Mar 2013 - 13:01

Sujet : Rapport de mission du 22 Mars
Par : Sybile Cwes Wyloir sous la dicté de la Legat Atia Silverswell


Tout d'abord, je tiens à m’excuser de ne pas écrire moi-même ce rapport, mais j’ai l’ordre de ne pas utiliser mon bras droit suite à la bataille d’hier soir.

Comme dit dans mon annonce précédente, l’ordre des fils de Quel’thalas s’est mis en route avec un train de matériel vers la pandarie, à bord de l’Alcyon. Nous étions dans une flottille de trois navires et nous avons traversé les mers par l’est, une fois de plus, pour éviter le maelstrom et les flottes orques et humaines qui s’entretuent sans discernement sur la grande mer. Cela a rallongé notre voyage d’un jour, mais nous a évité des déconvenues si bien que nous sommes arrivés en vue de l’ile du Roi-Tonnerre sans encombre. La pluie battante, les paysages lugubres et la foudre nous ont tout de suite ramenés à une réalité certaine, nous n’étions pas là pour prendre du bon temps.

Mais ce furent surtout les trolls qui nous le rappelèrent à notre approche de l'ile. Un immense navire zandalaris est apparu des brumes et nous a attaqué sans sommation, lâchant sur nous des volés de tir de balistes. Nos navires répliquèrent, mais après quelques instants ce sont des chevaucheurs de hurleciel, des lézards ailés de taille imposante, qui s’élancèrent sur les navires armés de pots de feu liquide. J’ordonnais l’attaque immédiate de ces ennemis avant qu’ils n’arrivent et sur les cinq qui approchèrent trois furent tués, si bien que seul deux d'entre eux arrivèrent à lancer une grenade chacun, mais ils furent tués avant de pouvoir utiliser les suivantes.

Les navires continuèrent de se bombarder et notre vaisseau fut gravement endommagé, mais grâce à la détermination de nos marins nous avons fini par repousser de justesse l’ennemi qui s’est replié avec une épave. Nous pensions que c’était la fin de nos ennemis, malheureusement pas, les trolls attaquèrent avec des pirogues, des dizaines et dizaines de pirogues remplies de vassaux des zandalaris, des gurubashi, amanis, drakkaris et fakkaris, envoyé en première ligne. Notre navire fut rapidement submergé par une trentaine de trolls rageurs, mais il faut bien le dire plus méchant qu’efficace que nous avons exterminé puis repoussé violemment, mais ils n’étaient qu’un avant-gout quand les zandalaris ont débarqué ensuite pour finir le travail. Le corps à corps s’est ainsi poursuivi brutalement et fut gagné de justesse, nous avions quatre personnes hors de combat et trois blessés graves sur le pont et quelques blessés légers.

Les zandalaris venaient de jouer là leur va-tout, ils ont été repoussés par les forces sin’doreis, du kirin tor et pandashan et savaient que des renforts frais pouvait être le pire de scénarios. Qu’ils se rassurent, malgré leurs pertes nous ne sommes pas en état de prendre d’assaut leur forteresse, ils ont donc gagné un temps précieux pour se préparer et pour que le Roi Tonnerre retrouve sa puissance. Mais leur échec a été de ne réussir à nous exterminer, ils nous ont ralentis, pas stoppé. Cependant, leur action a créé un statu quo qui sert plus leur intérêt que le nôtre. Soyons plus prudents à l’avenir, nos ennemis sont rusés et puissants. Ils se battent comme nous pour leur avenir évitez de les sous-estimer surtout qu’à tout instant les traitres de kirin tor pourraient profiter de la situation! Nos ennemis sont légion et ils vont apprendre à nous connaitre.


Legat Atia Silverswell


_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4573
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Arévas le Ven 29 Mar 2013 - 10:57

De nouveaux feuillets furent ajoutés dans la reliure.

<ouvrir la reliure>

Spoiler:
5ème jour depuis le second débarquement,

Ce mardi, le militaire Pragmatique avait demandé notre aide afin de retrouver Saroyane, notre amie et membre des Fils qui, selon elle, devait se trouver dans les Etendues sauvages de Krasarang. Cette hypothèse se confirma dès notre arrivée dans la région car le tigre de Pragmatique trouva rapidement une piste nous menant au temple de la Grue rouge, une des divinités locales de la Pandarie.

Arrivés aux abords du temple, nous pûmes constater que l'endroit était envahi par des Sha en grand nombre, et pire que celà, le plus gros d'entre eux se présenta comme étant Saroyane, elle avait certainement sombrée dans ses propres tourments au même titre que les soldats de la Horde dans la Forêt de Jade jadis, comme nous l'avait raconté le Général Nazgrim.

L'objectif était clair : éliminer les Sha puis libérer Saroyane. Cette tâche fut longue et laborieuse, chacun de nous devant être extrêmement prudent afin de pas succomber à sa colère et se retourner contre les autres. Nous finîmes par affronter la monstruosité d'émotions qui retenait Saroyane, privilégiant les attaques magiques et psychiques afin d'en extraire notre amie.

Grâce aux efforts d'Iluzia, notre adversaire finit par recracher la jeune elfe. Il tenta de s'en servir encore comme bouclier vivant mais nous triomphâmes enfin de lui, ne laissant qu'une flaque visqueuse dans cet endroit maudit. J'ordonnais de rassembler rapidement les blessés et de quitter les lieux sans attendre, d'autres Sha pouvaient encore surgir.

Une fois de retour à la Retraite des Chasselaube, Iluzia fit un contrôle anti-Sha sur chacun de nous tandis que j'envoyais un message destiné aux Pandashan pour leur signaler non seulement que le temple de la Grue rouge était envahi, mais aussi pour leur confier Saroyane grandement atteinte.

Saroyane a donc été confiée aux bons soins des Pandashan tandis que nous avons rejoint le front sur l'Île du Tonnerre.


Lieutenant Arévas Summerbreeze

_________________
"On ne facture pas la topissitude, ni la séductivité !"
Arévas Summerbreeze, Lieutenant des Fils de Quel'Thalas.

"Allons-y gaiement !"
Minélis Silverbow
avatar
Arévas
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 2284
Age : 30
Localisation : Dans son Bureau
Date d'inscription : 21/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Atia le Ven 29 Mar 2013 - 23:45

Le chef troll:



Le mogu:


_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4573
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Atia le Lun 1 Avr 2013 - 14:08

Sujet : Operation dans la tombe de Guan Cao
De : Legat Atia Silverswell

Ce vendredi, j’ai été contacté par message par un membre du reliquaire nous invitant à l’attendre devant la grande tente du campement saccage-soleil. Après un long retard, il apparut enfin et il ne ressembla guère à ce que nous espérions, c’était un demi-elfe maigre, à grosse lunette, cheveux gras, bouton sur le visage, mal fagoté et parlant en zozotant. Il s’annonça en étant Kevynn Geekel et bien qu’un peu trop passionné ou insistant sur les formes de nos membres féminins, il expliqua être le stagiaire de Ainn, la dirigeante de notre ancien groupe attiré du reliquaire. Il nous annonça que des trolls avaient été capturés pendant une fouille dans des ruines mogus et leur interrogatoire révéla qu’ils étaient à la recherche d’une ancienne tombe contenant une arme capable de contrôler la foudre, une arme utile pour faire face au Roi-Tonnerre et peut-être reprendre le contrôle du ciel. Il nous annonça aussi savoir où se trouvait la tombe. Après quelques hésitations, nous avons décidé de le suivre et il nous a conduits dans une tombe dissimulée dans les montagnes du nord de la pandarie.

Face à nous se trouvèrent deux statues de lion majestueux qui nous posèrent une énigme chacune. Après avoir déjoué ces premières énigmes, la porte s’est ouverte et nous avons pu descendre dans la tombe, des pièges étaient dissimulé dans le sol et identifiable par des symboles assez simples puis nous avons trouvé un couloir avec une énigme à base de couleur pour qu’on se fraye un chemin. Régulièrement nous avions ainsi des énigmes et des obstacles à déjouer jusqu’à arriver devant une formation de statue de pierre. La première avança et nous énonça son énigme, mais nous avons échoué et les créatures de pierre se jetèrent sur nous. Un combat rude qui fit deux blessés parmi nous que nous avons rapidement soignés puis nous sommes arrivés au sarcophage, dernière énigme que nous avons accomplie . À notre surprise, à l’intérieur, il n'y avait qu’une vieille momie de mogus, aucune arme ou artefact. Alors que nous nous demandions ce que cela signifiait, un troll se mit à rire et nous remercia de l’avoir aidé à déjouer tous les pièges pour le conduire jusque-là. Il avoua que les trolls capturés étaient un leurre pour pousser les elfes a entrer dans la tombe et faire le travail a sa place. Abasourdi, nous avons vu une marrée de troll esclave nous foncer dessus. Nous avons attaqué à l’explosif, pour réduire leur nombre, mais ils étaient tant que nous avons du les affronter au corps à corps tandis qu’un chef troll et sa garde se placèrent près du sarcophage préparant un rituel. Qiuand nous avons fini par achever les derniers esclaves, essoufflés et blessés nous avons observé le rituel avec méfiance et le chef troll nous remercia a nouveau de lui avoir fourni le sang et les âmes nécessaires. Tout le sang rependu se mit à bouger comme une créature vivante et se rassembla autour du zandalari et les âmes vinrent à leur tour puis il ramena à la vie le mogu. Là, avec une pointe de moquerie, il nous autorisa à partir pour nous remercier de l’avoir aidé à accomplir ce rituel. Nous avons hésité, mais vu les forces en présence nous n’avions pas le choix et épuisé, blessé et humilié nous avons fuis.

Le bilan est une catastrophe, blessé, rabaissé et en fuite, nous avons vu un zandalari, Ajaw’Cham, ramener un puissant mogu à la vie, Guan Cao. Deux ennemis que nous allons devoir arrêter un jour ou l’autre. Nous prendrons notre revanche, mais à présent nous allons surtout devoir retrouver notre honneur et regagner la confiance de l’armée. Celle-ci et le Regent furent particulièrement mécontents de notre échec et de la réussite des zandalaris. Sachons saisir notre chance de retrouver la bonne grâce de nos dirigeants.

Legat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4573
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Atia le Jeu 4 Avr 2013 - 22:32

Sujet: Bataille de Hanzou, 1er jours
Par : Légat Atia Silverswell

Le mercredi 3 avril, l’État-major nous envoya en mission d’enquête dans le village de Hanzou. Ce village est un point stratégique d’importance, situé au nord-est de la pandarie. La principale route de ravitaillement maritime pour se rendre sur l’ile du Roi-Tonnerre passe à proximité et le village fourni également de nombreux vivre grâce au Port d’Hanzou et les terres agricoles autour du village d’Hanzou. Cependant, hier, un navire remarqua des panaches de fumée inquiétants venant du port et le contact fut rompu. Inquiet l’état-major nous déploya sur place pour évaluer la situation.

Passé le portail, nous avons quitté les marais lugubres et pluvieux de l’Ile pour arriver dans une vallée verdoyante et fertile au ciel dégagé. Nous avons remarqué le panache de fumée et l’agitation dans le village. Nous avons approché prudemment et vu un vieux pandaren distribuer des instructions, revêtues d’une armure visiblement vieille et ne lui allant plus, armée d’une hallebarde locale. À ses côtés, des miliciens tout juste armés de pique de bambou ou d’outils agricoles et protégé par des armures improvisées tentaient d'organiser une frele defense.

Notre approche effraya quelque peu les locaux qui se montrèrent légitimement méfiants. Mais une demi-elfe, Veloce, affecté à ce village quelque temps auparavant par l’Etat-Major pour vérifier le bon approvisionnement, intervint en notre faveur. Elle nous présenta à Chane, le vieux pandaren en armure qui nous expliqua être un ancien soldat a la retraite. Il entrainait les paysans afin qu’ils puissent se défendre contre leurs ennemis. Et c’est là que nous sommes tombés des nues en découvrant que les ennemis en questions étaient... des gnolls. Visiblement amené sur bateau trolls et commandé par un zandalaris, ses mercenaires avaient été attirés ici par l’appât du gain et lancés comme première vague d’attaque. L’usage de ses mercenaires est particulièrement étonnant et malin venant de nos ennemis, car leur capacité à semer le chaos est connue de tous autant que ça leur permet d'économiser leurs forces.

Nous avons proposé nos aides aux pandarens qui se proposèrent de nous fournir quelques troupes ce que nous avons refusé. Après tout, notre offensive pourrait provoquer une réaction ennemie et une riposte sur le village, on devait donc s’assurer de sa sécurité. Surtout que nous étions face à 50 ou 60 gnolls contre notre dizaine d’elfes et une vingtaine ou trentaine de miliciens, certes bien retranchée dans leur village au sommet d’une colline, mais mal entrainé.

Dés notre mise en marche, l’attaque d’une première meute gnoll eut lieux sur une barricade, mais ils ne s’attendaient pas a nous trouver sur leur chemin et nous avons balayé leur attaque ce qui nous a permis de réduire leur nombre. Nous avons alors avancé vers le territoire contrôlé par l’ennemi et le port en flamme. Nous y avons vu de nombreuses gnolls en train de piller les lieux et j’ai élaboré un premier plan. Attaquer le port, le reprendre et repousser les gnolls pour qu’ils aillent chercher du renfort que nous amènerons droit dans un piège. Pour cela nous avons posé des bombes dans une zone étroite de passage avec des détonateurs à déclenchement à distance et nous avons lancé l’assaut sur le village de pêche.

Le village en flamme était en plein pillage, la meute dispersée et se livrant a des atrocités sur les rares survivants. Ne supportant pas ce spectacle nous avons attaqué massivement et massacré la totalité de la meute sauf deux que nous avons laissé fuir alors que nous libérions les deux derniers survivants. Peu après, le cor de guerre gnoll retentie et nous avons compris qu’ils avaient mordu a l’hameçon. Nous avons fui vers le village, passant notre cadriage de bombes, en esquivant les balles qu’ils tiraient au hasard. À bonne portée, nous avons alors déchainé l’enfer et les détonations terrifiantes a envoyé ces chiens rejoindre leurs ancêtres les hyènes. Deux meutes entières disparurent dans les flammes. Le nombre de nos ennemis était maintenant suffisamment réduit pour que l’on tente un assaut de leur base.

La dernière meute organisée offrit une résistance héroïque, mais fut annihilée sous notre attaque. Il ne resta plus que dans le camp des ouvriers, esclaves et soldats de seconde zone que nous avons balayé sans la moindre difficulté. Le chef troll ainsi que plusieurs gnolls prirent la fuite ce qui nous permis de récupérer le colossal butin qu’ils avaient capturé ainsi que le matériel qu'ils avaient amené, parmi eux, trois canons que nous avons placés devant chacun des trois accès menant au village, ainsi que des armes et équipements. Malheureusement, une flotte troll fut en approche, le chef troll avait visiblement appelé des renforts. La bataille d’Hanzou n’est donc pas encore finie et nous nous préparons au siège, formant les milices, les équipant et préparant le terrain à l’attaque alors que des trolls et des gnolls débarquent en nombre. Nous verrons ce qui suivra, mais nous nous tenons prêts.

Legat Atia Silverswell.

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4573
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Atia le Ven 5 Avr 2013 - 11:38

Hanzou le 5/4

La journée d’hier fut productive, nous avons commencé à former les milices pandarens pour les rendre efficaces en un minimum de temps. Il était évident que nous n’arriverions pas à en faire des soldats et des troupes d'élite en si peu de temps. Nous avons donc opté pour une autre stratégie, nous ne pouvions en faire de grand combattant individuel donc autant en faire une grande force collective. J’avais déjà constaté qu’ils s’étaient armés de pique en bambou, certes une bonne idée, mais j’eux l’idée d’aller plus loin. Démontant les épées que nous avions prises aux gnolls, j’emmanchais la soie de la lame mise à nue sur une hampe de bambou, passant les rivets dans la soie puis renforçant le tout avec une cordelette serrée sur l’extrémité de la hampe pour bien rigidifier cette zone sensibilisée puis j’ai ciré la corde pour la maintenir et empêcher que l’humidité ne l’affecte. Nous avions donc là une pique avec un fer long et affuté, capable de trancher et de percer, une arme polyvalente. Falrhen me suggéra une bonne idée, pousser les pandarens à fabriquer eux-mêmes leurs lances-épées, une façon de leur apprendre à s’approprier l’arme.

Mais avant je devais leur apprendre à l’utiliser. Nous retrouvâmes un groupe de miliciens à l’exercice et je leur appris non pas de magnifiques techniques de lance, mais des formations. Une formation d’attente sur trois rangs, arme verticale. Une formation défensive, le premier rang penché en avant la pique légèrement oblique, le talon de la lance contre leur pied arrière, le deuxième rang la lance à deux mains au niveau de la hanche passant au-dessus de l’épaule du premier rang et le troisième rang lance au niveau de l’épaule. Cela formait un mur de pique presque infranchissable, aucun besoin d’être un expert du combat à la lance, juste de savoir se coordonner et de garder la formation pour empaler l’ennemie. La deuxième formation fut la formation d’attaque, le premier rang tenant sa lance à hauteur de hanche bien horizontal, les rangs arrière les tenant à l’épaule. Avec cette formation, je leur enseignai à marcher au pas, là encore, il suffit d’être coordonné, inutile d’être un expert du combat. C’est à nouveau un front de pique qui s’avance et, si l’ennemi charge, il suffit de repasser en posture défensive pour l’accueillir.

Ceci enseigné, je les conduis à la forge pour leur faire fabriquer leur lance leur faisant un petit discours surfait : “Ceci est votre lance, il y en à beaucoup comme elle, mais celle-là c’est la votre. Votre lance c'est votre vie. Vous devez maitriser votre lance comme vous maitrisez votre vie, car sans vous votre lance ne sert à rien et sans votre lance vous ne servez plus à rien, alors chérissez la.”

Visiblement cela fit effet, car ils furent enthousiastes et se mirent à fabriquer leurs armes avec entrain. Je compte aussi les armer des hachettes, massettes et d’outils agricoles comme arme secondaire au cas ou leurs lances se brisent ou que la formation se disloque, afin qu’ils puissent continuer de se défendre.

On a ensuite évoqué l’usage des fusils pris à l’ennemi et une nouvelle formation de combat pour les fusiliers, la contremarche. Technique simple, sur quatre rangs, le premier rang fait feu, se divise pour passer sur les coté et aller au dernier rang tandis que les autres avancent d’un pas, le dernier rang commence a recharger pendant que le nouveau premier rang fait feu et ainsi de suite, chacun avançant en rechargeant pendant que le premier rang fait feu. Cela permet d’avoir un feu roulant continu sur l’ennemi. Ce sera la formation offensive si nous devons avancer vers l’ennemi, dans le cas de la défense on se contentera de tir de rang derrière les barricades.

Après ca, Falrhen a commencé la formation des canonniers, Eleona l’aidera à cette tache, on a trois canons qui défendront les trois seuls accès au village. Profitons-en, avec des barricades et des épieux au sol, ça devrait facilement renforcer nos positions. Nous avons d'ailleurs effectué des reconnaissances la nuit dernière, le camp gnoll a été réinvesti par une troupe de gnoll fraichement débarquée qui menace directement le passage nord, mais surtout nous avons vu un vaste camp troll qui menace notre entrée est. Le passage sud est donc pour le moment le moins vulnérable, nous allons donc y mettre notre canon le moins puissant et peut-être piéger les accès menant de l’est au sud et du nord au sud, ainsi si une troupe cherche a nous contourner elle aura une surprise inattendu, car ils ne peuvent actuellement voir ce qu’on y prépare depuis leur position, profitons en. Mais dans tous les cas, nous serons bientôt prêts à les recevoir!

Atia Silverswell

Spoiler:

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4573
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Falrhen le Ven 5 Avr 2013 - 11:51

Rapport de la patrouille du 4 avril

Ce jeudi soir, la légat et moi-même avons quitté le village de Hanzou pour effectuer une ronde furtive dans les environs afin de contrôler le retour des ennemis potentiels et donc prévoir leur riposte avec davantage de précisions.

La plage où nous avons combattu est à nouveau réinvestie par les gnolls, mais ceux-ci sont curieusement en nombre très réduit par rapport à la nuit précédente. Peut-être leurs forces entières n'ont-elles pas encore débarqué. Toutefois, nous avons quadrillé les autres zones de débarquement possibles par précaution.

L'est du village notamment est jonché de ruines qui ont été envahie par des trolls de plusieurs tribus différentes. On y retrouve des Gurubashis, Drakkaris et les fameux Amanis qui ont quitté nos terres il y a quelques mois. Ils ont des forces très variées : de guerriers basiques, des dompteurs de raptors, des maléficieurs et la légat a même aperçu un chevaucheur de chauve-souris. Pire encore, certains semblaient préparer un rituel autours de statues mogus, dont je crains qu'elles ne finissent par s'animer si on leur en laisse le temps.

Eviter l'encerclement est une priorité car si les trolls et gnolls attaquent de concert, les maigres défenses du village risquent d'être des plus précaires.

Ranger Falrhen Faucon-marchand


avatar
Falrhen
Chevalier de Sang
Chevalier de Sang

Nombre de messages : 325
Age : 25
Date d'inscription : 09/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Atia le Ven 5 Avr 2013 - 21:06

Situation tactique:



En Rouge : Le territoire contrôlé par les Gnolls : 50 a 60 individus

En Violet : Le Territoire trolls : ~75 individus + statues mogus

Point A : Barricade, barrière d’épieux, canon nain et un détachement de 15 piquier et 16 fusiliers

Point B : Barricade, barrière d’épieux, canon humain et un détachement de 15 piquier et 16 fusiliers

Point C : Barricade, barrière d’épieux, canon gnoll et un détachement de 9 piquier et 12 fusiliers

Réserve : Fils de Quel'thalas, Chane et les 5 gardes woks

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4573
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Atia le Sam 6 Avr 2013 - 14:17

Sujet : 2e Bataille d’Hanzou
Par : Légat Atia Silverswell

Nous ne nous attendions pas à mettre si vite nos préparatifs à l’épreuve et encore moins avec une telle violence. Depuis notre arrivée nous avons entrainé les pandarens et renforcé les structures défensives telles que je l’ai évoqué dans mes notes et rapports précédents. Tout était en place heureusement quand, a 21h35 environs, un coup de canon a retenti au niveau du point B.

Nous avons alors commencé à nous diriger vers ce poing quand le canon a frappé encore. Sur place, nous avons vu une marrée de gnolls monter la pente et l’artillerie faucher nos ennemis. Nous nous sommes mêlé à la bataille aidant les arquebusiers et canonniers avec nos propres armes quand un tir d’artillerie s’est fait entendre au point A.

La première vague de gnolls arriva au contact mais fut repoussée si bien que nous avons divisé nos forces et envoyé des renforts dirigé par Hanorya au point A alors qu’une seconde force gnoll approchait. Le gros des Fils leur fit face avec les canonniers qui eurent quelques soucis avec leur pièce d’artillerie mais nos pièges firent effet car peu avant le départ d’Hanorya et des siens nous avons lâché sur l’ennemi des troncs qui dévalèrent la pente emportant certain des leurs. Nous avons fait face avec détermination aux gnolls qui n’offrirent qu’une maigre une résistance et finalement ne firent tomber que quelques miliciens.

Au point A, la situation était plus préoccupante, les trolls attaquaient ce point massivement et, malgré le canon lourd des nains déployé là, ils firent un carnage en arrivant au contact. Chane et ses gardes wok intervinrent pour prêter main-forte au Fils et aux miliciens malmené. Malheureusement, c’est à ce moment que le point C fut attaqué comme l’indiqua le coup de canon qui retentit.

Les gnolls enfin repoussés au point B, nous sommes allé au point C, le moins bien défendu, laissant en arrière les miliciens par sécurité. Nous avons vu des statues mogus attaquer la position et notre renfort fut plus que le bienvenu pour tenir la barricade tant ils étaient solides. Malheureusement le canon de facture gnoll commençait à montrer des signes de faiblesse des plus inquiétants. Cela dit notre arrivée renforça grandement la zone et empêchèrent les statues de percer. Mais c’est au point A que tout manqua de basculer.

Les lanciers furent tous mis à terre par les trolls enragés, les fusiliers étaient pour moitié au sol, Veloce et Eleona à terre et une nouvelle vague arrivait. Chane s’élance vers le point B pour trouver du renfort alors que les fusiliers prirent la fuite laissant Hanorya déjà blessé seul pour tenir le front. La sergente réussi malgré tout à rallier les fusiliers et Chane revint avec les renforts, prêt à tenir tete a la nouvelle vague, bien que la situation commençât à devenir désespéré.

Au point C, un immense troll berserker approchait du front alors que nous affrontions les statues. Nous avons redoublé d’efforts pour détruire ses géants de pierre avant l’arrivée du monstre, afin de l’attirer dans notre champ de mines. L'attaque coordonnée des Fils et des miliciens mis à mal les statues dont la dernière fut abattue par Arevas. Nous avons alors fui rapidement loin derrière nos lignes pour laisser le troll nous approcher. Ce benet mit un temps à arriver si bien que la plupart des fils furent envoyé au point A pour le tenir, ne laissant qu’Arevas, Mageline et les miliciens face au troll. Quand celui-ci arriva dans le champ de mines, un pandaren envoya une fusée et Falrhen déclencha les bombes qui dévastèrent le géant Amani sans pour autant le tuer. Le monstre enragé commencait deja a se regenerer mais Mageline et Arevas le firent taire definitivement.

Le point A était toujours vacillant et les trolls continuaient leur coup de bourtoire faisant tomber Fils et Pandaren avec fureur. Tout semblait perdu mais les renforts fils firent leur effet, surtout par les attaques féroces de Cenaya, et rééquilibrèrent quelque peut la balance mais nos forces continuaient d’être balayé. Et c’est avec l’énergie du désespoir, la victoire ou la mort, que Chane, ses gardes et les miliciens tentèrent une contre-offensive désespérée avec les quelques rares fils encore debout. L’ennemi fut finalement repoussé alors qu’Arevas venait avec les soldats du point C pour enfoncer le clou.

Voyant les nouveaux renforts arriver, le chef troll Ajaw'Cham, encore lui, decide de mettre fin à la bataille et effectue un étrange rituel qui vaporise le sang rependu pour former une brume épaisse et rouge. Quand la brume se dissipa, les trolls encore debout avaient disparu mais avec eux tous les blessés et les agonisants trolls et gnolls. Il ne resta que les morts à nos pieds. L’ennemi venait d’évacuer ses blessés et nous avons décidé de faire de même, ramenant rapidement nos nombreux blessés vers l’infirmerie.

Le bilan est lourd:
- côté Fils, sur les 11 engagés 5 furent blessés plus ou moins gravement.
- Sur les 83 pandarens: 16 blessés et 22 morts.
- Du coté des 70 trolls nous comptons 33 blessés et 32 morts
- Les 15 mogus furent détruits
- Sur les 60 gnolls 38 blessés et 22 morts.

La situation est meilleure, nous avons pris le dessus et infligé d’importantees pertes a l’ennemi mais nous avons plus de la moitié de nos forces hors de combat et ce qui reste ne suffit pas à lancer une contre-offensive d’envergure. La bataille se finit donc par un statu quo où chacun est rentré dans son camp sans que l’un ou l’autre n’est saisît la situation. Cependant, nous avons grandement réduit leur nombre equilibrant le rapport de forces pour la suite et nous avons encore deux canons parfaitement opérationnels. Le prochain coup sera le nôtre!


Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4573
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Atia le Lun 8 Avr 2013 - 12:44

Rapport de l’assaut du dimanche 7,

Hier, alors que nos troupes étaient encore en train de se remettre de leur blessure et de la terrifiante bataille de vendredi, nous avons décidé de jouer une carte et de prendre l'initiative.

J’avais demandé à Line, peu après la bataille de vendredi, d’aller chercher des renforts matériels sur l’ile du Roi-Tonnerre. Pendant ce temps, je m’étais efforcé de rassurer, galvaniser et réorganiser la milice au côté de Chane. Les autres Fils se remettaient de leur blessure ou entrainaient nos alliés. Les officiers cependant cherchaient à estimer la suite des opérations et quand Line est revenue avec un golem des arcanes et deux balistes, j’ai décidé de prendre l’initiative.

J’ai demandé à Chane de réorganiser les Pandarens en deux forces, un groupe Nord de 15 lanciers et 16 fusiliers soutenus par le canon nain et un groupe Sud de 15 lanciers, 16 fusiliers et avec le canon humain. Nous, Fils, étions l’armée centre avec notre golem des arcanes et nos deux balistes. Mon plan était de faire une attaque-surprise en frappant sur trois fronts avec un barrage d’artillerie, non pas pour vaincre l’ennemi, mais pour l’acculer derrière ses défenses. Chane n'était pas très enthousiaste, redoutant de nouveau blessés et morts. Mais comme je lui expliquais, rester en défense c’était laisser le temps à l’ennemi de se renforcer, de retrouver son moral et de choisir le moment de l’attaque. En prenant l’initiative, on prenait la décision, on jouait sur leur moral affaibli d’avoir été repoussé par des paysans et surtout on frappait alors que leurs forces n’étaient pas prêtes.

Nous avons fini par le convaincre et à 17h35 nous avons attaqué. Les trois colonnes ont avancé et ont pris position, commençant le bombardement du camp ennemi. Celui-ci était divisé en deux parties, une partie derrière des montagnes et remparts de pierre, celle occupée par les trolls et entre le rempart de pierre et une palissade improvisée, les gnolls. C’est eux que nous avons visé de notre artillerie les poussant à tenter une sortie. Ajaw’Cham envoya deux trolls monstrueux pour les soutenir tandis que nous avons Guan Cao, le mogu, invoquer la foudre pour tailler dans la roche des statues mogus à qui il a donné vie. Cette troupe se divisa en trois, n’en ayant guère le choix et s’élança sur les trois colones, de façon précipitée. Nous avions l’avantage du terrain, du nombre et du matériel si bien que cela s’acheva par un carnage. Un seul pandaren fut tué et trois blessé gravement pour un blessé léger. Coté fils, rien de méchant, juste des éraflures. Ajaw’cham réussit à sauver 15 gnolls du carnage et les survivants se sont cachés derrière le mur de pierre. L’initiative était notre et nous avons commencé à fortifier notre position de siège. C’est à nous à présent de choisir le moment de l’attaque.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4573
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Atia le Sam 13 Avr 2013 - 22:39

4e phase de la bataille d’Hanzou,

Mercredi, une semaine exactement après l’assaut initial de l’ennemi je décidais de fêter cet anniversaire en mettant un terme à cette histoire, un terme sanglant. Depuis dimanche, j’avais envisagé la suite et avait commencé un entrainement spécifique pour les pandarens, les former au combat à la hachette et au bouclier. Pourquoi cette arme? Simplement pour son utilité et sa polyvalence. L’arme est simple à utiliser, assez puissante pour passer les maigres armures des trolls, mais aussi utiles pour des travaux de génie comme tailler des pieux, briser des poternes ou débiter des barricades.

J’ai aussi opté pour une autre solution tactique. Jusque ici les milices fonctionnaient en formation serrée et en bataillon, je les ai réorganisés en peloton de quelques hommes agissant sous les ordres d’un chef. Chef qui devait être un vétéran, j’ai donc pensé au Fils dont tous étaient aguerris à présent. Convaincre Chane fut plus difficile, mais il accepta d’admettre qu’un assaut victorieux serait la seule chose capable de ramener la paix. Il vint donc me soutenir et nous avons débuté les préparatifs. Utilisant goudrons, essence de pin transformé en therebantine, suif et poudre, nous avons préparé des décoctions incendiaires que nous avons mises en pot afin de les utiliser avec nos balises. Falrhen enseigna à utiliser les boulets chauffés à blanc aux canonniers. Des échelles furent construites et un bélier improvisé monté.

Le soir arrivé, nous étions prêts. Je fis un discours à la gloire de cette milice pandaren pour encourager le moral de nos alliés et rendre leurs familles inquiètes fières de leurs frères, soeurs, époux, filles, pères. J’expliquais ensuite ma stratégie et les pelotons se formèrent. Je promis au premier groupe sur le rempart double solde et son poids en bière, appâté, l’enthousiasme de chacun décupla. La fin prochaine les encourageait tout autant que mes discours et promesses. C’était une armée prête et au moral d’acier qui se pressa vers le front.

La bataille commença par un barrage d'artillerie qui fit vibrer le sol. Les canons visèrent les remparts et les portes tandis que les balistes obéissant à mes instructions allumèrent les pots de feu liquide et visèrent haut. Les pots détonnèrent au dessus de la tête de nos ennemis et le liquide enflammé se rependit en pluie incandescente sur nos ennemis. Enthousiaste nos troupes se préparèrent, les pelotons d’Arevas, Veloce, Iluzia et Mageline s’emparèrent d’échelles et celui d’Hanorya d’un bélier. Les pelotons de Neldyran, Malelith, Cenaya et le mien suivirent pour attaquer à distance le rempart afin de couvrir la pose des échelles.

Les trolls se montrèrent enfin, après des jours à se cacher, ils montèrent sur le rempart et ripostèrent sauvagement. Les boucliers de bambou que nous avions fabriqués firent leur office. Ils n’étaient guère solides et laissaient souvent passer les projectiles, mais au moins les ralentissaient-ils assez pour que les armures improvisées de nos alliés les arrêtent ou les amortissent encore assez pour ne pas causer de dommage sérieux. Il faut reconnaitre que les pandarens ont la peau dure, sans doute leur corpulence. Malheureusement, nous avons vu qu’au fur et à mesure des combats et des échanges de tir, les nôtres tombaient. Iluzia fut la première à placer son échelle et Arevas le second. Les combats sur les remparts tournèrent au corps à corps rapidement. Véloce fini par placer son échelle et grimpa. Malheureusement, l’escouade de Mageline n’y parvint pas avant qu’Hanorya et ses troupes ne brisent la porte. Derrière, un mur de troll nous bloqua la route. Ceux qui jusque-là tiraillaient les remparts s’élancèrent contre ce groupe.

Les pertes furent nombreuses, la moitié des nôtres étaient à terre quand les combats s’apaisèrent enfin. L’assaut de ce rempart fut brutal et alors que nous passions nous avons découvert avec stupeur que derrière le rempart, il y avait des ruines mogus terrassées, creusé et fouillé. Mais aucun ennemi, plus un, pas plus qu’une trace de campement. C’est alors qu’une tempête nous balaya portant la voix de Guan Cao et que Ajaw’Cham refit son rituel pour récupérer ses blessés ne laissant sur la quarantaine d’ennemis que 17 morts. Encore une fois nous n’avions pas vu un seul zandalaris pendant les combats. Ajaw’Cham semblait sacrifier les gnolls et les autres tribus trolls pour ses objectifs. Et quand la tempête s’acheva, nous avons eu tout le loisir de voir les navires trolls au loin, qui partait et les excavations dans les ruines mogus. Sur des socles plus de statues, des tombeaux étaient ouverts et vide et diverses reliques semblaient avoir été prises. Quoi qu’est voulu faire nos ennemis ils avaient réussi et je me pris a me demander si l’attaque contre le village n’était pas juste une diversion pour leur laisser le temps de faire leurs fouilles ici.

Quoi qu’il en soit, cet assaut couta la vie à 17 ennemis sur la quarantaine qu’ils étaient et a tué 7 pandarens et fait 22 blessés graves.

Les conséquences de la bataille d’Hanzou sont rudes.
- Au port Hanzou, il y eut 43 tués parmi les civils pandarens le premier jour.
- Au village d’Hanzou, il y eut en tout 31 tués sur la centaine d’habitant et de réfugiés. Sans parler des destructions: les cultures ont pour la plupart été ravagées et les infrastructures sont endommagées.
- Pour les gnolls c’est une boucherie, il y eut une soixantaine de mort ou blessés durant le premier assaut, difficile de chiffrer exactement la part de mort et de blessé, car après notre attaque nous avons du nous replier avec l’arrivé des trolls et des renforts gnolls. Les trois affrontements suivants sont plus précis avec environs 57 tués pour les gnolls. On peut donc estimer les pertes globales entre 60 et 100 morts environ.
- Pour les trolls, nous avons 39 morts confirmés sur les 70 que nous avons estimés durant tous les combats.

Cette bataille, malgré ces pertes, fut pleine d’enseignement pour les pandarens, mais aussi pour nous. Une milice déterminée et correctement formée et équipée, même de façon improvisée, peut faire de grande chose si elle est épaulée de vétéran. Même avec un entrainement moyen, les bonnes armes et les bonnes formations ainsi que du nombre compense largement la faiblesse militaire. Une force collective déterminée et en formation compacte pour surpasser une faiblesse individuelle. Une bonne leçon. Même si pour les pandarens la leçon est amère. J’ai bien conscience que pour eut le choc est grand, ils ont vu l’ennemi les attaquer sans raison, violemment, pour les exterminés et ils n’ont pas choisi de prendre les armes, ils y ont été contraints. Cela change tout. Pour eux leur innocence a été arrachée de force et ils ont côtoyé la mort de prés voyant amis et parent mourir, ils ont donné la mort. Jamais ils ne s’en remettront complètement, mais au moins eux, leur famille et village sont ils en vie. C'est un nouveau départ et je n'ai pu m'empêcher de leur parler des thalassiens et du phénix qui renaît de ses cendres.

Nous restons encore un peu au village pour les rassurer et leur permettre de retrouver leur vie d’avant en toute sécurité. Nous avons aussi une autre affaire à régler dans le coin, mais cela fera l’objet d’un autre rapport.

Legat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4573
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Hanorya le Dim 14 Avr 2013 - 21:46

Rapport d'Hanorya Lynalis.
Sujet : Dernière poche d’indésirable.


Pendant ma patrouille de samedi, j'ai entendu les glapissement des gnolls et vu une fumée blanche. N’étant pas assez discrète en armure lourde, j'ai préférer rentrer au village et monter un petit expédition pour bouter les gnoll du coin. Je demanda l'autorisation a ma Légat Silverswell. Elle approuva l’expédition et j'ai pu monter un petit groupe. La Légat Silverswell, le bloodhawk Falhren, le ranger Neldyran et moi même.

Sur le chemin, les ruines trolls et mogus nous paraissait bien calme comparer a mercredi dernier. Puis, en nous rapprochant de la cote, les son particulier les gnoll se faisait entendre.

Sur place, un peu en retrait, Atia m'as confier les rênes de la mission, a ma grande joie. J'ai donc demander a Falhren de faire un petit tour parmi les ombre pour nous donner des indication plus précise sur leur nombre et leur équipement. Après une petite attente et au retour du bloodhawk, il nous as appris la présence cinq gnolls. Un qui semblait être le chef et sur les autres, deux semblait être blesser. Coté armement, c'est un vaste blague. Seul le chef étais armée, les autre n'avais que des planchette de bois.

J’exposais ma stratégie. Atia et Neldyran devait achever les gnoll blesser, Falhren devais de son coter inonder les trois gnoll valide d'un fumigène. Accompagnant Atia et Neldy, nous leur avons envoyez un salve de première flèche. Malheureusement, elle se firent que les frôler. Mais une fois au contact, un des deux gnoll tombe rapidement. J'ai décider de laisser Neldyran s'occuper du dernier tandis qu'Atia et moi allons soutenir Falhren et nous avons, tout trois, lancer une attaque violente. Un des gnoll valide tomba rapidement. Ensuite, un vrai petit duel entra en jeu. Les ennemis se battais pour leur vie et l'ont vendu chèrement. Le combat dura longtemps mais notre maitrise des art du combat, nous les avons achever rapidement.

En fouillant les corps, la Légat a trouver une petite tablette gravée en langue mogus, aussi elle lui enverra aux membres du Reliquaire. Elle trouva aussi une bague, apparemment de facture humaine. De mon coter, j'ai balancer les cadavre puant des homme-hyenes a l’océan. Puis, nous sommes rentrer au village.

J'ai été de nouveau faire une patrouille le lendemain et, au grand soulagement de la petite communauté de pécheur de Hanzou, je confirme aujourd'hui la paix retrouver sur leur terres.

Notre mission est accomplie.

Sergent Hanorya Lynalis, Fille et Guerriere de Quel'Thalas.


Dernière édition par Hanorya le Jeu 18 Avr 2013 - 2:39, édité 4 fois
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 978
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Hanorya le Jeu 18 Avr 2013 - 2:37

Rapport d'Hanorya Lynalis
Sujet : Récupération du ranger Earnion


Mercredi 17 avril de l'an 33.

Notre Légat nous as rassemblée ce soir pour mettre un terme, enfin, a la capture de notre frère de bataille, le ranger Earnion. Nous avions également deux invités pour cette récupération. La Pandashan Mi'el et Jaline, la sœur de notre ranger. Après un briefing riche en question-réponse, nous nous sommes mis en route vers, ce qu'on appel, l'île des Géants.

En effet, dimanche dernier, nous sommes allée faire une reconnaissance sur cette île. Nous avons découvert une terre luxuriante et étais habité par des dinosaures d'une taille que l'on ne voyais qu'as Un'Goro. A ce détail prés que ces dinosaures là étais bien plus nombreux, vivant en troupeau.

Les villageois de Honzou ont été bien aimable en nous offrant une barque spacieuse et stable. Les plus fort d'entre nous ont porter la barque jusqu’à la rive et l'avons mise a l'eau. La traversée fut calme et les rameur ont peux s’échauffer jusqu’à atteindre l'ile. Passé la surprise de voir de si imposante bête nous nous sommes mi en route vers l'entrée de la grotte que nous avions repérer dimanche. Le trajet ne fut pas de tout repos et nous avons du nous défendre contre des bête a trois corne très agressive. L'affrontement fut énergique mais sans conséquences pour nous. Nous avons finalement atteint l'entrée de la grotte et avons procéder a une reconnaissance. Un mort-vivant troll de grande taille étais accompagner par trois elfe de la nuit et d'un humain. Soupçonnant l'alliance, nous avons profité de notre nombre et de la présence d'un neutre en la personne de Mi'el, la Pandashan.

Après nous être annoncer, cette dernière leur expliqua notre venue et leur demanda quel étais leur mission. Un des keldorei nous répondit avec respect et nous rassura, mis a part certain, en s’annonçant comme des représentant du Cercle Cenarien. Et, après une brève conversation, nous sommes aller parler au grand troll. Celui-ci disait s’être fait voler ses os par un autre elfe mais, il ne nous dirai ou cet elfe est partit seulement si nous lui offrions un os en échange. Nous avons accepter mais il insista pour que l'un des notre, Mageline avait-il décidé, resterai avec lui pour garantir notre retour. Nous avons vite agis, n'aimant guère laisse un fils en arrière. Après avoir chassé un dinosaure et que Cenaya le dépecé pour lui retirer un os, un beau de préférence pour revenir vers le troll, récupérer Mageline et qu'il nous donne la direction ou Merion est partit. Content et honorant le marcher, il nous indiqua l'ouest. Nous l'avons remercier et avons poursuis notre chemin. Mais les information étais fausse car aucune trace ne laissait croire que Merion étais bien a l'est. Nous sommes donc partit vers le nord et, enfin arriver a une haute falaise, une plage de dessinais au loin. Atia confirma la présence de ceux que nous poursuivions et qu'un elfe étais bien enfermer en cage en scrutant la plage avec sa longue vue. Surement Earnion mais il étais trop loin pour le comprimer. Mageline nous fait profité d'un sort de lévitation pour descendre sans danger de la falaise. Nous nous sommes approcher et avons repérer le camp. C’était bien Earnion qui étais piéger dans cette cage. La légat donna ses ordres et nous nous sommes lancer dans la bataille.

Nous avons cibler en priorité les tentes et les démons proche d'Earnion afin de le protéger et de piéger les personne présente dans les tente. Mais, un groupe de troll étais haut perchée sur une falaise, nous lançant une rafale de flèches. Fort heureusement, leur sifflement permis au groupe viser de se mettre a l’abri, puis nous avons riposté. Nos arcanistes et nos ranger contre les trolls et les démons et le reste a briser les pilier des tentes et piéger brièvement les hommes au dedans. Mais, pour notre malheur, personne ne s'y trouvai et les démons se sont lancés contre nos groupe et un démon primordial apparut devant les arcaniste et Mi'el. Le combat se déroula sur trois front. Atia et Cenaya contre les troll au sommet de la falaise. Veloce et moi contre les démon voulant s'en prendre aux arcaniste et enfin, le démon primordial contre ces même arcaniste et la représentante des Pandashan. C'est a la défaite et fuite des troll que Merion, sous les avertissement de la Légat, apparut au dessus de l’océan. Cette dernier se rua sur lui avec toute la grâce et la félinité dont elle étais capable pour descendre a pic, le mur de la falaise. Merion se montra lâche et fit une téléportation devant son fils avec la bonne intention de mettre fin a ses jours. J'ai vu la manœuvre et grâce a un réflexe profond, je pu me mettre entre les deux, empêchant Merion du tuer son fils. Le démon au pris avec nos arcaniste et Mi'ell rendu enfin les arme en laissant échapper une grande vague de feu, mettant a terre certain d'entre nous. Alors que mon groupe allais attaquer Merion, ce dernier choisi la fuite, encore une fois. Mais la bataille étais terminer, notre frère de retour parmi les siens. La mission étais accomplie.

Le libérant enfin de ses chaine, nous avons pris état de son mal et des blessure de nos combattants. Earnion est en piteuse forme mais ses jours ne sont pas en danger, de notre coté, quelque uns soufrai de blessure légère mais Veloce étais a terre et ne montrai plus de signe de vie. J’ordonnais le départ en aidant les blesser et nous sommes rentrer a Hanzou, nos soigneur et les médecins du village ont aider les notre a se mettre de leur blessures. Grâce a la Lumière, les jours de Veloce ne sont plus en danger. Tous les Fils de Quel'Thalas vont bien.

Une victoire pour les fils, mais nous pouvons être sur que Merion n'en reste pas la. Soyons sur nos gardes
.

Sergent Hanorya Lynalis, Fille et Guerriere de Quel'Thalas.
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 978
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Atia le Ven 19 Avr 2013 - 23:46

Fils et Filles,

La situation à Hanzou semble parfaitement sécurisée et notre camarade est à présent liberé. Les choses se sont donc arrangées et il est temps de passer à autre chose.

Mardi soir, la pandashan Miell est venue à Hanzou pour féliciter les Fils pour leurs actions héroïques auprès de la population pandaren, mais elle avait également une requête à nous soumettre. Dans les montagnes, les zandalaris ont lancé une attaque contre une position de l’Alliance et lancent depuis des raids en utilisant des mercenaires Hozens et surtout du materiel volé au kirin tor. Les pandashans estiment que les Zandalaris préparent quelque chose là-bas pour avoir lancé cette opération, probablement des excavations dans des ruines mogus.

J’ai donc promis mon aide à la pandashan. Protéger les innocents, renforcer nos liens avec les locaux et nuire a nos ennemis zandalaris, c’est exactement notre mission. C’est également pour cela que l’armée a accepté aujourd’hui ma demande de transfert sur ce front, avant notre retour sur l’ile du Roi-Tonnerre. Tenez vous prêt à faire vos paquetages pour demain, samedi, nous repartons avec la pandashan comme guide.

Legat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4573
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Hanorya le Mer 24 Avr 2013 - 10:50

Rapport d'Hanorya Lynalis
Sujet : Soutiens a l'armée Pandashan.


Le samedi 20 avril de l'an 33.

Nous avons été contactés, il y a quelque jours, par une pandashan du nom de Mi'ell Soleil-Rouge pour venir prêter main forte aux pandarens du grand monastère pandashan. Elle nous expliqua que les trolls Zandalaris s’étaient frayer un chemin dans les montagne de Kun'lai et avais pris place dans une gorge qui faisais office de carrefour a de nombreux centre d'interet de la regions, ce faisant en rasant une base du Kirin'tor. Et la situation s'est aggravée pour le monastère. En effet, les zandalar avaient réussi a leur couper la seule route qui leur permettais de les ravitailler et/ou de recevoir des renforts. Ainsi isolé et face a de nombreux trolls, le monastère ne tiendrai que quelque heures. Une fois notre matériel plier et de retour dans notre base sur l'île du Tonnerre, nous nous sommes mis en route pour les neige du sommet de Kun'lai.

Notre montée dans les hauts plateau se fit par un moyen que nous n'avons encore jamais emprunter. Une montgolfière. Le principe et le même qu'un zeppelin gobelin bien que cet engin étais bien plus modeste et l'utilisais que de l'air chaud au lieu de l'hélium qu'utilise nos petit amis vert. Guère a l'aise, le ballon bougeait beaucoup et les cordage grinçaient. Mais fort heureusement, nous sommes arrivé à destination sans encombre. Une fois rassemblés au sommet et montant des yack puants nous sommes arrivé a Binan, un petit village tout proche des montagne. Mais a quelque minute de celui-ci, nous avons sentit l'odeur caractéristique de la paille et du bois brulé, puis, arrivée à une corniche, nous avons vu l'horreur. Le village de Binan étais mis à feu et a sang par des hozen des montagnes. Complétement impuissant, les villageois se cachais tant bien que mal dans les quelque battisses épargnée, pour le moment, des flammes. Ne pouvant rester la à rien faire et contourner le village, ce qui au passage nous prendrai une journée, nous nous sommes mis sur le pied de guerre. Je demanda a Falhren d'aller en éclaireur et essayer de compter les hozen et de voir quel genre d'arme pouvaient-ils disposer. C'est avec de mauvaise nouvelle qu'il reviens vers nous. Il avais compter une bonne quinzaine de ces singes et bien que leurs armes sois primitive, de simple lance pour la plupart, certain d'entre eux avais réussi a mettre la main sur des lance-fusée pandaren. Cet outils, normalement, décharge une fusée qui explose dans le ciel, créant une myriade de petite lumière colorée. Mais tirer a proximité d'une battisse de bois et de paille c'est l’incendie assurée. Nous avions deux priorité. Secourir les villageois accessible et faire taire ces pseudo-canon. Nous avons mis en place une stratégie. Falhren et Neldyran devais avancer en furtif et faire exploser les lance fusées. De mon coté, accompagne par Mageline, nous devions chasser les hozen rapidement d'une battisse et en faire notre QG afin d'y entasser les homme-ours que Mi'ell parvenais a récupérer de son coté, nous laissant tout le travail.

Cependant, j'ai sous-estimer le flair de ses vil singe. En effet, ils ont très vite repéré Falhren et Neldyran et on dut se replier vers notre position que nous venions juste de tuer les hozen de la maison cibler. Bien que ces singe la n'ai eu le temps de hurler, la retraite du ranger et du bloodhawk ont mis les autres en alerte. Heureusement, ces singe sont stupide et mirent du temps avant de coordonner un genre de charge groupée. Ce qui nous laissa le temps de transformer les table de la maison en barricade et nous protéger de leur tir a distance. Armée de nos arc, arbalète et sort, nous fîmes feu. Cinq hozen tuer. Mais d'autre arrivais toujours mais nous pûmes en descendre deux de plus avant qu'ils n'arrive au contact. C’était de mauvais combattant mais leur extrême agilité nous mis au défis. Nous avons réussi a les mettre en retraite mais certains des nôtres avais subis quelque blessure légère. Mi'ell faisais ses aller retour pour mener les villageois dans la maison que nous avions sécurisée et nous dis qu'elle n'en avais pas trouver d'autre a son dernier voyage. C'est la que j’ordonnai d'avancer sur les canon en nous avançant peu a peu, profitant du décor joncher de bois, de fumée pour avancer tout en restant a couvert. Mais en allant nous cacher, Mageline et moi dans une maison, nous avons découvert ces même lance fusée avec quelque munition. Ni une, ni deux, Mageline et moi armions nos lance fusée et je cria au autres de se cacher. Une fois sur de ne pas tirer sur un allier, j’ordonnai la mise a feu. L'explosion qui s'en suivit étais majestueuse qui aurai surement fait jalousé Eleona. Le souffle étais puissant, la colonne de fumée haute, noire et pleine de lumière colorée. Les quelque hozen restant s'enfuir devant l'explosion et devant le fait que cinq elfes ont tuer trois fois notre nombre dans leur rang, les aura pris de panique.

Bien que Mi'ell nous demanda de nous dépêcher, je lui imposa que mes elfes se repose vingt minute minimum. L’épaule de Neldyran étais percée d'une flèche et Falhren avais reçu un méchant coup, moi même je devais respirer et me remettre d'une violent coup dans le dos. C'est pendant ce repos qu'un Pandashan arriva et s’annonça sous le nom de Pog. Celui-ci s'approcha et nous félicita de la libération du village bien qu'il critiqua notre méthode. A sa demande, nous devions nous dérouter vers le camp des troll et faire taire leur canon, lance fusée et baliste qui empêchais les Pandashans de mener une attaque réellement défensive. Il repartit aussitôt. Alors qu'avec les villageois restant je préparai le village a une défense plus solide en cas de nouvelle attaque certaine des hozens. Sous l'insistance de Mi'ell, elle guida le reste du groupe sur le col gravissant la montagne. Je resta en arrière pour terminer la défense. Mais quand je les rejoignis, ce fut une surprise et je fut prise d'un doute. Falrhen, Mageline, Neldyran et Mi'ell étais au sol, a moiter dans les vapes. Le bloodhawk, le seul qui soit conscience m'expliqua leur aventure. Une fois arriver au sommet du col ils sont tomber nez a nez avec cinq hozen qui avais fuis le village. Le combat s'engagea directement mais a leur malheurs, deux trolls drakkari s’étaient invités a la fête et, contre toute attente avec une bombe arcanique. Grâce a leur réflexes, les fils purent vaincre mais ne purent empêcher l'explosion de la bombe. Tous tomba a terre sonnée. Je leu donnais a tous ma ration de potions de soin pour hâter leur guérison qui fort heureusement n’étais pas sévère. Cette fois Mi'ell du accepter mon ordre de se reposer ici au moins quelque heure. Peu a peu, les fils se remirent de leur blessure et ont pu prendre un bon repos malgré le froid. C'est pendant ce laps de temps que les autre fils nous rejoignirent. Notre Légat Atia, Elhardryan, Iluzia, Véloce et la mercenaire Cenaya. Je fais mon rapport a ma Légat et elle ordonna que tout le monde se repose et que nous nous remettions en marche dans la soirée.

L'heure venu, nous nous sommes remis en route pour la position tenu par les trolls. Nous avancions prudemment, avec les ranger en éclaireur, après quelque heure de marche, les ranger sont revenus en nous avertissant d'une venue d'une patrouille troll. Nous nous sommes cacher et avons attendu que les troll passent. ce qu'ils fit mais en s’arrêtant monter un campement a quelque mettre de nous. C’était bien notre vaine. Mais grâce au signe d'Atia et son ingéniosité, elle mit en fureur l'imposant trois corne qui partageais leur camps. Et le temps qu'ils parviennent a maitriser la grosse bête nous sommes passer ni vu ni connu. Nous avons poursuivi notre route, toujours en croisant des patrouille mais sans éveiller leur soupçons. Puis, nous sommes tomber sur un mur représenter par quatre colosse drakkari et six troll zandalari. Nous ne pouvions pas passer inaperçu, ni les contourner. Nous somme rester longtemps a essayer comment faire pour passer sans engager le combat. Nous étions trop peu pour faire le poids face a un tel mur. Encore une fois, notre Légat prouva son ingéniosité et sa place de chef en proposant une idée farfelue. Elle écrivit, en troll, une insulte dirigée contre les drakkari et signée par les amani. Elle enroula le parchemin sur une pierre et la lança contre le visage d'un drakkari. Celui-ci se le prit en plein poire qui regarda tout autour de lui avant de voir la pierre. Il trouva le parchemin et mis de longue minute avant de comprendre ce qu'il y étais écrit, nous faisant presque douter qu'il savais lire. Par chance il savais lire et se mis a hurler de rage, ce qui interloqua les trois autre drakkari, de même que les six amani. Il attaqua sans sommation les amani et évidement, ses trois compères se sont jetés dans la bagarre venant soutenir leur frère. Grâce a cela, nous avons réussi a les contourner et passer sans être vu. Puis après quelque temps de marche sans rencontrer de monde, les bruit particulier d'un combat et ceux caractéristique de canon vint a nos oreilles. Nous étions plus très loin. Grâce a nos oreille aiguë et nos vue perçante, nous avons pu localisée nos cible. Nous avons du monter un col tourmenter par des chute de neige, de vent violent pour les atteindre. Les engin étais repartit sur trois pallier, au premier pallier, nos cible étais des baliste légère manœuvrer par des hozen. Soutenue par un temps exécrable nous les avons mis d’état rapidement et silencieusement. Iluzia et moi sommes rester sur ce pallier pour sécurise le col et empêcher tout renfort d'approcher. Pendant ce temps, le reste du groupe prit d'assaut les canon lourd. Leur ennemi étais cette fois bien plus coriace et mirent du temps avant de s'en défaire. Mes des que les lance fusées furent récupérer par les nôtres, nous avons retourner les armes contre les troll, infligeant de lourd dégât a leur troupes. Permettant par ce biais, les pandashan ont retourner l'issu du combat. Mais rien n’étais encore gagner. Il fallait faire taire les lourd canon du dernier pallier. le combat pour les fils fut rude et alors qu'ils venais d'achever leur ennemi, Iluzia et moi avions du recentrer nos baliste sur le col tourmenter par le temps pour empêcher les troll d'avancer sur nous. Nous avons réussi a en éliminer plusieurs mais pas tous et c'est avec une étonnante dextérité qu'ils furent a notre contact. Le combat fut rude, nos force étais deja bien entamer par les dernier combat et l'ascension difficile du col mais nous avons pu les mettre en déroute ou les tuer. Mais après une brève période de repos nous avions de nouveau de la visite. Atia ordonna de déclencher une avalanche grâce au lance fusée, ce que je fis et, nombreux sont les troll a avoir été emporter par la lourde coulée de neige.

Après avoir panser en urgence nos blessure et s’être rassembler, nous avons vu quelque guerrier pandashan nous réclamer en bas. Ce que nous avons fait mais cette fois, c'est avec une armée de pandaren furieux que nous avons repousser les trolls, beaucoup ont fuis et on été coursé par les pandashan remonter. Nous, les fils, a bout de force sommes rester en arriéré, laissant l'armée pandaren faire mumuse avec nos amis troll. L'un des officier, justement est revenu a nous, nous remerciant de bon cœur et scella la fin de notre mission. Il nous laissa un laisser passer pour être accueilli, nourri, loger dans le monastère. Ce que, bien sur, nous avons fait. Et c'est le corps lourd, cribler de douleur que nous avons pénétrer le sanctuaire très fermée de l'armée pandashan, ou nous avons pu profiter de leur cuisinier raffinée, de leur drap soyeux, de leur source chaudes. Une récompense bien méritée après une journée entière de combat, de neige, de froid dans les hautes montagne de Kun'lai.

Lorsque les guerriers pandarens sont revenu, les nouvelles étaient excellente. Le carrefour est libérer et les troll, pour ceux qui ont réussi a en réchapper n'oseront pas revenir avant un moment dans les montagne tant la fesser que leur a mis les fils de Quel'Thalas et les moines pandashan étais violente.

Mission accomplie.


Sergent Hanorya Lynalis, Fille et Guerrière de Quel'Thalas
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 978
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne] Une nouvelle aube en Pandarie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum