La bataille pour Dun Modr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La bataille pour Dun Modr

Message  Uzlag Thunderfist le Ven 15 Juin 2007 - 12:53

Une brise humide chargée de relents marecageux soufflait sur le camp de la Horde, rendant l'utilisation du bois pour les feux et de la poudre noire gobeline des plus difficiles. Les quelques feux de camps et braseros qui parsemaient Dun Modr jetaient une faible lueur orangée dans le crepuscule sombre et nuageux du nord des Wetlands. La place forte se constituait d'une forteresse naine bâtie à même un petit mont rocheux, ainsi que d'un camp situé au pied du bastion. Ce camp était protégé par une serie de hautes palissades, de tranchées et de petits murs de pierre garnis d'epieux. La forteresse en elle même était typiquement naine : une haute porte de fer massive qui protégait l'entrée d'un grand hall s'enfonçant dans la montagne, relié à tout un tas de salles, de reserves et de tours jaillissant de la roche en altitude. Le peu d'entretien que lui accordait la Horde se faisait cependant ressentir : les murs jadis blanc étaient recouverts de souillure et des marques de l'assaut des orcs. Certaines parties du rempart avient été agrémentées d'epieux et d'épaisses bandes de metal rivetées à même la pierre. Le camp au dehors était quand à lui constitué de solides baraquemenst de pierre noire ainsi que d'antres et de tours de garde situées aux endroit stratégiques. L'ensemble des bâtiments laissait suinter d'abondantes coulés de moisissure verdâtre.
Les clans Bleeding Hollow, Black Tooth Grin et Dragonmaw occupaient la place, totalisant prêt d'un demi-millier de guerriers à eux trois, sous le commandement du jeune mais impitoyable chef de guerre Goretooth. Des bannières et des trophés claniques parsemaient la zone, bien en evidence de manière à demontrer à tous la gloire et la puissance des clans de la Horde. Depuis l'exterieur, il était possible d'entendre de terrifiants rugissements s'echapper de la forteresse : le clan Dragonmaw avait amené avec lui quatre de ses puissants dragons rouges, maintenus solidement enchaîné dans les trefonds de Dun Modr. Un peu à l'ecart des bâtiments, un empilement chaotique et grossier de rocs et d'epieux constituait une sorte de petite colline, ou se regroupaient les ogres du clan Boulderfist. Leurs rire sonores et gras résonnaient dans la lumière tremblotante de leur feu de joie tandis qu'ils s'adonnaient à des concours de lutte ou de lancer de rocher.
La Horde tenait Dun Modr d'une main de fer, et elle n'était pas disposé à lâcher le fort sans combattre comme seul elle savait le faire, avec force, brutalité et une totale absence de pitié.

Les eclaireurs revinrent faire leur rapport à l'aube. La Grande armée de l'Alliance avait traversé le Viaduc, et ce n'était plus qu'une question d'heure avant qu'elle n'arrive assiéger Dun Modr. Bien que la garnison fut la seule place forte de la Horde avant plusieurs lieue, l'Alliance ne pouvait se permettre de la negliger et de la laisser derrière elle lors de sa progression vers le sud, car cela aurait signifier offrir son arrière-garde aux assauts de centaines d'orcs sanguinaires et de leurs alliés tout aussi sinistres.

Dans l'enceinte du complexe fortifié, les regiments de la Horde se mettaient en ordre de bataille au son des tambours de guerre et des cornes. Bien en rang derrière les palissades, les escouades de grunts se faisaient passer en revue par les sergents. Uzlag Thunderfist avait deja verrifié ses troupes, assez inutilement d'ailleurs car il les savait deja prêts. Ils l'étaient toujours. Ses fiers guerriers le suivaient depuis les campagnes dans le sud, contre le royaume de Stormwind, et le sergent les savait aussi efficaces et impitoyables qu'il était possible de l'être. Posant le pied sur le dos d'un péon agenouillé, il lança un long et profond rugissement, reprit en choeur par ses grunts.

"- Bleeding Hollow ! Une fois de plus nos haches vont mordre la chair rose ! Une fois de plus le sang rouge et clair va couler ! Une fois de plus, les ennemis de la Horde vont hurler et connaître la peur ! Les orcs sont prêt pour la bataille !...Du moins moi je le suis ! Et vous, tas de larves ?"

Un concert de rugissements sonore lui repondit, repris par quelques escouades proches. Le sergent eu un rictus de satisfaction, sentant le péon trembler de peur sous sa botte ferrée.

"- La grande armée de l'Alliance s'approche ! elle a defait la Horde dans le nord, et elle tente de venir reprendre les terres que nous avons conquises ! Au lieu de s'incliner, les humains et leurs alliés stupides préfèrent lutter ! Hé quoi ? Ce n'est pas la Horde qui leur refusera un combat... Elle a perdu dans le nord, ouais, mais vous savez pourquoi ?"

Il fixa les rangs de guerriers, qui restaient droits dans leurs bottes, leurs regards flamboyants fixés vers la haute palissade qui leur faisait face. Uzlag degagea de ses fourrures un medaillon de fer noir, representant un oeil ensanglanté, semblable au symbole ornant les armures et revenant sur les tatouages de ses grunts.

"- PARCE QU'IL N'Y AVAIT PAS DE BLEEDING HOLLOW ! C'est notre clan qui fait la puissance de la Horde ! Orgrim nous a laissé en arrière, pour garder le Khaz Modan, et comme par hasard il se fait poutrer en attaquant les royaumes plus au nord ! Mais les alliés ont assez rigolé ! Ici, nous allons leur montrer que la Horde est forte, que la Horde ne peut être stopée ! Nous allons tenir leur assaut, et y repondre avec toute la force et la rage dont nous savons faire preuve ! Leur sang va couler plus vite qu'ils ne le pensent !"

Il brandi sa hache et hurla le cri de guerre de son escouade, bientôt repris par les grunts.

"- LE FRACAS DES ARMES POUR LA HORDE ! DU SANG POUR LE BLEEDING HOLLOW !"

Il repoussa le péon du bout de sa botte, tandis qu'il aboyait ses ordres à son escouade. Il sentait une fois de plus le sang battre à ses tempes, il sentait la flamme qui brûlait en lui, menacant de le consumer à toute instant. Les orcs autours de lui s'agitaient aussi, la furie sanguinaire les gagnant peu à peu. Il alla se poster avec ses grunts.

Le placement était simple : les bandes de grunts derrière les palissades, les ogres placés au bout des lignes de barricade d'epieux, pour recevoir les assauts canalisés par les defenses. Ce fut ainsi qu'il passèrent les heures suivantes, les ogres trepignant et les grunts se distrayant en jouant à divers jeux d'adresse ou de hasard. Dans les entrailles de la forteresse se repercutaient les rugissements des drakes rouges, l'echo etouffé de leurs souffles enflammés parvenant jusqu'à l'exterieur. Les Dragonmaw ne les lâcheraient qu'une fois la bataille engagée. Les guerriers du clan servaient de garde pretorienne de la citadelle elle-même, ainsi que de garde rapprochée du chef de guerre Goretooth. Les Black Tooth Grin étaient les troupes de choc du bastion, avec leurs grunts fanatiques et leurs trolls des forêts, les guerriers Amanis faisant de formidables adversaires aussi bien à distance qu'au corps à corps, gavés de drogues et renforcés par l'etrange magie de leur sorciers-docteurs. Les Black Tooth étaient toujours les premiers au combat, narguant les autres clans pour mieux prouver leur superiorité, superiorité forcement legitime du fait de la parenté du clan avec le clan Blackrock. Uzlag et ses grunts faisaient parti du detachement de Bleeding Hollow, constitué exclusivement de fantassins vétérans.

Au loin, les trompettes et les cors de l'Alliance resonnaient tandis que la vaste armé de peaux-roses se rapprochait pour se positionner afin de tenir le siège de l'ancienne forteresse naine.

Uzlag exultait, comme avant chaque bataille. Quelque chose en lui le poussait au combat, le plongeant dans un sentiment de puissance et de rage libératrice. La promesse du sang qui allait couler lui procurait une impression de bien-être, de plaisir intense. Les odeurs de braise ravivaient le flamme dans ses yeux, de même que celle qui embrasait son coeur. Lorsque le vacarme des rocs ardents lancés par les catapultes retenti, une clameur s'eleva des rangs des orcs, qui manifestaient ainsi leur mepris des moyens mis en oeuvre par leurs pathétiques adversaires pour les deloger de leur bastion. La bataille s'annoncait rude, et c'était à l'Alliance de bouger ses premières pièces sur l'echiquier.

La seconde attaque suivit de prêt le debut du bombardement. Elle prit la forme d'une centaine de chevaucheurs de gryphons, s'elevant des lignes de l'Alliance pour fondre sur Dun Modr, evitant la trajectoire des projectiles de catapulte tout en agitant leurs marteaux-tempête avec moults cris de guerre et vociférations. Du haut des remparts et des palissades, ainsi que depuis les tours de garde, les archers orcs se mirent promptement en position et délivrèrent une première salve de flèches meurtrière qui emporta une vingtaine de bêtes avec leurs cavaliers vers la mort. Une seconde volée entama un peu plus les effectifs nains avant que les chevaucheurs soient sur les retranchements de la Horde. Une cinquantaine de marteaux de guerre crépitants d'eclairs s'abattirent, brisant le bois et la pierre avec une égale facilité, broyant et calcinant les chairs, laissant de petis cratères là ou ils touchaient le sol. Plusieurs tours et palissades furent violement demantelées, s'effondrant sur les bandes de grunts qu'elles abritaient, laissant les autres vulnérables aux rocs des armes de siège qui continuaient de pleuvoir des cieux. Depuis les positions de l'Alliance, à moins d'une lieue du camp de la Horde, un front de boucliers s'avancait alors que les fantassins montaient à l'assaut. Depuis le centre des positions orc, la voix tonitruante de Goretooth resonna.

"- Occupez-vous de ces satanés nains et de leurs piafs ! On peut pas lâcher les dragons tant tant qu'les nabots sont encore là à tournoyer !"

Les archers encore en vie tournèrent leurs armes vers les Wildhammers tandis que depuis les tours de la forteresse les demonistes Bleeding Hollow et Dragonmaw faisaient pleuvoir une pluie de sortilèges sur les troupes terrestres en approche, chaque trait d'ombre explosant en un nuage nécrotique lorsqu'il touchait les rangs humains. Cela suffisait à les retenir assez de temps pour que les orcs puissent s'occuper des chevaucheurs de gryphon restant. Plusieurs balistes légères furent mises en batterie sur les remparts, prelevant un lourd tribu chez les nains. Il n'en restait de ces derniers qu'une dizaine, les plus habiles cavaliers, filant à travers les cieux en evitant les flèches, feintant leurs ennemis en riant et en continuant de les bombarder. Les Black Tooth avaient le plus souffert de l'attaque. Refusant d'aller se mettre à couvert, leurs guerriers avaient perdu plus de le moitié des leurs. Beaucoups de péons avaient également peris à cause de leur manque d'experience du combat. Les serfs stupides s'étaient en effet contentés de courir en tout sens lors de l'assaut, offrant des cibles faciles aux nains. Au milieu de sa masse de grunts Dragonmaw, le chef de guerre commençait à s'impatienter. Si l'elimination des troupes aeriennes s'eternisait, ils n'allaient pas pouvoir lâcher les drakes pour incinérer la masse de soldats avancant vers ce bastion, et encore moins detruire les armes de siège qui continuaient de pilonner Dun Modr. Goretooth n' avait aucune envie de rapporter une defaite à Doomhammer, d'autant plus que la Horde était grandement diminuée des suites de la trahison de Gul'Dan... Tant pis, il allait prendre le risque.

"- LÂCHEZ LES DRAKES ! Qu'ils aillent nous cramer toute cette racaille à peau rose !"

Les geôliers Dragonmaw n'attendaient que cet ordre. Avec des ricanements dements, ils ouvirent la grande porte du Hall ou ils avaient fait monter les drakes. Les vétérans couturés de cicatrices et recouverts de brûlures prirent place sur le dos de leurs monstrueuses montures. Dans un concert de rugissements et de bruits de brasier, les quatres leviathans rouge sang se propulsèrent dans les cieux à la rencontre des chevaucheurs de gryphon, accompagnés du son des lourds battements deleurs ailes membraneuses.

Uzlag, agenouillé dans la boue, se tenait aux cotés de ses vingts grunts, à couvert derrière un épais muret de pierre. Il n'avait aucune perte à déplorer, comme la plupart des autres escouades Bleeding Hollow. L'experience de al guerre contre les nains que possédaient les vétérans leur avait apprit à savoir efficacement tirer profit des couverts des couverts face aux bombardements. Ce n'était visiblement pas le cas des péons... Le sergent regardait courir les orcs à l'aspect misérable, un étrange sentiment au fond du poitrail. Peut-être de la pitié, ou de la compassion. Il s'apprêtait à sortir de son abris pour leur ordonner de se mettre à couvert lorsque les rugissements des dragons retentirent. L'orc tourna son regard vers le bastion juste à temps pour voir les les léviathans s'elancer vers les gryphons. Son coeur se gonfla de fierté alors qu'il contemplait les puissantes bêtes de guerre de la Horde, enragées et vociférantes, semblables à quelques divinités élémentaires primitives. Cette vision redonnait manifestement un regain de courage aux autres guerriers qui se mirent à acclamer les dragons.

Aussitôt qu'ils virent les drakes, les nains abandonnèrent leur harcèlement des archers pour foncer vers les les géants rouges, poussant de formidables cris de guerre et faisant tournoyer leurs marteaux. Les Wildhammers s'étaient montré de redoutables tueurs de dragon au cour des affrontements precedents, leurs strategies simples mais efficaces suffisant à leur garantire la superiorité des cieux. Une tactique courante consistait à isoler un dragon, puis à concentrer les assauts de tout un escadron sur lui. Ici, les nains semblaient penser que quatre dragons seraient un combat equitable. C'était sans compter les archers qui restreignaient les manoeuvres aeriennes. Les flèches tuèrent quatre nouveaux cavaliers, portant leur nombre à six. Uzlag sourit en voyant les nains foncer vers les dragons. C'étaient de courageux adversaires, regardant la mort en face sans flancher, foncant même vers elle avec de grands rires dements. Alors que le premier Wildhammer semblait arriver en position de lancer son marteau, quatre gerbes de flammes parfaitement dirigées reduisirent l'escadron à l'etat de debris noircis tombant vers le sol. Un rugissement de victoire parti des rangs orcs tandis que les dragons partaient vers les positions de l'Alliance pour detruir les armes de siège qui continuaient de faire pleuvoir un deluge de rocs enflammés sur le fort.

"- LOK'NARASH GUERRIERS ! A vos positions ! Il faut recevoir les humains qui arrivent !"
avatar
Uzlag Thunderfist
Archimage
Archimage

Nombre de messages : 454
Localisation : Là ou coule le sang
Date d'inscription : 05/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille pour Dun Modr

Message  Thørïn le Sam 25 Juil 2009 - 13:48

J'aime beaucoup ton texte, vous avez du talent sur ce forum décidément. J'aime surtout le procédé que tu utilise pour mettre la rage des orcs en valeur, on sent le sang de démon coulant dans leur veines...
avatar
Thørïn
Ouvrier
Ouvrier

Nombre de messages : 14
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 23/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum