Voyage à Oznamun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Voyage à Oznamun

Message  Atia le Ven 29 Juil 2016 - 16:06

L’etrange hôtel d’Oznamun - 1ere partie
27 juillet 36

J’écris ces lignes depuis ma “chambre d’hôtel” au fond de la forteresse dimensionnelle d’Oznamun. L’histoire est un peu confuse et je le suis tout autant envers moi-même suite à un curieux lancé de dés. Mais j'anticipe. Cela a débuté quand le reliquaire eut encore une mission à nous confier. Ils annoncèrent avoir découvert une forteresse dimensionnelle venant ici et là à un rythme régulier, traversant le néant. Le reliquaire avait, de ce fait, envoyé des agents explorer les lieux pour trouver la source de cette capacité de voyage et l’accorder à Quel’thalas. Ces hommes ont disparu dans la forteresse et le reliquaire a décidé d’agir plus frontalement en faisant appel à nous, plus nombreux et plus expert en combat que les précédents agents.

Nous avons fini par accepter la mission, vu l'avantage que cette relique capable de voyager dans les dimensions pouvait offrir à Quel'thalas. Le commanditaire du reliquaire nous a donc téléporté dans la forteresse en utilisant la dernière position connue de ses agents disparus et nous sommes arrivé dans un lieu immense et quelque peu décrépi. L'endroit était chargé de magie et nous avons remarqué plusieurs phases se chevauchant et surtout un élémentaire en costume de majordome. Il nous accueillit et nous avons entamé le dialogue, jouant le jeu pour ne pas provoquer un affrontement en ce lieu dont nous ne maitrisions rien, pas même l’espace et le temps. nous-mêmes nous nous sentions… étranges.

Le majordome nous expliqua que nous étions dans une sorte d’hôtel des plaisirs et qu’il travaillait pour un curieux “patron” que je suppose être le vaisseau lui-même ou une de ses incarnations, voir l’artefact nourrissant l’endroit. Nous avons vite constaté que cet “hôtel” était un hôtel des horreurs ou des occupants mouraient de manière grotesque ou succombait à la folie. Nous devions donc garder la tete sur les épaules et nous préparer. Mais pour l’heure nous en étions encore à coopérer et nous devions jouer à un curieux jeu avant de pouvoir pénétrer dans les lieux, tirer un des, ce qui faisait office d’inscription. Une fois que nous l’avions tous fait, il me prit en gnomographie et me remis un ticket avant de nous inviter à entrer.

À l’intérieur, après des ovations invisibles, nous avons été attaqué par des esprits qui se firent dévorer par ces chiens démoniaques avant de nous atteindre. Ces même chiens quelques secondes après s’en prirent à nous. Nous avons vite constaté, avec une certaine stupeur, que nos capacités étaient émoussées ou différente ce qui rendit le combat ardu. Cependant, une fois libres nous sommes arrivés à une grande sale ou une nouvelle servante élémentaire, aux attributs plus ou moins sindorei nous accueille. Elle parla d’un guide nous permettant de savoir ce chacun de nos jets de dés signifiait mais que ce guide avait été enfermé dans la glace par nos “prédécesseur” sindorei. Sans doute nos chercheurs du reliquaire. Je demandais alors à un groupe d’aller voir ce fameux guide tandis que les autres devisaient avec la servante pour obtenir des informations sur les lieux et le reliquaire.

Le groupe au niveau du “guide” parvint à l’extraire de la glace et nous révéla que les dés avaient totalement mélangé nos capacités et compétences. Par exemple mon agilité avait diminué au profit de capacités proches de ceux d'une brise sort. Et ce fut le cas pour tout le monde, certains devenant plus ranger, d'autres combattant lourd, etc. Je mets ce fameux guide en annexe. Du coté de la servante, nous avons eu une piste pour le toit de l'hôtel, où pourraient se trouver nos disparus et probablement le patron. De quoi faire une pierre deux coups. Elle me remit donc un ticket pour l’exploration du toit mais alors que nous allions nous mettre en route elle nous interpella. Les ouvriers s’occupant du toit étaient en pause syndicale et nous devions attendre qu’ils finissent. Elle nous proposa alors une chambre pour passer la nuit, ce que nous avons accepté.

Nous voilà donc au point de départ, cette chambre, mes capacités altérées et plus de questions que de réponse… Je ne sais même pas si ce rapport sera lu par quelqu’un, dans tous les cas, ça m’a fait du bien de l’écrire. Rien n'est donc perdu et la suite très bientôt je suppose.

Légat Atia Silverswell

Le guide des jets de dés.
Spoiler:

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage à Oznamun

Message  Atia le Sam 30 Juil 2016 - 23:01

L’etrange hôtel d’Oznamun - 2ere partie

À nouveau dans la chambre pour un peu de repos. Les choses continuent de tourner étrangement mais nous progressons et commençons peu à peu comprendre comment fonctionnent les choses ici. La mauvaise nouvelle reste la perte des trois agents du reliquaire mais n’anticipons pas.

Après une nuit de repos, un majordome élémentaire vint nous chercher pour nous annoncer que le toit était enfin accessible pour qu’on puisse s’y promener. Au même instant une myriade de petits élémentaires vint ranger la chambre. Nous nous sommes donc rendu sur les toits et avons entendu parler pas un haut parleur du directeur prenant son repas et de faire attention à l’accès aux cuisines. C’était une piste que nous avons décidé de suivre mais à nouveau l’annonce nous reprocha de ne pas avoir donné de pourboire au majordome et que nous étions d'horribles personnes. La sécurité fut alors lâchée sur nous.

Nous étant réorganisé en fonction de nos nouvelles capacités et nous avons entamé le combat contre une sorte de taureau du néant et quelques marcheurs du vide. J’avoue être assez fière de la troupe qui réussit à s’adapter efficacement à leurs états et à s’organiser pour vaincre cet ennemi sans trop de difficulté. Nous avons été implacables contre eux. La voix, elle, fut un peu dépitée et quand nous lui avons demandé de trouver le directeur, elle fut coopérative et nous guida jusqu’à un escalier menant à un balcon panoramique où il prenait son repas.

Une fois sur place, nous avons vu un étherien assis dans un fauteuil, entouré d’Observateurs scrutant distraitement les alentours. Nous avons engagé la discussion avec lui et découvert qu’il s’appelait Énoch. Il est l’actuel directeur, en collaboration avec Oznamun. Il fut mystérieux sur ce dernier mais sembla confirmer qu’il était peut-être la structure elle-même. Nous lui avons demandé où étaient nos compatriotes elfes et il annonça qu’ils étaient aux cuisines car l’avaient contrarié. Il nous autorisa à nous y rendre et à visiter aussi la salle des machines avant de se retirer et là, les observateurs passé a l’attaque contre nous, renforcé par deux autres.

Un nouveau combat s’engagea, plus difficile compte tenu de la fatigue accumulée par le 1er combat, la montée de l’escalier, le besoin de s’adapter à nos nouveaux dons et surtout la force adverse. Cependant, nous avons fini par les éliminer et nous sommes allés aux cuisines, guidés par Angie, la voix au micro. Là-bas, nous avons retrouvé nos compagnons, sous forme éthérée, prêt à être cuisinés par des diablotins. J’ai ordonné aux diablotins de les laisser et ils s’enfuirent nous laissant récupérer nos compatriotes. Nous les avons rapidement menés en sécurité vue le danger et l’énervement des diablotins.

De retour dans la chambre, nous avons analysé les trois éthérés sin’dorei et fait une découverte tragique. Il était devenu des spectres, leurs âmes emprisonnées par les bâtiments. Nous ne pouvions les sauver mais avons décidé de discuter. Ils révélèrent que le moyen d’atteindre le cœur se trouvait dans le bureau d’Énoch et que celui-ci connaissait le moyen d’y accéder. Ils avaient donc pris en otage le directeur pour y accéder mais cela tourna mal et ils ont vu leur corps réduit en charpie et leurs âmes capturées pour devenir de la nourriture pour démon. Cependant, ils purent voir le cœur, une sorte de cristal violet sombre, peut-être un naaru corrompu ce qui est très inquiétant. Cela explique les capacités dimensionnelles du lieu, la capacité a capturé les âmes mais un naaru corrompu est un danger majeur. Si c’est bien cela, il faudra agir vite et fort. Nous avons donc un nouvel objectif et de nouvelles informations. Après la discussion, nous avons capturé les âmes des trois elfes éthérés dans des pierres d’âme pour leur permettre d’accéder au repos éternel à Quel’thalas. Voyons ce que donnera la suite.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage à Oznamun

Message  Hanorya le Mer 3 Aoû 2016 - 17:14


Enseigne Hanorya Lynalis
Ordre des Fils de Quel’Thalas
Le dimanche 31 juillet de l’an 36




Rapport de Mission




Evénement : Mise au jour de l’essence des installations.


Au lendemain des derniers événements, après un instant de repos et nous être restauré, nous avons été demandé par Angie. Nous nous demandions encore si nous irions d’abord voir le directeur ou si nous passions directement à la salle du cœur des installations. Après un moment d’argumentation et de réflexion, nous avons choisi la salle du cœur. Si nous pouvions agir rapidement, nous serions déjà loin quand le directeur comprendra ce qui est arrivé. Angie nous invitât donc à prendre un ascenseur qui nous mènera à la salle du cœur.

Quand les portes se sont ouvertes, nous avons pu contempler une salle immense, d’une couleur uniforme dans les blanc-gris cassé. La distinction entre les murs, le plafond et le sol n’était pas tout à fait évidente. Au loin, sur un promontoire sous lequel descendais un escalier, trônais un grand cristal aux nuances violacé, dont une lumière interne pulsait comme un cœur battant le rythme. Puis, après cet instant de découverte et d’analyse pour nos arcanistes, ces derniers ont bien confirmé qu’il s’agissait d’un Naaru sombre. Un rapide débat s’enclencha s’il était préférable de tenter de le capturer pour le remettre aux membres du reliquaire ou si nous devions le détruire. Je ne pense pas que le reliquaire s’attendait à ce que l’artéfact qu’ils imaginaient était en réalité un Naaru et imaginant les ravages qu’ils pourraient causer si nous le ramenions à la maison, j’ai préféré me ranger sur les majorités des arcanistes, à savoir la destruction.

J’ordonnai alors la charge et ma flèche chargé d’arcane frappa le cristal mais sans lui faire une once de dommage. Toutefois, il a réagis à l’agression et invoqua des gangr’chiens et deux observateurs. Le combat commença aussitôt avec ses nouveaux ennemis. Les chiens étaient terriblement hargneux et furieux. Les deux observateurs au loin nous narguaient avec des sorts à distance. Bien que le combat fut intense, nous avons bien résisté à leur assaut et petit à petit, nous réduisions leur nombre. Mais ce fut au bout d’un moment que nous avons compris que chaque mort que nous fessions dans leur rang était de l’énergie en plus pour le cristal dont les pulsions lumineuse s’accélérai à chaque fois qu’un gangr’chien ou un Observateur mourrait. J’ordonnai alors à une partie de l’équipe de se focaliser sur le cristal et le briser pendant que les autres s’occupaient de leur cible, afin que le Naaru n’ait pas toute la puissance de ses alliés. Mais à peine que les fils concerné m’ai répondu que le Naaru aspira l’essence de ses alliés comme s’il avait compris l’ordre que j’avais donné. Ce qui n’était pas impossible.
Le cristal se fendit et fit naitre le Naaru. Ses branches de cristal rayonnaient d’énergie sombre et toute son aura dégageait un terrible sentiment de peur, de panique, d’incertitude et de vision de mort. Dès l’instant où il fut libre, il instilla en nous ces sentiments voués à réduire notre capacité offensive. Comprenant cela, je hurlai aux fils de reprendre courage, je leur rappelais ce que nous avions traversé ses dix dernière année et que malgré tout, nous étions toujours là. Et juste avant que j’ordonnai la charge,  le directeur Enoch arriva dans notre dos et entama un petit monologue. La surprise passé, je donnai mes ordres. Selena, Konoe, Lybitine et Cyanh s’occuperai du Naaru pendant qu’Aessya, Miralda, Minélis et moi nous focaliserons sur le directeur. Mais le Naaru nous surpris dès l’ouverture du combat, il devait profiter de la diversion du directeur pour charger un puissant rayon qu’il déchargea complètement sur Minélis, la frappant de plein fouet et la laissant au sol, fumante d’énergie sombre.  Autant dire que cela s’annonçait mal mais Lionfeu fut pris de frénésie et permis à notre équipe de déstabiliser le directeur, le mettant dans une situation délicate. Du coté des combattant affrontant le Naaru, l’équilibre des force n’était pas de leur côté mais ils purent fendre quelque cristaux et rendre le Naaru. Le combat me parut durer une éternité et nous commencions à accumuler les blessures. Mais grâce à nos talents et au soutiens de la Lumière, Lionfeu réduisit littéralement les bandages de l’être éthériens en charpies, laissant ainsi ses énergie instable s’envoler et s’échapper. Nous avons pu ensuite concentrer toute notre force contre le Naaru et notre résistance et notre force de frappe nous permis de remporter la victoire mais lourde de blessés. Puis, tout s’enchaina très vite. L’installation apparut au-dessus des Hinterland, nous sentions la magie corrompu comme s’éteindre, nous remettant véritablement dans nos rôles  et les arcanistes ont dit que le portail pouvait se connecter à notre royaume. Je leur demandai de rapidement ouvrir un portail sur Lune d’Argent et de filer en vitesse. Pendant l’incantation, nous récupérons les blessés et les inconscients. Puis, nous avons traversé.

De retour à la maison, nous avons mené tout l’ordre dans une infirmerie proche pour que nous soyons inspectés dans les moindres recoins de notre santé pour voir si nous sommes sains après cette expérience et aussi pour soigner ceux qui en avaient besoin.

Je dois avouer que c’est la mission la plus hors norme que j’ai eu à effectuer. Nous n’avons pas pu ramener l’élément qui intéressait le Reliquaire mais je suis convaincue qu’ils comprendront la nature du résultat. Je dois aussi avoue que je ne sais pas comment qualifier cette mission. Alors je vais la recommander d’être considérée comme un échec réussi. Nous n’avons pas récupérer l’artéfact mais nous sommes tous rentré en vie et avec les âmes de nos frères envoyé avant nous, ce qui est le plus important.

Puisse la Lumière accueillir nos morts pour la science et la magie. Qu’elle puisse veillez sur chacun de nous.

Enseigne Hanorya Lynalis, Fille et Guerrière de Quel’Thalas

avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 914
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage à Oznamun

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum