[Campagne - Talador]L’Opération Égide d’Ébène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Campagne - Talador]L’Opération Égide d’Ébène

Message  Atia le Lun 9 Mar 2015 - 15:38

L’Opération Égide d’Ébène


Fils et Filles,

La commandante Arley de Thruwes nous a convoqué pour nous rendre à Talador afin de porter assistance aux forces sin’dorei de Dame Liadrin et au résistant Draenei de la region. Le déploiement de nos forces sera partiel car certains des nôtres resteront à Ost’Erinlyss pour organiser la défense et la formation des locaux et d’autres se chargeront de notre ravitaillement car nous manquons de beaucoup à Talador compte tenu de la violence des combats. Pour les personnes déployé les dotations individuelles, de monture et de camps sont indispensables. Si elles sont d'ores et déjà incomplètes ou qu'il vous en manque une, faites vous ravitailler d’urgence, nous serons amenés à quitter régulièrement notre base locale, Le camp de Ligesol, pour d'autres destinations de la région.

Concernant la situation sur place, la région sud de Talador est une région forestière tempérée, évoquant Quel’thalas, parsemée de ville et de hameaux Draenei dont les deux plus grands sont Auchindoun et Shattrath. La situation est particulièrement mauvaise car Shattrath est déjà tenue à 80% par les forces de la Légion Ardente et du Conseil des Ombres tandis qu’Auchindoun est assiégé et assailli régulièrement. Le plan de la commandante, conformément aux volontés de la matriarche Liadrin, est de permettre de briser ce siège par des assauts conjoints avec les draeneis qui défendent la ville. Nos ennemis seront principalement des demons et leurs sbires orcs à peau verte mais la Horde de Fer et des alliés ogres seront probablement aussi présents et dangereux. Je pense à la lame ardente principalement que j’ai déjà rencontrée dans des circonstances fâcheuses durant mon premier voyage.

Je rappelle que la commandante a imposé des règles strictes avec des heures bien définies pour les repas, des règles de conduite sur le langage, le comportement, la chasteté (en dehors des couples mariés) et les respects des horaires de prières qui sont : Mâtine à minuit, Laude a 6h du matin, Tierce a 9 h, Sexte à midi, None a 15 h, Vêpres a 18h et Complie à 21 h. Je sais que nous ne sommes pas tous croyant mais ce sont les ordres et nous nous y plierons le temps que je nous obtienne des dispenses, qui au mieux nous limiterons qu’a certaines de ces prières. Le point important à prendre en compte est aussi notre alliance avec les draenei donc comportez-vous comme il se doit avec eux.

Je compte sur vous.


Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4562
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne - Talador]L’Opération Égide d’Ébène

Message  Miralda Sunsprawl le Lun 9 Mar 2015 - 20:48

Miralda Sunsprawl a écrit:Titre du rapport : [09/03/35] Opération dans le creux de Sépultoile contre la Légion ardente.

  Contenu du rapport : Escarmouche contre une avant-garde de la Légion ardente.

  Date : 09/03/15
  Lieu : Mine draenei abandonnée, creux de Sépultoile.

  Nom de la personne ayant demandé la mission : Estafette ligesol.
  Objectif/Descriptif de la mission : Rechercher des traces de la Légion ardente, et les terminer avec préjudice extrême.

  Nom des participants :
- Finë Taël, militaire, membre de la Commanderie, responsable de mission
- Ildrys Aubéclat, militaire, membre de la Commanderie
- Lawendil Whispermana, militaire, membre du Sanctum
- Miralda Sunsprawl, recrue, membre du Sanctum
- Cenaya Sombrevent, auxiliaire

  Faits :
Une estafette ligesol est venue chercher les membres disponibles de la compagnie d'ordonnance, en fin d'après-midi. Elle distribuait diverses affectations, et nous en a confié une : mener une opération de reconnaissance dans une position draenei récemment détruite par la Légion ardente. En cas de présence d'une troupe démoniaque d'occupation, nous devions déloger et éliminer celle-ci. Le commandement de la mission a été confié par opinion générale à Finë Taël.

La position dans laquelle nous devions opérer se trouve au sud du campement ligesol, et a été atteinte rapidement. Nous avons mis pieds à terre dans un environnement forestier marqué par la corruption démoniaque et une présence anormale de signes d'occupation arachnide. Notre progression s'est faite sans encombres jusqu'à ce que nous ayons en visuel l'entrée de la mine draenei abandonnée : trois arachnides gangrénées sont alors sorties du sol pour nous prendre en embuscade, d'une manière semblable à celle des nérubiens. Malgré leur effet de surprise, celles-ci ont été éliminées prestement.

Notre mouvement suivant fut de nous réfugier à l'intérieur de la mine pour prévenir une seconde embuscade forestière. Nous restâmes à l'entrée de celle-ci pour prendre en goulot d'étrangement les araignées corrompues qui nous assaillirent depuis l'extérieur, tandis que Cenaya Sombrevent était envoyée en reconnaissance à l'intérieur de la mine. Celle-ci revint entre deux assauts ennemis pour nous prévenir d'une présence démoniaque à l'intérieur de la mine. Celle-ci se manifesta au cours de l'attaque arachnide suivante par l'intervention dans notre revers de deux gangregardes, qui furent interceptés par Ildrys Aubéclat et Lawendil Whispermana.

L'élimination du duo mo'arg marqua une pause dans les assauts des araignées corrompues. Nous en profitâmes pour continuer notre avancée dans la mine draenei. Nous passèrent devant des exploitations cristallières et des râteliers d'armes abandonnés, avant de découvrir un autel démoniaque dans les profondeurs. Celui-ci était composé d'un amas de cadavres draeneis, de cocons déformés et de cristaux corrompus ; un Garde funeste escorté de deux chasseurs corrompus incantait là-bas jusqu'au moment de notre arrivée.

Nous les engagèrent immédiatement afin de ne pas leur laisser l'initiative. Le combat fut ardu et long, mais nous triomphâmes au prix de quelques blessures par une succession d'assauts concernés. Le Garde funeste fut décapité et son cadavre dissipé, et son autel fut immolé par des flammes d'origines multiples afin de n'en laisser aucune trace. Cette précaution prise et les blessés soignés de manière temporaire, nous quittâmes les lieux pour revenir au campement ligesol et faire notre rapport. Le traitement définitif des présents fut confié à dame Ishaelys Aubéclat, qui nous accueillit lors de notre retour.

  Analyse :

Selon de hautes probabilités, la force d'occupation démoniaque rencontrée n'était qu'une avant-garde dévouée à la corruption du creux en vue d'une occupation permanente par la Légion ardente. Nous avons mis fin de manière temporaire à ce stratagème ennemi, mais la région reste durablement corrompue et ne pourrait être occupée de manière saine par nos troupes.

  Conclusion/Bilan :

Résultat de mission : succès.
Réalisation des objectifs : reconnaissance dans le creux de Sépultoile effectuée, élimination de la force d'occupation démoniaque effectuée.
Précisions des blessés : Lawendil Whispermana (bras droit, frappe d'arachnide gangrénée), Finë Taël (torse, frappe d'arachnide gangrénée ; jambe droite, morsure de chasseur corrompu), Cenaya Sombrevent (bras droit, trait de l'ombre).
Précisions des pertes matérielles : /


Miralda Sunsprawl
.


Dernière édition par Miralda Sunsprawl le Mar 17 Mar 2015 - 1:24, édité 3 fois

Miralda Sunsprawl
Archimage
Archimage

Nombre de messages : 405
Date d'inscription : 03/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne - Talador]L’Opération Égide d’Ébène

Message  Atia le Jeu 12 Mar 2015 - 16:01

La defense du Nord d’Aushindoun - 1er partie
11 mars 35

Le soir du 11, après complie, la capitaine Angélique est venue nous trouver pour annoncer une série d’attaques de la Légion contre Aushindoun. En l’absence de la commandante Arley, le commandement lui était dévolu et elle a décidé de nous envoyer soutenir les défenses du nord de la ville puis à détruire des portails faisant arrive en boucle l’ennemi. Pour nous assister, elle nous affecta les arcanistes du magister Erron, un sin’dorei arrogant et flamboyant, et les prêtres de Lornis, un elfe calme et bienveillant. Elle-même commanda une aile pour affronter un autre point d'attaque de la Légion et en confia le reste de son détachement à Miriya pour une troisième contre-attaque.

Nous nous sommes donc mis en route pour frapper de flanc cet ennemi. Sur place, ce fut le chaos, une représentation de ce que fut l’outreterre et en particulière ombrelune, avec des veines gangrenées sur un sol noirci, la végétation calcinée de gangreflamme et partout des demons assaillant les draeneis et leurs alliés sin’dorei. Le combat semblait dans un statu quo mais notre arrivée renversa la vapeur.

Nous avons percuté la ligne adverse, soutenus par les arcanistes et les prêtres. Leurs sorts nous rendirent plus agressifs et résistants si bien que la masse de démon commença à plier ce qui ragaillardit les draenei. Finalement la ligne démoniaque se disloqua et s'ensuivit un combat plus anarchique contre un ennemi désorganisé mais qui continuait d’affluer, encore et encore. Nous avons repéré les démonistes qui alimentaient toute cette machinerie et nous avons élaboré une manière des abordés quand une violente explosion balaya nos alliés draenei. Derrière nous, un eredar accompagné d’une solide garde apparut. Il rit en disant “les sacrifices sont la commun prévu et à l’heure dite!” Il lança ses forces contre nous et, pris entre le marteau et l’enclume, nous avons commencé à reculer jusqu’à repérer une sorte de mausolée draenei. Nous nous y sommes précipité.

Sur le parvis, nous avons ete rattrapé par l’avant-garde de la Légion mais soudain des draenei sortirent du bâtiment et nous aidèrent à les repousser, nous exhortant à entrer. À l’intérieur, les étroits couloirs furent tout à notre avantage pour bombarder, se protéger et riposter aux attaques. Leur nombre ne signifiait plus rien et ils se firent étriller jusqu’à abandonner leur attaque. Nous sommes depuis enfermés dans ce souterrain morbide avec des reserves de vivre et de munitions limité mais nous nous relayons dans la surveillance avec les draenei commandés par le vindicateur Derenür et l’anachorète Remel. La présence des portails démoniaque rend nos portails instables et les communications par arcanographe difficile mais nous multiplions nos demandes d’assistance au commandement des chevalières de sang.


Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4562
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne - Talador]L’Opération Égide d’Ébène

Message  Atia le Lun 16 Mar 2015 - 15:32

La défense du Nord d’Aushindoun - 2e Partie
13 mars 35

Depuis notre isolement, nous avons passé le temps à chercher des solutions pour nous échapper de cette prison, de reprendre notre mission ou même contacter les renforts. Malheureusement les échappatoires étaient des plus limité et nos réserves de vivre s’épuisaient vite malgré le rationnement. Finalement, c’est Derenur et Erron qui proposèrent une solution pour le moins originale, ils espéraient briser le siège ou au moins dégager une voie vers une sortie. Pour cela, ils créèrent une machine infernale, une sorte de gatling mais avec des cristaux et alimenté par l’arcane des magistères plutôt que des balles. Lornis, Remel et moi-même étions dubitatif mais nous n’avions guère d'autres solutions. Nous avons donc suivi leur plan un peu fou et tenté une sortie.

Curieusement, notre sortie fut rapide car les combats au niveau d’Aushindoun avaient redoublé mais notre bâtiment était encore encerclé et noyé dans la masse de l’ennemi si bien que quand les arcanistes commencèrent l’installation de la machine, les démons se jetèrent vers eux. Nous les avons défendus avec efficacité, repoussant sans mal la première vague. L’arme fut alors prête et activée. Les arcanistes concentrèrent leur mana dans les cristaux qui tournant se mirent à lâcher des rayons d’arcane pur qui faucha les démons à la chaîne. Mais l’arme chauffa, crépita et devint instable. Nous avons hurlé à Erron, que le pouvoir rendait imprudent et trop fier, de se mettre à l’abri. En vain, il invectiva tout le monde avec un ego devenu démesuré avant que sa machine n’explose dans un éclat violacé. Le général des démons, l’eredar, ria et approcha relevant le défi d’Erron. Nous nous sommes jeté sur lui pour défendre notre camarade malgré sa stupidité mais le combat promettait d’être ardu et disputé vu la puissance de notre ennemi. quand soudain le haut du démon s’embrasa dans des flammes couleur sang qui le firent succomber.

Les renforts étaient enfin arrivés, Angélique venait d’abattre la créature tandis que les chevalières enfoncèrent le flanc démoniaque. Nos ennemis devaient à présent combattre sur trois fronts et c’était difficile à supporter même pour un ennemi si nombreux. Angélique affirma qu’elle venait d’intervenir en recevant tous nos messages d’un coup, probablement que le mausolée bloquait nos communications et en sortant tous les messages ont finis par être émis. Cependant on peut légitimement se demander pourquoi elle n’a pas tenté de nous retrouver avant, après deux jours d’absence. Toujours est-il qu’elle a répété ses ordres nous demandant de fermer les portails et que même avec du retard la mission devait encore s’accomplir. Nous avons donc relancé nos attaques contre les démons mais cette fois avec un équilibre des forces bien plus favorable.

Nous avons relancé nos attaques pour percer dans les lignes ennemies et le frapper sur ses arrières. Nous avons visé les générateurs gangrenés que manipulaient des démonistes du conseil des ombres. Leurs morts furent promptes et brutales, permettant d’affaiblir les portails dont le flot de démon se mit à réduire peu à peu. Cependant, nous luttions contre ce marais sans fin et nos alliés tentaient vaille que vaille d’y résister, ce qui nous força à être de plus en plus audacieux. Heureusement, les défenses derrière la ligne de front n’étaient pas à la hauteur et nous avons fini par arriver vers le dernier des démonistes, un gangr'ogre imposant et corrompu jusqu’à la moelle armée d’un immense hachoir et d’une chaine. Il fut extrêmement tenace, déchaînant autant sa puissance physique que magique mais nous avons finalement réussie à le mettre à bas. Avec sa mort, le flot de démon s’acheva si bien qu’Angélique, ses chevalières et les draenei massacrèrent les derniers éléments de la Légion, nous accordant la victoire.

Angélique finit par nous féliciter, à sa manière, rappelant cependant notre retard à exécuter ses ordres puis, elle nous accorda un repos bien mérité ainsi que de la nourriture pour apaiser nos estomacs bien vides. Cette phase de l’attaque d’Aushindoun semble donc calmée et je vous félicite pour votre abnégation et ténacité face à un adversaire aussi nombreux et pour ces deux jours d'épreuves.


Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4562
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne - Talador]L’Opération Égide d’Ébène

Message  Miralda Sunsprawl le Mar 17 Mar 2015 - 1:34

Miralda Sunsprawl a écrit:Titre du rapport : [15/03/35] Opération dans le tombeau des Âmes contre la Légion ardente

  Contenu du rapport :
Assaut d'un sanctuaire-rituel du Conseil des ombres

  Date : 15/03/15
  Lieu : Tombeau des âmes, Auchindoun

  Nom de la personne ayant demandé la mission :
Avranthian Quel'Darel & Dalkor Astrelune
  Objectif/Descriptif de la mission :
Recherches les traces d'une patrouille disparue de chevaliers de sang, interrompre un rituel du Conseil des ombres

  Nom des participants :
- Légat Atia Silverswell, responsable de mission
- Eleona X, vétérante, membre des Rangers
- Finë Taël, militaire, membre de la Commanderie
- Ishaelys Aubéclat, militaire, membre du Temple
- Minae X, militaire, membre des Rangers
- Miralda Sunsprawl, recrue, membre du Sanctum
- Avranthian Quel'Darel, auxiliaire
- Cenaya Sombrevent, auxiliaire
- Dalkor Astrelune, auxiliaire
- Shari Sol'Anah, auxiliaire civile


  Faits :
Avranthian Quel'Darel et Dalkor Astrelune sont venus chercher les membres disponibles de la compagnie d'ordonnance, en fin d'après-midi. Ils nous exposèrent l'affaire de la disparition d'une patrouille de chevaliers de sang, et nous demandèrent notre aide. La Légat accepta leur requête, prenant la tête de la mission et nous menant à une tombe draenei où la patrouille aurait été vue pour la dernière fois.

L'accès au lieu en lui-même fut compliqué par la présence de démons sur notre route, et par l'utilisation par ceux-ci de bombardements enflammés massifs. Nous traversâmes leurs rangs dans un premier temps, puis dans un second temps nous dûmes nous réfugier à l'intérieur même du tombeau. À noter que durant la phase préalable de récoltes de renseignements par nos éclaireurs, Minaë fut capturée par l'ennemi et emportée dans la tombe elle-même.

Notre progression au sein du mausolée draenei fut lente, la structure étant composée d'une succession de longs escaliers descendants et ne bénéficiant d'aucun éclairage interne. Nous arrivâmes finalement à un grand hall central, menant à deux ailes latérales secondaires et à une aile frontale principale. Il fut alors décidé que le groupe ne serait pas scindé, et que les ailes latérales seraient explorées et nettoyées en premières pour éviter tout risque d'être pris à revers.

La première aile ne contint que deux démonistes orques, qui furent tués par un assaut concerté, et un artefact sur lequel ils incantaient, qui fut récolté par Eleona. La seconde aile était quant à elle occupée par une patrouille d'invocateurs et leurs familiers démoniaques : nous les chargeâmes et les engagèrent, avec une légère supériorité numérique. Le combat fut cependant interrompu au moment où Shari activa les systèmes de défenses automatisés de l'aile, qui ne différencièrent pas démons et sin'dorei : nous dûmes fuirent pour éviter d'être annihilés par ceux-ci.

Nous nous réunîmes alors dans le hall central pour faire le décompte des blessés et marquer une pause, tandis que Eleona était envoyée faire des repérages dans la dernière aile. Elle rapporte la présence d'une congrégation de sectateurs orcs effectuant un rituel pour communiquer avec une entité démoniaque, ainsi que celle d'une seconde patrouille s'apprêtant à sacrifier Minaë et leurs prisonniers chevaliers de sang.

Nous pénétrâmes dans l'aile sous le couvert d'un voile d'ombre déployé par Eleona dans un dernier effort de sa part, nous positionnant à proximité immédiate des deux groupes ennemis. Finë engagea seule les ritualistes afin de mettre fin à leur cérémonie, tandis que le reste de la troupe prenait d'assaut les démonistes et démons qui planifiaient de sacrifier les nôtres. Minaë se ressaisit également à ce moment là, poignardant le chef des sacrificateurs et rejoignant le combat à nos côtés. À noter que l'entité avec lesquelles les membres du Conseil des ombres étaient en communication les a désavoué, interdisant explicitement les sacrifices sin'dorei sous prétexte d'impureté de leur part.

Une fois que la totalité des membres et invocations du Conseil des ombres furent terminés avec un préjudice extrême, nous nous occupâmes de l'état de nos blessés et des chevaliers de sang. Aucune blessure grave ou mutilation n'a été enregistrée sur nos troupes, auxiliaires ou sur la patrouille retrouvée. Les corps de nos adversaires furent fouillés, et un parchemin fut retrouvé et a été joint en annexe au présent rapport.

Nous retournâmes ensuite au campement Ligesol, mettant fin à l'opération.

  Analyse :
Prière de référer au parchemin joint en annexe pour une explication sur les agissements des démonistes rencontrés et de l'entité qu'ils servaient.
Activer et utiliser un système de défense à la totalité des paramètres inconnus et sans reprogrammation en profondeur préalable est objectivement sub-optimal.

  Conclusion/Bilan :
Résultat de mission : succès.
Réalisation des objectifs : récupération de la patrouille disparue des chevaliers de sang effectuée, élimination de la force ritualiste du Conseil des ombres effectuée.
Précision des blessés : /
Précision des pertes matérielles : /

  Miralda Sunsprawl


Dernière édition par Miralda Sunsprawl le Mar 17 Mar 2015 - 18:18, édité 1 fois

Miralda Sunsprawl
Archimage
Archimage

Nombre de messages : 405
Date d'inscription : 03/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne - Talador]L’Opération Égide d’Ébène

Message  Miralda Sunsprawl le Mar 17 Mar 2015 - 1:54



Miralda Sunsprawl a écrit:Analyse, décodage et explications du parchemin.

L'objet a été récupéré au cours de l'opération du 15/03/35, sur les ritualistes du Conseil des ombres en contact avec l'entité connue qu'ils servaient. Une traduction préalable a été faite sur le moment par la recrue Miralda Sunsprawl, et a été suivie le lendemain d'une traduction approfondie et corrigée.

Glyphes supérieures.

Langage orc primitif, typique de la période clanique pré-Horde de la civilisation orque. Description des flux telluriques draenoriques et des méthodes pour les détourner et les canaliser en une unique accumulation arcanique et en un lieu précis. Malgré le caractère primal de la langue, leur savoir-faire est cependant optimal.

Carte annotée et légendée de Draenor.

[Note HRP : la troisième glyphe est à se représenter en Ombrelune, et non au nord de Shattrath.]

Glyphe haute, Givrefeu : Détournement et amplification d'une ligne tellurique et de ses ressources arcaniques.
Glyphe médiane, Talador : Convergence des énergies telluriques détournées et amplifiées avec les énergies invoquées du Néant distordu.
Glyphe basse, Ombrelune : Apothéose de l'alignement et des énergies récoltées précédemment, complétées par une offrande en chaire et en sang [à l'entité inconnue ?].

Cercle médian, partie droite.

Cercle d'invocation atypique, dont la finalité est l'ouverture d'un portail démoniaque complet. Sa composition est atypique et issue d'un mélange de glyphes arcaniques aux origines eredûn et sin'dorei.

Glyphes inférieures.

Langage orc primitif, typique de la période clanique pré-Horde de la civilisation orque. Traduction littérale d'une liste de composants nécessaires à l'accomplissement du rituel, restituée ici : "sang puissant", "démon os", "âme eredar déchu", "poudre d'ER'KÄMTÕR"*. La seconde partie de la liste est incomplète ou impossible à traduire.

* Aucune traduction exacte ou approximative du mot n'a été trouvée en eredûn ou en sin'dorei durant mes tentatives. Je théorise ici l'usage  d'un barbarisme ou néologisme propre à la faction d'invocateurs obéissant à l'entité inconnue.

Miralda Sunsprawl.



Miralda Sunsprawl
Archimage
Archimage

Nombre de messages : 405
Date d'inscription : 03/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne - Talador]L’Opération Égide d’Ébène

Message  Miralda Sunsprawl le Mer 18 Mar 2015 - 0:14

Miralda Sunsprawl a écrit:Titre du rapport : [16/03/35] Opération en Gul'var contre la Légion ardente

 Contenu du rapport : Assaut d'un sanctuaire-rituel du Conseil des ombres

 Date : 16/03/15
 Lieu : Gul'var, vallée d'Ombrelune

 Nom de la personne ayant demandé la mission : Avranthian Quel'Darel & Dalkor Astrelune
 Objectif/Descriptif de la mission : Interrompre un rituel du Conseil des ombres, éliminer la secte démoniaque responsable du détournement des lignes telluriques, éliminer l'entité mystérieuse commandant aux efforts des démonistes

 Nom des participants :
- Légat Atia Silverswell, responsable de mission
- Eleona X, vétérante, membre des Rangers
- Falrhen Faucon-Marchand, vétéran, membre des Rangers
- Finë Taël, militaire, membre de la Commanderie
- Ishaelys Aubéclat, militaire, membre du Temple
- Minae X, militaire, membre des Rangers
- Vaszreath Viperhook militaire, membre des Rangers
- Miralda Sunsprawl, recrue, membre du Sanctum
- Avranthian Quel'Darel, auxiliaire
- Cenaya Sombrevent, auxiliaire
- Dalkor Astrelune, auxiliaire
- Shari Sol'Anah, auxiliaire civile

Faits :
La Légat est venue chercher les membres disponibles de la compagnie d'ordonnance, en fin d'après-midi. Décision fut prise qu'il était désormais temps de terminer avec un préjudice extrême les activités de la secte du Conseil des ombres que nous avions déjà confronté en Givrefeu et en Auchindoun. Nous nous mîmes en route une fois les instructions données, prenant la direction du dernier cercle-rituel, situé à la frontière de la vallée d'Ombrelune.

Notre trajet se déroula d'une manière optimale, et nous identifiâmes le repaire des démonistes à la présence de menhirs gangrénés et de sorciers pratiquant des sacrifices d'orcs bruns. Notre progression en direction du campement et notre entrée au sein de celui-ci se firent d'après une méthode d'approche discrète, que nous ne rompîmes qu'à deux reprises : pour interrompre un rituel sacrificiel et pour éliminer une patrouille de gardes. Les sectateurs n'étaient pas préparés à repousser un assaut et moins nombreux que nous, et furent donc supprimés avec aisance.

Notre premier obstacle notable fut un Infernal, enchaîné par ses invocateurs et nous refusant l'accès à la cime du campement. Nous dûmes l'affronter lorsqu'il se libérât de ses liens, le golem démoniaque se montrant un résistant adversaire et nous fouettant de ses chaînes et flammes entropiques. Nous fûmes obligés de livrer un long combat, qui ralentit notre progression ; le démon éliminé, nous nous regroupâmes pour nous réorganiser et faire un état-lieu des blessés. Ces nécessités prises en compte et réglées, nous continuâmes notre progression en direction du sommet où avait été installé le cercle-rituel.

Un dispositif ritualiste impressionnant avait été mis en place, une multitude de pierres runiques démoniaques et de sectateurs formant un cercle extérieur, qui servait lui-même à soutenir un cercle d'invocation intérieur maintenu par deux orcs. Nous décidâmes de nous en prendre en premier lieu aux acolytes, et ensuite seulement de nous tourner vers les deux meneurs du rituel. Notre stratégie fut cependant contrée quand l'un des deux démonistes prit la décision d'éliminer son confrère alors que nous mettions fin de manière définitive à leurs assistants, complétant selon de très fortes probabilités les sacrifices de chair et de sang nécessaires à son rituel.

Nous éliminâmes le sorcier survivant, bien que cela n’arrêtasse pas l'invocation que la trahison de son camarade avait déclenché. Un portail en communication avec le Néant distordu s'ouvrit, déversant dans un premier temps sur la zone du rituel une substance verdâtre en phase liquide. Le flot laissa place dans un second temps à une entité invoquée, théorisée être l'entité mystérieuse avec laquelle les démonistes communiquaient en Givrefeu et Talador. L'entité invoquée était une figure humanoïde, vêtue en lambeaux de vêtements et à la figure couverte et crasseuse, qui tenta de s'enfuir en se rendant compte de notre présence. Nous la maîtrisâmes et la capturâmes, la soumettant au sol pour interrogatoire ; celui-ci fut cependant suspendu lorsque Minaë déclara reconnaître en l'entité invoquée une dénommée Xzelia, ancienne Fille de Quel'thalas. Cette hypothèse fut corroborée par les témoignages d'autres membres de la compagnie d'ordonnance qui aurait connu cette femme.

Un débat s'en suivit, dont je ne retranscrirais pas les arguments et les participants. Trois questions principales ont cependant dominé et divisé les discussions : l'entité invoquée est-elle ou non la dénommée Xzelia ? faut-il ou non garder en vie l'entité invoquée, qui provient du Néant distordu ? l'entité invoquée est-elle la même entité inconnue qui a commandé et ordonné le Conseil des ombres et ses sacrifices ?

La Légat trancha la débat en ordonnant à Jalice et moi-même, ainsi qu'aux auxiliaires Avranthian et Dalkor, de ramener l'entité invoquée à Fort'Eryliss pour examens ultérieurs. La tâche de déterminer l'identité de l'entité invoquée fut quant à elle déléguée à Hekathi. Le reste de la troupe rejoint quant à elle le campement Ligesol.

Nous rapportâmes l'entité invoquée à Fort'Eryliss comme ordonnée, la mettant dans une geôle que j’entourasse de symboles d'abjuration afin d'éviter toute contamination ou corruption. Il fut cependant nécessaire de calmer à reprises régulières des humeurs conflictuelles et explicitement violentes de monsieur Avranthian, ralentissant sub-optimalement le déroulement de l'opération. Des rapports ultérieurs décrivant les examens et leurs résultats suivront.

 Analyse :
Nous avons mis un terme définitif aux projets de cette secte du Conseil des ombres et assuré de manière temporaire la pérennité des lignes telluriques draenoriennes. Notre compréhension de l'affaire reste cependant fragmentaire : nous ne connaissons que les actions du Conseil des ombres, pas son commanditaire ou ses motivations.

 Conclusion/Bilan :
Résultat de mission : succès.
Réalisation des objectifs : interruption du rituel effectuée, élimination de la secte démoniaque effectuée, entité mystérieuse/invoquée enfermée en attente d'identification
Précision des blessés : /
Précision des pertes matérielles : /

 Miralda Sunsprawl


Dernière édition par Miralda Sunsprawl le Ven 20 Mar 2015 - 21:29, édité 2 fois

Miralda Sunsprawl
Archimage
Archimage

Nombre de messages : 405
Date d'inscription : 03/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne - Talador]L’Opération Égide d’Ébène

Message  Iluzia le Mer 18 Mar 2015 - 10:43


Rapport de Jaline Aubelumière
Sujet: Xzelia Boréalis

Afin d’ôter tout doute j’écris ce rapport en qualité de gardienne. Je me suis chargée de rendre présentable la captive. J'ai utilisé des linges humides afin de retirer la crasse ainsi que de nombreux résidus visiblement très corrompus. Ses vêtements en était recouvert. Ils ressemblent à l’échantillon qu'a pris notre soeur Miralda et semble bien des éléments de corruption. Pour créer un climat de dialogue j'ai procedé à la méthode de partage. En échange d'un repas elle nous a obéit. Elle s'est mise nue afin de détruire ses vêtements ainsi que tous les linges utilisés. Par pudeur je lui ai laissé mon tabard afin qu'elle soit un tant sois peu vêtue. La lumière a purifié par la destruction les linges souillés et la corruption émanant de ses résidus. L'échantillon est en cours d'analyse par notre soeur Miralda. Je peux noter encore présent un taux de corruption comparable à un utilisateur de gangrarcane. Après en avoir discuter avec le magistère Helir il conseillerait au sujet de créer des cristaux afin de se vider plus régulièrement de sa corruption. Cristaux qu'il faudrait bien sur détruire ou renvoyer au néant.
Hekathi a pris ma relève concernant l'interrogatoire de notre captive. Je me suis absentée quelques minutes afin de préparer le repas. A mon retour l'interrogatoire avait à peine commencée. J'ai servi les présents ainsi que la captive.
Je laisse la suite du rapport à Hekathi.

Je tenais à rajouter que Sir Avranthian a émis plusieurs fois des doutes sur notre capacité à régler ce problème. Il a proposé également que l'on lui confie la captive. J'ai bien sure rejeté toutes ces propositions.

Je finis ce rapport ou je garde toujours la captive en geôle par ces mots.

La lumière veille sur vos pas.

Jaline

avatar
Iluzia
Chevaucheur de Dragonfaucon
Chevaucheur de Dragonfaucon

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 25/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne - Talador]L’Opération Égide d’Ébène

Message  Atia le Mer 18 Mar 2015 - 16:35

Etude de la patiente “Xzelia” ou suposée tel
17 mars 35

Il est toujours un plaisir pour moi d’avoir un sujet à étudier et surtout un sujet aussi original que celui-ci. Comme l’a dit si admirablement notre obligeante paladine Jaline dans son rapport (que j’espère vous avez lu attentivement lecteur, sinon je serais contrainte de venir vous punir avec mon martinet) le sujet était en cage et elle s’occupait de lui faire sa toilette. De mon coté, j’observais la scène à travers les barreaux en compagnie du sujet Miralda et d’un nouveau patient très prometteur pour une thérapie, dénommé Avranthian. Quand ce fut à mon tour, je vins près de la patiente, elle semblait à une elfe bien portante et aux cheveux noirs (la meilleure couleur qui soit pour un elfe je tiens à le préciser et je suis sûr que tu ne me contrediras pas admirable lecteur) mais visiblement confus et affamé. Il est à noter qu’elle ne semblait pas spécialement amaigrie, pour une personne qui est censée avoir passé des années dans le néant je veux dire. C’est curieux car sa faim semble pourtant suggérée qu’elle était en partie active et non en stase complète. C’était fascinant.

J’ai donc tenté de commencer l’interrogatoire mais la créature était méfiante et peu coopérative au début. Elle avait sans doute trop faim et je me suis permis de la mettre en confiance en expliquant mon rituel à venir, le rituel de la vipère de dupe. Pour les lecteurs non initiés à mon art (soit mes adorables nouveaux admirateurs), ce sortilege consiste à faire avaler au sujet une écaille enchantée de serpent qui s’active à chaque fois qu’il dit un mensonge via un serpent noir qui l’attaque a la gorge. Cela rend donc les déclarations juste et fiable. Je l’ai donc interrogé en commençant par son identité qu’elle a confirmée, Xzelia Borealis, officiers des Fils de Quel’thalas, rendu à Dalaran pour trouver un sort pouvant contrer la scuplte chair Aela. Soit une disparition qui date de l’été 32. Quand je l’ai interrogé sur le temps passé dans le néant, elle s’est fié à sa faim et sa soif et l’a estimé à deux jours environ. Je suis aussi dubitative que vos lecteurs mais c’était pour le moins fascinant n’est ce pas? Visiblement le néant, ou le lieu intermédiaire où elle se trouvait, avait un déroulement de temps different, sans parler du fait qu’elle soit apparu à Draenor sur cette ligne de temps et non Azeroth sur notre temps. J’ai ensuite dirigé l’interrogatoire pour savoir ce qu’elle a fait “là-bas”. Elle a été assez floue et je pense que même pour elle les souvient ne sont pas clair. Elle a parlé d’un démon, d'un orbe magique pour communiquer avec les démonistes. Elle a évoqué une lutte avec le démon, la vision des elfes prêts à être sacrifié (probablement Aushindoun et le sacrifice du sujet Minés), puis de son vol de l’orbe pour empêcher le sacrifice et ensuite de s’être jeté dans le portail se refermant après le rituel raté d’Ombrelune. L’histoire est assez confuse mais semble credible car Miralda possède les débris du fameux orbe. Cependant aucune nouvelle du démon qu’elle a, disons, arnaqué. Nous devrons donc envisager qu’il cherche à se venger. À part cela, elle n’a jamais menti sauf quand je lui ai dit de se calmer et qu’elle a affirmé être calme, ce qui lui a fait découvrir les effets de la Vipère de Dupe, ce qui était, je l’avoue, amusant.

Après cet interrogatoire, je lui ai inoculé un léger sort d’apaisement et lui ai révélé la date du jour. Visiblement, le choc de la nouvelle et l’apaisement furent trop forts car elle s’est évanouie. Mon travail était donc terminé et j’ai quitté la cellule. En conclusion, son histoire est véridique et elle est bien la personne qu’elle prétend être, cependant un voyage dans le néant, ou lieu intermédiaire, peut provoquer de profonds troubles psychologiques et elle semble agitée, je suggère donc de continuer à avoir un suivi de son état mental, surtout suite au revelation qu’elle va avoir des événements de ces 3 dernières années. Je me porte bien entendu volontaire pour se suivit. Je laisse à l’arcaniste Miralda et à la neantomancienne Siyanril (qui joue les squatteuses chez nous) le soin de s’occuper du reste et d’établir son profil magique et si elle est saine à ce niveau.

En attendant, je vous souhaite une agréable journée (ou soirée) bienveillant lecteur et je vous promets de vous retrouver bientôt. Je me languis déjà de vous!


Hekathi Cathubodua

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4562
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne - Talador]L’Opération Égide d’Ébène

Message  Atia le Ven 20 Mar 2015 - 17:59

Le massacre de Bahri
18 Mars 35

Cause : Le village de Bahri était un village utilisant une technologie de camouflage qui le faisait voir à tout non initié comme une montagne. Ce village était un des rares aux abords d’Aushindoun à ne pas avoir été attaqué, il était donc précieux et sous une surveillance étroite. Malheureusement, le jour de l'opération il ne donna plus de signe de vie pendant près de 24h ce qui a poussé la Commandante à nous déployer pour enquêter sur ce silence.

Déroulement: Pour cette opération, nous avons eu de nombreuses troupes auxiliaires pour nous épauler durant cette opération. Nous nous sommes donc rendu sur place pour découvrir que le camouflage était tombé et que des colonnes de fumées s’élevaient de la ville. L’approche fut rendue difficile par la présence de nombreux, très nombreux diablotins dans les abords de la ville. L’élimination de ces nuisances nous fit perdre un temps précieux mais nous avons fini par arriver vers la cité d’où s’exhalait une odeur pestilentielle. Nous étions de plus en plus pessimistes sur ce qui s’était passé en ville et j’envoyais des éclaireurs vérifier la situation. À leur retour, pale, ils annoncèrent que la ville avait été massacré et que les cadavres mutilés des civils avaient été entassés çà et là pour nourrir les démons pendant que les démonistes collectaient les âmes ou pillaient les habitations. Nous étions arrivés trop tard... Mais justice pouvait encore être faite et peut-être des survivants sauvés. Nous avons donc lancé l’assaut.

Sur la première terrasse, l’ennemi fut totalement pris au dépourvu, visiblement ils étaient trop sûrs d’eux et de la défense posée par les diablotins, ce qui était particulièrement stupide. Les démons et démonistes furent massacrés sans réussir à se défendre efficacement face à notre attaque soudaine. Bien entendu, les ennemis finirent par s’organiser sur les terrasses supérieures et nous en avons fait autant nous mettant en formation pour faire face à l’ennemi, mais nous avions déjà réduit l'écart numérique par l'attaque initiale. Leur attaque fut cependant violente, très violente et brisa notre formation. Ils nous menèrent la vie dur sur les premières minutes de l’affrontement mais rapidement nous avons repris courage et repoussé sèchement l’adversaire jusqu’à l’éliminer et pousser les démonistes à la fuite. Un seul en réchappa et se réfugia sur une nouvelle terrasse alors que nous nous efforcions de soigner nos nombreux blessés.

Le crépitement arcanique de portails se firent sentir de la dernière terrasse peu après la fuite du dernier démoniste. Nous avons craint l’arrivée de renforts mais il n’en était rien, l’ennemi évacuait avec son butin tandis qu’un immense eredar dévorant le corps d’une femelle draenei approcha et jeta sa victime négligement pour nous attaquer. Nous avons été plus rapides que lui en prenant l’initiative et un affrontement titanesque débuta entre nous et ce puissant adversaire. Comme toujours avec les demons de classe supérieure, il nous sous-estima et notre nombre et notre calme firent le reste. Sans parler de Falrhen qui semblait avoir un compte à régler avec les eredars vus les mutilations pour le moins brutales qu’il lui infligea. Quand le monstre fut à terre, la victoire était notre et la ville pouvait être explorée mais nous n’étions pas encore au bout de nos surprise.

En hauteur, au sommet de la colline, nous avons trouvé un bâtiment intact et barricadé où des draenei nous lancèrent des invectives et lancèrent même quelques sorts pour nous repousser. Après une négociation difficile, nous avons réussi à entrer, il y avait deux draenei femelles adultes, Eltraa et Jenaa, ainsi que de nombreux enfants terrifié mais en bonne santé.

Résultat : Nous sommes arrivés beaucoup trop tard, la quasi-totalité de la ville a ete massacré et leurs forces vitales capturées par les demons, nous avons réussi à en libérer un certain nombre après notre attaque mais beaucoup ont été prise et évacué par l’ennemi. Nous avons brulé les corps tandis que les enfants ont ete envoyé via portail à Aushindoun pour qu’ils ne voient pas l’étendue du carnage. Le fait troublant semble être qu’Angélique est venu dans la ville juste avant l’attaque et la paladine draenei que nous avons sauvé semble l’accuser d’être la cause volontaire ou involontaire de ce carnage. C’est une accusation grave mais il nous faudra être attentif.

Bilan :
Ennemis : une vingtaine de demon et une dizaine de demonistes tué, un eredar eliminé, nombre de fuite inconnue
Fils & alliés: entre 50 et 100 civils draenei assassiné, 6 blessés cotés elfes de sang.


Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4562
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne - Talador]L’Opération Égide d’Ébène

Message  Atia le Dim 22 Mar 2015 - 12:33

L’embuscade du pont
20 mars 35

La mission de ce soir la était relativement simple dans l’explication, plus complexe dans l’exécution (et en réalité ce fut bien au-delà de ça). Notre premier objectif était de faire la jonction avec une armée draenei venue en renfort depuis l’est de la région. Ceci fait, nous devions nous élancer contre une position forte du conseil des ombres et l’écraser sous le poids de notre alliance. Comme dit, dans les grandes lignes c’était simple mais a accompli bien moins car nous attendions des défenses solides en face.

Nous sommes arrivé au lieu de rendez-vous pour faire la jonction avec nos alliés. Il s’agissait d’un pont draenei entre deux montages, une position peu engageante et notre attente furent longues, très longues et aucun allié ne fut en vue. J’envoyais donc après quelques minutes des éclaireurs pour trouver les draenei mais en vain. Il n'y avait personne a l’horizon quand soudain, jaillissant des ombres, des orcs de la Main-Brisée se jetèrent sur nous. Ils rirent en disant que les draenei nous avaient bien eux et passèrent à l’attaque. Heureusement nous avons réagi assez rapidement pour nous mettre en formation de la Perle et encaisser le choc. La formation a tenu longtemps, assez pour que l’ennemi ne soit plus vraiment une menace quand elle a fini par se désolidariser. Les orcs furent éliminés proprement malgré l’embuscade et à ce niveau je ne peux que féliciter la troupe pour son calme et son efficacité. Mais nous n’étions pas au bout de nos surprises car la Lame Ardente a pris le relais des assassins et nous avons commencé un long et méthodique repli.

Nous nous sommes précipité sur le pont et avons commencé à éliminer l’avant-garde de la lame en profitant du goulot étranglement. Nous reculions doucement, en formation serrée pendant que les orcs s’écrasaient encore et encore contre nous jusqu’à ce que le flot se tarisse un temps. Nous en avons profité pour nous replier et remonter en selle pendant que les renforts de la lame approchaient mais pas assez vite. Nous avons reussi à prendre la fuite et nous réfugier dans le camp de Ligesol sans que l’ennemi n’insiste dans sa poursuite.

Nous ne savons pas ce qui est arrivé à nos alliés draenei ou même s’ils n'ont jamais existé. L’idée est clairement venu d’un draenei qui nous a parlé de cette alliance mais peut-être n'étais-ce que du vent ou peut-être que les draenei ont été intercepté et éliminé par la Horde de Fer comme nous avons failli l’être. Dans tous les cas, après l’attaque contre la ville de Bahri, cette embuscade et d’autres faits étranges, il semble que quelqu’un se joue de nous et je n’aime pas ça! Heureusement, nous avons plus de peur que de mal contre les orcs à qui nous avons infligé presque une trentaine de perte, mort ou blessés. Mais notre repli fait que les blessés seront remis sur pied rapidement. On peut estimer les pertes définitives à moins d’une dizaine de morts chez l’ennemi. Rien de très significatif compte tenu des écarts numériques, ce qui laisse à cet affrontement une issue indécise militairement, mais politiquement cela va créer une suspicion entre elfes et draenei dont nous n’avons clairement pas besoin...


Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4562
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne - Talador]L’Opération Égide d’Ébène

Message  Miralda Sunsprawl le Sam 28 Mar 2015 - 17:54

Miralda Sunsprawl a écrit:Analyse des "fragments sanguins".

Objets récupérés au cours de l'opération du 16/03/15 à Gul'var, vallée d'Ombrelune, en possession de l'entité invoquée Xzelia. Les objets ont la forme de fragments de verre, desquels émanent une corruption démoniaque notable. Les propos rapportés par leur précédente possesseur et par les analyses effectuées confirment que leur forme originelle était celle d'une orbe.
Leur composition est intégralement en sang démoniaque, la provenance du sang en question étant toutefois d'une entité mineure : diablotin ou succube sont les deux hypothèses privilégiées pour le moment. Des restes d'un sortilège d'asservissement à longue portée ont été détectés sur les fragments, bien que le sortilège en question ne soit plus opérationnel.
Les objets ont été déposés à Ost'Erinlyss, gardés par des mesures abjuratives mises en place par l'équipe analytique.

Première analyse effectuée le 17/03/15 par l'arcano-ingénieure Miralda Sunsprawl, seconde analyse effectuée le 24/03/15 par le magistère Isildrin Aubéclat.

Analyse de l'entité invoquée Xzelia

S'en référer aux rapports précédents, quant aux circonstances de la récupération et de l'emprisonnement de l'entité invoquée Xzelia.
Les analyses ont été effectuées conjointement par le magistère Isildrin Aubéclat et l'arcano-ingénieure Miralda Sunsprawl : le premier a été chargé de la mise en place de mesures abjuratives durant le processus d'analyse et de la détection de tout enchantement ou sortilège sur l'entité invoquée ; la seconde a eu la responsabilité de mesurer le taux de corruption du mana et de la physiologie de l'entité invoquée, et de déterminer la nature de celle-ci.
Les résultats obtenus par l'équipe analytique ont été concluants. L'entité invoquée Xzelia n'est pas sous l'effet de compulsions ou d'influences extérieures à sa personne physique et mentale ; elle appartient à la race des elfes de sang, et son taux de corruption est dans la norme observée chez les arcanistes ayant pratiqué l'usage intensif de la gangremagie dès la Troisième guerre.
À noter toutefois : des traces du sortilège observés sur les "fragments sanguins" ont également été observés sur l'entité invoquée Xzelia. Sa nature n'étant pas démoniaque, l'hypothèse privilégiée pour le moment est que cet état de fait soit la conséquence d'une utilisation prolongée de l'orbe.

Analyses effectuées le 23/03/15. Identités des membres de l'équipe analytique données dans le deuxième paragraphe.

Miralda Sunsprawl.


Miralda Sunsprawl
Archimage
Archimage

Nombre de messages : 405
Date d'inscription : 03/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne - Talador]L’Opération Égide d’Ébène

Message  Atia le Mar 31 Mar 2015 - 11:40

Le complot déjoué
Rapport de la semaine du 22 mars 35

La semaine dernière n’a vu aucun rapport écrit apparaître pour des raisons évidentes de sécurités même si cela a en partie donné des niveaux d’informations divergeant entre nous et notre commandement mais aussi entre camarades de combat. Les faits ont commencé après l'embuscade ratée de la Horde de Fer que j’ai évoquée durant le dernier rapport. Il a commencé à apparaître clairement qu’il y avait une trahison à un niveau ou à un autre, un plan du conseil des ombres pour affaiblir tous ses ennemis et surtout briser la cohésion des défenses entre Sin’dorei et Draeneis. Nous avons donc commencé à théoriser sur les différents suspects et débuter nos recherches. Dimanche, nous avons décidé d’accès nos recherches sur la capitaine Angélique qui semblait la coupable idéal, un peu trop idéal, ce fut confié à Eleona. De mon coté, j’ai commencé des recherches dans les rapports de mission pour trouver qui fut l’officier commanditaire de l’opération de vendredi et si autre chose me semblait étrange. Je demandai, bien entendu, aux autres de rester vigilant pour noter tous comportements suspects et bien sur de ne pas parler à qui que ce soit, même à ses camarades, dans le camp de cette enquête.

L’enquête sur Angélique ne donna rien, disculpant celle qui était trop évidente pour être coupable. L’ennemi voulait qu’elle soit un bouc émissaire idéal et en fit trop. De mon coté, je découvris des choses bien plus troublantes. La première recherche me permit de savoir que le général draenei Cemat était celui-ci ayant proposé la mission conjointe entre draenei et sin’dorei, j'envoyais Falrhen le surveiller. Mais en fouillant plus loin je découvris un rapport censé avoir été envoyé de ma part (ce qui est faux) et disant que l’opération de défense d’Aushindoun Nord prendrait du retard mais que nous avions la situation en main. Ce rapport explique pourquoi Angélique ne vint pas nous aider de suite mais surtout il révéla qu’un traître était avec nous dans cette cave ce jour-là. Il a réussi à brouiller mon arcanographe et l’utiliser secrètement pour envoyer ce message car il y avait sur le rapport le code d’identification et le cryptage spécifique de ma machine. Minae se chargea de surveiller ainsi le magistère qui fut avec nous ce jour-là, le magister Erron, le suspect le plus probable.

Minae ne trouva rien d'intéressant mais Falrhen trouva beaucoup. Cemat rependait un message de haine contre les sin’dorei épaulé par la draenei Eltraa que nous avions rencontrée à Bahri. La draenei renforçait sa haine et était devenue sa messagère. Il accusait les sin’dorei d'avoir détourné les renforts draenei de l’opération de vendredi pour les faire tomber dans une embuscade. La surveillance montra qu’Eltraa était probablement celle qui avait donné le faux message pour le changement de lieu de rencontre mais pire Falrhen parvint à trouver un message codé que la traîtresse donna a un diablotin. Je vous en donne la copie ci-dessous. Avec ce message en notre possession nous avions un coup d’avance sur nos ennemis et nous devinions leur plan. Ainsi quand Eltraa amena un message annonçant une patrouille conjointe entre nous et le Redresseur de Tords Derenur, un de nos partisans, nous savions que c’était un piège et qu’ils tenteraient d’assassiner l’officier en nous faisant porter le chapeau. Nous cependant ignorions l’ampleur de l’opération ennemie et cela manqua de nous emporter.

Nous avons rejoint Derenur près d’une mine de cristaux particulièrement importante et nous avons débuté la patrouille calmement. Une dizaine de draenei et une dizaine d’elfe, ensemble pour cette patrouille mais nous redoutions le piège et étions attentif. Mais soudain à l’abord d’un petit camp sin’dorei nous avons vu un golem mogu qui semblait défectueux. Le golem, voyant Derenur, se jeta sur lui et tenta de l’exécuter. Ils avaient visiblement été saboté pour nous faire porter le chapeau mais nous avons réagi assez rapidement pour nous en défaire. Malheureusement, c’était une diversion car soudaine des assassins du conseils des ombres, armés de répliques d’armes elfiques et draenei, se jetèrent sur nous, les draenei et les sin’dorei du camp. Ils étaient des dizaines et farouchement déterminés alors que nous étions désorganisés par le précédent combat. nous avons eu toutes les peines du monde à nous remettre d’aplomb alors que les combats furent de plus en plus intenses et meurtriers. Nous avons fini par gagner mais le bilan fut catastrophique : 24 pertes orcs (tous achevés) pour 26 de notre côté (7 sindoreis tués, 8 blessés et 9 draeneis tués et deux blessés). Une victoire à la Pyrrhus mais qui aura eu le mérite de propulser Derenur dans notre camp et contre Cemat et Eltraa.

Dimanche, Derenur a fait venir quelques officiers de confiance au camp de Ligesol pour qu’ils assistent à l’exécution du traître Lornis et un de ses complices. Les deux traîtres ont été attachés à des poteaux au centre du camp puis ont été brûlé par des flammes sacrées lancées par Miriya et Angélique. L'exécution terminée, les draenei et Arley se rencontrèrent dans la tente de commandement. De notre côté, nous avons réfléchi à une approche pour défaire Eltraa et Cemat, le général était clairement manipulé voire ensorceler mais ça semblait si profondément ancré en lui que le libérer semblait difficile. Il était plus sur de l’éliminer avec Eltraa pour laisser Derenur commander à sa place. Cependant après la réunion entre les draenei et l’état-major d’Arley, Derenur vint vers nous et rejeta notre plan disant qu’il préférait tenter la diplomatie, même si c’était plus difficile que le déshonneur et que de se rabaisser au niveau de la Légion. Le problème avec ce genre de personne c’est qu’on ne peut pas leur dire qu’ils ont tort même quand fondamentalement c’est le cas, car son discours était si bien fait que nous n'avions guère d'autre choix que de nous y rallier. Mais je ne suis pas dupe et j’ai déjà prévu un plan B au cas ou. La suite promet d’être intéressante.


Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4562
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne - Talador]L’Opération Égide d’Ébène

Message  Ishaelys le Jeu 2 Avr 2015 - 17:24

Titre du rapport : [01/04/35] Bataille du camps de la porte d'Auchindoun

Contenu du rapport : Bataille contre les infiltrés Sargeraï des forces Draeneïs défendant l'Auchindoun.

 Date : 1° Avril de l'année 35 (année Azerothienne)
 Lieu : Campement de Réfugié de la porte Sud Est de l'Auchindoun

 Objectif/Descriptif de la mission : Confondre les traîtres Draeneï au service de la       Légion Ardente et les éliminer en cas échéant.

 Nom des participants :
- Légat Atia Silverswell, responsable de mission
- Eleona, vétérante, membre des Rangers
- Falrhen Faucon-Marchand, vétéran, membre des Rangers
- Finë Taël, militaire, membre de la Commanderie
- Ishaelys Aubéclat, militaire, membre du Temple
- Iluzia Suncry, militaire, membre du Temple
- Minae, militaire, membre des Rangers
- Neldyran, militaire, membre des Rangers
- Miralda Sunsprawl, recrue, membre du Sanctum
- Errohas Lannscath, auxiliaire
- Unethien Arcanebreath, auxiliaire

 Rapport :

Sous les ordres de la Légat Silverswell, nous nous sommes rassemblé au camps peu avant que la nuit ne tombe. Rapidement fut donné l'ordre de mission.
Comme entendu avec le Redresseur de Torts Derenur, nous allions l'accompagner dans ses tentatives de diplomatie avec le général Cemat des forces de l'Auchindoun.
Néanmoins le plan se révélait plus complexe, et cette rencontre devait servir à nos forces à pousser les traîtres à se révéler et nous attaquer afin de les éliminer d'un coup.

Pour se faire, nous devions présenté un air relativement faible aux traîtres pour les pousser à la faute par excès de confiance.
Nous fûmes dès lors divisé en trois groupe. Le premier sous les ordres directe de la Légat constitué de dame Taël et moi même devant servir d'escorte à Derenur et provoquer suffisamment les Draeneïs pour les pousser à la faute. Le second sous les ordres de sieur Faucon Marchand et constitué des forestiers Neldyran, Minaë, Lanscath ayant pour objectif de se dissimuler et couvrir le groupe servant d'appât. Enfin le troisième groupe sous les ordres de demoiselle Eléonà et constitué de la majorité de nos arcanistes, dame Sunsprawl, Arcanebreath et Suncry restant en réserve jusqu'à ce que les combats soient engagés.

Le début de la mission se passa sans accrocs nous rejoignîmes rapidement l'escorte du Redresseur de Torts au campement Est du cercle extérieur de l'Auchindoun et cheminâmes en compagnie de son escorte de neuf Draeneïs jusqu'à un campement gonflé des réfugiés des cités du sud de Talabor au Sud Est de l'anneau.
Malgré cette position dangereuse, Derenur engagea les pour parler avec le général Cemat tandis que suivant les ordres nous cherchions à attiser la colère des traîtres pour leur faire perdre toute tempérance.
Le général Cemat malgré ses réticences initiale finit par refuser son oreille à la traîtresse Eltraa et demanda son enfermement jusqu'à ce que toute l'affaire soit mise au clair. Néanmoins alors que nous pensions les événements joués, les Draeneïs chargés de l'arrestation se retournèrent contre nous. Ignorant l'ordre de Cemat, il s'approchèrent de lui et le percèrent de nombreux coup d'hallebarde tandis que la traîtresse Eltraa faisait tomber les sortilèges dissimulant sa vrai nature à tous, celle d'une Eredar.

Rapidement remis de notre surprise, dame Silverswell et Taël engagèrent le combat, rapidement soutenu par l'escorte de Derenur puis du groupe de sieur Faucon Marchand qui quitta ses couverts pour prendre à revers l'ennemi.
Eltraa surprise par notre contre attaque engagea alors l'un de ses sortilèges odieux, tuant de nombreux réfugiés Draeneïs dont la mort servit à ouvrir des portails vers le Néant Distordu d'où émergèrent de nombreux Gangregarde.
Alors que nous manquions d'être submergé, le groupe de dame Eléonà entra en jeu, refermant l'un des portails et retenant les démons sorti des autres.

Peu à peu, la qualité de nos forces et la fureur de nos alliés Draeneïs permit d'écraser les traitres Draeneïs au centre, acculant la traîtresse Eltraa qui finit par être massacré par nos efforts concertés. Sa mort entraîna la fermeture des portails démoniaque et nous permit d'acculer un à un les démons et les massacrer malgré des combats coûteux, blessant demoiselle Suncry et sieur Lannscath.

Il est à noter que si la victoire fut notre, les forces draeniques risque d'être éprouvées moralement par les pertes qu'on subit par les leurs et les civiles dont ils avaient la garde. Cela nous fait courir un risque d'affaiblissement dans le secteur Sud Est du cercle de défense de l'Auchindoun. Dame Silverswell est pour cette raison restée un temps auprès de Derenur accompagnée de demoiselle Minaë pour apporter son assistance. Les autres membres de l'ordre se sont pour leur part retiré au campement Ligesol pour panser nos blessures.


Rapport des pertes :

Perte de la compagnie d’ordonnance:
-Iluzia Suncry: blessée à la jambe et au bras (soignée mais devra prendre du repos et se restaurer.)
-Miralda Sunsprawl: blessée à la jambe (soignée mais devra prendre du repos et se restaurer)
-Errorhas Lanscath: blessé à la jambe et mis hors combat (soigné mais devra prendre du repos et se restaurer)
-Finë Taël: blessée légèrement au flanc (soignée)

Pertes alliées:
-Le général Cemat
-Cinq combattants draeniques formant l'escorte de sieur Derenur
-Les civils présent dans le camps ont subit de très lourdes pertes pour ne par dire que la bataille fut une vrai boucherie. Leurs morts se comptent en dizaines bien qu'il soit difficile de donner un effectif précis.

Pertes ennemies:
Les troupes infiltrées parmi les Draeneïs (nommées Sargeraï par les Draeneïs, probablement un mot signifiant suivant de Sargeras) ont été annihilées ainsi que leur chef, l'eredar Eltraa.
S'y ajoute la fermeture de quatre portails démoniaques et l'extermination des Gangregardes s'en étant extirpés.


Ishaelys Aubéclat
avatar
Ishaelys
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 246
Age : 26
Date d'inscription : 14/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne - Talador]L’Opération Égide d’Ébène

Message  Atia le Lun 6 Avr 2015 - 12:51

L’attaque du camp de Ligesol par le Conseil des Ombres
3 avril 35

Cause : La situation était tendue au camp. Suite à l’opération de mercredi, la commandante nous reprocha d’avoir provoqué ce qui manqua d’être une catastrophe. En cherchant à avoir l’air trop faible et en incitant les traîtres à l’attaque, elle estima que nous avions mis en danger Cemat, nos alliés draenei et les civils et ainsi provoquer leur mort. À son sens, une démonstration de force et de détermination aurait pu empêcher des morts inutiles et la capture de la traîtresse. Je ne partage pas cet avis, je pense que si nous avions eu l’air plus puissants nous n’aurions peut-être pas découvert qu’une partie de la garnison draenei était composée d’eredar caché et je pense qu’elle aurait dans tous les cas attaqué et y aurait mis encore plus de moyens si nous avions eu l’air puissants initialement. Cependant cette affaire provoqua une division entre Angélique et Arley, la première nous défendant allant même plus loin en disant que notre action avait permis de révéler les forts et de se débarrasser des faibles parasitant les ressources de la coalition. De cette dispute, Arley décida d’envoyer Angélique en mission extérieure pour l’éloigner et dépêcha Miriya à la défense du reste du camp de réfugiés. Ainsi il ne resta dans le camp qu’Arley avec quelques sœurs, des arcanistes, des rangers et bien sûr les Fils que la commandante affecta à des patrouilles.

La situation était propice et nous savions que l’ennemi n’avait qu’une hâte, nous assaillir avant que les draenei et sin’dorei ne se renforcent après les derniers événements. C’est ainsi qu’il frappa et frappa fort.

Déroulement: Cela commença par un bombardement d’infernaux directement sur le camp, un déluge de roche et de flamme que les cristaux de défense encaissèrent sans broncher provoquant la destruction de dizaines de démons avant même qu’ils ne touchent pas le sol. Cette erreur de l’ennemi le priva de l’effet de surprise et la commandante organisa rapidement des défenses solides. Elle envoya les Fils défendre l’accès nord et à ses chevalières restant de verrouiller l’accès sud pendant que rangers et arcanistes lanceraient la chasse aux éléments ennemis isolés autour du camp. Enfin, un centre de soins s’organisa et les écuyers rassemblèrent les ressources primordiales proches de portails en cas d’évacuation. Tout s’ordonna en quelques minutes avec une précision exemplaire alors que l’ennemi changea de tactique. Il cessa de bombarder le camp et fit s’écraser ses infernaux tout autour. La bataille proprement dite commença alors.

Les infernaux se rassemblèrent en nombre impressionnant autour du camp, la majorité engouffra sur les deux entrés tandis que d'autres plus isolés tentaient des assauts individuels tout autour du camp pour disperser nos défenses. Les Fils et les chevalières biloquèrent tant bien que mal le flot de créature démoniaque. Les Fils formèrent instinctivement l’égide, troupes lourdes au centre, rangers sur les flancs et autres en seconde ligne tandis que les chevalières optèrent pour une quadruple ligne, la première a l’épée et au bouclier, la seconde a la lance et bouclier, la troisième à la lance a deux mains pour ainsi former un mur de fer et la dernière ligne soutenant avec des sorts sacrés. Les combats furent longs et difficiles à cause de l'écart numérique mais bien vite les infernaux ne furent plus qu’une poignée que nous avons éliminée jusqu’au dernier.

Mais comme toujours avec la Légion, les infernaux ne fut qu’un prologue à la bataille car le Conseil envoya ses armées d’orc à l’assaut dès que les démons furent à terre. Ils étaient commandés par une arrogante Shivarra irradiant de puissance qui exigea notre reddition et notre ralliement à la Légion mais bien entendu la commandante refusa sèchement et la provoqua. La démone et la commandante se livrèrent alors à un duel sans pitié. La commandante hurla ses ordres, les rangers et arcaniste défendant le camp devaient harceler les démonistes, les empêchant ainsi d’invoquer, tandis que chevalières et Fils devaient se lancer a l’attaque des grunts. J’ignore si c’est l’exemple de la commandante qui nous inspira, ou l’échauffement des infernaux, voir le trop-plein de confiance de nos ennemis mais toujours est-il que nous avons, tout comme les chevalières, massacré les orcs sans pitié. Malheureusement, les démonistes firent un carnage contre les défenseurs du camp prenant l'ascendant moral. Ce fut heureusement vain car la commandante massacra sans aucune difficulté la générale de la Légion et que de notre côté nous avons, avec les chevalières, convergé vers les démonistes que nous avons oblitérés avec fureur, ne laissant que deux survivants qui s'enfuirent.

Résultat : La victoire fut acquise contre toute attente. Je l’avoue sans honte, quand j’ai vu l’ampleur de l’attaque j’avais imaginé que nous allions devoir nous replier mais qu’il fallait faire payer chèrement à l’ennemi avant d’évacuer. Mais visiblement nous avons fait payer si chèrement notre défense que nous avons réussie à prendre le dessus, contre les infernaux mais surtout contre les orcs. Je crois que nous devenons si habitués à éliminer des orcs depuis ces 30 dernières années que cela devient presque une seconde nature. Cependant ce ne fut pas facile, loin de là, les pertes dans notre camp sont importantes et nos capacités de combat s’en feront ressentir un moment. Pour l’ennemi c’est un revers des plus rudes et les deux fuyards pourront raconter la défaite cuisante qu’ils ont subi et comment un shivarra supérieur a été éliminé sans dommage par la commandante Arley. En plus de la victoire militaire c'est donc une importante victoire morale.

Bilan :
Ennemis : 117 pertes (64 infernaux, 52 orcs et une shivarri, les blessés ont été achevés)
Fils & alliés: 37 pertes ( 11 morts, 26 blessés dont 5 dans le comas )

Situation général : La capitaine Miriya et ses troupes ont subi quelques attaques timides, sans doute des assauts coordonnés pour empêcher des renforts de venir nous aider mais elle a réussi à repousser ses attaques et Derenur a reprit confiance et ses troupes se sont renforcé efficacement sur le pourtour de la ville.

La capitaine Angélique a réussi son assaut contre la base du conseil, elle a lancé un défi au commandant adverse qui ne put refuser pour son honneur et l’a tué puis avec provocation elle a demandé à ses deux meilleurs officiers de l’affronter ensemble en combat et elle les a éliminé de la même manière. Ainsi, jouant sur le sens de l’honneur des orcs, elle priva l’adversaire de ses chefs et lança un assaut général juste après contre un ennemi bêtement désorganisé et le massacra.


Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4562
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne - Talador]L’Opération Égide d’Ébène

Message  Ishaelys le Dim 12 Avr 2015 - 19:46

Escarmouche de la cité de Vishran

Contenu du rapport :

Date : 9 Avril de l'année 35 (année Azerothienne)
Lieu : Cité de Vishran

Objectif/Descriptif de la mission : Mission de reconnaissance vers la cité draeneï de Vishran

Nom des participants :
- Eleona, vétérante, membre des Rangers
- Vasreath Viperhook, membre des Rangers
- Finë Taël, militaire, membre de la Commanderie
- Ishaelys Aubéclat, militaire, membre du Temple
- Miralda Sunsprawl, recrue, membre du Sanctum
- Errohas Lannscath, auxiliaire


Rapport :

C'est dans la soirée du Jeudi 9 Avril que nous fûmes interpellé par un estafette de dame Liandrin pour une mission de reconnaissance vers la cité draenique de Vishrin nichée dans les collines à l'Ouest de l'Auchindoun.
Dirigé par sieur Viperhook et après un voyage paisible dans la douceur du printemps malgré l’étonnant silence de la forêt, nous ne tardâmes pas à trouver la cité elle même au milieu d'un réseaux d'étangs. L'odeur de pourriture et en même temps attirante qui s'élevait de la cité ne tarda pas à nous révéler la présence de magie gangrenée si familière lors de la guerre civile. Impression qui fut renforcée par la présence d'une main bleue coupée à l'entrée du pont menant à la cité.

Notre avancée parmi les bâtiments révélèrent rapidement l'étendue du carnage, la population entière passée par les armes. L'étreinte de la magie s'y faisait néanmoins plus forte, laissant entendre des illusions de chants enfantins et musiques ésotériques.
Depuis la place centrale de la cité ne tarda pas à se faire entendre des hurlements d'agonies.

Nous nous tardâmes pas à pénétrer le dit bâtiment à la recherche de la source du dit cri, nous enfonçant dans la terre. La salle révéla ce qui semblait être un ancien sanctuaire où des dizaines de Draeneïs avaient du tenter de se réfugier avant d'être massacré. Au centre de la pièce, attaché à l'autel des Naarus était cloué une anachorète encore en vie.
Nous pûmes la soigner sommairement, tandis qu'elle nous apprenait que la cité avait été victime de l'attaque d'un Orc, le seigneur des cranes.

Les choses s'accélèrent alors rapidement alors qu'Eléonà était saisit par la main d'un cadavre, bientôt, ce fut le charnier entier qui se mit à bouger. Sous les ordres de sieur Vaszreath, nous avons rapidement quitté la pièce pour remonter à la surface avant de nous retrouver confronté à une marée de morts vivants draeniques aux yeux animés d'une lueur verdâtre.
Bien qu'un temps menacé d'être submergé, nous nous parvinrent à nous frayer alors un chemin parmi les morts, usant de la magie et de mines pour forcer le passage jusqu'au pont nous offrant la liberté.
Néanmoins de l'autre côté du pont nous attendait un démon en armure complète, probablement un Garde Courroux animé d'une haine sans borne bien que la force combinée de notre groupe parvint à l'éliminer.

Le chemin de retour se fit néanmoins sans mal, alors que nous semions sans mal les non morts, malgré la désagréable sensation d'être observé.


Rapport des pertes :

Blessures légères de sieur Lannscath et demoiselle Taël et demoiselle Eléonà

La ville est par contre perdue, et il faudra probablement une intervention importante pour la nettoyer de la présence des non-morts et purifier l'endroit.

Ishaelys Aubéclat


Dernière édition par Ishaelys le Mar 14 Avr 2015 - 17:50, édité 1 fois
avatar
Ishaelys
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 246
Age : 26
Date d'inscription : 14/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne - Talador]L’Opération Égide d’Ébène

Message  Atia le Mar 14 Avr 2015 - 16:17

Le siege de Bad’is
du 8 au 10 avril 35

Mercredi, la commandante Arley a décidé de capitaliser sur nos récentes victoires pour lancer des attaques sur deux des plus grandes forteresses ennemis, l’une a l’ouest et l’une a l’est. Deux positions importantes dans l’étau contre Aushindoun. Ayant eut vent de la présence de Neshi dans la forteresse de l’ouest, Bad’is, je me portais volontaire sur cette position. Nous fûmes donc affecté à l’armée de la capitaine Miriya et la commandante ainsi que la capitaine Angélique lancèrent l’assaut sur Is’sed, la forteresse de l’est.

À notre arrivée auprès de Miriya, nous fûmes mis a contribution immédiate alors que des écuyers et aides montaient notre camp. Miriya nous affecta trois golems de sang et deux balistes pour lancer une attaque de harcèlement contre Bad’is. À sa demande, nous devions bombarder la forteresse et en éprouver les défenses afin de réduire le nombre des ennemis puis nous replier avant que les choses ne deviennent dangereuses. Les trois golems étaient assez étranges, leurs personnalités des plus exotiques, mais ils semblaient efficaces et furent placés en réserve tandis que les balistes furent déployés face à la porte sud. Le bombardement a commencé par des résultats des plus étonnants. L’ennemi a été littéralement écrasé sous le déluge de projectile. L’adversaire vint vague après vagues se présenter à cette porte et subit le courroux de notre artillerie. Les rares qui parvinrent à passer furent éliminés sans pitié par notre ligne défensive. Gangr'garde, gardes funestes, gangr'chiens, loups funestes, orcs, rien ne parvint à survivre à ce barrage sanglant. Finalement, l'adversaire en vint à une mesure extrême, un démoniste orc approcha de la porte et s’égorgea en faisant un rituel invoquant un déluge d’infernaux contre nous. La violence et la densité du bombardement nous forcèrent à une retraite précipitée qui condamna nos balistes. Heureusement nous n’avons eu à déplorer que des blessures légères et quelques dégâts matériels mais rien de grave et les golems étaient toujours opérationnels.

Le lendemain nous avons été laissé en réserve pendant que d'autres troupes continuaient le harcèlement sur la position. Comme toujours avec Miriya, elle faisait preuve de patience et de méthode cherchant à épargner le maximum ses troupes quite à manquer d’audace. C’est finalement le lendemain que tout s’accéléra suite a une mauvaise nouvelle: l’attaque de la commandante sur Is'sed avait échoué. Arley et Angélique avaient de concert lancé un assaut sur la position mais après d’âpres combat, voyant qu’elles ne prenaient l’avantage, elles ont décidé de se retirer. Durant leur retraite, bien ordonnées et disciplinées, elles repoussèrent des tentatives de poursuite de l’adversaire, lui infligeant de lourde perte avant que la bataille ne s’achève par un statu quo. Il appartint donc à Miriya, plus experte dans la défense, de lancer un assaut du Bad’is.

Nous fûmes affectés à la porte sud, comme durant notre attaque de mercredi tandis que le reste des troupes fut affectés aux diverses autres entrées ou points faibles dans le rempart. La première constatation fut que l’ennemi avait appris de ses erreurs: à la porte se trouvait une solide force de gangregarde, huit pour être précise, ainsi qu’un canon manipulé par des Mo’arg. L’approche était dangereuse et nous avons longuement tergiversé sur la manière d’approcher. Trop peut-être car les bruits des combats nous vinrent de toute part. Nous avons décidé d’utiliser des fumigènes, non pas pour nous couvrir directement mais surtout pour faire une diversion. Les fumigènes furent lancés à l’opposé de notre direction d’attaque pour détourner l’attention du canon alors que nous progressions discrètement. Une fois proche et paré à déclencher l’assaut, nous avons lancé de nouveau fumigène, devant nous cette fois. Le canon fut pris pour cible par les arcanistes qui en firent des esquilles de métal pendant que le combat débuta contre les gangregarde, la bataille venait de commencer.

Au bout de quelques minutes de combat, ils furent à terre et les arcanistes firent voler en éclats des catapultes venu en renfort. la porte nous était enfin ouverte et nous nous sommes engouffré dans la ville, affrontant des grunts et démonistes dans des escarmouches sanglantes tandis que les arcanistes aidés des golems démolissaient les tours de défense. Ce fut un premier secteur de la forteresse qui tombât dans des débris de tour, des corps d’orcs, de demons, de loups funestes et d’autres créatures. Nous avons eu notre lot de blessures également mais nous progressions. Cependant l’ennemi se décida à nous stopper, jetant des grenades incendiaires pour nous empêcher de progresser mais ça ne fit que nous ralentir car nous avons pris soin de les éliminer à distance les uns après les autres.

Mais tout ce contretemps nous empêcha d’arriver à temps quand l’ennemi décida d’évacuer la base. Des troupes laissées en sacrifice bloquaient les passages étroits pour bloquer les différentes troupes de notre armée mais nous étions les plus proche du portail d’évacuation, visiblement situé dans une grotte dans une montagne. Nous avons lancé l’assaut sur la phalange orc en mettant les golems en première ligne pour briser leur ligne de défense. Les machines firent un travail des plus efficaces finissant par ouvrir le centre tandis que nous nous concentrions sur les flancs pour finalement les éliminer jusqu’au dernier. C’est ainsi qu’épuisé, blessé et nos golems fortement endommagés, nous avons progressé vers la montagne, complètement déserte. Dans la grotte, il n’y eut rien ni personne si ce n’est un portail fraichement fermé avec en souvenir une photographie perverse de la succube en guise d’ultime provocation.

Miriya nous rejoint peut après et, dubitative quant à la nature de la photo, elle théorisa qu’elle avait dû fuir précipitamment compte tenu de sa nudité et de sa posture ridicule mais que visiblement elle devait connaitre le photographe vu qu’elle lui envoi un baiser. J’ai d'autres théories à ce sujet mais on ne contredit pas sa capitaine je suppose. Le bilan fut mitigé, le temps passé à préparer le terrain à permis d’économiser nos forces et d’avoir des pertes raisonnables mais cela a aussi permis à l’adversaire de se replier vers Shattrath plutôt que d’être anéantis.

L’opération est un succès malgré tout et permettra de faire souffler un peu Aushindoun qui voit l’étau se desserrer. Miriya est satisfaite car les pertes sont limitées et à présent les efforts vont se concentrer sur Is'sed tandis que nous allons sans doute être envoyés vers Shattrath, à ma demande afin de continuer à traquer Neshi.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4562
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne - Talador]L’Opération Égide d’Ébène

Message  Atia le Ven 17 Avr 2015 - 15:12

La Bataille de Shattrath 1er partie - L’obstination d’un draenei
15 avril 35

Les forces autour d’Aushindoun ont ete redeployé après la victoire de Miriya à Bad’is. Les chevalières se sont concentré sur Is’sed avec une partie de l’armée draenei tandis que j’ai demandé à être affecté à l’aide de Shattrath, ce que la commandante a accepté. Nous avons donc été envoyé dans un avant posté entourant la ville, une petite position hors des murs que tenaient des défenseurs draenei visiblement éprouvés par des semaines voire des mois de combats. Le chef du camp nous a accueillis avec enthousiasme tant il avait besoin d’aide. La ville était presque entièrement aux mains ennemies sauf le centre-ville et un promontoire, la cime de la lumière. Le plan était donc de soulager ces positions par l’ouverture d’un nouveau front, une attaque par l’Est afin de s’emparer d’un petit quartier à l’intérieur des murs et de la tenir pour diminuer la pression et servir de point d’attaque sur le reste de la ville.

Pour accomplir cet assaut, nous étions affectés à la force armée du Lieutenant Fanphallus (pas de commentaire sur son nom, je crois qu’il y en eut assez ce soir-là…). Sa troupe était composée de chevaucheurs d’Elekk cuirassés et d’une infanterie lourde. Son plan était une stratégie du type “fer de lance” avec sa cavalerie en pointe pour percer et son infanterie pour nettoyer. Le pari me semblait risqué et je tentais de le tempérer mais il refusa de m’écouter et lança la charge. Une charge impressionnante du reste et qui fut terriblement efficace, du moins tant qu’elle avait de l’élan. Dans les rues et aux abords des maisons la charge cessa de fonctionner et des demons surgirent des habitations prenant les draenei par le flanc. La situation s’enlisa et commence à prendre une tournure dramatique pour nos alliés.

Par chance pour eux, nous étions juste derrière et nous avons méthodiquement nettoyé les poches de résistance en nous divisant instinctivement en deux groupes. Finalement, nous et nos alliés avons fini par éliminer les orcs et démons de cette zone, obtenant le quartier. Les draenei avaient subi quelques pertes mais de notre côté nous ne déplorions aucune blessure. Il nous appartenait de former à présent une position défensive sur l’escalier menant à ce quartier et à le tenir en attendant l’arrivée de renforts. Malheureusement Fanphallus ne l’entendit pas ainsi et grisé par la victoire il voulut en prendre plus et devenir le héros de Shattrath.

Il chargea droit sur le quartier suivant alors que nous hésitions sur la marche à suivre: respecter les ordres et tenir le quartier amputé de plus de la moitié de nos troupes et avec le risque de se voir reprocher l’abandon du lieutenant? ou le suivre au risque de perdre le quartier et tenter de le raisonner? C’est la seconde option qui fut choisie et nous sommes partie l’aider alors qu’il était encerclé par une masse d’ennemi. Nous avons brisé l’encerclement et éliminé les ennemis en encaissant deux blessés mais il ne voulut se rendre à l’évidence et voulait poursuivre. Malheureusement c’est à ce moment que l’ennemi a décidé de lancer une brutale contre-attaque qui nous a forcé à fuir vers la cime de la lumière.

À la cime, nous fûmes accueillis par les défenseurs visiblement pas mécontents de voir du monde arriver et nous nous y sommes installé perdant la trace de Fanphallus dans le camp. La mission est donc un échec, le quartier a été prit et perdu, nous avons ete coupé de notre base et contraint de rejoindre une position alliée non prévue, tout ça à cause de l’entêtement d’un de nos alliés. Reste à trouver maintenant comment nous pouvons être utile dans ce chaos.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4562
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne - Talador]L’Opération Égide d’Ébène

Message  Atia le Mar 21 Avr 2015 - 16:12

La Bataille de Shattrath 2er partie - La destruction du portail interieur
17 avril 35

Vendredi, nous avons été mis à contribution par les forces de défense de Shattrath pour effectuer une mission difficile mais cruciale dans la reconquête de la ville et l’affaiblissement de nos adversaires. Nous devions rendre par la force dans une zone contrôlé par l’ennemi pour désactiver un portail permettant de se déplacer instantanément d’un bout à l’autre de la ville. Un appareil bien trop dangereux pour le laisser aux mains de nos ennemis, hélas nos informations sur son fonctionnement était fragmentaire et nous avons dû partir avec en tete l’idée d’improviser complètement une fois sur place.

Le chemin prévu pour se rendre à ce fameux portail était semé d’embuche et pour nous soutenir Angélique fut dépêché d’Aushindoun pour lancer une offensive depuis l’extérieur de la ville tandis que le lieutenant Fanphallus fut envoyé attaquer vers le quartier que nous avions perdu mercredi. Les deux attaques devaient servir à dégarnir les défenses et couvrir notre opération. Malgré tout, la concentration de démon sur le chemin fut impressionnante, nous avons même affronté un démon d’un type totalement inconnu sur une place. Finalement, après une lutte de chaque instant durant notre progression, nous sommes arrivé au téléporteur, épuisé et déjà partiellement amoché.

Les arcanistes se sont mis au travail pendant que nous sécurisions la position. Bien vite des démons sont venu par petit groupe se frotter à nos défenses et surtout des démons utilisèrent le portail, nous prenant de revers et par surprise. Le pire vint quand des maraudeurs orcs du conseil nous repérèrent et chargèrent en nombre contre nous. Prit entre les orcs et les quelques démons qui passaient le portail, la situation tourna très vite au cauchemar alors que les arcanistes tergiversaient. Les blessés et les pertes se sont accumulé avant que le portail ne fut fermé et verrouillé. Libérés sur un front, nous avons pu en finir avec ces maraudeurs fanatiques mais à un prix extrêmement élevé, près de la moitié de nos effectifs étaient blessés ou hors de combat.

Alors que de nouveaux démons approchaient, le parchemin de rappel fut activé, nous ramenant à la Cime de la Lumière alors qu’un déluge d’explosif fut jeté sur le portail afin que celui-ci ne put jamais être réactivé. De retour, les draenei et sin’dorei du camp prirent en charge les blessés. Nous avions accompli notre mission mais avions payé cher pour le faire. Je suis consciente des enjeux mais nous ne sommes pas des munitions que l’on peut gaspillé et j’espère que la commandante de Thurwes pardonnera mon aigreur en ce moment. Nous n'avons pas traversé 10 ans de conflit pour être utilisé de la sorte.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4562
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne - Talador]L’Opération Égide d’Ébène

Message  Ishaelys le Ven 24 Avr 2015 - 15:51

Bataille de l'éminence de Shattrath


Date : 22 Avril de l'année 35 (année Azerothienne)
Lieu : Shattrath

Objectif/Descriptif de la mission : Destruction d'un site d'invocation démoniaque

Nom des participants :
- Atia Silverswell, Légat de l'Ordre
- Falrhen Faucon-Marchand, Vétéran, membre des Rangers
- Eleona, vétérante, Vétéran, membre des Rangers
- Lawendil Wispermana, militaire du Sanctum
- Jaline Aubelumière, militaire, membre de la Commanderie
- Ishaelys Aubéclat, militaire, membre du Temple
- Miralda Sunsprawl, recrue, membre du Sanctum
- Cenaya Sombrevent, auxiliaire
- Naël, auxiliaire


Rapport :

Toujours enlisé dans les combats pour le contrôle de Shattrath et impliqué dans la traque de la démone Nisha, nous fûmes à nouveau envoyé combattre dans la cité.
Nos objectifs étaient simple, profiter de l'avancé maximum de nos éclaireurs pour nous enfoncer au cœur des espaces inaccessibles de la cité par le biais d'un parchemin de téléportation.

Grace à ceci, nous parvînmes rapidement jusqu'à l'éminence au Sud Ouest de la cité néanmoins après que demoiselle Eléonà eut piégé la plateforme d'élévation vers l'éminence, notre progression fut très rapidement ralenti alors que nous progressions dans les bâtiments abandonnés. Leur sol était maculés de runes érédars et ponctués de cadavres de Draeneïs dévorés de flammes d'ombres. Après une longue réflexion, nous finîmes par passer en évitant les runes tracées au sol, arrivant avec soulagement sans mal de l'autre côté.

C'est alors que se révéla l'ampleur de l'horreur des activités du Conseil des Ombres. Parmi les restes des sacrifices Draeneïs, les démonistes consumaient les âmes pour faire se rompre la trame du monde et invoquer de puissants démons.
Sous les Ordres de la Légat, nous chargeâmes alors, profitant de notre rapidité et de notre attaque surprise pour massacrer les démonistes prit par surprise.
Nous pûmes ainsi exterminer l'engeance démoniste de la première plateforme de l'éminence. Notre exploration révéla également des cercles gardant captif les âmes draeniques qui finirent par se disperser après la mort des invocateurs, libérant les âmes à l'influence proche de l'Auchindoun et des sortes de vastes cristaux semblant accumuler les âmes et participer à la rupture de la trame ou corrompre la cité.
Sieur Faucon Marchand piégea alors la salle des cristaux et nous reprîmes notre progression vers la plateforme haute de l'éminence, privilégiant celle ci à l'ancien temple du lieu où demoiselle Eléonà avait repérée une vaste invocation.

Nous y fûmes rapidement confronté à un groupe de démonistes invoquant un puissant démon semblable à un œil et protégé par un groupe d'Orcs.
Nous engageâmes alors rapidement le combat, la Légat Silverswell, sieur Faucon Marchand, dame Aubelumière et dame Sombrevent tinrent la ligne face aux guerriers du conseil des ombres tandis que demoiselle Eléonà supportée par demoiselle Naël s'engageait dans les ombres pour passer à l'arrière des lignes adverses et engager les invocateurs, supportée par demoiselle Sunsprawl à distance.
Le choc fut rude, et de nombreux Orcs furent rapidement massacrées tandis que nos éclaireuses s'enfonçaient parmi les rangs des démonistes finissant par mettre fin à l'invocation et conduisant après un long combat à la fuite des derniers guerriers.

Nous reprîmes alors notre avancée vers le temple que nous découvrîmes abandonné et souillés par quelques actes immorales tandis qu'au centre de celui ci, proche de l'autel nous découvrîmes une sorte de photographie de la démone Neshi en position évocatrice. Nous entreprîmes alors de piller le temple de ce qui pouvait être récupérable (dans le but de le rendre à leurs propriétaires draëniques légitimes) avant d'activer les explosifs de l'élévateur et de la salle des cristaux qui ravagèrent les hauteurs de l'éminence alors que nous nous replions sur les positions sha'ataris grâce à un parchemin de téléportation.


Il est à noter que malgré l’échec de la mise hors d'état de nuire de la démone Neshi, la mission fut un franc succès, éliminant ce qui aurait pu à très court terme permettre l'invocation de démons majeurs qui auraient pu rapidement faire pencher la balance en faveur des forces de la Légion Ardente, et ce à un coût moindre grâce à l'effet de surprise.

Rapport des pertes :

-Dame Cenaya Sombrevent, blessée au torse (prise en charge)


Ishaelys Aubéclat
avatar
Ishaelys
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 246
Age : 26
Date d'inscription : 14/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne - Talador]L’Opération Égide d’Ébène

Message  Atia le Lun 27 Avr 2015 - 15:41

La Bataille de Shattrath 4er partie - Le sauvetage du quartier residentiel
24 avril 35

Notre mission du soir était d’une grande importance éthique mais aussi stratégique pour le moral de nos alliés et affaiblir nos adversaires. Nous devions nous infiltrer dans un quartier résidentiel pour y libérer les nombreux civils qui y étaient détenus et siphonnés de leur énergie vitale. Pour effectuer cette mission, comme nous en avions l’habitude depuis l’Île du Roi Tonnerre, ce fut une teleportation derrière les lignes ennemies avec un assaut rapide et précis et une extraction via portail. Pour nous assister ce fut l’élève de Sandiel, Tiffaelle qui s’en chargea, autant pour nous envoyer sur place que pour faire la liaison avec nos parchemins de rappels.

Le quartier comme nous l’avons rapidement constaté était en relativement bon état, les combats avaient dû être sporadiques et l’endroit devait vraiment être bon à vivre avant l’invasion. Les bâtiments intacts nous donnèrent un avantage pour nous, les attaquant, car il est toujours plus facile de se cacher et de défendre des ruines que des structures ouvertes et intactes. De plus, à notre arrivée, nous avons vite constaté que l’ennemi n’était en rien préparé à notre intervention. Nous avons donc pris d'assaut les membres du conseil qui utilisaient leur sombre rituel pour tourmenter les draenei et à chaque fois que nous récupérions des habitants nous les faisions suivre notre groupe. nous avons ainsi avancé rue par rue, maison par maison, en frappant rapidement et brutalement nos adversaires.

Dans les habitations libérées, nous avons pris soin de récupérer des provisions, des livres et divers objets que nous remettions au draenei qui, faute de pouvoir nous assister dans nos combats, furent nos porteurs. Nous avons ainsi essayé d’améliorer nos provisions mais aussi de préserver la culture draenei via les ouvrages, les objets culturels et les jouets que nous récupérions. Tout aussi important que de sauver des vies, nous devions aussi préserver la mémoire de nos alliés. Certains bâtiments furent même des ateliers, des échoppes, des lieux de culte ou d’enseignement où nous avons récupéré énormément de choses utiles à court ou à long terme. Cependant, à chaque quartier, nous avons pris soin d’ouvrir un portail pour évacuer nos protégés afin qu’ils ne fusent pas trop exposé.

Malheureusement, l’effet de surprise ne fit effet qu’un temps et nous fatiguions au fur et à mesure de nos progressions, ce fut sur une cime surplombant le quartier que nous avons eu le plus fort à faire. Le premier affrontement sérieux là-haut fut avec des démonistes préparant un nouveau portail de teleportations pour les demons, égorgeant devant nous des innocents pour leurs immondes rites. Et, surtout, nous avons affronté le seigneur démon en charge de ce quartier qui se révéla particulièrement tenace. À sa mort nous n’étions plus apte à poursuivre la bataille et finir de nettoyer la zone de ses demons. Mais heureusement il ne restait plus de civil vivant à libérer donc nous avons décidé de nous replier plutôt que de risquer le pire.

La mission s’est donc achevé de la meilleure manière, nous avions certes quelques blessés sans trop de gravité et nous étions épuisés mais nous avions libéré de nombreux civils et beaucoup de matériel même si nous n’avons pu totalement nettoyer ce quartier. À notre retour les draenei furent enthousiastes et nous récompensèrent à leur manière, montrant leur gratitude. Cette opération est donc un franc succès et je tiens à féliciter chacun des participants, au-delà de l'acte militaire c'est l'aide apportée au draenei et à leur future génération qui est louable.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4562
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne - Talador]L’Opération Égide d’Ébène

Message  Atia le Dim 3 Mai 2015 - 23:03

La Bataille de Shattrath 5er partie - L’execution de Neshi
29 avril 35

C’est fait. Notre ancienne alliée et meilleure ennemie a été abattue. Il faut préciser que la situation était idéale pour ce genre d’opération. Ce jour-là, la Horde de Fer tenta une attaque amphibie sur Shattrath via les quais. Une offensive qui ne fut évidemment pas du gout de la Légion qui riposta avec sa brutalité habituelle et pour commander cette riposte, Neshi fut désignée. J’ai rapidement contacté l’état-major pour monter une opération afin d’aller éliminer le succube. Nous avons reçu du renfort, une fois l'opération validée, en la personne du lieutenant Fanphallus et de la chevalière Faenly qui se porta volontaire pour servir à nos côtés. Nous étions ainsi une trentaine de combattant prêt à en découdre avec le succube.

L’approche vers les quais se fit sans opposition sérieuse, quelques ennemis solitaires mais guère dangereux compte tenu de la bataille se déroulant sur la côte. Mais une fois sur place, nous avons assisté à un sommet de violence, la sauvagerie des orcs contre la brutalité des demons. C’était un véritable carnage et l’artillerie et la magie de chaque camp faisaient des ravages. Les paladins et démonistes identifièrent la puissance brute de notre cible plus loin à l’ouest des combats principaux. Nous étions donc cachés à proximité, attendant un moment propice pour passer sans nous faire happer par la bataille. C’est un bombardement naval qui nous donna cette opportunité. Après que les bombes aient nettoyé les docks, les ennemis hébétés ne purent réagir sur l’instant et nous en avons profité pour passer et rejoindre l’ouest des quais, bien plus tranquilles.

Sur le chemin nous avons affronté quelques troupes ennemies isolées et surtout fermé un portail en cours d’ouverture ce qui nous a permis de progresser à peu près à l’abri mais nous devions encore trouver la succube. Voyant un phare, nous avons compris que la cible était là-bas. mais nous avions encore du chemin à parcourir quand sa garde personnelle nous barra la route sur la jeté menant au phare. Et il faut bien le dire, cette garde rapproché était pour le moins… original! Un diablotin en slip qui donnait des coups de reins explicite dans notre direction, la bave aux lèvres, un gangr'garde en tenue de cuir Sm et un gangr'chien endormis. Mais déjà des ennemis arrivaient en renfort pour nous prendre à revers. Fanphallus et Faenlys accompagné de leur troupe les ont retenu pendant que nous avons attaqué la garde. Je dois bien avouer que ce combat fut perturbant… Le diablotin vint se frotter contre ma jambe puis il disparu une fois attaqué pour aller sur celle de Veloce avant qu’on ne le tue. Le gangr’garde tout aussi pervers semblait prendre autant de plaisir à se faire malmener qu’a nous faire du mal. Finalement seul le chien semblait normal… Quand nous en avons fini avec eux, nous avons réussi à avancer jusqu’à arriver au phare bien qu’un peu perturbé.

La succube nous fit face, amusée et annonça que visiblement il était temps de solder nos comptes. La bataille s’engagea alors, furieusement. Elle était armée d’un curieux fouet fait d'un assemblage de boules de métal et d’un panel de sort particulièrement violent: un sort faisant se rouvrir de vieilles blessures, des tornades d’ombre, Nova de feu, absorption d’âme et bien sûr séduction. La bataille s'étendit minutes après minutes jusqu'à devenir heures. Nous étions à bout de forces quand elle finit par s’incliner et succomber après ce qui fut l’un des combats les plus difficiles que nous ayons eu à mener contre un individu unique depuis que nous étions à Draenor. À sa mort, nous et nos alliés avons pu évacuer vers la Cime de la Lumière en urgence pour échapper à la contre-attaque de la Légion ce que nous aurions pu tenir dans notre état.

Après cette victoire, Arley décida de nous relever et nous envoya un message pour nous prévenir qu’Angélique prendrait le relais. Le vendredi, nous avons donc évacué Shattrath via portail après une petite cérémonie habituelle. À Ligesol, la commandante nous accueille et nous annonça que nous étions libres de nos mouvements pour le moment ce qui nous permit de prendre du repos et de faire une association avec un reprouvé en vue d’une enquête pour la Horde de l’Est. Ce fut donc pour nous un repos bien mérité après la campagne intense menée dans cette région. Je tiens à féliciter sincèrement tous les combattants qui ont suivi les combats pour Aushindoun et Shattrath durant ces deux mois d’affrontements aux côtés d’Arley. Encore une fois, je suis fière de vous tous et j’espère l’être encore à l’avenir. Pour la Nouvelle Aube! Pour Quel’thalas!

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4562
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne - Talador]L’Opération Égide d’Ébène

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum