Soutiens aux Paluns

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soutiens aux Paluns

Message  Hanorya le Jeu 1 Sep 2016 - 12:56


Enseigne H. Lynalis
Ordre des Fils de Quel’Thalas
Le mercredi 31 septembre de l’an 36



Rapport de mission



Evénement : Assistance au petit village Nain de Dun Modr.

Les derniers événements avec les réprouvés et les derniers rapports qui nous parvenaient de nos contacts à Fossoyeuse montrèrent clairement que la situation d’invasion de la Légion dans le nord de Lordearon était contenue par les armées de la Dame Noire. Nous avons alors reçu l’ordre de nous déployer plus au sud. Aux frontières naines, aux Paluns pour être précis.

Nous avons donc préparé nos affaires, la Légat ayant prévu deux semaines de logistique, il nous fallait prévoir à toute éventualité. Une fois aux portes de la Retraite des Pérégrins, Shandiel nous attendait. Comme à son habitude, elle se moqua de nos goûts vestimentaires. Surtout ceux d’Aerrya et d’Arahan. Bref, elle nous envoya par portail au Trépas d’Orgrim dans les Hautes Terres Arathis. Une fois remis de nos émotion de ce portail haut en couleur, nous sommes partit pour le viaduc de Thandol. Le voyage nous prit la journée et c’est aux crépuscules que nous avons emprunté le pont. Mais pas seul…

Comme sortit de nulle part, une nuée de ses chauve-souris a long bras, les gangroptères, nous sont tomber dessus comme un faucon sur sa proie. C’est une véritable nuée qui nous agressa par surprise. Et cette attaque aérienne posait un problème, elle brisa notre formation et ils ont même réussi à isolée nos membre du Temple et du Sanctum des troupes plus à l’aise au contact. Nous avons dû, en plus de nous battre, nous agencer en plein combat pour protéger les nôtres. Mais fort heureusement, les créatures était elle-même gênée avec leur long bras et nous étions serrées comme des sardines sur le viaduc. Peu à peu, nous avons repris le control de la situation et nous avons pu terrasser ses démons. Comme échauffement et comme accueil, c’était réussi. Nous avons pris cinq minutes avant de nous remettre en route pour vérifier que nous allions bien, puis après quelque temps de marche à pied, nous sommes arrivés aux Paluns. C’est au bout d’un moment que nous entendions les détonations d’arme à feu, les cris rauques, bizarre de la Légion et enfin la voix fortes et rocailleuse des Nains. Nous accélérions le pas et nous sommes arrivé devant le petit village de Dun Modr en plein bataille contre une foule de démons. Par chance pour nous, nous sommes arrivé dans leur dos et leur chef, une belle érédar à la peau rouge, ne nous as pas vu arrivé. Véloce proposa une stratégie que j’approuvais. Arahan, Syn et elle s’occuperaient de l’érédar pendant que le reste de la troupe s’occupe de son lieutenant et ensuite de la marmaille. Je confirmai les ordres et nous avons lancé l’assaut. Notre arrivé par surprise et de surcroit dans le dos de l’ennemi a été diablement efficace. Ils n’ont presque pas eu le temps de riposter, nous avons ensuite pu rejoindre les nains et les soutenir dans leur combat. Cette fois, la surprise passé, le combat pris du temps et beaucoup d’énergie de la part des Elfes. Nous avions un voyage d’une journée dans les pattes, un premier combat avec les gangroptères, nous commencions à accuser le coup mais rien ne nous fit céder. Et enfin, les bruits des combats et des coups de fusil se tuent. Nous avions remporté la victoire et même si certain des nôtre ont été blessé, nous nous en sortons bien. Ce qui n’est pas le cas de nos camarades Nains.

Leur surprise de voir des elfes de sang venir leur prêter assistance passé, il nous éclaira sur la situation ici. Dun Morogh et les Paluns subissaient les assauts des démons de manière répétée et rien ne semblais ralentir leur progression. Les armées naines résistaient vaillamment mais ils se sentent bien seul. En effet, Grimdur Rochefer, le chef du village, m’expliqua que les Humains de Port Menethil ne défendaient que leur ville sans se risquer au dehors de leur terre.

Ensuite, il nous invita cordialement a trinquer la victoire avec une bonne bière glacée et il accepta ma demande qu’on s’installe chez lui pour la nuit. Je nommai les sentinelles et nous nous sommes mis au travail pour dégager les corps, nombreux, des démons et récupérer les reste des nains tués dans la bataille. Cela fait, nous avons pu souffler et nous régaler de l’hospitalité légendaire des Nains.

Puisse la Lumière chasser les Ténèbres des Paluns sur notre passage.

Enseigne Hanorya Lynalis, Fille et Guerrière de Quel’Thalas

avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 982
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutiens aux Paluns

Message  Hanorya le Sam 3 Sep 2016 - 15:03


Enseigne H. Lynalis
Ordre des Fils de Quel’Thalas
Le vendredi 2 septembre de l’an 36



Rapport de mission




Evénement : Sauvetage d’un campement de réfugiés humains et nains.


L’hospitalité légendaire des nains. Une fois leur surprise de voir des sin’dorei leur sauver la vie, nous avons pu profiter de leur bonne humeur, de leur humour fondamental, de leur bière et de leur victuaille. Cela m’a rappelé les bons souvenirs de ma formation à Forgefer, à l’époque où nous étions encore alliés. J’ai été heureuse car les Fils ont pu profiter d’un bon moment de ripaille et de joie, oubliant un instant le danger mortel que représente la région. Grace à la sentinelle, nous avons pu nous assurer des réparations sommaires du village et dormir sur nos deux oreilles. Le précédent combat avait couté cher en énergie.

Ce vendredi, nous avions prévu avec Grimdur de rejoindre un camp de réfugié au sud-est et tenter d’en embaucher le maximum pour revigorer les troupes naines. Il proposa également ensuite d’aller voir les humains du Port Menethil pour, je cite, leur secouer les puces. Je vous avoue que j’ai hâte de voir cela. Après les quelque préparatif, nous nous sommes mis en route. Pile au moment où une pluie abondante tombât du sol. On ne pouvait pas faire plus synchro. Passons…

A l’approche du camp, nous avons pu entendre des bruits de combat, des cris et de l’acier sonnant. Accélérant le pas, nous avons rapidement rallié le camp. Ils étaient nombreux et étaient composé de trois groupes distincts. Sur l’extrême gauche, on avait des gnome vêtus de cuir à épine d’acier comme s’ils sortaient d’un festival de sadomasochiste accompagné d’une maîtresse succube. Au centre, trois groupes d’humains habillé de guenille et d’outils de ferme comme arme, fourche, faucille et même une pelle. Enfin, sur la droite, un haut personnage juché sur son cheval accompagné de vrai soldat en armure. Analysant rapidement la situation avec Grimdur, nous nous sommes mis d’accord. Lui et ses nains irai sur la droite tandis que les Fils iraient sur le flanc gauche et le centre. J’ordonnai alors que les Fils se scindent en deux. Un groupe ira sur les gnomes et leur maîtresse succube, tandis que le second groupe irai sur le gros groupe d’humains. Mais à peine que je pu finir de donner mes ordre que les gnomes se retournèrent et nous chargèrent violement. Cependant, leur tentative de nous prendre de vitesse échoua. Nous avons pu nous placer correctement pour la bataille et celle-ci démarra sur l’instant. Bien que nos adversaire semblaient plus être des paysans tout juste recruter pour se battre, leur grand nombre, leur peur et leur arme improbable nous ont ralentis et certain ont même pu mettre à terre certain des nôtre. Le combat sembla durer une éternité et de leur côté, nos alliés nains n’avançaient pas plus rapidement.  Enfin, le groupe le plus à gauche pu enfin se débarrasser des gnomes fétichiste et leur maitresse succube et ils se sont rapidement rendu sur les force mieux former aux combat. Un seigneur sur son cheval, accompagné d’une petite troupe de soldat et de quelque fermier. La bataille avança lentement, les ennemis tombaient les uns après les autres mais ils sont vraiment nombreux pour notre petit groupe. C’est après trois longues heures de bataille que nous avons pu enfin met le point final. En effet, Leoryn, via un carcan de glace, viens d’emprisonner le seigneur mettant immédiatement aux pas tous les ennemi survivant. Nous avons enfin pu souffler une fois que nos prisonniers étaient bien ficelé. Il resta alors deux nains et un paysan humain.

Après m’être assuré que nos blessés étaient pris en charge je m’occupai d’interroger l’humain et malgré son très, très fort accent paysan, il se soumettra et raconta son histoire. Il a été engagé de force, comme tous les autres paysans sous la suzeraineté de son Seigneur, le Comte Conrad, depuis la Marche de l’Ouest. Son Seigneur est aux ordres d’un Nathrezim qui leur a demandé de venir ici, aux Paluns et de ramener autant de réfugier que possible pour fabriquer un portail d’invocation. C’est la raison pour laquelle, depuis quelque temps, ils sillonnent les routes, capturant les refugier pour les sacrifier au Nathrezim.

Il faut à tout prix entraver leur objectif et chasser le démon dans les limbes du Néant et l’empêcher d’ouvrir un nouveau portail ici et de faire des Paluns un territoire sous control de la Légion. Ce qui sera catastrophique pour les forces Réprouvé au nord et les force de Forgerfer au sud.

Une fois nos blessures pensées et notre force retrouvée, Beber le paysan humain, nous guidera aux camps du Nathrézim pour ruiner ses plans. Puisse la Lumière nous guider

Enseigne Hanorya Lynalis, Fille et Guerrière de Quel’Thalas

avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 982
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutiens aux Paluns

Message  Hanorya le Mar 6 Sep 2016 - 23:06


Enseigne H. Lynalis
Ordre des Fils de Quel’Thalas
Le dimanche 04 septembre de l’an 36



Rapport de mission



Evénement : Rallier les humains du Port de Menethil.


Cette nuit passé dans le camp des réfugiés nous as permis de récupérer et également former les civil les plus aptes au combat, qu’il soit à l’épée ou au fusil. En effet, si les nains ne manquaient pas de matériel, nous manquions cruellement de main à armer. Le temps venu, nous nous sommes mis en route pour le Port de Menethil, petit bourg humain des Paluns.

La route fut longue. Entre les marais difficile a franchir, les maladies que certains des nôtre ont contracté avec les attaques de moustique incessante. Nous avons dû nous arrêter et camper le temps d’une nuit pour permettre aux malades d’être soignée. Cette expérience rappela notre déboire dans les marais de Pongara sur Draenor et nous avons pu partager quelque souvenir avec les nains. Au lendemain, même si nos malade n’était encore un peu fiévreux, ils étaient en meilleur forme tout de même grâce aux soins des soigneurs. Nous avons pu reprendre la route ensuite et avons atteint le port de Menethil en fin de matinée. Nous sommes restés un peu à l’écart des nains, histoire de ne pas faire peur aux humains et montrer que nous n’avions pas d’intention hostile. Nous étions loin d’imaginer ce qui se passa ensuite…

Quand le chef de la garnison humaine arriva, il se montra tout de suite belliqueux en nous traitant de demi-démon, de monstre. Que nous étions au service de la Légion. Nous avons évidemment tenté de le convaincre qu’il faisait fausse route et même malgré le soutien de Grimdur dans la conversation. Mais rien à faire, le commandant ne voulais rien savoir et restait obstinément sur sa position. Allant même proposer aux nains de s’aller pour nous tuer nous. Il allât encore plus loin en les menaçant s’ils ne se ralliaient pas rapidement. Comme je redoutais le pire, je donnai l’ordre de nous mettre en formation de combat. Malheureusement le pire est arrivé. Malgré la protestation de certain soldat humain, le commandant sonna la charge et un combat débuta. Je n’aurai jamais cru écrire cela un jour mais nous avons mené la une bataille allié a des nains combattant des humains. Je donnai l’ordre de ne pas tuer et de ne riposter qu’avec des coups non létal, enfin dans la mesure du possible. Si les humains étaient déterminé, pas tous, nous avions plus de mal a batailler. Surtout les nains. Mais dès que l’un d’eux fut tuer, ils se sont énervé et le sang commença a couler. Mais évidemment, devant notre art du combat et avec l’aide de solide gaillard nain, nous avons vaincu et en s’infligeant que trois pertes humaines. Le commandant a été désavoué par ses hommes qui le traiteront comme un traitre. Tindall, son second, nous assurera que lui et ses hommes se battrai à nos coté lors de l’action sur le camp de la Légion. Voilà qui concluait ce drôle de journée.

Nous resterons dans le coin que Grimdur et les siens enterre ses camarade tombé, puis nous nous sommes remis en route vers notre précédant camps.

Au final, nous avons gagné de nouveau allier pour la prochaine attaque qui devrai sceller le destin de la Légion dans les Paluns. L’attaque est prévue pour le mercredi suivant.

Puisse la Lumière nous guider et qu’elle apaise le cœur des humains à notre encontre pour que le combat soit clair.
Enseigne Hanorya Lynalis, Fille et Guerrière de Quel’Thalas



Dernière édition par Hanorya le Jeu 8 Sep 2016 - 17:29, édité 2 fois
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 982
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutiens aux Paluns

Message  Hanorya le Jeu 8 Sep 2016 - 17:28


Enseigne H. Lynalis
Ordre des Fils de Quel’Thalas
Le mercredi 07 septembre de l’an 36



Rapport de bataille







Evénement : Assaut sur la colline du démon.


Après nous être remis de cette aventure avec les Humains du port de Menethil, les trois groupe que nous formions avec eux et les nains de Grimdur continuaient a former les réfugiez capable de tenir une armes. Certains plus doué que d’autre mais au moins ils savaient se servir d’un fusil et d’une épée. Une fois tous les préparatifs effectué, il ne restait plus qu’à attendre le grand jour. Et celui-ci est désormais arrivé. Galvanisant ses hommes, Grimdur beuglais ses encouragement et le plan établis pour les mener à la victoire. De notre côté, plus posé, Atia nous révéla le plan. Nous diviserions notre armada en trois pour interdire toute sortie via les trois accès qui mène au camp des Démons. Ce faisant, Atia prendrai la tête de la compagnie des nains et Arévas celle des humains. Quant à moi, je mènerai la charge aux coté des Fils avec Véloce comme second. Paré, nous nous sommes mis en route. Celle-ci nous prit une bonne journée et c’est en fin d’après-midi que nous sommes arrivés au pied de la colline avec nos alliés. Prenant position et formation, nous avons commencé à avancer, prêt au combat.

Il ne tarda pas car notre venu n’est pas passé inaperçue et nous groupe dû faire face à douze démons bien décidé à vendre chèrement leur peau, ou bien est-ce qu’ils voulaient la nôtre à n’importe quel prix ? Allez savoir. Toujours est-il qu’ils ont joué la carte du mur, sans doute pour laisser le temps au leur de mieux s’organiser. J’ordonnai alors à mes arcaniste, archer et autre attaquant à distance de briser le mur. Sans grand succès, les gangregarde sont de sacrée gaillard. C’est quand ils ont décidé de venir au contact que les choses sérieux ont vraiment commencé. Aessya, par excès de confiance ou trop étourdie en bavardant avec sa sœur en plein combat paya cher son erreur mais grâce à la Lumière et aux soins d’Ishaelys il s’en sort relativement bien. Véloce prit sa place le temps que nous réorganisions notre ligne. Le combat durant, nos ennemi commençais a plier le genou sous les coup des Fils et nous commençons a les repousser au pied de la pente mais pas suffisamment vite. En effet, leur groupe reçu des renforts. Pire, un autre groupe d’une douzaine de démon tenta de nous prendre par la droite et nous serrer dans un étau. Heureusement pour nous, la cavalerie humaine déferla sur ce nouveau groupe, retirant ce stresse de nos esprit. Nous e avons alors fini avec nos démons et nous sommes allées donner un coup de main aux humains pour terminer leur démon. Mais ce qui me parut durer une éternité, le combat s’acheva sèchement. Un lourd silence tombât sur les champs de bataille, surprenant tout le monde tant le chaos des lame crissant, des cris, des hurlements nous avais habitué. Ce silence de mort m’a vraiment fait bizarre. Achevant nos derniers démons, nous avons rapidement rejoint le sommet de la colline. Plus personne et les effluves d’un portail gangrenée prouva que le Nathrézim s’était enfuit. C’est une demi-victoire. D’où le fait que personne ne hurla la joie de la victoire chèrement accise mais il y avait aussi un autre raison qui ne permettaient pas aux combattant de crier victoire. Quand j’aperçu le reste des armée du Lieutenant et de la Légat, je compris. Le combat avait été terriblement serrée et de nombreux morts et blessé étaient à déplorer. Nous même, avons été bien secoués. Quand je regardai mon équipement et celle de mes compagnons, nous étions en lambeaux. Mais tout le monde s’accorda à dire que les Paluns avaient été sauvé et que la Légion ne remettrai plus les pieds ici.

C’est donc une demi-victoire que vous avez arraché. Celle d’avoir vaincu et libérer la Légion aux Paluns. Mais laissant fuir un Nathrézim qui pourra recommencer sa besogne ailleurs s’il le désir.  En attendant, nous avons tous mérité un belle ripaille et un bon sommeil dans un camp fortifier que les réfugier ont construit. Le temps de nous remettre de nos blessures et nous repartiront aux villages nains de Dun Modr dans l’attente de nouveau ordres.

Je tiens tout de même a tous vous féliciter pour votre travail et saluer vos compétence. Votre écho résonnera longtemps aux Paluns.

Que la Lumière puisse soulager vos corps et vos esprits.
Enseigne Hanorya Lynalis, Fille et Guerrière de Quel’Thalas

avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 982
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutiens aux Paluns

Message  Atia le Ven 9 Sep 2016 - 15:31

Batailles du Piémont des Paluns
7 Septembre 36

La bataille finale eut lieu. nous savions qu’elle ne serait pas facile, mais nous étions déterminés à vaincre car c’était le sort de notre monde et de nos peuples qui étaient en jeu. Cependant, nous espérions une conclusion sensiblement différente à l'issue de ce combat.

Tout a commencé quand la formation sommaire des réfugiés s’acheva. Leur rôle n’était pas de combattre mais de servir d’arrière-garde pour défendre les réserves et surtout de monter, à proximité du champ de bataille, une position forte se replie, en cas de problème. Ceci bien défini et les réfugiés prêts, Grimdur ordonna la mise en marche de notre force de combat. L’organisation était la suivante, les nains étaient divisés en deux bataillons et les fils en trois détachements, dont un iraient soutenir les humains. Moi et Grimdur nous nous chargerions de l’est, Arevas et le reste des nains par le nord et Hanorya et les humains par l’ouest. Ces trois positions correspondant aux trois seuls accès aisés à travers les montagnes et menant directement au camp ennemi.

Le voyage jusqu’au lieu de l’affrontement nous prit pratiquement la journée et ce n’est que le soir que nous sommes arrivé sur place. La troupe s’est alors divisé en suivant le plan défini, les réfugiés commençant à monter le camp fortifié tandis que les trois colonnes s’élancèrent à l’assaut des positions ennemies. À chaque fois, la même tactique devait être employé, les forces de l’Alliance, plus nombreuses feraient la ligne principale tandis que les elfes, plus rapide et mobile, envelopperait l’ennemi par le flanc après le contact. Ceci se passa comme prévu sur les fronts nord et est. À l’ouest par contre…

À l’ouest, Hanorya se retrouva seule face au passage où deux détachements ennemis de plusieurs dizaines de démons et de gangreliges se massaient déjà. Les humains n’étaient toujours pas là. Ailleurs, la bataille commença rapidement et les démons du front ouest commencèrent à partir en renfort sur les autres points ne voyant que la petite poignée d'elfe contre eux. Hanorya donna alors l’ordre, malgré la différence de 1 contre 10, de bombarder l’ennemi avec des sorts. Ceux-ci, réagirent violemment en passant directement à l’attaque. Les maigres forces d’Hanorya se préparèrent au pire mais fixer cet ennemi était primordiale pour les autres fronts. C’est alors que les humains arrivèrent et engagèrent l’ennemi d’une violente charge de flanc. Le combat put ainsi réellement débuter sur tous les fronts. Les troupes et régiments ennemis, cependant, semblaient innombrables, les premiers rangs s’écroulant étaient vite remplacés par les lignes arrière qui comblaient les brèches sans cesse.

La bataille se déroula pendant des heures, terriblement équilibré jusqu’à ce que des régiments commencent à céder de part et d’autre. Le premier à céder fut celui qui affrontait les fils à l’ouest, celui-ci après le bombardement magique et la prise de flanc de leurs alliés finirent par abandonner le combat sous les coups de boutoir des elfes. Hanorya après la débâcle de ce groupe envoya ses troupes sur le flanc du deuxième régiment ennemi, celui contre les humains. L’énorme groupe ennemi fut pris par le flanc et la pousser des elfes et des humains le disloqua et les troupes survivantes prirent la fuite. Le front ouest était ouvert. Mais au centre, les troupes d’Azeroth étaient sur le point de céder. Voyant que ses troupes n’arrivaient pas à progresser, le Nathrezim et sa garde intervinrent. Aidant leurs régiments, ils parvinrent à culbuter le régiment nain qui fut dispersé et vaincu. Les survivants nains se dispersèrent laissant les troupes d’Arevas seules contre l’ennemi.

Heureusement, sur le front Est, nous avons commencé à enfoncer les lignes et le Nathrezim voyant un front détruit a l'ouest et un autre sur le point de céder à l'est décida de se replier. Il abandonna ses troupes à leur sort et prit la fuite avec ses plus fidèles démons. Les dernières forces, privés de chefs abandonnèrent le combat ou furent massacrées. La bataille était gagnée mais le prix était lourd, très lourd. Les nains avaient moins de 40% de troupe encore en état de combattre au vu de ses morts, ses blessés et ceux dont le matériel était trop endommagé et les fils avaient 60% de troupe encore en état, seuls les humains, arrivé un peu tardivement, avaient encore un potentiel de combat important. Nous avons rassemblé nos morts et blessés puis nous sommes replié sur le camp fortifié par les réfugiés.

La fuite de l’ennemi était décevante, certes, mais la présence de l’ennemi dans la région venait d’être fortement diminué. C'était donc une victoire en demi-teinte, surtout au vu des pertes, mais cela restait une victoire et aucune n'était trop vaine vue la situation. Dans les jours qui suivirent, les valides furent organisés pour se lancer à la poursuite des gangreliges et démons en fuite afin de les empêcher de se regrouper et pour s’assurer du départ du Nathrezim. La première phase de la campagne dans les Paluns venait ainsi de s’achever mais pas la guerre.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4577
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutiens aux Paluns

Message  Hanorya le Sam 10 Sep 2016 - 17:46


Enseigne H. Lynalis
Ordre des Fils de Quel’Thalas
Le vendredi 09 septembre de l’an 36



Rapport de mission




Evènement : Tentative d’invasion des Hautes-Terres Arathis par la Légion.


Nous prenions là un repos bien mérité suite a notre victoire contre le camp des Démon et leur tentative raté de crée un portail aux Paluns. Le petit village débordait d’activité et de vie. En effet, les nains s’affairaient a réparer, préparer leur village pour célébrer ces événement. Quant à nous, nous aidions et participions à leur activité. C’est lors d’une pause, après avoir mangé que les choses pris une tournure désagréable.

Nous parlions avec Grimdur quand il repéra un phénomène étrange dans le ciel. Sous nos yeux, nous voyons des genres de filament nuancé de vert glisser au gré des vents. Nos magiciens nous confirmèrent rapidement que nous étions face à des effluves de magie gangrenée concentré. Nous avons pris nos montures et nous sommes allés trouver un point d’observation plus dégagé. La vision nous prit au ventre. La Légion était en train de nous narguer. De nouveau, il y avait un gros nuage noir dont un rayon descendait sur un point dans les Hautes-Terres Arathis. Grimdur demanda à un de ses chevaucheurs de griffon de monter au ciel et de nous faire un rapport. En revenant il avait perdu ses couleurs et nous annonça qu’un genre de bâtiment de la Légion était au sol et qu’il était animé d’un portail qui venait d’achever d’invoquer une masse de démon qui partait à l’assaut du Trépas d’Orgrim des Orcs, du Refuge de l’Ornière des Humains, du campement Réprouvé devant le mur de Thoradin et enfin dans notre direction. Nous avons alors rapidement passé le viaduc pour aller intercepter les démons et les prendre de vitesse. Et grâce à nos talents et celui des nains, le groupe de démon n’a presque pas eu le temps de réagir tant notre charge les as pris au dépourvu.

Profitant de souffler un peu après cet échauffement, la Légat donna tout de suite ses instructions, pendant que nous irions aider les orc du Trépas d’Orgrim, Grimdur et ses Nains iraient aider les humains du Refuge de l’Ornière. Quant aux Réprouvés, étant à leurs propres frontières, ils auraient suffisamment de défense pour patienter des renforts. Grimdur fut enjoué de cette proposition et il détala avec ses nains au refuge. De notre côté, nous avons rejoint le Trépas d’Orgrim aussi vite que nos monture ont pu le permettre.  Et nous sommes arrivés à point nommé. En effet, le combat venait tout juste de débuter entre les démons et les orcs. Tirant profit que les démons soient accaparé par les orc, nous sommes arrivé d’une violente charge sur leur flanc. Pendant que la commanderie s’occuperai des gangregarde qui fracasse la muraille, nos arcaniste et ranger s’occuperai des démons qui attaque à distance. Le combat, malgré notre attaque surprise, fut compliquer et assez long. En effet, les démons était particulièrement solide et vigilent malgré qu’ils aient a affronter deux groupe distinct mais ils ne pouvaient rien faire hormis repousser leur défaites et tenter d’emporter l’un des notre dans leur chute.  Enfin, après de longue dizaine de minutes de combat, le dernier démon toucha le sol et notre victoire sonna. A peine ayons-nous eu le temps de nous remettre de nos émotions que le chevaucheur de griffon nain nous retrouva et nous annonça que la victoire d’Azeroth dans les Haute-Terre Arathi était totale. Le Refuge de l’Ornière est sauver et les Réprouvés ont su bouter leur ennemi comme des grands. Aussi, il nous annonça que Grimdur et ses nouveaux copains humains était prêt à aller au portail pour tenter de le fermer immédiatement. Voyant que ma troupe et celle des orc étaient encore en état de mener une bataille, nous nous sommes mis en route.

Le bâtiment de la Légion ressemblait à une tour posé sur une arche au centre duquel tournoyais un hideux portail vert mais alors que nous n’étions pas encore arrivés sur place pour en voir plus, la tour implosa dans une explosion tonitruante. Nous avons compris finalement que les Réprouvés nous ont pris de vitesse et avais simplement usé de leur catapulte sur le bâtiment. L’officier réprouvé nous rejoignit et nous demanda si nous étions les elfes qui avions été signalé au sud. Sa question me parut étrange mais je suis donna les raison de notre présence dans les Paluns. Il m’expliqua alors qu’il était a la cherche, selon la volonté de la Dame Noir, d’un groupe d’elfe puissant, capable de retourner la puissance des démons contre eux-mêmes. Quand je lui demandai s’il faisait référence aux Illidari, il dodelina de la tête. Il ne sait pas vraiment a quoi ce groupe ressemble, ni si leur allégeance va à Azeroth ou à la Légion. En bref, il sait juste qu’il doit chercher des elfes en territoire nains. Grimdur qui a écouté la conversation a bien entendu parler d’un groupe d’elfe étonnement puissant qui se balade sur ses terres. Aussi et surement dans un but pour rapprocher nos peuples, il s’arrangera avec ses supérieurs pour que le groupe de réprouvé puisse mener leur enquête à bien. Sous surveillance naine évidemment. Comme nous avions bonne presse envers les nains, je proposai à l’officier réprouvé notre aide pour retrouver ses elfes. Qu’ils soient de nos frère Sin’dorei et Quel’dorei ou encore nos cousins Kaldorei, nous serions plus à même d’engager conversation. L’officier approuva et Grimdur sembla content de nous savoir de la partie. Le Lieutenant valida notre nouvelle mission et nous avons convenu de nous retrouver au viaduc, dimanche en fin d’après-midi pour commencer notre investigation.

Nous sommes donc rentrer au Trépas d’Orgrim et nous allons nous y reposer et réparer nos équipements.

C’est encore un bon coup de pied aux fesses que nous venons d’infliger à la Légion et nous leur avons montré que nous étions très alertes. Tous les peuples d’Azeroth semblent s’être mis d’accord pour faire cause commune pour bouter la Légion et lui faire comprendre qu’elle n’a aucun pouvoir ici. A notre échelle du moins. Notre coopération avec les Nains et les Humains et maintenant les Réprouvés et les Orcs. C’est peut-être le début d’une entente mondial durable. Souhaitons-le.
Que la Lumière nous guide.


Enseigne Hanorya Lynalis, Fille et Guerrière de Quel’Thalas.

avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 982
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutiens aux Paluns

Message  Hanorya le Lun 12 Sep 2016 - 16:06


Enseigne H. Lynalis
Ordre des Fils de Quel’Thalas
Le dimanche 11 septembre de l’an 36



Rapport de mission




Evénement : Embuscade surprise des sujets de Genn Grisetête.


Juste avant le départ, nous avons fait un résumé des épisodes précédent, rappellent à tous, y compris nos alliés orcs du Trépas d’Orgrim ce qui nous as poussé à venir au sud et à apporter notre aide au Nains de Dun Modr. Je vous renvoie à mes précédents rapports si vous souhaitez en connaitre les détails. Ceci fait, nous nous sommes mis en route pour rejoindre nos alliés Réprouvés afin de les soutenir dans leur traque de ce groupe d’elfe mystérieux.

Quand nous sommes arrivés devant le viaduc, notre point de rendez-vous, il n’y avait personne. Qu’il soit Réprouvé, Nain ou même Humains. Toutefois, un drôle de nuage planait au-dessus des terres, de l’autre côté du viaduc. Pas un nuage de la Légion cette fois, mais une nuée compact de corbeau. Intrigué, nous sommes allés voir et avons traversé le viaduc. Une fois de l’autre côté, nous avons pu constater la mort de la troupe de notre officier réprouvé. Tous avaient été tués sauvagement. Et a y regarder de plus près, nos soupçons allaient vers une attaque Worgens. Cela nous l’a confirmé quand j’ai trouvé une touffe de poil noir et drue qu’Hekathi a approuver notre hypothèse. J’aurai dû être plus méfiante, des connaissances de l’armée de la Dame Noire m’avaient déjà parlé des techniques de combat des worgens. Ce sont des pros de la guérilla et de l’embuscade. Et ça n’a pas loupé cette fois-ci encore.

Je n’ai même pas eu le temps d’avoir un mauvais pressentiment qu’une nuée de flèche se sont abattu sur nous. Les Worgens sont ensuite sortit de leur cachette, nous encerclant directement. Véloce ordonna la formation de la perle et nous nous sommes immédiatement regroupe en formant un cercle d’armure et de bouclier. Nous avons bien essayé de calmer nos nouveaux copains de jeu mais rien à y faire. J’avais l’impression de revoir notre « discutions » avec les Humains du Port de Menethil. Mais là, les Worgen n’avaient clairement pas envie de faire la paix. Ils sont venus pour tuer. La preuve en est de nos camarades Réprouvés. Pendant ce temps, Hekathi pu envoyer discrètement un corbeau pour prévenir Grimdur de notre situation. Lui seul pourrai désamorcer la situation et j’espère qu’il fera vite. Comprenant que les worgen attaquerai bientôt, je préférai prendre l’initiative et annonça l’attaque. Et de nouveau comme avec les humains, je demandai aux miens de ne pas tuer tant que cela ne met pas leur propre vie en danger. Je ne veux pas que l’on accuse les elfes et les Fils de Quel’Thalas de tuer d’éventuel allié ou de briser l’entente entre la Horde et l’Alliance pour ce qui est de la Légion. Mais je suis forcé de constater que cette entente sera précaire. J’espère que Grimdur saura nous faire confiance. Le combat fut long et assez serrer. Pendant que je m’occupais du chef et de tenter de le rendre fou de rage et de haine en le provocant pour le rendre prévisible et le vaincre plus facilement, les Fils œuvraient ensemble de leur côté. Un truc que j’ai appris avec les rageux de Draenor, plus on les énerve, plus ils deviennent mauvais combattant. Et je prouvai ce soir-là que cela fonctionnais particulièrement bien avec les worgens. Le combat s’éternisa mais fort heureusement Grimdur et ses Nains ont fini par arriver.

Si nous avions quelque blessé de notre côté, les worgens devaient ramasser quelqu’un dès leur complètement assommés ou trop briser pour marcher seul. Nous nous sommes très bien défendu et j’argumenta a Grimdur que nous étions en pleine légitime défense en indiquant les carreau d’arbalète lors de leur embuscade. Le chef worgen ordonna au nain de le laisser continuer à nous combattre mais Grimdur refusa catégoriquement. Quand le worgen à menacer Grimdur d’en référer à Grisetête, notre ami Nain lui répondit que Grisetête n’était pas roi de Khaz Modan, ni le chef de l’Alliance. Finalement, c’est lui qui le chassa des terres naines. Les worgens partis, Grimdur se rait de notre capacité à nous faire des amis. A nouveau, il nous autorisa à rester dans son village le temps que l’on reçoivent des nouvelles des autorités de Fossoyeuse quand a la mission qu’ils avaient confié à leur troupe tué, j’ai aussi indiqué que nous étions volontaire pour cette mission.

Les Humains et les Worgens semblent nous tenir pour responsable de la mort de feu Varian Wrynn. Le roi gilnéen, Genn Grisetête semble avoir ordonné à ses chiens de nous chasser et de nous tuer pour assouvir leur vengeance. En tout cas, c’est ce qu’à laisser entendre le chef worgen tout à l’heure. Moi qui espérait une vrai entente pour faire face à ce qu’il nous arrive, il fallait que l’on ait un fou furieux qui prenne des risques pour se venger de quelque chose que la Horde n’as pas commis. De vous à moi, j’aimerai bien voir des hauts officiers de l’Alliance et savoir clairement pourquoi on nous reproche la mort de Varian et pourquoi ils pensent que nous les avons trahis au Rivage Briser.

Tout cela n’est que quiproquo et un malentendu.

Puisse la Lumière du soleil nous guider et nous protéger de la fureur de cette meute enragée. J’ai bien peur qu’il nous faille nous montrer extrêmement prudent. Et ce, même si Grimdur nous accompagne dans notre quête.


Enseigne Hanorya Lynalis, Fille et Guerrière de Quel’Thalas
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 982
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutiens aux Paluns

Message  Hanorya le Ven 16 Sep 2016 - 20:31


Enseigne H. Lynalis
Ordre des Fils de Quel’Thalas
Le mercredi 14 septembre de l’an 36




Rapport de mission




Evénement : Rencontre du projet Titane  et sauvetage d’une forge industrielle naine.


Le doux climat des Paluns, ses pluie, son voile gris, son environnement humide et spongieux. Comme à l’habitude, il pleuvait abondement au petit village de Dun Modr quand Grimdur nous rejoignis dans la maisonnette qui nous avais été partagé. Il s’enquit de savoir si nous étions prêts pour un long voyage au sud des terres naines, presque à la frontière avec le royaume d’Hurlevent. Nous nous rendrions dans la Gorge des Vents brûlants. Une vallée brûlante qui fait partie du territoire des Nains Sombrefer. Selon les contacts de Grimdur, nos cibles se trouvent dans la zone qui, elle aussi, souffre des assauts répétés de la Légion Ardente. Aussi, voilà notre prochaine destination. Nous nous sommes donc préparer à un voyage de deux jours et avons commencé notre périple. Toujours joyeux, les nains ont marché devant et derrière nous en chantant une de leur chanson. « Ding ding dans la mine », une chanson connu de tous les nains.

Accompagner d’un régiment complet de nain, notre voyage se passa très bien. Une vrai promenade de santé et même les habitant locaux n’ont pas trouvé bizarre de voir des sin’dorei être escorté des nains. Je dois dire tant mieux pour une fois qu’un de nos voyage de long durer se passe bien. Je dois avouer que je n’étais pas toujours tranquille en croisant des worgen et des humains. Finalement, après deux jours et demi de voyage, nous sommes arrivés dans la vallée de destination. Et je dois dire que cet environnement là est le parfait opposé des Paluns. La Gorge des Vents brûlant porte bien son nom. En effet, la terre brulée, aucuns végétaux hormis de vaillant cactus et quelque herbe séchée, la vallée est constamment balayée par un vent chaud et sec. Il faut un petit temps pour s’y adapter et la consommation d’eau va décollée. J’espère que les Nains ont des puits correct ou nous allons rapidement manquer d’eau. Sauf Neamhan qui sera sans doute heureuse de s’hydrater avec les alcools nains qui ne manque pas ici. Bref.

A notre arrivé, un chevaucheur de griffon est venu nous accueillir et s’est rapidement montré inquiète pour un groupe de personne. Mais il semblait gêné par notre présence mais la mine rassurante de Grimdur lui permit de finir sa phrase. Les membres du Projet Titan ne donne plus de nouvelle et qu’il commençait à s’inquiéter et qu’il recommandait a Grimdur et sa troupe d’aller voir. Cette fois-ci, c’est Grimdur qui nous jaugea pour appréhender s’il pouvait nous faire confiance sur ce projet apparemment secret. Notre Légat annonça qu’on pouvait les attendre une fois que nous aurions rejoint un camp. Mais notre ami nain refusa et préféra s’ouvrir à nous. Je n’ai pu empêcher mon cœur de bondir de joie devant ce témoignage de confiance. Tout n’était peut-être pas perdu. Mais plutôt que de nous l’expliquer, il nous mena au camp ou cette fameuse équipé était censé se trouver. Quelque instant de chevaucher et nous sommes arrivé en vue d’un camp mais avant d’y entrer, nous avons été surpris par de nombreuse tourelle qui sont sortit du sol, pointant leur canon sur nous. Grimdur sortit un genre de baguette qui éclaira l’une des tourelles et ces dernières sont retournées dans la terre. Puis un autre nain habillé d’une étrange armure rouge possédant un drôle d’équipement dans le dos est venu nous accueillir. Dénommé Hikheya, Il profita des présentations pour vanter ses tourelle qu’ils considèrent comme ses chef d’œuvre. Enfin, il nous guida dans le camp et montra a Grimdur qu’il n’y avait pas de quoi s’inquiéter. Le projet Titane va bien. J’avoue qu’il est rare de voir un tel groupe d’individu aussi étrange les uns que les autres, rassemblés dans un seul point. Une gnomette enchâsser dans un meka rose nous coupa la route en nous saluant d’un : « Salut bande de noob » Noube ? Qu’est-ce que ça veut dire ça encore ? Sans doute une expression gnome. Son meka par contre semblait bien plus perfectionner que tout ce qu’il m’avait été donné de voir. Un peu plus loin, un pandaren bidonné portant un masque de cochon patientait au côté d’un gobelin avec une jambe de bois en pleine crise de rire dément alors qu’il fait parler son piège à loup. Dans les airs s’affrontais deux serpents dragons. Le vert était monté par un humain enfermé dans une armure blanche fonctionnelle qui brandissait un long katana courbé à lame verte pomme. Le serpent dragon bleu lui était chevauché par un humain archer qui tire… des troncs d’arbre ? Et, toujours dans les airs, un genre de robot avec un collier de boule de pétanque semblait faire l’arbitre. Au sol, sur la droite s’entrainais au tir de précision une dreaneï a la peau sombre et une humaine. Visiblement rivale. A leur côté, une fillette humain semblais plus intéressé par un gros lance-roquette. De l’autre côté, un gobelin a la peau sombre faisait des réglages de son pour en faire une arme. A ses coté, une tauren a la puissante musculature faisait de l’haltérophilie en suivant le rythme de la musique. Plus étonnant encore, une jeune fille s’entrainait a la course mais disparaissait de temps en temps, comme un genre de téléportation pour avancer ou revenir en arrière. On apprit plus tard qu’elle était une jeune dragonne du vol Bronze. Puis, c’est un jeune gorille qui s’approcha de nous en remettant ses lunettes et nous observât en disant « Curieux ». Pour le coup, je ne sais pas qui est le plus curieux de tous ses personnages. Enfin un humain en combinaison de cuir bleu, blanche et rouge avec un gros 67 écrit dans le dos nous rejoint. Il se présentât comme le soldat 67 et nous expliqua rapidement le projet Titane. C'est une unité d'élite internationale et donc inter-faction, et qui devait pouvoir intervenir et agir partout dans le monde là où des soldats conventionnels seraient dépassés. Mais elle a été mise au placard suite au fiasco du Rivage Brisé et des nouvelles mésententes entre les factions. La Légat ajouta que cela ne semblais pas gêner la croisade d’Argent et qu’il était dommage qu’un tel potentiel  sommeil. Le soldat 67 en perdit ses mots. Elle avait forcément raison. Mais nos pensées et notre observation de ce camp vola en éclat alors qu’un autre chevaucheur de griffon arriva en trombe. Il alerta Grimdur que leur installations de forge de guerre était pris d’assaut par un groupe de démons. Notre compagnon nain s’alarma et nous invita à la défense de ces installations, l’un des cœurs industriels de Forgefer depuis la réunion des Trois Marteaux. La Légat ajouta au soldat 67 s’il lui et les siens répondrons à l’appel. Puis nous avons décollé pour la grande forge.

Sur place, nous avons pu rapidement prendre position et occuper tous les démons qui se trouvaient devant nous. Notre assaut fut copieux et après leur surprise passée nous avons dû affronter de puissant démon. Les diablotins semblaient particulièrement agiles, retords et vicieux. En effet, après de longues minutes de combat, ils sont parvenus à mettre notre Légat à terre, laissant Aessya seule contre eux. Mais nous étions en train de prendre l’avantage, nos arcanistes ont fait du bon travail et les nains de leur côté avançais aussi assez bien. Mais de l’autre côté du ravin, les choses ne se passait pas aussi bien que de notre côté. En effet, les démons prenaient largement le pas sur les combattants nains. Si les nains de ce côté-là devaient rompre le combat nous aurions alors du souci à nous faire avec un autre groupe de démon sur le dos. Mais c’est là qu’une étrange musique résonna et ce sont tous les personnes que nous avons vu dans les camps du soldat 67 arriver et se joignant au combat. Rétablissant l’équilibre au début puis commençant à écraser les démons avec des techniques de combat étrange mais très efficace. Il y avait aussi d’autre protagoniste que nous n’avions pas vu avant. Dont un gigantesque chevalier portant un bouclier transparent trois fois plus grande que lui pour protéger ses camarades. Un vacher qui tue d’une balle trois démons après les avoir jaugé un instant pendant qu’une broussaille traverse la route en sifflotant. Au-dessus de leur groupe plane une humaine blonde et portant des ailes de Val'kyr canalise ses sort de soin avec son bâton. En plein milieu de la mêlée, un humain tout de noir vêtue sort des ombre et déchaine des tir de feu nourris en beuglant d’une voix sortit d’outre-tombe : « Meurs ! Meurs ! Meurs ! » Et enfin Hikheya monte ses tourelle plus vite que son ombre en les nommant par des petit noms qui font tonner leur canon en ciblant les démons. Alors que cette troupe délite  ruine les projets de la Légion, de notre côté nous avancions également et la bataille se finit par la victoire des nains, du groupe de Reconnaissance et des elfes de Quel’Thalas.

Une fois les trois groupe rassembler et les premiers soins effectué, le soldat 67 d’ailleurs a reconnu ce que nous avions constaté de mettre à l’écart un tel potentiel avec ce qui se passe dans le monde et qu’il réfléchirai a leur avenir afin de se préparer et revenir au combat. Ensuite, après les remerciements de Grimdur, il nous accompagna a un petit poste d’habitation sur un pan de montagne et qu’il nous recontactera rapidement. Apparemment le soldat 67 aura des informations sur le groupe d’elfe que nous recherchons. Mais en attendant, il est temps de nous reposer, prendre soin de nos blessures et nous remettre d’attaque. Qui sait sur quoi allons-nous tomber sur ses elfes.
Que la Lumière nous guide.


Enseigne Hanorya Lynalis, Fille et Guerrière de Quel’Thalas

avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 982
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutiens aux Paluns

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum