La Selkie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Selkie

Message  Atia le Lun 10 Sep 2012 - 23:32

De : Commandante Arley de Thurwes
Sujet : Enquete sur la disparition du Thétys

Fils de Quel’thalas,

La frégate de guerre Thétys, un vaisseau de guerre thalassien, envoyé ravitaillé et prêter main-forte à la Horde sur le front réprouvé, a disparu sans laissé de trace en ce jour. L’enquête aurait pu être diligenté à d’autre, mais le navire de notre race a été anéanti avec deux destroyers orcs et les communications avec les troupes aux sols ont été coupé, le tout avec une spontanéité troublante, car aucune demande d’aide n’a pu être émise avant le drame. Tout ce que nous savons a été rapporté par des éclaireurs réprouvés. Le danger est d’autant plus grand que cela a eu lieux loin du front, en pleine forêt des Pins d’Argents. Si une menace inconnue ou Alliée se permet de frapper si vite, fort et loin, nous devons le savoir et être prêts à réagir. Je vous ai donc recommandé pour savoir de quoi il retourne et enquêter sur cette affaire. Nous ignorons si vous aurez de l’opposition sur place restez donc prudent et que la sainte lumière vous garde en ces jours troublés.

Commandante Arley de Thurwes


Fils et Filles,

Vous avez lu la commandante, je vais monter une petite troupe d’enquêtes pour découvrir de quoi il retourne exactement. Elle se rassemblera demain soir, mardi, à 21h10 et se rendra rapidement sur place, je vous suggère de ne pas partir léger, si une force ennemi a pu détruire 3 navires et un débarcadère sans que personne ne renifle l’attaque, ça laisse supposer le pire. Soyez donc prêt à tout, je compte sur vous.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4546
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Selkie

Message  Elhardryan Sin'dalei le Mer 12 Sep 2012 - 16:11

De : Militaire Elhardryan Sin'dalei
Sujet : Enquête au front réprouvé aux Pins-Argentés

Étaient présents :
- Sybile Cwes Wyloir
- Isthrion Diagrin
- Elëryel Vivelame
- Eléonà Sombre-Calvaire
- Orléane Yunnan
- Allerian Chantarcane
- Arthénice Herbeluire
- Elhardryan Sin'dalei

Hier soir, Fils et Filles sommes arrivés au Front-réprouvé au nord des Pins-Argentés. Très peu de temps après notre arrivée sur place, - juste le temps d'apprendre qu'une brume épaisse avait recouvert l'endroit où l'attaque eut lieu, ainsi qu'un orage -deux balistes elfes lancèrent premier assaut, suivis de boulets envoyés par des catapultes orques, un peu plus au nord encore, pendant qu'un assaut worgen fit front avec les gardeffroi à l'ouverture nord du camp.

Nous partîmes, séparés en deux groupes, le premier composé des trois rangers, chargé d'attaquer à distance directement les worgens contrôlant les catapultes. Nous autres étions chargés de les rejoindre, mais nous fumes interceptés par cinq worgens qui nous fit perdre du temps, assez pour que les rangers s'occupent des artilleurs. Une fois que nous sommes arrivés en bas de la falaise, nous frappèrent un groupe de quatres worgens. Un se détacha du groupe pour attaquer Eléonà qui avait pris le contrôle d'une balliste, et j'ordonna à Sybile et Arthénice de venir en renfort sur Orléane et Allerian qui était en haut de la falaise, luttant contre un petit groupe ennemi. Une fois ces worgens détruits, le reste de la troupe ennemi prirent la fuite, la défense réprouvée ayant pu repousser l'assaut, les tirs de l'artillerie adversaire ayant pris fin.

Les quelques blessures ayant été soignés, nous sommes partis sur la plage enquêter, où nous avons pris connaissance de plusieurs indices :
Les bâteaux orcs étaient en feu, les voiles troués par un assaut maritime, et les hommes à bord avait tous été massacrés. La cargaison, une partie ayant été débarquée, le reste toujours à bord, était à destination de Bourgvania, non loin du Bois-du-Bûcher. Des traces de pas, à priori laissées par des humains faisaient état d'aller-retours entre la plage et les chaloupes. Egalement, les corps alliés avait tous été déchiquetés, presque broyés par des boulets chainés, mais aucun corps ennemi n'avait été laissé - ce que Sybile appela une opération de type Choc et Effroi -. Nous revinrent au camp pour mettre en commun les indices trouvés par chacun.

Eléonà qui retourna à la plage, revint avec une veste bleue, humaine, laissée sous l'eau, non loin de la plage, ainsi qu'une broche décorée par une selkie : une femme à la peau de phoque, créature de contes maritimes. Ça et la veste bleue nous plaça les flottes kul'tiriennes et gilnéennes en tant que suspects, et écarta la piste des Kvaldirs. La brume, qu'Elerÿel et moi-même repérèrent comme d'origine arcanique, basée sur les résidus arcaniques ambiants sur la plage, mis en avant la piste de Kul'thiras, quant Allerian rappela que la flotte Kul'tirienne possédait nombreux hydromanciens, dans le passé, et probablement à l'heure actuelle, et que la brume ferait probablement parti de leur stratégie. J'essaierai lors d'une analyse approfondie en laboratoire d'en apprendre plus sur cette brume.

Egalement, la présence d'un orage au moment de l'attaque de la veille au soir fut remis en question : était-ce du aux nombreux tirs ennemis, dont le son fut peut-être modifié par l'épaisseur de la brume ?
J'ai demandé aux Fils et Filles de mener de leur côté des recherches sur les différentes pistes que nous avons. Cela dit je pense que la suite de l'enquête se déroulera à Bourgvania, au moins dans un premier temps.

Fin du rapport,
Militaire Elhardryan Sin'dalei

Elhardryan Sin'dalei
Mage
Mage

Nombre de messages : 103
Age : 22
Localisation : En compagnie d'une bouteille de vin rouge dans un cimetière.
Date d'inscription : 27/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Selkie

Message  Atia le Mer 12 Sep 2012 - 21:55

Fils et Filles,

J’ai pas trop, trop l’habitude de faire moi-même les messages, mais je vais quand même essayer, car messire Elhardryan il m’a demandé de le faire alors je le fais. Donc, les recherches! je commence par ce que j’ai trouvé sur la Selkie, la créature qu’on a trouvée sur la broche.

Les Selkies

Elles sont décrites comme de superbes jeunes filles (ou assez exceptionnellement comme de beaux jeunes hommes) qui revêtent une peau de phoque, dans le but de se changer en cet animal marin et de plonger dans la mer. Une fois sortie de l'eau, ce qu'elle fait toujours la nuit, et le plus souvent durant celle de la fête du feu, la selkie quitte sa peau et danse à la lueur de la Lune. Si un homme découvre alors son accessoire ensorcelé et le dérobe, la selkie devra lui obéir tant qu'elle ne l'aura pas retrouvé. Dans cette situation, il arrive parfois que la femme-phoque et l'homme qui la tient sous sa coupe finissent par s'attacher l'un à l'autre, se marient et aient des enfants, mais si la peau n'est pas détruite par le feu et que la selkie la retrouve, elle plongera dans les profondeurs de l'Océan pour ne jamais revenir, laissant mari et enfants, tout comme certaines sortes de sirènes. De fait, les Silkies sont des créatures timides, voire craintives et qui se cachent généralement aux regards des hommes.



Alors, voilà ce que j’ai trouvé sur ces petites bêtes en fait! Mais j’ai aussi trouvé quelque chose peut-être intéressant, il y a plusieurs bateaux qui s’appellent la Selkie dans l’Alliance, en me penchant dessus j’ai trouvé deux candidats plus mieux que les autres, car les autres ils sont cassé ou pas assez gros. Un bateau Gilneen, une frégate de 32 canons, et un bateau de Kul’tiras, un vaisseau de 74 canons. Je poursuis les recherches !

Sybile Cwes Wyloir

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4546
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Selkie

Message  Atia le Ven 14 Sep 2012 - 12:50

De : Légat Atia Silverswell
Sujet : La Selkie et l’enquête a Bourgvania

Les informations concernant l’affaire de la Selkie sont trop fragmentaires, je vous demande donc de vous rendre dés ce soir à Bourgvania pour savoir si cette ville cache quelque chose justifiant la sauvagerie de l’attaque précédente. Pour rappel, la plus grande partie de l’équipement retrouvé sur les lieux du carnage était destiné à cette ville.

D’après Sybile, ce village était un petit port de pêche sans histoire non loin de Bois-du-Bucher, sans grande importance stratégique, car lui aussi du mauvais coté du mur, et dans une zone marécageuse. Il n’avait d’intérêt que de fournir du poisson et des crustacés aux villes voisines et surtout au Donjon d’Ombrecroc. Nous savons également que comme Bois-du-Bucher, la ville fut sauvée par les efforts militaires des Elfes de Sang avant la trahison de Garithos puis aidée par Dalaran avant de tomber aux mains des réprouvés.

On peut donc légitimement se demander si les réprouvés ne cachent pas là-bas quelque chose qui attise la haine ennemie. Mais soyez prudent, les réprouvés seront très probablement sur la défensive en voyant des elfes venir fouiner, soyez donc diplomate et évitez de les juger, venez en tant qu’allié pour les aider. Je compte sur vous pour éviter un incident diplomatique et découvrir le fin mot de cette histoire.

Legat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4546
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Selkie

Message  Atia le Ven 14 Sep 2012 - 22:48

La Selkie


La musique de l'infanterie:



Les soldats de la Selkie:



La garde du capitaine:




_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4546
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Selkie

Message  Atia le Mer 19 Sep 2012 - 22:05

De : Sybile Cwes Wyloir
Sujet : La bataille de Bourgvania

J’écris ce rapport, car je fus l’une des dernières conscientes à la fin de la terrible bataille de Bourgvania.

Etaient present:
Arcaniste Elhardryan, chef du groupe
Ranger Eleona, seconde
Ranger Orleane
Ranger Earenion
Ranger Allerian
Chevalière Eleryel
Chevaliere Sybile

La mission commença avec le déploiement des fils à Bourgvania, on avait décidé qu’on allait être franc et dire qu’on voulait savoir pourquoi leur convoies avaient été la cible du bateau nommé la Selkie. Par contre, on a un peu rusé quand même, car on a demandé à madame Orleane et messire Earenion de rester super discret pour surveiller les réprouvés. Les autres, on a été voir les gardes pour s’annoncer, mais les gardes étaient pas super sympathiques donc on a du insister. Finalement, ils ont demandé à une petite réprouvée, Birette, une adolescente très jolie avec des couettes, de nous guider. Elle nous a présenté son copain Steeve, un asticot vivant dans sa joue qu’elle voulait marier avec Elhardryan, il a dit non et elle a dit des choses bizarres jusqu’a nous mener au capitaine Nosratu, dirigeant la ville.

Messire Elhardryan a discuté avec le capitaine lui expliquant le drame de la Selkie et cherchant a savoir si la ville avait été menacée par les méchants ou s’il cachait des secrètement des secrets inavouables, mais le capitaine il a dit que non, que tout était normal et que sa ville c’était juste un dépôt de matériel. Mais pendant qu’on parlait, un vent a commencé à se lever, glacial, pluvieux et accompagné de brouillard. On a commencé à s’inquiéter quand soudain, la brume est devenue super épaisse! On n’y voyait trop plus rien! On s’est inquiété et nous avons envisagé de fuir, mais trop tard.

Dans la brume, on a entendu le tonnerre et soudain ce fut le chaos, le vrai chaos! Un boulet chainé a coupé en deux le capitaine et d’autres boulets ont déchiqueté les réprouvés. Le tonnerre dans la brume était roulant et des boulets tombaient en continu sur la ville, la ravageant encore et encore et encore. Des boulets chauffés à blanc créaient des incendies, les bâtiments s’écroulaient par pan entier, les pavés volaient en tout sens, les réprouvés tombaient en morceaux. Nous, on était tout traumatisé, nous mettant à couvert où on pouvait, voyant le monde s’écrouler en flamme et en éclat de roche tout autour de nous.

Puis tout à coup, comme ça avait commencé, tout s’arrêta, un calme morbide s’est abattu sur la ville en flamme et toute cassée. Les réprouvés ont tenté de rassembler les survivants et les fils hébétés se tenaient avec eux. Les effectifs étaient tombés à 15 gardes noirs, 30 miliciens et 7 fils. Les gardes, ils avaient de bon équipement, des armures solides, des arbalètes et des épées longues, la milice par contre elle avait que des armures dépareillé, des gambions délavé, de la maille trouée, des pièces d’armures récupérées et des armes de piètre qualité, arc, fusil, arbalètes, épée brisés, massue, hachettes. Madame Eleona organisa les forces avec l’aide de messire Elhardryan. Des barricades ont été érigées sur une petite hauteur et des pièges explosifs ont été déployés sur un de nos flancs alors qu’on entendait une musique aux tambours et a la flute annonçant l’approche de l’armée ennemie.

On était caché derrière nos fortifications de fortune, tout flippé alors que la brume se dissipait pour fournir des champs de tir. Les méchants approchèrent en formation serrée, divisée en trois pelotons de 20 soldats en armure de plaque, aux uniformes trop jolis et armés d’arquebuses, de sabre d’abordage et de dagues. Chaque peloton avançait au rythme des musiciens qui annonçaient la cadence et d’un sergent armé d’un sabre et d’un pistolet qui les exhortait au combat. Deux pelotons sont arrivés par la plage et un autre nous a attaqués de flanc, par le pont. Ils se sont approchés de plus en plus et ils ont déclenché nos pièges, 17 moururent sur le coup parmi les deux pelotons de la plage, mais les soldats se sont reformés en ligne sans se soucier du reste, comme des machines!

Arrivée à portée, ils ont ouvert le feu et le carnage a commencé. Les miliciens ont manqué de fuir trop flippé qu’ils étaient, mais tinrent bon. Les gardes ont un peu reculé, mais ils se rallièrent sous les encouragements d’Eleona et la bataille débuta vraiment. Les tirs s’échangèrent de plus en plus, faisant trop du bruit et de la fumée alors qu’ils approchaient de la barricade, mais seul le peloton de flanc arriva à nous prendre au corps à corps. Ils massacrèrent avec une violence mêlée de férocité les gardes noirs et notre ligne semblait sur le point de se casser malgré les pertes ennemies. Mais c’est alors qu’un cor de brume a sonné et les derniers soldats ennemis se sont replié et reformé en une unique unité d’une dizaine de combattants à peine, sur les soixante de départ. Des tirs provenant d’un tireur de précision nous on trop fait sursauter et les trois derniers miliciens moururent, tout les réprouvés avaient été tués retués.

Une pause bizarre a débuté. Les humains, encore 10 contre notre force elfique largement diminuée, on était juste plus que quatre encore pas trop abimé, attendaient plutôt que de nous achever et des soldats ont approché par la plage, un colosse en armure avec une immense épée, le capitaine Ulrick a en croire les paroles échangées, un homme fin avec une étrange machine, une espèce de fusil multicanon a vapeur, le lieutenant Ikkit (toujours selon les discussions d’après) et une jolie fille petite et menue, la souris. Le grand colosse dit avec une voix trop flippante que nous pouvions sortir, qu’ils n’allaient pas nous attaquer. On a carrément hésité, méfiants, alors qu’il se répétait. La brume disparut alors et une femme blonde coiffée avec des anglaises et une belle robe approcha s’annonçant comme l’hydromancienne Viviane. Elle nous a expliqué qu’ils n’en avaient qu’après les réprouvés. Elle renchérit en disant qu’elle était aux ordres du commandant Horacio Sonnel, un officier de Kul’tiras et qu’il estimait grandement les thalassiens comme de vrais amis et d’anciens alliés fidèles. Sa croisade n’était que contre “les monstres” tels les réprouvés, orcs et trolls. Elle nous assura qu’on pouvait partir en toute sécurité et nous rendit hommage, rappelant l’amitié thalassienne et tirassienne durant la les décennies passées. Les humains ont rassemblé leurs blessés parmi les victimes et ne laissèrent que 30 morts derrière eux que la magicienne fit disparaitre en une brume rouge bizarre que son brouillard et sa magie emportèrent avec leur équipement vers le large ne laissant aucune trace de leur passage avant de partir. C’était trop étrange, mais ça expliquait pourquoi on ne trouvait pas de corps en fait!

Une fois en sécurité, nous avons évacué nos propres blessés face à cette foudroyante, mais étrange défaite. La ville de Bourgvania n’existe plus vraiment et la Selkie a pu repartir sans plus de dommage que ces pertes. De l’aveu de l’hydromancienne, ce fut la plus rude bataille que le navire eut a menée, mais cela ne l’étonna pas face à de valeureux elfes, je sillai pas trop si je dois bien l’aimer, car elle était gentille, ou la détester, car c’est une méchante... En tout cas, on a vue comment ce bateau était trop puissant et je sais trop pas si on pourra la vaincre facilement. Mais au moins, on n’a pas eux de mort...

Sybile Cwes wyloir

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4546
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Selkie

Message  Atia le Lun 24 Sep 2012 - 22:11

Le Commandant Horacio Sonnel


Les Fiches concernant cet officier de la marine tirassienne sont fragmentaires, mais en recoupant les informations et mes contacts j’ai pu définir une partie de sa vie.

Les premières informations à son sujet remontent à la Seconde Guerre, il était un jeune aspirant de 13 ans sur un navire de guerre dirigé par le commandant Maurice Hautmat, son oncle. Ses premières armes se firent contre la flotte de la Horde, les marines tirassienne et thalassienne étaient les fers de lance des forces navales de l’Alliance et résistèrent vaillamment aux flottes trolls et ogres qui battaient pavillon de la Horde. Pourtant, la flotte et le navire du jeune aspirant furent détruits par les dragons rouges du clan Gueule-de-Dragon durant une terrible et meurtrière bataille. Le jeune aspirant alors âgé de 15 ans, prit les choses en main et rassembla les survivants des navires en flammes et réussi à former une flotte de fortune a l’aide de chaloupes et de débris de bateau afin de les ramener a terre. Il fut décoré et promu pour cet acte de bravoure. Il reprit la mer en tant que second d’un navire et s’illustra durant le reste de la guerre comme meneur d’homme.

Après la guerre, quand Kul’Tiras se retira de l’Alliance au même titre que les haut-elfes et pour les mêmes raisons, il fut délégué à la grande commission de restructuration des forces navales du pays, fortement désorganisé puis il eut son propre navire pour lutter contre les trop nombreux pirates que la guerre avait fait naitre.

C’est à bord d’un nouveau navire, un imposant 74 canons, La Selkie qu’il refait surface pendant la troisième guerre quand le Grand Amiral Daelin Portvaillant envoie sa flotte aider Lordaeron contre le Fleau. Leur action n’empêcha pas l’inévitable, pire de nombreux vaisseaux sombrèrent si bien que la flotte se retira sur son Ile avant de faire voile vers Kalimdor. Le Grand Amiral était à la recherche de sa fille Jaina et découvrit Durotar. Voyant des orcs et des trolls, les forces navales de Kul’Tiras attaquèrent par la mer et la terre, aidées en cela par leurs puissants hydromanciens, leurs fusils et leurs canons lourds. Les iles de l’écho furent ravagées et les trolls contraints à l’exil. L’amiral bâtit une forteresse sur Durotar en vue d’aller détruire Orgrimare et la Selkie fut affectée à la défense de cette base. Cependant, Thrall et Jaina tentèrent d’arrêter les attaques tirassiennes contre la Horde si bien que le Grand Amiral enferma sa fille pour haute trahison et s’empara de Theramore. Cepentant ce contrôle ne dura pas, il fut tué par Rexxar le champion de la Horde et Jaina libéré, celle-ci reformant le pacte de neutralité avec Thrall ce que la plupart des Tirassien n’acceptèrent. La Selkie continua de combattre sur les cotes de Durotar avant de se replier à la demande du nouveau souverain pour défendre l’ile contre les attaques de Nagas.

Les nouvelles le concernant sont presque inexistantes jusqu’à une bataille navale entre l’Alliance et la Horde au large de Kezan où la Selkie a combattu, les rapports indiquent que le Commandant a eu un bras arraché par un boulet de canon durant l’affrontement, la Selkie endommagée se rapatria jusqu’à Kul’tiras pour réparation et pour les soins de son capitaine.

Nous avons donc à faire à un véritable héros de guerre, un vétéran qui a 25 ans d’expérience militaires et qui a plus d’une fois prouvé son efficacité et sa détermination. Son vaisseau est un navire de premier ordre à la puissance colossale. Je vous donnerais des informations sur celui-ci rapidement.

Atia Silverswell


La Selkie

Date de construction : Inconnu ( présumé entre l’an 10 et l’an 20 )
Longueur : 55,90 mètres
Nombre de ponts : 2
Vitesse : 11 noeuds
Équipages : 735 hommes, dont 130 soldats
Armement : 74 canons
  • 28 canons de 36 livres sur le pont-batterie inférieur
  • 30 canons de 18 livres sur le pont-batterie supérieur
  • 16 canons de 8 livres sur le gaillard arrière


Faiblesse du navire:
Spoiler:

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4546
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Selkie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum