[Bg] Lascéri En'dar, futur fils ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Bg] Lascéri En'dar, futur fils ?

Message  Flavia Bloodwave le Ven 3 Fév 2012 - 18:50

[Le premier chapitre de l'histoire de mon rogue qui, éventuellement, pourrait tenter de rejoindre la guilde d'ici peu Surprised]

Chapitre I
La Horde noire

An 6, poste d'observation situé à la lisière de la frontière séparant Quel'thalas de Lordaeron.

L'escouade de forestiers assignée à la surveillance du poste patientait déjà depuis plusieurs heure, ils avaient déjà armés leurs arcs et rivé leur regard vers le sud. Les tambours de guerre tonnaient dans le lointain et la tension montait, ils n'étaient qu'une vingtaine, et ce qui s'apprêtait à déferler sur eux comme une vague mortelle n'aurait pas la moindre pitié. Depuis leur arrivée sur Azeroth, la Horde noire n'en avait jamais eu. Chacun d'entre eux en était conscient, mais aucun ne reculerait. Ils mourraient pour Quel'thalas, pour le prince, pour le puits solaire. Ils mourraient pour que leurs noms soient rendus immortels. Ils mourraient en emportant autant d'orcs que possible avec eux.
Quand les premiers éclaireurs orcs apparurent à l'horizon, le sergent En'dar fit un signe discret au caporal situé sur l'autre versant de la montagne, les cordes des arcs des Forestiers craquèrent doucement alors que leurs propriétaires s'apprêtaient au tir. En un peu plus d'une heure, l'escouade était parvenue à créer un piège mortel pour les orcs qui s'aventureraient trop hâtivement dans le défilé, ils seraient écrasés sous une avalanche de roches et ceux qui suivraient s'en trouveraient entravés, permettant aux forestiers d'en abattre d'avantage. Un plan sans grande originalité, mais une armée si conséquente, il s'avérerait d'une efficacité mortelle.

Si tôt que la cinquantaine d'éclaireurs fut à portée, le sergent fit de nouveau signe à ses hommes. Les Forestiers firent glisser la pointe de leurs flèches dans la ligne de poix placée à leurs pieds et visèrent. Un nouveau signe, 21 traits de feu sifflèrent, 16 orcs furent désarçonnés de leurs loups, 5 lignes de flammes se formèrent dans la plaine.
En plus de l'éboulement, le sergent Lascéri En'dar avait prévu d'enfumer ses adversaires pour masquer sa position et semer le chaos dans leurs rangs lorsqu'ils chevaucheraient fièrement sur leurs faucons et s'en iraient laminer quelques orcs avant de mourir sous leur masse écrasante. Une belle fin, se dit-il alors qu'un léger sourire éclaira son visage jusque là figé dans une expression rude et déterminée.
21 nouvelles flèches firent mouche, puis d'autres encore, chaque signe signifiait qu'un orc trouverait la mort pour chaque flèche tirée. Quand au bout d'un peu moins de trois volées, les orcs furent décimés et les loups retournés vers l'armée, un grand silence laissa place aux sifflements aigus et aux tambours de guerre. L'officier qui dirigeait l'escouade fit passer son regard sur les visages de tout ceux et celles qui le servait. Leurs regards ne contenaient pas moins de détermination que le sien, mais une crainte évidente s'y lisait également. Il savait qu'ils avaient tous une famille, sans doute des enfants, une femme ou un mari, qui attendait de l'autre coté du mur. Une douleur poignante lui tordit l'estomac alors que lui même pensait à ses 14enfants et à sa femme qui priaient sans doute le soleil en attendant son retour, il vit le visage de Selena, penché vers la fenêtre de leur chambre, les yeux clos et les lèvres agitées par les prières muettes qui s'en échappaient alors que le soleil irradiait sa peau halée et sa chevelure flamboyante.

Cela faisait plusieurs minutes qu'il rêvassait et le caporal Hellsun était à ses cotés et le secouait doucement en lui demandant ses ordres, les tambours ne s'étaient pas interrompus, il était le seul à ne plus les entendre durant un court laps de temps qui lui parut une éternité durant lequel il avait vu sa vie défiler et son espoir farouche de s'illustrer dans la mort s'effriter. L'Elfe se pencha en avant et empoigna un tas de poussière avec lequel il enduit ses mains, puis, quand il se redressa, riva son regard sur la marée verte qui déferlait sur le défilé, poussant des hurlements de rage, piétinant ceux qui chutaient dans leur ruée. Des animaux, ils n'étaient pas moins que des animaux.
Le sergent En'dar leva la main, aussitôt, une avalanche de gravats s'écrasa sur la marée d'orcs et les râlent qu'ils poussèrent alors que leurs corps s'ensevelissaient firent sourire les Forestiers pendant un court instant, l'instant qui sépara le premier ordre d'un second. Le feu à volonté. Les orcs piégés dans l'éboulement et qui tentaient de s'en extirper furent abattus à une vitesse affolante tandis que d'autres escaladaient déjà les montagnes à la recherche de leurs détracteurs.
Le caporal Bloodsin commanda à ses Hommes de se diviser, cinq continuaient de faire pleuvoir les flèches sur les orcs dans le défilé tandis que les 4 autres s'affairaient à abattre ceux qui se hissaient et venaient à leur rencontre. Lascéri n'eut pas le temps d'en faire autant. Il s'apprêtait à donner ses directives, quand il aperçut un orc qui ne bougeait pas et fixait sa position alors que ses lèvres composaient sans doute une de leurs litanies chamanique. Immédiatement, il banda son arc et tira. Trop tard, les yeux du chaman s'étaient mis à luire d'un éclat bleuté alors que la foudre martelait le versant de montagne sur lequel il se trouvait.
D'impressionnants blocs de roche s'effondrèrent sur le défilé, emportant avec eux plusieurs forestiers tandis que les autres tentaient d'éviter d'être foudroyés ou emportés par l'éboulement. Le sergent était au sol, les yeux ouverts, le regard vite. Il n'apercevait plus qu'un torrent de lumières et d'ombres dont il ne parvenait pas à déterminer l'origine, ses tempes battantes le faisait souffrir, son corps lui semblait trop lourd, tout comme son arc qui pendant mollement au bout de son poignet ensanglanté. Il distinguait des bruits autour de lui, des bruits graves qui se mêlaient au sifflement continu lacérant ses oreilles, puis il sentit une main se refermer sur son épaule et son corps quitter le sol.
Ses jambes le portaient, mais il ne se sentait plus réellement conscient, Solana Hellsun le soutenait et le tirait hors du tas de débris qui l'avait écrasé, elle n'était pas dans un meilleur état mais sa voix féminine ramena son supérieur à la réalité, le regard encore vague, il se mit à courir aussi vite que possible, entraîné par la jeune Elfe qu'il avait lui même promu quelque semaines plus tôt avant d'être rétrogradé, puis une nouvelle explosion les balaya tout les deux. L'orage ne faisait que commencer, et quand le sergent jeta un oeil derrière lui, il vit ses Hommes, ceux de l'autre versant et ceux qui étaient près de lui, écrasés sous des débris ou tentant desespérement de lutter contre les douzaines d'orcs qui leur sautaient dessus en les massacrant sauvagement.
Une fois de plus, alors que son corps refusait de répondre aux signaux de son cerveau, il pensa à ce qui serait sans doute ses derniers souvenirs. Il pensa au salut de son unité quand il s'apprêta à quitter Lune d'argent avec sa vingtaine d'Hommes, il pensa au visage dur et intimidant de Sylvanas Coursevent, il pensa aux Hommes qu'il avait conduit à la mort et aux femmes et enfants qui hurlaient et pleuraient pour les membres de leurs familles juste avant leur départ. Puis il pensa à l'étreinte chaleureuse de sa femme, à son corps brûlant et délicat enveloppé dans une robe rouge couverte de filigranes dorés, au goût délicieux de ses lèvres roses, à la texture soyeuse de sa chevelure rousse...Il ferma les yeux, il ne lui restait plus que le néant.[center]
avatar
Flavia Bloodwave
Ouvrier
Ouvrier

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 20/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum