Disparitions de Kanzer Mav

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Disparitions de Kanzer Mav

Message  Kanzer Mav le Dim 26 Juin 2005 - 9:28

I) un sens à sa vie ?

Kanzer Mav est assis au milieu de la Taverne de Thelsamar. Les négociations avec la Communauté Locale n'ont pas finies mais l'espérance de déboucher sur une alliance avec ses frères Quel'Dorei augurerait une nouvelle époque : Les Fils de Quel'Thalas s'affirmant enfin, fière d'eux-mêmes et ne se cachant plus au monde.

Ils n'en n'oublient pas la discrétion mais Kanzer Mav n'est pas de ceux-là, ils cherchent des alliés pour ses frères, prend des initiatives pour améliorer des choses. Il n'a jamais été un grand orateur, avec de la fougue, il faut vraiment l'énerver pour voir cela et ses moustaches se relevés, Kanzer vit dans le doute.

Ses idéaux de paix avec la Nouvelle Horde, de réconcilier ses frères avec les Elfes de sang, sa volonté de reconstruire une nation Quel'Dorei. Tout ceci ne va pas de pair avec les questions existentialistes qu'il se pose. Il en a fait part à Anariël, cela la soulagé un instant puis repart voguer en direction du nord.

"Je ne suis ni un Grand Paladin comme Sir Clemanas, ni une grande prêtresse comme Anariël, je n'ai pas de pouvoirs magiques comme Miss Svetlana, ni l'érudition de Syldur.

Sans fourneaux, je ne sert a rien..oui je ne sers a rien.
Je manie l'épée telle un écureil portant trop de noisettes sur ses bras frêles. Je ne fais pas partie du monde des érudits et de leurs débats diplomatiques.

Pour mes frères exilés a quoi je sert ? De l'aide moralement ?
Je suis en train de parler tout seul dans le vide du haut du viaduc de Thandol contemplant que ces terres au Nord sont riches de nostalgie, celle des grands bals de la cour royale ou j'arrivais au fin des repas, remercié par les nobles qui le reste du temps me croisait telle des aveugles.

J'étais à coté d'eux, dans leur monde sans en partager les responsabilités. C'était sûrement cela que j'appréciais, être dans leur monde sans en porter les fardeaux.

Le sud du viaduc, je vis sur ces terres du sud depuis de longs mois et quesque j'ai fait durant ce temps ?

J'ai retrouvé certains de mes frères, certes, mais je ne peux pas vraiment les aider. Je me suis fait quelques amis mais ils peuvent se passer de moi. Je suis un vagabond gentleman vivant dans l'illusion d'une vie que j'aime, tel un bébé vivant en tranquillité dans le ventre de sa mère avant de voir le monde hostile.

Bref, ma vie n'a plus de sens. Je dois retrouver un fourneaux au plus vite ! Ou alors m'engager dans la marine ! Je suis partie quelques semaines a Kul'Tiras, leurs flotte m'avaient impressionné... Mais si c'est pour revivre le coup de mon voyage vers Theramore, ce n’est pas la peine !


Kanzer Mav pensif, contemplent le doux lointain du nord de sa nation détruite cherche a un sens a sa vie. Il part vers Menethil, de là il pourra se décider entre Kul'Tiras et finir cuisinier au bord d'un Galion


Dernière édition par le Mar 19 Juil 2005 - 14:11, édité 4 fois
avatar
Kanzer Mav
Chevalier de Sang
Chevalier de Sang

Nombre de messages : 332
Localisation : Coupe du saucisson
Date d'inscription : 12/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

II) La Disparition

Message  Kanzer Mav le Mar 12 Juil 2005 - 13:32

II) La Disparition

Kanzer arrive au port. Il a fait un long voyage et a beaucoup réfléchie au point de se demander si les croyances chamaniques des Whildhammer n'ont pas plus de sens que la Lumière.

Il pose ses bottes sur le port. Le Voilà : Baie-du Butin ! Via Theramore via Kul'Tiras ! Un long voyage maritime qu'il a financé en étant cuistot sur les deux Galions !
Une nourriture exécrable et un déchirement au coeur pour un Cuisinier de sa trempe. Les cafards rampant devant les légumes frais ne sont pas du niveau d'un cuisinier qui a servie les princes de Quel'Thalas.

Il est parti à l'aventure. Ce n'est pourtant pas son genre mais l'exil le contraint à cela, le contraint à trouver un emploi pour survivre. Les petits boulots pour Kul'Tiras sont finies. Il avait pensé devenir Ranger telle Sylvanas Windrunner. Mais ce n'était que une envie ! Une pulsion ! Il mit même ses dernières économies à acheter du matériel adéquat.

Revenu à la raison, le voilà à Baie du Butin.
Il marche anxieux en direction du Gouverneur du Port. Il propose ses services et dit ses antécédents.

Kanzer Mav ! Ancien cuisinier de cour royale pendant 2 siècles
environ !


Le Gouverneur lui répond :

Moi pas savoir ça ! Quels sont tes Tarifs, c'est tout ce qui m'intéresse car on ne manque pas de cuisiniers mais d'Elfes si !

Kanzer ne lui dit pas qu'il est un Haut-Elfe, faire croire qu'il parle le Darnassien semble ce que recherche ce Gobelin alors il se tus et répondit.

Tant que je suis Nourri, logé, mes tarifs seront ceux que vous proposerez !

Gouverneur du Port :

Bon, tu est grand et semble habile de tes doigts ! Tu travailleras à la sécurité du Port dont les membres du cartel. Maintenant tu est du Cartel ! Si un Compatriote attaque un Gobelin tu à la consigne de l'achever ! Tu aidera le Tavernier Local aussi lors des grandes fêtes. Deux postes pour le prix d'un, une bonne économie réalisée !

Le Gouverneur rie content de son achat et du contrat.

Kanzer s'exécute ! Il prend un plastron en cuir et signe son contrat.
Il se dit qu'il est un mercenaire mais au moins il vivra correctement. Et si ce poste lui permet de glaner des informations sur les Gobelins autour du monde, cela pourrait aider ses frères de races.

Après plusieurs jours, Kanzer trouvait déjà son travail pénible. Il n'arrivait pas à apprendre un seul mot de Gobelin. Les nains et les gnomes le raillait, peu croyait que les Gobelins avait chargé Kanzer de faire partie des membres de la sécurité du Port. Il ne pouvait démissionné son contrat était normalement pour 5 ans quand un Gnome bien vêtu, ressemblant à un riche marchand mais saluant tous les gardes comme un habitué, un ami du Cartel.

Le Gnome s'approcha :
" Et toi ! Longues oreilles hi hi !" Ricanant

Kanzer : Oui sir gnome ?

Il parait que tu fais mal ton travail ! Tu vois ce contrat c'est le tien. T vois l'espace entre je m'engage pour 5 ans ?

Le gnome sortis une plume il rajouta ostensiblement un 0 au 5 . Le Gnome ricana très fort et les autres gardes gobelins firent de même.
Kanzer énervé, voyait qu'il était lié legalement pour 50 ans au Cartel dans un travail qui pour lui se voulait temporaire, le temps que les choses s'améliorent pour ses frères et lui-même. Kanzer pris sa masse comme si il voulait frapper le gnome, ce dernier un peu apeuré dit :

Je suis le Baron Maveykk Gezlow. Je suis membre du cartel. Ce que je fais est toujours légal comme ce contrat mais les Gobelins appréciant mes méthodes ils m'ont honoré de ce poste. Vas-y frappe moi et des chasseurs de primes seront sur ta Tête.

Kanzer réfléchit un instant et se dit que il n'avait rien à perdre, en exil depuis trop longtemps et sans fourneaux, il était malheureux au fond de lui alors il frappa le gnome sur la tête, ce dernier assommé tomba à l'eau.
Les Gardes du port arrêtèrent Kanzer et l'emmenèrent à la capitainerie. Bref mais intense.

Emprisonné quelques heures sous un soleil accablant. Le Baron parla à Kanzer Mav et lui fit un chantage.
Il parlèrent longuement jusqu'a à la tombé de la nuit. Le Baron sortie avec un large sourire, presque les larmes aux yeux. Avait-il pleuré ou trop rit ?
Depuis nul ne revit Kanzer Mav.


Dernière édition par le Mar 19 Juil 2005 - 14:09, édité 1 fois
avatar
Kanzer Mav
Chevalier de Sang
Chevalier de Sang

Nombre de messages : 332
Localisation : Coupe du saucisson
Date d'inscription : 12/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparitions de Kanzer Mav

Message  Kanzer Mav le Mar 19 Juil 2005 - 14:08

III) Vérité et déception

La feuille de papier grisonnante subit la plume d'oie, une écriture fluide, visible, les mots et les tournures de phrases enjouées caractérisent l'écriture du Baron du cartel Maveykk. Pourtant les lettres qu'ils envoient ne sont guère réjouissantes :

"J'ai le devoir de vous informer de la disparition de Sir Kanzer Mav. Je vous transmets son testament et quelques affaires personnelles. Mes condoléances"

Ces palabres, il l'écrivit à tous les proches de Kanzer Mav. Ceux qui recevaient ce courrier risquaient d'être intrigué par le Baron. Pourquoi prendrait-il la peine de s'occuper de la mort d'un paisible Haut-Elfe ? Si ce n'est qu'il est responsable de cette tragédie ?

Même le baron ne sait vraiment quel terme utilisé pour qualifier l'absence de Kanzer. Dire qu'il est mort permet de clarifier les choses et d'oublier rapidement cette histoire. Mais ne pouvant expliquer l'absence de corps pour un enterrement digne, ni la raison de sa mort. Le Baron se replia sur lui-même.

Galant homme, bien éduqué, ancien de Dalaran au service immobilier, sa coiffure verte reflète un âge avancé. La courtoisie et l'élégance d'un tel gnome saute aux yeux comme ses paroles, il aime provoquer et il en joue. Il va tout le long de l'enquête, jouer de ce charme pour éviter les questions gênantes sur sa mort et paraître auprès de certains proches comme presque, un ami de Kanzer.

Plusieurs jours après s'être occupé de Kanzer. Deux individus menèrent l'enquête séparément.

La Druidesse Duvnarel. Une des rare personnes chez les elfes de la nuit, voire la seul, à savoir que Kanzer sous son apparence de cuisinier d'elfe de la nuit, était en réalité un Haut-Elfe qui méprisait les Druides . Leur rencontre au coin du feu à Dun Morogh, avec la neige sur leurs épaules a sans doute permis cette relation basée sur la confiance.

Le Mage Syldur Windrunner. Ancien de Dalaran, il n'est devenue l'ami de Kanzer que récemment et dans l'exil. Pourtant réciproquement, les deux Haut-Elfes s'estimait. Kanzer respectais profondément la culture, l'érudition de ce mage. Syldur lui appréciais la sagesse et la simplicité de cet ancien cuisinier de Silvermoon.

Les deux inspecteur firent leur enquête, très rapidement un coupable, celui qui semblait tout savoir et avoir participé à la sois disante mort de Kanzer apparaissait : Le Baron Maveykk.

Ce dernier ne cherchait pas à se cacher et savait que le Cartel Gobelin appuyait sa décision.
Lors de sa discussion avec Kanzer. Il avait demandé à ce dernier de s'expliquer sur son identité. Un elfe de la nuit ne parlant pas le Darnassien, grugeant le cartel devait s'expliquer. Le baron usa de menaces tell :

"Les requins en été, ont beaucoup d'appétit vous savez"
" Certains religieux extrémistes à Stormwind serait très intéressé par votre personne !"


Kanzer attaché au sol par de solides chaînes en fer au mur de la Capitainerie passa la nuit a parlé au Baron : Sa vie de cuisinier a la cour royale de Silvermoon, son exil, ses amis nains, sa soeur elfe de sang qui lui manque, cette envie de refaire sa vie ailleurs et de ne plus avoir confiance en certains de ses frères.

Le Baron fut émue mais n'en r resta pas moins pragmatique ;

Ecoutez, j'ai côtoyé plusieurs Haut-Elfes a Dalaran, ils m'ont toujours semblé être antipathique, encore plus que les humains, je peux vous aider, j'ai les dents longues dans le cartel, je ne suis pas Baron pour rien, toutefois jamais, au oui, jamais le cartel n'acceptera que je vous libère sans rien faire. Je pourrai payer les dommages pour vous au cartel !

Mais Maveykk rigola apprement

Mais l'argent c'est sacré ! Vous allez m'aider oui ! Vous n'avez guère le choix !

Ainsi Le Baron trouva un allié de circonstance.
En camouflant sa mort, kanzer pouvait enfin retrouver sa soeur elfe de sang et le baron faire avaler aux gobelins que Kanzer avait eu son compte.

En réalité, le baron allait enfin avoir accès à un pouvoir bien plus grand que d'être riche et proche des Gobelins : Celui de la magie !

Kanzer donna des instructions : les noms de ses proches, de ses affaires personnels, des éléments qui prouverait sa mort.
Le Baron prévenu Kanzer que retrouver sa soeur ne serait pas chose facile :

Il y a plusieurs mois, j'ai achetée une pierre à un amie Gobelin de Gadgetzan : La pierre des Stormrevear. J'ai depuis étudié cette pierre dont la rune rouge présente dessus. Une grande énergie entoure cette pierre, une énergie maléfique. Après de longs moments a traduire les mots en Orcs écrit sur la rune, des éléments semblait indiqué qu'elle permettrait d'ouvrir un portail sur Draenor.

Vous allez l'utilisé pour rejoindre votre soeur mais le voyage semble être a sens unique.Tout comme la corruption de votre âme qui risque d'en résulter. Depuis que j'ai côtoyé cette pierre, moi-même je sens la magie couler dans mes veines.

Kanzer s'exécuta.

Les deux inspecteurs démarraient leurs enquêtes.

Duvnarel interrogea le Baron. Ce dernier exaspéré par le peu de civilité de l'elfe qui refusait de déposer son arme parut lors de cette interrogatoire à la fois anxieux et très méfiant. Pour la Druidesse, les mots du Baron reflétaient qu'il était le meurtrier.

Syldur, quand à lui retrouva le Baron, chez lui à Baie du Butin.
Plus cordial, entre deux races d'elfes, un monde de courtoisie séparait les deux races pour le Baron. Ceci reflétait bien que les Elfes de la nuit se croyait dans l'alliance depuis des siècles avec le droit de bousculer et de suspecter à tort les travailleurs honnêtes, alors que le Haut Elfe côtoyant depuis des siècles la civilisation, tout en étant sérieux acceptait de s'assoir a coté du Baron.

Syldur ne croyait pas en la culpabilité du Baron. Ce dernier avait reçu un testament ou Kanzer disait comme dernière volonté, vouloir retrouver sa soeur elfe de sang.
Le Baron informa le mage de la position du cartel sur l'affaire, et de la raison de son aide envers Kanzer pour camoufler sa mort. A la fois de la pitié et de la nostalgie de Dalaran sans dévoiler la raison véritable : trouver un cobaye pour la pierre sacré !

Mais au fil de la discussion, le Baron mentait de plus en plus, il restait flou sur les raisons de Kanzer de vouloir disparaître, sur l'endroit ou Kanzer était partie.

La Druidesse Duvnarel écoutait, cachait sous une forme féline la discussion depuis le début, sentant le pou du Baron frémir lorsqu'il mentait.
Elle se révéla dans le but de forcer le Baron à dire toute la vérité !
Dans le même moment un humain suspect et un autre Elfe de la nuit déboulait dans la petite maisonnette du Baron qui surpomblait le port de Baie du Butin. Le soleil qui se couchait et la chaleur tiedasse de la marré allait de pair avec le dénouement qui approchait.

Le Baron profita de se raffus pour s'enfuir, dévala Baie du Butin, sauta presque de toit en toit, telle un Kangourou pour prendre la Bateau le plus proche en direction de Rattchet pour s'enfuir. Malheuresement pour lui, aucun bateau n'était en vue. Le baron sortie sa petite dague aussi grande qu'une main de gnome et exhortait tout le monde de reculer.

Il voulait gagner du temps pour attendre l'arrivé du Bateau mais L'elfe de la nuit récemment arrivé du nom de Feviel prit Le Baron a la gorge et le souleva.

L'interrogatoire continua.

Le Mage posait les questions, la druidesse sous sa forme féline écoutait les pulsations cardiaques du Baron pour voir si il mentait. Feviel le tenait très serré et le Baron durant plusieurs minutes avait la gorgée nouée telle le cou d'une Tortue. L’humain, un certain Arteus disait des réflexions ironiques à son amie Feviel.

Le Baron sentant qu'il était forcé de dire quelque chose, donna la lettre
de Kanzer qu'il reçut : au mage. Kanzer semblait avoir réussi sa tache et était assez loin pour accomplir le rite de la pierre pour allez rejoindre sa soeur sur Draenor avant qu'on le retrouve.

Le Baron exaspéré appela les gardes Gobelins, qui s’exécutaient. Tout le monde fut forcé de prendre le Bateau pour les Tarides, pour continuer l'interrogatoire loin de tout Gobelins du Cartel.
A présent dans la savane. Le Gobelin fut retiré de son sac dans lequel Feviel l'avait mit pour que aucun Garde Gobelins ne vit qu'il était menacé et dangereusement accompagné !

Le Gobelin ne voulait pas parlée et se taillada de deux coups de dague dans le ventre. Mais la magie de la Druidesse empêcha le Gobelin de mourir en protégeant Kanzer mav.
Il accepta, enfin de dire tout : l'histoire sur la pierre et le départ probable de Kanzer sur Draenor.

Le Baron, enfin libre qui apparaissait comme le meurtrier pour beaucoup n'avait que aider à camoufler la disparition de kanzer en mort. Ce dernier sans doute préférant faire croire qu'il était mort que d'avouer vouloir rejoindre sa soeur et trouver un avenir plus glorieux chez les elfes de sang. Mais qui sais, si Kanzer a réellement rejoins Draenor...

[HRP] Résumé de la péripétie avec le Baron Maveykk du Lundi 18/07. Je remercie Duvnarel, Syldur, Feviel et Arteus pour leur présence Wink [HRP]
avatar
Kanzer Mav
Chevalier de Sang
Chevalier de Sang

Nombre de messages : 332
Localisation : Coupe du saucisson
Date d'inscription : 12/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparitions de Kanzer Mav

Message  Kanzer Mav le Mer 20 Juil 2005 - 22:27

IV) La Pierre des Stormreaver

La Terre est rouge, âpres, ce n'est ni du Sable, ni de l'herbe jauni au contact du brûlant soleil. Par endroit interposée, la terre battue par les vents et les anciennes invasions de la Légion subie le courroux chaleureux de sabots en feu.

Le Cheval au regard de braise, de peau noir et de crinière en feu telle des flamme surgissant d'une explosion est monté par un Haut-Elfe incertain de ce qui l'attend.

Incertain que ce qu'il possède autour de son cou telle une émeraude, puisse le ramener auprès de ses vrais frères de races, auprès de sa soeur, lui permettre d'assouvir sa soif de magie qui l'étreint depuis la chute de Quel'Thalas.

Tant d'espérance dans l'esprit d'un paisible Elfe, il ne demandait rien après la perte de sa Nation glorieuse : seulement aider les siens.

Mais il n'a pas retrouvée de Noble de la Carrure de ceux qui dirigeait les Haut-Elfes : les Sunstrider. Les Nobles qui mangeaient ses mets délicieux préparée avec amour de son pays.

Il avait bien trouvée des amis mais que pouvait bien faire un ancien cuisinier doué soit-il, envers des magiciens et des guerriers ?

Le Destin est venue à lui, tragiquement, un jour ou il se fit engagé par le Cartel Gobelin à Baie du Butin. Depuis un gnome est venue l'aidé le sortir de ses embrouilles avec le Cartel. En échange que Kanzer Mav, le Haut-Elfe chevauchant cette étalon, essaye d'utiliser une pierre sacrée maudite du temps de l'invasion des Orcs , maudite sûrement par Gul'dan ou un de ses séide malfaisant dans le but de rejoindre les Elfes de sang.

L'observation du milieu naturem n'est guère accueillante. Une vision de solitude guette Kanzer, pourtant de nombreuses bestioles malfaisantes grouillent dans les parages, elle se cachent, bougent rapidement.

Leur sens du camouflage est tel que par surprise Kanzer pourrait perdre un bras, mordus par de terribles créatures comme un requin attrapant le pied d'un paisible pecheur sur un quai. Le temps de voir le sable
s’agité, le sang coulerai deja des veines du bras déchiquetés.

Pressée, il pose la pierre sur le sol. Avec une branche de bois rappelant étonnamment la forme d'un serpent, il dessine sur le sol un cercle autour de la pierre. Puis il s'agenouille. Il sors de sa poche une feuille et récite les traductions faites par le Baron Gnome : les mots en Orcs présente sur les runes de la pierre.

"Kek'la Dom'ga Tenebrus Haz'az Gul'Danis Ro'y Dus Demonas "

Les Runes sur la pierre s'illuminent à chaque groupe de mot. 8 symboles s'éclairent d'une parure rouge, autour du cerle chaque runes prennent une place déterminée d’une distance égale.

Puis elle s'élève. Kanzer pensant qu'elles allaientt pouvoir ouvrir un Portail vers Draenor, se leva doucement enlevant le sable de ses fines épaules.

Les Runes s'unirent et peu à peu prirent la forme d'une boule. Soudain la boule de couleur turquoise devint rouge et fonça telle une boule de feu sur Kanzer. Ce dernier surprit tomba au sol telle un Ogre , la poussière masquait avec grandeur la scène. Kanzer avait mal, mais il ne ressentait plus la souffrance. Il marchait dans une dimension, dans un rêve éthéré.

La pierre des Stormreaver ne permettait pas d'ouvrir un portail vers Draenor mais de communiquer avec ce monde via la forme d'un esprit, d'un fantôme presque.

Kanzer marchait doucement, malgré la vision d'un monde bicolore et ou les paroles lui arrivait de manière déformé, il apercevait nettement que dans ce camp, sur un monde étrange se trouvait des Haut-Elfes.
Une forge s'activait et reparaît des Armes. Un camp de soldat, visiblement subissant la guerre ou se préparant pour travaillait aprement.

Il visitait le camp mais personne ne faisait attention à lui. Tout était fait pour qu'il n'apparaisse pas à la vue des personnes du camp.

Soudain il s'arrêta net.

Devant lui, apparaissait sa soeur dans une armure massive et avec une énorme épée à double tranchant. Cette soeur qu'il avait refusé de suivre lors de son exil de Quel'Thalas.
Il c'était quitté, terriblement fâché. Kanzer convaincu qu'il perdait sa soeur pour des années en rejoignant ces renégats commandée par un Mage Haut-Elfe de Dalaran. Ces renégats étaient devenue les Elfes de Sangs.

Kanzer prit la Parole :

Ish-nu al'ah Pankka...Ma soeur...

Kanzer rempli d'émotion de retrouver sa soeur prit conscience qu'il aurait du dès le départ, il y a plusieurs années de cela maintenant ,rejoindre sa soeur. Dans ses larmes, ses années d'exil traversent sa pensée, comme des années perdues à ne pas aider ses frères !

Kanzer tête baissée et en pleure ne faisait pas attention, le camp était surpris et entendait une voix venant de nul part. Seul la soeur de Kanzer voyait ce dernier, telle un fantôme mais terriblement émue.

Frères ! Enfin ! Tu es là ! Mais ton corps...il est tout...

" Oui je sais. J'ai eu énormément de mal à te trouver coincé dans ce monde perdu. J'ai compris mon erreur du passé, celle de te perdre, celle de me perdre en n'étant plus au service des mes frères qui luttent ! Pardonne moi.


Mon frère, dans la douleur, nous sommes devenues les elfes de sang tels des martyrs, toi à ton niveau envers moi, tu fais de même. Ou que tu soit tu est aussi un Quel'Dorei ! Tu es aussi un Elfe de sang !

Kanzer vit un coup de vent projeté à son visage l'empêchant de voir sa soeur, sa vision disparaissant.
Son regard au sol allait en direction du soleil qui l'aveuglait, il était dans la réalité, ou plutôt au milieu du cercle tracé. Il n'arrivait pas à se relever, son corps était fragilisé par tant d'émotions.

Les Runes Rouges ne brillait plus sur la pierre, cette dernière commençait à se fissurer en autant de morceaux que de runes qui étaient apparues. Kanzer dans un élan d'espoir, se releva et prit la pierre fissurée dans sa main, il n'y avait plus que du sable des débris.

La pierre n'était plus, comme la possibilité de rejoindre ses frères de race et sa soeur. Pourtant pour lui, il n'était plus le même, il avait partagé la souffrance de ses frères et un pardon déchirant envers sa soeur.

Jamais, il n'avait pensé que une pierre serait si importante pour bâtir sa vie. Son emploi avait commençait au fond de son âme à avoir des répercussions et sentait que son retour serait une source de renouveau magique et spirituelle.
Kanzer Mav était devenue un Elfe de sang par la force de l'esprit. Mais il savait que en lui...il était redevable à certains Haut-Elfe et à un Gnome.

De la fuite du temps recèle le lit du destin, finit par se dire Kanzer

Il se décida à rejoindre la civilisation mais en temps voulue et à se cacher un moment dans les masses. Il goutait son plaisir de feinter sa mort à ses proches. Les épiant et en les observant au détour d'une rue. Kanzer pouvait ,enfin, compter ses amis, les vrais.
avatar
Kanzer Mav
Chevalier de Sang
Chevalier de Sang

Nombre de messages : 332
Localisation : Coupe du saucisson
Date d'inscription : 12/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparitions de Kanzer Mav

Message  Kanzer Mav le Mer 27 Juil 2005 - 21:51

V) L'ambassadeur Ardalan

La lumière sournoise se cache et se dissimule dans les profondeurs des montagnes environnantes, le gris domine dans cette région, cette couleur sans saveur, sans personnalité, qui ne reflète pas l'importance mythique du lieu.
Un lieu ou les plus grandes magies ont été pratiqué, un lieu ou un esprit visionnaire à séjourné, un lieu ou la terreur des conflits n'a laissé que du sable gris et des villages brûlés par la haine des races mortelles qui à l'accoutumé désintéressent l'esprit mythique de la région. On peut voir une fée, une luciole bleue parcourir la région comme si l'esprit ancien et visionnaire du prophète était là.

Un démoniste qui n'en n'a que l'esprit et le coeur mais portant une armure en cuir rouge, visionne cet endroit. Et à genou, tâte le sable qui glisse langoureusement et doucement dans ses mains d'elfe.

Pour lui la légende de ce lieu est comparable à un "celui qui marche" ou plutôt à un Sunstrider dans sa langue natale : le Thalassien. Une grande famille royale qui dirigea Quel'Thalas durant 9000 ans jusqu'a..jusqu'a..

Kanzer ne désire pas penser à la légion, seulement au présent, au moment qui compte, ces moments ou votre futur colle à votre destinée, ou vos actions prennent une importance sans égal : celle de conduire votre destin funeste ou glorieux.

En tâtant le sable, ses pensées vont à sa soeur Elfe de sang, et aussi à certains amis Haut-Elfe membre de la fraterie : Les Fils de Quel'Thalas. Cela fait plusieurs semaines qu'il ne les a pas revue, la nuit ses songes parfois lui disent presque qu'il serait tant qu'il revienne enfin à la civilisation. Une lettre, une plume...Mais que dire...Le Pardon d'avoir dissimuler sa mort pour tenter des rejoindre les elfes de sangs ? Pour lui, il ne sait même pas si quelque part, on pense à lui, et si on l'attend avec espoir.

Il se relève délicatement. La plume noir d'un oiseau vient se poser sur son épaule. Le destin frapperait-il à sa porte ?

L'esprit mythique du Prophète Medivh serait-il présent dans cette tour, celle de Karazhan, écoutant ses pensées et les songes de Kanzer ?
Il se dit que son esprit lui joue des tours, et se décide à ne pas rester dans ce lieu maudit.
Il prend son destrier noir à la crinière de feu et galope jusqu'a son refuge de Nethergarde. Là-bas, il le sait, il peut trouver la personne qui pourra l'aider : Un Ambassadeur Elfe de sang.

Il attache le cheval à l'étable et donne quelques pièces de cuivres frappés de Quel'Thalas au palefrenier. Il ne lui reste plus que quelques pièces de cette époque. Elles sont rares mais personne ne fais attention aux emblèmes de licorne gravé sur les pièces, le temps, telle la souffrance de l'exil de ce peuple, efface le symbole et ce peuple de la mémoire de nombres de personnes.

D'un pas anxieux, le bois des escaliers frémit à chaque talon posé, le silence de la tour de Rempat du Néant contraste avec l'agitation de la cité à l'extérieur et l'écho des marches de Kanzer.

Il lève la tête et voit un Elfe de sang, rien ne le distingue d'un Haut-Elfe, sauf ses habits rouge et noir, couleur du peuple martyr décimé par la légion ou l'exil. Et bien sur, des paroles remplies d'amertume et de vengeance mais aussi de pragmatisme dans des moments ou les démons sont autant une menace que une arme pour sauver les races mortelles de leur tragédie : cette pulsion guerrière et de soif de pouvoir itinérante à toutes les races et à tous les esprits même les plus sages.

Le voilà, cet elfe de sang qu'on lui a indiqué sur son chemin, après avoir échoué à rejoindre Draenor avec la pierre des Stormreaver. Kanzer cherche de l'aide mais surtout veut aider, enfin, son peuple : les elfes de sang, son vraie peuple, celui qui lutte, et non ceux qui se morfond dans leur exile.

Ish-nu fallah-ah Ambassadeur Ardalan. Je suis Kanzer Mav.

Bonjour étranger, que désire tu Elfe de la Nuit ? J'ai du Travail qui m'attend, parle vite et bien.


Kanzer oubliant qu'il ressemble à un Elfe de la nuit se décida pour le convaincre, d'utiliser un vieux Thalassien, celui qu'il utilisait à la cour royale pour servir les Nobles. Une vieille tirade, à moitié poétique et à moitié de pure politesse que les vieux Haut-Elfes utilisait pour expliquer la création de Quel'Thalas.

Que les vents de l'Ouest attache dans nos cheveux, l'espoir d'une nation bénie par le Soleil et la Lumière. Que ton esprit clairvoyant puise dans le fond de son âme bénie, la source de la vie et la source de ma venue.

L'ambassadeur visiblement intrigué fit quelques pas en arrière intrigué de voir un Elfe de la nuit parlait aussi bien le Thalassien et connaître cette tirade issus des légendes anciennes des Bien-nés.

Tu sembles être un amie de mon peuple, alors je t'accorde un moment pour t'expliquer, je t'écoute avec une vive attention.

Moi, Kanzer Mav , je suis un Haut-Elfe mais le destin funeste d'un voyage me fit rencontrer la magie des Nagas expliquant ma forme et me permettant de rester cacher.
Je ne partage que dans ma ressemblance physique les avis des Elfes de la nuit, mon coeur, tout entier se porte vers Quel'Thalas et Kael.

Sois tu est un fou, sois tu seras un parfait agent pour les Elfes de sang. Quoi qu'il en soit et qui tu est véritablement tu semble partager notre douleur, alors tu sera à mon service, mon agent, et tu m'informera de ce qui se passe dans l'Alliance. Peu d'elfe de sang sont sur Azeroth, alors je ne vais pas renier ton aide qui m'est salutaire.


L'ambassadeur Ardalan prit une lettre et écrivit dessus avec légereté pendant plusieurs minutes alors que Kanzer le regardais avec fierté de retrouver un sens à sa vie, l'ambassadeur lui tendu la lettre et lui indiqua de la lire

Moi, l'Ambassadeur Elfe de sang Ardalan séjournant à Rempart-du-Néant reconnaît Kanzer Mav comme mon agent particulier et l'autorise à séjourner sur les Terres de l'Alliance. En cas de problème avec les justices locales, c'est à moi de décider de son sort.

Kanzer remercia l'Ambassadeur très poliment avec un sourire en coin et descendit les escaliers avec l'aisance d'un Empereur revenant de guerre auréolé de victoires. Le Buste en avant reflet de sa fierté, il prit la décision de s'arrêter à l'Auberge locale encore quelque jours mais il était temps pour lui d'écrire à ses proches et de les inviter à Rempart-du Néant.
Il écrivit à tous les Fils de Quel'Thalas et à certains proches.

Je suis en vie, je suis à Rempart-du-Néant, venez à moi et je vous expliquerez tout. L'expliquer me fera autant souffrir que la peine que vous avez du avoir.

Que Kael'Thas vous protége
.
avatar
Kanzer Mav
Chevalier de Sang
Chevalier de Sang

Nombre de messages : 332
Localisation : Coupe du saucisson
Date d'inscription : 12/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparitions de Kanzer Mav

Message  Kanzer Mav le Mer 7 Sep 2005 - 18:25

VI ) Le Voilà notre héros, notre clodo.



Alors que le brillant crépuscule se levait à Stormwind embrassant de milles feux les quartiers de la cité, un halo de lumière, tenue, miniscule, transperçait le sol pour éclairer un quartier méconnue de Stormwind : Les Egouts.



Ce quartier à ses atouts. Très calme, la criminalité y est maigre. Les crocodiles font un nettoyage efficace de la vermine qui n’a plus les moyens de survivre.



Stormwind est une grande cité, plusieurs dizaines de milliers d’habitants et pourtant : Ou sont les clochards ? Où sont les handicapés ? Où sont les Haut Elfes ?

Mais Quesque je dis…Les Haut-Elfes sont respectés dans l’Alliance, cela depuis des siècles et grâce à leur rôle dans le Kirin Tor chez les magiciens. Cette race millénaire dans l’alliance n’a pas à se cacher dans les égouts. Pourtant, un Haut-Elfe au cœur d’Elfe de sang et à l’esprit tourmentée depuis la chute de sa bien-aimée.


Non, non, il n’a eu de relations de cette ordre depuis plusieurs dizaines d’années, c’est la chute du royaume ancestrale de Quel’Thalas qui le tourmente.



Le Voilà notre héros, enfin notre clodo.



Il vagabonde dans les égouts, se nourrit de rats et d’eau remplie de vieilles bouses d’humains. Ancien cuisinier de Silvermoon, lui qui servait la soupe à Kael’Thas ou à Sylvanas, le voilà en train d’imaginer des recettes :

-brochettes au rats, tomates farcies au rats, carpaccio de rats et le met suprême : filet de crocodile.



Il n’a pas perdus de son verbe, de son élan d’imagination, de son art oratoire à critiquer finement les esprits les plus acerbes. Mais son élégance est bien bas. Le tissue de soie a été remplacée par du cuir bouilli, usé, qu’il mâchouille quand il a un petit creue.

Cela fait plus d’une décade qu’il contemple ce spectacle des égouts.



La populasse croient que la misère n’existe pas, mais les gardes se chargent bien qu’elle ne soit pas visible. Certains pensent même qu’il existe une agence pour l’emploi ! Haha ! On n’est pas à Silvermoon ici ! On est dans un vulgaire royaume humain, bon, c’est dèja mieux que d’être à Darnassus mais faut arrêter de croire que le monde est habité que par des nobles, des paisibles paladins et de gentilles princesses.




Stormwind ce n’est pas cette vision rose et idyllique. La ruelle noire subit les trafics les plus atroces : Prostitués, viol, meurtres, contrebande de bières distillé ! L’Hopital qui fait du traffic d’organes Le pire pour moi! C’est une entreprise gnome qui essaye de concurrencer la bière naine : Leader price. Le goût de jus de chaussettes, je connais dèja, j’en bois tout le matin : je prend ma louche, écarte la merde de chien que j’ai ramassé avec mon écuelle et bois une mixture qui à la couleur d’eau et le doux parfum de pisse.



Je l’ai toujours dit : La menace ne vient pas dans l’Alliance des démonistes ou autres mages. Mais des Elfes de la Nuit. Bon, j’avoue, il y en a certains que j’apprécie car ils soutiennent la paix. Ouais ! Un clodo pour la paix ! Un clodo qui a encore des pieds et a participé à plusieurs marches. Un Clodo qui négociait avec la Communauté de Thelsamar pour ses frères Haut-Elfes. Bon, Bon ! J’arrête ! J’ai autre chose à faire que critiquer les Elfes de la Nuit.
avatar
Kanzer Mav
Chevalier de Sang
Chevalier de Sang

Nombre de messages : 332
Localisation : Coupe du saucisson
Date d'inscription : 12/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparitions de Kanzer Mav

Message  Kanzer Mav le Mer 7 Sep 2005 - 18:26

VII) Le Majordome d’Amélie



Depuis une semaine, je suis devenue Majordome .J’ai toujours été très galant, respectueux de la noblesse et de autorités malgré mon franc-parler. C’est bien payé, je sers Mademoiselle Amélie Bayle, j’ai quitté les égouts et dors au cochon farci. J’ai changée mes habits, je ne sens plus l’odeur de fromage moisie. Je commence à renouer des liens avec ceux que j’ai fait croire à ma mort. Je fume la pipe maintenant, histoire d’enfumer et de rendre malade le peuple. Surtout Syldur, le compagnon de Amélie.



Bon, passez le Balaie c’est autre chose que de préparer une terrine de saumon à la sauce royale pour l’ambassadeur du Roi Terenas, mais mon employeuse est bien gentil. Le premier soir, un nain nous suivaient et cherchait à la tuer.




Bref, comme d’hab à Stormwind…
avatar
Kanzer Mav
Chevalier de Sang
Chevalier de Sang

Nombre de messages : 332
Localisation : Coupe du saucisson
Date d'inscription : 12/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Fête du soleil

Message  Kanzer Mav le Jeu 15 Sep 2005 - 18:53

VIII) La Fête du Soleil à Silvermoon

Le frémissement du papier résonne au doux son de l’encre noir tachant avec tendresse la matière. D’une plume d’oie dorée à sa patte, réfléchissant le soleil, un paisible Haut Elfe signe la commande d’une trentaine de caisses de feu d’artifices. Parcourant la Haute demeure avec un soin méticuleux, le carrosse est accompagné par une dizaine de de garde de la cour royale, unité hautement symbolique chargée de la sécurité de la famille royale mais à l’importance militaire nul.

Les passants, avec une grande dextérité évitent le carrosse. Certains continuent leurs affaires : commerces, préparation de la cérémonie pour le soleil, ambassadeur humains venues de Lordaeron, Stormwind, Kul’Tiras s’affaire dans le quartier Royal. Ce quartier vit à l’heure du gigantesque Palais de la famille royale des Haut-Elfes. La dynastie des Sunstrider vit dans l’abondance et les fastes de la cour sont les plus gigantesques de tout le continent. Les riches notables elfiques accourent vers le palais. Les rangers, vétérans de la seconde guerre font leur défilé. L’écho de leurs bottes signe le Zénith du soleil. Le ciel rayonne comme la splendeur de cette race millénaire, pourtant dans quelques années, le ciel s’assombrira de forces venues d’outre-tombe.

Les Badeaux se pressent. La foule de Haut-Elfe rappelle que ce Royaume fut autrefois un centre majeur d’Azeroth. A cette époque, dans tous les esprits de l’humanité, il n’y avait qu’une race d’elfe : les Haut-Elfes. Une race chérie par la magie et le puit solaire, ou les prêtres de la Lumière chérissait la magie avec parcimonie au contraire de leurs amis humains.

Un Haut-Elfe d’une taille modeste pour sa race sors du perron de l’aile gauche du Palais royal. Richement vêtu, de la soie finement taillé, des couleurs pourpres et or, un léger embonpoint rare pour un Haut-Elfe mais fréquent chez les cuisiniers ; reflet que l’habit ne fait pas le noble. Et pourtant cet elfe ne fait pas dans l’opérette à la cour. Il ne jongle, ni ne danse pas. Ce n’est pas un baladin ni un valet de chambre. Avec une démarche légèrement courbé, un léger accent paillard, l’elfe est pourtant propre sur lui, de fines moustaches qui font tourné de jalousie ses frères de races pour la plupart imberbe. Avec inquiétude il attend sa cargaison de Feu d’artifices. Les pigeons au ruisseau de crème fraîche, les cochons farcies aux caramels de Sunwell Grove, les jambons fumés des Nains Whildhammers, des vins des plus grands vignobles du Quel’Thalas sont dèja en cuisine et attendent ses ordres pour arriver sur la table des nobles et des notables célébrant la Fête du Soleil.

C’est la grande fête du soleil, au contraire de leurs cousins elfes de la nuits, ils préfèrent le soleil à l’obscurité, la lumière à la Nature, la magie au druidisme. La splendeur à l’humilité.

Pourtant une certaine grâce persiste au delà de plusieurs siècles d’exil et d’évolutions.
Sur le perron de l’aile du Palais, il croise ses amies jardiniers et valets du palais, c’est toujours avec plaisir qu’ils les accueillent dans les cuisines royales grignotant ensemble dans l’insouciance générale une tranche de saucisson exaltant les papilles ou faisant sembler de crier sur les enfants des nobles lui volant ses tartres, il laissait faire amusé.

Les Nobles, les militaires ont toujours été dans son cœur des modèles de vie et de courage, ils s’inclinent devant eux et les vouvoient avec un grand respect alors que eux dédeigne un simple regard et le tutoie. Il n’y a que les proches du roi qui le vouvoient marquant leurs sympathies réciproques. Des milliers de fois, le roi a demandé à Kanzer Mav de goûter les plats offerts par les ambassadeurs étrangers, une confiance c’est installé.
Accentuée par la qualité du service de Kanzer Mav qui a su préserver la tradition des fastes de la cour royale. Servir la noblesse est pour Kanzer une raison de vivre, il a souvent rêvé de gloire militaire ou politique, mais il n’est pas de cela, ce n’est pas un aventurier juste un loyale Haut-Elfe. Lors de la seconde guerre, il reconnaît lui-même que c’était un « planqué ». Il resta dans suis cuisines, parfois aida à la gestion du ravitaillement des troupes, rien d’héroique.



Depuis quelques décennies, il est devenues Intendant de la maison du roi s’occupant aussi de l’aile du Palais ou résident la famille royale. Certains conseillers du roi et des mages ironisaient parfois sur Kanzer quand il demandait de changer les draps du lit du roi, pour la troisième fois dans la journée. Il répondait que sans lui, le roi se lèverait de mauvaise humeur. Pour eux ce n’est que futilité et pointillisme, pour lui c’est tout son bonheur de satisfaire les plus hauts responsables du Royaume de Quel’Thalas.

Il est loin ce temps béni de quiétude, pourtant pour Kanzer mav cela lui semble tout proche. Il lui suffit d’un doux rêve accompagné d’une mélopée bienfaisante autour de lui adoucissant son cœur. Les déchirures de l’exil forcé par la Légion sont oubliées, il remémore le passé et l’époque d’un temps ou il était autre chose qu’un Majordome.
avatar
Kanzer Mav
Chevalier de Sang
Chevalier de Sang

Nombre de messages : 332
Localisation : Coupe du saucisson
Date d'inscription : 12/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparitions de Kanzer Mav

Message  Kanzer Mav le Ven 13 Jan 2006 - 14:04

IX) La Quille ?

« Dans le cœur du chagrin résonne toujours une larme de joie qui remonte la pente de l’esprit jusqu'à faire balancer de nouveau notre cœur, en somme le cycle éternelle des sentiments des individues »

Certaines pentes de l’esprit sont plus ardues glissant le chagrin vers la pénombre de la dépression, d’autres pentes avec l’aide d’un soutien, d’un bâton, d’un amie sont faciles à traversée. »


En substance, voilà le dernier chemin que Kanzer à choisie après avoir subie les coups de boutoir du Cartel Kaboum via le Baron Maveykk qui voulait le tuer.

« Me tuer ? Moi ? Un simple Haut elfes en exil ? Un pauvre cuistot toujours sur la poutre de la débauche ? Les « bien-pensants » n’ont-il que cela à faire d’embeter les honnêtes citoyens. »

« Celui qui s’éxil a son histoire, la mienne c’est l’histoire des haut-elfes que j’ai au fond de moi. Ce n’est pas l’Histoire la plus facile à assumer, toujours au bord de l’étranglement quand tu débat avec un elfe de la nuit prompt à s’appuyer sur sa morale angélique du druidisme, toujours au bord de l’effusion de joie quand tu retrouve un autre Elfes bénies par le soleil »

Etre Majordome à Stormwind n’est pas facile dans cette ville ou les elfes de la nuit sont de plus en plus nombreux, ainsi le choix a été prix, un choix irrévocable comme dirait le grand héros Haut-Elfes Mamer.

Celui de ne plus être majordome faute de patience envers ma patronne, une jeune humaine du nom d’amélie qui est autant qualifié pour être mage que moi cuistot, d’être un magicien de talent.

Ah ! La quille ! Non pas ce jeu de gobelins qui consistent de lancez une tête de troll contre des plots en bois qu’il faut renversez pour gagner ! Je ne suis pas le Ronindinho du jeu de quilles ! Je parle bien de la retraite ! Des vacances prolongées plutôt !"

Kanzer se promenant au bord du Loc Modan aime ses matinées propice à la réflexion, parlez à voix haute a toujours été une véritable libération, surtout quand cela économise une visite chez un médeçin spécialisée dans les babillages.

La hauteur de leur Histoire mesure bien la hauteur de vue que l’on n’a du haut du Pavillon de Grandemarche. Un épais batiment Haut-Elfe qui surplombe une colline au bord du Loc Modan. La douceur du lac, le piment d’être mordue par un crocodile et perdre une jambe par une douce soirée. Kanzer veut maintenant être comme ce batiment : Un Haut-elfe tranquille.

Kanzer installe son transat, un verre de vin du Quel’Thalas dans la main droite, un bon livre du la famille Windrunner dans l’autre. Ouvrant la première page, il revasse à cette pensée qui lui va si bien :

« L’héroisme des simples gens, c’est de conquérir par leur calme la forçe et l’inquiétude des trépitudes de la vie, l’héroisme des héros c’est de conquérir par la forçe le calme des simples gens et crée leur inquiétude, ainsi sans simples gens, pas de héros »
avatar
Kanzer Mav
Chevalier de Sang
Chevalier de Sang

Nombre de messages : 332
Localisation : Coupe du saucisson
Date d'inscription : 12/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparitions de Kanzer Mav

Message  Kanzer Mav le Mer 25 Jan 2006 - 16:10

X) Hissez le pavillon !

La brume se dégage lentement à la leur de la matinée qui se réveille.
Le soleil fait sa première apparition de la journée, kanzer se tâtonne les lèvres avec sa serviette en tissu, une tartine de brioche dans la main droite, un couteau en argent conservé de la cour de Silvermoon dans l'autre. Des pas pressant et bruyant agitent les oreilles de ce Haut-elfe déjeunant en toute quiétude.

" lève-toi mollusque ! File ! Allez file au cuisine du Galion ! On prend la mer ce soir vieux gredin d'elfe ! "

L'amiral du bateau visiblement énervé de voir kanzer en pleines activités marine à 11h du matin, tartinant sa brioche de beurre avec soin, l'engueula donc avec force et bruyamment.

Soupirant un coup, kanzer enfile sa tenue de cuistot de bord, sa tenue de smoking bien brossée, des bottes et une chemise de bretteur accompagnée d'une petite cimeterre. Un look de marin d'eau douce comme dit l'amiral.

"Il fallait bien gagner sa vie"

La quille, les vacances à Thelsamar ne pouvaient pas durer éternellement, et ses deniers quand il était encore majordome de dame amélie à Stormwind se font rare au fond des poches.

Thelsamar, marine local de l'Alliance, cuisinier de bord. C'était simple, rapide et vital si Kanzer ne voulait pas se retrouver clochard.
Il sait bien que ce n'est pas un métier héroïque, il coupe des endives durant les abordages. Donne des sandwich et organise le stock d'eau durant les excursions en Mer. Surveiller les côtes entre Kul'tiras et Gilneas reste, surtout pour un cuistot sur un galion, assez tranquille.

Il n'a jamais été héroïque, n'a jamais cherché la gloire, pourquoi changerait-il ses habitudes ? L'exil, être loin de sa patrie, et de sa terre natale du Quel'thalas ? Bien sur que cela perturbe tout Haut-elfes. Mais ajouter de la perturbation dans la vie calme de Kanzer, ce n'est pas son genre, ce ne serait pas lui, ce ne serait pas digne de la vision que kanzer se donne d'un Haut-Elfe.

Le calme de l'Océan ponctué par quelques soubresouts inattendues, n'est-ce pas ce qu'il vit depuis l'exil...
avatar
Kanzer Mav
Chevalier de Sang
Chevalier de Sang

Nombre de messages : 332
Localisation : Coupe du saucisson
Date d'inscription : 12/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le sablier

Message  Kanzer Mav le Mer 26 Juil 2006 - 12:51

Est-il en vie ? Se souvienent t-ils de moi ? Vais-je y aller à ce Quel'thalas ?

Kanzer sait bien qu'il n'a pas les réponses à ses questions, aucunes nouvelles de Syldur, clemanas ou Svetlana.

La haine farouche contre la traîtresse Amélie.
Tranquillement, son chemin se poursuit.
La haine farouche contre les elfes de la nuit.
Certainement, elfe de sang.

Le temps continuera de s'ecouler, avant que le retour du cuisinier s'accomplisse.

L'envie est-elle là ? Sa soeur elfe de sang, quelque part le décidera.
avatar
Kanzer Mav
Chevalier de Sang
Chevalier de Sang

Nombre de messages : 332
Localisation : Coupe du saucisson
Date d'inscription : 12/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparitions de Kanzer Mav

Message  Kaltezar le Jeu 27 Juil 2006 - 23:35

Comment ça pas de nouvelle ? On a echangé des lettres non ? Smile
avatar
Kaltezar
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 1498
Localisation : Royaume des Nains
Date d'inscription : 02/02/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparitions de Kanzer Mav

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum