Anciennes fiches de personnages des Fils de Quel'Thalas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Anciennes fiches de personnages des Fils de Quel'Thalas

Message  Janica le Lun 8 Oct 2007 - 17:04

Astaelle Saen Thalas, la Clairvoyante, l'Elfe aux Loups

Situation actuelle :

Astaelle Saen Thalas vit désormais avec les autres fils de Quel'Thalas. Elle essaye de se faire connaitre et de rencontrer les gens.

Informations techniques :

Astaelle a des yeux verts émeraudes et des cheveux roux.

D'une taille avoisinant 1m57, Astaelle est belle et le sait et peut en profiter quand elle se balade pas en forêt avec son/ses loups.

Famille :

Elle vit seule, sa famille ayant disparue corps et âmes.

Profession et Savoir-faire :

Ancien forestière et diplomate au service de la famille Saen Thalas, Astaelle est à présent considérée comme un Chasseresse.

Elle a une phrase fétiche en chasse : chouette, du cuir sur pattes !!!
Elle dépèce pour fabriquer des armures, surtout de mailles.

Background :

Avant la guerre, Astaelle, surnommée souvent Nailo, était la derniere d'une riche famille noble de Lune d'Argent.

Lors de la Guerre, sa famille disparue corps, biens & âmes. On ne sait pas vraiment ce qu'a fait Astaelle durant ce temps.

Quand Astaelle revint à Lune d'Argent, elle était accompagnée d'un loup à l'aspect peu engageant répondu au doux nom de Romeo et parlait deja parfaitement l'orc.

Astaelle semble avoir depuis un lien particulier avec tous les canidés et particulièrement avec les loups.
Elle adore discuter avec les chamans.


Relations (généralité, relations de base) :

Elfes Sang : excellentes (hostiles face aux kaeliens)
Orcs : excellentes
Trolls : Amicales
Réprouvés : Amicales
Taureens : excellentes

Humains : haïe
Nains : Inamicales
Elfes Nuit : haïe
Gnomes : Hostiles
Draenei : Inamicales

Elfes de sang + autre race : Inamicales à Haïe
avatar
Janica
Epeiste
Epeiste

Nombre de messages : 35
Age : 48
Date d'inscription : 02/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anciennes fiches de personnages des Fils de Quel'Thalas

Message  Clowreed le Lun 15 Oct 2007 - 19:35

Clowreed Kera'thyl

Situation actuelle:
Aussi connu sous le nom de la "Magicienne du bazar" car tel est le nom que lui donnent les ivrognes de la ville de Lune-d'argent; Clowreed est la patronne d'un établissement dénomé "Le repos du voyageur", outre ses boissons, elle propose des chambres tout confort, des repas et une salle de détente qui invite tout les habitants à venir trouver un peu de réconfort en ces temps troublés.

Informations techniques:
Une longue chevelure blonde, avec quelques mèches blanches, une taille respectables pour une elfe de sang et des mensurations dans la moyenne. Ses oreilles sont également percées de maints petits anneaux dorés et argentés. Malgré son joli visage et son apparence apparement soignée, Clowreed ne profite pas de ces atouts pour emballer les garçons, apparement vivre en couple n'est pas sa priorité absolue.

Famille:
Qualthos Kera'thyl et Ysiril hollysun éduquèrent bien leurs trois enfants, Clowreed, Naylo et Lyras mais furent malheureusement tués lors du passage d'Arthas dans leur belle capitale. Naylo l'ainé est plutôt indépendant et étrange, Clowreed possède un caractère bien trempé mais est d'une gentillesse rare, Lyras la cadette passe son temps à errer dans divers endroits, une histoire passée l'ayant apparement débousolée...

Profession et Savoir-faire:
En plus d'être une tenancière de qualité, Clowreed est également une habile couturière et sait également enchanter les objets pour leur donner des capacités intéressantes. L'art de l'invocation fait partie de ses spécialités mais elle ne s'en vante pas car cela est souvent mal vu par les habitants de la ville. Habille en langues, elle parle l'orc, le thalassien et apprend le démonic pour mieux contrôler et comprendre ses invocations.

Background:
Clowreed est une jeune fille simple, elle n'appartient pas à une classe sociale particulière, sa famille, ni pauvre ni riche lui a inculqué les valeurs fondamentales des Sin'dorei et une éducation classique. Par la suite, ses choix d'études se sont tournés vers la démonologie. Ses proches, peu rassurés par cette nouvelle ont quand même fini par céder aux désirs de l'elfe qui se montra très buttée. Revenant d'un voyage qui lui appris maintes choses dans son domaine d'études, elle découvrit une Quel'Thalas ravagée, monstrueusement déformée par le passage du fléau. La perte de ses parents fût une catastrophe énorme pour la démoniste fraichement confirmée. Sa haine envers le fléau ne fît qu'accroitre sa volonté d'en apprendre plus sur son art et elle jura que l'insulte serait payée un jour. Une fois qu'elle jugea en avoir appris assez, elle racheta la taverne "Au repos du voyageur" et après quelques menus travaux, se déclara propriétaire de l'établissement. Elle s'atelle aujourd'hui à tenter de ramener de la joie de vivre dans la population en faisant de sa taverne un havre de repos et de détente pour tout les habitants qui désireraient y passer. Son désir secret de vengance brûle toujours au fond de son coeur, et afin qu'une tragédie comme celle qui s'est passée avec le fléau ne recommence plus jamais, elle s'est jurée de défendre la ville, Quel'thalas et tout le peuple Sin'Dorei contre toute menace de n'importe quelle nature.


Dernière édition par le Lun 15 Oct 2007 - 19:39, édité 2 fois
avatar
Clowreed
Epeiste
Epeiste

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 10/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anciennes fiches de personnages des Fils de Quel'Thalas

Message  Miralda Sunsprawl le Lun 15 Oct 2007 - 19:37

Anethor Bloodsoul,
ancien Anethor Blackwood

[... ?]


Dernière édition par Anethor le Lun 26 Jan 2015 - 1:21, édité 2 fois

Miralda Sunsprawl
Archimage
Archimage

Nombre de messages : 405
Date d'inscription : 03/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anciennes fiches de personnages des Fils de Quel'Thalas

Message  Tarou le Mar 6 Nov 2007 - 8:45

Yarou Feu-Gelé

Prénom : Yarou
Nom : Feu-Gelé
Age : 17ans
Tribu : Gouz'Nak
Lieu de naissance : Forêt de Feralas

Situation Actuel :
Descendant de la Tribu Gouz'Nak, Yarou cherche à suivre les pas de son père. Sa quête est de rechercher le savoir absolue. C'est pour celà qu'il rencontra Syldur, qui a bien voulu devenir son Maitre et l'enseigner un savoir plus grand que celui qu'il avait...

Famille :
Sa mère, Satula Feu-gelé, est la dernière famille, qui lui reste...
Son père était autrefois appelé "Le Vivant du Feu-Gelé". Cette appellation lui a été donnée, lorsque il fut trouvé, au bord de la mer, dans une feuille enflammée. L'enfant pleurait. Les cris qu'il poussait ne faisaient pas pensé à un nouveau né, mais plutôt au désespoir. Le feu qui l'entourait ne brûlait pas, au contraire il était aussi froid que le fond de mer. Il fut recueilli par le Sorcier du Village. Le Sorcier l'a alors pris dans ses bras, les entourant de bandages pour ne pas risquer de se les gelé. Il l'a alors ramené dans son village, où il l'éleva dans la discrétion. Une nuit, le sorcier eut une vision, dans un rêve. La vision était flou mais il put entendre des phrases.
-Cet enfant porte une malédiction, il pourra aimé et aimé sans que la souffrance s'abatte sur les personnes qu'il aimait.
Le sorcier, prit ces paroles au sérieux. Il l'écartais des autre troll du village.
L'enfant fut élevé dans la haine et la cruauté, pour qu'il ne souffre pas d'avantage en perdant les personnes qu'il aimait. Un jour, alors qu'il n'avait que 4 ans, une trolle commenca à découvrir l'enfant. Même si elle ne connaissait pas l'enfant, elle l'appréciait. Ce qui fut terrible pour elle. Au moment où l'enfant lui sourit pour la première fois, elle fut enfermée dans une glace, aussi noir que le néant. L'enfant ne pu que regarder la trolle souffrir mille morts… C'est à partir de ce moment que le jeune troll compris alors sa malédiction. Il comprit que plus il aimait, plus il souffrirait. Il s'entraînait chaque jours dans le but de contrôler ses pouvoirs. Ce n'est qu'à partir de ces 10ans qu'il fut en mesure de contrôler sa malédiction, mais pas en totalité. Il restait une part qu'il ne pourrait jamais contrôler, sa colère. Au jour de sa 11ème année, le village où il vivait pris Feu, durant la nuit. L'enfant ne put que regarder les siens brûler, aucun signe de tristesse ne s'affichait sur son visage. Seul une fille âgé de 10ans et lui même survécu. Il savait au fond de lui, que le Feu s'était allumé grâce à lui...
Il prît la fille par la main, et l'emmena avec lui. Une fois à l'abri, il lui raconta son histoire. La fille fut effrayée mais n'avait pas l'envie de fuir. Il lui demanda de l'appeler Friche, pour ne pas qu'elle se choque d'avantage, en apprenant son véritable nom. La fille accepta, et lui dit qu'elle s'appelait Satula.
Ils parcoururent de terre en terre, cherchant désespérément de l'aide. Ils vécurent ainsi sept années. Quand il fut arrivé dans la forêt de Feralas, à l'âge de 18ans. Il rencontra un Troll. C'était un Guerrier Gouz'Nak qui se battait contre une harpie. Friche voulut utiliser la magie qu'il détenait pour aider ce troll. C'est ce qu'il fut, la harpie mourut, gelée sur place. Le troll qui avait été secouru remercie Friche et Satula. Alors la, le guerrier demanda au jeune troll qui l'avait secouru, une question qui n'aurait jamais du être pausé...
- Où est votre village, jeunes amis ?
-Il est loin, au nord, répondus Satula.
Friche était heureux que Satula l'aide.
Le Guerrier fut surpris, mais continua la discussion, il proposa au 2 trolles de l' accompagné dans son village, en guise de remerciement.
Friche et Satula acceptèrent. Ils arrivèrent devant une montagne et s'arrêtèrent. Les jeunes trolles regardaient le long de la montagne mais ne virent rien.
-Que fait-on ici ? demanda Friche.
-Tais-toi, jeune troll, dis le Guerrier Gouz'Nak. Puis se tournant vers la montagne il chuchota, le passé n'est que le temps qui est à lamenter, le future est le temps que nous verrons.
Cette phrase résonna en Friche. A ce moment, une brèche s'ouvrit dans la montagne, un couloir menant à l'intérieur de la montagne apparut. Ce couloir menait à une grotte si grande que sa surpris Friche et Satula. Le Guerrier se rendit dans une hutte et demanda aux jeunes trolles de le suivre. Il présenta ses invités au chef du village, en lui racontant son histoire. Après s'être présenté, et avoir présenté son amie, Friche demande au chef de la tribu le droit de rester dans ce village. Le chef accepta et leur donnèrent le droit de prendre cette tribu, comme la leur.
Durant les années où ils étaient dans le village, ils étaient heureux. Mais malheureusement, un jour, alors que tout était paisible, se promenant dans la forêt, apparue devant lui, une harpie. C'était la Chef des Harpies de la région. L'harpie vît le troll et l'attaqua. Friche combattit vaillamment mais tomba au combat. Lui restant assez de force pour regardez l'harpie, il vit qu'elle se dirigeait vers la montagne. A ce moment, ayant peur qu'elle découvre le village, il fut envahi d'une angoisse. Cette angoisse fut remontée son pouvoir d'antan. La glace noire, qu'il avait eu tant de mal à se débarrasser, s'abattit alors sur la chef des Harpies et la décima. Malheureusement ce sort fut fatal pour Friche aussi. Ayant utilisé ces dernières forces vitales pour lancer ce sort, il mourut par la suite. Des temps passèrent après le décès de Friche. Les villageois Gouz'Nak ne retrouvèrent jamais son corps.
Six mois plus tard, son amie troll, Satula, mit au monde un enfant. C'était l'enfant de Friche. Cet enfant, était né dans la chaleur et la tendresse du village. Dés qu'il fut né, un feu l'entoura comme son père. Mais ce Feu ne brûlait, il était agréable et revigorant.
C'est ainsi que né Yarou... Au contraire de son père, plus il aimait, plus sa magie serait forte. Plus il était détesté, plus sa magie serait affaiblie.
A partir de deux ans, Yarou voulut suivre les traces de son Père, qui avait eu la sagesse assez grande, pour avoir le courage de se sacrifier pour son village...
Il fut nommé "Yarou Feu-gelé".

(Suite a venir.)

Tarou
Epeiste
Epeiste

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 18/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anciennes fiches de personnages des Fils de Quel'Thalas

Message  Emaro (Alaña) le Mar 6 Nov 2007 - 12:07

Prenom : Alaña
Nom : Hill
Age : 16 ans

Situation actuelle :
Pour le moment, Alaña s'entraine dans les Contrefort de Hautebande pour devenir une maitre-Chasseuse, elle maitrise parfaitement l'Arc et les Dagues. Elle porte une dague blanche, l'autre violette; elle porte aussi une longue cape rouge avec des coutures Or: Un pantalon de cuir rouge a la Sin'Doreï et son Tabard de guilde (C'est a dire rouge avec les coutures Or et un soleil Sin'Doreï)
Assez puissante pour son jeune age, elle est tout de meme tres puissante, mieu vaut ne pas la deranger.

Informations techniques :
Alaña est une Elfe de Sang. Elle est donc plus grande que les humain mais moin grande que les Mort Vivant; elle aime beaucoup le rouge qu'elle porte bien, elle a les yeux vert, Elle est plus petite que la moyenne des Sin'Doreï, elle parait frele mais elle est asser puissante pour son niveau.

Famille :
Tout les membres de sa tribue sont mort de la main d'Arthas sauf Janica, sa seur !(Sa te derange pas j'espere?)

Profession et Savoir-faire :
Alaña est une chasseuse accompagné de son lynx Domäal adopté dans les bois des chants eternel, elle epie, et tue les betes sauvage et les depeces pour en faire des objet de cuir. Elle se debrouille vraiment bien pour dépecer les annimaux mais pour le travaille du cuir, c'est pas encore une maïtre en la matiére...
Elle est aussi particuliérement puissante a la dague et a l'Arc

Background:
Plus tardn j'ais pas le temp.
avatar
Emaro (Alaña)
Ouvrier
Ouvrier

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 01/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anciennes fiches de personnages des Fils de Quel'Thalas

Message  Shalden le Lun 7 Jan 2008 - 11:57

Prénom : Shalden.
Nom : Shadowrider. (anciennement Bloodwind)
Age : 64 ans (en apparence 28 ans environ)


Situation actuelle:
Voyou depuis longtemps, Shalden ne peut s'empêcher de faire les poches des gens qu'il croise en ville, toujours attiré par ce qui est précieux. Cette sale manie date de l'époque où il lui fallait voler tous les jours pour subsister et depuis, elle lui est restée, même si il essait de se contrôler pour ne pas mettre les mains dans les poches des gens qu'il connait.

Chasseur de primes depuis peu, il gagne sa vie en prenant celle des autres. Et est souvent prêt à faire pas mal de choses contre une bonne rémunération. Il ne tue jamais pour rien, sauf dans le cadre de sa vengeance personnelle.

Shalden est d'un naturel enjoué, n'aimant pas se prendre la tête pour des broutilles et aimant profiter de la vie telle qu'elle vient. Derrière sa gentillesse, se cache un côté sombre et froid qu'il ne montre que rarement, seulement lorsque certaines choses sont abordées avec lui. Ses amis savent qu'ils peuvent toujours compter sur lui, il ne laisse jamais tomber personne. La chose qui pourrait le mettre le plus en colère serait une trahison.



Informations techniques:
(1m96 / 84 kilos)
Une longue chevelure blond très clair, à la limite du blanc, souvent un peu en bataille, dont deux grandes mèches descendent sur ses épaules. Des grands yeux légèrement verts, dont il a un peu honte, lui rappelant sans cesse son passé. Il a généralement un masque lui couvrant une grande partie du visage, sauf quand il se sent en confiance avec les gens présents autour de lui. Bien que caché, il a un tatouage sur l'avant bras droit qu'il ne montre que rarement.



Famille:
Les Bloodwind, tous tués lors de la destruction de Silvermoon, en tout cas, c'est ce qu'il croit. Son maître, Daren Shadowrider, assassiné, dont il porte maintenant le nom.


Profession et Savoir-faire:
Dépeceur et mineur, il aime récolter toute sorte de choses. Doué pour tout ce qui est crochetage de serrure et habile dans la détection des pièges.


Background:
Shalden est né à Silvermoon où il passa une grande partie de son enfance, lorsqu'il n'était pas en train d'explorer les bois environnants. Fils d'une famille aux moyens modestes, il a toujours été attiré par les beaux objets et les diverses richesses qu'offrait le monde mais auxquelles il n'avait malheureusement pas le droit. Ses parents voulaient qu'il devienne un magicien très puissant, afin que leur famille soit reconnue, malheureusement Shalden n'avait aucun talent pour la magie.

Un jour, lors du passage d'un riche haut-elfe en ville, Shalden fut pris la main dans le sac, en train de chaparder un objet appartenant à cet elfe. Il s'agissait d'une bague sertie d'un rubis. Shalden pensait pouvoir la revendre pour avoir un peu d'argent pour sa famille, se disant qu'une bague de plus ou de moins ne ferait pas une grosse différence pour cet elfe si riche. Mais il fut puni pour son vol, fouetté par ce même elfe et exilé pendant une semaine sur une petite île proche de Silvermoon.

Lorsque la semaine pris fin, il retourna à Silvermoon pour voir qu'il n'en restait plus que des ruines. Affolé, il chercha sa famille, ses amis... en vain, il n'y avait pas de survivants. Se maudissant de sa bêtise, il fuya Silvermoon, de peur de mourir à son tour, ignorant ce qui avait bien pu se passer. Il marcha pendant quelques jours, jusqu'à tomber, quasiment mort de fatigue.

Quand il se réveilla, il était dans un endroit inconnu, un endroit sombre où règnait le silence. D'abord étonné, il se leva et inspecta un peu mieux l'endroit avant de tomber né à né avec un autre haut elfe. Content de trouver un autre survivant, Shalden se jeta presque dans les bras de l'inconnu. Peu après, l'inconnu lui indiqua son nom : Daren Shadowrider, et lui expliqua ce qu'il s'était passé à Silvermoon. Désormais, Shalden avait une personne sur qui déverser sa haine : Arthas. Il lui apprit également qu'il y avait d'autres survivants et que la vie devait reprendre ses droits.

Plusieurs années passèrent et Daren lui apprit tout ce qu'il savait, comme un père pour un fils, faisant de lui un homme de l'ombre, tout comme lui. Son attirance pour les richesses et autres objets brillants l'aidait à chaparder tout ce qu'il trouvait. Il en avait besoin pour survivre, mais cela devint vite un jeu et plus tard cela devint sa raison de vivre.

Des années plus tard, Shalden avait bien grandit, et lors d'une exploration des environs, il tomba nez à nez avec d'autres hauts-elfes. Après le moment des présentations, ceux ci lui apprirent que désormais ils répondaient au nom d'elfes de sang, à cause de leur soit disant trahison envers l'alliance. Shalden n'en cru pas ses oreilles. Ils s'étaient quasiment fait tous tués, et maintenant ils étaient considérés comme des traitres. Cette pensée rendit Shalden fou de rage.

En rentrant chez son maître, il ne retrouva que des ruines fumantes. Affolé, il cria le nom de son maître, mais seul le bruit des braises lui répondit. Sous les décombres, il trouva le corps de Daren, celui qui avait été son second père et qui lui avait tout apprit. Les démons et autres morts vivants qui rodaient toujours dans les parages avaient finis par détruire tout ce qu'il aimait. En hommage à son maître, il changea son nom et prit le sien, se jurant qu'il les vengerait tous de cette fausse alliance et de toutes ces abominations.


Dernière édition par le Ven 15 Fév 2008 - 10:46, édité 4 fois
avatar
Shalden
Mage
Mage

Nombre de messages : 96
Age : 32
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 23/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anciennes fiches de personnages des Fils de Quel'Thalas

Message  Loendryl le Jeu 31 Jan 2008 - 18:08

Loendryl Calaheraë


Apparence:

Jeune Sin'Dorei ayant à peu près le même âge que Sérindë (c'est en réalité son petit frère, mais une différence de deux ou trois ans me semble assez négligeable à l'échelle des elfes).

Il mesure 1m87 pour 72kg. Autant dire qu'il n'est pas vraiment taillé pour la compétition de lancer de troncs.

Ses longs cheveux d'un noir presque bleuté sont attachés avec simplicité, juste pour ne pas lui retomber dans les yeux. D'une manière plus générale, il semble accorder peu d'importance à son apparence, choisissant ses vêtements en fonction de critères utilitaires ou symboliques plutôt que par coquetterie. En revanche, son dos, son torse et ses épaules portent plusieurs tatouages visiblement inspirés de l'imagerie et de la symbolique vaudou. Il ne passe pas son temps à les exhiber, mais ne cherche pas non plus à les cacher. Des bijoux et amulettes d'origine trolle font également partie de sa garde-robe habituelle.

Sa main gauche est le plus souvent bandée. Lorsqu'elle ne l'est pas, on peut voir que la paume est barrée d'une large, profonde et récente cicatrice. Quand Loendryl ne porte pas d'écharpe ou de vêtements à col montant, on peut apercevoir une autre cicatrice, plus ancienne mais tout aussi profonde, en travers de sa gorge. Elle pourrait être à l'origine de sa voix éraillée.

Malgré sa voix abimée, il s'exprime d'une manière calme, souvent douce, sans jamais hausser le ton.


Famille:

Frère de Sérindë et Firiel Calaheraë, qui l'ont cru disparu pendant plusieurs années. Pour le reste de la famille, je vous renvoie à la fiche de Sérindë (d'ailleurs faut que tu la mette un chouia à jour cocotte! Razz )


Profession et Savoir-faire:

Jeune prêtre initialement formé par l'Eglise de la Lumière, mais qui s'est très largement détourné de ses enseignements au cours des dernières années. En tant que tel, il n'exerce depuis son retour plus aucune fonction officielle et a plus ou moins été mis au rencart par le clergé de Lune d'Argent.

Parle courament le Zandali, avec l'accent et certaines formules caractéristiques des tribus de la côte ouest de Kalimdor.


Background:

Lorsque poussés par la défiance croissante des humains et leur rapprochement avec les réprouvés, les Sin'Doreis commencèrent à envisager de rejoindre la horde, dont ils ne faisaient pas encore partie, Loendryl venait à peine de terminer son noviciat en tant que futur prêtre de la Lumière. Il fit partie d'une petite poignée de "volontaires" désignés pour aller vivre parmi les communautés de la horde "à problèmes" -c'est-à-dire potentiellement hostiles- afin de préparer le terrain en les habituant progressivement à la présence des Elfes de Sang à leurs cotés. On l'envoya chez les trolls Shadowpreys de Desolace.

N'ayant que des connaissances académiques mais pratiquement aucune expérience de la vie, ses préjugés et ses certitudes s'érodèrent rapidement au contact de ses hôtes, dont il a en partie adopté la culture et le mode de vie au fil du temps, sans forcément mesurer l'ampleur des changements.

Après une longue absence, et pas loin d'un an après l'entrée officielle des Sin'Dorei dans la Horde, les relations se sont à peu près normalisées et Loendryl a fini par être relevé de ses fonctions, qui ne sont désormais plus nécessaires. Il vient tout juste de rentrer à Lune d'Argent.
Bien qu'il souhaite plus que jamais se montrer utile à son peuple, il se sent franchement décalé parmi des gens avec lesquels il n'a plus l'habitude de vivre, et qui ne se privent généralement pas de lui faire sentir...
avatar
Loendryl
Ranger-officier
Ranger-officier

Nombre de messages : 291
Localisation : dans l'Ombre
Date d'inscription : 15/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anciennes fiches de personnages des Fils de Quel'Thalas

Message  Ténèbria Selama le Ven 15 Fév 2008 - 8:28

Ténèbria Selama diplomate de sa maison

Situation Actuel:
Ténèbria passe son temps dans les auberges et hôpitaux pour distraire ou relaxer les soldats et les aventuriers qui oeuvrent pour le bien de Quel'thalas et de Quel'drassil. Elle use pour cela de tout ses talents qu'ils s'agissent du chant, de la danse, de la musique, de la peinture, de massage ou de soins.

Description:
Une silhouette athlétique, une musculature fine et des formes généreuses sans pour autant être plantureuses, Ténèbria arbore une chevelure mi-long d'une blondeur pale aux reflets cuivrés. Le teint légèrement mate fait ressortir l'éclat émeraude de ses yeux en amendes, la finesse de ses traits s'accordant à la minceur écarlate de ses lèvres.Un soin particulier de sa personne est trahit par la présence d'un maquillage délicat sur ses lèvres, ses ongles et le contour de ses yeux ainsi que de nombreuses boucles d'oreilles allant de la perle aux pierres précieuses en passant par l'anneau en or. Enfin sa voix cristalline, son espièglerie, et sa constante bonne humeur enjoué vous confirme son très jeune âge.

Informations techniques:
yeux vert - cheveux blond pâle aux reflets cuivrés - taille 1m82 - race : inconnu - âge inconnu

Famille:
Est issu de la maison Selama dont le secret involontaire ou presque qui pèse sur elle ne permet que bien peu d'information sur ses membres. Ainsi on ignore le nom des parents de Ténèbria mais il paraitrait qu'elle aurait une sœur arcnasite accro à la magie en passe de devenir une déshéritée.

Profession et Savoir-faire:
S'entrainant dans le secret auprès d'instructeur de la maison Selama personne ne sait que Ténèbria maîtrise l'art de l'assassinat (voleuse avec travail du cuir et dépeçage) pour tous ce n'est qu'une enfant rebelle avec un indiscutable talent artistique, notamment dans le chant et le dessin, et une bonne élocution. Actuellement elle est en charge de faire du café pour le compte de Kaltezar.

Background:
Ténèbria est un paradoxe en elle même. Discrète de par son cruel manque d'intérêt pour le peuple Sindorei pour lesquelles elle ne sait rien faire d'autre qu'agacer et divertir elle n'a pourtant de cesse de se faire remarquer par son espièglerie exerçant à la patience tout ceux qu'elle rencontre.

Et pourtant elle se montre aussi conciliante et sage que possible lorsqu'elle entrevoie les premiers signe d'énervement chez ses involontaires compagnons de jeux. De même elle est au demeurant outragieuse envers les autorité de Lune-Argent et de la fossoyeuse pourtant sa présence est toujours la bienvenue dans ces villes.

De même son caractère bout en train, ses multiples espiègleries et sa remarquable bonne humeur caractérisent sa jeunesse pourtant bien des gens ont surprit dans l'éclat de son regard ou dans le poids de ses paroles la présence indéniable d'une grande expérience.

Choquant également le choix de sa prestigieuse famille qui semble se faire représenter par l'un de ses membres les plus jeunes et les moins sage surtout à une époque aussi critique de leur histoire où la maison Selama est en quête d'une terre d'accueil.

Enfin tout ceux qui ont une affinité avec la magie ressentent la présence d'un puissant enchantement sur cette elfe semblant émaner d'une représentation saisissante, couvrant son dos des omoplates jusqu'à la taille. Ce qui pourrait s'apparenter à un tatouage prend d'autre proportions de part sa nature qui semble magique et sa forme devant laquelle les personnes qui l'ont aperçu ne s'accordent pas chacun lui octroyant une expression différente.

Il s'agit d'une ravissante jeune femme au teint pâle possédant des ailes déployées d'un blanc immaculé similaires à celles d'un griffon, portant comme seul vêtement un lambeau de tissu blanc couvrant les zones intimes et s'achevant par une capuche ample masquant la moitié de son visage ne laissant entrevoir que des lèvres dessinant un petit sourire. Elle arbore une attitude légèrement prostrè les jambes à peine fléchie dont la gauche est en retrait par rapport à la droite, la tête baissée les mains croisées tenant à l'horizontal la célèbre double lame des gardes de Lune Argent.


Dernière édition par Ténèbria Selama le Lun 7 Avr 2008 - 15:13, édité 2 fois
avatar
Ténèbria Selama
Ouvrier
Ouvrier

Nombre de messages : 13
Localisation : Ogrimmar
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anciennes fiches de personnages des Fils de Quel'Thalas

Message  Ennelia le Dim 17 Fév 2008 - 21:22

Ennelia Vaendel

Apparence:
Un visage souriant tourné vers tous et enjoué par la vie en elle-même, ses cheveux sont noirs aux reflets bleutés couvrant son front d’une frange et descendant jusque ses épaules. Elle ne porte pas de maquillage la plupart du temps, bien qu’un discret parfum s’échappe d’elle-même. Deux boucles d’oreilles teintées d’or et larges couvrent ses lobes et sa peau est mate. Elle est plutôt du genre à s’excuser dès qu’elle pense avoir causé quelque-chose de mal et à rougir sur certaines situations.

Informations techniques:

Elle porte des robes uniquement même en la croisant lors des combats, fait 1m78, et n’est que peu musclé s’entraînant surtout à l’envoi de sorts.

Famille:

Ses deux parents sont mages et sont toujours en vie ; elle est fille unique.

Profession et Savoir-faire:

Elle déclare être arcaniste mais suit les voies des ombres, s’étant adaptée à invoquer les démons dont elle commence à comprendre où est l’ennui. Sa volonté est très forte. Elle dépèce et mine par ailleurs, n’étant pas intéressée par un quelconque métier.

Background:
Ses parents ignorent qu’elle a choisi la voie des démonistes et la croient effectivement versée dans l’art de la magie à l’état pure, dont elle a tiré les enseignements étant enfant. Toujours absente de chez elle, elle déclare faire ses études avec une amie.

Quelque chose dans son regard montre l’émotion qu’elle ressent et la transporte plus loin que les mauvaises humeurs des uns et des autres. Elle est curieuse vis à vis des paysages qu’elle découvre et de chaque nouvelle chose.

Son entrée parmi les « Fils de Quel’Thalas » s’est faite grâce à Ténèbria, lors de cette rencontre qui lui était pour le moins imprévue !

Ennelia
Villageois
Villageois

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anciennes fiches de personnages des Fils de Quel'Thalas

Message  Kelly-Ann le Mer 2 Avr 2008 - 10:11

Prénom/Nom/Titre

Killyanndarah [Nom à déterminer] dite "Kelly-Ann"


Situation actuelle:

Ayant perdu sa soeur et compagne de route, la main tendue par Zaphira "la Dame au Regard Infini" lui offre toit et nourriture actuellement et l'a introduite comme "pupille" au sein des Fils, tandis que "Maître" Shalden lui apprend les rudiments attachés à ses aptitudes en journée. Kelly vient de mettre son premier pied sur Quel'Drassil et son premier nez dans un verre d'alcool.


Informations techniques:

16 ans, 1m86, Yeux verts, brune pas toujours des mieux peignée, menue, visage de poupée souvent caché sous une couche de "sale".


Famille:

De famille simple artisane dans un village des Chants éternels, Kelly a coupé contact avec ses parents pour "voyager" avec la plus grande de ses deux cadettes, Ylãng, adepte de la Lumière. Sa plus petite soeur Khÿra est -selon Kelly- en apprentissage dans l'institut d'où Ylãng sort (ce que Kelly ne sait pas c'est que celle-ci s'est mise sur les traces de ses ainées et a abandonné les voies sacrées pour les retrouver).


Profession et Savoir-faire:

Roublarde, curieuse, agile (pas vraiment une classe mais voleuse ou ranger ne correspond pas à son attitude... filoute peut-être ou simili-espionne en herbe), cependant elle a appris à se débrouiller -surtout pour ne pas prendre de mandale par ses parents à la base- en tannant et surtout en reprisant ses vêtements à partir de cuir dépecé (Tanneuse 375 élémentaire - dépeceuse 375). Pêcher est une passion et une nostalgie d'enfance donc elle peut chopper tout ce qui nage (375) et la cuisine fait partie de ses compétences de "survie" (375) au même titre que la confection de baumes et autres bandages (375). Petite précision bête : elle ne sait pas lire.


Background:

Issu d'une famille modeste de la paysannerie locale des environs de SilverMoon, Kelly, gamine un peu turbulente, n'a pas suivi les voix sacrées auxquelles ses parents l'avaient destinée et s'est retrouvée à faire les 400 coups avec deux camardes aussi espiègles qu'elle toute leur enfance. Jalouse de ses deux petites soeurs-modèles, c'est à la fin des études de l'une d'elle que la décision est prise de ne plus jamais avoir à subir la comparaison avec ces deux "pimbêches"... mais comble de la malchance, Kelly-Ann se retrouve contrainte de subir Ylãng, petite soeur protectrice et un peu plus raisonnable dans son simili-voyage de maturité. Leurs découvertes se font en se soutenant jusqu'à ce que la cadette disparaisse et là, intervient Zaphira...


Psy:

Kelly est comme beaucoup de mes personnages, une construction mentale en mouvement. Ce ne sont pas ses aventures sur le terrain qui m'importent et me motivent. Les récits héroïques et autres ne rentrent pas encore dans les capacités de Kelly. Pour l'instant, je veux manipuler son caractère et ses pensées en fonction de ce qui lui arrive et surtout de ses rencontres. Son très jeune esprit la rend malléable à souhait et c'est mon pied que de faire avancer psychologiquement ce personnage. Pour l'instant ce qu'elle découvre est sans réel danger puisqu'elle est bien entourée mais j'espère que ça viendra.
Je ne sais pas de quoi sera fait son avenir psychologique puisqu'il dépend de son entourage. De plus j'ai souvent eu l'occasion de créer des "descentes mentales aux enfers" via "l'Appel de Chtulhu" donc j'espère au contraire transformer cette môme aux oeillères et aux préjugés en un rayon de soleil.


Dernière édition par Kelly-Ann le Mer 30 Avr 2008 - 9:39, édité 2 fois

Kelly-Ann
Prêtre
Prêtre

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 16/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anciennes fiches de personnages des Fils de Quel'Thalas

Message  Tarentale le Sam 5 Avr 2008 - 17:35

Prénom : Tarentale
Surnom : La Bacchante
Age : Environ 23 à 24 années humaines, un peu plus de quatre lustres et demi.

Situation actuelle:

De retour depuis peu sur Lune d'argent, Tarentale vit dans la rue en compagnie de son démon Maklos. Généralement couverte de suie, celle ci passe difficilement inaperçue. Bien souvent, l'elfe cambriole les demeures abandonnées en vue d'y récolter de simples pièces de cuivre, le minimum vitale pour assurer sa survie.
Lorsque vous croisez sa route, l'elfe vous regarde avec son flegme légendaire mais insistance. Sa démarche est lente et respecte une synchronisation parfaite de ses pas, comme pour économiser tout effort inutile.
Son apparence a tout d'une "crève misère". Ses joues sont légèrement creusées et sa minceur accuse une sous alimentation évidente. Chacune de ses expirations semblent être épuisantes pour elle.
Les lambeaux qui lui servent de vêtements semblent avoir été victimes de l'érosion du temps et de périples au sein de buissons épineux.
La première image qu'elle peut évoquer est celle d'un automate que l'on a à peine remonté et dont on a perdu la clef.

Informations techniques:

Tarentale est une elfe de sang d'une taille moyenne, aux alentours du mètre 69/70. Ses cheveux d'encre semblent s'être éclaircis par endroit pour une raison difficile à déterminer, que ce soit lié aux résidus de poussière ou à la constante exposition au soleil. Son odeur rappelle celle de la peau dorée d'un bronzage naturel.

Famille:

Naufragée au sein d'une famille nombreuse comprenant une quinzaine d'enfants, l'elfe n'était que la demi soeur de ses quatorze frères et soeurs, chacun issus du même père et de la même mère. En somme, le mouton noir du troupeau.

Profession et Savoir-faire:

A apprise la démonologie en autodidacte, par simple observation et imitation d'un démoniste qu'elle suivait quelques mois auparavant. Ses connaissances dans le domaine restent donc limitées. Avoue n'avoir aucun talent propre, d'où l'importance pour elle de la notion de vie, vie qui reste son seul atout qu'elle n'hésiterait pas à mettre en jeu.
Elle parle le langage Orc et le Thalassien, en évitant toutefois de prononcer la lettre "R", qu'elle considère comme difficile à articuler. Elle justifie également cette prononciation curieuse lui donnant un certain accent par le manque d'habitude pour n'avoir que peu d'occasions de prendre la parole.

Background:

Même si chacun se privait bien de lui montrer un certain malaise en sa présence, Tarentale faisait polémique au sein de sa famille. En effet, sa naissance était le fruit interdit résultant du viol de sa mère. Afin que la famille puisse retrouver dignité et harmonie, elle quitta son foyer dans la tristesse mais aussi le soulagement de ses pairs. C'est alors que débuta une courte errance en Azeroth et Kalimdor jusqu'au jour où sa route croisa celle d'un commerçant troll nomade accompagné d'un mercenaire pour assurer sa protection. En son fort intérieur, Tarentale songea à suivre le charriot pour le restant de ses jours afin d'assister le commerçant.
Mais lors d'une nuit à l'épaisseur d'encre, un démoniste déchaina sa fureur et son gangregarde sur la diligence, décimant ses occupants mais épargnant également la jeune demoiselle. En dépit de cet acte de barbarie, le démoniste leva un instant son chapeau en guise de courtoisie et révéla, outre sa nature Sindoreï, la raison qui le poussa à commettre ce crime. "J'aime les chemins de traverse mais je méprise ceux qui me coupent la route lorsque j'arpente ma voie." Ces mots furent les premiers qu'entendit Tarentale de la bouche de l'elfe. Elle resta dans son sillage quelques années durant sans jamais que discussion ou n'importe qu'elle autre signe d'attachement aient lieu entre les deux individus. Ce n'est que quelques années plus tard que leur route se séparèrent enfin aux portes de Stratholme. L'elfe abaissa les grilles et sortit enfin de son silence religieux pour lui déclarer : "Elle se refermera sur toi, la porte que l'on ne franchit pas". Son "maitre penseur" disparaissant dans les tréfonds de la cité corrompue, Tarentale patienta quelques jours devant l'entrée avant de se faire une raison. Au loin, elle aperçut le marcheur du vide du grand démoniste se rapprocher d'elle, se dématérialisant pour s'immiscer entre les barreaux de la herse de Stratholme pour finalement arriver à sa portée. Maklos, de son nom, suivit l'elfe depuis ce jour sans dire mot et sans raison apparente. A proximité des terres fantômes et du bois des chants éternels, Tarentale emprunta la route de la cité Lune d'argent. Elle hésita un instant, songeant à la famille qu'elle laissa jadis derrière elle et qui ne serait guère ravie de la recroiser un jour, mais en apercevant ses traits fins dans une flaque d'eau, elle comprit qu'elle avait grandit et que personne ne la reconnaitrait.

Tarentale
Villageois
Villageois

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 04/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anciennes fiches de personnages des Fils de Quel'Thalas

Message  Ténèbria Selama le Lun 7 Avr 2008 - 15:47

Luminia Selama chevalier sanguinaire de sa maison

Situation Actuel:
Luminia ne se rend que très rarement en ville lorsque le besoin se fait sentir pour elle de se ravitailler, d'évoluer dans l'ordre de la chevalerie du sang, de perfectionner ses talents dans l'art de la fonte et de la joallerie ou encore d'accroitre ses connaissances en matière de médecine.

Description:
Des lèvres pulpeuse d'un rouge vif surmontées par des yeux d'un bleu azur semblable à deux saphir scintillant qui font ressortir la pâleur d'une peau légèrement basanée se mariant agréablement a une chevelure couleur d'or aux reflets diamants tombant telle une avalanche sur la nuque et les épaules. Un corps aux formes plantureuses que mettent en évidence une minceur tonifié par une musculature secs et omniprésente aliant à la perfection puissance et souplesse. Une voix chaleureuse, envoutante et une détermination sans faille ni indécision qui se lit au travers du moindres de ses mouvements. Luminia à donc tout pour plaire mais ne semble guère s'en soucier cela se voit dans l'absence de bijoux, de maquillage ou encore de parfums autre que ceux provenant des huiles et autres savons dont elles se serrent pour se laver. Autoritaire, inflexible, impétueuse sa prestance emprunt de fougue en font une personne noble mais abrupte..

Informations techniques:
yeux bleu - cheveux blond - taille 1m77 - race : Quel'dorei - âge : inconnu

Famille:
Est issu de la maison Selama dont le secret involontaire ou presque qui pèse sur elle ne permet que bien peu d'information sur ses membres. Ainsi on ignore tout des liens de parenté de Luminia.

Profession et Savoir-faire:
Luminia affiche ouvertement son appartenance aux chevalier du sang malgré le dégout qu'inspire cet ordre à sa maison. Elle exerce la fonte et la joaillerie, faisant preuve d'une certaine maitrise en matière de premiers soins.

Background:
Comme de nombreux Quel'dorei de la maison Selama, Luminia émit le désir d'allier la force brute à la maitrise de la magie lumineuse se prédestinant ainsi au paladinat du moins telle que l'espérait sa famille mais il en fut autrement à leur grand regret.

En effet contre toute attente, l'elfe choisit la voix des chevaliers du sang rejoignant l'ordre contre l'avis de ses parents et de sa maison. Peu lui importait la bénédiction de ses ainés ni même la réputation qu'une telle décision pouvait engendrait car elle est la seule haut elfe à avoir choisit cette vocation.

Admise par dame Liadrin en personne elle fut accueillit avec rétisence et dédaignée par sa famille mais elle n'en poursuivie sa route qu'avec plus d'ardeur. Elle se fit très vite remarqué par ses precepteurs autant que par ses pairs pour ses opinions et son comportement... sanglant.

Si elle à refuser d'être suivre la lumière c'est parce qu'elle dit préférer soumettre que servir, qu'elle pense pouvoir retire plus de pouvoir d'une puissance dominée que d'une puissance vénérée. Elle passe ses journées à tuer tout ceux qui s'opposent à Quel'thalas aussi bien qu'aux Selama ne se fiant qu'à son instinct.

Il n'en demeure pas moins que son efficacité sanguinaire frisant le génocide de mort vivants et de trolls a sut lui attirer le respect de ses supérieurs, les bonnes grâces du peuple Sindorei et le soutien de sa famille. Comme elle dit, si tu penses que la force ne résout rien c'est que tu ne frappes pas assez fort...
avatar
Ténèbria Selama
Ouvrier
Ouvrier

Nombre de messages : 13
Localisation : Ogrimmar
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Fëanora Elemmire.

Message  Fëanora le Mar 8 Avr 2008 - 17:40

Fëanora Elemmire, ancienne sous lieutenant dans les chevaliers de sang de la IIéme armée phénix des Solfuries.

Situation Actuel:

Souvent perché sur la colline qui sépare les colonies amani et lune d'argent, elle attends et regarde toujours ver les portes de lune d'argent, elle est beaucoup distante des autres membres des fils à l'exception de Severnaya et de Stylean.

Description :

De taille moyenne pour une elfe, elle a des levres rose claire, des cheveux noir, un teint legerement sombre, une corpulence plutot legere et parle toujours d'une voix calme et reposé sans pour autant etre enchanteresse, avant elle aimait faire la fete et bien s'habiller mais depuis la destruction de lune d'argent, elle ne pense plus à son propre bonheur mais belle est bien à la vengence comme tant d'autre elfe.


Informations techniques:


Yeux argenté, cheveux noir, 1m82, relativement jeune pour une elfe.


Famille :


Issut d'une ancienne famille noble de Lune d'argent, Fëanora est la derniere survivante de ça ligné avec ça soeur jumelle qu'elle pensait morte jusqu'a maintenant.


Profession et savoir faire :


Avant d'etre dans les solfuries, elle n'avait aucune competence particuliere, mais le fait de devoir proteger avec ces compagnons les mana forge, cela lui a permit de recuperer nombre de connaissance sur la mecanique et sur les composition du sol en aidant et en defendant les geologues solfurie.


Background :


Avant la destruction de lune d'argent, elle n'etait qu'une jeune elfe pourri gatté par ces parents, et tres pretencieuse. apres la destruction de lune d'argent, elle apprid la dur loie de la survie et apres quelque temps à trainer dans les collines de Lune d'argent avec d'autre survivant, elle a rejoind l'armée que le prince Kael thas avait remonté, depuis elle a ete au coté de cette armée dans differents periple, encerclé par les mort vivant sur une ile avec les naga, fuite vers l'outre terre avec l'armée du prince, jusqu'a la prise du vaisseau naaru pour finir par il y a quelque moi une revolte d'officier qui voulaient retourner sur azeroth avec leurs hommes pour proteger lune d'argent mais cela c'est fini dans le sang.

Apres des mois de marche, elle a rejoind lune d'argent part un portail de shattra et à rejoind les fils de quel thalas.
avatar
Fëanora
Prêtre
Prêtre

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 18/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Fiches de personnages des Fils de Quel'Thalas

Message  cresylia le Lun 2 Juin 2008 - 12:40

Very Happy Nom:
Karouya

Prénom:
Arryania

Âge:
101 ans (En humain 26 ans)

Race:
Elfette de sang

Classe:
prêtresse


Famille:
Mère Cresylia, père Cresy (de noble combattant) une soeur jumelle Yunna (disparu) Crying or Very sad

Physique:
Cheveux mi-long noir, yeux vert safir, peau clair, 1m80et une taille plutôt fine, trés timide.

Profession et s'avoir faire: Couturière et enchantrice,Adore faire des bons petits plats

Situation actuel:
Séparé bientôt de ces parents, elle as grandir uniquement avec sa soeur Yunna qui à son tour disparais. Abandonné à elle même fais de son mieu pour survivre dans un monde de violence en igniorant que ces parent avais laissé une lettre au fils de Qul'thalas au cas ou ils leurs arriveraient quelque choses.Depuis elle s'éforce de faire de son mieu pour vivre et ne pas décevoir les fils qui ont acceptent de l'aidé. salut
avatar
cresylia
Ouvrier
Ouvrier

Nombre de messages : 10
Age : 34
Localisation : sarcelles
Date d'inscription : 01/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anciennes fiches de personnages des Fils de Quel'Thalas

Message  Sérindë le Mar 17 Juin 2008 - 14:09

Aislin Aicanáro, arcaniste dilettante, professeur d'astromancie

Apparence:
Aislin est une Sin'dorei approchant la trentaine (équivalent humain), bien propre sur elle. Sa belle chevelure brun-clair est surmonté d'un sage chignon, son regard vert est toujours d'un calme olympien et parfois à la limite de l'inquiétant. Son corps est fin et joliment proportionné. En somme, elle est une arcaniste Elfe assez classique en dehors de sa taille légèrement supérieure à la moyenne.

Famille:
Pratiquement rien de défini, très libre dans l'optique ou quelqu'un voudrait proposer des liens !

Profession et savoir-faire:
Arcaniste généraliste de formation, Aislin a touché à de très nombreux domaines que cela soit le froid, l'arcane pure, le démonisme ou l'astromancie. Elle n'excelle dans aucun domaine mais en a probablement chatouillé la grande majorité. Récente promotion comme professeur en astromancie à l'arcane sanctum de Quel'drassil.

Réputation:
On raconte beaucoup de chose sur cette discrète demoiselle qui fréquente telle une ombre l'arcane sanctum de Quel'drassil depuis un bon moment, mais on en sait finalement très peu. La rumeur a plus sa place que la réalité dans ce qui se dit d'elle. Ce n'est que depuis sa toute récente promotion qu'elle commence à réellement exister en dehors des histoires de ceux qui l'avaient croisée sans réellement pousser plus loin. Parfois charmante et avenante, parfois glaciale et effrayante, personne n'arrive réellement à se mettre d'accord sur qui elle est réellement. Son passé est un trou noir et jusqu'à présent, toute question gênante et/ou privée à été évincée avec délicatesse mais fermeté.

Note:
Ce reroll a principalement valeur de PNJ et n'a aucun genre d'autorité à Quel'drassil. Il a principalement vocation à rajouter une petite personnalité à l'île et au sanctum et à me distraire avec un alt démoniste Wink
avatar
Sérindë
Prince
Prince

Nombre de messages : 812
Date d'inscription : 07/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anciennes fiches de personnages des Fils de Quel'Thalas

Message  Loendryl le Lun 23 Juin 2008 - 14:18

Nwalca Ar’amanwë

Apparence
Nwalca est une Sin’dorei d’une taille nettement supérieure à la moyenne, au teint très pâle (à la limite de l'albinisme), à la voix suave et aux cheveux de jais. L’intensité du vert de ses yeux trahit visiblement une très profonde addiction à la ponction de mana.
Elle a la manie de chanter des comptines pour enfants dans les situations les plus décalées et de se mordre la lèvre inférieure jusqu'au sang.


Famille
Nwalca est la petite dernière d’une vieille famille de haute lignée dont la réputation n’a rien à envier à celle des Borgia. Notoirement dépravés, décadents, peut-être même passablement dégénérés (vive l’engogamie et la consanguinité dans la haute aristocratie), les Ar’amanwë ont aussi eu la mauvaise idée de compter parmi les partisans de la première heure de Kael’Thas et de le rester jusqu‘au bout. Ceux qui ne sont pas morts ou en fuite en Outreterre ou à Quel’Danas croupissent désormais dans les geôles de Lune d‘Argent.
Nwalca étant encore une simple apprentie, elle n’a eu ni le temps, ni l’occasion, ni les moyens d’afficher ses opinions politiques, ce qui lui a permis d’échapper à ce sort. La disgrâce familiale n’est cependant pas sans conséquence sur elle, puisqu'elle est désormais la seule héritière d’une famille dont les biens et les titres ont été confisqués, ce qui l’oblige à travailler comme une simple roturière. Quelle déchéance!
Elle sait qu'elle sera probablement considérée comme une traîtresse en puissance et étroitement surveillée, mais elle ne semble pas s'en offusquer.

Profession
Il y a quelques années, ses parents ont contraint tous leurs rejetons à abandonner leurs études en cours pour devenir mages de sang, démonistes ou chevaliers de sang afin d'être plus conformes à l'idéologie dominante de l'époque. Nwalca, alors apprentie pyromancienne, s'est assez naturellement tournée vers le démonisme. Bien que cette réorientation ait été contrainte, elle semble désormais y trouver un certain plaisir.

Autres
Nwalca affiche ouvertement des tendances SM très prononcées (nettement plus S que M, en fait) et qui semblent aller assez loin.
Les relations qu'elle entretient avec les rares membres de sa famille encore en vie semblent trahir une profonde rancune. On raconte par exemple qu'elle aurait soudoyé les gardes de la prison où sont détenus sa mère et quelques autres membres de sa famille afin d'aggraver leurs conditions de détention: transfert dans une cellule sans fenêtre où il est impossible de se tenir debout, réduction des portions alimentaires, etc.
Enfin, ceux qui l'ont vue faire des crises en public savent qu'elle est epilleptique.

avatar
Loendryl
Ranger-officier
Ranger-officier

Nombre de messages : 291
Localisation : dans l'Ombre
Date d'inscription : 15/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Zaphira de Grapeshire

Message  Kaltezar le Sam 2 Aoû 2008 - 0:37

Accéder directement à son blog (moderne la prêtresse non ? XD)

http://rp.azrelia.fr/zaphira/index.php
avatar
Kaltezar
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 1498
Localisation : Royaume des Nains
Date d'inscription : 02/02/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Kittendria Goldstar

Message  Kittendria le Sam 2 Aoû 2008 - 14:33

Kitty, la moderne, a aussi un blog... C'est ici ==> http://kittendriagoldstar.over-blog.com
avatar
Kittendria
Brisesort
Brisesort

Nombre de messages : 134
Age : 36
Localisation : Je viens du sudddddd
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Veriden Dawnstrider

Message  Stratego le Dim 3 Aoû 2008 - 20:54

Cette histoire se passe durant les niveaux de Warcraft III : The Frozen Throne. L’histoire est fictive, mais les évènements auxquels prennent part les personnages sont tirés du background officiel. Contexte :
1) Maiev Shadowsong, Malfurion Stormrage et Tyrande Wisperwind sont partis à la poursuite d’Illidan et de ses nagas, qui ont récupéré un puissant artefact, l’œil de Sargeras. Ils le rattrapent à Dalaran, d’où les nagas ont chassé le Fléau et sont en train d’invoquer un sortilège surpuissant. Kael’thas et ses forces, secourus la veille par Tyrande, acceptent de couvrir les elfes de la nuit dans leur assaut.
2) Sur le point d’être exécutés par les humains, les elfes de sang s’enfuient vers un monde qui s’avèrera être l’Outreterre. Kael y retrouve Illidan, ce que la plupart des elfes ignorent, et lui prète allégeance
3) Illidan et ses alliés prennent le contrôle de l’Outreterre, mais ils y sont retrouvé par le seigneur démon Kil’Jaeden, qui force Illidan à partir à Northrend pour y détruire le Roi Liche, seigneur du Fléau, piégé dans son trône de glace. Les elfes de sang progressent dans le continent gelé et lancent l’assaut contre le glacier d’Icecrown, siège du Trone de Glace, où les morts-vivants ont rassemblé toutes ses forces.


I
L’abomination faucha deux des soldats dans un bruit mou. Plus rien à faire pour eux. Une sorcière lança une Lenteur, qui permit à d’autres guerriers de prendre la créature en tenaille.
Veriden se concentra sur celui que l’abomination venait de frapper d’un coup de hachoir, et murmura une brève prirère. Il y eut une lueur jaune, et les blessures du soldat se refermèrent. Criblé de coups, le mort-vivant finit par tomber. Du coin de l’œil, Veriden vit les cadavres des deux fantassins qui commençaient à se relever… Une dissipation de masse brisa leurs os et renvoya leurs corps au repos. Il chercha des yeux le nécromancien et lui expédia un Chatiment. L’homme subit le choc de plein fouet, et la sorcière en profita pour l’achever.
Au-dessus d’eux, une gargouille se débattait dans les Entraves aériennes d’un faucon-dragon. En moins de quinze secondes, elle fut broyée, et ses morceaux retombèrent sur le champ de bataille. Le chevaucheur vira au nord, vers la base elfe de la nuit que des Couatls surgis de Dalaran étaient en train de harceler.
Au sol, Veriden vit son frère Retan charger vers un démon des cryptes, bouclier en avant. Veriden murmura un mot de pouvoir, et les énergies de la Lumière se concentrèrent pour le renforcer. L’ex-nérubien mordait, griffait et lançait des insectes à l’attaque, mais Veriden pouvait soigner les blessures beaucoup plus vie que le mort-vivant ne les infligeait. L’araignée s’effondra dans son sang vert.
Autour d’eux, les elfes de sang commençaient à prendre le dessus. Le seigneur de l’effroi qui commandait l’assaut avait déjà battu en retraite, et les morts-vivants furent définitivement repoussés quand un choc de flammes spectaculaire du prince Kael fit sauter les chariots à viande qui bombardaient les tours.
« Bravo petit frère, lança Veriden. Tu te bats de mieux en mieux.
- Va t’occuper des blessés au lieu de me flatter, sourit Retan.
Le prêtre se penchait vers un archer blessé par une goule, quand une nouvelle secousse fit trembler le sol. Dalaran était à plusieurs kilomètres, et pourtant ils la sentaient jusqu’ici. Qu’est-ce que les nagas pouvaient bien être en train de libérer ? En tout cas, ce fut la dernière secousse. Une heure plus tard, les nagas et les elfes de la nuit étaient partis sans laisser de traces.

« Mouvement les gars, lança le lendemain le lieutenant Sunrider avec un grand sourire.
- Où on va ?
- A Dalaran. Les troupes de l’Alliance sont entrées la ville ce matin. Le Fléau a été repoussé, et c’est grâce à nous. Voilà qui devrait nous attirer un peu de considération de ce crétin de raciste de Garithos… »

Une semaine plus tard.

« Il a fait QUOI ?
- Il a arrêté le prince Kael et toutes ses forces, répéta Veriden sans parvenir à maitriser sa voix. Pour trahison avec les nagas. Et ca risque d’être bientôt notre tour.
- Mais qu’est-ce que c’est cette histoire ? fit son frère avec colère.
- Garithos a envoyé Kael et des dizaines d’entre nous en mission suicide face à une armée de morts-vivants. Les nagas lui ont permis de gagner quand même, mais Garithos les a tous enfermé, et va sans doute les faire exécuter.
- Mais ça n’a aucun sens. Les soldats de Kael n’y sont pour rien, sans parler des civils. Ca n’a rien à voir avec nous !
- Et pourtant il y a des gardes armés au bout de l’allée. »
Ils étaient une dizaine d’elfes dans la maison, dans une rue désolée des ruines de Dalaran. Il y eut un long silence.
« Qu’est-ce qu’on peut faire ? demanda une jeune femme avec une armure de cuir.
- Pas grand chose… répondit Retan. On n’ a nulle part où aller. Il n’y a aucun des notres autour de Dalaran.
Les notres avait-il dit. Veriden sentit un frisson de rage et de peur l’envahir. Est-ce qu’on en était arrivé là ?

Ils attendirent plusieurs heures, jusqu’au coucher du soleil. Et puis il se mit à y avoir des bruits dans les rues inférieures. Des bruit de lutte. Les elfes avaient dressé l’oreille.
« Qu’est-ce qui se passe ? demanda une petite fille.
- On dirait qu’on se bat, répondit Retan.
- Mais qui se bat ?
- Je vais voir, décida Meïane, la jeune femme.
- Trop dangereux, répondit un homme âgé. Les gardes vous tueront si ils vous voient.
- Si ils me voient, répondit-elle avec un sourire mauvais. Elle se glissa par la fenêtre et se fondit dans l’ombre.
Veridan se demandait si elle était sérieuse. Même si elle était discrète, elle n’était pas invisible. Pourtant elle revint au bout de vingt minutes.
« J’ai vu Sunrider. Lui et les autres Lieutenants sont en train de rallier tout le monde. Les nagas les ont délivré, et ils ont ouvert un Portail qui va nous permettre de filer d’ici.
- On peut tenir face aux forces humaines ?
- Pas ici, répondit Veridan. Ca a l’air d’être la pagaille et Garithos nous tombera dessus avant qu’on ai pu s’organiser. De toute façon, il y a trop de non-combattants parmi nous.
Il y eut un bref silence.
- Il n’y a pas d’autre solutions ? demanda le vieil elfe.
- On n’a plus le choix. Notre peuple doit partir ou subir un nouveau massacre. C’est la guerre là-dehors»
Effectivement, ils entendaient les sonneries de repli des troupes de l’Alliance.
Les elfes de sang sortirent prudemment des barraquements.
« Il reste des gardes, murmura quelqu’un.
- Par pour longtemps.
- Je m’en charge, déclara Meïane en avançant. Vous, faites sortir les autres elfes de leurs maisons. »
Veriden lui emboita le pas, refusant de la laisser seule. La sortie était barrée par deux humains, en armes et armure. Mais ils leur tournaient le dos, et ils écoutaient la bataille en contrebas.
L’unique coup que l’un d’eux parvient à donner s’écrasa contre le bouclier que Veriden avait invoqué autour de l’elfe. Bon sang, elle était douée.
« Impressionant, dit-il avec sincérité.
- Merci, sourit-elle.
Leurs regards se croisèrent, et ils se regardèrent, immobiles, durant quelques secondes.
- Au portail. »

II
Les elfes de sang et les nagas sont parvenus à retenir les forces de Garithos jusqu’à ce que leur peuple ait pu fuir par le Portail, qui a été refermé. Provisoirement en sécurité, les elfes passent maintenant leur première nuit dans un désert rougeatre.

Cet endroit n’était pas naturel, se dit Veriden en se réveillant. Tout était si mort… comme si il y avait eu un cataclysme. A coté de lui, Meïane dormait encore. Il se leva doucement, et sortit de la tente quelques minutes plus tard.
L’aube était proche, mais la teinte rouge du ciel était déjà visible. Il n’y avait aucune trace d’animaux, et la végétation se résumait à d’énormes champignons rouges. Des bouts de rocs déchiquetés flottaient dans l’air, sans que rien ne les fasse aparemment retomber.
« Déjà réveillé ? s’étonna Retan en arrivant derrière lui.
- Toi aussi.
- Oui mais je n’avais pas de jolie fille dans ma tente.
Veriden rougit.
- Plus sérieusement, reprit son frère, j’ai interrogé des nagas. Cet endroit s’appelle la Péninsule de Hellfire [des flammes infernales en version franscisée].
- Hellfire... marmonna le prêtre. Hellhole* oui ! Il n’y a rien ici. Pas d’animaux, pas d’arbre, rien que des champignons rouges et des gouffres sans fond. Et en plus ça ne m’apprend rien. Tu as déjà entendu ce nom-là ?
- Non, admis Retan. Les elfes de la nuit venaient de Kalimdor, mais je n’ai même pas l’impression qu’on y soit. Il a du se passer quelque chose ici. Je ne vois pas comment la nature aurait pu créer un endroit pareil.
*Hellhole : expression anglaise signifiant quelque chose comme « trou paumé »

Ils parcoururent des yeux la plaine dévastée.
« Tu as pensé à Eïdriss ? fit Retan.
Eïdriss était leur plus jeune sœur et le dernier membre de leur famille. Leur père et leur sœur ainée étaient morts en combattant le Fléau, et leur mère avait été massacrée en même temps que le moitié de Quel’thalas. Eux trois avaient survécu, et à leur départ pour retrouver l’Alliance, les deux frères avaient provisoirement placé Eidriss dans un des innombrables refuges de Quel’thalas ravagé.
Veriden hocha la tête
- Evidemment. Il n’était pas prévu qu’on parte plus de deux ou trois mois. Il soupira. Quoi qu’il arrive, il faudra qu’un de nous retourne s’occuper d’elle.
- Aller, vient. Le camp ne vas pas tarder à réveiller, et on aura sans doute une longue route à faire dans notre petit coin de paradis. »
Alors qu'est-ce que ça serait en enfer, se dit sombrement le prêtre.

III
Deux mois plus tard. Les nagas et les elfes de sang avaient poussé le Fléau devant eux et étaient parvenus jusqu’au dernier bastion du Roi Liche. Des morts-vivants étaient arrivé de Lordaeron et étaient parvenus à débarquer, mais l’arrière-garde des elfes les avaient retardés suffisamment longtemps pour qu’ils ne se puissent pas participer à la défense. Il n’y avait plus qu’à conquérir les quatre obélisques d’Icecrown pour pénétrer dans le Pic, et leurs forces pourraient éliminer le Roi Liche et la totalité des morts-vivants avec lui.
Malheureusement, ça ne se passait pas bien.

« Veriden Dawnstrider, sixième phalange, souffla-t-il en arrivant dans la tente d’état-major.
- Au rapport ?
- Les morts-vivants nous ont submergés. Ils ont fortifié l’obélisque et sont repartis à l’attaque. La moitié de nos hommes sont morts et nous avons du abandonner nos positions. Nous n’avons vu aucun signe de la force naga.
- Le capitaine Moonwatcher ?
- Mort. Un trio de Destructeurs l’a abattu avec d’autres lanceurs de sorts. »
Le général se dirigea vers la carte, d’un air résigné. Des jetons bleus, rouges et cyans indiquaient la progression des forces d’assaut. Quelques heures plus tot, elles recouvraient le quart d’Icecrown et deux obélisques. A présent, l’officier faisit reculer les derniers points rouges à proximité de l’obélisque occidentale
« Nous ne pouvons plus faire grand chose, dit-il aux autres commandants. Nous avons perdu le contact avec les nagas du nord. Nous ne pouvons plus attaquer l'obélisque sans eux, en tout cas pas la garder. Et le Fléau doit leur tomber dessus en masse.
- Je suis d’accord. Il faut envoyer nos dernières réserves au nord-est pour essayer de rétablir le contact avec eux. Et si ça ne marche pas… »
Veriden sortit de la tente et n’entendit pas la suite.
Il se pencha vers certains des blessés du camp de base et fit de son mieux pour soigner leurs blessures. Il se dit que ceux-là avaient de la chance d’avoir été ramenés. Les morts-vivants ne faisaient pas de prisonniers.
Soudain, il y eut une immense vague de puissance qui déferla depuis le pic au centre de la vallée. Veriden se releva d’un bond. Il n’avait jamais rien senti de pareil. Et c’était dangereux… Mortellement dangereux.
« Qu’est-ce que c’est ?! s’exclama un mage.
- Le signe qu'on a échoué, cria Veriden. Il faut partir. Vite ! »
Les officiers l’avaient senti aussi, et criaient déjà les mêmes ordres. Ils avaient perdu. Ils avaient eu une occasion irremplaçable de détruire d’un seul coup le Fléau, de venger Quel’thalas et de libérer le monde d’un mal incommensurable. Mais le Fléau était victorieux, et maintenant venait le commander un être d’une puissance incomparable. Assez, se dit-il. La seule chose qui importait était de partir de là.

Finalement, ils avaient réussi à s’enfuir. Le Fléau ne les avait que mollement poursuivis, que ce soit parce qu’il les dédaignait ou parce que le Roi Liche ne voulait pas se lancer dans un nouveau combat, et la plupart des survivants avaient pu regagner la cote. La défaite était terrible, mais ils avaient évité désastre plus grand encore.
Mais Veriden cherchait quelqu’un.
« Doran ! cria-t-il.
Le ranger leva les yeux, et pendant un instant, parut ne pas le connaître.
- Veriden. Content de te revoir en vie.
- Tu es dans la coordination. Est-ce que tu sais où est mon frère ? Je crois qu’il était à Dragonblight [région du sud de Northrend] avec le second groupe de la troisième phalange.
Doran réfléchit une seconde. Son visage s’attrista.
- C’est la force qui tenait la côte où Arthas a débarqué. Un groupe de rescapés nous a rejoint mais, Veriden, je suis désolé… je l’aurai reconnu si il en avait fait partie. »
Non. Veriden sentit le froid de Northrend le glacer. Il pria pour qu’au moins, le corps de son frère connaisse le repos et ne serve pas dans les rangs des morts-vivants.
« Qu’est-ce que tu comptes faire ?
Bonne question, se dit le prêtre. Retan était mort. Il n'avait plus de famille. Plus que Eidriss, se dit-il.
- Je vais rentrer à Quel’thalas, décida-t-il.
- Tu es sur ? demanda Doran. L'Outreterre n'est pas si mal tu sais. Ca n’est pas partout comme à Hellfire.
- Tant mieux si ça te convient, répondit Veriden. Mais Quel’thalas, est notre terre ancestrale, et puis, c’est là qu’est ma sœur. Rien de ce qu’il y a dans ce monde mort ne me manquera. »
Sauf peut-être Meïane, s’abstint-il d’ajouter.
Le ranger hocha la tête. « Tu veux que je transmette un message à quelqu’un ?
Veriden ouvrit la bouche, mais après tout, il se ravisa.
- Non. merci. »

Il se dirigea vers un des navires. A Lordaeron, il prendrait la route de Quel’thalas. Il retrouverait Eidriss… et verrait ce qui pourrait bien arriver au reste de son peuple.

Stratego
Brisesort
Brisesort

Nombre de messages : 128
Age : 28
Localisation : Theramore
Date d'inscription : 11/02/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sérindë Calaheraë

Message  Sérindë le Mer 13 Aoû 2008 - 14:12

Sérindë Calaheraë
Carry on - Angra

Statut: n'est plus une fille de Quel'thalas

Titres:
Paladin et Anardil de la Lumière

Famille:
- Thème musical des Calaheraë: La sarabande d'Haendel -
Les Ducs Calaheraë, nom signifiant "seigneurs de la Lumière" dans l'une des langues archaïques thalassiennes, à comprendre selon le sens "Seigneurs au service de la Lumière",
- le duc Astaldo Calaheraë et la duchesse Tinuviel Calaheraë, ses parents, tous deux paladins de la Lumière et dignitaires de la société de l'ancienne Lunargent, décédés pendant le sac du Quel'thalas par le Fléau,
- la duchesse Firiel Calaheraë, sa soeur aînée ayant hérité du titre a la mort de leurs parents, paladin de la Lumière, commandant du régiment des "Vétérans d'Hyjal", offre actuellement son épée et ses hommes dans la campagne de Quel'danas,
- le Grand Prêtre de l'ombre Loendryl Calaheraë, son frère cadet.
Il ne reste rien de la grandeur des Calaheraë, leurs terres furent dévastées, leur famille massacrée, leur fortune et leur influence envolées. Seuls demeurent le souvenir de leur gloire et leur réputation.

Vie privée:
Sérindë vit en couple avec Synwyn Stellen. Bien que d'abord souvent considéré avec un amusement un peu hautain, leur couple tint bon et parvint à surmonter les apriori allant de paire avec leur homosexualité. Elles résident actuellement dans une petite maison coquette a Quel'drassil où elles se battent pour savoir combien de pièce doivent être remplies d'armes et armures et combien doivent être remplies de livres et parchemins. Maison qui se transforme en véritable ménagerie depuis que Syny adopte tous les animaux possibles et imaginables.
Un mariage était prévu pour cet été...
(maj) Sérindë est de retour au bercail depuis quelques temps. Le couple attend qu'elle ait eu le temps de récupérer et de se rétablir avant de reparler de mariage.

Description Physique:
Une soyeuse et chatoyante chevelure rousse arrivant au bas du cou, de grands yeux bleus pales, une peau de lys remarquable, Sérindë a tout de la noble paladin elfe qu'elle est. Du moins avait. Peu de temps avant sa disparition, son visage avait commencé a se creuser, sa peau était devenue blême, ses cheveux rêches. Son corps autrefois athlétique et convoité s'est mue en une chaire osseuse et maladive. Reste à savoir dans quel état elle sera retrouvée.
(maj) Durement touchée par la malédiction de chair d'albâtre, Sérindë fut secourue à temps pour ne pas sombrer. Elle demeure malheureusement toujours d'une pâleur mortelle et sa chevelure autrefois d'un roux éclatant est maintenant absolument blanche. Elle la cache avec pudeur sous des chapeaux ou des capuches, espérant que les effets finiront pas s'estomper. Elle demeure physiquement affaibli mais reprend des forces jour après jour.

Description mentale et morale:
(maj) Déterminée, combative, parfois irascible, Sérindë a fait ses preuves en tant que meneuse d'hommes et leader malgré son très jeune âge. Extrêmement exigeante envers les autres, encore plus envers elle, elle ne s'autorise aucun droit à l'erreur ce qui entre souvent en conflit avec sa jeunesse et son inexpérience. La jeune paladin se met souvent énormément sur les épaules, plus qu'elle n'est capable de le surmonter sans dommage sur son mental. Elle doit à cette sale habitude plusieurs pétage de plomb et mini-dépression dont le dernier failli pratiquement la faire céder à l'appel du Fléau lors de son enlèvement par la nécromancienne Nébiras.
Malgré ses humeurs parfois difficiles, Sérindë est pourtant une jeune femme profondément généreuse et dévouée, prête à sacrifier beaucoup d'elle même pour venir en aide aux autres.
Aujourd'hui, la Sin'dorei tente de se poser et de prendre du recule sur son rôle et la manière dont elle l'aborde, consciente que si elle reproduit les schémas du passé, son avenir et celui de ses proches est funeste. Elle aborde un grand travail spirituel et d'introspection.

Background:
Sérindë a un parcours particulièrement chaotique. Seconde née de sa génération dans la prestigieuse famille Calaheraë, elle suit dès son plus jeune âge une formation aux arts de la guerre. Après une enfance assez classique, elle s'avère une talentueuse écuyère et de plus très à l'aise dans les milieux mondains. Adolescente, elle fera rapidement parler d'elle dans la haute société de Lunargent pour être une jeune demoiselle belle, bien éduquée et à l'esprit fin là où sa grande sœur Firiel était jugée un peu trop rustre à force d'aller jouer les héroïnes chez les Humains. Très explicitement la préférée de ses parents, Sérindë était toujours plus valorisée que Firiel et que Loendryl dès qu'il s'agissait des jeux de la cours. Particulièrement arrogante et égocentrique, elle adore être au centre de l'attention et est parfaitement satisfaite d'être la vitrine des Calaheraë. Plus officieusement, Sérindë était surtout réputée pour être une traînée remarquable dont la langue acérée n'était pas destinée qu'aux reparties.

Sérindë adore sa grande sœur, elle l'admire et certainement la jalouse, elle qui demeure une héroïne au cœur brave pour tous, elle qui combattit courageusement les Orcs, les Trolls et tous les monstres peuplant le monde. Elle déteste en revanche Loendryl qu'elle considère comme un petit être fragile et inutile et se plaît à être une grande sœur atroce.

La vie de Sérindë prend un tour inattendu lors du sac de Lunargent par le Fléau où la jeune écuyère voit son chevalier, Dame Eldalòte, tomber en venant à son secours. Comptant parmi les rares survivants, Sérindë ne quittera plus le combat, cherchant à se pardonner la mort de la femme qui s'était sacrifiée pour elle et à oublier la douleur d'avoir perdu tous ses êtres chers. Elle mènera, et ce pendant des années, une vie totalement ascète faite uniquement de dévotion et de combat, jugeant qu'elle n'avait pas été prête car elle avait passé trop de temps dans la débauche des orgies.

C'est alors que les rumeurs de la survie du Prince Kael'thas commençait à se répandre que Firiel revint de Kalimdor à la tête d'une troupe de combattants Elfes se faisant appeler les Vétérans d'Hyjal. En effet, l'aînée des Calaheraë partie avec l'expédition de Jaïna Proudmore était parvenue à organiser un voyage de retour pour les Quel'dorei désireux de partir à la recherche d'éventuels survivants en Quel'thalas. Sérindë décide de les suivre lorsqu'ils offrent leurs lames au Prince Kael'thas dans sa quête.

La jeune femme demeurera toujours discrète et dans l'ombre de sa grande soeur, qui après tout était l'héroïne de la famille. Celle-ci prouvera bien vite sa valeur et sera remarquée par Kael'thas. Lors de la trahison de Garithos, les Vétérans d'Hyjal furent de ceux qui couvrir la fuite vers l'outreterre. C'est ici que le chemin de Sérindë se détourna de celui de sa sœur. Sérindë demeura en Azeroth et parvint à rejoindre Lunargent pour y attendre le retour hypothétique du sauveur tandis que Firiel le suivit en outreterre sous les conseils de sa petite sœur. Sérindë ne se pardonnera jamais entièrement d'avoir convaincu Firiel de suivre Kael.
***à suivre***
Wink
avatar
Sérindë
Prince
Prince

Nombre de messages : 812
Date d'inscription : 07/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Caiomhe Sparklight

Message  Sérindë le Mer 13 Aoû 2008 - 14:13

Caiomhe Sparklight

Statut: disparue, enlevée

Famille:
Les comtes Sparklight, aussi connus sous les noms de Sparkinglight et Sparklelight, progressivement condensés sous sa forme la plus simple devenue leur nom usuel. Famille de tradition arcaniste notable sous l'ancienne Quel'thalas, ruinée et décimée au cours du sac de Lunargent par le Fléau. Il n'en reste que le frère aîné, la plus jeune sœur Caiomhe et une demeure petite mais luxueuse à Lunargent.

Description:
*à venir*
avatar
Sérindë
Prince
Prince

Nombre de messages : 812
Date d'inscription : 07/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Aislin Aicanáro

Message  Sérindë le Mer 20 Aoû 2008 - 13:38

Aislin Aicanàro

Statut:
Arcaniste de l'arcane sanctum de Quel'drassil
Professeur en Astromancie

Apparence:
Aislin est une Sin'dorei approchant la trentaine (équivalent humain), bien propre sur elle. Sa belle chevelure brun-clair est surmontée d'un sage chignon, son regard vert est toujours d'un calme olympien et parfois à la limite de l'inquiétant. Son corps est fin et joliment proportionné. En somme, elle est une arcaniste Elfe assez classique en dehors de sa taille légèrement supérieure à la moyenne.

Famille:
Aislin ne parle jamais d'elle ni de ses origines.

Profession et savoir-faire:
Arcaniste généraliste de formation, Aislin a touché à de très nombreux domaines que cela soit le froid, l'arcane pure, le démonisme ou l'astromancie. Elle n'excelle dans aucun domaine mais en a probablement chatouillé la grande majorité. Récente promotion comme professeur en astromancie à l'arcane sanctum de Quel'drassil.

Réputation:
On raconte beaucoup de chose sur cette discrète demoiselle qui fréquente telle une ombre l'arcane sanctum de Quel'drassil depuis un bon moment, mais on en sait finalement très peu. La rumeur a plus sa place que la réalité dans ce qui se dit d'elle. Ce n'est que depuis sa toute récente promotion qu'elle commence à réellement exister en dehors des histoires de ceux qui l'avaient croisée sans réellement pousser plus loin. Parfois charmante et avenante, parfois glaciale et effrayante, personne n'arrive réellement à se mettre d'accord sur qui elle est réellement. Son passé est un trou noir et jusqu'à présent, toute question gênante et/ou privée à été évincée avec délicatesse mais fermeté. Aislin peut rapidement faire froid dans le dos quand elle se considère "en service" arborant alors une neutralité frôlant l'insensibilité.
L'arrivée de Nwalca, avec qui elle aurait partagé le même maître de magie fut un temps, n'a fait que rajouté à la confusion autour d'Aislin. Nwalca n'hésite pas à étaler au grand jour leur relation un peu 'originale' ce qui ne plaît visiblement que très moyennement à l'astromancienne.

Note:
Ce reroll a principalement valeur de PNJ et n'a aucun genre d'autorité à Quel'drassil. Il a principalement vocation à rajouter une petite personnalité à l'île et au sanctum.
avatar
Sérindë
Prince
Prince

Nombre de messages : 812
Date d'inscription : 07/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anciennes fiches de personnages des Fils de Quel'Thalas

Message  Aelwine le Lun 15 Sep 2008 - 3:22

Prénom/Nom/Titre
Aëlwinë "Sombresang"

Situation actuelle:
S'ennuie ferme à Lune d'Argent, mais reste en armure au cas où.

Informations techniques:
Elfe de Sang
Dispensatrice de Jugement
Cheveux roux, yeux rouges, peau pâle (non naturel)
Taille moyenne, aussi musclée qu'une EdS peu l'être.
D'un âge moyen mais incertain. (30-40ans humain)

Famille:
Deux parents, CHevalier et Traitres au Quel'Thalas (prénoms indéfinis, si volontaires pour jouer plus tard des Chevaliers voués à une mort certaine, signalez vous ^^)

Profession et Savoir-faire:
Paladin donc, et mineur/joailler.
Langues : Thalassien, Commun (orc), commun (ally), Démoniaque et Draconique
Savoir faire : aucun particulier.

Background:
[Je l'écrirai quand je l'aurai terminer entièrement]
En bref, ce qui est facile à connaitre :
-C'est un chevalier de sang, dévouée à la reconstruction du Quel'Thalas, son rôle principal ayant été de rendre les Jugements de l'Ordre à la pointe de l'épée. Auparavant (un siècle environ) elle travaillait pour le Kirin Tor et escortait les mages en vadrouille.
-Déchue de son rang et de ses possessions suite à la traitrise de ses parents, elle les a regagné suite à un acte méconnu, mais refuse de les récupérer tant que ses parents sont encore en vie.
-Pour des raisons inconnues, elle ne tire pas ses sorts du Naaru (enfin des restes que l'ordre possède...)
-Elle n'est pas des plus douée pour la magie (j'entends par là les sorts de sacré) en dehors des auras, et des sceaux, et du Jugement bien sur. (en gros elle sera jamais heal ^^) mais se débrouille très bien avec son épée à deux mains.

(J'écrirai la suite quand il sera pas 3h30 du matin ^^)

Pour ce qui est de :
-Vrai nom de famille
-Vie au Kirin Tor
-Rang
me demander In Game ce ne sont pas des informations faciles à obtenir.
avatar
Aelwine
Villageois
Villageois

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 01/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Loendryl Calaheraë

Message  Loendryl le Lun 29 Sep 2008 - 18:13

Loendryl Calaheraë



Apparence:

De taille moyenne (pour un Sin'dorei), Loendryl n'est pas très costaud physiquement, sans être pour autant complètement chétif.

Il y a quelques mois, alors qu'il venait tout juste de revenir à Quel'Thalas après plusieurs années d'absence, il avait pour habitude de porter des vêtements, bijoux et amulettes d'origine trolle, ne cachant pas les nombreux tatouages vaudou recouvrant son torse, ses épaules et son dos. Inutile de préciser que ça ne passait pas inaperçu à Lune d'Argent, et n'était pas forcément bien vu...
Au fil du temps, il est devenu plus attentif à son apparence, ne portant plus ses vêtements et artefacts tribaux en dehors des occasions rituelles.



Une longue cicatrice en travers de sa gorge pourrait être à l'origine de sa voix éraillée. Malgré sa voix abimée, Loendryl s'exprime d'une manière calme, parfois douce, mais le plus souvent dénuée d'émotion, même lorsqu'il est visiblement énervé ou contrarié.


Famille:

Loendryl est le frère cadet de Sérindë. Il ne manifeste pas de préjugé à l'encontre de Syny, qu'il considère déjà comme faisant partie de la famille.
Consulter la fiche de Sérindë pour plus d'informations sur la famille Calaheraë.


Profession et Savoir-faire:

Prêtre de l'Ombre (sans lien avec l'église des Ombres de Fossoyeuse).
Initialement formé par l'Eglise de la Lumière de Lune d'Argent, Loendryl a été envoyé vivre parmi les Trolls dès la fin de sa formation, et pour plusieurs années. Ses convictions se sont progressivement érodées à mesure qu'il était initié au vaudou, privilège plutôt rare pour un non-troll. Son Loa tutellaire est Samedi, gardien des cimetières et protecteur du repos des morts, ce qui ne le rend pas franchement tolérant à l'égard des réprouvés...

Parle courament le Zandali, avec l'accent et certaines formules caractéristiques des tribus de la côte ouest de Kalimdor.


Background:

Lorsque poussés par la défiance croissante des humains et leur rapprochement avec les réprouvés, les Sin'Doreis commencèrent à envisager de rejoindre la horde, dont ils ne faisaient pas encore partie, Loendryl venait à peine de terminer son noviciat en tant que futur prêtre de la Lumière. Il fit partie d'une petite poignée de "volontaires" désignés pour aller vivre parmi les communautés de la horde "à problèmes" -c'est-à-dire potentiellement hostiles- afin de préparer le terrain en les habituant progressivement à la présence des Elfes de Sang à leurs cotés. On l'envoya chez les trolls Proies-de-l'Ombre de Desolace.

N'ayant que des connaissances académiques mais pratiquement aucune expérience de la vie, ses préjugés et ses certitudes s'effondrèrent rapidement au contact de ses hôtes, dont il a en partie adopté la culture et le mode de vie au fil du temps, sans forcément mesurer l'ampleur des changements.

Après une longue absence, et pas loin d'un an après l'entrée officielle des Sin'Dorei dans la Horde, les relations se sont à peu près normalisées et Loendryl a fini par être relevé de ses fonctions. Ce n'est qu'à son retour à Lune d'Argent qu'il a pleinement réalisé à quel point il avait changé au cours de ses années d'absence. Durant les premières semaines, peut-être même des premiers mois, il s'est senti franchement largué parmi les siens...

Loendryl retrouva sa soeur Sérindë peu après son retour. Elle le présenta aux Fils de Quel'Thalas, qu'il rejoignit rapidement malgré les réticences (légitimes) de certains lorsqu'ils l'entendaient parler de sacrifices humains ou le voyaient crever les yeux des morts pour s'assurer qu'ils ne reviennent pas les hanter...
Il retrouva également ses amies d'enfance, et eut au cours des mois qui suivirent une longue relation avec l'une d'entre elles: Caiomhe Sparklight.



Leur rupture fut assez mouvementée, et suivie à peine quelques jours plus tard par le double enlèvement de Caiomhe et Sérindë.

Loendryl vit désormais avec Zaphira de Grapeshire. Il semble avoir trouvé un certain équilibre avec elle. A ceux qui semblent surpris par leur relation, il se contente de répondre en souriant que la Lumière et l'Ombre sont indissociables, que leur antagonisme n'est qu'apparent, mais reflète en réalité leur complémentarité, et non une quelconque opposition...

avatar
Loendryl
Ranger-officier
Ranger-officier

Nombre de messages : 291
Localisation : dans l'Ombre
Date d'inscription : 15/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Nwalca Ar'Amanwë

Message  Loendryl le Lun 29 Sep 2008 - 18:24

Nwalca Ar’amanwë



Apparence

Nwalca est une Sin’dorei d’une taille très nettement supérieure à la moyenne, au teint extrêmement pâle (à la limite de l'albinisme), à la voix suave et aux cheveux de jais. L’intensité du vert de ses yeux semble trahir une addiction particulièrement marquée à la ponction de mana.

Elle a la manie de chanter des comptines pour enfants dans les situations les plus décalées et de se mordre la lèvre inférieure jusqu'au sang.


Famille

Nwalca est la petite dernière d’une très vieille famille de haute lignée dont la réputation n’a rien à envier à celle des Borgia.
Notoirement dépravés, décadents, peut-être même physiquement dégénérés (vive l’engogamie et la consanguinité dans la haute aristocratie), les Ar’amanwë ont aussi eu la mauvaise idée de compter parmi les partisans de la première heure de Kael’Thas et de le rester jusqu‘au bout. Les très rares qui ne sont pas morts ou en fuite en Outreterre ou à Quel’Danas croupissent désormais dans les geôles de Lune d‘Argent.

La rumeur prétend que Nwalca aurait soudoyé les gardes de la prison où était détenue sa mère afin d'aggraver ses conditions de détention: transfert dans une cellule sans fenêtre où il est impossible de se tenir debout ou allongée, réduction des portions alimentaires, humiliations quotidiennes, etc. Elle est décédée très récemment en prison dans des circonstances douteuses.


Profession

Il y a quelques années, ses parents ont contraint tous leurs rejetons à abandonner leurs études en cours pour devenir mages de sang ou chevaliers de sang afin d'être plus conformes à l'idéologie dominante de l'époque. Nwalca, alors apprentie pyromancienne, s'est assez naturellement tournée vers le démonisme. Bien que cette réorientation ait été contrainte, elle semble désormais y trouver un certain plaisir.

Ces derniers temps, elle s'est aussi intéressée à l'alchimie et à la médecine profane (secourisme). Elle plaisante volontiers sur son goût pour l'anatomie et les cours de dissection.


Autres

Nwalca affiche des tendances sadiques très prononcées. Ceux qui l'ont vue faire des crises en public savent qu'elle est également epilleptique.

Son corps porte les marques de nombreux sévices qui semblent avoir duré longtemps et remonter à plusieurs années (enfance et adolescence).

Enfin, Nwalca a une mémoire eidétique. Elle dit souvent qu'il s'agit de sa "seule anomalie intéressante"...


Background

Nwalca n'a jamais fait parler d'elle jusqu'à il y a quelques mois. Elle semble avoir eu une enfance discrète, recluse et sans doute difficile jusqu'au jour où elle a été forcée à devenir mage de sang. Elle a alors du quitter son foyer, et a eu quelques temps le même maître de démonisme qu'Aislin Aicanàro. Celui-ci a connu un destin funeste quelques mois plus tard.

Au printemps dernier, la chute de l'ancien gouvernement de Lune d'Argent a précipité la déchéance de la famille, notoirement fidèle à Kael'Thas. La mère de Nwalca a été arrêtée, et des avis de recherche ont été lancés contre tous les autres Ar'amanwë. Tous ceux qui n'ont pu être appréhendés ont été jugés par contumace. Nwalca étant encore une simple apprentie, elle n’a eu ni le temps, ni l’occasion, ni les moyens d’afficher ses opinions politiques, ce qui lui a permis d’échapper à ce sort. Cependant, les terres, biens et titres de sa famille ont été confisqués par le nouveau gouvernement, et elle s'est subitement retrouvée à la rue, privée de tout moyen d'assumer ses goûts de luxe. C'est à ce moment qu'elle a frappé à la porte des Fils de Quel'Thalas...

Etait-ce un choix politique? Probablement! Après tout, les Fils soutenaient le nouveau régime et étaient donc en mesure de l'aider à récupérer son héritage... Elle n'a d'ailleurs pas caché ses intentions, et a clairement demandé au Haut-Arcaniste Anethor Blackwood puis au Légat Kaltezar de Grapeshire de l'aider. Après tout, elle n'avait rien fait de condamnable, et les autres membres de sa famille avaient tous été privés de leurs droits, ce qui faisait d'elle l'unique héritière...
Mais Nwalca a par ailleurs tout fait pour montrer qu'elle était une recrue de valeur. Malgré ses défauts physiques, ses goûts de luxe et sa liaison tapageuse avec Aislin (qu'elle n'hésitait pas à maltraiter et humilier en public), elle s'est révélée extrêmement travailleuse, et n'a pas hésité à s'impliquer dans des opérations militaires lorsqu'on lui demandait, alors qu'elle avait été recrutée avec un statut de civile. Bref: elle semblait tout faire pour que les Fils ne regrettent pas leur choix...

A la fin de l'été, elle a accueilli la nouvelle de la mort de sa mère sans surprise, et même avec un plaisir assumé. Mais les personnes qui la connaissaient bien n'ont pas tardé à découvrir qu'elle était en proie à de nombreux doutes. C'est au cours de cette période qu'elle semble avoir cessé de considérer Aislin comme un simple bien de consommation jetable, et s'être réellement attachée à elle, même si leur relation semble toujours assez particulière.



Très récemment, grâce à l'appui de Kaltezar, ses prétentions à l'héritage des Ar'Amanwë ont enfin abouti.
Une partie du domaine hérité de ses parents est inexploitable depuis l'attaque du Fléau: terres traversées par la malebrèche, manoir dans la partie ouest de Lune d'argent, etc. Cependant, cela est largement compensé par sa situation de dernière héritière des Ar'Amanwë, permettant de ce fait à Nwalca de récupérer également les titres, biens et terres de ses oncles, tantes et cousins en plus de ceux de ses parents.

En dehors de son travail pour l'Arcane Sanctum de Quel'Drassil, l'essentiel de son temps libre est donc désormais occupé par la consultation des actes de propriété, des relevés comptables, cadastraux et démographiques afférents aux terres et biens qui lui reviennent, ainsi que par des visites de terrain sur les différents sites concernés, afin de planifier les investissements destinés à accroitre la rentabilité de son domaine et de diriger les travaux de restauration de son hôtel particulier en ville et son manoir de campagne.



___________________

Nwalca Ar'Amanwë
Ordre Discipline Cruauté
avatar
Loendryl
Ranger-officier
Ranger-officier

Nombre de messages : 291
Localisation : dans l'Ombre
Date d'inscription : 15/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anciennes fiches de personnages des Fils de Quel'Thalas

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum