[Campagne Pre-Legion] La défense de la Clairière de Tirisfal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Campagne Pre-Legion] La défense de la Clairière de Tirisfal

Message  Atia le Sam 27 Aoû 2016 - 22:25

Soutien à la frontière est de la Clairière de Tirisfal
26 août 36

Ce jour, l’État nous donna l’ordre de nous mettre en route pour la clairière de Tirisfal pour soutenir les reprouvés. En effet, la frontière avec les Maleterres était assaillie par des démons dont on ignorait la provenance mais qui visiblement menaçait les défenses reprouvées et tentaient de prendre Fossoyeuse en étau. C’est sans dire que nous nous sommes mis en route en hâte avec tout le matériel possible vu les délais pour aider nos alliés. La Horde et Azeroth devaient rester unis plus que jamais et l'entraide indispensable contre cet ennemi déterminé.

Arrivés à Fossoyeuse par l'Orbe de transport, nous avons été accueilli par un éclaireur réprouvé en armure verdâtre. Il nous annonça que les démons avaient submergé les défenses des Maleterres de l'Ouest en quelques heures et tentaient maintenant de prendre la frontière. Fossoyeuse, occupé à défendre les terres de Hautebrande, peinait à envoyer des renforts. Lune-d'Argent et les croisés étaient donc sollicités pour tenter d'empêcher cette dangereuse brèche. C’était là, la raison de notre présence. Sur le chemin, cependant, après quelques heures de chevauchée pour rejoindre la frontière, quelque chose attira l’oeil de certain, une présence, un quelque chose tapis et nous avons vite identifié des démons dans les bois. La troupe bifurqua pour les attaquer à pleine charge à dos de monture et nous avons balayé cette avant-garde. Cependant, leur présence était inquiétante, la frontière avait déjà été submergée?

Arrivés en hâte vers celle-ci, nous avons constaté avec un certain soulagement que l’on s’y battait encore, hélas la situation était mauvaise et les renforts n’étaient clairement pas de trop. Les deux niveaux de rempart étaient assaillis, ceux filtrant de la première porte rapidement engagée par les défenseurs de la deuxième porte. L'équilibre des combats était des plus précaires. Nous avons encore accéléré l’allure pour venir nous joindre au combat en nous portant sur le flanc droit de l’ennemi. Notre intervention prit quelque peu les démons par surprise et donna du temps à l’artillerie reprouvé d’ajuster des tirs contre les forces arrières qui se massaient dans le goulot d’étranglement des remparts. Peu à peu, le combat semblait trouver une issue favorable pour la Horde. Après des heures d’affrontements, reprouvés, croisés et sin’dorei parvinrent à repousser la Légion qui refluèrent vers les Maleterres et Andhoral. Nous étions tous épuisés mais vainqueurs.

La victoire acquise, le commandant reprouvé, nous expliqua que les démons étaient passés par Alterac pour remonter sur les Maleterres de l’Ouest, discrètement, avant de lancer un assaut éclair particulièrement brutal sur Andhoral. Ils semblaient vouloir débloquer la situation à Hautebrande en tentant cette opération de contournement. Mais l’attaque sur la frontière avait échoué et il était temps de riposter avant que l’ennemi ne se renforce. Le commandant reprouvé semblait de cet avis et attendant d’ultime renfort avant de lancer l'assaut. Il prépare déjà la contre-attaque sur Andhoral. Ce soir-là, la victoire fut notre mais loin d’être digne de se reposer, il y a encore beaucoup à faire.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne Pre-Legion] La défense de la Clairière de Tirisfal

Message  Atia le Mar 30 Aoû 2016 - 16:02

Soutien à la frontière est de la Clairière de Tirisfal 2e partie
28 août 36

La frontière fut parfaitement sécurisée après la bataille de vendredi, la légion testa bien le dispositif par de petites attaques mais sembla ne pas insister. Cela nous permit de préparer notre offensive à venir et d’attendre l’arrivée de nouvelles troupes en vue de notre offensive. Malgré cela, nous ne sommes pas resté passifs, des reconnaissances et de petites opérations de harcèlement et de guérilla furent organisé pour maintenir à notre tour la pression sur l’adversaire.

Finalement, les renforts furent présents et les troupes prêtes pour que nous attaquions Andhoral de notre côté tandis que la croisade d’argent s’était positionnée pour frapper depuis l’Est. Les troupes furent ainsi mise en marche, les troupes sin’dorei furent envoyé au sud pour ouvrir un troisième front après l’attaque des reprouvés et des croisés. C’est ainsi que nous nous sommes positionné prés du tombeau d’Uther, attendant que les combat début pour assaillir la ville et écraser notre ennemi dans un étau.

Notre approche fut donc méthodique, nous étions le front le moins nombreux et j’avais à cœur de préserver la vie des troupes du royaume. Notre premier adversaire fut donc une sorte de chauve-souris démoniaque que nous avons asservie par magie puis éliminé discrètement et nous nous sommes positionné à l’ombre d’une colline en attendant le signal de l’attaque. Le signal était somme toute très simple: des saboteurs avaient préparé des charges, leur détonation serait le moment de l’assaut. En attendant, des éclaireurs furent envoyés pour nous préparer à l’affrontement.

Le signal ne tarda pas à être donné et la série de détonations, particulièrement violent se fit entendre, ainsi que l’attaque par l’est et l’ouest. Je donnai l’ordre d’attaque et nous avons gravi la colline, nous plaçant en hauteur pour attaquer les portes de la ville depuis cette position. Les grand-gardes présentes subirent notre assaut à distance, abandonnant de lourdes pertes et les contre-attaques durent franchir la pente, nous donnant un nouvel avantage. Le combat se déroulait ainsi pour le mieux. L’ennemi était nombreux et déterminé mais nous avions de nombreux avantages dans ce combat. Cependant, une créature vint perturber ce bel équilibre.

Alors que nous repoussions sans trop de difficulté les gangregardes venues à notre contact, une sorte de créature ressemblant vaguement à une liche gangrenée apparue à la porte de la ville et commença à déchaîner sa magie contre nous, causant des ravages dans nos rangs. J’ordonnais d’abandonner la colline pour nous porter au corps-à-corps afin d’engager et acculer cette créature. Mais la porte était encore gardée de quelques gangregardes survivants et surtout la créature était bien décidée à ne pas nous laisser faire. Très vite, elle préféra prendre la fuite que de nous affronter alors que nous mettions les derniers démons à terre au niveau de la porte. Nous nous sommes alors mis immédiatement à sa poursuite, en vain.

Malgré cette cible échappée, nous sommes entré dans la ville et avons divisé nos forces en deux pour venir prendre en étau les dernières forces démoniaques, déjà engagées contre les reprouver et les croisés. La Légion était au bord de la rupture à ce moment-là du combat et la prise à revers acheva leurs forces. La ville venait d’être libéré de la Légion dont les derniers survivants fuirent vers les montages. Des battues furent organisées pour les éliminer et après les célébrations d’usage, nous fûmes libérés de notre engagement pour rentrer à Quel’thalas afin d’attendre de nouveaux ordres dans la lutte contre la Légion Ardente.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum