[Candidature reroll] Liria Aurore-Sanglante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Candidature reroll] Liria Aurore-Sanglante

Message  Noiana le Dim 29 Mai 2016 - 23:25


Informations techniques

Prénom : Liria
Nom : Aurore-Sanglante
Surnom :  -
Raison du surnom : -
Race : Sin’dorei
Age : 132 ans
Spécialité : Chevalier de sang
Alignement : Loyale - neutre

Caractéristiques physiques :

Taille : 1 mètre 74
Corpulence : Fine et athlétique
Couleur de peau : Halée par le soleil
Couleur de cheveux : Noir
Couleur des yeux : Vert olive
Vision (port de lunette) : -
Gaucher ou droitier : Droitière
État de santé (problème passé, présent ou à venir) : - à découvrir en rp -

Description

- Physique -
D’une taille menue comme la plus part de ses semblables, Liria possède une silhouette fine et athlétique, sculptée par des décennies d’entraînements militaires, dont la sèche musculature vient atténuer la volupté des formes propres aux Sin’doreis. Sur son visage se retrouvent les traits fiers et hautains propres à son peuple qui viennent souligner la splendeur des charmes d’une sin’dorei confiante et déterminée. Son regard d’un vert incisif, creusé par les cernes, s’encadre d’une peau doucement halée par le soleil. Sa longue chevelure d’un noir épuré, soigneusement attachée dans un chignon, finit de rendre ce faciès martial et emprunt de rigueur. La plupart du temps vêtue d’une armure de plaque noires bien entretenue, cette dernière affiche pourtant son ancienneté par les différentes traces de coups qui la visibles en de nombreux endroits malgré le tabard de l’ordre des Chevaliers de Sang qu’elle affiche non sans une hautaine fierté. Pour maintenir son tabard s’ajoute un solide et large ceinturon de cuir durcit dans lequel est glissée une discrète et courte lame à laquelle s’ajoutent une bourse ainsi qu’une besace contenant le nécessaire que tout soldat doit conserver à portée de main. Son équipement cache en réalité les innombrables cicatrices argentées qui sillonnent sa peau sont tout autant de preuves des décennies qu’elle a passée de bataille en bataille. Pour compléter ce dernier la chevaleresse porte également en bandoulière dans son dos une épée bâtarde, qu’elle manie à une ou deux mains ainsi qu’un bouclier dont elle se sert en complément en fonction des situations auxquelles elle fait face.


- Mental -
D’une nature martiale et solitaire, Liria observe l’état d’esprit d’une elfe ayant passée sa vie à la guerre. Rigoureuse, déterminée et à la limite de la vindicte, elle reste douée de principes qu’elle se refuse à sacrifier si bien que son existence semble être entièrement dévouée à la protection de son peuple. Personnage du présent et de l’action, Liria ne s’embarrasse guère de questions morales tant pour elle son engagement est immuable aussi elle n’hésite pas à plonger à pleines mains dans l’atrocité de la guerre afin d’accomplir son devoir. Son caractère solitaire et nomade en font un individu indépendant, insaisissable qui, toujours sur les routes, va là où la mène sa quête et qui n’hésite pas à remettre en question ce qui pourrait lui être imposé. Attachée à ses racines et ses serments, la chevaleresse voit dans la splendide Quel’thalas une patrie pour laquelle elle ira donner sa vie si cela lui est demandé. Cependant cela ne l’empêche pas de savourer la douceur de vie en partie retrouvée des Sin’dorei et de se laisser aller à quelques plaisantes activités lorsqu’elle n’est pas entrain d’oeuvrer pour son peuple afin de tenir au loin les sombres conséquences d’une vie passée sur un champ de bataille.

Profession et savoir-faire

Fille d’une la noblesse militaire thalassienne, c’est tout naturellement qu’elle a, dès son plus jeune âge suivie la route tracée, par ses aînés. Initiée à l’art de la guerre, elle rentra chez les Pérégrins puis après quelques décennies de service eut l’honneur de rejoindre la Garde Royale avant de rejoindre l’ordre des Chevaliers de Sang peu après sa création. Epéiste confirmée, Liria affronte ses adversaires en s’adaptant à chaque situations. Ainsi si elle semble favoriser l’offensif lorsqu’elle utilise son épée bâtarde elle est tout à fait capable de tenir coûte que coûte une position équipée d’un bouclier. C’est une combattante aguerrie, qui tire son expérience d’une vie entièrement consacrée à la défense de son peuple.

Background

En -96, au cours d’une douce nuit de l’hiver Thalassien, vint au monde Liria, dans la quiétude de la demeure familiale. Fille unique de Thalag et de Naïth Claire-Aurore, elle grandit dans le cadre rigoureux qu’il incombait à une fille issue de la noblesse martiale et arcanique Thalassienne. Tandis que les années et son enfance passaient elle apprit de son père, capitaine dans la Garde Royale , le maniement de l’épée et du bouclier dès que ce dernier la jugea en âge de porter les armes. Au même moment sa mère, officier émérite chez les Pérégrins, lui inculqua l’étiquette de la noblesse et l’art de la stratégie militaire thalassienne. Si les restrictions liée à son rang et son caractère affirmé firent qu’elle entra en conflit avec ses parents la jeune elfe en retira un fort sens du devoir envers le royaume. L’année de sa majorité, et comme le voulait la tradition familiale, elle rejoignit les rangs des Pérégrins afin d’acquérir l’expérience de terrain requise avant de pouvoir prétendre à quelques responsabilités sur le front. Elle y trouva ses aises, la vie de la caserne étant bien moins restreinte que celle qu’elle avait eu à subir au sein de sa famille. Rythmées par les escamouches contre les trolls aux frontières des bois thalassiens et les périodes d’attentes entre les missions, les décennies passèrent.

En -42, alors sous-officier, elle eu le loisir de prendre part à la formation des nouvelles recrues aux côtés desquels elle s’illustra lors d’une mission de secours d’une troupe de forestiers perdus en territoire troll. Ce fait d’arme lui offrit la possibilité rentrer dans les rangs de la Garde Royale. D’abord hésitante, bien trop attachée à la douceur de vivre des forestiers, elle finit par accepter sans doute sous les pressions de son père. Jusqu’à l’arrivée de la Horde en Azeroth, elle eu le loisir de s’habituer à la routine de la Garde, poste de prestige mais bien éloigné du front. Cependant lorsque les Orcs et les Trolls s’allièrent pour prendre à revers les armées Thalassienne la situation changea et comme la plupart des forces militaires de Lune d’Argent, elle fut envoyée au front. Sur place elle fit face à l’horreur de la guerre, bien loin de simple escarmouches contre les ennemis héréditaires de son peuple. Elle accomplit son devoir avec une volonté de fer, sans aucune pitié pour ceux qui attaquaient les siens, et s’illustra une nouvelle fois lorsqu’elle vint à la rescousse d’une troupe thalassienne séparée du reste de l’armée et qui était tombée dans une embuscade. En infériorité numérique, Liria parvint avec les cadets à surprendre les orcs et les trolls si bien qu'ils réussirent à percer leurs flancs et tenir la position tandis que les blessés et survivants étaient évacués.

Après la guerre elle fût décorée pour ses actions et prises d’initiatives initiatives durant le conflit bien que cela la laissa de marbre. Changée par ce qu’elle avait vécu, Liria se dévoua plus encore à son devoir si bien qu’elle finit par adopter une partie des préceptes qui l’avaient jusque-là rebutée. Une fois de plus les années s’écoulèrent dans une paix ternie par les affaires politiques du royaume et le départ de ce dernier de l’alliance avec les royaumes Humains et les clans Nains. Cela ne l’empêcha pas de profiter d’un calme chèrement acquis par les armes mais elle fût bien rapidement arrachée à cette quiétude lorsque une sombre rumeur de peste et de non-morts arriva aux portes du royaume. Contrairement à la majorité des siens qui, trop confiants dans les défenses runiques des terres thalassiennes, ne prêtaient que peu d’attention à ce qu’il se passait chez leurs voisins, Liria se prépara une nouvelle fois à la guerre.

Tandis que les réfugiés affluèrent, elle demanda à être envoyée auprès de la générale Coursevent pour participer au rapatriement de ces derniers et à la défense des frontières du royaume. C’est là qu’elle fit face pour la première fois à l’avancée implacable du Fléau. Alors que les batailles s’enchaînaient et les défaites s’accumulaient malgré quelques coups d’éclats des forces thalassienne, elle fût rappelée à Lune d’Argent par la volonté de son père qui usa de son influence pour faire revenir à lui sa fille unique. Malheureusement cela ne servit pas à grand chose, et après la mort de la générale, plus rien ne pût contenir les armées de non-morts. Ces dernières déferlèrent à travers les bois de Quel’thalas jusqu’à Lune d’Argent et débordèrent les défenseurs de la ville pour poursuivre jusqu’au Puit de Soleil. Sur l’ile de Quel’Danas Liria, en tant que membre de la Garde Royale, se tenait auprès du roi lorsque ce dernier fût tué par Arthas Menethil. Profondément marquée par l’échec de son devoir envers le royaume, la perte du puit et la mort de sa famille, elle passa les semaines suivantes dans un état second tandis que ses plaies se résorbaient.

L’arrivée du prince Kael’thas fût pour elle le signe que tout n’était pas perdu. Elle changea son nom en Aurore-sanglante puis suivit son prince en Outreterre tandis que les découvertes de ce dernier permirent à ceux qui se nommaient désormais Sin’dorei de commencer à restaurer ce qui leur avait été arraché. Dans les terres désolées d’où était arrivé la Horde elle fût de toutes les batailles, certaine d’oeuvrer pour le bien de son peuple. Lorsque le Prince lança l’assaut de la Couronne de Glace aux côtés des Nagas sous le commandement d’Illidan c’est tout naturellement qu’elle se rendit au Norfendre. Sur place ne l’attendait que le froid et l’étreinte de la mort, bien loin d’une potentielle vengeance et la justice pour les sin’dorei promise par son Prince. Grièvement blessée, elle revient en Quel’thalas sur un brancard tandis que Kael’thas retournait en Outreterre.

De nombreuses semaines passèrent avant que Liria soit de nouveau sur pied. Le changement entamé par la guerre contre la Horde quelques années plus tôt venait d’être achevé par cette cuisante défaite. Persuadée que la négligence des siens et que le mauvais commandement du Prince avaient causé la déroute des siens au Norfendre, elle se renferma sur ses principes et décida de ne plus suivre aveuglément ce qui lui était ordonné. Ce fût d’ailleurs à cette période qu’elle entama sa formation auprès de l’ordre des Chevaliers de Sang comme nombre de ses anciens camarades de la Garde Royale. En quelques semaines, elle parvint à maîtriser l’énergie du Naaru et avec une froide détermination fût victorieuse lors de l’épreuve qui était alors imposée aux recrues de l’ordre. Elle consacra les années suivantes à combattre les ravages du Fléau dans une croisade solitaire qui la conduisit des Terres-Fantômes jusqu’aux Maleterres, d’affrontement en affrontement contre les non-morts et ne revint en Quel’thalas que pour affronter la Légion lors de la bataille du Puit de Soleil.

Une fois le Puit restauré elle suivit les instructions de dame Liadrin et resta dans le royaume elfique pour défendre ses frontières, participant à la lente purification des terres souillées par le passage du Fléau. Lorsque vint l’appel de la Reine Banshee elle eu enfin l’opportunité de retourner au Norfendre. Au coeur de toutes les batailles, elle s’illustra de par son efficacité et son acharnement méticuleux à purifier définitivement toute trace du Fléau. Une fois la victoire obtenue sur le sommet du glacier de la Couronne de Glace, elle demeura sur place pour traquer les survivants du Culte des Damnés afin de s’assurer que plus jamais ils n’aient l’occasion de nuire. Les années passèrent et ceux qui la connaissaient finirent par la penser morte dans ces terres balayées d’un éternel blizzard. Cependant ses rares amis qui purent recevoir de rares missives savaient qu’elle reviendrait dès que cela serait nécessaire. C’est ce qui se produisit lorsque informée par une amie de longue date de la Purge de Dalaran, elle revint à Lune d’Argent pour prendre part à la mission de libération et de sauvetage des Saccages-Soleils emprisonnés dans la Cité Pourpre. Elle demeura en Quel’thalas avant de suivre dame Liadrin en Draenor afin de prendre part à la défense de Shattrath et aux différentes batailles contre la Légion Ardente.

Ce qu'on dit d'elle

"Le Chevalier Aurore-Sanglante vie par sa lame, et comme elle, son âme affutée à porter la Lumière au cœur des ténèbres." - Ildrys Aubéclat

Galerie


avatar
Noiana
Chevalier de Sang
Chevalier de Sang

Nombre de messages : 345
Age : 23
Date d'inscription : 03/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candidature reroll] Liria Aurore-Sanglante

Message  Veloce le Sam 18 Juin 2016 - 18:15

Bon. j'ai quelques présentations à parler, on va donc s'y mettre. *fait craquer ses doigts*

A force, tu es désormais habitué au comment la maison fonctionne, laissons donc la place à ma langue de vipère è_é

Bon, je serait sage. je n'ai pas grand chose à dire/ajouter à ta fiche. J'aurais aimer quelques détails sur ses moments durant les combats aux cotés de Sylvanas ainsi de son "comment" elle a survécue au Fléau a Quel'Danas, mais ce sont des "détails" que nous devrions pouvoir obtenir en RP. Je suppose (oui j'aime les détails, vous commencez à le savoir alors me faites pas chier ! *boude*).

Le fait d'avoir put te voir en rp avec d'autres permet d'en savoir plus sur le pourquoi une ancienne garde royale ait accepter de perdre et son statut, et son rôle, au sein de la gloire thalassienne, même si j'admettrais qu'elle passe pour une original vu son choix xD Enfin rien de "grave".

Néanmoins, pour le coup, j'aurais aimer un peu plus d'informations sur ses rapports avec les orcs et trolls (et réprouvés). Pour le coup, Liria aura vraiment subit les trois coup sur coups et je me demandais si cela avait eut une influence sur sa vision du monde et, surtout, de la Horde.

Sinon rien à redire et, même si tardivement, revienvenue par ici avec ce perso ^^ *range donc, pour la dernière fois, les tentacules de Lumière*

_________________
"Do not underestimate the Pride of a Lion... When it's protecting it's own." - Veloce Visrin

"Magic... Magic is everywhere. Stay silent. Open your ears. And maybe you'll be able to hear It's whisper..." - Shaona Dawnslayer
avatar
Veloce
Noble
Noble

Nombre de messages : 587
Date d'inscription : 20/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candidature reroll] Liria Aurore-Sanglante

Message  Noiana le Mar 21 Juin 2016 - 10:06

Et merci pour le retour V' !

Du coup pour te répondre, du moins le dire de façon claire. Comme il est possible de le lire dans la fiche à demi-mots et par effet d'enchainement c'est un perso qui se fiche du prestige, ce qui compte pour elle c'est de servir le Royaume. Donc quoi de mieux que d'être dans l'action pour agir ! À partir de là aussi elle se fiche des orcs, trolls et réprouvés tant que ça ne va pas à l'encontre des intérêts du Royaume.

Pour ce qui est de la survie à Queldanas et les combats au côtés de Sylvanas j'ai préféré le mentionner sans le détailler pour la simple raison qu'il y a des variations entre ce que l'on sait du lore et des campagnes de War 3 par rapport aux changements qu'il y a pu avoir par la suite avec WoW. Du coup vu que c'est une grosse zone d'ombre autant ne pas prendre de risques Smile
avatar
Noiana
Chevalier de Sang
Chevalier de Sang

Nombre de messages : 345
Age : 23
Date d'inscription : 03/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candidature reroll] Liria Aurore-Sanglante

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum