[Tanaan]La Campagne de Pongara

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Tanaan]La Campagne de Pongara

Message  Atia le Mer 28 Oct 2015 - 11:31

Bilan de la semaine du 21 au 28 octobre 35

Stock initial:
Vivres : 4085 thalers
Matériel : 900 thalers

Variation de stock:
Vivres : -150 thalers
Pertes : Total = 6780 thalers
consommation normale= 6300 thalers, consommation diverse = 480 thalers
Gains : Total = 6630, ravitaillement = 0

Matériel : 2930 thalers
Pertes : Total = 11700 thalers
Consommation normale = 2100 thalers, consommation opérationnelle = 9600 thalers, consommation diverse = 0 thalers
Gains : Total = 14630 thalers, ravitaillement = 0

Stock final:
Vivres : 3935 thalers
Matériel : 3830 thalers


Bilan : Les pillages que nous avons effectués dans le camp arakoas, bien que limités par l’absence de nos montures et de chariots, a permis de stabiliser nos stocks. Nous pouvons ainsi continuer de manger à notre faim et les fournitures, armes et armures prirent à l’ennemi nous permet de renforcer notre équipement de fortune en attendant de pouvoir réparer notre équipement régulier. Nous resterons donc à régime de ration complète pour reprendre des forces, même si la nourriture arakoa n'est pas la meilleure. Malheureusement nous n’avons pas énormément de baies et de fruit et la chasse a été particulièrement peu productive cette semaine vue notre environnement très hostile. Pour le matériel, nous restons au rationnement mais au moins nous pouvons à nouveau nous offrir un minimum d’efficacité à présent en entretenant notre équipement improvisé et l’améliorant avec quelques pièces prit à l’ennemi.

Légat Atia Silverswell

HRP : il ne nous reste qu'un malus celui du rationnement matériel soit -5 a notre spec.

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tanaan]La Campagne de Pongara

Message  Atia le Jeu 29 Oct 2015 - 15:48

La rumeur du retour des fils avait grossi, grossi dans le camp. Au début les gens n’y croyaient guère puis a l’aube, ils virent la bannière au milieu du camp d’Ost’Erinlyss et de plus en plus de curieux venaient voir si c’était vrai. Le petit camp des Fils étaient ainsi devenus une attraction où des curieux venaient voir les survivants. La majorité était parfaitement amicaux et fascinés, les Fils avaient rallié la plupart d’entre eux et ils étaient l’élément fédérateur de nombre de clans. À Vinhalon, les Fils avaient même formé le dernier rempart pour permettre à la majorité de se retirer! Seul les mercenaires semblaient n'en avoir absolument rien à faire quant aux ogres du “Marteau de l’Empereur”, ils étaient ouvertement hostiles à ceux faisant de l’ombre a leur maitre. Mais ils ne tentaient rien, après tout ils se méfiaient de ces créatures qui avaient survécu à la jungle sans matériel ni ravitaillement...

Pour les fils, c’était un vrai soulagement. Après des semaines dans un environnement hostile, ils avaient tous maigri et étaient marqués par les stigmates de ce voyage. Enfin, ils pouvaient dormir en relative sécurité et retrouvait un peu de confort : un lit, une tente, de la nourriture, de l’eau, de quoi se changer, se nettoyer et se rééquiper. Ils avaient de quoi se réjouir en attendant de reprendre les affaires sérieuses.


Retour au camp de la Horde
28 octobre 35

J’ai le ventre plein, j’ai dormi dans un lit, je suis propre et correctement équipé. Il faut reconnaitre que c’est une situation à laquelle je ne croyais presque plus au vu de ces dernières semaines mais, enfin, nous sommes sortis de la jungle et avons retrouvé les nôtres.

C’est hier à la tombée de la nuit que Vilppu décida de prendre le départ. La troupe se mit à marcher dans la jungle, avec notre guide nous indiquant les pièges, les dangers et les chemins sûrs à travers ce dédale végétal. Après quelques heures de marche, il nous mena à une zone moins dense et nous invita à continuer seul. Parmi nous, plusieurs se montrèrent méfiants et le poussèrent à continuer à nos côtés jusqu’à ce que l’on découvre des sentinelles orcs. Au début, nous avons redouté un piège mais très vite, il fut découvert que c’était des orcs d’Ost'Erinlyss. Nous étions enfin chez nous!

Après nous être présentés aux sentinelles, nous avons rejoint le général pour lui faire part de notre retour. Celui-ci, impérieux et entouré de sa garde d’ogre fanatique, “le Marteau de l’Empereur”, fit démonstration de son pouvoir et de son ego en nous rabaissant et nous menaçant. Nous avons alors argumenté nos nombreux accomplissements durant ces dernières semaines pour le convaincre de nous redonner notre juste place: le ravage de la jungle est, la prise du port, les pertes terribles de l’ennemi pendant son assaut du port, le ralliement de la sorcière du marais contre un livre sur les dieux anciens, les pertes infligées à l’ennemi pendant une petite guérilla, le ralliement des esprits des ancêtres de l’Orbite, l’oblitération de la secte arakoa, etc. Le général resta hésitant, il voulait tout de même faire un exemple avec au moins l'un d'entre nous. Zulinjo s’en mêla provoquant l’ire de Silg mais sous le conseil tacite de Lily il ne fit rien et se retira en fulminant. nous étions enfin réellement saufs.

Zulinjo nous fit alors un rapport de situation. La Horde n’arrivait pas à percer les défenses ennemies et inversement. L’Alliance avait réussi à progresser dans la jungle avant d’être sèchement stoppé et refoulé. Elle s’est alors barricadé dans des forts de fortune et depuis la situation semble bloquée, personne n’arrivant à effectuer de percée décisive, tous ayant eu trop de perte pour tenter d’agir inconsidérément. Espérons donc que le ralliement de Vilppu nous donne le renfort nécessaire à gagner du terrain.

Enfin, avant de nous installer dans le camp d’Ost’Erinlyss, nous avons recu un courrier du Rouge-Gorge des plus perturbants que je vous donne en copie ainsi que du matériel de premier choix et un livre sur les dieux anciens traduit en ogre pour la sorcière dû marais.

Légat Atia Silverswell


Ma cher Legat,

Je me réjouis de savoir que vous lisez cette lettre car cela signifie que vous avez réussi à sortir saine et sauve de votre petite escapade dans la jungle. Je vous écris pour diverses raisons, la première, vous m’avez demandé de retrouver votre amie Kazirzijia mais celle-ci reste introuvable à mon grand étonnement. Cela ne peut signifier qu’une chose, c’est qu’elle est loin de mon regard donc en Pandarie ou en Draenor. Je continue cependant l’enquête car je n’oublie pas que je vous dois encore quelques services.

Autre point, sachez que j’ai “provoqué” un petit incendie dans le manoir de demoiselle Almeda afin qu’elle se réfugie chez vous. Cela a quelque peu contrarié les personnes qui avaient projeté de la kidnapper le lendemain pour le compte du général Silg. La surveillance et la protection de cette jeune fille, contre elle-même et contre les autres, deviens plutôt contraignante. Il se peut que je vous demande un nouveau payement pour ce service à l’avenir.

Sachez aussi que j’ai fait envoyer du matériel, fournis par divers mécènes de l’ordre pour que vous puissiez récupérer après tant de temps passé dans la jungle, vous trouverez aussi un ouvrage sur les Dieux anciens, je me suis laissé dire que cela pourrait vous être utile à un moment ou à un autre. En attendant, je vous souhaite un agréable retour et vous remercie pour le sauvetage de ces quelques éclaireurs de l’alliance, cela devrait vous donner un interlocuteur pour d'éventuelles négociations avec l’Alliance.

PS: Votre amie Arley est actuellement en pleine lutte à Aushindoun car le conseil tente de s’y infiltrer à nouveau. Comme quoi la manœuvre du général pour l’écarter à finir par être bénéfique vu son bon travail là-bas.

RG.

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tanaan]La Campagne de Pongara

Message  Atia le Ven 30 Oct 2015 - 15:36

Sur le sentier caché les sentinelles entendirent du bruit a l’aube et une pierre fut lancé avec un massage attaché avant que la présence ne disparaisse. Les Soldats d’Ost’Erinlyss furent un temps surprit et vire écrit sur la pierre.

“Pour la chef blonde avek la cikatrisse.”

Les soldats un peu circonspect amenèrent le message a Atia:


Slt la blonde,

jesper ke tu va bin é ke ta pu avoir ton bin ke tarreté pa de reklamé. Jé pri la pén de tekrir alor ke jém pa sa kar la situation devin in peu merdik! Leredar il sé ke vou ete revenu alor il a ordoné une attak kontr votr kamp se soir. Je vé éssaillé de ralié dé ga a moi pour vou édé mé je garanti rin. tené vou pré koi! é gar a vou!

Vilppu

Un messager remis un second message a la Légat qui depuis les deux jours de son retour croulait sous les courriers.


Chere Atia,

Mon petit doigt m’a dit que vous et vos hommes envisagez un recourt légale contre Silg Gahem d’Urukel. C’est une très mauvaise idée. Je me permets de vous rappeler qu’il est un de mes grands rivaux donc entendez bien que si je vous dis de laisser tomber cette procédure, ce n’est pas de gaieté de cœur. Sachez que ces soutiens au pays sont nombreux: il est plus fin politicien que chef de guerre après tout.

Je vais être direct: votre attitude vous a desservi dans cette affaire. Dès le premier jour, votre ordre s’est montré hostile, ce qu’il n’a pas manqué de mentionner dans ces rapports à l’état-major. Cependant, il a bien précisé qu’il tenterait malgré tout de passer outre et de continuer à vous faire confiance en vous nommant tous sous-officiers ou officier. Cela n’a visiblement pas suffi car vous avez continué à lui être hostile et il a même dû réprimander une des vôtres. Mais, une fois encore, il a précisé dans ces rapports qu’il était un novice en matière de commandement et vous des vétérans et qu’a ce titre il comprenait qu’il fallait un temps d’adaptation. Cependant, quand après la défaite du mur vous lui avez imputé cet échec directement et monté l’armée contre lui, il a bien précisé dans son rapport que sa patience était à sa limite et qu’il serait peut-être contraint de prendre des mesures. Il a écrit pour conclure qu’il avait pris le parti de l’apaisement en vous laissant faire votre idée de stratégie navale. Pour l’État, vous êtes clairement à l’origine du clivage entre vous. Sachant cela, venir maintenant tenter une demande hostile à son égare risquerait de courroucer l’état-major et ses soutiens politiques.

Je vais donc vous demander un peu de patience, ses manœuvres avec les ogres sont perçu de manières diverse, certains s’en fichent, d'autres s’en inquiètent et les derniers trouvent brillant à se servir des races inférieures à ses fins. Je me charge de donner matière à réflexion vis-à-vis de cela et je garde sous le coude les tentatives d’enlèvement sur la Princesse Almeda Eirwen de Lud Caerwyn au moment de frapper pour saboter ses soutiens. Laissez-moi le travail politique et vous, tentez de survivre et de calmer l’hostilité.

Mais pour ne pas vous laisser totalement démunie, j’ai pu découvrir que l’arme secrète que vous cherchez s’appellerait peut-être, ou aurait un lien avec quelque chose portant le nom, ou le nom de code, “Édelweiss”. J’ignore totalement de quoi il s’agit et vous imaginez sans mal comme le fait de “ne pas savoir” puisse me contrir mais c’est tout ce que j’ai. Cependant, si de votre côté vous arrivez à en savoir plus, je vous promets une récompense à la hauteur de l’information.

Cordialement,
R.G.

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tanaan]La Campagne de Pongara

Message  Atia le Dim 1 Nov 2015 - 12:58

La Troisieme Bataille du Rempart
30 octobre 35

Cette bataille était probablement une des batailles déterminante de cette campagne. Si nous étions vaincus, nous étions refoulés définitivement de Tanaan et nous n’avions plus qu’à faire la manche à l’Alliance si nous espérions remettre les pieds dans Pongara, avec le risque qu’ils refusent ou qu’ils subissent le même sort, bien entendu. La plupart d’entre nous étions bien conscients de ce risque mais gagner était aussi une grande opportunité car les effectifs de l’ennemi étaient aussi extrêmement tendus depuis presque deux mois de combats intensifs. Vaincre était presque l’assurance de pouvoir percer.

Silg a organisé les troupes de manière assez curieuse mais assez logique vue les implications politiques. Il nous plaça sur le flanc gauche, assez isolé du reste des troupes par un massif rocheux et plaça les troupes d’Ost’Erinlyss a l’opposé, sur le flanc droit. Il mit de plus ses mercenaires sur notre droite pour nous isoler vraiment. Lui-même le centre avec les ogres et les orcs était réparti sur le reste de la ligne. Nous étions en position défensive derrière palissades et morceaux de fortifications. Nous attendions depuis la fin de l’après-midi l’attaque, depuis que Vilppu nous avait prévenu, et c’est dans la nuit que l’assaut a débuté. L’ennemi avait déployé ses Rochenoires au centre et les troupes du conseil autour sauf son aile droite, celle-ci nous faisant face qui était composé des draenei sargerei qui vinrent directement nous attaquer à l’ordre de Kalima qui commandait cette armée. Nous étions clairement la cible de la draenei et la bataille débuta férocement.

Malgré nos remparts, l’ennemi parvint presque immédiatement à prendre le dessus sur notre armée, il faut dire que la draenei tenait visiblement d’une mais de fer sa troupe et l’avait bien organisé. Nous, nous avons fait face à une troupe d’élite, bien plus résistante et déterminé que tout ce que nous avions affronté comme soldat depuis notre arrivée a draenor. Nous infligions des blessures et quelques rares victimes mais ils se soignaient, se retiraient et étaient remplacés par des troupes fraîches sans cesse. Nous qui étions habitués à frapper des orcs presque suicidaires cela nous étonna mais nous avions le ventre plein et après la jungle et ses privations plus rien ne nous faisait peur.

La bataille s’éternisa et bien que Zulinjo et les ostiens mirent en déroute un régiment du conseil des ombres après un déchaînement de magie vaudoue, l’ennemi dominait toujours et les gangr'orcs décimèrent les orcs de la Lame Ardente et s’engouffrèrent dans nos défenses. La situation devenait mauvaise et ne fut sauvée que par, il faut bien l’avouer, Silg qui déchaîna un artefact pour ravager un régiment adverse mais la bataille était à présente trop meurtrière et il fallait en finir si les deux camps ne voulaient pas tout perdre. C’est alors qu’un cor de guerre a tonné sur notre flanc gauche, sur le sentier secret. Kalima afficha un air soulagé et nous avons craint le pire, l’orbite sanglante venait nous prendre par le flanc?

Sur le flanc apparu soudain une horde de guerrier de l’orbite sanglante mais couvert de peinture noire, Vilppu a leur tete. Les draenei furent surpris et l’attaque eut d’autant plus d’impact. Le flanc ennemi fut totalement enfoncé par cette attaque inattendue! Nous en avons profité pour attaque directement Kalima et sa garde. La draenei eut une attitude étrange, très défensive, elle se contenta de soutenir par ses sorts de ranimations sa garde et ne frappa jamais, même sa garde semblait plus sur la défensive que l’offensive, comme s’ils hésitaient à nous frapper. Nous n’avons pas vraiment compris cela mais la bataille était déjà gagnée. Kalima occupé à se défendre plutôt que commandé, les sargerei en déroute, la contre-attaque du Marteau de l’Empereur, tout ceci fût le coup décisif qui nous donna l'avantage définitif. L'armée ennemie se débanda et prit la fuite. Kalima aussi réussi a fui grâce au sacrifice de sa garde dont nous avons gardé une représentante comme prisonnière.

La fin de la bataille fut une victoire mais une victoire plutôt amère, la lame ardente n’a plus qu’une dizaine de combattants, les chanteguerre ont été particulièrement éprouvés, chaque clan de notre armée avait subi des pertes. Mais la venue de Villpu nous prouva que nous avons de nouveau allié, le front a été ouvert et nous allons enfin pouvoir progresser. Même le général nous a plus ou moins félicité ce qui est une bonne chose pour l’avenir après les tensions de la dernière rencontre. Nous avons les cartes en main profitons en et je félicite à nouveau tous les combattants et particulièrement les Fils! Bravo à tous!

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tanaan]La Campagne de Pongara

Message  Veloce le Lun 2 Nov 2015 - 11:10

La dernière bataille de l'oeil sanglant
1 novembre 35

Il est difficile de décrire cette bataille autrement que comme une "chasse". Après la défaite de la Légion dimanche et la perte, et la trahison, de plus de la moitié des orcs de l'Orbite Sanglante au profit de Vilppu - orcs se faisant appeler "l'Orbite Noir" sans doute en rapport avec les peinture de guerre noire que porte l'orc Vilppu - nous laissa l'opportunité, vraiment, de "chasser" les survivants de cette partie du clan de l'Orbite Sanglante afin de mettre terme, une bonne fois pour toute, au danger qu'ils représentent.

Nous séparant en plusieurs groupes dirigés par divers officiers - La Légat formant un groupe différent que ceux d'avec les Fils, nous même étant dirigés par le Lieutenant et l'Enseigne conjointement, nous avons entrepris de nous diriger vers les terres du groupe de l'Orbite Sanglante et de faire ce qui était littéralement "une chasse à l'orc".

Ainsi nous avons rapidement rencontrer diverses patrouilles et gardes de l'Orbite Sanglante qui nous attaquèrent à vu pour être, pour la plupart, éliminé jusqu'à ce que les quelques survivants de ce clan ne fuient en direction de la Citadelle de leur clan, une sorte d'édifice central et qui était la cible de tous les groupes qui s'étaient séparés en entrant dans le territoire orcs.
Nous avons donc rapidement progresser, parfois ralentis par un groupe d'embuscade, dont un diriger par Hadash en personne, mais qui ont tous été vaincus par nos lames et sorts, les survivants fuyants toujours à chaque fois vers la Citadelle locale.
Une fois nous avons été véritablement ralentis quand nous avons croiser des barricades avec gardes orcs qui a pris un peu plus de temps à être détruit mais qui le fut grâce à l'effort conjoint de nos lanceurs de sorts et de nos combattants de corps à corps.

Enfin nous entrions dans le cœur du clan de l'Orbite Sanglante.

Arrivant en même temps que les autres groupes - dirigé par la Légat, le Général, Zulinjo et Vilppu - nous trouvions Hadash, avec le reste de ses guerriers, semblant protéger les civils et enfants, qui nous regardaient avant de demander à ses guerriers de laisser tomber leur arme. Chose qu'ils firent même si à contrecœur. La bataille était finit et il ne restait plus qu'à savoir quoi faire d'eux, point que souleva le Général du haut de son trône (non, ce n'est pas une figure de style, le Général est vraiment arriver en même temps que dans un trône porter par ses gardes ogres).

La première idée du Général, bien que logique, était un peu difficile à avaler. Il souhaitait simplement éliminer tous les orcs restant de l'Orbite Sanglante. Compréhensible d'un coté, c'était plus délicat de le faire face à des femmes et enfants potentiellement "innocents" - surtout que les vues sur les femmes de ce clan faisait qu'elles ne se battaient pas et n'étaient donc pas des guerrières, comparés à d'autres clans orcs. Hadash, qui avait accepter sa défaite et déposer ses armes aux pieds du Général, grinçait des dents (crocs ?) en laissant le général décider de son sort. Bien qu'il demanda que sa vie suffise et que nous laissions ses soldats et civils survivre.

Ainsi le général proposa autre chose - après une intervention de ma part et de l'Enseigne pour simplement donner notre avis et le laisser décider - qui était de garder dans une cage Hadash derrière son trône et que ce dernier suivrait le général à chaque bataille pour que chaque peuple de la jungle sache ce qui arrivait quand on le défiait tout en gardant certains enfants du clan en otages afin de "tenir en laisse" le reste des guerriers s'étant opposés à lui tout en exécutant sommairement les orcs déjà devenus verts... Et cette décision fut encore plus grinçante, me forçant à intervenir une fois de plus pour simplement déclarer, le plus poliment possible, que peu de nos alliés et autres voyaient d'un bon œil l'utilisation d'enfants innocents a de tels fins. Autant dire que cela ne fut pas vraiment écouter, en tout cas jusqu'à l'intervention de Vilppu.

Cet orc était rester silencieux jusque là et ce n'est que quand il prit la parole que nous avons compris pourquoi. Pendant que nous négocions, je ne vois pas d'autres termes, les conditions de reddition d'Hadash, Vilppu avait fait bouger ses orcs de façons à ce qu'ils encerclent les gardes du général ainsi que le général lui-même, le mettant, ainsi que nous, dans une position précaire. Si les négociations échouaient, les gardes du général, et le général lui-même, risquaient fort d'y passer.
Les conditions de Vilppu n'étant pas si différente. Il fit juste valoir son droit à la succession du groupe de l'Orbite Sanglante et dis, ordonna presque, qu'il prendrait tous les guerriers et civils dans son clan et qu'ils lui obéiraient, étant devenus le nouveau chef avec la défaite d'Hadash. Ce dernier acceptant même cela.
Et le général allait refuser juste avant que Lily, qui avait remarquer le déplacement des troupes, ne lui chuchote à l'oreille. Et ce dernier voyant le danger dans lequel il se trouvait accepta les conditions de Vilppu, gardant Hadash et ses enfants comme "butin de guerre".

Après ça le général ainsi qu'une bonne partie des troupes sont rentrés au camp, les orcs de l'Orbite Noir s'occupant de ceux de l'Orbite Sanglante tandis que nous profitions tous d'un peu de repos mérités avant nos prochaines batailles dans le cœur de la jungle.

Sergent Veloce Visrin

_________________
"Do not underestimate the Pride of a Lion... When it's protecting it's own." - Veloce Visrin

"Magic... Magic is everywhere. Stay silent. Open your ears. And maybe you'll be able to hear It's whisper..." - Shaona Dawnslayer
avatar
Veloce
Noble
Noble

Nombre de messages : 587
Date d'inscription : 20/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tanaan]La Campagne de Pongara

Message  Atia le Jeu 5 Nov 2015 - 16:39

La chute du temple de Khe Sanh
4 novembre 35

Il faut battre le fer tant qu’il est chaud m’a-t-on souvent dit, cette fois le cas est plus que concret. Il nous fallait profiter dès nos victoires: la victoire de vendredi et la reddition de l’orbite sanglante. Silg l’avait bien compris et ordonna un assaut général contre le temple Sargerei, il voulait frapper un coup violent et ne laisser aucune chance à l’ennemi. Il ne laissa qu’une garde symbolique du camp pour que nous attaquions de toutes nos forces frappant à 4 ou 5 contre 1.

Nous avons traversé la jungle avec une méfiance presque pathologique ce qui étonna nos compagnons d’armes, mais ils n’avaient pas vécu ce que nous avions traversé durant notre survie… Finalement nous arrivâmes au pied du temple et l’armée de la Horde se massa autour de l’objectif. Silg arriva juché sur son trône transporté par les ogres, à ses pieds étaient enchaîné deux jeunes enfants orcs vêtu de toges et un ogre porta une bien étrange bannière: un poteau de bois au bout duquel pendait une cage de fer ou était emprisonnée Hadash. La mise en scène était particulièrement de mauvais gout...

Le général fit intervenir les arcanistes pour qu’ils annulent les défenses magiques de l’ennemi en vue de l’attaque. quand le sort fut lancé, il fit sonner la charge et nous avons progressé sur la colline, nous heurtant rapidement à une défense aussi acharnée que désespérée. Les draenei ne se battaient plus pour survivre mais uniquement pour leur honneur. Ils savaient qu’ils avaient perdu et avec une détermination et une abnégation forçant l’admiration, ils ont combattu jusqu’au bout, sans flancher. Ils étaient bien retranchés, bien entraîné et nous avons subi des blessures dont une terrible… Hanorya fut assailli par une draenei décidée à emporter quelqu’un avec elle dans la mort, elle se jeta sur l’arme de l’enseigne puis la poignarda à plusieurs reprises celui infligeant une blessure mortelle avant de se faire tailler en pièces par nos troupes. Ishaelis parvint à sauver Hanorya de justesse en stabilisant sa blessure mais nous devions l’évacuer. J’ai envoyé Dyne apporté un message a l’arrière et l’enseigne fut évacuée pour des soins au calme.

Nous avons poursuivi notre avancée, le temple semblait vide mais l’odeur de corruption était infâme. Ce n'était pas une simple magie gangrénée mais vraiment la déchéance de la lumière, c’était oppressant. En progressant, il était certains que l’ennemi s’était concentré sur la défense des entrées tant il n’y avait aucune résistance. Finalement, nous sommes arrivé sur un plateau où convergea le reste de nos forces et Kalima se tenait là, l’air désespéré lâchant des paroles mélancoliques sur les destins des draeneis qui finissait toujours par être exterminé quelque soit leur choix et décision. Mais alors qu’elle parlait, un phénomène arcanique, malheureusement connu de notre part, se fit sentir ainsi qu’un déluge d’énergie du néant. La silhouette géante de l’eredar apparu et Vel’rluun fut face à nous dans toute sa puissance et toute sa rage. Je n’ai pas peur de l’avoué, j’étais terrifié en le voyant...

Le seul parfaitement impassible fut Silg qui décida d’utiliser “l’edelweiss” avant même que Vel’rluun ne se matérialise totalement. Il leva la main et nous avons vu un éclat arcanique qui s’allongea pour dévoiler une chaîne magique reliant sa main à la gorge de Lily. Il dit alors à peu près : “Édelweiss, je te libère pour cette fois, tu sais ce que tu as à faire.” La chaîne s’est brisée et Lily a affiché un large sourire carnassier se mettant à rire et s’élançant vers le Man’ari. Le corps de la jeune femme se transforma alors et à la place de la frêle chevalière il y eut un immense dragon bleu qui prit son envole et attaqua le démon lui assénant un déluge d’arcane, de coup de griffes et de morsure avec les soutiens des artefacts de Silg.

De mon coté, je hurlai à l’armée et au fils de profiter de cette diversion pour attaquer les draenei restant tant que la surprise était présente. Nous avons chargé Kalima elle-même qui se mit en garde et résista avec la même férocité que ses soldats, voire plus. Elle usa de magie de la lumière et corrompu pour se défendre et nous attaquer avec tout ce qu’elle avait. Elle aussi se savait condamnée mais voulait son baroud d’honneur. Elle tint si bien le choc de nos attaques que pendant ce temps Silg et Édelweiss parvinrent à blesser et épuiser suffisamment le Man’ari pour qu’il ne parvienne pas à maintenir son corps dans ce plan et finisse banni dans le Neant. Edelweiss se jeta alors sur Kalima et la dévora sous nos yeux avant de reprendre son envole. Silg rugit qu’elle avait assez joué et réinvoqua la chaîne d’arcane. Edelweiss fut projeté au sol et s’écrasa lourdement avant de redevenir Lily.

Le calme revint sur le temple jonché des cadavres des derniers dreanei sargerei de la région. Lily se releva, impassible et épousseta sa robe, s’excusant calmement de ses débordements et revint se mettre au côté de Silg. Celui-ci, triomphale, fit incendier les corps et le temple et se retira. Nous l’avons suivi et avons installé un nouveau camp dans la jungle tandis que l’ancien camp fut déménagé sur notre nouvelle position. La victoire de ce soir, nous donne à présent le contrôle presque total de la partie ouest de Pongara, reste à contrôler les deux passages reliant l’est, le tunnel Rochenoirs et le Marais. Félicitation à tous et ayons une pensée pour notre enseigne et souhaitons-lui un prompt rétablissement.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tanaan]La Campagne de Pongara

Message  Veloce le Sam 7 Nov 2015 - 16:39

Effondrement du Tunnel
6 novembre 35

Les victoires s'enchaînaient, enfin, depuis la défaite de la Légion du 30 octobre 35. Nous avions, enfin, une certaine forme d'avantage qui ne nous a pas abandonner quand nous avons vaincu le clan de l'Orbite Sanglante local ainsi que le temple de Khe Sanh. Et nous étions tous d'accord qu'il fallait en profiter tant que la Légion était déstabilisée par notre réussite.

Ainsi notre nouvelle mission était à la fois importante et dangereuse - un classique nous concernant. Il fallait sécuriser, ou au pire faire effondrer, le tunnel se trouvant au nord du temple de Khe Sanh par lequel la Légion, surtout les orcs, faisait passer leur troupe. Une prise de choix donc mais qui serait, certainement, férocement garder par les orcs locaux et, pour ne pas changer, le Général décida de n'envoyer que notre Ordre dans ce qui ressemblait, sur le papier du moins, à une mission suicide. Néanmoins, elle restais importante, ne serait-ce que pour ralentir l'activité de la Légion de notre coté de la région de Pongorra et ainsi sécurisée nos positions.

Toutefois, avant que nous ne puissions partir en mission, le Général Silg fit son apparition de façon tout à fait soudaine, posant ses mains sur les épaules de la Légat. Le message était passer : il venait pour quelque chose et si la réponse ne lui plaisait pas la nuque d'Atia risquait fort d'en patir.
Remerciant la Lumière de l'absence de Shaona nous lui avons demander si il désirait quelque chose.
Curieusement, il semblerait que quelqu'un, ou un groupe de quelqu'un, se serait amusé à fouiner du coté de sa tente et il était venus nous demander si nous "savions" quelque chose à ce sujet (autant dire qu'il nous soupçonnait, non que je puisse lui en vouloir vu certaines personnes). Malheureusement nous n'avions pas la moindre idée de ce dont il parlait et lui avons alors dis cela. Ce dernier sembla... Incertain et s'éloigna, refusant notre proposition de poster des gardes sin'dorei à sa tente.

Enfin. Cette distraction passée, nous avons put nous mettre en marche vers le tunnel.

Le trajet fut des plus délicat. La faune locale semblant s'être rendus compte que la Légion avait... Reculer. Ainsi les prédateurs étaient de retour, affamés et très, très affectueux. Rien d'insurmontable pour un groupe comme le notre mais ce fut déplaisant dans tous les cas.
Mais nous aurions tous préférer continuer à être "ennuyer" par ces prédateurs comparer à ce que nous allions trouver dans le tunnel.
Sans surprise, dès l'entrée du tunnel en vue, des gardes étaient présents et semblant aux aguets. Le seul... Soucis devant cet image étant qu'ils étaient tournés dans la mauvaise direction. Les gardes orcs, et ingénieurs préparant les armes, étaient tous tournés vers l'entrée du tunnel et étaient tendus comme si ils n'allaient pas tarder à être attaquer.
L'avantage pour nous était qu'ils ne faisaient pas du tout attention à leur dos et nous offrait, littéralement, l'occasion de les prendre violemment dans une attaque surprise dévastatrice.

Enfin qui aurait dut être une attaque surprise dévastatrice.

J'ignore encore ce qu'il s'est passer exactement mais... Disons que l'ensemble de la troupe semble avoir très mal compris les ordres donnés par la Légat. Les conséquences de cela est qu'un combat qui aurait dut être "simple" se trouva laborieux. Les orcs étaient certes nombreux mais complètement pris par surprise par notre attaque. Si l'attaque avait portée ses fruits ils auraient été déstabilisés et se serait fait simplement éliminer.
Enfin. Nous avons réussit à les vaincre ce qui est, je suppose, l'important dans cette situation.
Prenant quelques minutes pour récupérer et réparer les quelques coups sur nos équipements nous sommes entrés, enfin, dans le tunnel de la Légion.

Et c'est là que nous avons compris que la sécurisation du tunnel allait être impossible.

Une forte odeur de mort emplissait la pièce, des corps d'orcs se trouvaient dans ce qui ressemblait à une infirmerie de fortune, mais sans soigneurs. Et nous entendions des bruits de combats venir du fin fond du tunnel, résonnant contre les parois de roche.
Et c'est quand nous avons enfin put entendre des ordres d'un orc que nous avions compris ce qu'il se passait.
Les blafards.
D'une manière ou une autre, il semblerait que les orcs blafards aient réussit à envahir la mine et à s'attaquer aux troupes de la Légion sur place. Pillant leur réserve, tuant leur troupe et créant un chaos sans nom. C'était clairement à notre avantage mais nous empêchait, vraiment, de prendre le contrôle de ce tunnel. Même si nous parvenions à éliminer la présence de la Légion et à faire fuir les blafards nous risquions de nous retrouver dans la même position que la Légion, à savoir devoir combattre les blafards.

Il fut ainsi décider de faire sauter les piliers de la pièce dans laquelle nous nous trouvions ainsi que les supports de l'entrée que nous avions traversée. Mais pendant que nos spécialistes s'occupaient de cela nous sommes tombés sur notre premier véritable ennemi cybork.
Et la je parle personnellement, j'aurais espérée ne jamais le croiser.
Outre d'une taille gargantuesque (il devait dépasser les 215cm, facilement) cette créature étaient "équiper" de quatre tentacules dans son dos, se mouvant de façon assez libre. Associer à son corps mélangeant chair orc et métal il s'agissait d'une horreur seulement trouver dans les laboratoires de Néfarion.
Et il nous avait vu.
Il est à noter, et cela n'est qu'une théorie, qu'il est fort possible que la "transformation" en cybork ait des effets particulièrement néfaste sur la santé mentale de l'orc. Ce dernier s'étant présenter comme apportant la "Démocratie et Liberté" et qu'il allait détruire les "Société Monarchique" tout en offrant des "avantages" particulièrement incompréhensible (je me demande encore exactement ce que sont ces fameuses "cartes vertes gangrénés", même si il s'agit de curiosité morbide).

Toujours est-il que ce dernier, même si massivement puissant, était particulièrement lent, permettant à nos arcanistes et tireurs le soin de l’accueillir comme il se devait. Mais sa résistance était à la hauteur de sa taille, ou égale à sa folie, ce dernier criant de douleur avant de se "venger" via l'aide de ses tentacules dorsales qui envoyaient des flammes gangrénés sur nos attaquants.
Il était lourd, résistant, et complètement cinglé. Mais, heureusement, nous avons put réussit à le vaincre (même si Selena souffrit de quelques blessures mineures).
Et juste à temps, les spécialistes ayant finit de poser toutes les charges dans la pièce.
Malheureusement, l'intensité de l’affrontement avait attiré des invités indésirables en la présence d'une véritable nuée de blafards qui se grimpaient les uns sur les autres pour essayer de nous atteindre. Aboyant un repli vers l'entrée pendant que les spécialistes (Atia et Natéany) s'occupaient de placer les charges restantes dans le couloir de sortie j'ai été stupéfaite, alors que j'aidais Selena à se relever, de voir que... Presque personne n'avait bouger de sa position et attendait.

Il fallut aboyer plus fort pour les faire, enfin, se bouger.

Malheureusement ce ralentissement créa un léger quiproquo lors de la pose des charges dans le couloir et, quand ces dernières finirent par sauter, cela ne fut suffisant pour empêcher tout les blafards de passer à notre suite avant que l'entrée ne s'effondre, enfin. Laissant une demi-douzaine de blafards disparaître dans la jungle.
Ceci était délicat, les blafards étant spécialistes des attaques sournoise il faudrait sûrement faire attention à nos provisions dans les jours à venir.
Toujours est-il, la mission étaient enfin accomplis, et nous avons put rentrer au camp pour que la Légat fasse part de son avis sur les... "situations" de la mission.
Disons juste que j'espère que tout un chacun ait pris conscience des problèmes et que cela s’arrangera dans les jours à venir, nous ne pouvons nous permettre d'autres débordement comme ceux ci.

Néanmoins, le tunnel étaient sceller de notre coté et même si je ne doute pas que la Légion devrait être capable de déblayer tout cela, il faudrait d'abord qu'ils finissent de régler le problème "blafard" qui, lui, prendras beaucoup plus de temps (avec de la chance ils seront même obligés d'abandonner le tunnel).

Sergent Veloce Visrin

_________________
"Do not underestimate the Pride of a Lion... When it's protecting it's own." - Veloce Visrin

"Magic... Magic is everywhere. Stay silent. Open your ears. And maybe you'll be able to hear It's whisper..." - Shaona Dawnslayer
avatar
Veloce
Noble
Noble

Nombre de messages : 587
Date d'inscription : 20/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tanaan]La Campagne de Pongara

Message  Ishaelys le Mer 11 Nov 2015 - 12:02

Reconnaissance de la citadelle:
8 Novembre 35

Après notre victoire sur les Orcs dans les tunnels, nous nous tenions au repos au campement, les ordres ne tardèrent pas à tomber via la transmission d'une estafette. Néanmoins ceci se firent particulièrement flou, nous avions pour ordre d'approcher de la citadelle gangrenée et d'en explorer la périphérie, voir de l'infiltrer puis d'en revenir avec un objet utile à l'effort de guerre quel qu’il soit, et qui pourrait satisfaire le général.

Malgré le danger de la mission et l'absence d'officiers ou de sous officiers, nous nous lançâmes dans la jungle. Approchant de celle ci, nous ne tardâmes pas à tomber sur une vaste fosse emplit de lave à la couleur marquant sa corruption. Plus étonnant encore, nous découvrîmes au carrefour d'une ancienne route menant à la citadelle désormais coupée par le fossé plusieurs cadavres d'Orcs pendu à un ancien panneau de signalisation.
Les décrochant nous pûmes les identifier comme des Orcs Rochenoirs. Leur exécution nous laissant penser à première vue à la mise au pas d'une mutinerie.
Nos réflexions fut néanmoins interrompu par le bruit d'une multitude de pas.

Nous nous dissimulâmes en partie magiquement dans les fourrés proche de la route, néanmoins et malheureusement pour nous, ce furent des Molosses Gangrénés qui surgirent sur la route. Trop tard néanmoins pour que nous ne puissions faire quoi que ce soit, leur flair de traqueur de mage nous révéla, nous obligeant à engager le combat dans une position en premier lieu défavorable. Par chance, notre force et notre discipline reprit le dessus nous permettant de les exterminer.
La fouille rapide des cadavres permit de révéler que certains d'entre eux avaient reçu de multiples plombs, marque d'une arme à feu.

Nous reprîmes alors notre route dans la direction d'où était venu les chiens, ne tardant pas à tomber sur une crevasse menant à un espace de roc stable sur le lac de lave s'étendant jusqu'au murailles basses de la citadelle.
De ce chemin ne tarda pas à émerger un groupe de Sombrefer armé de lourdes arquebuses. Nous plaçant en surplomb, nous les attendîmes et engageâmes la conversation.
Les Sombrefer appartenaient à la Légion, et c'étaient eux qui avaient laissé les indices préalablement découverts.
Après une âpre négociation, nous obtînmes d'eux une lettre en échange de la notre, définissant de façon grossière une zone d'influence de nos factions et appelant à une rencontre ultérieur pour définir toute action diplomatique que nos supérieurs pourraient ensuite avaliser.
Ainsi nous avions un objet utile à notre effort de guerre tel que l'avait demandé notre ordre de mission.

Le capitaine des Nains ajouta néanmoins deux détails intéressant, nous déconseillant un assaut contre la forteresse. Je demandais s'il s'agissait du fait que l'absence d'occupation du port nord empêchait de couper les ravitaillements. Si celui ci confirma, il annonça que c'était avant tout parce la géomancie avait révélée que le piton au milieu du lac de lave gangrené sur lequel était battis la citadelle était instable risquant de s'effondrer dans le lac l'entourant. Et qu'une telle chose entraînerait probablement une grande part de la péninsule dans sa chute, tuant tout ce qui s'y trouverait à ce moment là.


Ishaelys Aubéclat
avatar
Ishaelys
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 246
Age : 26
Date d'inscription : 14/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tanaan]La Campagne de Pongara

Message  Veloce le Jeu 12 Nov 2015 - 18:43

Un marécage bien sec
11 novembre 35

Ayant reçut "l'autorisation" du Général d'aller prendre contact avec la sorcière du marais afin de finaliser notre marché fait lors de notre disparition dans les marais. Ainsi nous avons prit le temps de vérifier si nous avions ce qu'elle nous avais demander (dont des informations sur les Dieux Très Anciens Azérothien et je tiens à préciser avoir été terriblement mal à l'aise avec ce "livre" fait en chair humaine) avant de nous mettre en marche.

Certains s'étaient promis de ne jamais retourner dans le marais, malheureusement pour eux...

Enfin, nous avons avancer plutôt "sereinement" dans ce marais, c'est à dire attentifs aux moindres faits et gestes de chaque brins d'herbe et nos armes sortaient de leur fourreaux à chaque bruits d'animaux. Oui. Nous étions effroyablement paranoïaque et je serais la première à avouée que cela n'était pas nécessairement sans raisons.
Néanmoins nous avons finalement rencontrer une grenouille parlante (je me rend compte à quel point cela est... Ridicule ainsi écrit sur rapport mais je vous promet que cela est la vérité) qui nous a aborder avant de nous conduire dans la cachette actuelle de la sorcière. Ce dernier s'en allant après en redevenant une grenouille normale.

Passons.

La sorcière sortit, comme à son habitude j'ai envie de dire, de sous la terre tandis que les branches semblaient se mouvoir, animé d'une vie, des crânes, que nous avions croisés lors de notre première rencontre avec elle, se plaçant dessus tel des guirlande du voile d'hiver. Et la sorcière apparut.
Je ne ferrait pas l'affront de tenter de la décrire mais sachez juste qu'elle rend les ogres beaux.
Échangeant des formules de politesses (potentiellement inutile pour elle je présume) nous avons rapidement remis la conversation sur le chemin de notre accord. Lui livrant le livre sur les Dieux Très Anciens alors qu'elle nous accordait sa bénédiction pour traverser le marais tandis qu'elle ferrait son possible pour ralentir et gêner les troupes de la Legion. Pour une fois, un échange s'était bien passer et pendant que nous tentions d'échapper à son invitation à diner un "oeil vert flottant" apparut. Une voix rauque se moquant de la sorcière en semblant lui dire qu'elle venait de faire "le mauvais choix"... Et sitôt la disparition de l'oeil (aider par une nuée de corbeaux venu d'on ne sait où), les crânes de la sorcière se figèrent avant de hurler au danger et à l'attaque. Folle de rage, la sorcière arracha une souche d'arbre pour partir au combat alors que le ciel se "brisa", une pluie d'infernaux commençant à s'écraser dans le marécage.

Il était temps pour nous de sortir de là. Et vite.

Reprenant nos montures, nous avons galoper sur le chemin de retour, esquivant les chute de rochers, les explosions et les infernaux déjà former sur la route. Hélas, en atteignant la passe séparant le marécage de notre camp principal, cette dernière s'effondra avec la chute de plusieurs infernaux. Privé de notre point de sortie nous n'avions que deux choix : rester dans le marécage en espérant survivre à cette destruction ou tenter de rejoindre le camp de l'Alliance que nous savions plus à l'ouest.
Le choix était simple.
Ordonnant un demi-tour, nous avons donc galoper de nouveau, mais dans l'autre sens, devant nous arrêter pour éliminer des infernaux nous bloquant le passage avant de reprendre notre route. Durant toute notre fuite nous avons put voir le massacre de la Légion. Le marais s'asséchant, brûlant, les animaux et prédateurs locaux affrontant les créatures de la Légion tandis que nous entendions les "cris de guerre" de la sorcière quelque part dans cet ouragan de flammes. Finalement, après ce qui semblait être des heures (et c'en était peut être, difficile de dire dans ce chaos) nous avons put croiser un autre "problème". Un infernal, logique, mais faisant au moins deux fois la taille des autres et à nous bloquant le passage après s'être écraser devant nous, nous envoyer voler hors de nos montures.

Cette créature était sur le chemin et, accompagner de plus petits infernaux, nous n'avions vraiment d'autres choix que de l'affronter et le détruire si nous espérions pouvoir reprendre notre fuite.
Le combat fut plus compliquer que prévus. Outre sa force colossale et résistance sans pareil, la créature de feu et de roches était capable de réinvoquer d'autres infernaux, remplissant les rangs de ceux que nous détruisions, ainsi qu'absorber les plus petits infernaux pour se "réparer". Rendant le combat de plus en plus long.
Et plus le combat durait, plus les flammes alentour et le chaos ambiant se rapprochait de nous, ainsi que les autres infernaux ayant aider à la destruction du marais se rapprochant de notre position.
Nous étions entre le marteau et l'enclume.
Par chance, alors que nous tentions de concentrer nos forces sur la destruction du colosse, des tirs de fusils venant frapper le dos de la créature aida à cette "mission", dévoilant un humain et des fusiliers sombrefer qui étaient déjà en train de recharger. L'humain nous encourageant à venir les rejoindre.
Se présentant comme le commandant Cortes, ce dernier nous posa quelques questions sur notre présence dans le marais avant de nous inviter, poliment, a rejoindre son camp. Nous offrant l'hospitalité le temps que nous réussissions à rejoindre notre propre camp.

Ainsi nous étions invités au sein de l'Alliance.

Rejoignant le camp de l'Alliance nous avons put voir deux bastions servant de défense vers la direction de ce que nous savions être le port. Le commandant Cortes nous invitant à rejoindre le bastion Nord dans lequel nous avons put rencontrer la commandante naine locale qui était plus exaspérée de voir des invités surprises que des membres de la Horde (a croire que le commandant Cortes fait souvent ce genre de chose au vu de sa réaction). Néanmoins elle accepta de nous héberger, nous donnant une tour complète pour nous, même si nous devions la défendre lors d'attaques, ainsi que nous fournissant savon, nourriture et lieu de repos.
Néanmoins, malgré toute cette gentillesse et bonne foi, il n'empêchait que nombre de regards porter sur nous étaient emplis de méfiance et de surprise. Ainsi nous avons décider de placer des gardes à l'entrée de la tour ainsi que d'être toujours en binômes si nous devions sortir de la tour pour quelque raisons que ce soit.

Sergent Veloce Visrin

_________________
"Do not underestimate the Pride of a Lion... When it's protecting it's own." - Veloce Visrin

"Magic... Magic is everywhere. Stay silent. Open your ears. And maybe you'll be able to hear It's whisper..." - Shaona Dawnslayer
avatar
Veloce
Noble
Noble

Nombre de messages : 587
Date d'inscription : 20/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tanaan]La Campagne de Pongara

Message  Atia le Ven 13 Nov 2015 - 0:37

Annexe au rapport de la Sergent Veloce

J’ajoute au rapport de la sergente quelques informations nouvelles et des précisions sur l’opération.

Commençons par les précisions : la légion a utilisé un va-tout dans cette affaire, le nombre des infernaux a largement décru leur puissance individuelle ce qui laisse à penser que nous n’étions pas la cible principale et explique pourquoi ils n’ont pas utilisé ce déluge directement sur la Horde et l’Alliance: les infernaux dispersés par le bombardement n’aurait pas survécu longtemps en combat. Contre la sorcière et des animaux ça prend du sens surtout si l’objectif est de bloquer le passage car outre l’incendie, ils ont surtout brisé le passage et donc totalement isolé la partie Est de la partie ouest que la Horde contrôle. Je pense que c’est bien la leur objectif, isolé, même temporairement, l’Alliance pour lancer une offensive d’envergure et ainsi se débarrasser de l’Alliance ce qui rééquilibrerait les forces face à la Horde.

Autre précision, nous sommes actuellement dans un complexe défensif de l’Alliance composé de deux forts principaux appelé les forts jumeaux, eux-mêmes renforcé par de nombreuses petites redoutes. Chaque redoutes et forts se soutiennent mutuellement en cas d'attaque. C’est une défense audacieuse et solide à laquelle nous avons été affecté. L’alliance nous a confié une tour à défendre mais en cas d’attaque, nous devrons nous porter comme la majorité des défenseurs a la sauvegarde des redoutes. Si les redoutes cèdent, nous nous replions sur les forts.

Concernant les nouvelles, j’ai échangé des messages avec le général, il a dit que nous étions décidément des porte-poisses et qu’il souhaitait bonne chance à l’Alliance avec nous dans les parages. Il a cependant confirmé qu’il s’efforçait de rouvrir la route pour venir en renfort. Il a envoyé des navires pour que le reste de l’ordre nous rejoigne avec du matériel mais il ne pense pas bienvenu d’envoyer des orcs, des trolls et des ogres dans des forteresses de l’Alliance au vu des tensions potentielles, il fait son possible par arriver par voie de terre donc. Espérons que l’offensive de la Légion n’arrive pas avant cela.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tanaan]La Campagne de Pongara

Message  Atia le Dim 15 Nov 2015 - 12:12

Le siège des Forts Jumeaux
13 novembre 35

Le plan que nous avions pressenti s’est déroulés, la Légion a lancé une attaque d’envergure contre les forts de l’Alliance en frappant de toutes ses forces. Les éclaireurs sombrefer avaient repéré l’armée de l’ennemi se mettre en marche et donnèrent l’alerte. Nous avons suivi le plan décidé par l’Alliance et nous sommes établis sur une redoute extérieure pour défendre les forts. La redoute était plutôt solide, bien équipée et l’Alliance nous a fourni de bonnes armes, j’ai reçu un fusil à verrou sombrefer par exemple mais nous avions aussi des grenades bâtons en nombre, des canons, des munitions. Nous étions prêts à les recevoir et a attendu l’attaque.

Celle-ci débuta avec un déluge d’artillerie massive qui balaya les redoutes et les forts avec une violence inouïe. Les premières salves étaient peu précises et nos arcanistes parvinrent à bloquer les dégâts bien que d'autres n’eurent pas notre chance. Hélas, très vite, les choses changèrent car les ajustements des canons furent bien plus précis et nous avons pris le choc de plein fouet et une partie de la redoute manqua de s’écrouler. La tour où nous logions quelque temps plus tôt vit son sommet s’écrouler sous les tirs et quelques redoutes furent totalement détruites.

Après cette préparation d’artillerie, la légion lança une attaque massive d’infanterie. Gangregarde et limier démoniaques s’élancèrent en masse contre les redoutes rugissant de rage. Nous les avons accueilli, comme il se doit, à coups de canon, de fusils, de sorts destructeurs, de flèches. La première vague était nombreuse, très nombreuse mais elle se fit décimer impitoyablement et ils ne furent qu’une petite dizaine à tenter de grimper la redoute. Les grenades, évidemment, continuèrent de nettoyer leur présence, réduisant encore leur nombreux alors qu'ils parvenaient sur le rempart. Hélas, pendant cette attaque nous avons vu des chars rochenoires se mettre en position pour nous bombarder si les démons ne parvenaient à percer. Les démons ne purent évidemment pas percer vu leur nombre réduit et les chars se déchaînèrent à pilonner notre redoute. Les défenses s’écroulèrent et des blessés furent à déplorer, la situation était devenue mauvaise, très mauvaise. Nous avons décidé de fuir vers la forteresse bien que nous ayons réussi à détruire l’un des chars et endommager sévèrement un deuxième.

De retour à la forteresse principale, nous avons pu constater les dégâts, la majorité des redoutes étaient tombées et celles tenant encore, par manque de soutiens s’évacuèrent aussi sur le fort principal encore en état. L’ennemi cependant avait perdu beaucoup pour prendre les redoutes et il finit par décider de poser le siège n’ayant plus les forces suffisantes pour lancer un assaut immédiat. C’est une victoire du système de défense de l’Alliance, si les forces avaient attaqué directement les forts, nous aurions pu tout perdre mais le système de défense en profondeur, donné par les différentes positions extérieures, brisa l’élan de l'ennemi et sauva les forts.

Maintenant, c’est la montre qui se joue, les renforts vont sans doute arriver rapidement et l’ennemi le sait ce qui va le pousser à l’imprudence ou à se retirer. dans tous les cas, il a échoué son plan et a perdu plus qu’il ne pourra en gagner. Reste à savoir si son orgueil aura raison de son bon sens et nous permettra de lui asséner le coup fatal. Qui qu’il en soit, félicitation mes chers, nous avons tenu de manière héroïque et je pense que l’Alliance calmera sans doute ses regards suspicieux a notre égard, la victoire finale se rapproche, soyez-en sur!

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tanaan]La Campagne de Pongara

Message  Veloce le Lun 16 Nov 2015 - 17:44

Changement de camp
15 novembre 35

Par quoi commencer ? Même le début semble si irréel que rien ne saurait retranscrire exactement ce qu'il s'est passer durant cette "journée".
Un siège d'orcs rochenoire, corrompus, de démons de toutes formes, tailles et couleurs accompagner pas des chars en plus ou moins bon état qui prenaient joyeusement leur temps pour nous viser alors que, de notre coté, un assortiment sans saveurs de thalassiens, de nains sombrefer à l'odeur suspect, de draeneis particulièrement invisibles et d'humains si "courageux" que l'on se serait cru dans une de ces magnifiques pièces de théâtre anciennes et poussiéreuse sentant bon le sentiment d’héroïsme.

Mais je dramatise. Après tout un siège face à la Légion ne pouvait que bien se passer n'est-il pas ?

Faux. Outre que ces arrogants buveurs de sang démoniaque ont attendus la fin de notre tour de garde pour attaquer (avez vous la moindre idée du temps qu'il faut après des heures de tour de garde pour se détendre de nouveau ?), ils ont décider de commencer les hostilités par des salves de tirs de chars d'assaut. Et si cela n'était pas suffisant, des troupes df'orcs Rochenoire servant de phallange accompagnaient des démons dans ce qui semblait être une charge physique. Tir de canons plus troupes lourdes en approche ? Nous ne nous sommes rarement sentis aussi aimés.
Par chance, nos défenses magiques purent tenir en respect les tirs de canons ennemis (magie : 1, canon démoniaque : 0), bien que cela nous empêcha de balayer les troupes lourdes qui grimpaient au mur.

Étrangement les canons se turent, comme si ils voulaient préserver leur troupe.

Profitant de ce petit coté sportif de cette nouvelle gangr'orc (qui a déjà entendus parler de démons rechignant à sacrifier les siens après tout ?), nous en avons profiter pour devenir intimes avec nos grimpeurs. Même si certains ont décider que passer de vie à trépas étaient préférable avant de nous rejoindre. Quel dommage. Mais autant en profiter.
Cependant, un peu comme une mauvaise maladie sexuelle, plus on en tue, plus d'autres revenaient. Ainsi pour chaque soldat rochenoire ou démon tuer, nous pouvions en voir deux autres se préparer à grimper à nouveau.
Maintenant vous me connaissez, je suis toujours prête à accueillir pleins de courtisans, mais, même pour moi, ça faisait un peu beaucoup.

Une chance que notre survie vint de personnages secondaires particulièrement amusant.

Premièrement la "belle-famille" de notre chère Légat. Les sabrons sortant des bois comme les murlocs sortent des trous. La différence étant que ces adorables boule de poil (serait-il possible d'en garder deux ou trois comme animal de compagnie ?) tuant les orcs et démons avant de retourner se cacher dans les bois pour recommencer.
Plus étrange encore, la sorcière des marais (toujours armé de sa souche de bois) avait survécue à la destruction complète et totale de son marais pour venir récolter son dû de la part des démons. Et certains lavement aux ronces et racines devaient être douloureux.

Bien sur l'aide de chats de gouttières et d'une erreur de la nature était plus chaotique que "on renverse le cours de la bataille !"

Non, il auras fallut l'arriver, je peux le dire, héroïque des troupes de la Horde pour piéger les quelques derniers "courageux" Légionnaires à se retrouver entre l'enclume et le marteau. Un marteau couverts de piques, et ayant envie de frapper dur.
Ce fut un massacre et je reste certaine qu'on en trouveras encore des morceaux des mois après notre départ.
Mais ainsi les deux camp de l'Alliance avaient survécus au siège de la Légion qui était rentrer se lécher les plaies (termes plus adapter aux sabrons, j'en conviens) et d'âpre négociation se déroulèrent pour que, au final, l'Alliance ne réunisse ses forces restantes au camp nord tout en offrant à la Horde le camp sud. Ainsi nous avions survécus et voler un camp à l'Alliance ? Certains pourraient presque parler d'une bonne journée.

Néanmoins, il nous reste deux problèmes de taille (trois probablement).

Le premier viens de l'état de santé de notre Enseigne. Peut elle vraiment combattre si près du "cœur" de la corruption gangrénée coulant dans son sang ?
Le second sera de notre manière de combattre la Légion dans sa tour. Et les conséquences que cela produiras ?
Le dernier problème, et pas des moindres, est : est-ce que cette Citadelle tiendras un assaut total ? Si elle viens à tomber, d'après les estimations, tout Pongara disparaîtrait avec elle. Allons nous accélérer les processus ?

Enfin, seul le temps nous le diras.

Magus Shaona Dawnslayer

_________________
"Do not underestimate the Pride of a Lion... When it's protecting it's own." - Veloce Visrin

"Magic... Magic is everywhere. Stay silent. Open your ears. And maybe you'll be able to hear It's whisper..." - Shaona Dawnslayer
avatar
Veloce
Noble
Noble

Nombre de messages : 587
Date d'inscription : 20/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tanaan]La Campagne de Pongara

Message  Atia le Dim 22 Nov 2015 - 1:49

Conquete du Mont Nah Trag
20 novembre 35

C’était une conquête difficile et une victoire en demi-teinte mais tout de même un avancé majeur, l’ennemi n’a plus les moyens de vaincre, tout ce qui lui rester, c’est de vendre chèrement sa peau et il le fera je n'en doute pas. La mission avait été décidé par l’ensemble de la coalition de Pongara, lancer une attaque massive et coordonnée sur la montagne sacrée de Nah Trag pour y défaire les sites d’invocation alimentée par l'ancienne source sacrée (devenu source impie).

Il est toujours délicat d’attaquer un mont, surtout aussi escarpé: l’ennemi a l’avantage des hauteurs et de la pente pour gagner en force. Heureusement, les pertes colossales encaissées durant le siège des forts jumeaux ne lui laissaient pas une force de riposte suffisante pour nous repousser efficacement sur tous les fronts. Nous avons donc été affecté à un des sentiers montagneux se rendant au sommet, l'armée étant divisée en petites unités combattantes, et nous avons lancé l’assaut sans attendre. La passe était gardée par un groupe de gangr'garde et de mo'arg avec des canons infernaux. Pour faciliter notre attaque, nous avons divisé nos forces en deux avec les arcanistes invoquant un bouclier magique pour nous défendre de l'artillerie pendants que les troupes de tir et de corps à corps engageaient le combat. Ce plan fonctionna à merveille et sans le moindre accrocs, nous étions encore en pleine forme et déterminé à ce moment de la bataille et le premier groupe en fit les frais. Cette première ligne de défense vaincue, nous avons progressé en ne faisant face qu’à des défenses sporadiques et quelques démons isolés qui tentaient en vain de nous stopper ou au moins nous ralentir.

Un premier site d’invocation fut nettoyé sur le sentier mais l'ennemi commença à réagir en provoquant des séismes et des éboulements particulièrement violents et fréquents pour nous emporter ou nous stopper. Cela nous a conduit à accélérer plutôt que de nous arrêter, nous ne comptions pas nous arrêter en si bonne voie! Finalement, nous arrivâmes à un plateau intermédiaire peuplé d’une myriade de diablotins protégeant un invocateur. Ce fut un combat bien plus intense, non pas que les diablotins soient particulièrement dangereux mais leur nombre a fait leur force. Cet adversaire éliminé, notre élan était largement essoufflé et après quelques longues heures de montée. À cet instant, la Légion tenta le tout pour le tout en brisant totalement le sentier qui s’écroula sur nos pieds nous forçant à nous jeter vers le sommet. Heureusement, nous n’avons eu aucune perte mais à présent il était impossible de faire machine arrière et nous avons pris le temps de souffler un peu avant de reprendre.

Nous avons repris l’assaut en montant enfin sur le haut plateau servant de base d’invocation. Arrivés à ce niveau, nous avons fondu sur plusieurs sites où des portails étaient incantés pour faire venir de nouveaux démons. Chacun était à peu près constitué de la même manière: un groupe de démoniste, six pour être exacte, et un certain nombre de démons en défense, des gangr'gardes ou des molosses démoniaques. Nous nous sommes acharné à nettoyer ces sites avec quelques ratés, surtout le premier où les démonistes purent finir l’invocation d’une shivarra qui heureusement ne dura pas bien longtemps.

Après ce nettoyage rapide, un calme étrange et inquiétant s’est abattu sur le plateau, plus âme qui vive à part nous et nos alliés que nous entendions au loin. Les demons semblaient étrangement absents. Nous avons exploré le plateau pour trouver les installations abandonnées. Nous étions méfiants en progressant dans ce paysage gangrené, redoutant le moment où le piège se déclencherait. Finalement, c’est Shaona qui nous mit sur la piste en sentant un portail important ce refermer. Dans un premier temps nous avons craint une arrivée, peut-être même l’eredar mais il n’en était rien. Ce portail était un portail d’évacuation de ce que nous avons pu voir et en approchant se fut confirmé par nos premières analyses. Mais c’est à ce moment que le pire arriva.

Alors que nous réfléchissions à la suite, une ombre venue du ciel se jeta sur nous et nous balaya, c’était Steoth l’Ered’ruine, bras droit de l’Eredar. Il rugit qu’il vengerait son frère tué à Vinhalon et le combat débuta. Ce fut un combat âpre, difficile et il ne s’en fallut que d'un cheveu pour que nous le perdions. Le démon déchaînait sa puissance sur nous, il me mit à terre en m’infligeant un grand nombre de blessure me forçant au retrait du service actif pour quelques jours, il blessa mortellement Ishaelys qui ne fut stabilisé que de justesse, l’enseigne fut blessé au buste, une des nouvelles a la jambe, etc. En vérité, il fit 11 blessés plus ou moins graves dans nos rangs, riant, se moquant et visiblement s’amusant comme un fou de ce combat. Même lorsqu’il fut tué à l’arraché par une attaque de la dernière chance des troupes encore à peu près en état, il semblait hilare de la situation.

La bataille s’acheva ainsi, nous étions à bout de souffle, l’opération avait duré plus de six heures avec juste une petite pause et ce dernier combat avait eu raison de nos forces. Un ogre du marteau de l’Empereur arriva peu après et annonça que la montagne avait été conquise et les démons qui n’avaient pas fuis vers la citadelle avaient été tués. Il annonça aussi que cette fuite des démons et la perte de la montagne avaient rendu les portails plus sûrs et nous avons évacué par ce biais. Cette victoire n’est qu’un clou de plus dans le cercueil de la Légion à Pongara. En perdant ce site d’invocation et vu le contrôle dès nos flottes sur les mers, ils ne peuvent plus espérer de renfort. L’ennemi a donc évacué le port Rochenoire de Ghadamès, ces démons et la quasi-totalité des forces de Pongara vers la citadelle pour y mener le dernier combat. Seul les Cyborks ont refusé de quitter leur usine. D’après nos renseignements, ils espèrent mettre au point une arme miracle qui inversera le cours de la guerre et comptent la finir rapidement. L’usine des cyborgs est donc logiquement le prochain objectif.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tanaan]La Campagne de Pongara

Message  Arévas le Mar 24 Nov 2015 - 17:44

Assaut sur l'usine de cyborgs
22 novembre 35

Ce jour-là, après une série d’affrontements à l’issue favorable face à la Légion, il était grand temps de pousser notre avantage en nous attaquant à un point encore suffisamment menaçant pour être ignoré : l’usine de gangr’cyborgs. Un Ogre adepte du culte envers notre bon Général vient nous trouver pour nous signifier que l’heure était venue, et en effet, les troupes de la Horde commençaient à quitter le camp pour se mettre en ordre de bataille. L’Ogre nous donna les consignes de son illustre Empereur puis pris congé, nous laissant nous préparer et nous rendre sur place à notre tour.

Il serait assez inutile et longuet de rentrer dans les détails de notre participation à l’assaut, néanmoins je vais les énumérer succinctement. Nous attaquâmes le site ennemi de concert avec les autres troupes de la Horde, nos adversaires furent aussi nombreux que variés, allant des cyborgs dits « classiques » que nous connaissions déjà aux infernaux customisés avec divers ajouts mécaniques de plus ou moins bon goût, sans oublier les élémentaires de gangrelave. L’ennemi utilisait une tactique défensive mais néanmoins redoutable, les troupes au contact lançaient des grenades fumigènes pour marquer l’emplacement à viser pour l’artillerie située en retrait. Cette méthode s’avéra d’abord payante car elle fit des ravages dans les rangs de nos alliés, mais elle nous mit également à mal plus personnellement. Conscients qu’il fallait faire cesser ce barrage d’artillerie au plus vite, nous éliminâmes tous les porteurs de grenades et gravîmes les hauteurs afin de nous attaquer directement aux canons. C’est là que nous trouvâmes l’arme secrète et ultime de l’usine.

Un gigantesque méca de forme vaguement humanoïde avec un canon sur chaque épaule se tenait au sommet du site et bombardait les assaillants avec une régularité mortelle. L’ingénieur à son bord nous repéra et nous exposa avec une fierté non dissimulé son plan plus global ainsi que sa confiance dans son ultime création : le Fel Gear. Quoique déjà blessés pour certains d’entre nous et impressionnés par une telle réussite de la part de la Légion pour les autres, nous attaquâmes le monstre mécanique avec ce qui nous restait de puissance et d’énergie, cette création ne pouvait rester entre les mains de l’ennemi et il fallait faire taire ses canons qui décimaient nos alliés encore en contrebas. L’affrontement fut cataclysmique et je fus moi-même mis hors de combat assez rapidement, la Lumière m’ayant permis d’éviter le pire, c’est donc selon le compte rendu de l’Enseigne Lynalis que la suite des événements me fut relatée.

La bataille fut rude mais la puissance de feu déployée par nos mages, la précision des tirs de flèches et la vaillance de nos combattants, nous avons pu ouvrir un trou béant dans son armure, dévoilant un « cœur » métallique, nous y avons alors concentré nos actions. Assez rapidement ensuite, alors qu'un des canon venait d'exploser, nous avons réussi a explorer la faille dans l'armure et la structure de cette chose et elle a rompu, se brisant en deux au niveau du « bassin ». Elle a ensuite explosé et laisser quelque débris éparses. Alors que nous octroyons les premiers soins d'urgence, les cris de victoire de la Horde sur les cyborgs se faisaient entendre. Cris de guerre, tambours de la victoire taurens, chants trolls. Tout indiquait que notre Horde venait de prendre la victoire quelques instants après la chute du Fel Gear. Le fait que ce monstre de métal ait concentré ses tirs sur nous a fait pencher la balance en notre faveur. Même si nous l'avons payé chèrement. Nous n'avons pas vraiment traîné ensuite. La troupe été en piteux état et il fallait vite conduire les blessés les plus graves auprès des prêtres, à savoir Selena, Veloce et moi-même.

C’est donc une victoire chèrement acquise mais cruciale dans notre effort de guerre pour la libération de Pongara. L’usine de cyborgs a été démantelée et la Légion voit ses positions tomber l’une après l’autre. Je gage que la victoire finale n’est plus très loin à présent.
Je tiens à féliciter l’ensemble de la troupe pour son professionnalisme et son courage lors de cet affrontement, en particulier les aspirants candidats à nous rejoindre, qu’ils poursuivent sur cette voie et ils auront rapidement mon aval en ce qui concerne leur recrutement.

Lieutenant Arévas Summerbreeze

_________________
"On ne facture pas la topissitude, ni la séductivité !"
Arévas Summerbreeze, Lieutenant des Fils de Quel'Thalas.

"Allons-y gaiement !"
Minélis Silverbow
avatar
Arévas
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 2245
Age : 30
Localisation : Dans son Bureau
Date d'inscription : 21/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tanaan]La Campagne de Pongara

Message  Atia le Jeu 26 Nov 2015 - 15:56

Le siege de la citadelle de Pongara - 1er partie
26 novembre 35

Deux mois et demi de combat nous ont conduits à cet instant décisif, l'attaque finale contre la citadelle de la Légion à Pongara. C’est derrière ces murs que l’ennemi s’est retranché, il n’a plus aucun espoir de réussite et n’a plus qu’une intention, emporter le plus de monde possible dans sa chute. C’est bien conscient de cela que l'armée coalisée de la Horde et de l’Alliance s’est lancé dans le combat. La forteresse inquiétante s'était retrouvée ceinturé de barricades et de chars Rochenoirs pour former une sorte de second mur d'enceinte afin de retarder le moment où nous pourrions entrer.

Nous concernant, le général en personne est venue nous donner un objectif prioritaire, éliminer le chef Rochenoir coûte que coûte pour faire tomber le moral des orc et la cohésion des défenses. En effet, le maître ingénieur Granak aurait pu être une plaie par ses connaissances en artillerie et surtout en cas de siège prolongé. Nous avons donc attendu en réserve que la bataille débute pour localiser notre cible et fondre sur elle le moment venu.

La bataille débuta bien vite par une démonstration du général. Il leva un artefact dans le ciel et provoqua une pluie de projectiles d’arcane particulièrement ravageur sur les lignes de défense de l’ennemi provoquant un chaos prodigieux avant que l’artefact ne se taries. Cela provoqua l’attaque immédiate des forces coalisées contre les lignes ennemies. La confusion régnant dans les rangs adverses après le bombardement arcanique facilita la progression de nos troupes et les arcanistes parvinrent à bloquer les quelques bombardements d’artillerie qui furent triés durant l’assaut initial. Cependant, les rochenoirs étaient loin d’être seul à défendre les pourtours de la forteresse car les démons se lancèrent à l’attaque pour soutenir les orcs.

C’est quand un petit groupe de gangregarde parvint à s’infiltrer à travers nos lignes que nous sommes intervenu. Nous l’avons intercepté en formation défensive et encaissé le choc avant de débuter l’affrontement. Les effectifs étaient équilibrés sur ce combat et nous avions l’avantage de notre formation qui nous permit de nous défendre initialement si bien que c’est rapidement que nous avons pris le dessus contre cet ennemi déterminé à tomber au combat. Après de longues minutes, ce fut fait, l’ennemi fut éliminé jusqu’à dernier alors que nous n’avions à déplorer aucune perte même si la fatigue et le matériel commençaient à peser sur nos capacités.

L’ennemi semblait proche de céder, surtout avec l’intervention de la sorcière du marais et des Sabrons qui vint ajouter à la confusion du combat. C’est alors que nous l’avons vu juché sur un énorme char de combat, Granak. Autour de lui semblait se rassembler le dernier carré, nous empêchant d’atteindre l’ennemi directement et c’est un coup de pouce des ogres du Marteau de l’Empereur qui nous ouvrit la voie. Les ogres chargèrent les orcs et les broyèrent de leur immense marteau de guerre, créant une brèche que nous avons exploité pour affronter le char de combat du maitre ingénieur. Le char avait un canon sur tourelle, deux petits canons sur les flancs, un blindage lourd et une tendance à jouer les beliers. Clairement, c’était un adversaire complexe à négocier mais nous avons joué sur notre mobilité en attaquant par tous les côtés en même temps, frappant les armes en priorité pour le gêner dans ses attaques. Malheureusement nous avons accusé notre premier blessé à ce moment mais la magie de Caelys disloqua un flanc de la machine forçant les occupants à s’extraire avant qu’il n’explose. C’est là que Granak fut exposé seul contre nous tous. Il ne tint pas longtemps face à la fureur des elfes et fut contraint à se faire exploser en dégoupillant ses grenades en faisant deux blessés de plus.

La défaite de Granak marqua la fin de la bataille, a l’exception de quelques petites poches de résistance extérieur bien vite oblitérées. Cependant, les troupes étaient trop épuisées pour poursuivre l’assaut surtout avec les blessés à soigner. Le siège s’est alors mis en place autour de la forteresse ennemie et des mesures arcaniques furent prises pour isoler complètement l’endroit de l’extérieur afin de limiter l’arrivée de vivre ou de renfort. Les heures sont à présent comptées pour notre ennemi et je vous félicite pour vos efforts et vous encourage a la prudence, si près de la fin de ce conflit et du retour dans notre patrie, il serait triste de succomber maintenant. La victoire est proche, tenez bon et finissons-en avec ces monstres et ce monde!

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tanaan]La Campagne de Pongara

Message  Atia le Dim 29 Nov 2015 - 14:08

Le siege de la citadelle de Pongara - 2er partie
27 novembre 35

C’est fini, tout est fini! La forteresse de Pongara est tombé ce soir-là et avec elle la présence de la Légion dans cette région. Nous avons appris aussi que partout la Légion était acculée et proche de la défaite. L’état-major a donc accepté de nous démobiliser après un peu plus d’un an de combat en Draenor. Enfin le retour au pays! Mais n’anticipons et ne cédons pas à l’euphorie, c’est un rapport après tout.

Le général avait un plan et il faut bien l’admettre, un bon plan. Des saboteurs du général (dirigé par un certain bloodhawk bien connu) avaient placé des charges explosive à un endroit stratégique de la forteresse sur la base de renseignement fourni par un prisonnier durant un interrogatoire magique. Le plan était de lancer un assaut de diversion pour faire ensuite exploser ces charges et permettre à un petit commando de s’infiltrer dans la forteresse pour ensuite ouvrir les portes à l’armée. Évidemment, le général nous confia le rôle du commando tout en rappelant qu’il espérait que son génie et sa grandeur rejailliraient sur nous pour nous permettre de vaincre. Mais, surtout, il demanda, a l'issue de la bataille, la tête du démoniste et les artefacts magique de la forteresse, abandonnant le reste a l’armée. Cela nous fit tiquer mais nous avons suivi la mission sans hésiter, tel étaient les ordres.

L’assaut fut donné dans un déluge de tir et de sort mutuels provoquant le chaos nécessaire à la diversion. La charge explosive fut déclenchée pendant les combats, nous donnant l’occasion d’entrer dans la brèche. C’est là que les choses furent bien moins amusantes, car nous avons compris que la brèche donnait sur les égouts de la forteresse… L’odeur fut insoutenable mais nous avions un travail à faire. Nous avons progressé dans ce dédale jusqu’à entendre des grattements, petits couinements animaux et tintement métallique. En avançant, nous avons vu une colonie d’homme-rat, visiblement les rats géants du port se sont développé et ont continué de muter sous l'effet de la magie gangrenée pour devenir humanoïde. Ils nous ont repérés et couinés de rage dans notre direction. Avant même leur attaque, nous avons déchaîné un déluge de sort qui en faucha un certain nombre et provoqué la fuite des autres. Nous les avons poursuivi, redoutant qu’ils cherchent des renforts, avant que, soudain, ils se mettent à couvrir et attaque à nouveau de manière vicelarde. Ils trempèrent des projectiles métalliques dans la fange fécale de l’égout pour nous les projeter dans le but de nous infecter. C’était… sale et Vasz fut blessé par une de ces armes et développé une fièvre qui l’handicapa quelque peu durant toute la bataille. Malgré ça nous avons mis en fuite ces créatures répugnantes et tué la majorité. Nous avons profité de cette petite pause pour souffler alors que nous entendions une cacophonie de couinement au-dessus, visiblement ils étaient nombreux…

J’envoyai les jumelles en éclaireurs pour voir ce qu’il en était et elles virent que les créatures étaient en fuite, se massant dans les tuyaux et les anfractuosités pour nous échapper, certaine se coincèrent même dans les ouvertures. Estimant que la menace était passée, nous avons repris notre route provoquant la panique dans les créatures en fuite alors que nous avancions. Arrivés plus haut, nous avons vu une véritable horreur: ce qui devait être la femelle, une ratte immense et purulente avec de petits rats humanoïdes tout à fait répugnants accrochés à ses mamelles. Elles tentaient de fuir, aider par de nombreux hommes-rats s'efforçant de la porter à l’abri. Nous avons ignoré cette créature pour nous concentrer d’une sur la mission, de deux, car nous n'étions pas spécialement enthousiastes à l’idée d’affronter une ratte de 5m et de trois, car l’attaquer aurait peut-être rallié les créatures en fuite.

Finalement, nous sommes arrivés à la cour intérieure par une grille, je décidai que la troupe devait rester caché pendant que les jumelles et moi-même allions ouvrir les portes pour laisser entrer l’armée et à ce moment notre troupe viendrait prendre les défenseurs en étaux. Étrangement, personne n’écouta et cru bon de sortir à découvert dans la cour. Résultat des dizaines d’orcs attaqua dès qu'ils furent repérés. J’abandonnai la troupe pour poursuivre la mission avec les jumelles, s’ils n’écoutaient pas, c’était leur problème. À la porte, nous avons trouvé quelques gardiens que nous avons éliminés sans trop de difficulté en les prenant par surprise pendant que le reste de la troupe faisait face à leur petite armée d’orc vaille que vaille, se posant en défense pour temporiser. Nous avons finalement réussi à ouvrir la porte et à ce moment la bataille bascula de combat à massacre. L’armée déborda les défenses tandis que nous avons, avec les jumelles, pris à revers les ennemis sur nos troupes. La bataille était finie. Sabrons, Orcs, Horde, Alliance, Draenei, les coalisés se lancèrent dans une chasse au gangrené qui s’acheva quand un dernier carré se forma autour du démoniste.

Le démoniste tenta son va-tout, usant de paroles mielleuses et de proposition alléchante pour attirer le général et le rallié a sa cause. Le général fit mine d’être intéressé avant de se moquer du démoniste et de l’humilier lui et ses sbires avec une délectation palpable avant d’ordonner la mise à mort de ce chien et de ses derniers partisans. Dans une euphorie macabre, l’ensemble des troupes, nous avec, s’est lancé dans la curé et tout se termina en quelques secondes. Veloce tenta de broyer le crâne du démoniste pour empêcher que le général ne l’obtienne mais Lily souleva littéralement la sergente de terre d’un bras et l’écarta prenant la tête pour le général. Veloce tenta de raisonner Lily, en vain, la dragonne annonça qu’elle n’avait pas le choix et elle ramena la tête. Le général félicita les troupes euphoriques et autorisa le pillage de la forteresse mais demanda que les artefacts magiques lui fussent montrés pour savoir s’ils les prenaient ou pas.

À l’issue du pillage et le lendemain, le général libéra les troupes et confia la région à l'orbite noire et aux sabrons menée par la Sorcière du Marais. Il décida qu’une cérémonie aurait lieu dimanche à Ost’Erinlyss pour clore la campagne militaire. La campagne est donc officiellement terminée et je tiens à vous féliciter pour ces deux mois et demi de combat intense et plein de haut et de bas. Réjouissez-vous car nous sommes vainqueurs et bientôt de retour dans notre glorieuse patrie! Bravo!

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tanaan]La Campagne de Pongara

Message  Atia le Dim 6 Déc 2015 - 12:40

La Victoire
29 novembre - 2 decembre 35

Enfin de retour chez nous, enfin de retour après 1 an d’exil sur Draenor à combattre la Horde de Fer qui a voulu écraser notre monde et éliminer nos familles justes par soif de conquête et la Légion qui se nourrit de la ruine des mondes. Un an pour sauver notre monde et celui que nous avons ete contraint d’attaquer. Enfin nous pouvons revoir notre patrie, notre peuple et nos familles.

Cela a commencé par une annonce ahurissante: des orcs nous envahissaient pas le portail des ténèbres. Cela ressemblait à une blague avec un mauvais gout de déjà vu. Mais il n’en était rien, la Horde de Fer nous envahissait et nous avons rapidement rejoint une coalition d’ordre et de clan de la Horde pour les repousser tant bien que mal à travers leur portail et nous avons dû envahir leur monde. Une fois de l'autre côté, vu les forces en présence nous avons détruit la porte pour nous préserver de cette invasion. Le rôle de l’attaquant changea ainsi de camp, du moins quelques minutes car nous avons fini par redevenir les proies, isolé dans un monde hostile.

Nous avons été séparé des nôtres et nous avons ère dans la jungle pour finalement trouver un camp d’esclave que nous avons libéré. Gagnant ainsi des renforts, nous avons réussi à fuir cet enfer vert en “empruntant” une embarcation, direction Oge'gar, une petite région de Givre-feu. Là, Kagar, un Loup de givre libéré, nous présenta à son village sur le déclin face à la horde de Fer. L’alliance des Fils, des troupes d’Ogrimmar de Zulinjo, d'anciens esclaves de Draenor et du clan Loup de Givre a repris le dessus sur la Horde de fer et s’est lancé a la conquête d’Oge'gar. Nous y avons conquis notre fief renommé Ost’Erinlyss après sa capture, fait alliance avec des ogres et vaincu la Horde de Fer et les quelques éléments de la Légion dans cette région glaciale.

Bien établie et renforcé par cette région, ses ressources et nôtres fiefs, nous avons pu étendre nos opérations. Nous avons affronté des cultes démoniaques et châtié un traître Ogre à Gorgrond pour s’assurer de quelques accords avec cette race. Après ça, la commandante Arley de Thurwes nous convoqua pour l’aider et aider les forces de Dame Liadrin à défendre Aushindoun contre le Conseil des Ombres. Cette campagne permit de renforcer les liens avec les draenei et pour les sin’dorei de solder une dette depuis Quel’danas. Malgré la fourberie de la Légion qui tenta de monter les factions l’une contre l'autre et des attaques violentes, la situation à Aushindoun fut stabilisé par les forces draenei et thalassiennes et le combat se porta même jusqu’à shattrath. Notre ordre a suivi ces forces s’y intégrant jusqu’à ce qu’après des mois de combats, la commandante Arley nous permis de prendre du repos avant de nous envoyer sur une nouvelle mission.

Un culte nécrotique d’ogre, d’Ombrelune et d’Arakoa tentait de jouer au Fléau et de faire advenir une chose appelée “le Soleil Noir” pour devenir les dieux de ce monde au nom de la Légion. C’est en nous faisant de nouveau alliés parmi des dissidents ombrelune, des arakoas et des ogres opposés à cela que nous avons pu vaincre ce culte à travers les flèches d’Arak ou dans la vallée d’Ombrelune. Après cette victoire et les rumeurs évoquant la décision d’une attaque contre Tanaan et le Conseil des Ombres et la Légion, nous avons décidé de préparer à notre tour cette attaque comme il se devait. L’opération fut menée à Nagrand. Sur la base des informations évoquant la capture d’Hurlenfer, nous avons décidé de tenter de rallier quelques forces Chanteguerre à notre cause, mais aussi des ogres et la Lame Ardente pour former une coalition. Après divers combats et approche diplomatique la coalition fut faite et une flotte préparée pour la guerre à Tanaan, nous étions prêts et nous n’attendions plus que l’ordre de frapper.

Quand l’ordre fut donné, nous devions attaquer Pongara, une région sud de Tanaan. Nous avons eu des renforts d'Azeroth et surtout un officier supérieur qui ne fut pas la commandante Arley, mais le général Silg. Il s'agissait d'un politicien venant chercher ici une victoire militaire à mettre à son cursus honorum afin de donner un coup de pouce sa carrière. Plus politicien que militaire, les relations qu’il eut avec nous furent difficiles durant toute la campagne, lui ayant du mal avec notre rudesse et notre fraternité méfiante et nous avec son inexpérience et son poste que beaucoup estimaient non mérité. Cette campagne militaire fut particulièrement ardue à cause de la puissance de la Légion de certains démons, de leurs installations et de la disparité de nos forces. les opérations furent faites de victoires et de défaites, ni l’une ni l’autre n’étant décisives même si certaines donnèrent lieu à des épreuves terribles tel notre exil sans provision dans la jungle pendant des semaines. Finalement, trois événements décisifs firent basculer la guerre, l’arrivée de l’Alliance qui ouvrit un deuxième front, la victoire de la Horde sur la contre-offensive de la Légion sur le mur Ouest et la destruction de l’Eredar dans le temple sargerei par l’effort de toutes nos forces et des artefacts du général. À partir de là, la Légion fut sur le déclin. Nous avons été renforcé par les sabrons, des rebelles de L’orbite sanglante, une vieille entité du marais, de l’ensemble de nos alliés de draenor, de la Horde et de l’Alliance. Ainsi renforcée, l’armée du général remporta victoires sur victoires et nous avons fini par repousser l’ennemi jusqu’à sa forteresse qui fut prise après un bref siège. Pongara était enfin libérée après deux mois et demi.

Après cette victoire, nous avons été enfin démobilisé et renvoyé à Ost’Erinlyss pour une cérémonie de Victoire. Le général nous récompensa avec certains de ces artefacts et un discours assez égotique. Peu après, l’état-major nous autorisa à rentrer à Quel’thalas, Tanaan était presque totalement nettoyé et notre temps d’affectation largement assez long. Le général organisa ainsi une parade à travers Lune-d'Argent auquel nous et les forces de Pongara participâmes. Tout ceci était bien sur pour son propre triomphe mais cela nous permis de nous rappeler ce pour quoi nous nous battions et nous nous battrons encore, pour Quel’thalas et pour son Peuple! Bravo à tous frères et soeur d’arme et continuons de servir l’avenir de notre pays et de la nouvelle aube. Quelle que soit la prochaine menace qui viendra se placer face à Quel'thalas, il subira le même sort que nos ennemis de draenor, pour cela, je compte sur vous!

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tanaan]La Campagne de Pongara

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum