[Candidature] Althanis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Candidature] Althanis

Message  Althanis le Jeu 21 Mai 2015 - 17:09

Althanis



Informations techniques :

Prénom : Althanis

Race : Elfe de sang

Age : 191 ans

Spécialité : Assassinat, infiltration, subversion, gestion des prisonniers

Alignement : Neutre | Neutre



Caractéristiques physiques :

Taille : 1 mètre 81

Corpulence : Moyenne

Couleur de peau : Foncée, rougeâtre

Couleur de cheveux : Noir

Couleur des yeux : Vert

Vision (port de lunette) : Bonne

Gaucher ou droitier : Droitier

Etat de santé (problème passé, présent ou à venir) : Dépendance au chardon de sang, frigide



Description :

Petit et émacié, Althanis renvoie aux premiers abords l'apparence d'un elfe discret et attentif à ce qui se passe autour de lui. Sa silhouette n'impose guère au sein d'une troupe ; il a les épaules basses, une musculature à désirer et une certaine nervosité palpable dans les gestes. Le faciès qu'il arbore inspire la confiance mais ne force pas l'admiration.  Sa voix est basse, rapide dans l'intonation et brève lorsqu'il s'énerve. De toute évidence, il est issu d'une caste peu élevée. On retiendra une certaine prudence dans le ton, comme s'il souhaitait concilier au mieux ses propos avec ceux des autres. Quand il crie, c'est lorsqu'on le pousse dans ses derniers retranchements...

Souvent affublé d'une armure légère en cuir, il porte peu d'armes sur lui, préférant généralement une épée longue thalasienne et une paire de dagues courbées. On remarque à sa ceinture une série de fioles colorées toutes aussi exotiques les unes que les autres. Il lui arrive aussi de porter un arc en bandoulière, auquel cas il ajoute un grand carquois gravé de runes elfiques. Ses cheveux longs et noirs, coupés à la hâte, lui arrivent jusqu'aux épaules. Il fait en sorte que ces derniers ne lui couvrent jamais le visage. L'un de ses signes distinctif est la marque de griffes qui lui barre la joue gauche. Son nez est bas, son visage ovale et sa machoîre plutôt ronde. Placés haut par rapport au reste du visage, ses yeux renvoient un sentiment de paranoïa. Brillant d'un vert prononcé, ils rappellent une certaine tristesse ainsi qu'un désir profond de percer au jour ses interlocuteurs.

Plutôt sociable, le bougre a une attitude pressée, alerte et avenante. Il sympathise facilement, mais il est difficile d'obtenir des informations de lui. C'est un manipulateur chevronné, aussi prompt à l'action qu'au désengagement. Rieur tantôt dépressif, il lui arrive de s'extraire du groupe quant la situation va mal et cultive certains à prioris envers les morts vivants notamment. En somme, il est difficile à cerner. Peu de gens comptent parmis ses amis.



Profession et savoir-faire :

Althanis est doué en matière de langage et de subversion. Il maîtrise le bas parler et connaît bien le milieu de la pègre, autant en Quel'Thalas qu'ailleurs. Ses contacts parmis les elfes de sang lui permettent de mobiliser rapidement équipement et alliés.

Connaisseur des drogues et des marchandises illicites en général, il sait gérer une intendance. Par ailleurs, il s'avère plutôt bon lorsqu'il s'agit de mettre au fer des prisonniers. Ses compétences en gestion de ces derniers sont remarquables.

Sa maitrise en matière de combat se résume à la duperie et au chantage. Il fait un assassin méthodique, rusé et astucieux, surtout face aux morts vivants. Quand la situation finit par déraper, l'elfe est généralement bien situé pour trouver une voie de sortie.



Background :

Quelques décennies plus tôt, Althanis faisait partie de l'une des plus vastes organisations criminelles de Quel'Thalas :  La Magna. Vivant de recelle et de rapine, il est parvenu à survivre dans le milieu, jouant tantôt de sa dague, tantôt de la corruption pour installer durablement sa main mise sur les différents trafiques de la capitale. C'est durant cette période qu'il engendra une dizaine de batards, elfes ou mi elfes. Autant de choses qu'il a gardé pour lui lorsque la garde finit par l'arrêter et le jeter en prison.

La seconde guerre fût une opportunité sans précédent ; à peine libéré, il s'employa à profiter de la situation pour rétablir son "marché" et soutenir l'armée de Quel'Thalas à la frontière. Ses relations avec les pérégrins sont encore connues à ce jour ; les vents racontent que les orcs massés à l'entrée de Brume d'Or ont eu bien des peines à trouver des vivres dépourvues de la moindre once de poison...

Désormais rétabli dans son honneur et dans sa fortune, l'elfe coula des jours heureux, fussent ils brefs, dans ce que l'on appelle désormais les Terres Fantômes. Il se marria même à une noble magistère, bien que cette union souleva quelques suspicions quant à la nature même du mariage, qui, dit on, fût arrangé au moyen de divers moyen de pressions. Néanmoins, Althanis ramena une certaine prospérité à la flèche d'Ordrazur et à partir de là, personne ne s'inquiéta de ses intentions.

Tout bascula quand le fléau arriva à la frontière Thalassienne. Acculé avec les siens dans une région plutôt isolée, l'elfe se plaça spontanément sous les directives d'un commandant Thalassien qu'il pensait capable de repousser l'infestation. Une erreur dramatique puisque Ordrazur, tout comme Tranquilien et le reste des Terres Fantômes fûrent rasés par l'avance des morts vivants.

Forcé de se replier à Lune d'Argent, Althanis dût, une fois de plus, mobiliser ses relations pour éviter un bain de sang avec ses ennemis héréditaires de la couronne. Les choses se passèrent plus ou moins correctement. Quand le Fléau se retira, non sans avoir détruit le puit de Soleil, l'elfe avait récupéré quelques beaux manoirs en périphérie.
Ainsi débuta une ère de décadence, pendant laquelle les elfes se prélassaient en l'attente de jours meilleurs tandis que le prince Kael'thas bataillait pour leur survie. Althanis vit nombre de ses sujets et enfants sombrer dans la dépendance à l'arcane. Lui même préfère écarter ces souvenirs d'une période à laquelle il s'est employé à faire disparaitre ses archives et celles de ses ennemis.

Pour une raison qui lui est propre, il décida de ne pas soutenir les magistères de Quel'Thalas dans leur emprise sur la capitale. Peut être que ses origines le poussaient à renverser les vieilles traditions, à moins qu'un autre but ne l'ait détourné de cette voie de la facilité. Quoiqu'il en soit il fût exilé au bout d'un certains temps au plus profond des terres fantômes, condamné à honorer son union en restaurant Ordrazur.
Sachant que son épouse allait tôt ou tard sombrer elle aussi dans les affres de la dépendance, il abandonna ses possessions, ses titres et ses sujets. Ayant pour seul compagnons son épée et sa monture, il s'aventura plus en avant dans les terres fantômes et chercha un avenir meilleur à la frontière.

Débuta ensuite une longue carrière de résistance envers le fléau, la croisade écarlate et leurs alliés. Althanis a parcouru les rangs de nombreuses factions elfiques, plus ou moins rattachées à Quel'Thalas, un combat acharné pour la survie qui le marqua profondément, au point qu'il n'est plus capable, aujourd'hui, de supporter la simple vue d'un mort vivant.
Ces derniers ne lui causèrent cependant pas plus d'ennuis que les humains encore présents pour Lordaeron en ces ères si troublées. Impliqué dans la rebellion d'un célèbre ranger nommé Rael'his, il participa aux coups de maître de ce derniers dans le Duché de Noirebois, ainsi qu'à plusieurs opérations de subversions contre les humains des régions environnantes.

Espérant se rattacher ainsi à Quel'Thalas, et, pourquoi pas, obtenir de nouveau ses possessions d'antan, Althanis fût troublé lorsqu'il appris que Rael'his comptait fonder son propre territoire à la marge des Terres Fantômes. Le sentiment de trahison ayant fini par l'emporter, il souhaitait actuellement revenir pour de bon dans le giron de la capitale et effacer son lourd passé...

L'expédition en Draenor allait être l'opportunité qu'il attendait depuis longtemps.



Ce qu'on dit de lui/elle :

Bel Rutaet (déshérité) : Je me souviens de cette époque où il m'a employé... dites, il vous reste un cristal de mana ? Même pas un petit ?

Nat'uviel (marchand thalassien) : Je me souviens encore de lui, il était mon mentor, ma voix dans les ténèbres. Il m'a tout appris et je lui ai rendu.

Vorak (assassin de la Main Brisée) : Cet adversaire était fourbe... et j'aimais ça.

Raeg Nel'donat (ranger Thalassien) : Mes flèches commençaient à manquer lorsqu'Althanis m'a trouvé. Je me souviendrai de ce jour, comme si c'était hier. Aussi coûteux soit il...

Magistère Dorani : Nous aurions voulu l'éliminer à temps, néanmoins, il ne représente plus une menace à présent que l'ordre est rétabli. Mes archivistes, eux, sont encore à l'oeuvre, ...

Tal Doril (rebelle de Rael'his) : Six années de combat. Qu'est ce que cela représente dans une vie ? Rien. Six années de combat contre le fléau. Qu'est ce que cela représente dans une vie ? Une éternité. Althanis en a pris goût, il est des nôtres.



Galerie

avatar
Althanis
Villageois
Villageois

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 21/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candidature] Althanis

Message  Veloce le Dim 24 Mai 2015 - 11:17

Hello, hello. Désolée de l'attente encore et, comme dis précédemment, je suis pas spécialement fraîche aujourd'hui mais je vais faire de mon mieux.

Alors, j'aime bien la description de ton personnage, ça plonge dans son "monde" facilement ^^

Question monde maintenant. Avoir des bâtard un peu partout en Quel'Thalas c'est possible, mais pour des bâtard demi-elfe il auras plutôt du aller en Lordaeron. Pas sûre que les humains voyageaient librement en Quel'Thalas ^^'

Ca m'amène à mon second point. La Seconde Guerre. Alors autant les elfes ont pris une raclée près de Fort Darrow, autant je suis pas sûre que les orcs aient réussit à monter aussi loin que carrément Brume d'Or (c'est quand même les limites du royaume là ^^'). Enfin on me contrediras ou non sur ce point mais j'ai pas souvenir que les orcs soient aller si loin.

Le reste me semble aussi étrange.

Forcé de se replier à Lune d'Argent, Althanis dût, une fois de plus, mobiliser ses relations pour éviter un bain de sang avec ses ennemis héréditaires de la couronne. Les choses se passèrent plus ou moins correctement. Quand le Fléau se retira, non sans avoir détruit le puit de Soleil, l'elfe avait récupéré quelques beaux manoirs en périphérie.
Ainsi débuta une ère de décadence, pendant laquelle les elfes se prélassaient en l'attente de jours meilleurs tandis que le prince Kael'thas bataillait pour leur survie. Althanis vit nombre de ses sujets et enfants sombrer dans la dépendance à l'arcane. Lui même préfère écarter ces souvenirs d'une période à laquelle il s'est employé à faire disparaitre ses archives et celles de ses ennemis.

Alors, après la chute de Lune-Argent les elfes passaient moins leur temps à se prélasser qu'à essayer de nourrir leur dépendance à la magie tout en cherchant à survivre par tout les moyens. C'est plus quand la magie gangréné fut utiliser que la décadence à vraiment commencer.

De même, lors de l'attaque du Fléau je doute que ses "ennemis héréditaire de la couronne" se soit soucier de son cas ^^' Soit il se faisait poignarder pendant les combats pour éliminer un être gênant, soit il était carrément pardonner vu le besoin extrême de bras pour combattre. De même, je comprend pas trop comment il aurait put récupérer autant de biens si facilement.

Pour une raison qui lui est propre, il décida de ne pas soutenir les magistères de Quel'Thalas dans leur emprise sur la capitale. Peut être que ses origines le poussaient à renverser les vieilles traditions, à moins qu'un autre but ne l'ait détourné de cette voie de la facilité. Quoiqu'il en soit il fût exilé au bout d'un certains temps au plus profond des terres fantômes, condamné à honorer son union en restaurant Ordrazur.
Sachant que son épouse allait tôt ou tard sombrer elle aussi dans les affres de la dépendance, il abandonna ses possessions, ses titres et ses sujets. Ayant pour seul compagnons son épée et sa monture, il s'aventura plus en avant dans les terres fantômes et chercha un avenir meilleur à la frontière.

La question que je me pose c'est "pourquoi cet exil" ? Si il s'opposait à eux, autant le tuer, et si ils voulaient pas le tuer autant l'utiliser pour les taches mineures, voir dégradantes. L'Exil c'est vraiment le truc "violent" qu'on fait quand la personne impliquer est trop importante/a trop de pouvoir pour être simplement tuer ou utiliser ^^

La fin, étrangement, me semblant parfaite pour le personnage (bien que je m'interroge de ce qu'il a fait durant le conflit contre Garrosh, les elfes ayant été hautement impliquer ^^)

Voilà, voilà. En l'état j'aime bien l'histoire mais je trouve les quelques points soulever "étrange". J'ai la sensation que c'est là juste pour donner du pouvoir/importance/moyens au personnage ^^' (je dis pas que c'est pas possible qu'éventuellement il en arrive là, juste la facilité/rapidité surtout ^^').

Ceci dis, la parole est aux autres.

_________________
"Do not underestimate the Pride of a Lion... When it's protecting it's own." - Veloce Visrin

"Magic... Magic is everywhere. Stay silent. Open your ears. And maybe you'll be able to hear It's whisper..." - Shaona Dawnslayer
avatar
Veloce
Noble
Noble

Nombre de messages : 590
Date d'inscription : 20/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candidature] Althanis

Message  Ishaelys le Dim 24 Mai 2015 - 15:42

Coucou, coucou et bienvenu ici! Smile
Je m'excuse également du temps de réponse. :'(

Je vais pas mal appuyer ce qu'a dit mademoiselle Veloce au dessus.

En premier lieu à travers une fiche travaillée et agréable à lire qui correspond au rp vu en jeu. On entre aisément dans l'univers du personnage entre magouilles plus ou moins importantes qu'elles soient commerciales ou politiques qui correspond bien aux Sin'doreïs.
J’apprécie également que le personnage garde bien sa cohérence à travers la succession des événements.
Donc pour le plus gros, ça me semble bon pour moi. Je précise que tout ce qui va suivre son des observations et en partie influencé par mon interprétation de l'histoire bien que j'essaye autant que possible de m'appuyer sur des sources solides, j’espère qu'elles pourront t'aider à approfondir le personnage. Surtout à ne pas prendre comme une critique de ta création.

Bien, pour le reste (bien que ça reste plus une question de détails, il y a quelques points à peut être parfaire).
Comme soulevé par Veloce tout d'abord, Brume d'Or me semble un peu enfoncé dans les terres pour la seconde guerre. Les Orcs ayant relativement connu un gros fail, ne parvenant qu'à s'enfoncer que dans la lisière de Quel'thalas (bien que je t'accorde que la géographie a changé depuis Warcraft II) mais c'est un détail relativement aisé à corriger en gardant l'esprit en remplaçant Brume d'Or par les gîtes de forestiers/ Villages de la lisière.
Par contre j'aime bien l'idée de bâtards qui laisse bien imaginer un marchand/ voleur véreux aimant les femmes et participant à un réseaux s'étendant jusqu'au Lordaeron, peut être pour sortir des babioles magiques de Quel'thalas et les vendre aux humains?
J'avoue que je suis curieux de ces trafics. ^^

J'appuis aussi la décadence bien qu'en fait la reconquête de Quel'thalas se fasse en deux phases, toutes deux sous la régence de Lor'themar (finalement Kael'thas n'a que peu d'impact car éloigné en Lordaeron puis en Outreterre) et qui est relativement couverte dans la nouvelle Le Sang des Biens Nés de Michy Neilson et dans les mauvais mangas (mais faut bien le citer) autour de la restauration du Puits de Soleil. Pour résumer rapidement, l'on a une première phase qui correspond à une reconquête particulièrement dure au cœur même de Lune d'Argent et dans ses environs alors que les effets du manques se font lourdement sentir (à noter que Kael'thas est alors dans l'idée d'abandonner Quel'thalas pour "la terre promise") puis une seconde phase marqué par le retour du grand magistère Rommath qui introduit la ponction mettant fin à la problématique immédiate du manque mais condamnant les Sin'doreïs à la corruption et pour les plus faibles à l'excès de ponction qui les change en Déshérites (c'est à cette période qu'on peut parler de décadence).

Je suis aussi assez d'accord avec Veloce sur la question des "ennemis héréditaires de la couronne" qui d'ailleurs n'existe plus vraiment. Il est d'ailleurs à noter que l'on note dans les différentes nouvelles, que l'ordre établi éclate justement avec le Fléau le cas le plus marquant étant l'usage de la magie gangrenée qui était interdite depuis la fin de l'empire Azsharéen mais qui peut aussi t'offrir des opportunités, celui qui se démarque par ses qualités par monter très vite parmi les Sin'doreïs.
Ça me permet également de soulever la question de l'exil qui est plutôt soulevé pour le cas particulier des Hauts Elfes dans la nouvelle de Lor’themar Theron : Dans l’ombre du soleil de Sarah Pine.
Peut être là justement et pour coller à ton idée serait plus parlant un éloignement volontaire de la régence et de Lune d'Argent et si j'ai bien comprit le personnage appuie cette idée d'un personnage pouvant suivre ses propres chemins pour obtenir ce qu'il désire.

Et j'appuis à nouveau Veloce pour dire que la fin semble tout à fait convenir au personnage. Smile

Voilà, je pense que j'ai traité d'à peu près tout ce que voulais soulever.
Très bon travail en tout les cas. Smile
avatar
Ishaelys
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 246
Age : 26
Date d'inscription : 14/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candidature] Althanis

Message  Althanis le Lun 25 Mai 2015 - 15:47

Coucou,

Merci d'avoir répondu de façon aussi détaillée, ça va me permettre d'éclaircir certains points et surtout en modifier d'autres ; je vais reprendre un à un les détails que vous avez soulevé,

- Concernant les bâtards demi elfes, ces derniers ne sont pas restés en Quel'Thalas. Peut être même qu'ils ne sont pas nés là bas, dites vous qu'Althanis voyageait beaucoup durant cette période, y compris en Lordaeron comme disait Véloce plus haut.

- Pour en revenir aux événements de la seconde guerre, la Horde a bel et bien franchi les frontières de Quel'Thalas et brûlé un tas de forêts suite à une diversion dans les Hinterlands. D'après l'histoire, les orcs se seraient aventurés jusqu'au bois des champs éternels. Les sources qui appuient ces informations sont bien sûr le jeu Warcraft II mais aussi le background de Lord Garithos, qui tient sa haine des elfes du fait que ses troupes aient été mobilisées pour les appuyer alors que la Horde dévastait ses propres terres, tout au nord de Lordaeron.

- Par rapport à la décadence, oui, effectivement, je pense aussi que celle ci est apparue ; s'est accentuée lorsque les elfes de sang ont commencé à puiser dans les énergies gangrenées pour survivre. La brève période entre l'invasion du fléau, précisée par Ishaelis, et le retour de Rommath n'a pas été détaillée dans mon texte, car elle n'est pas essentielle pour le background de mon personnage et je ne voulais pas trop rallonger non plus.

Ses ennemis en Quel'Thalas étaient nombreux depuis un siècle déjà, il était parvenu à se tirer honorablement de sa condition par le biais de manoeuvres et de chantages. Lorsque le fléau a désintégré les terres fantômes et ses possessions, Althanis a pris le risque de revenir à Lune d'Argent pour rétablir ses anciens réseaux et ainsi survivre au conflit. En revenant dans la cité, il s'est attiré les foudres de ses anciens ennemis qui le pensaient définitivement écarté des intrigues. Toujours par le biais de règlements de compte, Althanis a profité du chaos ambiant pour dépêcher des agents à la recherche des livres de comptes, archives et chroniques dans les ruines de la cité. Ca n'a pas été simple, bien sûr, mais la majorité des documents "compromettants" le concernant sont désormais brûlés ou en sa possession.

- On en vient justement aux magistères ; pour moi, ces derniers ont toujours représenté le pouvoir au sein de Lune d'Argent et apparemment cela s'est encore accentué durant la régence. Au vu du passé d'Althanis, ca me paraissait intéressant de faire ressortir la concurrence entre mages/profanes et nobles/roturiers. Althanis, au yeux des elfes, était encore jeune et parvenu en terme de titres. Au vu des informations dont il disposait à l'époque, il était en mesure de menacer la réputation de gens plus haut placés. C'est pour cela que les magistères ont préféré lui donner une "mission" plutôt que de simplement lui glisser un serpent dans le lit. N'ayant pas un rang suffisamment élevé pour contester la décision, Althanis fût contraint d'accepter.

- Pour ce qui est des événements suivants, notamment la guerre en Norfendre et la Chute d'Orgrimmar, Althanis n'était tout simplement pas intéressé par la Horde et ses alliés. Ses relations avec l'armées de Quel'Thalas ne l'auraient jamais incité à l'accompagner par ailleurs. Pour lui, les orcs sont des sauvages. Leurs affaires sont dénuées d'intérêts.


Venons en à des aspects pratiques ;

j'ai apprécié le temps passé avec vous ces derniers jours dans les Flèches d'Arrak, cependant, j'ai du mal à me faire à l'ambiance de la guilde. Peut être est ce dû au fait que je ne joue presque jamais elfe de sang. Quoiqu'il en soit, j'ai de la difficulté à m'immerger et trouver des idées pour accompagner votre background, rendre agréable votre expérience de jeu. Je suis habitué à un RP beaucoup plus cru et immoral (que ce soit en terme d'interactions ou de règles), aussi je pense que nos visions du RP sont un peu trop décalées pour que l'on puisse s'entendre au long terme. N'ayant pas envie non plus de tourner en rond, quitte à vous faire perdre du temps, je souhaite retirer ma candidature et rester en marge des activités des Fils de Quel'Thalas.

avatar
Althanis
Villageois
Villageois

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 21/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candidature] Althanis

Message  Atia le Mer 27 Mai 2015 - 15:18

Althanis a écrit:
Pour en revenir aux événements de la seconde guerre, la Horde a bel et bien franchi les frontières de Quel'Thalas et brûlé un tas de forêts suite à une diversion dans les Hinterlands. D'après l'histoire, les orcs se seraient aventurés jusqu'au bois des champs éternels. Les sources qui appuient ces informations sont bien sûr le jeu Warcraft II mais aussi le background de Lord Garithos, qui tient sa haine des elfes du fait que ses troupes aient été mobilisées pour les appuyer alors que la Horde dévastait ses propres terres, tout au nord de Lordaeron.

Les orcs n'ont pas réussi à aller très loin, ils se sont servi des trolls pour pénétrer par l'ouest de Quel'thalas après la diversion que tu évoques, l'attaque des pics d'Aeries. Et quelques groupes de trolls et d'orc se sont infiltré pour dégommer les défenses mais rapidement l'armée thalassienne s'est mobilisé et a attaqué la grosse armée de la horde avant qu'elle n'aille trop loin. C'est là que Turalyon et la moitié des forces de l'Alliance ont débarqué et a pris en etaux la Horde. Prise entre les thalassiens et l'Alliance, cette armée de la Horde a manqué d'être totalement anéantis quand les dragons sont arrivé pour la sauver. La horde s'est replié jusqu'à Austrivage et Doomhammer a profité du bordel et de la trahison d'Alterac pour foncer sur Lordaeron avec le plus gros de ses forces laissant les clans Marteau du crépuscule et Stormreaver (dsl je me ferais jamais au fr pour les clans anciens) avec les gueules-de-dragon pour tenter de vaincre quel'thalas ou au moins retenir ses forces. Mais le bouclier du Sunwell a ete activé et empêchaient les dragons de s'en prendre aux grandes villes donc les dragons ont brulé les bois. Mais ça n'a servi à rien, Alleria, Turalyon et une partie des forces de Quel'thalas étaient déjà partie au secours de Lordaeron et c'est la que Cho'gall et Gul'dan ont trahi la Horde et abandonnaient les gueules de dragons. En bref l'attaque de Quel'thalas a été une grosse erreur de la part de Doomhammer car déjà qu'il peinait contre l'Alliance ça lui a ajouté un ennemi particulièrement tenace sur le dos.

Althanis a écrit:
j'ai apprécié le temps passé avec vous ces derniers jours dans les Flèches d'Arrak, cependant, j'ai du mal à me faire à l'ambiance de la guilde. Peut être est ce dû au fait que je ne joue presque jamais elfe de sang. Quoiqu'il en soit, j'ai de la difficulté à m'immerger et trouver des idées pour accompagner votre background, rendre agréable votre expérience de jeu. Je suis habitué à un RP beaucoup plus cru et immoral (que ce soit en terme d'interactions ou de règles), aussi je pense que nos visions du RP sont un peu trop décalées pour que l'on puisse s'entendre au long terme. N'ayant pas envie non plus de tourner en rond, quitte à vous faire perdre du temps, je souhaite retirer ma candidature et rester en marge des activités des Fils de Quel'Thalas.

Il est dur de juger d'un Rp de guilde sur 1 event et une petite soirée, car cru et immoral, je sais pas ce que tu entends par la mais clairement ce n'était pas tendre l'event, des attentats, des civils assassinats, un village cramé, des tetes qui pleuvent, ce n'était pas spécialement bisounours je trouve. Après effectivement en matière d'interaction c'est un ordre militaire donc c'est hiérarchique et un minimum rigide je te l'accorde. Pour les règles, je dirais que la première fois ça surprend mais on s'y fait ^^ en tout cas, je respecte ta décision, c'est un jeu donc il faut trouver ce qui nous amuse avant tout Smile Bon jeu et amuse-toi bien là où tu iras!

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4577
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candidature] Althanis

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum