Le Soleil Noir

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Soleil Noir

Message  Ishaelys le Mer 15 Avr 2015 - 16:09

Escarmouche de la cité de Vishran

Contenu du rapport :

Date : 9 Avril de l'année 35 (année Azerothienne)
Lieu : Cité de Vishran

Objectif/Descriptif de la mission : Mission de reconnaissance vers la cité draeneï de Vishran

Nom des participants :
- Eleona, vétérante, membre des Rangers
- Vasreath Viperhook, membre des Rangers
- Finë Taël, militaire, membre de la Commanderie
- Ishaelys Aubéclat, militaire, membre du Temple
- Miralda Sunsprawl, recrue, membre du Sanctum
- Errohas Lannscath, auxiliaire


Rapport :

C'est dans la soirée du Jeudi 9 Avril que nous fûmes interpellé par un estafette de dame Liandrin pour une mission de reconnaissance vers la cité draenique de Vishrin nichée dans les collines à l'Ouest de l'Auchindoun.
Dirigé par sieur Viperhook et après un voyage paisible dans la douceur du printemps malgré l’étonnant silence de la forêt, nous ne tardâmes pas à trouver la cité elle même au milieu d'un réseaux d'étangs. L'odeur de pourriture et en même temps attirante qui s'élevait de la cité ne tarda pas à nous révéler la présence de magie gangrenée si familière lors de la guerre civile. Impression qui fut renforcée par la présence d'une main bleue coupée à l'entrée du pont menant à la cité.

Notre avancée parmi les bâtiments révélèrent rapidement l'étendue du carnage, la population entière passée par les armes. L'étreinte de la magie s'y faisait néanmoins plus forte, laissant entendre des illusions de chants enfantins et musiques ésotériques.
Depuis la place centrale de la cité ne tarda pas à se faire entendre des hurlements d'agonies.

Nous nous tardâmes pas à pénétrer le dit bâtiment à la recherche de la source du dit cri, nous enfonçant dans la terre. La salle révéla ce qui semblait être un ancien sanctuaire où des dizaines de Draeneïs avaient du tenter de se réfugier avant d'être massacré. Au centre de la pièce, attaché à l'autel des Naarus était cloué une anachorète encore en vie.
Nous pûmes la soigner sommairement, tandis qu'elle nous apprenait que la cité avait été victime de l'attaque d'un Orc, le seigneur des cranes.

Les choses s'accélèrent alors rapidement alors qu'Eléonà était saisit par la main d'un cadavre, bientôt, ce fut le charnier entier qui se mit à bouger. Sous les ordres de sieur Vaszreath, nous avons rapidement quitté la pièce pour remonter à la surface avant de nous retrouver confronté à une marée de morts vivants draeniques aux yeux animés d'une lueur verdâtre.
Bien qu'un temps menacé d'être submergé, nous nous parvinrent à nous frayer alors un chemin parmi les morts, usant de la magie et de mines pour forcer le passage jusqu'au pont nous offrant la liberté.
Néanmoins de l'autre côté du pont nous attendait un démon en armure complète, probablement un Garde Courroux animé d'une haine sans borne bien que la force combinée de notre groupe parvint à l'éliminer.

Le chemin de retour se fit néanmoins sans mal, alors que nous semions sans mal les non morts, malgré la désagréable sensation d'être observé.


Rapport des pertes :

Blessures légères de sieur Lannscath et demoiselle Taël et demoiselle Eléonà

La ville est par contre perdue, et il faudra probablement une intervention importante pour la nettoyer de la présence des non-morts et purifier l'endroit.

Ishaelys Aubéclat


Dernière édition par Ishaelys le Jeu 21 Mai 2015 - 12:47, édité 1 fois
avatar
Ishaelys
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 246
Age : 26
Date d'inscription : 14/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Soleil Noir

Message  Miralda Sunsprawl le Jeu 30 Avr 2015 - 1:54

Miralda Sunsprawl a écrit:Titre du rapport : [26/04/35] Opération en Shattrath contre la Légion ardente.

 Contenu du rapport : Escarmouche urbaine contre des vestiges de la Légion Ardente.

 Date : 26/04/15
 Lieu : Quartier marchand Sha'tari, Shattrath

 Nom de la personne ayant demandé la mission : Redresseur(s) de torts Nemuran.
 Objectif/Descriptif de la mission : Recherches les traces d'une patrouille disparue de chevaliers de sang, vérifier le retrait des troupes de la Légion ardente

 Nom des participants :
- Légat Atia Silverswell, responsable de mission
- Veloce Visrin, Sergent, membre de la Commanderie
- Eleona X, vétérante, membre des Rangers
- Athiel Finanwiel, militaire, membre de la Commanderie
- Ishaelys Aubéclat, militaire, membre du Temple
- Lawendil Whispermana, militaire, membre du Sanctum
- Miralda Sunsprawl, recrue, membre du Sanctum
- Cenaya Sombrevent, auxiliaire
- Naêl X, auxiliaire

Faits :
Le Redresseur de torts/Les Redresseurs de torts Nemuran est venu/sont venus rapporter la disparition d'une patrouille de Chevaliers de sang dans le quartier marchand Sha'tari, celui-ci ayant été supposé être libéré de la Légion ardente. Décision fut prise par la Légat de partir à leur recherche, et nous nous mîmes en route, après avoir reçu un plan de l'itinéraire que la patrouille devait empruntée.

Notre trajet se déroula d'une manière optimale, et nous arrivâmes à la place centrale dudit quartier, lieu qui devait être la dernière escale de la patrouille avant son retour à la Cime de la Lumière. Ladite place arborait des signes observables d'affrontements antérieurs, et était occupée par des masses de draeneis réanimés, ainsi que par une Chevalier de sang qui se déplaçait en une ligne droite continue, ne prenant pas en compte que sa trajectoire l’emmènerait au contact direct des revenants.

Nous dûmes intervenir militairement afin d'empêcher cela, l'ensemble des forces présentes engageant le combat avec les morts-vivants afin de les éliminer, à l'exception d'Eleona qui assuma la tâche de maîtriser la Chevalier de sang errante et d'arrêter sa progression. Les morts-vivants furent un ennemi lent à vaincre de par leur nombre et leur résistance, mais ils ne nous infligèrent aucun dommage considérable ou notable.

Une fois l'ennemi éliminé, nous pûmes nous concentrer sur le cas de la Chevalier de sang récupéré : celle-ci n'offrant aucune réaction à nos actes ou paroles, nous fûmes dans l'obligation de nous en référer à l'expertise mentale de Lawendil. Ces analyses nous confirmâmes que l'esprit de la Sin'dorei souffrait de dommages irréversibles, désormais uniquement apte à traiter sans discontinuité les dernières données reçues par celui-ci. Pour le restant de l'obligation, nous dûmes l'anesthésier et l'attacher à une afin de prévenir tout acte illogique ou irrationnel de sa part.

Nous combattîmes les restants d'une patrouille démoniaque tandis que la Chevalier de sang fût traitée, qui fut composée de trois gangregardes : ceux-ci étaient blessés et saignés abondamment, des plaques métalliques gangrénées ayant été greffées de manière brutale à leurs corps. La triade démoniaque fut vaincue dans un combat à la durée temporelle courte mais à la brutalité certaine, les démons continuant leurs frappes même dans leurs derniers instants.

Les démons nous permîmes cependant de poursuivre notre enquête : le sergent Visrin identifia leurs blessures comme ayant été provoquées par des armes sin'dorei lourdes, similaires à celles des Chevaliers de sang. Nous continuâmes donc notre progression en direction du quartier portuaire, duquel les démons avaient surgit. Les quais de Shattrath étaient abandonnés et désolés par des combats récents. La Légat Silverswell et Ishaelys remarquâmes cependant durant notre fouille du périmètre un second Chevalier de sang, trouvaille que Cenaya complète par celle de cinq corps de faucons-pérégrins.

Le rescapé livra ses explications quand ses deux sauveuses le convainquirent que nous n'étions des démons et le soignèrent : sa patrouille avait été embusquée par les gangregardes précédemment, et trois de ses camarades avaient tenté de se constituer collaborateurs ou prisonniers envers les démons. Le survivant lui-même et la rescapée mentalement déficiente furent les deux seuls loyalistes, tentèrent de résister et par la force des faits se séparèrent.

À la conclusion de son récit, nous découvrîmes ce qu'il était advenu des trois traîtres : un colossal Implorateur du Vide se constitua à partir des ombres ambiantes devant nous, sa lanterne gangrénée étant illuminée par trois âmes emprisonnées. Nous fûmes obligés d'engager un combat dans lequel l'ennemi nous pris par surprise, et fut apte à esquiver ou à neutraliser la majorité de nos attaques. Nous ne parvînmes à le vaincre que par une saturation d'attaques, qui ne provoque pas sa défaite et désintégration, mais donna au Sergent Visrin une fenêtre d'opportunité pour saisir et écraser à mains nues sa lumière.

La destruction de la lanterne gangrénée entraîna celle de son porteur, l'Implorateur du Vide s'étant décomposé en ombres. Les restes de l'artefact furent analysés et sécurisés avant d'être emportés pour recherches ultérieures, les âmes contenues dans celles-ci n'ayant pas été relâchées.

Nous retournâmes à la Cime de la Lumière, emportant avec nous les deux survivants de la patrouille sin'dorei, mettant fin à la mission.

 Analyse :
Le quartier marchand Sha'tari est désormais confirmé comme libéré de toute présence démoniaque établie au sein de celui-ci : les assauts continuent sur ce front, mais les démons ne possèdent présentement plus d'avant-postes en son sein. Les deux survivants de la patrouille des Chevaliers de sang ont été pris en charge par leur hiérarchie : ils ont été déclarés comme présentement inaptes au combat, et réassignés à l'arrière du front pour une durée indéterminée. Les restes de la lanterne gangrénée ont été expertisés par l'arcano-ingénieure Miralda Sunsprawl, avant d'être transférés aux prêtres Auchenai : la tâche de libérer les âmes emprisonnées leur a été confiée, du fait de leur expertise en matière de spiritualisme.

 Conclusion/Bilan :
Résultat de mission : succès.
Réalisation des objectifs : Récupération des survivants la patrouille disparue des chevaliers de sang effectuée, élimination des vestiges démoniaques effectuée.
Précision des blessés : Vèloce Visrin (torse, frappe armée d'Implorateur du Vide / mains, brûlures gangrénées multiples)
Précision des pertes matérielles : /

 Miralda Sunsprawl

Miralda Sunsprawl
Archimage
Archimage

Nombre de messages : 405
Date d'inscription : 03/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Soleil Noir

Message  Atia le Mer 6 Mai 2015 - 16:26

Enquête dans l’avant posté de l’Alliance a Arak
3 mai 35

Les reprouvés, vendredi, était venu nous proposer une collaboration dans une traque des éléments ayant créé le Fléau et les chevaliers de la mort dans notre univers. Ils voulaient ainsi préventivement empêcher son apparition et punir à nouveau les coupables. Leurs enquêtes les menèrent à découvrir qu’un avant-poste de l’Alliance avait été corrompu par une peste probablement proche de celle du Fléau. Ils proposèrent, une fois la maladie terminée, de faire une enquête pour trouver les coupables et faire une étude sur cette maladie.

La collaboration avec les reprouvés a donc débuté dimanche dans l’après-midi. La maladie fleautique était à présent terminée et nous devions nous rendre sur place pour collecter des échantillons et identifier les coupables. Nous avons fait le voyage jusqu’à la zone à dos de monture puis avons mis pied à terre en arrivant sur place. L’avant-poste était nimbé de brume et des nuées de corbeaux voletants en cercle au-dessus des bâtiments. L’odeur de la mort planait et nous avons remarqué de nombreux cadavres sur place. Nous avons surtout constaté que la brume semblait magique et connectée à une force présente dans le village. Cependant, contrairement à ce que nous pensions, la maladie ne releva aucun cadavre mais chargea les corps d’une magie d’ombre palpitante. Je prélevais de nombreux échantillons et ordonnais de décapiter les cadavres que nous trouvions quand un cor de chasse se fit entendre ainsi que des jappements approchants.

J’ordonnais à la troupe de se cacher rapidement dans la végétation et nous avons vu une meute de chiens zombis ainsi qu’un belluaire les dirigeant. Nous avons lancé nos sorts sur cette masse que nous avons totalement oblitérée mais ce ne fut qu’un prélude car des arbalétriers zombis ripostèrent nous forçant à de nouvelles attaques. Mais ses ennemis lents et malhabiles ne firent pas le poids contre la puissance elfique. À présent libéré d’opposition, pour le moment, nous avons commencé l’exploration du village jonché de morts putrides puis nous sommes entrés dans l’auberge qui était un amoncellement de corps. Nous pensions trouver là des informations en attendant de continuer l’exploration. Après avoir décapité les victimes, nous avons exploré l’endroit trouvant dans la cave des corbeaux corrompus que nous avons éliminés, j’en pris un comme échantillon, une victime de rituel et un cercle magique que je laissai Xzelia étudier. À l’étage, se trouvaient des victimes attachées que nous avons achevées et d'autres créatures enfermées que nous avons pris soin de laisser là où elles étaient.

Cependant l’ennemi semblait décidé à régler notre compte car les corbeaux frappaient contre les vitres et rapidement des zombies à gratter les murs, toits et portes. La situation déjà oppressante devenait intenable et sortir pour explorer le reste du village était à présent impossible. Nous étions dos au mur. Nous nous sommes donc réfugié dans la cave pour faire un goulot d’étranglement à nos ennemis qui ne tarderaient pas à rentrer afin que leur nombre ne compte pas. Pendant ce temps, Xzelia prit l’initiative d’activer le cercle rituel et ouvrit un portail vers un lac de sang d’où émergeait des collines d’ossement. Guère rassurée par cette vision, j’ordonnais à Shaona d’ouvrir un portail d’évacuation vers notre camp mais celle-ci insista pour explorer l’autre côté. C’est à ce moment que des serres d’os saisirent Xzelia et Cenaya. Je me jetais à leur suite pour les aider ainsi que Selena et, de l’autre côté, nous avons été pris pour cible par des créatures ailées fait d’os. Xzelia s’acharnait à rouvrir le passage et c’est de justesse que nous sommes repassé. Cette fois, ma patience à bout, je hurlais à Shaona d’ouvrir le portail alors que les morts-vivants s’engouffraient toujours plus nombreux dans la cave. Un nombre n’ayant pas le moindre sens compte tenu de la taille de l’avant-poste mais par chance nous avons réussi à évacuer à temps.

Les jours suivants furent passés à diverses études sur les échantillons. Ces études révélèrent que la maladie était une variole locale modifiée par magie gangrenée et ténébreuse pour servir d’agent nécromantique disséminé par les corbeaux locaux. Ces derniers étaient fortement mutés mais se révélèrent de mauvais vecteur car la maladie était si affaiblie en passant à l’homme qu’elle ne relevait pas les corps bien qu’elle facilite la nécromancie. Nous avons aussi commencé à développer des remèdes contre cette maladie, au cas où nous y serions à nouveau exposés et nous rapprocher des draenei pour de nouvelles informations.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4577
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Soleil Noir

Message  Atia le Sam 9 Mai 2015 - 15:05

La capture du necromancien dans le marais
6 mai 35

Notre enquête sur la maladie nous permis d’avoir quelques remèdes contre la souche naturelle de ce mal. Nous avons aussi eu une piste concernant le lac de sang, un probable lieu maudit des légendes arakoas, il nous faudra nous rapprocher de ce peuple pour en savoir plus. Cependant, ce soir-là, notre ami nécrosé avait d'autres projets car des éclaireurs avaient repéré une activité suspecte de sectateurs orcs dans un marais sordide. Nous avons donc décidé de nous rendre sur place pour intercepter ce groupe et éventuellement recolleter des informations.

Le marais ressemblait à Zangar en plus petit (et en plus malodorant) qu’une pluie fine et continue arrosait sans trêve. Les champignons étaient imposants et des créatures étaient visibles. Très vite, nous avons repéré des cadavres d’hydre dont les glandes à venin avaient été prélevées ce qui nous offrit un chemin tout tracé pour retrouver nos cibles. Nous avons adopté la formation du phénix pour pouvoir progresser dans ces marais avec un minimum de sécurité en cas d’embuscade, nos flancs couverts et nos éclaireurs en avant.

Nous avons fini par arriver à un petit camp abandonné où étaient disposés des caisses vides estampillées de l’alliance et un feu de camp encore chaud. Nous n’avons malheureusement rien trouvé si ce n’est des traces se dirigeant vers la côte. Nous les avons donc suivis mais c’est alors que des créatures, des orcs corrompus par magie et par les champignons sortirent de l’eau et se jetèrent sur nous. Ces béhémoths champignonneux furent nos premiers adversaires et guère des plus résistants car nous les avons rapidement éliminés sauf un qui repartit dans les marais sans avoir attaqué.

Nous avons alors continué notre route en formation a travers le marais alors que le temps se fit de plus en plus exécrable. Nous avons trouvé un nouveau camp, avec cette fois des caisses intactes qui contenait du matériel d’alchimie. Nous avons étudié ce camp et ses runes nécromantiques quand nous avons repéré a travers le marais des flammes vacillantes qui approchait. Une troupe orque venait vers nous diriger par un magicien encapuchonné. J’organisais une embuscade et nous avons piégé la route et nous sommes cachés en attendant le combat. L’embuscade prit totalement au dépourvu l’ennemi et leur nombre fut écrasé sous le poids de nos attaques surprises alors que le nécromancien fut capturé pour un interrogatoire ultérieur. Mais déjà la tempête pointait et menaçait notre position donc nous nous sommes replié par portail au camp.

L’opération fut un succès bien qu’elle révélât certains problèmes avec nos arcanistes, entre ceux tirant des sorts dans les lignes alliées et ceux trop lents à faire des portails. Ce fut un point noir qu’il faudra corriger au plus vite quite à sévir.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4577
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Soleil Noir

Message  Ishaelys le Lun 11 Mai 2015 - 17:40

L'escarmouche des ruines d'Ango'rosh:

Date : 8 Mai de l'année 35 (année Azerothienne)
Lieu : Tertres d'Ango'rosh

Objectif/Descriptif de la mission : Reconnaissance du Tertre d'Ango'Rosh, recherche d'une patrouille de Chevalier de Sang disparue.

Nom des participants :
- Sergent Veloce Visrin, membre de la commanderie (en charge du commandement)
- Sybile Cwes Wyloir, militaire, membre du Temple
- Ishaelys Aubéclat, militaire, membre du Temple
- Lawendil Whispermana, militaire, membre du Sanctum
- Caëlys Solarseeker, auxiliaire militaire
- Selena Agna, auxiliaire militaire
- Cyanh, auxiliaire militaire
- Shari Sol'Anah, auxiliaire civile
- Hemwick Plaguewheel, allié de Fossoyeuse


Rapport :

Dans la soirée 8 Mai de l'année 35 (année Azerothienne) et après la bataille des marais côtiers d'Arrak, nous fûmes à nouveau contacté par l'apothicaire royal Hemwick Plaguewhell, celui nous informant que ces "informateurs" avaient repéré les traces des Orcs que nous avions affronté à Arrak dans un complexe de ruines dites d'Ango'rosh à l'Ouest de l'Auchindoun.
Les forestiers Solfuris nous informèrent également de la disparition d'une patrouille de Chevalier de Sang dans les alentours de notre objectif.

Néanmoins le voyage à travers la forêt se fit relativement sans difficultés jusqu'aux ruines qui se révélèrent froides, vides et silencieuses. Sous les ordres du sergent Visrin, nous y pénétrèrent sans rencontrer âme qui vive jusqu'à apercevoir une curieuse silhouette, un chevalier de sang solitaire, agité de tics et aux yeux rougeoyant d'une curieuse lueur magique. Néanmoins à notre approche celui ci prit la fuite. Nous trouvâmes au lieu où il se tenait des restes de cadavres elfiques assemblés en un cercle magique autour du cadavre d'un Orc. L'expertise de nos arcanistes, sieur Whispermana, dame Cyanh, dame Solarseeker et l'apothicaire Plaguewheel nous apprîmes l'usage d'un rituel de nécromancie au vue de l'énergie gangrenée étreignant le lieu.

Après que dame Cwes Wyloir ai brûlé le lieu du rituel, nous reprîmes notre marche à travers les ruines à la recherche du chevalier de sang, nous ne tardâmes d'ailleurs pas à retrouver sa trace dans les hauteurs des ruines.
Dame Visrin chercha immédiatement à l’interpeller mais fut projetée dans les airs par la force colossale du chevalier, ré-atterrissant à quelques mètres de là. Demoiselle Agna agit alors promptement, lançant un coup de bouclier qui brisa net la nuque du Sin'dorei mais celui ci malgré quelques pas en arrière ne périt point et contre attaqua forçant dame Agna à rester sur la défensive jusqu'à ce que le Sergent Visrin se redresse et attaque à nouveau, broyant le genoux du chevalier permettant aux magisters de brûler suffisamment celui ci pour qu'il ne puisse plus se redresser.

Pendant ce temps, un vent malsain et chargée d'une odeur douceâtres et nauséabonde se leva sur les ruines, tandis que ce redressait de l'humus des squelettes d'Ogres engoncée dans des armures et portant glaives et lourd boucliers avant de charger au cri venu d'outre tombe "Nous ne céderons pas à la longue nuit".
Demoiselle Cwes Wyloir tint notre arrière garde tandis que dame Agna et le Sergent Visrin protégeait nos flancs. L'assaut des Ogres non-morts se fit néanmoins violant bien que notre défense tint bon, permettant aux magistères d'éclaircir leurs rangs et d'éliminer les Ogres menaçant nos flancs, nous permettant une contre attaque qui mit fin à la menace.

Nous profitâmes de ce répit pour nous occuper du chevalier de sang fait prisonnier. Une inspection rapide de sieur Whispermana appuyée par dame Cyanh nous apprît rapidement que son corps était mort et que l'âme l'habitant était celle d'un Orc, ne manquant pas de rappeler les pratiques utilisés par les démonistes orcs au cour de la Seconde Guerre.
Malgré son état, celui ci dans ces derniers mots maudit le nom du "Seigneur des Cranes" lui ayant vainement promit la vie éternelle, avant de nous menacer d'un sort funeste pour le "jour du soleil noir". L'inspection spirituelle de sieur Whispermana nous révéla en effet l’existence d'un Orc portant un étrange masque en forme de crane.
Néanmoins, toujours dans un lieu dangereux, notre associé l'apothicaire Plaguewheel enferma l'âme de l'Orc chevalier de la mort dans un cristal qu'il remit ultérieurement au sergent Visrin avant que dame Cwes Wyloir n'accomplisse les derniers sacrements et brûle le corps Sin'dorei.
Par contre nous ne parvînmes à retrouver aucune trace du reste de la patrouille elfique avant de nous retirer vers le campement.


Rapport des pertes :
/

Ishaelys Aubéclat
avatar
Ishaelys
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 246
Age : 26
Date d'inscription : 14/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Soleil Noir

Message  Ishaelys le Mar 12 Mai 2015 - 13:07

Spoiler:
Petit message hrp, je crois que certains ont pas fait toutes les quêtes de Talabor, on aura besoin durant la campagne d'un lieu phasé par les quêtes.
Du coup je sais pas si on l'utilisera cette semaine, mais si vous pouviez faire la suite de quête qui mène jusqu'au scénario de Shattrath qui commence ici. Je pense qu'il y a besoin d'aller que jusqu'à la quête de Telmor où on affronte la gobeline et l'engin gobelin, mais j'ai pas vérifié.

Voilà, merci Smile
avatar
Ishaelys
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 246
Age : 26
Date d'inscription : 14/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Soleil Noir

Message  Ishaelys le Mar 12 Mai 2015 - 15:23

Chers associés elfiques.

Suite à votre bataille dans les ruines des tertres d'Ango'Rosh, nos informateurs ont fouillé les ruines. Nous avons entre autre trouvé de vieilles tablettes de pierre probablement datant d'avant la venue des Draeneïs en ce monde, des sortes d'archives Ogres, voyez vous?
Toujours est il que nous avons pu les traduire et ses informations pourraient vous intéresser. Bien que les tablettes soient parcellaires, elles révèlent une histoire rappelant semble t'il une histoire ogre, une légende de cohorte perdue semble t'il. Je vous joint ci dessous une copie de celles ci.


En la cinquième année du règne de l'Imperator Grok le grand et avec le soutient du conseil a été édicter que pour faire cesser les raids orcs sur les provinces prises aux Arakkoas de la forêt de Talador serait mené l'invasion de la vallée d'Ombrelune contre les clans Orcs qui y vivent.

Pour se faire, deux cohortes gordiennes soutenues par la grâce de l'Imperator par une compagnie de Briseurs ont été réunies en la forteresse de Gordal. Moi, le général Drokor mènerait la glorieuse conquête pour l'empire.

13° jour du second mois de la cinquième année du règne de l'Imperator Grok.
Nous avons affronté un raid des clans Orcs avant même d'avoir quitté la vallée de l'Est de la forêt.
Ces petits barbares couverts au visage de tatouages n'ont pas fait le poids face à la force de l'empire gorien. Ils ont surgit de la forêt en désordre, ne s'attendant à se retrouver que face à des Ogres désarmés mais la cohorte a écrasé eux.
Nous avons prit de nombreux esclaves pour Cognefort, l'Imperator sera fier.

24° jour du second mois de la cinquième année du règne de l'Imperator Grok.
En ce jour, nous avons pénétré dans la vallée d'Ombrelune. La forêt est profonde ici mais ça pas faire peur à Drokor et ses Ogres.
Dans notre progression dans les collines nous avons détruit deux villages des Orcs. Les Orcs nous les avons mangés.
Les Orcs de la vallée, ils sont divisés et c'est facile de les tuer, les petits Orcs.
Mais les cohortes, elles continuent de marcher sur la cité du chef Orc, Naz'gul.

18° jour du troisième mois de la cinquième année du règne de l'Imperator Grok.
Naz'gul, elle est tombée. Les Orcs ils ont rien pu faire contre la puissance des Goriens.
Les mages, ils ont fait trembler la terre et ont jetés à bas les murailles des Orcs.
Par le feu et le fer des Goriens nous avons prit la ville.
Après un grand festin, les Orcs ils sont devenus nos esclaves. Maintenant, ils se battent dans l’arène pour nous.

24° jour du troisième mois de la cinquième année du règne de l'Imperator Grok.
L'Imperator Grok, il a peur de la force de Drokor. Il veut pas que le général Drokor il revienne à Cognefort.
Alors Drokor, il va faire sa propre cité à Ombrelune avec les esclaves des Orcs.

8° jour du quatrième mois de la première année du règne de l'Imperator Drokor.
Les Orcs, ils sont pas vaincu. L'Imperator Drokor le très grand, il a envoyé une demi cohorte dans les collines du Nord Ouest.
La demi cohorte, elle est pas revenue, mais nous avons trouvé les têtes devant nos portes.
Rends moi mes cohortes, centurion Brakus!

12° jour du second mois de la seconde année du règne de l'Imperator Drokor.
Les Orcs ils se sont coalisé autour d'un de leurs chamans. Le Seigneur des Cranes qu'ils l'appellent. Ils hantent les collines.
Ils occupent un vieux sanctuaire des Orcs. Une grande cité des morts dans les collines toutes faites de pierres.
Mais Drokor, il va pas mettre genoux à terre devant les petits barbares.
Mes cohortes elles vont prendre la forteresse, et le Seigneur des Cranes bientôt c'est moi qui prendrait sa tête.

25° jour du second mois de la seconde année du règne de l'Imperator Drokor.
L'Imperator Drokor, il a échoué. La forteresse, on l'a assiégé, mais les Orcs ils se sont bien battu. On est entré dans la forteresse, mais les Orcs ils étaient partout, ils nous ont assaillis de partout.
Ils ont utilisés des vieilles magies, des magies de morts que les Ogres ils connaissent pas. Les morts, ils marchent contre nous. Même les héritiers des façonneurs ils se relèvent d'entre les morts pour nous attaquer.
Ma capitale, elle est tombée, et nous retournons vers Cognefort à travers les bois.

12° jour de la huitième année de l'Imperator Grok.
Mes Cohortes, elles sont mortes dans la forêt. Trente Ogres seulement, ils ont atteins Ango'Rosh.
Les morts ils nous suivent, ils sont partout dans la forêt et ils arrivent. L'Imperator Grok il arrivera trop tard pour nous sauver.


Archiviste Lybitine, Apothicarium Royal de Fossoyeuse.



Dernière édition par Ishaelys le Mar 12 Mai 2015 - 15:45, édité 1 fois
avatar
Ishaelys
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 246
Age : 26
Date d'inscription : 14/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Soleil Noir

Message  Atia le Mar 12 Mai 2015 - 15:43

Un bucolique voyage onirique
10 mai 35

La journée de dimanche fut un véritable plaisir et j’avais une forme olympique adorable lecteur! Vraiment! Et j’espère bien que je réussirais à te communiquer mon excitation d’alors! Mais pas trop quand même, petit coquin va. Je commence à te connaitre, toi, anonyme lettré qui dévore avec une insatiable gloutonnerie tous mes écrits, les savourant comme le plus fin des gourmets. Et c’est pour cela que je t’aime, oui, oui, je t’aime lecteur! Ou lectrice, bien évidemment mais j’utilise le genre par défaut, tu le comprendras ma belle liseuse!

Mais je digresse et comme je ne suis pas Shaona je n’aime guère cela. La graisse j'entends, pas la digression, car cela, en revanche, je m’en amuse beaucoup comme tu peux le constater en ce moment même, n’est ce pas? Enfin, revenons à nos murlocs avant que je ne sois à nouveau interrompu par moi-même malgré mes avertissements répétés! D’ailleurs j’en rajoute un : “Hekathi, un peu de sérieux, j’ai un rapport à écrire et je sais que je suis tout excitée par ce que je viens de vivre mais je me saurais gré d’arrêter de m’interrompre! Allez au travail, fainéante!”

Petite mise en situation que tu comprennes bien très cher : lors d’une opération, notre petit groupe de déments, à réussit à capturer un nécromancien orc et à le ramener au camp en vue d’un interrogatoire. Celui-ci me fut confié ce dimanche et je décidais, pour plus d’efficacité et de “fun” comme disent les gobelins, d’effectuer un sabbat noir afin d’arracher les informations de son esprit. Quelques joyeux compagnons ont décidé de m’accompagner dans ce voyage qui s’annonçait fascinant! Vois-tu lecteur, le sombre sabbat est une chose à laquelle je n’ai que rarement l’occasion de m’adonner et à chaque fois cela est un ravissement. Je me sentais comme une jeune étudiante avec son bal de fin d’année, trépignant d’impatience alors que mes camarades me suivaient vers le site du rituel. Celui-ci était, comme de bien entendu, à une croisée des chemins, dans la nature et le rituel tracé au sol. L’orc fut placé, cloué au sol et le rituel a commencé. Cela dit, ne soit pas trop curieux lecteur, une sorcière ne révèle jamais tous ces secrets donc tu n’en sauras pas plus, non! n’insiste pas! Cela enlèverait du mystère. Et tu sais que dans toute relation, pour que cela marche, il faut se préserver un jardin secret.

Dans tous les cas, le rituel accomplit, nous avons ete projeté dans l’esprit de notre délicieux sujet. Comme toujours, pour faciliter la recherche, le rituel créa une interface qui représentait la mémoire du sujet sous la forme d’une bibliothèque aux multiples rayonnages, le tout classé par année. Sur chaque livre était écrit le titre d’un souvenir et à l’ouverture du livre, nous y étions projetés. C’est ainsi que nous avons regardé dans les dernières années les événements majeurs de sa vie et trouvé trois livres particulièrement prometteurs : “rencontre avec le Seigneur des Cranes”, “La montée de Xibalba”, “les dents pourris des ogres”. Tout ceci semblait fascinant mais je dois bien t’avouer lecteur que c’est bien le Seigneur des Cranes qui attira mon attention et les autres se rallièrent à mon avis. J’ai donc ouvert le livre et nous avons ete projeté dans ce souvenir.

Nous sommes arrivé dans une région forestière inconnue et visiblement prospère avec en face de nous un grand escalier de pierre flanqué de deux tours. Notre sujet était là, juste devant nous, affublé d’une cape frappé d’un croissant de lune grimassent. Il semblait hésitant, terrifié alors qu’il approchait de l’escalier. C'était tout à fait amusant de le voir dans cet état, les orcs sont de toute facon soit trouillard soit stupide, parfois même les deux! Doucement, il se mit à gravir les marches, une à une, et les ombres se sont pressé derrière lui, eh oui, de nous aussi, tu suis admirablement bien lecteur! Est-ce que ces ombres étaient réels ou le symbole de sa peur? difficile à dire mais cela ajoutait une super ambiance à l'ensemble. À mesure de sa progression, nous avons vu le seigneur des cranes apparaitre. Comme son nom l’indique, sa tenue était macabre et pleine de crâne ... Les orcs manquent tellement d’originalité mon adorable lecteur… Bientôt je vais me faire appeler la maitresse des capuches et du rouge à lèvres carmin! Enfin! revenons au récit si tu veux bien. Cet orc, malgré mes commentaires dégageait de tout son être un sentiment malsain qui effraya autant l'orc que nos âmes et à ce moment, les marches sont devenu instables et couvertes de larmes comme si l’âme du sujet pleurait. Il avançait, terrifié puis, assez proche, ils parlèrent. Et bien entendu c’est là que ça devient le plus intéressant! De leur dialogue, il semble qu’ils soient des transfuges du clan ombrelunes qu'ils estiment avoir trahi les ancêtres et qu’ils se soient dévoué au seigneur de la mort et à des maitres probablement démoniaques. Le Seigneur des cranes semble d'ailleurs avoir obtenu d’eux le pouvoir des ralliés les morts et de relever les corps. Il a longuement parlé du jour du Soleil Noir, chose qu'il me semble avoir déjà entendu parler. Ce jour, de ce que j’ai saisi sera celui de l’ouverture de portails vers d'innombrables mondes et de l’absorption de grand pouvoir, il doit mener Draenor à sa perte mais le voyage des morts et de leurs maitres vers la puissance. Je suppose qu’ils veulent reproduire ce que Nerzul a fait dans notre trame, détruire draenor avec les forces d’Azeroth et les draenei dessus et former le fléau dans le néant pour l’envoyer ensuite sûr d'autres monde. Là encore, peu original, mais à leur décharge ils ne savent pas que ça a échoué dans notre trame déjà, les idiots! Pour revenir à nos deux singes verts, le Seigneur décida de mettre à l’épreuve notre sujet et lui envoya des ombres qui l’attaquèrent mais aussi réagirent à notre présence et que nous avons détruite. Après cela le seigneur donna l’ordre à son nouveau disciple de rejoindre arak pour y rencontrer des alliés arakoas.

Le souvenir s’acheva et nous sommes revenu à la bibliothèque qui se délabrait doucement à mesure que le sujet perdait l'esprit à cause de notre intrusion. Restait un livre à ouvrir mais lequel choisir? Nous avons fini par sélectionner celui de Xibalba que nous pensions être en rapport avec les Arakoa précédemment évoqué. Et je dois te dire lecteur, qu’en plus d’avoir raison, nous n’avons pas été déçu du paysage découvert. Une vaste zone désolée avec des arbres décharnés, une pluie de sanguine et de vaste lac de sang d’où émergeait des collines d’ossements. Un endroit charmant! Notre sujet était présent avec une petite suite puis arriva un arakoa pour le moins nécrosé qui maugréa du retard de l’orc. Celui-ci s’écroulant au sol dans une grotesque prosternation, face contre terre, rampant comme les vermisseaux que lui et ses frères de race sont. Il faut bien reconnaitre l’inclinaison des orcs à être soumis et devenir les esclaves dociles de tous ceux parlant un peu fort, qu’ils soient démons, dragons, Sha ou autres, de vraies petites créatures serviles! Bref, notre sujet offrit des offrandes d'or et d’insecte à notre arakoa ronchon en signe d’alliance. L’arak, arrogant et méfiant vis-à-vis de l’orc et de ses maitres, parla de Sethekk, annonçant son retour et son dévouement à ce “Dieu”. De la discussion il ressortit que pour le moment les arakoa acceptaient de collaborer car leurs objectifs étaient concordants, je le répète, pour le moment. Il promit ainsi d’aider les orcs le jour du soleil noir en ouvrant des portails et mettant ses forces à dispositions. Visiblement ces arakoas étaient en guerre contre des cimes mais je n’ai pas bien saisi cette histoire, cependant le jour du soleil noir allait leur donner un avantage dans ce conflit et pour ramener leur Dieu disparu. Malheureusement l’esprit du sujet commença à s’étioler. Je dis malheureusement car cela nous empêcha de profiter encore de ce délicieux spectacle lecteur, ne va pas croire que je me préoccupe de la santé de de ce singe vert!

Nous fûmes ramenés dans la bibliothèque qui commençait déjà à s’écrouler et se ruiner doucement. Il était temps pour nous de partir, je mis le feu à l’endroit, détruisant ses souvenirs jusqu'à dernier en gage de punition puis je brisai le sceau du rituel nous ramenant chez nous, dans nos corps. J’achevai le sujet catatonique et après un rangement sommaire nous sommes rentré au camp, détendu et ravis de ce petit voyage onirique. Du moins, je le fus lecteur, les autres je l’ignore mais ils seraient bien idiots de ne pas avoir aimé cette petite vadrouille. Enfin voila qui conclut ce rapport. Eh oui, je dois te dire adieu, je sais que cela te brise le coeur mon adoré liseur mais il est temps! Non ne me retiens pas, ne rends pas les choses plus difficiles. tiens en gage de mon affection et te consoler, un baiser.


Hekathi Cathubodua

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4577
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Soleil Noir

Message  Miralda Sunsprawl le Mer 20 Mai 2015 - 14:08

Hemwick Plaguewheel a écrit:Titre du rapport : [13/05/35] Expédition anthropologique & ethnologique au Voile Terokk

Contenu du rapport : Escarmouche en milieux sauvages

Date : 13/05/35
Lieu : Flèches d'Arak

Nom de la personne ayant demandé la mission :
Votre très cher associé revenant, docteur Hemwick Plaguewheel.
Objectif/Descriptif de la mission :
Établir un premier contact diplomatique avec les parias arakkoas des flèches d'Arak.

Nom des participants :
- Légat Atia Silverswell, responsable de mission
- Veloce Visrin, Sergent, membre de la Commanderie
- Ishaelys Aubéclat, militaire, membre du Temple
- Helir Durame, militaire, membre du Sanctum
- Lawendil Whispermana, militaire, membre du Sanctum
- Selena Agna, recrue, membre de la Commanderie
- Caëlys Solarseeker, auxiliaire
- Valéria Sunrose, auxiliaire
- Cyanh X, auxiliaire
- & Votre très cher associé revenant, Hemwick Plaguewheel, docteur de la Société Royale des Apothicaires


Faits :
Notre voyage d'études débuta comme le débutent la majorité d'entre eux, sur l'impulsion d'un riche mécène. À la suite de notre toute première association, votre Légat avait souhaité rencontrer quelques spécimens de véritables arakkoas de Draenor ; et c'est ainsi que, quelques semaines plus tard, je me présentais au campement Ligesol, un certain nombre d'heures de recherches sur le terrain derrière moi, et un rendez-vous avec un authentique groupe autochtone d'Arak dans ma poche. Aussitôt avais-je présenté cette situation que nous étions tous sur nos preux destriers, de races et de lignages divers, en grande chevauchée en direction des flèches arakkoas !

La position méridionale de notre point de départ fut un avantage précieux, qui raccourcit la durée de notre trajet, et en peu de temps nous nous présentâmes aux cols montagneux qui bornaient la limite de Talador. L'entrée en Arak en elle-même fut sereine, les voies de montagne ayant été vides, si ce n'est de quelques charmantes espèces natives de corbeaux, fort heureusement vivantes et non-infectées ! Hélas, fort hélas, il n'en fut pas de même pour les corbeaux qui nous intéressaient.

Quand nous arrivâmes à notre "point de rendez-vous", un autel arakkoa servant de balise sur un sentier de montagne, quelle ne fut notre surprise en constatant que notre comité d'accueil diplomatique était trépassé, victimes d'un violent poison et de quelques lacérations à la gorge ? Certes, j'admet que notre surprise fut bien faible : les escortes et diplomates possèdent un taux de mortalité anormalement élevé, pour une profession esquivant en règle générale les fronts militaires ! Notre moral fut cependant requinqué par la constatation de votre bon associé que l'arakkoa qui devait nous servir de guide à travers les cimes était absent de la pile de cadavres. Sur cette charmante révélation, nous poursuivîmes notre voyage d'étude avec entrain !

Un contre-temps n'arrivant cependant jamais seul, mais par régiments entiers, une seconde interruption de notre avancée en terres autochtones se manifesta sous la forme d'une embuscade orque. De manière plus exacte, une dizaine de spécimens d'orcs verts, marquant ainsi leur affiliation au Conseil des ombres, armés de technologies explosives sans doute volées à la Horde de Fer (grenades à main), et originaires d'une des plus pitoyables origines accessibles aux orcs : le clan de la Main-brisée, méprisable pour ses pratiques sado-masochistes auto-mutilatrices ritualistiques qui engendrent chaque année une grande perte de bonnes chairs. Les brigands furent éliminés de la biosphère draenorienne, et nous fûmes participants à un rapide interrogatoire d'un des leurs : l'alliance entre le dénommé "seigneur des Crânes" des Ombrelunes et certaines sectes arakkoas vénérant Sethekk nous fut confirmée, de même que la dépendance de leurs projets encore mal définis envers un "jour du soleil noir", ainsi que leur volonté à court-terme d'occuper militaire les grands axes des flèches d'Arak.

Une fois le nombre d'organismes vivants de Draenor diminué d'une autre unité, notre périple se poursuivit en direction des marais intérieurs, qui marquent la frontière avec les territoires des parias arakkoas. Regrettablement, nous ne trouvâmes aucune trace de notre guide disparu au second point de rencontre, à l'orée desdits marais : la seule trace de lui qui fut découverte fut un badge de Fossoyeuse, anciennement remit par votre présent associé pour lui permettre de s'identifier.

Les marécages eux-mêmes constituèrent un intéressant sujet d'études pour les adeptes de la biologie environnementale et de l'aménagement des milieux sauvages, quoique j'ai cru détecter que le manque de soleil en leur sein vous affectait négativement, mes chers associés ! Poursuivant notre expédition au coeur des tourbières, nous fîmes escale à un havre arakkoa récemment abandonné, cherchant des indices sur toute occupation ennemie ou alliée proche.

Une troisième, et ultime, interruption survint cependant sous la forme d'une trompette de l'Alliance, son bien connu de toutes les oreilles présentes, dont le rythme et l'accord étaient d'ailleurs fortement décalés. Bien que le trompettiste, supposé nécrosé, fut éliminé par une opération solitaire et forestière de votre Légat, il échut au reste de l'expédition de gérer le problème du reste de " l'orchestre ". En l’occurrence, celui-ci était composé de cinq spécimens d'éclaireurs humains typiques des forces de l'Alliance, réanimés toutefois par une particulière nécromancie : leurs veines étaient rougeâtres et gonflées, laissant échapper à leur seconde mort une singulière brume cramoisie aux propriétés nocives mais encore non-définies.

Cette surprenante avancée nécromantique draenorienne observée, notifiée et éliminée, nous pûmes reprendre notre expédition à l'aide de quelques indices retrouvées dans la hutte abandonnée. Notre guide, l'arakkoa Ixquic, put ainsi être retrouvé dans un second habitat déserté à quelques lieux de là, recouvert d'une illusion lui ayant permis de se masquer dans une pile de cadavres. Des présentations furent faîtes, des salutations échangées, et après quelques agréables palabres (quoique éloignées des arbres présents), nous fîmes route en direction du voile Terokk, pour la seconde partie de notre expédition anthropologique & ethnographique !

Par soucis de commodité, je résumerai ici les points importants d'un entretien ayant eu lieu entre les autorités du voile Terokk et vous-mêmes, mes très chers associés vivants, et passerait outre notre séjour commun chez les arakkoas. Quoique je dois admettre avoir apprécié l'ambiance ombrageuse et occulte permanente qui transpirait, ainsi que le décor de bois isolés et secrets. Mais, trêve de souvenirs plaisants :

- Les lacs de sang anciennement entrevus et visités forment un ensemble nommé "creux de Sethekk", dernière demeure du dieu mort éponyme et symbole cultuelle pour ses adorateurs. Le creux n'est pas une place-forte militaire, mais est encore sous l'influence du dieu mort, et voit se pratiquer quotidiennement des rituels en son honneur. Dans la mesure de leurs moyens limités, les parias de Terokk nous ont assuré de leur soutien pour joindre ce lieu et l'assaillir.
- Les forces des fils de Sethekk sont estimés par nos nouveaux associés à un faible nombre, ceux-ci ne comportant que des parias arakkoas, et qui plus est ceux intéressés par la vénération d'une divinité responsable de leur état déchu, à des fins apocalyptiques. A cependant été évoquée la forte possibilité qu'ils soient soutenus par leurs nouveaux associés, le Conseil des ombres et la Légion ardente.
- Les termes de l'alliance entre les fils de Sethekk et les renégats Ombrelune seraient les suivants, bien que cela soit théorie : les premiers feraient usage de la nécromancie des seconds pour réanimer leur dieu mort et massacrer leurs ennemis (i.e., toutes les autres factions d'Arak) sous son commandement. En échange, ils les soutiendraient pour leur "ouvertures de portails" au moment du déjà évoqué "jour du soleil noir". Je soupçonne que des échanges de connaissances nécromantiques et d'échantillons du sang de Sethekk aient eu lieu, du fait de la nature particulière des morts-vivants rencontrés.
- Xibalba le Sans-visage, actuel dirigeant des fils de Sethekk, a été dévoilé comme un ancien paria de Terokk, qui aurait tenté de transfuser les sangs et chairs du dieu mort sur son corps. Il a été dépecé, mutilé et exilé pour ses pratiques novatrices par ses pairs, qui l'ont relâché à la frontière de la vallée des Ombrelunes. Sans doute est-ce là-bas qu'il a rencontré le seigneur des Crânes, rendant leur association vieille.
- Bien qu'étant des hommes-corbeaux, les arakkoas nient picorer les cadavres de leurs ennemis. Cela ne vous paraît-il pas choquant ?

Analyse :
L'alliance formée par nos deux ennemis paraît être déjà en mesure de patrouiller et d'occuper les grands axes de communication des flèches d'Arak. A été décidé de frapper en premier, et sans soutien allié, le fief de l'Alliance tombé aux mains des fils de Sethekk et des renégats Ombrelune : cette place-forte est le cœur de leurs activités nécromantiques, et de leur campagne militaire contre les parias de Terokk et les adhérents de Rukhmar.


Conclusion/Bilan :

Résultat de mission : Succès, mes très chers associés vivants ! Continuons-donc comme cela !
Réalisation des objectifs : Notre ouverture diplomatique et notre alliance avec les arakkoas est un franc succès ! Les informations obtenues sur ce peuple sont également intéressantes, mais à traiter ultérieurement.
Précision des blessés : Aucun ! À mon regret, j'aurais souhaité vous traiter.
Précision des pertes matérielles : Avions-nous emmené du matériel ? Rien !


Docteur Hemwick Plaguewheel

Miralda Sunsprawl
Archimage
Archimage

Nombre de messages : 405
Date d'inscription : 03/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Soleil Noir

Message  Ishaelys le Jeu 21 Mai 2015 - 12:13

Passage de la passe solaire:

Date : 17 Mai de l'année 35 (année Azerothienne)
Lieu : Passe solaire

Objectif/Descriptif de la mission : Rejoindre le campement de Tombe Hache

Nom des participants :
- Falrhen Faucon-Marchand, vétéran membre des Rangers, assumant le commandement
- Ishaelys Aubéclat, militaire, membre du Temple
- Lawendil Whispermana, militaire, membre du Sanctum
- Valénia Sunrose, militaire, membre des Rangers
- Selena Agna, recrue, membre de la Commanderie
- Cyanh, auxiliaire militaire
- Hemwick Plaguewheel, allié de Fossoyeuse


Rapport :

Après la décision de lancer l'assaut sur le fief allié maudit, nous devions progresser pour nous installer à Tombe Hache, position plus solide et plus proche de notre objectif.
Délaissant la route du sud, plus exposé à l'attaque des non morts, nous prîmes sous les conseil de notre allié Hemwick Paguewheel la direction du nord longeant à travers la forêt le pieds des pics déchiqueté jusqu'à ce qui fut un village arakkoas abandonner.
Là nous quittâmes la piste après que sieur Faucon-Marchand parti en éclaireur n'ai rien trouvé de suspect.

Nous traversâmes sans encombre les entrelacs de ronces habités par des ravageurs, sorte d'énormes insectes répugnants. Puis une fois quitté le nid, nous sortîmes de la forêt, profitant enfin des rayons de soleil.

Le col semblait alors dégagé et nous nous y élançâmes avant d'entendre des battements d'ailes venus du ciel. Bientôt un guerrier arakkoas venu des cimes se posa devant nous, tout engoncé dans une armure de bronze et portant à sa ceinture une épée semblable à une serre. Il est à noter qu'à la différences des parias précédemment rencontré, ceux ci pouvaient voler, plus grand et mince, ils semblaient aussi plus fort mais leur équipement fait de bronze ne les protège que peu des armes de métal plus dur.

Néanmoins l'Arakkoas ne nous attaqua point, et engagea la conversation, cherchant à connaitre qui nous étions, qui faisions nous et quels étaient nos buts.
Malheureusement, la conversation prit peu à peu une tournure difficile tendit qu'il nous accusait de soutenir les Parias. Autre sujet de grief était la présence du docteur Plaguewheel par sa nature de non-mort et de sieur Whispermana dont la magie était faite d'ombre. Il est à noter qu'il nous accusait de véhiculer une malédiction, dîtes malédiction de Sethekk.

Sous la demande de sieur Faucon-Marchand et demoiselle Agna, je l’appelais quelques peu en usant de la Lumière Solaire, et bien que celui ci ne l’associât pas à "sa déesse Rukhmar" (semble t'il un volatile de feu survolant sans cesse les cimes, peut être un être à l'image des Loas trolls d'Azeroth) s’apaisa quelques peu.
Il nous offrit de passer mais que si sieur Whispermana et le docteur Plaguewheel était mis à mort.

La conversation finit par être prise de court malgré nos tentatives de le raisonner alors que plusieurs guerriers venaient se joindre à l'envoyé des cimes.
Sieur Falrhen prit l'initiative, faisant tirer demoiselle Sunrose qui abattit l'un des Arakkoas, les autres chargèrent, enchaînant quelques passes avec nous, mais leur matériel leur fit rapidement défaut, deux d'entre eux prirent la fuite vers les cimes bien que l'un d'eux fut abattu en vol par demoiselle Cyanh.
L’émissaire fut lui touché par un trait d'ombre de sieur Whispermana et se mit à se tordre de douleur en gémissant changeant peu à peu pour prendre une apparence moins noble, plus semblable aux Parias.

Nous l’abandonnâmes là, le laissant comme avertissement et profitant de la fuite de nos adversaires traversâmes en courant la passe. A peine arrivé à Tombe Hache, le ciel fut déchiré par une lumière violente et un sifflement puissant.
La passe s'enflamma alors qu'une explosion violente raisonna entre les montagnes, ne laissant rapidement qu'un ciel défiguré par des volutes de fumée noire.
Au dessus de nous dans le voile arakkoas accroché à la cible, une curieuse orbe entourée de cercles tournoyant ralentissaient peu à peu.


Rapport des pertes :
/


Analyse :
Il est à noter qu'en sus d'être un succès la mission nous a offert quelques informations intéressantes. Tout d'abord, si les Arakkoas des cimes restent semble t'ils nos ennemis, ils ne semblent que peu préoccupé par ce qu'il se passe au sol, si ce n'est à travers quelques raids et attaques rapides comme celle qui a vu notre traversé de la passe.
Il est à noter aussi que ces Arakkoas semblent particulièrement craindre l'ombre.
Enfin vient le cas de cet artefact qui bien que semblant long et peu précis semble posséder une puissance formidable qui trouverait toute sa place entre de bonnes mains.
Demoiselle Agna a suggéré de le récupérer pour l'utiliser à notre avantage.
Il est également possible que cet artefact vienne de l'ancienne civilisation légendaire nommée les Apogides dont les ruines parsèment Arakk.

Ishaelys Aubéclat
avatar
Ishaelys
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 246
Age : 26
Date d'inscription : 14/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Soleil Noir

Message  Veloce le Jeu 21 Mai 2015 - 12:31

Préparation de l'attaque du fief.
19 mai 35

En cette soirée j'ai décider de recruter les troupes afin de finaliser les préparations de pièges et de rituel magique en vu de l'attaque du lendemain. Cela n'était qu'une mission de routine mais vu al proximité du fief et les dangers inhérents à ce dernier nous avons malgré tout du faire preuve d'une prudence côtoyant la paranoïa.

Ainsi nous nous sommes dirigés vers la zone boisée choisit pour le lieu de rituel. Falrhen et Valéria m'aidant à creuser des fosses et poser des pièges tandis que nos mages présent, Cyanh et Caelys, s'occupaient de régler les derniers préparatifs avant le rituel. Hekathi, qui était présente, se montra plus qu'utile compte tenu que ses illusions nous ont permis de travailler relativement en paix. Et ce malgré la présence "d'ombre" qui semblaient nous chercher à travers le voile d'illusion qu'elle avait créer.

Grâce à la cela pièges comme préparatifs de rituels purent se faire sans grand soucis ni temps perdus. Même si nous étions stresser à voir autant d'ombres nous cherchés nous avons put partir sans grand succès, bien que "l'alarme" fut sonner une fois notre départ commencer. Des cors de chasses et des aboiements de chiens de meutes se faisant entendre. Caelys en profitant pour m'informer qu'une barrière magique était présente autour du Fief (en plus de la brume de détection) et que c'était sans doute cette découverte qui avait fait lâcher les chiens (par chance, nous étions déjà assez loin pour éviter tout danger, et l'information reste intéressante et importante).

En rentrant j'ai accorder un quartier libre aux troupes, préparant le matériel pour le combat de demain à venir.

NB : Je suggère une recommandation ou au moins des félicitations officielles pour Hekathi. Sans ses illusions nul doute que notre mission de préparations aurait tourner court et que nous aurions dut combattre tout en fuyant.

Sergent Veloce Visrin

_________________
"Do not underestimate the Pride of a Lion... When it's protecting it's own." - Veloce Visrin

"Magic... Magic is everywhere. Stay silent. Open your ears. And maybe you'll be able to hear It's whisper..." - Shaona Dawnslayer
avatar
Veloce
Noble
Noble

Nombre de messages : 590
Date d'inscription : 20/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Soleil Noir

Message  Ishaelys le Ven 22 Mai 2015 - 12:29

Bataille du fief perdu de l'Alliance:

Date : 20 Mai de l'année 35 (année Azerothienne)
Lieu : Fief perdu de l'Alliance (l'Alliance a établie un réseau de fortification sur la côte ouest d'Arak. Celle ci, proche de la mer fut battit pour défendre les passes du Nord d'Arak menant vers les forêts de Terokar ou les vertes prairies de Nagrand).

Objectif/Descriptif de la mission : la prise de la cité morte et l'élimination du plus de non-morts possibles

Nom des participants :
- Atia Houlargent, Légat de l'Ordre
- Veloce Visrin, Sergent, membre de la commanderie
- Falrhen Faucon-Marchand, vétéran Faucon-sanglant des Rangers
- Valénia Solrose, militaire, membre des Rangers
- Ishaelys Aubéclat, militaire, prêtresse du Temple
- Lawendil Whispermana, militaire, membre du Sanctum
- Helir, militer, magister du Sanctum
- Shaona Dawnslayer, militaire, membre du Sanctum
- Selena Agna, recrue, Porte-bouclier de la Commanderie
- Cenaya Sombrevent, auxiliaire militaire
- Cyanh, auxiliaire militaire
- Caelys Solarseeker, auxiliaire militaire
- Narwyn, auxiliaire militaire
- Hemwick Plaguewheel, allié de Fossoyeuse


Rapport :

Installé depuis trois jours à Tombe Hache, quasiment en vue depuis l'enceinte de la cité morte, nous avions par une expédition de préparation menée par le sergent Visrin piégé l'un des côtés de la citadelle. Les opérations de reconnaissance de sieur Faucon-Marchand nous avaient de plus permit obtenir plusieurs informations sur le sort entourant la cité en particulier son maintient par des runes gravés sur la palissade.
Le commandant de la Garde de Tombe Hache accéda également à la demande de la Légat Houlargent pour mettre quelques troupes à notre disposition mais sans en confier le commandement, lançant un assaut sur l'autre flanc de la cité.
De plus nos alliés Arakkoas nous fournirent quelques amulettes (faites de têtes de corbeaux réduites) devant nous protéger de l'attention des corbeaux maudits servant d'observateurs à nos ennemis.

Le plan était simple, nos magisters protégés par les troupes lourdes et les pièges posés au préalable devaient canaliser un vaste sortilèges pour ravager les lieux et tuer un maximum de non-morts tendit que nos troupes légères se glisseraient dans la cité pour saboter les runes maintenant le sortilège et piéger la porte arrière de la cité causant une diversion.

Le façonnage du sort fut proposée à sieur Helir qui déclina l'offre qui échut donc à demoiselle Cyanh.

Nous nous engageâmes donc dans la forêt hanté bordant la forteresse, rejoignant la position pré établie tendit que dame Houlargent et sieur Faucon Marchand partaient infiltrer la cité, le commandement de l’opération principale échoyant à dame Visrin.
Le groupe principal se plaça donc en demi cercle, protégeant le front principal tendit que nos flancs étaient protégés par les pièges. Nos mages, demoiselle Cyanh, Solarsekeers, dame Dawnslayer et sieur Helir et sieur Whispermana canalisant en cercle le sortilège à l'arrière.
Les mort-vivants ne tardèrent pas à ressentir notre présence, affluant depuis la cité et furent rapidement entravés par les pièges.
Seul sur l'avant vinrent trois cavaliers logés sur des chevaux morts et couvert d'un lourd manteau noir traversèrent les pièges, s'en prenant à dame Visrin et Agna qui tinrent leur position malgré les sorts de givre utilisées contre elle.

Pendant ce temps, la légat Houlargent et sieur Faucon-Marchand progressèrent dans la cité en ruine, évitant les charniers où des cadavres à demi rongés et pourrissants Les palissades de la cité révélèrent les traces de nombreuses runes scintillant d'une lueur verdâtre et malsaine.
Nos éclaireurs entreprîmes alors de les abîmer à coup de dague, dissipant les magies les animant bien que leur grand nombre maintint le sort.
Dame Houlargent et sieur Faucon-Marchand continuèrent de progresser vers la porte arrière qu'ils piégèrent rapidement avant de se replier vers nos positions.
L'explosion qui s'en suivit commença à éveiller les non-morts, mais ceux qui s'opposèrent à leurs retraites faibles furent rapidement mis hors de combat. Passant la porte sous le regard d'une curieuse silhouette couverte d'un manteau noir qui n'engagea pas le combat.

Dame Houlargent  et sieur Faucon-Marchand revinrent sur l'arrière de nos assaillants alors que demoiselle Agna et Visrin tenaient toujours fermement la ligne, leurs canons d'avant bras couvert de givre tendit que sieur Narwyn subissait les assauts du dernier, faisant basculer la faveur des armes en notre faveur.

Les mages libérèrent alors leur sortilèges en une sphère ardente au dessus de la cité, son souffle chaud desséchant nos peaux avant d'exploser en une déferlante de flammes nous aveuglant et rendant le monde inaudible de plusieurs secondes.
Lorsque notre vision revint elle nous offrit une vision de cauchemar, les cris désincarnés et gutturaux des non-morts semblant à une longue agonie. La cité elle brûlait, des brèches formées dans la palissade surgissaient des silhouettes enflammées qui courant jusque dans les bois où elles finissaient de se consumer, rependant l'agonie. La forêt elle même commença à prendre feu alors que du ciel tombait en une pluie les cadavres enflammés des corbeaux maudits.

Deux de nos mages, sieur Helir et demoiselle Cyanh, par trop épuisé par le sort furent renvoyé à Tombe Hache grâce à un parchemin de rappel.

Nous lançâmes alors l'assaut final, pénétrant la cité en feu. Notre progression fut relativement rapide dans cet enfer brûlant, annihilant sans mal quelques uns des cadavres encore en vie jusqu'à être confronté à une résistance plus forte dans la rue principale formée par ce qui avait du être un des généraux alliés désormais bouffis et chargé d'humeurs accompagné de deux goules en partie enflammées.
Notre barrage de sort ne les stoppa qu'en partie alors qu'elles continuaient leur avancée nous obligeant au corps à corps.
Nous finîmes par nous en défaire, mais l'ancien général explosa dans un nuage d'humeur à sa mort, ses fluides recouvrant plusieurs d'entre nous qui virent rapidement la fièvre monter, et leur respiration difficile ponctuée de toux sanglante.
Bien que craignant une contagion, nous poursuivîmes sachant des soins possibles à Tombe Hache grave aux expériences de la société royale des apothicaires et de la Légat.

Notre progression reprit donc, détruisant au passage les derniers non morts présent dans l'ancienne caserne avant d'arriver au cœur de la cité et lieu où avait été lors de notre précédente visite été repéré le cœur du rituel ayant éveillé les morts, l’hôtel de ville.
Celui ci semblait avoir été préservé des flammes par un rituel de protection qui faiblissait déjà. Nos propres sortilèges en vinrent sans mal à bout avant que nous investissions les lieux, révélant un intérieur changé en une sorte de laboratoire. Au fond de la salle principale, nous trouvâmes un Arakkoas et un Orc en train d'asperger une porte de métal de divers fiole et de sang. Nous les interpellâmes sans mal alors que la porte de révélait être un passage désormais fermé vers le Néant Distordu.

Nous entreprîmes d’interroger les prisonniers rapidement, ceux ci se révélant être des membres du conseil des Ombres associé aux Ombrelunes pour l'Orc et au Fils de Sethekk pour l'Arakkoas ayant été trop long à fuir quand les autres ritualistes avaient mis les voiles.
Il est à noter un rapide incident lorsque demoiselle Caëlys, probablement sous le coup de la fatigue du sortilège massif incanté un sort de feu contre l'Orc qui s'il n'eut probablement pas été mortel fut paré par demoiselle Visrin.
Demoiselle Caëlys mise aux arrêts par dame Sombrevent dont les méthodes manquèrent de doigté préféra se retirer.

La cité désormais en grande partie pacifiée, nous entraînâmes les prisonniers vers Tombe Hache pour un interrogatoire plus poussé. Laissant les Orcs et le reste de la Horde parachever notre victoire.


Rapport des pertes :
Sieur Helir, épuisement important suite à la canalisation du sortilège. Au repos.
Demoiselle Cyanh, épuisement important suite à la canalisation du sortilège. Au repos
Demoiselle Veloce Visrin, infectée par les humeurs, prise de remède, sous observation.
Demoiselle Selena Agna, infectée par les humeurs, prise de remède, sous observation.
Demoiselle Caëlys Solarseeker, infectée par les humeurs, prise de vaccin, sous observation.
Demoiselle Cenaya Sombrevent, infectée par les humeurs, prise de vaccin, sous observation

Destruction d'une grande partie de la cité par l’incendie ayant été déclaré par le sortilège.
Une grande partie des mort-vivants ont été annihilés.
Capture d'un Arakkoas et d'un Orc visiblement associé au Conseil des Ombres.


Analyse :
Le fief perdu de l'Alliance est désormais détruits, et les morts-vivants qu'il contenait pour l'essentiel annihilés. L’opération est un franc succès et nous ôtes une épine dans notre flanc.
Cela devrait également sceller notre alliance avec les Parias Arakkoas pour l'assaut sur le Creux de Sethekk tout en réduisant profondément leur capacité à nous nuire.

Ishaelys Aubéclat
avatar
Ishaelys
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 246
Age : 26
Date d'inscription : 14/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Soleil Noir

Message  Ishaelys le Ven 22 Mai 2015 - 14:41

Dans la journée suivant la victoire, ce sont deux missives qui parviendront aux Fils de Quel'thalas, la première venue du commandement de Tombe Hache, la seconde des Voiles Terokk.

Lok'tar Elfes!



Ce jour est un jour de fête, ensemble la Horde a détruit les morts qui marchent et détruit ce fort de ces pourceaux de l'Alliance.

Après votre retrait, mes Orcs ont finit le travail et mis le feu aux derniers bâtiments, les non-morts de la cité sont mort définitivement et leurs têtes sont plantés sur les piques.
Ce fut une victoire facile, vous vous êtes bien battu pour nous offrir la victoire.

Nos éclaireurs ont néanmoins aperçut quelques groupes de morts rodant toujours dans les forêts à l'Est, mais ils sont peu nombreux et ne représentent plus une menace. Ils errent sans but, sans chef ni âme. Ils sont faibles.

Mais moi et mes guerriers vous remercions pour cette bataille et l'honneur qu'elle nous à offert.
Zog zog!

Vos ancêtres puissent ils voir votre courage.

Sous chef Gornek de Tombe Hache




Salutation Elfes, Anzu vous bénisse.



L’écho de votre victoire résonne dans les ombres de la forêt. Nous n'avons plus à nous cacher des non-morts. Et nous festoierons avec de nombreuses larves pour fêter votre victoire.
Avant tout, vous avez accomplit votre part du combat et nous vous aiderons par nos serres et par nos sortilèges à affronter le dieu mort.

Anzu vous bénissent, amis des enfants de Terokk.

La Serre


avatar
Ishaelys
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 246
Age : 26
Date d'inscription : 14/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Soleil Noir

Message  Atia le Mer 27 Mai 2015 - 14:36

Attaque surprise contre le camp de la Horde
22 mai 32

Cause : Suite à la victoire de mercredi, la Horde festoyait pour marquer son triomphe et les richesses acquises après le pillage. Cette victoire avait attiré de nombreux baroudeurs, aventuriers et voyageurs en quête de richesse dans le camp. Ils se joignirent aux festivités et au pillage des restes du camp maudit. Cette surpopulation et l’alcool baissa la vigilance de nos hôtes tandis que nous-mêmes, nous étions focalisés sur la suite de notre mission, rejoindre les parias Arakoas en vue d’attaquer Xibalba et ses sbires dans les lacs de sang.

Déroulement: C’est durant notre briefing que tout débuta. Nous étions prêts à partir quand certains des nôtres remarquèrent que beaucoup d'orcs dépourvus de main droite étaient présents. Le signe fut clair et quand nous avons commencé à réagir, tout s’emporta. Les manchots enfilèrent des lames sur leurs moignons et passèrent à l'attaque tandis que des explosions embrasèrent certains bâtiments. Le chaos qui s’ensuivit empêcha de mettre en place une défense efficace dont je concentrai nos efforts sur la porte et ses environs afin de sécuriser une éventuelle route de repli.

Cependant, nous n’en avons pas eut besoin, notre riposte a remotivé les gardes et, la surprise passée, l’ennemi fut éliminé et le camp réorganisé pendant que nos arcanistes s’occupaient de maitriser les incendies. Mais ce n’était qu’un prélude. Venu de l’extérieur, les orcs lancèrent des attaques sur les portes pour tenter de prendre de force le camp là où la main brisée avait échoué. Cette attaque ne porta pas plus ses fruits que celle de leurs compagnons mutilés, nous étions à présent réorganisé et motivé à faire payer à nos ennemis leur fourberie. Le carnage n’est d’ailleurs pas passé inaperçu car les réserves ennemies n’ont pas avancé suite au massacre de la première vague. Au contraire, ils tentèrent d’en appeler aux démons en envoyant un puissant Garde-Couroux en armure doré pour nous déloger.

Le démon fut puissant et étonnamment rapide pour sa taille. Il frappait, se déplaçait et esquivait nos coups avec une grande mobilité et une extrême précision. Face à ce constat, nous avons concentré nos attaques sur ses membres inférieurs en vue de l’immobiliser afin de faciliter notre combat. Mais même immobilisé, il fut tenace et dangereux mais face à notre nombre, notre détermination et disons-le, notre habitude de combattre les démons, il fut vaincu et achevé sans pitié.

La mort du démon provoqua la retraite des dernières forces ennemies et un prompt et lourd retour au calme. Sur les corps des combattants de la Horde de Fer, qui visiblement collaboraient avec le Conseil des Ombres, nous avons trouvé des traces de corruption avancée et des armes en gangr'fer. Sans doute des transfuges de la Horde de Fer devenu membre de la Horde de Gangr'fer si je puis me permettre ce trait d’esprit. Il restait cependant à nous occuper des victimes et sécuriser les lieux après cet assaut.

Résultat : C’est une victoire amère et difficile. Nous avons repoussé l’attaque de la Horde de Gangr'fer et permis de sauver le camp mais à un prix très élevé. La confusion et l’ivresse ont provoqué des pertes tragiques et lourdes de notre côté, bien plus que pour l’ennemi. Beaucoup de bâtiments ont été brulés ou endommagés, des soldats tués ou blessés et parmi les vagabonds et civils le bilan est encore plus lourd. Cependant cela nous a permis de découvrir que la Horde de Fer se délite doucement et que de nombreux orcs vont tenter leur chance chez Gul’dan. Nos ennemis se divisent et ça ne peut être qu’une bonne nouvelle.

Bilan :
Ennemis : une vingtaine de morts confirmé dont un man’ari.
Fils & alliés: une cinquantaine de pertes (morts ou blessés) dont 10 patrouilleurs décapités et 2 blessés chez les fils.


Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4577
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Soleil Noir

Message  Ishaelys le Jeu 28 Mai 2015 - 12:22

Mission de reconnaissance dans le Nord d'Arak:

Date: 24 Mai de l'année 35 (année Azerothienne)
Lieu: Forteresse de la Horde de fer (supposément affiliée au clan de la Main Brisée)

Nom des participants :

- Ishaelys Aubéclat, militaire, prêtresse du Temple, en charge du commandement
- Hekathi Cathubodua, militaire, membre du Sanctum
- Lawendil Whispermana, militaire, membre du Sanctum
- Valénia Solrose, militaire, membre des Rangers
- Selena Agna, recrue, Porte Bouclier de la Commanderie
- Cenaya Sombrevent, auxiliaire militaire
- Hemwick Plaguewheel, allié de Fossoyeuse

Rapport :

Suite à la bataille de Tombe Hache, les forces de la Horde restait durement éprouvée. L'un des officiers de la Horde, un combattant orc nous fit la demande de partir en éclaireur vers le Nord afin de repérer la position de nos agresseurs qui s'étaient retiré après la bataille et où nous soupçonnions la présence d'un campement du Conseil des Ombres.

Notre progression se fit relativement aisément sans signe d'âme qui vive outre quelques animaux sauvage jusqu'à ce que nous atteignons une forêt de ronce géante. J'envoyais rapidement Cenaya en éclaireur qui ne trouva aucun signe d'opposition ennemie. Nous entreprîmes donc de progresser, découvrant peu à peu une citadelle de la Horde de Fer abandonnée probablement ayant appartenu au clan de la Main Brisée.

Alors que nous approchions du bastion principal, nous nous retrouvâmes nez à nez avec un groupe d'Orc, un chaman et deux maîtres lames du Clan de la Lame Ardente au vue de leur équipement.

Ceux ci bien que méfiant ne nous attaquâmes pas, et engagèrent la conversation. Nous apprîmes rapidement que comme nous il venait inspecter les lieux, et cherchaient ceux qui avait vidé ce bastion.

Il semble que eux même soient en opposition avec le Conseil des Ombres alors que la Horde de Fer se délite doucement.
Il nous apprit également que le Seigneur des Cranes, Urshan de son vrai nom se rendait souvent en Nagrand, cherchant à rencontrer les Orcs en passant par un chemin secret passant juste au Nord de la forteresse où nous nous situions.

Le jour du Soleil Noir semblait selon leur dire lui un événement récurant de Draenor, jour où les chamans Orcs entraient en contact plus aisément avec les esprits des ancêtres mais seul les Ogres semblaient en posséder toute les clefs, dates, et sortilèges plus sombres éveillant les Ogres, ce qui était probablement la raison pour laquelle le Seigneur des Cranes courtisait les Ogres.
Le chaman ajouta que le Seigneur des Cranes rencontrait probablement les Ogres dans les arènes, ouverte à tout les peuples.

Enfin le chaman nous apprit que le Seigneur des Cranes s’abritait dans plusieurs vieilles forteresses dont un ancien fort ogre à la frontière entre Arak, Talabor et Ombrelune tant par sa situation géographique et stratégique évidente que pour sa fascination des savoirs ogres et de l'ancienne légende du premier Seigneur des Cranes ayant vaincu les Ogres il y a des siècles et dont il tirait son nom.

Suite à ceci, nous convînmes avec les Orcs de la Lame Ardente de nous retirer chacun de notre côté, accordant la priorité à la lutte contre le Seigneur des Cranes avant de reprendre les hostilités.

Ishaelys Aubéclat
avatar
Ishaelys
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 246
Age : 26
Date d'inscription : 14/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Soleil Noir

Message  Atia le Mar 2 Juin 2015 - 11:14

La destruction de la congregation de Xibalba
du 27 au 29 mai

Cause : Xibalba et ses partisans étaient alliés de longue date au Seigneur des cranes, croyant en ces fantasmes macabres et par le même coup s’associant à la Légion en espérant ressusciter leur Dieu mort, Sethekk. Notre pari, en venant à Arak, était d’éliminer cette menace afin de priver le Seigneur d’un de ses alliés les plus précieux et ainsi améliorer nos chances d’empêcher le Soleil Noir. Cet objectif nous mena à nous allier à des parias Arakoas et à faire une étrange trêve avec la Horde de Fer afin que nous lutions chacun de notre côté contre cette menace, sans nous entraver. Ainsi, après nous être débarrassés des morts-vivants de l'anciens fort de l'Alliance et avoir chassé les orcs du nécromancien de la région, nous étions fin prêt à lancer l’assaut sur Xibalba et ses sbires.

Déroulement: Nous avons été le fer de lance de l’attaque. Nous devions porter le premier coup sur la vallée s’étendant au pied du plateau des lacs de sang et sécurisez-le permettre pour que les arakoas puissent s’y établir et ensuite mener l’assaut sur les lacs. Nous avons donc opté pour une approche prudente et résolu afin d’éliminer efficacement les menaces pouvant se trouver dans cette vallée. La première menace fit détecter sous la forme de deux cultistes arakoas, discrets, qui tentaient de tracer des cercles d’invocations démoniaques çà et là. Nous les avons intercepté et interrogé assez sèchement, sans leur laisser le choix de la nuance. Ils annoncèrent que les portails des demons étaient ouverts et le retour de sethekk proche. Mais une menace plus sérieuse était déjà sur nous, une nuée de marcheur du vide gelant et dévorant tout sur son passage.

Nous avons réagi rapidement en évitant la nuée et nous nous sommes mis en quête de la personne qui avait pu invoquer cette masse et qui pouvait la guidait en cherchant à sur ses arrières. Hélas, nous ne vîmes que la masse sombre et trois colonnes de marcheurs du néant qui nous prit rapidement à partir de leur masse imposante et multiple. Nous les avons affronté pendant que quelque chose se passa du coté de la nuée de créature du néant. Un changement s’opéra et quand nous avons fini par nous débarrasser des trois colosses, c’est un véritable monstre aviaire, se faisant appeler Duc, qui nous fit face dans toute sa splendeur néantine. Il fut puissant et redoutable, nous avons eu toutes les peines du monde a trouvé par quel bout l’affronter mais c’est finalement sa propre structure instable qui finit par le trahir et nous offrir la faille pour le vaincre et le renvoyer de là où il venait.

Après cette victoire nous nous sommes établis sur la zone et avons formé un petit camp fortifié pour passer la nuit tandis que nos alliés s’installèrent et finirent de nettoyer la vallée. Au lendemain, nous avons continué d’explorer et réduire les poches de résistance de la vallée tandis qu’à la nuit tombé un petit groupe de reconnaissance partie en quête d’une route secrète vers le plateau et de renseignements. Ils découvrirent les lacs et la pluie de sang mais, plus intéressant, que Xibalba était présent et avait commencé le rituel pour ramener Sethekk afin d’empêcher son ineluctable défaite. Il semblait agité et pressé, entouré d’une garde de démon. L’assaut fut donc programmé au lendemain pour s’assurer que notre ennemi ne pouvait mener à bien ses plans.

L’attaque débuta en fin d’après-midi, mené directement par les parias qui se lancèrent à l’assaut des lacs par le passage principal. Nous nous sommes de notre côté mobilisé et avons attendu un peu que la bataille devient plus disputée pour, en tout début de soirée, nous lancer à l’assaut des ruines via le chemin découvert la veille. Avançant ainsi a couvert, nous sommes arrivés directement sur place et avons commencé le nettoyage en massacrant un premier groupe de cultiste totalement prit au dépourvu. Ils tentaient de sombre rituel mais leur projet fut mis à mal et leur rituel détruit. Cependant, la riposte s’organisa et un premier groupe de demons et de sorciers arakoas vint nous intercepter.

La bataille devint alors plus difficile et nous avons dû lutter arme contre arme avec ses ennemis tandis que toujours plus de renforts vinrent s'ajouter à la mêlée. La bataille n’était plus un simple abattage mais malgré leurs efforts ils n’arrivèrent pas à nous stopper. Nous avons donc progressé dans le sang des demons et des arakoas jusqu’à arriver sur les lieux du rituel ou le portail de Xibalba s’ouvrait et commencé à se gorger d’énergie. Nous n’avions plus de temps à perdre et pendant que certains perturbaient le portail, d'autres attaquèrent Xibalba et sa garde. Mais tandis que les demons tombèrent, une partie de la puissance de sethekk commença à s’infiltrer et a possédé l’arakoas qui muta. Nous avons puisé dans nos dernières forces pour l’achever avant que sa mutation ne progresse et à sa mort nous avons brulé le corps et désactivé le portail. La victoire était nôtre notre.

Résultat : Xibalba détruit avec sa garde et son portail fermé, ses partisans furent totalement démoralisés et se dispersèrent, les parias à leurs trousses. Ils furent traqués sans relâche et éliminés sans pitié par nos alliés pendant que nous envisagions la suite. Il fut décidé d’impliquer les draenei dans notre combat contre le Soleil Noir. En fonction de leur réaction, nous attaquerons soit les ogres de Nagrand pour les empêcher de rejoindre le nécromancien, avec le risque que cette agression puisse les jeter dans son camp, où nous attaquerons directement Ombrelune avec l’aide des draenei pour éliminer le Seigneur des Cranes.

Bilan :
Ennemis : une soixantaine d’ennemis eliminés durant la bataille ou la traque
Fils & alliés: une trentaine de pertes dont une dizaine de morts.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4577
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Soleil Noir

Message  Ishaelys le Mer 10 Juin 2015 - 12:19

La bataille de la rive Ouest:

Date: 3 Juin de l'année 35 (année Azerothienne)
Lieu: Rive Ouest du Lac de la cité


Rapport:

Suite à notre victoire sur les Arakoas aux lacs sanglants, fut décidé de de porter le fer contre le Seigneur des Cranes dans son fief d'Ombrelune. Après avoir prit contact avec les Draeneïs de l'Auchindoun, ceux ci nous annoncèrent que leurs troupes avaient affrontés les morts qui marchant dans l'Ouest d'Ombrelune et qu'une troupe avait été forcé de se retirer jusqu'à la frontière entre Talabor et Ombrelune où elle refaisait ses forces sur une île cité.
Cette place avait plusieurs fois changé de main au cours de la guerre, passant des Draeneï à la Horde de Fer et aux serviteurs du Conseil des Ombres selon la fortune des armes. Le Seigneur des Cranes en avait été le dernier maître avant de se faire chasser de la place par les Draeneïs quelques jours plus tôt.

Notre voyage à travers les cols séparant Arak et Talabor jusqu'à l'Auchindoun fut relativement aisé jusqu'au passage dans les vallées de l'Est de la riante forêt. Une fois les cols passés, une région faite de rivières et de lacs brillants au soleil apparut à notre regard.
Nous stoppâmes notre progression en entendant les bruits d'un combat, à l'horizon les fumerolles d’incendies s'élevaient de la cité où les Orcs testaient mollement les défenses par un assaut peu soutenu.
Sur l'autre rive, les Orcs installaient un vaste campement dans la forêt.

La Légat ordonna alors à nos troupes d'emprunter les ponts reliant une île au sud de la cité d'où nous lançâmes un brutal assaut sur les Orcs peu préparé à cette attaque.
Nous massacrâmes sans mal les fuyards et les Orcs prit par surprise jusqu'au cœur du campement, enflammant tentes et réserves.
Après quelques instants, les Orcs commencèrent à se rallier, quelques Rochenoires portant des marques de corruption établirent un mur de bouclier pour stopper notre progression. Nous engageâmes néanmoins le combat dévastant leurs rangs par la magie puis par les armes.
Pendant ce temps, sur nos arrières, les Draeneïs assiégés dans la cité, et quelques membres de la Horde ayant rejoins le combat depuis les bases du Nord de Talabor menèrent une sortie, débordant les Orcs les assaillant et venant ajouter au chaos de la bataille.

Néanmoins, les minutes continuaient de s’égrainer et sur nos flancs approchaient des renforts des Orcs venant du sud le long de la rive et par le nord au delà des crêtes tandis qu'un chef Orc ralliait les siens et menait une contre offensive mais reçurent en retour une pluie de sorts et la charge d'une chevalier de la mort venue en renfort depuis la cité.

Profitant du chaos, nous nous retirâmes sur la cité lacustre tandis que les Draeneïs formaient notre arrière garde.
La Légat nous mena alors à l’acropole de la cité où nous nous installâmes tandis que nos mages allaient s'occuper de restaurer les défenses magiques de la ville.

Quant aux Draeneïs, ils nous confirmèrent avoir affronté le Seigneur des Cranes dans l'Est et ses forces de non morts nous promettant également assistance dans notre lutte contre lui en échange de notre aide pour protéger cette cité.

Ishaelys Aubéclat
avatar
Ishaelys
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 246
Age : 26
Date d'inscription : 14/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Soleil Noir

Message  Ishaelys le Mer 10 Juin 2015 - 14:26

Premier assaut sur la cité lacustre:
5 juin de l'année 35 (année Azerothienne)

Réfugié dans l'acropole de la cité lacustre délaissé par les Draeneïs, nous appliquâmes un rationnement et nous installâmes dans les ruines tandis que les mages de l'Ordre relevaient les défenses magiques durement éprouvées et en partie corrompues de la cité pendant que dame Houlargent et sieur Faucon Marchand lançaient une campagne de harcèlement sur l'arrière des Orcs ajoutant au chaos causé lors de la précédente bataille par la destruction d'une partie de leur réserve.
Nous profitâmes également de ce répit pour mettre en place nos propres défenses, barricades et mines sur les pentes de l’acropole.


C'est au deuxième jour du siège que les Orcs lancèrent leur principale offensive, probablement dans l'espoir d'en finir avec nous avant que leurs réserves ne soient épuisées. Toute la journée, les Orcs montèrent de vastes bûchers sur la rive orientale du lac qu'ils allumèrent en fin d'après midi, baignant la ville dans la fumée et sous une pluie de cendre poussée par le vent. Le ciel fut également emplit du bruit des tambours et du chant guttural des sorciers Orcs.
Comme les Draeneïs, nous nous préparâmes alors à l'assaut, venant à l'ordre de la Légat défendre le gué au nord de l'île.
Des cendres surgirent bientôt un groupe de Rochenoires guidé par un chevalier de la mort et soutenu par des démonistes qui tentaient de traverser les eaux boueuses. Néanmoins malgré leur lourde armure et leur mur de boucliers, ceux ci subirent de lourdes pertes encore aggravées par l'explosion des mines posées au préalable à flanc de colline.
Intensifiant nos tirs nous les forcèrent à s'arrêter à mi pente ou était à demi enfouie une énorme bombe datant de la première offensive de la Horde de Fer sur la cité. Un sort de feu suffit alors à la faire exploser, vaporisant le flanc de la colline et les assaillants dont les rares survivants se replièrent au delà du gué.

Nous nous réorganisâmes rapidement, pendant que dans le reste de la cité, les Draeneïs en terminaient également avec leurs propres assauts. Les Orcs bloqués sur les ponts avaient grandement souffert des tirs des terribles arbalètes rangaris les assaillants par les flancs.
Néanmoins, alors que la Légat s'isolait dans un bâtiment pour prendre de la hauteur et observer le champs de bataille enfumé, un nouvel assaut eut lieu.
Profitant du chaos et de la fumée, des groupes de la Main Brisé et des Orbites Sanglant lancèrent l'attaque nous assaillant de tout côté et nous isolant de la Légat au prise avec deux agresseurs.
Nous rassemblant dos à dos, nos combattants lourds, Veloce, Selena, Jaline et Vaszreath bientôt les stoppèrent avant qu'ils ne s'en prennent à nos magiciens parvenant peu à peu à diminuer leur nombre jusqu'à ce que les acrobaties de Vazreath et une potion de l'apothicaire royal Hemwick Plagueweel ne fasse fondre les derniers assaillants.

Néanmoins le répit ne fut que de courte durée car l'air saturé de magie se fit rapidement froid alors que les paroles ésotériques semblaient résonner dans l'air saturé de cendre.
La lueur éphémère de feus follets sur le lac nous révélât rapidement l'approche de Horde de non-morts surgit des eaux, victimes Draeneïs et Orques des combats qui agitaient la région depuis des mois, leurs yeux scintillant d'une lueur verdâtre.
De l'autre côté du gué apparaissait parfois à travers les volutes de fumée un groupe de nécromants orcs animant les cadavres.
Nous lançâmes donc l'assaut, profitant de la lenteur des non morts pour les traverser pendant leur avancée pendant que demoiselles Visrin et Jaline les clouaient dans le gué et que dame Houlargent et sieur Viperhook et l'alchimiste royal protégeait notre flanc.
Demoiselle Agna traverça elle le gué pour s'en prendre directement aux Orcs avec l'aide des flèches de sieur Sunbeor et les sorts de demoiselle Cyanh.
Alors que les hordes de non-morts affluaient, nous finîmes par mettre à mort les sorciers Orcs laissant seul les morts vivants qui s'ils devinrent plus sauvages perdirent également toute coordination, rendant leur élimination aisée.
La victoire était notre et les Orcs ne tentèrent plus d'attaquer de la nuit.


Ishaelys Aubéclat
avatar
Ishaelys
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 246
Age : 26
Date d'inscription : 14/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Soleil Noir

Message  Atia le Dim 14 Juin 2015 - 14:07

Evénements du 6 au 13 juin 35

Ce rapport aura une forme particulière, car il va être un résumé rapide de l’ensemble des événements sur une période plutôt longue, mais je n’ais pas eut le temps, compte tenu des événements, de me montrer plus prolifique en terme d’écrit. J’espère que cela sera suffisant pour les officiers, mais je me tiens à disposition pour répondre à toutes les questions qu’ils seraient susceptibles de se poser.

Après notre victoire du vendredi 5 juin, un calme morbide et oppressant s’est installé sur le siège. Mais est-ce que ce siège était encore bien là ? Nous nous posions la question en vérité, car l’ennemi semblait étrangement absent ou trop paisible. Cependant, dans le doute, nous avions un coup a jouer. J’estimais que les orcs que nous affrontions étaient des traitres qui avaient abandonné la Horde de Fer pour le Conseil des Ombres afin d’échapper à la défaite. Ils n’étaient donc pas d’une fiabilité absolue et les dernières défaites et le harcèlement les privant de nourriture devaient avoir fortement entamé leur moral. Je proposai donc de nous lancer dans une sortie pour frapper les dernières forces et briser le siège. Nous avons convaincu les draenei de nous aider dans cette tâche afin que l'assaut soit général et ait plus d'impact. Nos forces et les leurs prirent chacune un passage et nous avons lancé un assaut tout azimute, mais ce que nous avons découvert nous a décontenancés. Des grunts débitaient des corps d’autres orcs tels des bouchers et ils étaient si attelés à leur tâche qu’ils ne firent pas attention à notre présence si bien que c’est nous qui les avons débités eux aussi pour finir. Mais nous avons rapidement été attaqué ensuite par des démons et des gangr’orcs qui faillirent nous mettre en déroute, mais nous avons vaincu de peu si bien que nous avons décidé de mettre fin a l’attaque.

Le lendemain nous avons effectué une patrouille hors des murs et cette fois le siège était bien brisé. Il n’y avait plus d’orc vivant, juste des corps mutilés ou à moitié dévouée. Visiblement, les orcs s’étaient entre-dévorés puis entre-tués. Parmi les amoncellements de cadavres, nous avons trouvé un survivant mal en point. Il expliqua qu’après la défaite du 5, les rochenoirs avaient ordre de dévorer les démonistes pour monter d’un cran dans la corruption et devenir plus puissant. Mais il se passa quelque chose, une trahison et les orcs se sont entretués avant de se replier vers le fort du seigneur des crânes. Le siège était bel et bien brisé. Nous avons capturé l’âme du démoniste puis avons attendu les renforts d’Aushindoun avant de nous lancer vers notre prochain objectif.

Le 10, une draenei nous servit de guide pour nous enfoncer vers Ombrelune vers une position originellement dessinée à être fortifié par l'Alliance, mais finalement abandonnée. La route fut loin d’être paisible, nous avons découvert une caravane draenei massacrée et un peu plus loin les responsables embusqués sur la route. Nous n’avons pas attendu une seconde pour nous lancer à son attaque et nous les avons massacrés sans pitié. Nous les avons décapités et exposés les têtes, comme ils l’avaient fait pour les draenei, puis nous avons brulé les corps avant de reprendre notre route. Aux abords d’un temple draenei, nous avons entendu des éclats de voix en orc et j’envoyais les éclaireurs tandis que certains des nôtres remarquèrent des espions nous observant. Nous avons réussi à capturer un des éclaireurs avant de charger vers le temple. Là, nous avons retrouvé un démonise, que Falrhen neutralisa et captura, et le seigneur de guerre du siège précédent, enchainé et menacé par le démoniste. Assuré que ces deux-là étaient neutralisés, je partis discuter avec l’éclaireur capturé et il m’annonça être un exilé, un ombrelune opposé au conseil des ombres et a la Horde de Fer. Sachant cela, je le libérai immédiatement et lui proposa une alliance, mais une attaque magique ennemie mit fin de façon prématurée aux négociations. Nous avons pris la fuite avec nos deux prisonniers et rejoins non sans mal notre destination, assailli par des morts vivants dont un ogre zombis qui parvint a me blesser et tuer notre guide draenei.

Sur place, pendant qu’on me soignait, j’ordonnais la construction d’une fortification de campagne pour défendre notre nouveau camp de tout assaut ennemi et nous avons monté notre camp derrière ces murs, nous installant sur place. Nous avons enterré solennellement notre guide défunte et commencée à fourrager les alentours, nos réserves nous donnent un peu de marge, mais il faudra envisager de nous ravitailler sur le pays si l’opération se prolonge dans la région. C’est finalement qu’au surlendemain, le 12 que nous avons commencé les opérations dans la région. La première nous fut confiée par une orque venue en renfort et qui nous expliqua que des activités louches se déroulaient près d’un lieu sacré. Encore convalescente suite a ma blessure au dos, je cédai le commandement a la sergente Veloce qui mena la troupe jusqu’a ce lieu, un impact de météorite où démonistes et mort vivant semblaient effectuer d’étranges rituels. Avec méthode et prudence, la sergente et ses troupes étrillèrent les forces ennemis qui finirent par prendre la fuite vers un autre lieu rituel qui était surmonté par une ombre du Seigneur des Cranes surveillant les opérations. À nouveau, les Fils et leurs auxiliaires frappèrent à distance pour réduire les forces ennemis puis, sous le couvert des consécrations de Jaline, la troupe progressa pour affronter l’ombre qui se révéla tenace, mais pas assez devant la puissance elfique. Finalement victorieux, les corps furent brulés et la troupe revint au camp.

Le lendemain, nous avons fait l’interrogatoire des prisonniers, le chef orc Gorrum et le nécromancien. Le géant me révéla que certains ogres avaient fini par accepter l’offre du Seigneur des Cranes. Cependant, ce n’était qu’une petite faction ogre, ces derniers étaient particulièrement divisés. Le plan était que ses troupes devaient faire jonction, après la conquête de la ville précédente, avec les ogres pour attaquer Aushindoun. Un point intéressant qui m’inspira un plan, faire croire aux ogres que le plan tenait toujours et embusquer les ogres. Gorrum accepta de collaborer pour cette tache. Il parla également des forces ennemies et je finis par le convaincre de combattre avec nous. Les psychomanciens confirmèrent son engagement à notre cause, il va donc être notre auxiliaire avant de rejoindre les forces d’Orgrimmar. Pour le nécromancien, ce fut plus intéressant, il fallut le “convaincre” de parler, mais une fois convaincu il fut particulièrement bavard. Il révéla que les lieux du rituel du soleil noir était nombreux, donc impossible de tous les surveiller, la date était dans environs 2 mois et il confirma que le soleil noir allait permettre au Seigneur de passer un portail vers le monde des morts et d’en ramener tous les spectres dans une vaste armée éthérée. Le fait intéressant cependant c’est que la forteresse du seigneur des crânes est protégée par des sorts qu’eux-mêmes ne comprennent pas vraiment et qu’une exilée en connaît les secrets. Cela confirme la nécessité d’une alliance avec eux. Le nécromancien fut proprement exécuté après avoir parlé, sans le faire souffrir ou nous en prendre à son âme comme convenu avec lui.

La situation progresse donc et la diplomatie va encore être à l’honneur en plus des affrontements. Prochaine étape, les exilés.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4577
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Soleil Noir

Message  Ishaelys le Mer 17 Juin 2015 - 14:07

La rencontre avec la prophétesse des Exilés:
14 Juin de l'année 35 (année Azerothienne)

Après les révélations du démoniste orc capturé lors de notre arrivée à Ombrelune et suite aux premiers affrontements fut entendu d'aller rencontrer les Exilés du Clan Ombrelune auquel nous avions déjà envoyé plusieurs gages de notre bonne intention.
Les Ombrelunes y avaient répondu favorablement et consentaient à nous rencontrer.

Le chemin fut relativement aisé à travers les collines du Nord de la vallée, alors que nous longions l’orée des bois nous vîmes bientôt apparaître sur une terrasse en surplomb de la vallée un village orc dont les fumées révélaient la présence.
Les Orcs d'abord méfiant nous accueillirent rapidement favorablement, nous annonçant que les anciens du clan s'étaient prononcés pour se battre à nos côtés. De plus nous allions pouvoir rencontrer la "Prophétesse" des Orcs mais pour cela, le maître chasseur orc nous expliqua qu'il faudrait abattre un Loup Géant qui semait la terreur dans la région, se baignait dans son sang et en ramener le cœur et son foie. Sorte de rite initiatique devant prouver notre force devant les Esprits.

A cette chasse s'adjoignait deux autres Elfes, des Chasseurs de primes traquant également la bête, les Sin'doreïs Valil Stromprider et Nuraa Felwhisper accompagnée d'une succube.

Néanmoins, nous nous mirent rapidement en route, en direction du Nord Ouest et des bois. A l'orée de ceci nous apparurent rapidement les restes d'un gigantesque Elekk en partie dévoré par une créature énorme.
Nous entreprîmes donc de suivre la piste sanglante et les herbes couchées. Nous guidant jusqu'au cœur de la forêt.
Là nous croisèrent de petites créatures végétales, semblant faites de feuilles et brandissant de petites lances. Des Boguelins. Ceux ci nous interpellâmes de leurs voix aigus. Néanmoins ceci se montrèrent relativement coopératif, nous indiquant la tanière de la bête, nous annonçant également qu'une fois tué par la bête, ceux qui nous dévoreraient avant de se disperser dans les sous bois.

Nous parvînmes enfin à travers la forêt enténébré à un lieu où reposait de nombreuses charognes à demi dévoré, au fond de ce lieu à l'odeur répugnante s'ouvrait une caverne d'où émergeait un souffle puissant.
En sorti alors que nous approchions un loup gigantesque au pelage noir mais ayant trois têtes.
Nous l'attaquâmes sans tarder en un combat violent le blessant peu à peu à mort malgré sont cuir robuste alors que ses gueules s'ouvraient pour libérer un feu gangrenée aux reflets violets.

Néanmoins, ayant nos forces combinées parvinrent à abattre la bête qui finit par s'effondrer de la perte de sang de ses nombreuses blessures.
Nous prîmes alors notre due avant de reprendre la route vers le village mais bifurquâmes au pied des falaises jusqu'à l'entrée d'une caverne envahie de brumes.

Au fond de celle ci se tenait une Orc aux cheveux de feu et à la peau brune parsemée de tatouages sombres. Bien que semblant jeune, il restait difficile de lui donner un age.


Après que la prophétesse eut demande en plus des offrandes demandée que l'on lui laisse pour quelques heures l'un de nos hommes, chance qui échut au seul homme du groupe, le chasseur de primes Valil, nous engageâmes alors la conversation alors que celle ci nous apprenait que comme Gul'dan, Urshan, le Seigneur des Cranes avait rejeté les demandes demandes de Ner'zhul  d'abandonner les Esprits pour d'autres plus sombre mais avait suivit ce qu'il pensait la voix des Esprits des ancêtres néanmoins celui ci le mena à servir des esprits bien sombres et pas si éloignés de ceux de Ner'Zhul et les démons.
Il avait alors également reprit le nom d'un ancien héro des Ombrelunes, le premier Seigneur des Cranes ayant repoussé les Ogres bien des siècles plus tôt.

De cette prise de nom lui avait également grâce au conseil de son nouveau maître, le Maître de la Mort, échu les anciens contrats ayant lié le premier seigneur des cranes à d'anciens esprits.
Ceux ci étant lié par d'anciens artefacts abandonnés là où le premier Seigneur des Cranes avait autrefois combattus en Givrefeu, en Gorgrond et en Ombrelune. Les délier affaiblirait d'autant le Seigneur des Cranes.
Pendant ce temps, la prophétesse préparerait les sortilèges qui feraient tomber les anciennes protections de la forteresse du nécromancien.

Profitant des secrets entourant les anciennes magies, et des connaissances floues du Seigneur des Cranes, nous conclûmes que nous devrions commencer par Givrefeu et profiter de notre rapidité pour délier les contrats avant que celui ci ne s'en apperçoivent.

C'est ainsi que nous reprîmes la route pour Ost’Erynliss.

Ishaelys Aubéclat
avatar
Ishaelys
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 246
Age : 26
Date d'inscription : 14/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Soleil Noir

Message  Veloce le Jeu 18 Juin 2015 - 23:37

Le 16 juin 35, vers les 0035H

En rentrant de la mission, sain et sauf ainsi que tout les autres, la sergent, accompagné d'une Jaline désarmée et déséquipée, se dirigea vers les prisons de la caser du fief. De là elle plaça, calmement, la paladin dans l'un des cachots.

"Jaline Aubelumière, en réponse à ton comportement plus que déplacer durant la mission tu sera donc mises aux arrêts pendant 24 heures. Ta mise aux arrêts commenceras ce soir à 0035H et finiras le 19 juin 35 à 0035H."

Sans dire un mot de plus, elle fit signe aux soldats de fermer le cachot à clès, s'éloignant calmement vers l'intérieur du camp. Cette décision ne lui plaisant guère mais était nécessaire.

_________________
"Do not underestimate the Pride of a Lion... When it's protecting it's own." - Veloce Visrin

"Magic... Magic is everywhere. Stay silent. Open your ears. And maybe you'll be able to hear It's whisper..." - Shaona Dawnslayer
avatar
Veloce
Noble
Noble

Nombre de messages : 590
Date d'inscription : 20/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Soleil Noir

Message  Ishaelys le Lun 29 Juin 2015 - 16:43

Rencontre avec les Esprits:
Récit du 16 au 24 Juin de l'année 35 (année Azerothiene)

Suite à notre rencontre avec la prophétesse, nous entreprîmes de rencontrer les esprits ayant contracté avec le Seigneur des Cranes pour dénouer les sortilèges protégeant leur forteresse en détruisant les stèles scellant les anciens accords.

Suivant les indications de la prophétesse, et profitant des missions des éclaireurs de notre associé, l'apothicaire royal Hemwick Plaguewheel, nous rejoignîmes alors Ost Erynliss dans les terres gelées de Givrefeu dans les entrailles glacées de laquelle semblait régner le premier de ces esprits.

Le voyage se fit relativement difficile dans le blizzard, la neige fouettant notre visage alors que nous avancions péniblement à travers les plaines de glaces.
Peu à peu, le sol se mit à s'élever pour monter en une ravin étroit. Alors que nous avancions apparu soudainement des formes imposantes à travers le vent. Celles si semblable à d'énormes Ogres bien qu'en se rapprochant ceux si semblaient couvert de fourrure, sorte de mélange étranges de créatures de Draenor.
Ceux ci se mirent à nous bombarder de blocs de rocs et de glaces.
Nous contre attaquâmes alors, jusqu'à ce que ceux ci rompent le combat, échangeons notre passage contre des offrandes qui nous fîmes contre nos réserves de nourriture.

Alors nous avançâmes vers celui qui se faisait nommer le Père. Sortant de la gorge, nous pénétrâmes alors dans un vaste amphithéâtre de de pierre plongé dans les ténèbres les plus profonde que nos yeux ne pouvaient percer si ce n'est pour révéler une curieuse lampe brûlant d'une lueur froide.
Un voix avenante se fit alors entendre, nous invitant à partager se table avant d'engager la conversation. Dame Silverswell refusa à raison la première offre.
Néanmoins, le Père nous offrit d'abandonner son contractant actuel, le nécromancien Urshan, le seigneur des cranes si nous lui apportions les autres esprits. Où du moins leur âme quoi qu'il advienne de leur état physique.

La légat Silverswell avant que nous quittions les lieux.


Notre expédition suivante nous mena dans les ruines du cité ogresque nichée dans les jungles étouffante de Gorgrond. Après un voyage à dos de rylecks, nous atterrîmes dans au sud des ruines.
Notre voyage à travers la jungle se fit relativement aisée grace à une ancienne voie pavée jusqu'à la lisière des ruines où un curieux Orc brun portant un masque fait d'un crane clouant ce qui semblait un cadavre de Rochenoire à un arbre.
Celui ci nous invita à avancer, annonçant que la Mère nous attendait après avoir sustenté sa faim en dévorant un groupe de Rochenoire.

Nous nous enfonçâmes alors dans les ruines, finissant par tomber sur un groupe important d'Orcs blafards vénérant une statue imposante d'araignée. Préférant nous débarrasser d'une menace possible sur notre flanc, nous les attaquâmes. Les Blafards se montrèrent néanmoins brutaux, enfonçant nos lignes et avant d'être repoussés alors que de nouveaux blafards affluaient des ruines. Alors que nous nous préparions à les recevoir, un curieux cri se fit entendre et les blafards prirent la fuite en masse.

Désormais la voie libre, nous nous traversâmes rapidement les ruines jusqu'à une caverne s'ouvrant comme une gueule obscure nimbée d'une odeur de charogne. Le sergent Veloce donna alors l'ordre d'enfumer la caverne, faisant fumer la montagne par de nombreuses failles invisibles.

Nous nous enfonçâmes ensuite dans les ombres de la caverne, la trouvant emplie de toiles d'araignée visqueuses. L'esprit nommé la mère y glissa du plafond, révélant un vaste corps d'araignée surmonté d'un corps d'orque.


Celle ci nous offrit sa bénédiction contre notre vénération. Néanmoins la proposition fut rapidement refusée alors que nous l'attaquions. Malgré la puissance de la bête, et l'attaque sporadique de blafards sur nos arrières, nous ne tardâmes pas à la blesser. Ses membres sectionnés se transformant alors en arbres gigantesque. Acculée, l'esprit tenta de finir de fuir mais fut abattue sans compassion.
Nous récupérâmes alors la lampe dans laquelle s'était réfugiée l'âme de l'esprit, et brisâmes la stèle avant de nous retirer, faisant s'effondrer la voûte de la caverne.


Notre dernier voyage nous ramena en Ombrelune, devant une caverne s'ouvrant comme une bouche dans les collines au milieu d'une végétation morte et laissant s'échapper un souffle froid et sec. Nous ne tardâmes pas à y pénétrer, assaillit par d'étranges phénomènes, silhouettes approchant et disparaissant, bruits de pas, de rires ou paroles incompréhensibles prononcé par des êtres invisibles. Quelques bassins perdus dans la caverne semblant projeter le reflet de silhouettes invisibles.
Continuant d'avancer, nous finîmes par émerger dans une étrange salle à ciel ouvert, nimbée de brumes d'où seul émergeait quelques dolmens et arbres sombres.

Nous avançons, nous aperçues un large tas d'offrande alors qu'une voix disant se nommer l'Ancien nous incitait à déposer nos offrandes, offrandes faites de savoir. Dame Silverswell et le magistère Nualar offrirent alors quelques parchemins tendit que certains des notres posaient genoux à terre devant l'apparent géant d'airain dissimulé par une longue cape jaune qui semblât apparaître devant nous.
Celui ci engageât alors la discutions, annonçant avoir apprit de nombreux mondes, et de nombreux peuples. Disant sans cesse rechercher le savoir.
Mais lorsque dame Silverswell lui proposa de passer un accord avec nous pour sauver Draenor du Seigneur des Cranes, celui ci refusa, argan n'avoir que peu à faire de Draenor. Sa destruction le détachant de ce monde pour lui permettre d'en arpenter de nouveau.
Néanmoins, celui ci appréciant nos connaissance promis de nous préserver du destin de ce monde en nous absorbant.
Ceux ayant posé pied à terre furent comme attaqué par de fines racines blanches qui percèrent le cuir de leurs chaussures pour s'enfoncer dans leurs chairs.

Néanmoins, notre refus fit attaquer le maître des lieux, des formes faites de brumes se formant autours de nous pendant que nous attaquions l'Esprit.
Le combat fut éprouvant alors que l'un des bras sectioné de l'Ancien prenait sa forme de façon plus réduite. Néanmoins notre acharnement parvient à le tuer. La salle semblant alors revenir en Draenor, baigné des senteurs de la forêt d'Ombrelune après celle du tombeau tandis que la brume se dissipait.
Nous prîmes alors la lanterne de l'ancien avant de nous retirer, laissant les Exilés Ombrelune briser la stèle le jour de l'assaut contre la forteresse.


Le lendemain, nous retournâmes au domaine du père, trouvant les enfants de celui ci, les créatures ogresques occupées à dévorer les restes gelés de ce qui semblait être des démonistes orcs.
Laissant des offrandes aux enfants, nous rejoignîmes le domaine du Père, retrouvant sa forme imposante et boursouflée comme enfermant une multitude d'âme et surmontée d'une père de cornes de cerf.
Offrant les lanternes des deux autres esprits contre la stèle liant le pacte que nous ne tardâmes pas à détruire.
Les sortilèges protégeant la forteresse ombrelune désormais tombés, nous nous retirâmes pour préparer l'assaut.

Ishaelys Aubéclat
avatar
Ishaelys
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 246
Age : 26
Date d'inscription : 14/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Soleil Noir

Message  Ishaelys le Mer 1 Juil 2015 - 0:28

Rencontre avec les Ogres:
21 Juin de l'année 35 (année azerothienne)

Les nouvelles de Talador, loin de nos lieux d'interventions se font peu nombreuses ces derniers temps, néanmoins les quelques nouvelles ne sont guère encourageantes. Les Ogres allié au Seigneur des Cranes auraient lancé un assaut sur Talador depuis Nagrand pour faire jonction avec le démoniste orc. Les Draeneïs ont tenté de les arrêter à la frontière de la région et malgré l'intervention des Chevaliers de Sang, les cohortes goriennes l'emportèrent, poussant jusque dans les bois.
A l'heure où j'écris ces mots, les combats font encore rage dans l'Ouest de Talador.

Néanmoins, c'est combats ont aussi révélés des dissensions au sein des Ogres semblent être apparu. C'est ainsi que nous fumes contactés par un Ogre, le Primat Kakar cherchant à nous rencontrer.
Le rendez vous fixé dans les bois de l'Ouest d'Ombrelune, nous ne tardâmes pas à nous mettre en route.

Arrivé à un temple draeneî perdu dans la forêt, nous aperçûmes rapidement trois ogres, deux goriens en armure de plate et le troisième en toge, le dénommé Kekar.
Dame Hekathi Cathubodua se fit particulièrement bonne diplomate, brossant les Ogres dans le sens du poil. Celui ci offrit de reprendre le contrôle des cohortes gorienne et de se retirer si le Seigneur des Cranes était tué.

Néanmoins alors que nous concluons les pourparler, le bruit d'une cavalcade, les grognements de sangliers et les cris d'Ogres nous avertirent de l'approche d'un contingent de Goriens. Dame Cathubodua créât une illusion qui attira le gros du contingent pendant que des mines placés au préalable par demoiselle Valéria les dispersaient.
Nous reçûmes le choc des survivants tendit que les Ogres de Kekar chargeaient sur les arrières de nos agresseurs, ne laissant aucun survivants.

Après une dernière proposition à Hekathi de devenir sa maîtresse, les Ogres repartirent vers leurs troupes, promettant de retenir autant que possible les cohortes.


Ishaelys Aubéclat
avatar
Ishaelys
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 246
Age : 26
Date d'inscription : 14/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Soleil Noir

Message  Ishaelys le Mer 1 Juil 2015 - 11:07

Assaut des portions extérieurs de la forteresse Ombrelune:
26 Juin de l'année 35 (année azerothienne)

Fort de la destruction des contrats liant les esprits au seigneur des cranes, nous entreprîmes de lancer l'assaut sur la forteresse des Ombrelunes.
Quittant Ost'Erynliss pour la vallée d'Ombrelune à dos de rylaks nous parvînmes sans mal au village des Exilés, ceci se préparant déjà au combat pour profiter au maximum de l'effet de surprise.

La forteresse elle même possédait trois portes, la principale située au centre menant directement au cœur de la forteresse, une au sud ouvrant sur une nécropole et la troisième au nord abritait une partie des baraquements des troupes vivantes du Seigneur des Cranes.
Il fut finalement décidé que les Exilés prendraient d'assaut la porte nord tendit que nous nous occuperions de la nécropole, plus habitués à affronter des non-morts.

Nous nous élançâmes à travers les prairies du Nord de la vallée, la silhouette massive, menaçante et nimbée de brume de la forteresse se dessinant peu à peu devant nos yeux.
L'architecture fait d'un mélange cyclopéen de construction Ogre, laissant difficile de savoir si celle ci était bâtie ou creusée dans la montagne.

La porte de la nécropole s'ouvrait menaçante face à nous, mais semblait peu gardé si ce n'est pas une sentinelle plongée dans le sommeil. Nous l’abattîmes rapidement mais non sans lancer l’alerte.
Néanmoins bénéficiant toujours de la surprise de notre avancé, nous chargeâmes dans la forteresse, massacrant les nécromanciens et démonistes sortant des tombeaux encore abasourdis par notre assaut soudain alors qu'ils se croyaient protégés par les sortilèges des esprits.

Nous traversâmes rapidement la vallée de la nécropole nimbée de brume d'où seul émergeait des menhirs gravés de runes scintillantes semblable à des constellations.
Néanmoins surgit bientôt d'une caverne un groupe de guerriers orcs morts vivants. Ceux ci nous lardère de flèches tendit que nous approchions avant que de violents corps à corps s'engage. La bataille fut néanmoins disputés, les squelettes en formations manquant de nous repousser avant de succomber sous le nombre.

Nous pénétrâmes alors dans la caverne d'où venait le son des chants de quelques rituels néoromantiques.
Néanmoins, nous tombèrent rapidement dans les galeries sur un étrange spectacle. Les nécromanciens étaient mort, comme desséchés tendit qu'au centre se trouvait une créature semblant faite de sang à l'air vaguement humanoïde, sa tête sans visage se tournant vers nous laissant échapper quelques sons implorant avant de se rapprocher, tendant ses bras vers nous.
Néanmoins, alors qu'elle cherchait à saisir dame Finanwiel nous attaquâmes, la faisant pousser d'horrible cris de souffrance. Une partie du sang rependu au sol prit alors la forme de guerrier Orcs qui nous attaquèrent à leur tour.
Néanmoins notre acharnement mis à mort la créature tendit que dame Dawnslayer gelait le sang pour éviter toute renaissance du monstre.
Nous nous retirâmes alors, faisant effondrer la caverne puis nous installâmes sur un promontoire surplombant l'entrée de la forteresse bientôt rejoint par des Orcs qui vinrent nous renforcer pour refermer la nasse sur la forteresse.

Ishaelys Aubéclat
avatar
Ishaelys
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 246
Age : 26
Date d'inscription : 14/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Soleil Noir

Message  Ishaelys le Mer 1 Juil 2015 - 11:55

Premier assaut sur la cour intérieur:
28 Juin de l'année 35 (année azerothienne)

Nous étions installé pour le siège depuis deux jours, seulement ponctué par quelques escarmouches tendit que les Orcs renforçaient leur position pour se préparer à notre assaut quand commença à se faire entendre des tambours et les bruits de rituels. Les mouvements dans la forteresse laissant penser que ceux ci préparaient une sortie.

Nous rejoignîmes rapidement nos propres barricades avant de faire signe à notre artillerie de faire feu. Les premiers tirs trop larges ou trop déviés frappèrent le corps de la forteresse, faisant s'effondrer quelques pans de murs et une tour de garde. Une nouvelle salve fit elle exploser la porte de la citadelle, projetant des éclats vers l'intérieur et jetant au sol les Orcs présent de l'autre côté. Nous chargeâmes immédiatement à l'ordre de la légat, exécutant sommairement les Orcs sonnés au sol.

Nous reprîmes alors notre avancé dans la direction des bruits du rituel. Ne nous arrêtant que pour mettre le feu à quelques bâtiments contenant quelques réserves ennemies.
Notre avancée se fit sans le moindre obstacle jusqu'à l'entrée d'un vaste escalier s'enfonçant dans la terre. Après quelques hésitations nous nous y enfonçâmes, découvrant un univers obscur aux boyaux sombres tout juste éclairé par la fluorescence de quelques champignons et l'éclat malsain de runes antiques.
Alors que nous progressions nous fûmes attaqués par un groupe surgit par surprise d'un boyaux obscur cherchant à couper notre groupe en deux.
Les Orcs portant des marques de corruption évidente nous forcèrent à reculer avant de finir peu à peu massacrés.

Nous reprîmes alors notre avancée jusqu'à une sale où se tenait un démoniste et deux énormes squelettes d'Ogrons. Les ordres étaient simples massacrer rapidement le démoniste avant de se tourner vers les Ogrons morts vivants.
Néanmoins la réalisation se fit moins aisée alors le démoniste semblait accumuler l'énergie gangrenée, se protégeant d'ailes de ténèbres. Dame Atia Silverswell parvint néanmoins à l'empaler de ses lames mais se retrouva bloqué contre lui alors qu'il s’apprêtait à la mordre, dame Shaona Dawnslayer concentra sa magie sur lui, l'empalant d'innombrables lames d'arcane, dispersant la magie gangrenée tendit que nous achevions les Ogrons.

Alors se fit entendre autour de nous une voix froide tendit que le Seigneur des Cranes s'adressait à nous par un sortilège dont dame Dawnslayer et Sombrevent trouvèrent l'origine sur l'une des vastes terrasses surplombant le complexe fortifié.
Ignorant ses menaces, nous reprîmes notre avancé pour nous retrouver nez à nez avec une vingtaine d'archers qui nous lardèrent de flèches tendit que tout autours de nous se faisait entendre le bruit de pas de troupes cherchant à nous encercler. Comprenant le piège dans lequel nous nous enferrions, nous nous retirâmes précipitamment, nous forçant un passage par les armes à travers les divers groupes d'Orcs cherchant à nous barrer le chemin.

Nous finîmes alors par nous retrouver sur la cour principale alors qu'un groupe d'Orcs se précipitait déjà vers l'entrée pour nous couper la route. Courant de toutes nos forces, nous y parvînmes néanmoins en premier sous les volées de flèches.

Alors que nous passions la porte, l'air se chargeât d'une magie froide et néfaste, portant la puanteur de la felmagie. Plusieurs tentacules comme fait d'ombre émergèrent alors du sol, venant s'enrouler autours de la porte et frapper les flancs de la montagne qui s'effondra dans un grondement, bouchant l'essentiel de cette entrée.

Néanmoins, si nous n'avions remporté de réelle victoire, nous avions infligé de lourdes pertes aux Ombrelunes et étions sorti sain et sauf du piège tendu par le Seigneur des Cranes. Ne restait plus qu'à préparer un nouvel assaut.


Ishaelys Aubéclat

avatar
Ishaelys
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 246
Age : 26
Date d'inscription : 14/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Soleil Noir

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum