[Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Atia le Dim 30 Nov 2014 - 12:00

Region de la vallée d’Oge’gar




Voici un petit rapport pour situer les lieux des opérations des Fils de Quel’thalas dans la vallée d’Oge’gar. Nous sommes arrivés dans cette vallée après la fuite que nous avons effectuée depuis les ruines du portail, par la mer. L’Alliance, suivant les draenei, décida de se rendre dans le pays d’Ombrelune tandis que Liadrin et les chevaliers de sang se rendirent à Shattrath pour y retrouver les naaru. Arley nous ordonna de rester avec Thrall pour que des sin’dorei soient présents avec le reste de la Horde. Nous sommes alors arrivé sur les côtes de Givrefeu et nous avons débarqué, guidé par les loups de Givre jusqu’à Ulvar l’une des villes de ce clan. Après une discussion avec les autorités, Thrall décida de rejoindre la capitale des loups de givre avec la majorité de ses forces ne laissant qu’une petite troupe ici, dont nous faisons partie.

Cette vallée est située au sud-est de la Crète de Givrefeu. Comme dans le reste de ce pays, le paysage est fait de roche sombre d’origine volcanique, de lave et de neige. Les ressources ne sont pas légion, peu de bois et des animaux farouches mais des minerais et de la puissance géothermique peuvent ce reveler prometteur. Cette région est surtout le lieu de conflit d’importance et nos alliés Loup de Givre n’y sont que peu nombreux avec une enclave nommé Ulvar. Je vais donc résumer les informations que nous avons à propos des forces en présence dans cette vallée afin de dresser un tableau general de notre situation.

Force Alliées



Loup de Givre:
les Loups de Givres n’ont plus qu’une petite enclave dans cette zone, ils n’y furent jamais très nombreux mais les invasions ogres Panse Rageuse ont réduit leurs possessions à de petites enclaves que les Trembleterre en quête de revanche ont réduites à la ville d’Ulvar. Le clan, en guerre dans le reste de Givrefeu, peine à envoyer des renforts dans la vallée et les loups de givre d’Ulvar sont contraint à rester à la défensive en attendant une occasion. Et cette occasion vient peut-être de la Horde elle-même. Les forces armées des loups de Givre dans la région sont dirigé par le Chef de Meute Kagar. Le clan tient sa réputation de ces puissants chamans et surtout de ses guerriers qui sont tous liés à un ou deux puissant worgs blancs. Le lien entre l’orc est le worg est extrêmement puissant ce qui leur permet d’agir comme un seul individu.

La Horde :
Après le départ de Thrall pour rejoindre la capitale des loups de Givres et y rencontre Durotan, il a laissé un petit groupe de combattants de la Horde dirigé par le chasseur des ombres Zulinjo, il y a des représentants de chaque race de la Horde mais principalement des orcs et des trolls. Les sin’dorei indépendant se sont plutôt rallié aux Fils qui ont été volontaire pour servir dans cette région. Nos forces sont donc peu nombreuses mais apportent une expertise, celle de vétérans rompus a des années de guerre et surtout habituées à la technologie telle que peut l’utiliser la Horde de Fer. De plus, apport non negligeable, nous avons une façon inconnue pour la Horde de Fer de mener une guerre par la diversité de nos races. Cela peut faire la différence.


Horde de Fer



Le clan Trembleterre :
Ancienne grande puissance de la vallée de Oge’gar, le clan n’est plus que l’ombre de lui-même. Jadis il devait son nom à la puissance de ses chamans lié à l’esprit de la terre, à ses cavaliers et pièce d'artillerie montée sûre de puissants sabots fourchus cuirassé et à la puissance de leur marteau de guerre enchantés. Après une expansion rapide et écrasante, le clan a fini par se faire plus d’ennemis qu’il n’était capable d’en affronter. Ils furent ainsi confrontés aux loups de Givre, au Sire-Tonnerres, aux ogres et a divers clans mineurs. Mais c’est la guerre contre les Sire-Tonnerre qui manqua de les anéantir. La force des Sire-Tonnerre a toujours été leurs équipes de chasseurs spécialisés dans la traque des grandes créatures. Ainsi la guerre vit les sabots fourchus se faire éliminer rapidement, privant les trembleterre d’un de leur principal atout. Ils perdirent alors leur terre rapidement et ne durent leur salut qu’a la fondation de la Horde de Fer qu’ils s’empressèrent de rejoindre, si bien qu’une trêve fut signée entre les Trembleterre et les Sire-Tonnerre. Ces derniers étaient de toute façon ravie de cette nouvelle situation après les attaques massives des ogres de la Panse Rageuse. Cependant, même s’ils appartiennent à la Horde de Fer, les Trembleterre sont isolés politiquement car les Rochenoires doivent passer les terres des Sire-Tonnerre pour les aider et ces derniers ne semblent pas presser de collaborer pour le profit de leurs anciens ennemis. Ils se servent allègrement dans les envois d’armement et d’artillerie transitant par leurs terres, ne laissant que les miettes aux Trembleterres.

Le chef actuel, Bogdush le Fourbe, nommé ainsi car il ne doit pas survie de son clan qu’a la politique et non les armes, siège depuis son imposante forteresse de Delk'ar. Cette forteresse est le vestige de la gloire ancienne du clan et se révèle toujours immense bien que largement moins peuplée que jadis. Cependant le fort posséderait ses propres réserves de ressources, d’eau et de nourriture ce qui rend un siège impossible sans assaut direct. Mais l’agonie de ce clan, l’a aussi rendu plus agressif, surtout contre les Loups de Givre car ils évitent soigneusement de s’en prendre aux Ogres de la Panse Rageuse. Bogdush est ainsi prêt à toutes les occasions pour regagner des terres et du prestige afin de se débarrasser de son surnom. Aujourd’hui le clan n’a plus que quelques sabots fourchus et les troupes se battent toujours au marteau à deux mains bien qu’ils ne soient plus enchantés.

Le clan Sire-Tonnerre :
Il est le clan orc dominant dans cette zone surtout depuis qu’il a défait la puissance des Trembleterre jusqu’à les acculer à leur forteresse. Mais la guerre qui a débuté contre la Panse Rageuse et la fondation de la Horde de Fer a tout changé puisque les ogres ont contesté la domination de ce clan dans la vallée. Prit par surprise par l’unification des ogres, les Sires-Tonnerre perdirent énormément de territoire et manquèrent d’être balayé depuis l’ouest. Ils offrirent donc des terres aux Rochenoires pour qu’ils puissent installer une usine d’armement. Grace a la puissance de l’artillerie Rochenoire, ils parvinrent à marquer une saillie et reprendre du territoire. Le combat entre Ogre et Sire-Tonnerre est donc plus fort que jamais dans cette région, sans qu’un camp n’arrive à réellement prendre le dessus.

Dans cette zone, les Sire-Tonnerre sont dirigé par Vanak le Traqueur qui a établi son QG dans une carcasse de géant à Gronn Mort. La puissance des Sire-Tonnerre tiens a leur esprit de corps et leurs mobilités, ils sont peu protégés mais rapides et se déplacent en meute de chasseur très soudé et habitué à combattre ensemble. Ils disposent aussi de créature asservie comme des Gronns qu’ils envoient au combat en guise de bélier. Vanak est un chef taciturne et méthodique, il gère la guerre comme une partie de chasse, restant à l’affut d’une proie et quand elle se dévoile, il lance toutes ses forces à la traque.

Rochenoir :
Ce puissant clan, n’a pas un rôle militaire majeur dans la région, mais plutôt logistiques, ils ne sortent de leur forteresse usine que pour livrer des armes et de l’artillerie et donner une expertise militaire a leurs alliés. Il est courant qu’ils pilotent eux-mêmes l’artillerie qu’ils livrent. Ils ne sont arrivé dans cette zone que depuis la fondation de la Horde de Fer et n’ont donc pas d'histoire liée à cette région et leur seule position connue est le Fort Stahl. Ils sont commandés par le Maître Ingénieur Granak, un orc mystérieux et secret qui ne sort jamais de son usine-forteresse. Les Rochenoires sont avant tout des combattant defensif comptant sur la puissance de leur armures et bouclier pour encaisser les pires attaques tandis que leurs canons et fusils deciment les forces adverses. Ce sont des adversaires a prendre au serieux.

Autres forces ennemies.



La Panse Rageuse :
Nouvelle tribu d’Ogre née de la volonté du général Bicus de conquérir la vallée d’Oge’gar puis toute la Crète de Givrefeu pour redonner à l’antique Empire Ogre toute sa gloire. Il n’était qu’un chef mineur dirigeant la forteresse du Pique de la Gueule, vestige d’une tour de guet de l’Empire, puis il décida de rallier les ogres de la région à sa volonté de gloire et une brutale expansion à débuter. Il rassemblait une à une les tribus ogres pour former une puissante armée qui a conquis de territoires vastes et repoussé les Loups de Givre et les Sire-Tonnerre sans pitié. Il est dit que tout ce qui n’est pas ogre est tué, dévoré ou réduit en esclavage par ses troupes et lui-même. Mais l’état de grace a fini par passer quand les Sire-Tonnerre ont enfoncé un saillant dans leur flanc Est en reprenant la ravine du chasseur puis quand au Nord-Ouest des demons sont apparu sans prévenir, mené par le conseil des ombres.

Bicus, le chef ogre est un homme capricieux et colérique, qui fait montre d’une extrême agressivité et ne se tempère en rien dans ses excès. Il possède de nombreuses troupes, principalement des guerriers ogres ne comptant que sur leur force brute pour triompher mais aussi quelques ogres mages et une petite garde d'élite un peu plus disciplinée. Le Pique de la Gueule est une forteresse colossale et inexpugnable qui sera une gâgeur a conquerir car elle est autant maçonné que naturelle et troglodyte.

Le Conseil des ombres : On ne sait rien sur le conseil des ombres dans la région, juste qu’ils sont établis à Pierre Verte et qu’ils ont dérobé quelques territoires aux ogres que ces derniers hésitent à contre-attaquer par peur superstitieuse des demons.

Les Garns Noirs : Les loups de givres semblent assez discrets au sujet de ces orcs. Tout ce que j’ai pu savoir c’est que c’est un clan neutre, principalement mercenaire, qui est spécialisé dans la traque et l’élimination de personnes gênantes ou la récupération d’esclaves. Des chasseurs de primes et tueurs à gages en sommes qui vivent de façon nomade a travers Draenor. Pour intégrer ce clan, de ce que j’ai compris, il faut prouver sa valeur en tuant ou en domptant un puissant et terrible garn, une race de worg particulièrement terrible et crainte. Ce clan, par cet exploit semble redouté et respecté de tous. Il sont dirigé par le mystérieux et imprévisible Rorak, un orc qui ne voit les autres que comme des proies et se délecte de la chasse et de la traque. Des gens charmants donc et qui visiblement en ont après nous depuis que le Chef de Guerre Grommash les a engagé pour retrouver les réfugiés d’Azeroth.

Voilà qui conclut ce petit rapport de situation. Nous allons avoir du travail et nous ne devons pas flancher, l’ennemi saura exploiter la moindre de nos faiblesses donc montrons leur ce que sont de vrai guerrier, ceux qui le montrent par leur acte plus que par leurs mots.

Carte des zones de contrôles



Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4559
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Atia le Lun 1 Déc 2014 - 22:59

L’attaque de la Tour de Garde Neige
30 novembre 34 (ou peu importe l’année ici)

Cause : Nous étions dans le camp Loup de Givre d’Ulvar depuis deux jours sans qu’aucune mission ne nous soit assignée. Les regards des loups de givres restaient méfiants et malgré l’approbation de Kagar, les orcs semblaient retissant a nous faire confiance. Nous avons donc décidé de faire nos preuves en attaquant directement le verrou posé sur le flanc nord-est d’Ulvar, la tour de Garde Neige.

Déroulement: juché sur nos montures et accompagné par des troupes elfiques indépendantes préférant à juste titre un commandement de leur race, nous avons approché de la position discrètement en respectant nos règles d’engagement usuel. Approche, dissimulation, reconnaissance. Les éclaireurs rapportèrent que la troupe d’un peu plus de vingt guerriers était en train de renforcer la tour vaille que vaille, épaulée par trois catapultes. Nous avons décidé d’une approche furtive en profitant du blizzard et de la méconnaissance totale de l’ennemi pour nos modes de combat. Tout proche, je fis diviser la troupe en deux, l’une que je commandais qui attaqua par l’ouest et l’autre commandé par le vétéran Falrhen qui frappa par l’est.

L’assaut initial fut extrêmement brutal et nous donna un avantage décisif. L’ennemi en plus de ses pertes fut confus face à nous, ils n’avaient jamais vu d’elfe avant et ignoraient sans doute même que des troupes avaient passé le portail dans l’autre sens. Ils n’étaient pas particulièrement puissants bien que leurs masses auraient pu être un sérieux danger, mais notre magie et nos techniques firent la différence. Rapidement, la troupe de défense fut totalement défaite à l’exception de quelques-uns qui fuirent dans la tour elle-même. Tour qui depuis peu émettait une étrange aura magique.

Nous avons tenté de les poursuivre, mais en entrant dans la tour nous avons été frappés par une distorsion temporelle particulièrement violente. À l’intérieur tout était figé, y compris nos orcs. Nous n’avons pas compris le phénomène sur le coup, mais c’est sans doute lié à la porte des ténèbres et sa ligne de temps particulière. Ce lieu étant un ancien lieu de magie ogre et ayant vu de nombreux morts et combat s’y dérouler, la distorsion a du se déclenchée pendant l'affrontement. Quoi qu’il en soit, dans la tour nous n’avons rien trouvé d’intéressant outre un coffre dans un coffre contenant la clef du deuxième coffre et la combinaison du premier, cela explique sans mal que les deux n’aient jamais servit et en dit long sur la cervelle des ogres du coin. Dans tous les cas, la tour était à nous.

Résultat : C’est une victoire écrasante. L’ennemi a été complètement pris par surprise et visiblement incapable à s’adapter à notre façon de nous battre. La magie des arcanes, les attaques furtives, la vitesse et la mobilité plutôt que la force brute, c’était visiblement trop complexe à comprendre pour eux. Nous avons ainsi pris la tour et repoussé le front, bien qu’il faudra stopper cette perturbation temporelle. Nous avons également trouvé du matériel et des vivres ainsi que trois catapultes que nous avons cédées aux Loups de Givre.

Après la victoire, je suis personnellement allé voir Kagar pour lui annoncer notre attaque et notre réussite. Il semblait surpris et divisé entre remerciement, pour cette avancée, et colère, car nous ne l’avions pas prévenu. Cependant, il finit par être pragmatique et reconnaissant. Ses troupes se sont déployées sur cette nouvelle position peu après. Depuis les regards ont quelque peu changé dans Ulvar, ils ont visiblement compris qu’on serait potentiellement des atouts, un changement appréciable, mais nous verrons bien combien de temps se passera avant que ces orcs ne cèdent à leurs traîtrises naturelles et deviendrons des ennemis.

Bilan :
Ennemis : 23 morts ou hors combats
Fils & alliés: Aucune perte ni blessé

Autre : Le bruit court aussi dans Ulvar que les Sire-Tonnerre ont lancé une attaque sur une position des ogres de la Panse Rageuse et subit un sévère revers, ce qui est plutôt une bonne nouvelle, que nos ennemis s’entretuent, ils nous évitent ainsi de la peine.

Légat Atia Silverswell


_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4559
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Atia le Dim 7 Déc 2014 - 11:20

La prise de Haut de Combe
05 decembre

Cause : Mercredi, nous avons fait une longue réunion stratégique pour définir nos prochains mouvements. Deux principales stratégies furent mise en avant, la première était de profiter de l’éloignement des ogres qui se battaient sur le front des Sire-Tonnerres pour attaquer la Tour du Pique puis la Pique de la Gueule. Cependant, c’est prendre le risque de s’en prendre à un nouvel ennemi avec la menace des Trembleterre dans notre dos. Donc nous avons opté pour la deuxième voie, attaquer les Trembleterre tant que nous avions les autres fronts couverts et en finir le plus vite possible contre cet ennemi fragile et isolé.

C’était malheureusement sans compter avec deux des chefs Loups de Givres, les frères Gork et Mork, fils du précédent chef d’Ulvar. Ils décidèrent arbitrairement d’attaquer les ogres en ne laissant aucune marge de décision à Kagar ou nous-mêmes. La discussion s’est rapidement envenimé surtout à cause du chasseur des ombres  Zulinjo et de ces deux assistantes Lapis et Lazuli qui furent assez critique vis-à-vis des orcs et de l’autorité ridicule des deux frères. Au final, la discussion s’acheva sur une impasse et les loups de Givres décidèrent d’attaquer seul les ogres tandis que nous allions nous en prendre au Trembleterre. Zulinjo de son coté divisa ses troupes, une partie avec nous et une avec nos alliés.

Déroulement: Nous avons lancé notre attaque peu après le départ des loups de Givre vers les ogres. Le Haut de Combe ne semblait pas en alerte, sans doute que les éclaireurs avaient vu les loups de givre partir vers l’Ouest ce qui a écarté une attaque de leur esprit. Ce fut une aubaine. Après le massacre des patrouilles présente, nous avons chargé aidé par Zulinjo vers le village. La mêlée a débuté, féroce et confuse, seule nous avions un semblant de formation qui nous permit d’enfoncer le centre adverse. Malheureusement, pour le reste de la Horde, le combat devenait sinistre donc nous nous sommes dispersé pour les aider et soutenir les combattants alliés dans cette mélée qui devenait de plus en plus confuse. Sans notre formation, les combats furent plus rudes mais l’ennemi céda du terrain peu à peu puis finit par se débander et prit la fuite vers le village poursuivi par les troupes de la Horde tandis que nous sécurisions les abords du village.

À ce moment le nom de Trembleterre prit tout son sens, le sol se mit à vibrer et trembler à mesure que des pas lourds approchaient. Nous avons alors vu deux immenses sabots fourchus nous approcher, l’un avait sur son dos un ribaudequin, un canon multitube et sur l’autre une nacelle remplie de tirailleur équipé de javelines. Un combat encore plus terrible débuta, ces créatures étaient d’une résistance colossale et leurs armes redoutables. Mais nous avons rapidement vu le point faible de ces montures, tuer le cornac rendait l’animal confus voire agressif, c’est ainsi que l’un des monstres blessa mortellement l’autre après la perte de son pilote et chassa les orcs sur son dos, frappant tout ce qui se trouvait proche de lui, nous avons alors réussi à achever la bête mettant fin à la bataille.

Résultat : L’opération est un succès, le Haut de Combe a ete prit en emportant une forte garnison adverse, cela a même poussé les Trembleterre dans une déroute total car une tour de garde non repertorié sur la carte fut même abandonnée après. Tout le clan semble s’être réfugié dans sa forteresse. Cependant le bilan est assez rude car nos forces furent usées dans l’assaut et l’attaque contre les ogres en a usé d’autant plus. Mais nous avons pu trouver de la poudre, des armes et du matériel en plus de nombreux vivres. Le Haut de Combe a ete occupé par un melange de troupe de la Horde et Loups de Givre, nous, nous patrouillons entre les diverses positions, nous placant en reserve a Ulvar avant le prochain combat.

Bilan :
Ennemis : une cinquantaine de morts ( tué au combat ou blessés achevés) et deux sabots fourchus éliminé.
Fils & alliés: quatre morts et une dizaine de blessés grave.

Légat Atia Silverswell


Rapport général de Oge’gar

En plus de nos batailles pour le Haut de Combe, il y eut plusieurs offensives. Bien sur, celle des Loups de Givre contre la Tour du Pique mais aussi une contre-offensive Ogre contre les Sire-Tonnerre.

Lors de la bataille de la Tour du Pique, nos alliés Loups de Givre et Horde parvinrent à défaire les ogres et à prendre la position. Malheureusement l’assaut fut mal préparé et trop directe, ce qui face à des ogres est un suicide, les deux tiers des forces engagés furent tués ou blessés plus ou moins gravement mais le nombre d’ogre éliminé fut très important. Notre camp vient de gagner de nombreuses positions fortes en peu de temps espérons que nos troupes restante soient suffisantes pour les garder.

Ailleurs les ogres firent une double offensive particulièrement brutal et élaboré sur le Poste de la Glace à partir de Pansilon et de Mort au Loup. L’attaque fut couronnée de succès et les Sire-Tonnerres délogé de cette position Troglodyte ce qui coupe leur territoire en trois parties dont deux positions particulierement isolées.

Légat Atia Silverswell


_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4559
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Atia le Lun 8 Déc 2014 - 16:29

Offensive ogre sur la Tour du Pique
7 decembre 34

Bonjour, c’est pas Madame la Légat qui fait ce rapport car elle est blessée et inconsciente alors c’est moi qui le fait car je suis l’ordonnance de Madame donc je le fais.

Cause : Les Fils étaient tous ensemble dans une des tours du Haut de Combe pour surveiller le gros château des Trembleterre et trouver l’astuce pour gagner malgré les grosses murailles. Puis un messager orc est venu pour demander de l’aide, la Tour du Pique était attaquée par plein de méchants ogres et les Loups de givre avaient besoin d’aide pour combattre, alors madame la Légat a décidé que les elfes feraient le travail.

Déroulement: Quand la troupe des Fils et alliés est arrivée à la tour, il y avait déjà tout plein de mort partout, une attaque ogre venait d’être défaite et les orcs et leurs loups n’étaient plus beaucoup et bien fatigué pour faire face à la nouvelle attaque qui se preparait deja. Mais le chef des orcs, Mork, était encore plein d’aigreur et de bien méchante humeur alors il a pas été trop amicale mais on l’a bien aidé quand même. Les elfes ont fait une formation au centre et les loups de givres sur les côtés alors que tout plein d’ogre commençait à affluer. Il y en avait genre trente au moins et nous on était juste une dizaine d’elfe avec une vingtaine de loups et orcs. Alors oui c’est vrai ça fait trente contre trente mais les ogres sont énormes! Alors ils comptent plus que pour un, je trouve.

Les ogres ont attaqué en faisant tout plein de bruit pour faire peur alors madame l’enseigne a demandé qu’on fasse tout plein de bruit aussi pour compenser car les ogres ont pas le monopole du cri! Puis d’un coup, bizarrement, cinq ogres ont ete tout flippé et se sont mis à courir de partout comme terrorisé. C’était à cause du messire prêtre qui a lancé un sort qui fait peur, ça a permis de rendre la charge moins violente même si elle l’a été quand même! Le combat était tout violent au point même que le flanc gauche s’est effondré, les orcs et les loups se sont fait massacrer par les ogres alors que Mork se battait comme un fou. Il a été la cible des ogres mais il était aussi fort que grande gueule comme on a pu le voir. L’enseigne et les tirailleurs l’ont aidé mais en même temps c’est le flanc droit qui a commencé à se disloquer. Les choses commençaient à devenir difficile et très dangereuse. Mais on voulait trop pas mourir alors on a continué la bataille même si des choses terribles sont arrivé! Messire Galadlom a ete blessé au bras, Messire le prêtre a été blessé au dos, madame Cenaya a ete couverte de bobos, madame Fine a la jambe, madame la Légat a été toute cassée et laissée inconsciente et Mork lui… lui c'était trop horrible! Il était blessé mais continuait de se battre, plein de bravitude, quand d’un coup un ogre lui a sauté dessus et l’a fait éclater comme un fruit mûr! C’était HORRIBLE!

Malgré tout on a quand même gagné mais on était tous en mauvais état… plein de blessés et de morts mais les ogres avaient plus de soldats à envoyer heureusement. Quand les renforts sont arrivé, le chef Gork, frère de Mork (je trouve que leurs noms sont un peu trop proches quand même) a été vilain avec nous et ça a failli finir en bagarre mais Kagar, l’orc qui nous aime bien, a lancé un défi à Gork en disant qu’il serait un chef mieux alors ils ont décidé de se battre le lendemain… On a tout plein d’ennemi et il s’entretue plutôt que de faire copains… les orcs sont des gens trop bizarres.

Résultat : La bataille est gagnée mais ça a été trop dur et trés serré! On a failli perdre la tour et subir des choses trop horribles. Les ogres sont très méchants et ont fait plein de blessés et de mort mais heureusement c’est fini! Maintenant des renforts vont tenir la tour et des barricades ont commencé à être construite et ça c’est bien, ce sera plus facile pour défendre pour les prochaines attaques. Mais le truc trop idiot c’est que les chefs orcs vont se taper pour savoir lequel est le mieux comme chef… Aprés cette bataille et les morts je trouve que c’est pas le moment...

Bilan :
Ennemis : 20 ogres avant notre arrivé et 30 aprés
Fils & alliés: 39 pertes cotés Loups de Givres dont 11 morts avant notre arrivée puis 21 pertes dont 9 morts. 6 blessés dont 2 graves coté elfes

Sybile Cwes Wyloir

Bilan depuis la sortie du marais des terres foudroyés a la bataille contre les ogres a la tour du Pique ( 2 semaines environs)

Stock initial:
Vivres : 9460 thalers
Matériel : 15220 thalers
Argent : 32525 thalers

Variation de stock:
Vivres : 3595 thalers
Pertes : Total = 13800 thalers
consommation normale= 13125 thalers, consommation diverse = 675 thalers
Gains : Total = 17395
pillage du village orbite sanglante = 4450 thalers, pillage du camp d’esclave = 2700 thalers,Chasses = 2265 thalers, Prise de la Garde Neige = 5550 thalers, Prise du Haut de Combe = 2430 thalers (partage avec les troupes de Zulinjo)

Matériel : -9605 thalers
Pertes : Total = 31000 thalers
Consommation normale = 7000 thalers, consommation opérationnelle = 24000 thalers, consommation diverse = 0 thalers
Gains : Total = 21395 thalers
pillage du village orbite sanglante = 5000 thalers, pillage du camp d’esclave = 1700 thalers, Chasses = 1400 thalers, Prise de la Garde Neige = 6865 thalers, Prise du Haut de Combe = 6430 thalers (partage avec les troupes de Zulinjo)

Argent : -30177 thalers
Pertes : 34830 thalers
Gains : 4653 thalers

Stock final:
Vivres : 13055 thalers
Matériel : 5615 thalers
Argent : 2348 thalers

Bilan : Bonjour, c’est moi qui écris aussi le bilan de l’intendance car Madame la Légat peut pas le faire. Alors voilà, le bilan est plus meilleur en ce qui concerne les vivres car nous avons presque une semaine et demie de reserves de manger et de médicaments, donc on a pas trop à s’inquiéter là-dessus et c’est le plus important je trouve. Mais par contre le matériel continu d’être plus compliqué et nous avons plus que quelques jours de fourniture et de munitions. En plus, nous n’avons plus assez de sous pour continuer à verser les soldes. Je preconise donc deux mesures qui sont pas trop sympa mais qui vont être nécessaire je crois… Pour commencer, le rationnement du matériel pour qu’il dur plus longtemps et aussi l’arrêt temporaire du versement des soldes mais attentions hein ce sera remboursé quand on pourra! Voilà c’est ce que j’avais à dire en fait. Mais je peux pas prendre la décision, c’est un chef qui décidera.

Sybile Cwes Wyloir

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4559
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Atia le Mer 10 Déc 2014 - 16:11

HRP : Plutôt qu'un bête rapport pour donner le résultat de la Mak'Gora je me suis dit qu'un petit article tout en cynisme, sarcasme et acrimonie d'Hekathi serait bien plus drôle, le voici donc ^^

La Mak’gora ou l’hymne a la virilité et l’ineptie par Hekathi Cathubodua

Il est de ces rituels tribaux et étranges qui fascinent autant par leur côté étrange et spectaculaire que stupide et vain. Parmi ces rituels, il en est un que j’eux l’occasion de voir moi-même cher lecteur et j’avoue que je ne boude pas mon plaisir à vous le retranscrire ici et surtout vous livrer mon analyse.

L’histoire derrière ce “duel “d’honneur”” est tout à faite savoureuse. Nous avons d’un côté un orc avec un cerveau en état de marche qui essaye de faire comprendre à un orc plus classique et normalement constitué pour sa race, donc sans cervelle, que d’avoir des alliés est un avantage. On se doute bien que l’orc normal traite l’aberration de lâche et de faible et que les deux se disputent sans cesse. On se doute bien aussi que l’orc normal est le chef, car ce n'est pas comme s’ils allaient désigner un sage comme dirigeant. Il faut rester cohérent adorable lecteur. Le déclencheur se passe quand les alliés prouvent leur utilité en sauvant in extremis une position stratégique au péril de leur vie et que le Chef orc décide que ça mérite des insultes et des quolibets. Comme j’ai dit, il faut être cohérent, donc stupide jusqu’au bout dans ce cas. Évidemment l’aberration cognitive s’en mêle, les esprits s’échauffent, le stupide se montre borné ( logique) et tout ça se finit par une demande de duel à mort pour savoir qui a raison. Voilà donc qui nous amène à cette fameuse Mak 'gora.

Pour commencer, je tiens à dire que je suis toujours pantoise face à cette idée que l’ultime argument a un débat sur deux points de vue “intellectuel” se trouve dans une sotte confrontation physique. Comme si le plus fort était nécessairement le plus sage! Il faut reconnaitre la toute la démonstration de la sagesse orc qui prouve, s’il était nécessaire, que ces gens ont définitivement un gros muscle dans leur boîte crânienne à la place d'un cortex cérébral. Cependant, ils argumenteront que les esprits vont guider la main de celui-ci destiner à vaincre. Il est beau de se bercer d’illusions, il est vrai que les esprits ont été tellement juste et actif pour empêcher Garrosh de tricher contre Cairne et de prévenir ce dernier de la supercherie. Les esprits comme toute entité spirituelle se fichent royalement de la sagesse ou de la raison tant qu’ils sont vénérés et qu’ils ont leur offrande. Capricieux, ils refusent leur faveur à celui qui doute ou leur fait des infidélités et non a celui dans l’erreur. La lumière avec la croisade écarlate par exemple l’a bien prouvé ou demandez à n’importe quel troll si les loas ne sont pas capricieux et dangereux.

Mais revenons à nos murlocs si tu le veux bien délicieux lecteur. La Mak'gora s’est donc déroulé entre le général Kagar et le chef Gork dans une grotte mystique. Au milieu un lac souterrain doté d’un petit ilot qui servit d’arène. Tout autour était disposé le public venue assisté au spectacle. commença alors le rituel qui est de loin le plus intéressant, tu en conviendras lectrice, car les mâles se mettent en petite tenue et s’huilent le corps. Je pense que c’est une pratique à exporter chez nous! Avant chaque débat, nous devrions dévêtir nos plus beaux mâles, les huiler et les laisser argumenter. Personnellement je suis pour. Cela dit il, il est amusant de dénoter cette exaltation de la virilité! Je savais les sociétés orcs très viriliste, voire machiste. Des sociétés où la force brute, la confrontation et le corps priment sur l’intelligence, la collaboration et l’intellect mais cette démonstration est éloquente! La mise en scène du corps et de sa musculature, que le luisant de l’huile sublime, montre bien toute la place apportée à cette conception masculine de la psyché collective. Encore que les Loups de Givres sont plutôt modéré car les femmes ont le droit de l’ouvrir et de participer au combat. Ce qui est loin d’être le cas partout. Après cette petite mise en scène a la gloire du Mâle, viens la bénédiction, les combattants sont bénis devant les esprits, leurs armes ointes et le combat à mort débute.

Je ne commenterais pas le bain de sang qui a alors débuté mais je dirais juste que derrière les coups de hache qui se sont échangés, l’argument qui a provoqué cette confrontation semblait bien loin. Le combat fut serré et aucun des deux ne semblait décidé à s’avouer vaincu. Les combats équilibrés sont spectaculaires et sans doute plaisant pour ceux qui ont le gout de la démonstration de la chair taillé. Mais, alors que les deux étaient à terre, en lambeau, le sage, qui n’en avait plus l’air, triompha. Gork fut tué de justesse au point que Kagar ne gouta pas son triomphe très longtemps et s’écroula d’épuisement après.

Quel bilan tirer de tout ceci? Et bien que le clan a manqué de perdre une personne rusée et sage et qu’il a perdu de faire un guerrier puissant et doué dans son domaine. Deux esprits certes opposés mais complémentaires qui auraient pu arriver à de grandes choses en mettant de coté leurs egos et leurs cultes virilités pour tenter une collaboration. La Mak'gora n’est rien de plus qu’un hymne à la virilité et à l’ineptie qui ne permettra jamais de sortir grandis car quand deux points de vu opposent deux alliés, la mort d’un des deux est toujours une défaite là ou le consensus fait grandir et progresser. Une soustraction ne permet pas d’améliorer un résultat. Mais au moins, pour ce cas précis, pouvons-nous nous réjouir lecteur car c’est le meilleur des deux est sorti vainqueur. Celui qui voulait une collaboration étroite entre les races contre la horde de Fer. De mon point de vue purement égoïste, c’est une excellente chose et je vais m’en réjouir! J'aime à ne plus craindre pour mon intégrité physique quand je suis à côté d'un allié et je préfère avoir des gens à mon coté pour servir de cible à ma place.

Hekathi Cathubodua
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4559
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Atia le Mar 16 Déc 2014 - 15:45

Le siège de Delk’ar par Hekathi Cathubodua

Ha chez lecteur, quel plaisir de te retrouver! et je dois avouer que c’est les circonstances qui m’amènent à t’écrire à nouveau mais je m’en réjouis grandement! À peu près autant que la découverte de ce délicieux patient dans la prison mais je ne vais pas m’étendre sur ce cas car mon jouet m’a été ôté d'une odieuse manière! Criblé de flèches et empoisonné! Quelle tristesse... Un si grand psychopathe...

Mais revenons à nos murlocs, la Légat trop occuper à gérer son empire naissant, à rédiger de la propagande et sans doute à envisager comment devenir la Petite Mère du Peuple, m'a confié la tâche de faire ce rapport. Sans doute un plébiscite car normalement la tâche échoit à la petite servante dont le style est tellement plat et infantile… À moins qu’elle soit elle-même engagée dans un projet plus global auprès de notre nouvelle Deesse-Imperatrice… Mais je m’égare et je vais arrêter mes goguenardises avant de me faire accuser de lèse-majesté à brocarder ainsi la grande timonière. Avouons que ce serait funeste, en plus on ne me confierait plus de rapport! Terrible…

Alors lecteur, je vais te narrer cette brillante conquête qui a vu le génie elfique encore érigé en pinacle tactique et qui a prouvé à beaucoup que la charge frontale n’est pas l’unique manœuvre militaire.

Nous étions encore convalescent quand la Mak'gora décida de notre sort et ce dû mieux possible. Avec la victoire de Kagar, nous pouvions envisager plus sereinement la suite des opérations et c’est un plan qui a germé puis grandit pour éclore en une jolie rose rouge sang aux pointes acérées. Le plan était radical, nous voulions en finir en un seul coup avec les Trembleterre. Note l’audace lecteur! Mais vint la question évidente, comment passer par-dessus ces imposantes murailles? Et bien lecteur, pourquoi passer par-dessus quand la magie nous permet de passer à travers? Voilà l’astuce! Mais je ne vais pas divulgacher la suite, je te laisse un petit suspense car je sais que tu aimes ça. Les armées des Loups de Givre et de la Horde se dirigèrent vers Delk'ar qui ne se doutait pas de son sort et rapidement les troupes se sont disposé tout autour en vue de l’attaque. Les murailles se sont vu garnir de défenseurs braillants et batailleurs et les tours émirent des feux d’alarme que personne ne prit en compte. L’attaque fut lancé précisément au moment d’une offensive Sire-Tonnerre contre les Panses Rageuses pour éviter tout renfort.

L’affrontement débuta par des tirs de catapultes sur les murs et les portes de la ville. Un tambourinement incessant qui sans être dangereux pour les imposantes murailles érodaient bien plus le moral de l’ennemi que la roche. Mais aussi mes nerfs, qu’est-ce que c’est bruyant ce gros caillou volant… C’est les portes qui cédèrent, les battants se renversant soudain. Les Trembleterres, vinrent combler la brèche mais déjà l’assaut général était donné. Les murs, les brèches et les tours étaient assaillis par toute cette masse de viande colérique que nous appelons armée. Au moins cette partie-là de la bataille était compréhensible par le plus grand nombre, contrairement, sans doute, aux vraies raisons de cet assaut. L’objectif caché était bien entendu à l’attention de l’ennemi car pendant ce temps, nos petits vicieux préférés, ceux qui font ça par-derrière, s’infiltrait dans la forteresse. Tu noteras lecteur que je ne puis m’empêcher de me demander si, avec leur capacité de dissimulation, ils n’en profitent par pour regarder les innocentes jeunes femmes telles que moi, en train de prendre leur bain! Mais passons! Les petits vicieux donc s’infiltrèrent dans la forteresse et entrèrent en tapinois dans la mine de la forteresse, s’enfonçant profondément dans ses tunnels sombres chauds et humides.

Ils découvrirent des peons mais aussi moult esclaves enchainés et solidement gardé par quelques gardes qui profitèrent bien de cette affectation pour éviter le feu de la bataille sur les murs. Vilains petit planqué qui découvrirent que, même là, ils n’étaient pas en sécurité! Les rangers égorgèrent quelques gardes et s’enfoncèrent dans les tunnels a la recherche du meilleur endroit pour engager la phase deux. À l’extérieur la bataille faisait rage à la porte et sur les murs, les pertes commençaient à augmenter de part et d’autre quand un signal arcanique parvint à nos magiciens qui sonnèrent du cor. À la surprise des défenseurs l’offensive cessa. Les troupes se réorganisèrent et les fils s’isolèrent. Derrière ce signal arcanique se cachait le message funeste pour les Trembleterre, les infiltrait avait trouvé un endroit idéal ou activé une balise de teleportation et à ce moment les arcanistes ouvrirent un portail qui permit à l’ost elfique d’entrer dans les mines au nez et à la barbe de la Horde de Fer.

La phase deux débuta alors dans ces tunnels crasseux. Les elfes libérèrent les esclaves de leur chaine avec ce message d’espoir “Nous vous avons libéré de vos entraves, maintenant gagné votre liberté dans le sang de vos geôliers!” Poésie quand tu nous tiens! Les gardiens des tunnels furent massacrés et leur équipement partagé entre quelques orcs qui trompèrent l’ennemi en se faisant passer pour garde. Si vicieux et délicieux que la tete des orcs qui pensent suivre leurs camarades et qui se font tailler en pièces dans une embuscade! Pendant ce temps, la bataille sur les remparts s’embrasa derechef pour conserver l'attention ennemie tandis que des entrailles de la terre jaillirent les elfes et les esclaves libérés. Il va sans dite que les Trembleterres furent totalement pris au dépourvu quand des armées attaquèrent dans leur dos. La bataille de siège devint un combat de rue confuse et brutale, un chaos admirable! Il va sans dire que les Trembleterre eurent très mal d’être ainsi pris par-derrière sans sommation ni préparation. Les Fils, de leur côté, s’élancèrent contre la caserne de la ville qu’ils parvinrent à enlever à l’ennemi avec ses stocks d’armes et ses prisonniers qui furent incorporés à la Horde question d’ajouter un peu plus à la confusion ambiante. Les remparts furent abandonnés et les défenseurs se barricadèrent dans les bâtiments qui devinrent de mini-bastion. Mais les jeux étaient déjà faits tant les trembles terres étaient à présent désorganisé et dispersé face à la Horde et aux Loups de Givres qui voyaient leur plan se dérouler sans accroc majeur. Et nous, les elfes, nous aimons quand un plan se déroule sans accrocs!

La phase trois débuta enfin, oui tu te doutais bien qu’il y aurait nouvelle phase, car comme on dit “jamais deux sans trois!” Cette phase était destinée à être ennuyeuse car sans surprise : le nettoyage de la ville. Plus de petite blague ou de coup vicieux, juste une bataille de rue. Du moins le pensais-je car je découvris bien des choses terribles et donc savoureuses. Il y eut par exemple cette scène émouvante d’une femme tentant de fuir avec ses enfants et qui, voyant les elfes, décida de se sacrifier face à ce qu’elle prenait pour des monstres. Elle attaqua les elfes avec un de ses fils pendant que les autres enfants prirent la fuite. Face à l’abnégation louable, mais stupide, de cette mère et de son ainé, il y eut plusieurs réactions, celle mécanique et bornée de notre chevalière de sang qui réagit en binaire “Eux avoir arme, moi tuer!”, celle sanguinaire de la mercenaire “eux vivant moi tuer!”, celle altruiste du paladin “civil, innocent, gentil, moi sauver!” et celle blasée du loup “tout le monde est con”. Finalement personne n’a gagné. La mere fut assommée et abandonnée à son sort, si bien que plus tard elle fut prise par des soldats que leurs hormones rendaient bestiaux mais l’intervention des fils permis de sauver la femme. Le fils ainé, lui, prit de panique suite à un sort du prêtre, fuis avant d’être tué au passage par un orc qui faisait malheureusement partie de notre camp et dont la cervelle n’était pas active. Enfin un orc quoi… Tant de tragédie réunie en un lieu, c’était fascinant! Mais entre-temps, nous avions prit d’assaut un des bâtiments Rochenoire, un des deux bâtiments neuf que ces orcs avaient construit récemment pour aider les Trembleterres. Il faut noté qu’ils n’auront guère l’occasion de s’en servir mais nous remercierons les Rochenoire car nous comptons bien le faire de notre côté!

La ville entière tombait sous les coups et la folie ambiante. L’ost elfique décida de se lancer contre la citadelle, dernière place forte. La résistance y était forte, comme tu t’en doutes lecteur. Ces sagouins nous criblaient de flèches et de javelots plutôt que de faire la chose évidente dans leur situation, s’incliner devant l’évidente et incontestable supériorité elfique! Est-ce donc une surprise quand nos arcanistes, tireurs puis nos alliés, avec leurs armes et catapulte ont rendu la pareil à ces sangliers bipèdes? Les bombardements furent une boucherie et nous permis d’envisager d’entrer dans le bâtiment mais nous Étions face à un problème: une porte! Comment l’enfoncer sans se faire cribler de flèches? La réponse était évidente! Compter sur un ogre enragé et stupide bien entendu. Grogu, un des ogres esclave, défonce la porte d’un coup d’épaule et nous permis d’entrer pour tomber face à Bogdush le fourbe et sa garde. Le Seigneur de Guerre nous servit son discours d’orc misogyne habituel : "abandonnez ces armures d’homme et reprenez vos places de femelles, celles de servir et satisfaire les vrais mâles!" et nous traita de lâche, de fourbe, d’être sans honneur car nous avions fait marché un peu notre cervelle pour élaborer une stratégie. intolérable en effet! il n’aura pas survécu longtemps, quand sa garde fut tuée et qu’il demanda pitié, notre légat eut ce qu’on appelle dans le jargon, un pète au casque. Elle lui demanda si la Horde de Fer avait eut pitié d’Azeroth, de ses habitants, des draenei, de son fils privé de sa mère. À chaque affirmation elle lui éclatait un peu plus le crâne contre le bord ferré de la table de commandement jusqu’à ce qu’il en meure. La victoire fut à nous après cette petite décharge de rage.

Et ce fut la phase quatre. Tu l’attendais pas celle la hein? Ce fut la phase où nous avons revendiqué le fort pour la Horde, laissant les Loups de Givre perplexe car ils comptaient bien mettre la main dessus comme toutes nos autres conquêtes. Mais finalement ils reconnurent que la Horde, coincé sur ce monde, avait le droit à quelques terres. Le nom de la ville fut changé en Ost’Erinlyss, la Forteresse sur les neiges. Des accords furent rapidement ratifiés et des mesures prises, comme l’exécution de tous les mâles adultes Trembleterre, la mise sous protection des civils (femmes et jeunes) du clan, des mesures sanitaires, de reconstruction et plein d'autres trucs barbants pour remettre en marche la ville. Mais de toute façon si tu veux en savoir plus, lecteur, il y a des affiches partout pour résumer les mesures en cours.

Voilà, voila lecteur, nous avons un chez nous que nous partageons certes avec des races inférieures mais les deux tauliers de la forteresse, la Légat et Zulinjo, veillerons à ce que chacun cohabite au mieux. Il ne me reste plus qu’à te souhaiter une bonne journée ou soirée ou nuit et à me trouver un coin ou bouquiner au chaud!

Psychomancienne Hekathi Cathubodua



Aux habitants d’Ost’Erinlyss (ex Delk’ar),


À partir de ce jour, la forteresse appartient à la Horde et sera gouverné par un conseil présidé par la Légat Atia Silverswell et le chasseur des ombres Zulinjo et composé d’officiers militaire et de représentants de diverses professions civils et ethniques. Ce conseil dirigeant aura toute autorité pour la gouvernance du fort et des terres qui en dépendent.

Le conseil énonce dés à présent les principes suivants;

- Tous les civils de l’ancien clan Trembleterres, suite à la prise du fort, ont le choix de rester et de s’intégrer à la Horde ou de quitter Ost’Erinlyss avec leur bien pour la destination de leur choix avec une escorte qui les accompagnera jusqu’à la frontière pour garantir leur sécurité. Jusqu’à ce que ce choix soit fait, tout civil quelque soit ses allégeances passées ou future est sous la protection du conseil et toutes atteintes à leur intégrité physique, matérielle ou morale sera sévèrement puni. Les vengeances et exactions ne seront en aucun cas tolérées peu en importent les justifications. Cette forteresse est à présenter une zone de droit avec des lois à respecter.

- Autre mesure d’importance, à partir de ce jour, l’égalité entre mâles et femelles est promulguée. Les femelles, contrairement aux anciennes traditions Trembleterre, pourront exercer tous les métiers qu’elles souhaitent, porter les armes et être propriétaire de bien et immeubles. Les couples seront libres, les mariages forcés prohibés et l’éducation des enfants seront à la charge égale des deux parents. Dans le couple comme en dehors, les deux seront égaux en droit et bénéficieront du même respect.

- Les anciens esclaves libérés des mines sont libres de conserver le matériel saisi à l’ennemi pour leur propre compte et peuvent decider de rester et de s’installer à Ost’Erinlyss en tant que citoyen de la Horde et même de combattant, s’ils en font le choix. S’ils décident de partir, ils seront escortés jusqu’au lieu de leur choix en guise de récompense pour leurs services.

- Le travail est à présent réglementé. Tout travail effectué, a l’exception de celui des peons, sera rémunéré et la durée journalière sera de 8h avec une pause de 1h au milieu de cette période. Une rotation des équipes sera effectuée afin de permettre le meilleur des rendements dans certains secteurs stratégiques de production, la mine et la forge notamment mais aussi et surtout la surveillance militaire du fort. Le travail forcé des prisonniers de guerre est aboli, chaque prisonnier sera mis en prison en vue d’un jugement et condamné en fonction de leurs fautes. Le travail pour la Horde est un honneur et un devoir qui contribua grandir notre camp, assure notre survie et nous amène à la victoire finale, il ne doit pas être rabaissé en devenant une punition.

- L’alliance avec les Loups de Givre est renforcée et nous assurons la libre circulation des biens, des personnes et des troupes de nos alliés sur nos terres. Des accords commerciaux seront ratifiés sous peu pour fixer les modalités, les tarifs et les types de bien à échanger. Ils sont vos frères, traitez-les donc comme tel et durant leur traverser de nos terres et leurs séjours il appartient à tous de veiller à leur bien-être et leur sécurité. De notre fraternité naitra la défaite de la Horde de fer.

D’autres précisions pourront être apportées au fonctionnement de la forteresse, soyez attentif au panneau d’affichage et n’oubliez pas que la collaboration est la clef de la victoire.

Le Conseil d’Ost’Erinlyss

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4559
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Atia le Jeu 18 Déc 2014 - 14:46

Seconde bataille du Poste de la Glace et la Mise à Sac de la Ravine du Chasseur.

Alors que nous assiégions la forteresse de Delk'ar et que nous avons éliminé le clan Trembleterre, nos ennemis ne sont pas resté inactifs. Échaudé par leur échec sur La Tour du Pique et épuisés bien que ragaillardis par la victoire sur le Poste de la Glace, les ogres ont décidé de renforcer leurs positions plutôt que de se lancer dans de nouvelles attaques couteuses. Mais les Sire-Tonnerres étaient avides de revanche et ont profité de la situation pour lancer une attaque massive et dangereuse sur le Poste de la Glace, dégarnissant les défenses de Gronn-Mort , de Trepas-du-Colosse et de la Ravine du Chasseur dans cet assaut.

Profitant de leur avantage numérique important, les orcs ont lancé des attaques successives de tirailleurs et des charges de gronns contre les défenses de cette forteresse troglodyte.  Ils réussirent à percer les défenses de l’adversaire et à éroder la détermination des ogres. La bataille s’est terminé dans un bain de sang, les ogres ont tous étés éliminés et plus de la moitié des assaillants ont été blessés ou tués. Le Poste est ainsi à nouveau aux mains des Sire-Tonnerres mais une mauvaise surprise les attendait.

Les forces de la Horde de Fer mobilisé contre les ogres, le Conseil des Ombres a profité de l’occasion pour lancer une offensive contre la Ravine du Chasseur faiblement défendu. Les hordes de sorciers et de démons du conseil ont pris au dépourvu les défenseurs et les habitants se lançant dans un immense carnage et surtout dans la capture de nombreux prisonniers en vue du sacrifice futur. Ils n’ont pas occupé la ville, après leurs prédations, la laissant abandonnée et en ruine. Ils sont retourné sur leurs positions avec leur butin d’âme et de prisonniers après leurs méfaits.

Légat Atia Silverswell


_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4559
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Atia le Dim 21 Déc 2014 - 19:04

L'orc qui a observé le combat :


_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4559
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Atia le Mar 23 Déc 2014 - 13:10

Rapport de la mission de reconnaissance du 21 decembre

Dimanche, avec le vétéran Falrhen et le candidat Lawendil nous avons effectué une mission de reconnaissance vers la passe traversant les montagnes à l’est et allant vers la forteresse rochenoire de Fort Stahl. Le voyage fut froid et difficile car nous avions à éviter bien des dangers: des Élémentaires, des bêtes sauvages, des ogres, des orcs. Ceux voulant notre mort ne manquaient pas mais nous avons esquivé rapidement les dangers jusqu’à arriver proche de la destination.

Malheureusement, ce que nous avons découvert n’était guère encourageant. La passe était étroite et très solidement gardée par un petit avant-poste Sire-Tonnerre hélas impossible à esquiver. L’opération pour attaquer le fort Rochenoire en toute discrétion est compromis. Mais alors que nous observions, nos montures déjà étrangement tendues, paniquèrent. La monture du prêtre prit la fuite alors que nous étions en train de nous replier. Falrhen le prit en scellé et nous avons remarqué une position Rochenoire accolé à l’avant-poste Sire-Tonnerre. Visiblement le clan s’étendait hors de ses frontières d’origine. Mais pour nous le pire était à venir.

Nos montures étaient de plus en plus nerveuse et agitées puis s’arrêtait soudain au moment où jaillit une orque montée sur un immense garn. C’était un Worg terrifiant qui d’un rugissement mit en fuite nos montures. Il chargea dans l’instant et je fus la cible de l’attaque y échappant de peu et un combat âpre a commencé contre l’orque et sa monture. L’orque fut de loin la moins dangereuse et fut tuée rapidement mais la monture était bien plus terrifiante et il fallut nos efforts conjugués pour l’abattre. Quand elle fut à terre nous avons seulement remarqué que depuis le début nous étions observés par Rorak, le chef du clan Garn Noir. Celui-ci ne chercha pas l’affrontement et se contenta de se retirer calmement a la fin des combats pendant que nous récupérions nos montures.

Nous avons repris la route de peur qu’une nouvelle catastrophe ne nous tombe dessus. Nous nous sommes retrouvé bloqué par un autre avant-poste Rochenoire où se trouvaient de nombreuses pièces d’artillerie lourde, juste au sud de Gronn-Mort. Nous avons esquivé la forteresse en prenant le chemin des falaises, ce fut dangereux mais nous avons réussi à passer avec nos montures peu rassurées et nous sommes enfin arrivé à Ost’Erinlyss.

Le bilan de cette reconnaissance c’est que les garns Noirs continuent de nous traquer et de nous tester mais surtout que le Fort Stahl est clairement hors de notre portée mais pas seulement. Les derniers événements ont rendu les Rochenoires plus agressifs pour le meilleur et pour le pire, il faudra tenir ça en compte à l’avenir surtout vu leur artillerie.

Légat Atia Silverswell

Note aux citoyens originaire d’Azeroth.

Nous avons trouvé un moyen de créer un petit portail vers notre monde, ce portail est encore très faible et ne peut guère plus qu’envoyer une caisse d’un côté ou de l’autre et consomme énormément d’énergie et de concentration. Cependant nous avons là l’occasion d’envoyer une caisse de courrier pour prévenir nos proches de notre santé et de notre situation. Saisissez cette occasion car nous ne pourrons maintenir ce genre de correspondance de manière très régulière pour l’instant. Nous prévoyons aussi un envoi dans l’autre sens de matériel, nous mettrons à disposition une liste où vous pourrez demander une chose dans la limite du raisonnable, tout doit rentrer dans une ou deux caisse maximum et tout azerothiens comprit.

L’envoi du courrier aura lieu dans 3 jours et bien sur, soyez dans les temps.

Legat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4559
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Atia le Sam 27 Déc 2014 - 11:19

Le cadeau du Père Hiver

Hier, j’ai décidé de profiter de la nuit et du blizzard pour nous rendre près des petits avant-postes Rochenoire que nous avions repérés. Avec une équipe réduite, nous nous sommes rendu sur place pour y découvrir au moins trois chars de combat, pas mal de matériel et des combattants. Notre exploration révéla aussi qu’au sud de Gronn-Mort, ils avaient bâti une petite usine de forge et de mécanique pour entretenir du matériel de guerre. Tout ça nous était destiné, soit il était destiné aux ogres mais dans le doute nous devions agir. Nous avons alors fait une chose audacieuse et inattendu. Nous avons attaqué par surprise l’avant-poste le plus avancé par surprise pour capturer les chars d’artillerie de l’adversaire.

Nous avons profité de l’obscurité et de la neige pour approcher au plus près de l’ennemi par le flanc et lancer une attaque surprise qui nous permit de réduire l’écart numérique. La fulgurance de l’attaque empêcha l’ennemi de s’organiser efficacement avant qu’il ne soit trop tard et l’angle d’attaque empêcha toute l’artillerie d’entrer en action. Il n’y eut qu’un tir mal cadré avant que nous ne prenions d’assaut les dernières pièces. L’ennemi fut submergé et éliminé, non sans mal. Nous avons eu notre lot de matériel abimé et Cenaya furent même blessés mais nous avons pu prendre ce petit camp et après l’interrogatoire d’un prisonnier avons su comment piloté les chars. Nous l’avons laissé partir pendant que nous nous emparions des trois chars que nous avons ramenés au camp.

Parmi ces trois-pièces, l’une sera sacrifiée et démontée pour que nos ingénieurs l’inspectent, les deux autres seront postés près de la grande porte à des vues défensives pour le moment, le temps qu’on en apprenne plus.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4559
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Hanorya le Mer 31 Déc 2014 - 15:45

Ordre des Fils de Quel’Thalas.
Le 28 décembre de l’an 34.




Rapport de mission  
 

En cet après-midi la troupe des Fils vaquais à ses occupations et l’activité du fort tournais à plein régime. Le ciel étais dégagé et le soleil haut malgré ce froid pénétrant mais qui commençais doucement à être habituel.  

Sybile, Valénia, Anayathis et moi-même discutions de tout et rien quand nous avons vu un orc blessé et hors d’haleine rentrer en trombe dans le fort. Sybile, fidèle à son rôle, fut la première à porter secours à cet orc. Une masse de curieux s’amassait le temps que les autres et moi-même la rejoignons. J’ordonnais qu’on laisse la paladine et l’orc suffisamment d’espace afin que Sybile puisse être libre de le soigner efficacement.  

C’est alors qu’il nous appris qu’une caravane qu’il convoyait avais été attaquée sur la route commercial entre Ulvar et Ost’Erinlyss. Aussi je décidais d’y mener une enquête et c’est aussitôt, une fois l’orc remis au soigneur du fort, que nous chevauchions nos montures pour nous rendre compte de la situation.  

Après un petit moment de route et guider par Sybile, nous avons trouvé la dite caravane. Celle-ci était dévastée, nous n’avons même pas su dire si la marchandise qu’elle transportait avait été volée ou non tant les débris étaient nombreux et méconnaissable. Nous repérions des trace de bipèdes, sans doute humanoïde mais cela nous laissais perplexe car les corps éparpillé là semblais avoir été tués par des bêtes sauvage munie de griffe. Leur corps étais lacéré et même mâchouillé pour certain. C’est à ce moment, quand Valénia repéra un bruit venant des rocs sur notre gauche qu’un drôle de créature se montra à nous.  

Il ressemblait à un orcs avec sa grande mâchoire inférieur et ses crocs proéminant mais il était chétif, maigre et très pale, presque blanc. Répugnant en sommes. Et il correspondait bien à ces fameux blafard que les Loup-de-Givre m’ont parlé. Ce blafard fut rejoint par plusieurs des siens et il nous parla en orc simple. Il raconta qu’il nous accusait de leur avoir dérobé le « précieux » Je demandai de plus ample information mais il n’ajouta rien d’autre. Sauf qu’il ordonna au sien de nous attaquer. A deux contre un, nous étions en sous-nombre mais notre expérience et notre équipement eu raison de leur assaut, même si je fus mordu par l’un d’eux. Je le conseil fortement, ils ne doivent pas être sous-estimé. En effet, une fois le combat achevé, nous avons vu Rorak qui nous observait, un fin sourire aux lèvres, juché sur le dos de son garn noir. Il montra, du doigt, la direction des rocs et pics au sud de notre position. Et ce que j’ai vu m’a vraiment prise à l’estomac. Une nuée, digne du plus grand essaim mantide, de ces blafard cavalais sur nous, tout croc sortit, bavant à l’avance d’un repas raffiné.  

J’ordonnais la retraite immédiate. Nous avons chevauché a grand coup de cravache, nos monture bavais d’effort et respirais avec puissance. Le trajet fut très court entre la caravane et les portes de notre fort. J’hurlais de les refermer et sonnais l’alarme. Tout le fort se mit en branle juste à temps pour accueillir la horde de blafard qui se fracassais sur nos portes. Nous les avons accueillis avec la bonne vielle méthode de l’huile brulante déversée depuis les remparts. Mais cela ne suffit pas à les empêcher de sauter la muraille et de s’inviter dans le fort. Mais ils étaient sans doute loin d’imaginer la puissance de la horde et celle des Fils réunis. Ecrasés par les masses, tranchées par les épées et les haches, perforés par les lances, transpercées par les flèches et les carreaux, pétrifié par les sorts. On peut dire que nous les avons bien accueillis. C’est très vite que le calme est revenu, la bataille fut brève mais intense. Les péons s’occupais déjà d’empiler les cadavres et d’y mettre le feu et rapidement les blessés reçurent des soins.  

Draenor a bien des surprises à nous réserver. Je demande à tous de montrer la plus grande prudence lors de vos missions de patrouille. Nous n’avons sans doute vu qu’une petite partie de ces blafards. Sans compter les autres menaces qui nous tournent autour.  

Mais je sais que quoi qu’il arrive, nous sortirons victorieux de ces épreuves.
Gloire à Quel’Thalas !    

Hanorya Lynalis, Fille et guerrière de Quel’Thalas
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 969
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Atia le Sam 3 Jan 2015 - 12:44

La vague d'Attentat de la nuit du 2 Janvier 35

J’écris ces lignes pour l’ordre car en fait tout le monde est occupé ou blessé… Alors je fais le scribe et puis de toute façon je préfère ça que de devoir enquêter et tout car c’est trop horrible... Hier soir, on avait une réunion pour parler des mesures en vue de l’attaque des Rochenoires contre nous. Pendant qu’on parlait, une garde, une madame locale, est venu chercher la Légat car il y avait un problème avec une caravane marchande dont les papiers étaient suspects. Elle a insisté et Madame la Légat et Madame la vétérante Eleona sont allé voir pendant que Messire Zulinjo continua la réunion avec les autres Fils.

À la grande porte, la Légat a regardé les papiers sans voir de choses bizarres mais Madame Eleona a senti une forte odeur de poudre dans les tonneaux de la caravane. Alors la Légat a donné l’ordre d’éloigner le chariot mais les Loup de Givre qui la gardait, en fait, c’était pas des Loups de Givre mais de méchants orcs! Ils ont attaqué les gardes et allumé une mèche. Madame Atia a hurlé de s’éloigner de la porte et il y a eu une Megasplosion! La porte a ete totalement detruite, il y a eu plein de morts et les deux chars légèrement endommagés mais encore fonctionnels. Mais ce n'était pas fini car la garde qui avait escorté madame la Légat s’est jeté sur elle en activant une bombe et boom! Elle a explosé aussi! Madame la Légat a ete gravement blessé mais a survécu car elle avait commencé à un transfert pour s’éloigner. Madame Eleona a alors pris la Légat inconsciente et a donné des ordres pour que les gardes s’occupent de la porte de peur qu’une attaque commence.

Dans la citadelle, quand l’explosion s’est fait entendre, les Fils sont sortie voir et c’est là que sortant d’une pièce dissimulé dans la grande salle, des orcs de la Main-Brisés sont apparu et ont attaqué Messire Zulinjo et ses assistantes. Madame Eleona a prévenu les autres des blessures de la Légat et Madame l’enseigne a ordonné à Madame Eleona, Messire Galadlom, Madame Fine et Messire Helir de rassembler les blessés à la taverne pendant que les autres font partie aider Messire Zulinjo. À ce moment, le comptoir commercial a explosé aussi alors que le combat dans la citadelle commençait. Mais là, les méchants quand ils étaient acculés se faisaient exploser et ont fait plein de blessés et de morts! Dans la taverne, un enfant a tenté de faire un autre attentat avec la grenade mais Madame Eleona l’a empêché de faire boom et l’a assommé et attaché. Pendant les combats, Messire Zulinjo a ete grevement touché et Madame l’enseigne aussi du coup on avait plus de chefs alors c’est Madame Eleona qui a fait la commandante. Elle a rassemblé tout le monde dans la taverne pour les soins et elle est allé renforcer la porte d’entrée. Les soldats de la Horde avaient déplacé les chars pour bloquer l’accès et une attaque Sire-Tonnerre a ete repoussé, les orcs espéraient profiter de la confusion mais les veterans d’Azeroth ont su réagir et les Sire-Tonnerres n’ont pas insisté.

Le calme est revenu doucement mais la porte, le comptoir et ses réserves ont été détruit et la citadelle endommagée... Pire! Nos chefs et pleins d’autres soldats étaient blessés et on avait aussi des morts! Sur les corps des méchants, on a retrouvé des plaques avec écrit Daeshf (Division Assassinat Exaction et Sabotage de la Horde de Fer). Fallait faire l’enquête pour comprendre comment tout ça avait pu se produire!

Madame Eleona, Madame Minae et Messire Lawendil ont interrogé le petit enfant qui était plutôt vilain et grossier! Ils ont appris, en regardant dans la tête du petit, qu’il avait fait ça avec sa maman pour venger la mort de son papa, tué pendant la conquête de la ville par la Horde. Ils ont aussi vu la maman discuter avec deux ou trois autres madames masquées. Ils ont compris que la maman était la garde qui était venue chercher la Légat et qui s’est faite exploser sur elle. Pendant ce temps madame Cenaya apprit que rien de suspect n’avait ete vu jusque-là, pas de mouvement étrange, ni de caravane de commerce louche. Les gardes avouèrent même que la caravane piégée avec des papiers parfaitement en regle et tamponné par les services de commerce de la ville. Seule la garde Kidisha avait trouvé à y redire et était partie voir madame la Légat avant de se faire sauter contre elle. L’enquête c’est donc tourné vers le comptoir en ruine mais on y a rien retrouvé et quand on a interrogé les habitants ils ont expliqué que c’était Madame Narti qui y était de fonction ce soir et qu’elle avait fui le bâtiment juste avant l’explosion. Madame Minae et Cenaya sont allé chercher les restes de la maman garde Kidisha pour un sombre rituel trop flippant et a récupéré le matériel Loup de Givre utilisé par les méchants. Pendant ce temps madame Eleona et messire Lawendil a suivi la piste de Narti. Ils ont découvert qu'elle a fui par la poterne Ouest en assassinat la garde qui se trouvait là et dont l'expression tout étonnée prouve qu’elle connaissait la madame et ne s’attendait pas à être assassinée. Mais ils ont retrouvé le corps de la madame Narti dans la neige, tué par un javelot Sire-Tonnerre. On avait trouvé trois des traitres, le petit enfant orc, Narti et Kidisha mais c’etait pas fini, il y en avait sans doute d'autres!


Demoiselle Sybile Cwes Wyloir
Ordonnance de la Légat et gardienne du temple

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4559
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Atia le Mer 7 Jan 2015 - 15:18

Organisation des Forces d’Ost’Erinlyss

Effectifs
Fils de Quel’thalas : 32 combattants (comprenants les 25 fils et 7 combattants elfiques qui se sont joins a leur commandement)
Horde de Zulinjo : 40 combattants ( 16 orcs, 13 trolls, 6 gobelins, 3 reprouvés et 2 taurens )
Auxiliaires d’Ost’Erinlyss : 40 combattants locaux ( 3 draeneis, 6 ogres et 31 orcs bruns )

Organisation:
Fils de Quel’thalas :
1 légat et 1 enseigne dirigent l’ensemble de la troupe dont le rôle est principalement celui de troupe mobile et polyvalente, chaque combattant possédant une monture (personnelle ou réquisitionnée) pour se déplacer rapidement sur les lieux d’opérations. Ils ont également un rôle important de conseiller militaire et d’instructeur pour les troupes auxiliaires.

Horde de Zulinjo:
Le Maître des Ombres Zulinjo dirige la troupe, secondé par l’apothicaire réprouvé Festus et l’ingénieur gobeline Robna. Ce sont des troupes d’élite spécialisées et diverses. Les orcs ont été constitué en cavalerie lourde à dos de worgs, les trolls sont des tirailleurs spécialisé dans l’embuscade et la magie noire, les gobelins des tireurs d’élite saboteur, les reprouvés des alchimistes et magiciens et les taurens des druides.

Auxiliaires d’Ost’Erinlyss:
Le Chevalier de sang Aerian dirige la troupe avec l’aide des Gardes de sang:
- Aevari (draenei) en charge des troupes legeres (les 3 draenei et 7 orques en armure intermediaire et fusils)
- Fator (Ogre) en charge des troupes d’assaut lourd (les 6 ogres en armure de plate integrale avec de gros maillets)
- Kanai (Orque) et Kidash (Orc) en charge des troupes lourdes (22 orcs et orques divisés en deux par officiers avec armure lourde, bouclier lourd et hache d’arme).


Conseil d’Ost’Erinlyss


Le fin mot de l’histoire… par Hekathi Cathubodua

Conformément aux instructions de notre délicieuse Enseigne, je me suis permis d’explorer la tete de notre petite traitresse Laloka. Je dois bien avoué que cela m’a distraite admirablement pendant cette petite période morose et voir la tete des habitants durant le rituel était un bonus des plus appréciables. Car oui, j’ai appliqué le rituel du Sombre Sabbat pour explorer son esprit si bien que je fus escorté par une petite troupe dirigée par l’enseigne en personne durant l’exploration.

Le rituel fut accompli méthodiquement à la croisée de deux chemins à l’intérieur de la ville sous le regard curieux des habitants quoiqu'un peu effrayé, des habitants. C’était un des meilleurs moments lecteurs, tout ce public admiratif de mon merveilleux travail! enfin je crois. La prisonnière était enchainée au centre du cercle rituel et bâillonnée pour qu’elle ne brame pas durant mon travail. Puis arriva l’apothéose, la fin du rituel! Quand je fis couler le sang du dernier sacrifice animal sur son front pour moi et mon escorte le monde vacilla. Nous fûmes projetés dans une obscure bibliothèque qui jaillit des ombres alors que le monde autour n’était plus. Ceci, visiblement, déstabilisa quelque peuvent mes compagnons de voyage. Leurs mines étonnées furent des plus délicieuses à voir! Ils observèrent cette bibliothèque étrange avec des ouvrages aux noms curieux “première dent”, “premiers mots” “le genou écorchés” le tout trié par année dans de larges rayonnages. Leur étonnement fut plus grand encore en me voyant, vêtu d’une robe en plume noire, munie de deux ailes de corbeau et d'un bâton étrange. Ils venaient d’entrer dans le monde de l’esprit, nous étions dans le domaine mental de l’orc et cette bibliothèque était une sorte d’interface que j’ai créée entre nos esprits et sa mémoire, une ma manière de classifier la totalité des souvenirs de la personne visités afin de m’y retrouver.

J’arpentais alors les rayonnages suivirent par l’escorte inquiète et confuse et m’arrêtèrent sur un livre “la défaite de Delk'ar” Je pris l’ouvrage et m’arrêtai sur le dernier chapitre, intitulé “la victoire des traitres”. Je commençai à lire et le monde autour de nous vacilla pour prendre place sur la ville de Delk'ar après la bataille. Il y avait là une superbe composition artistique de désolation: des habitations en ruine, des corps jonchant les rues, de la souffrance et des lamentations. Laloka était là, dans une foule, assistant a l’exécution des derniers défenseurs de la ville par les vainqueurs. Une rage palpable l’animé quand elle vit son époux et son grand fils se faire exécuter par les conquérants. Le monde se mit à vibrer, palpiter de rage, résonnant à l’unisson des émotions de leur propriétaire. J’ordonnais à mes gardes du corps de se tenir prêt, ce genre de souvenir plein de haine était ceux générant généralement le plus de monstre et les plus dangereux. L’enseigne forma un cercle défensif alors que la vibration laissa place à un monde déformé par la colère. Un liquide noir commença à suinter des murs et les personnes présentes à fondre pour se reformer en silhouette noire et ténébreuse, griffue et portant des masques écarlates à l’effigie d’une Lolaka enragée. Le combat s’engagea, l’enseigne et ses hommes furent particulièrement efficaces pour se débarrasser de ces monstruosités spirituelles, il y eux quelques blessés que je m’empressai de soigner. Dans le monde de l’esprit, il n’y avait nulle chair à ressouder si bien que seule une psychomancienne pouvait les soigner, heureusement pour eux j’étais là!

Les monstres abattus nous fumes de retour dans la bibliothèque où je reposai le livre et reprit le suivant, “désolation et revanche”. Je tournais les pages jusqu’au chapitre “la revanche sur les mécréants commence”. Je me mis à lire et à nouveau nous fûmes transportés dans un autre souvenir. cette fois, nous étions dans un endroit secret et sombre où quatre femmes parlèrent longuement. Laloka semblait clairement être le leader du groupe. Elles décidèrent que Solg prendrait le choix de l’exil proposé par la Légat jusqu’au territoire Sire-tonnerre de là elle contacterait Daeshf pour proposer la complicité de la cellule nouvellement créée. Kidisha s’engagerait dans la garde pour avoir un accès aux armes et aux portes. Son rôle serait d’aider les combattants de Daeshf à infiltrer la forteresse le moment venu. Narti s’engagerait dans l’entreprise commerciale pour avoir du ravitaillement et connaitre les horaires de passage des caravanes et avoir les tampons pour les laissés-passés. Ainsi elle donnerait à Daeshf les horaires de caravanes à attaquer pour récupérer des uniformes et elle leur fournirait les papiers conformes pour leur allés et venus. Enfin Laloka, ancienne servante de l’épouse du Seigneur de Guerre du clan, resterait servante dans la citadelle en connaissant chaque recoin pour connaitre les patrouilles, aider Kidisha à être à la bonne porte en jouant sur les affectations et surtout cacher les troupes de la Horde de Fer, une fois celles-ci infiltrées. Le plan était simple. Et au final, le jour venu, le chariot devait détruire la grande porte et tuer la Légat pendant que les soldats assassineraient les officiers dans la citadelle. D'autres attentats en villes perpétrés par Narti et le fils de Kidisha sèmeraient la confusion pour aider à une attaque Sire-tonnerre.

Tout c’est presque passé ainsi n’est ce pas? Sauf que les Sire-Tonnerre ont échoué. Lamentablement.  Les officiers ont survécu et les dégâts n’étaient pas si importants que ça! Quels dommages, pour une fois que des orcs utilisaient leurs cervelles pour un plan un peu subtil... Nous avons exploré d'autres souvenirs pour s’assurer que nous avions bien les derniers conjurés et nous avons de nombreux autres combats à mener. L’esprit de cette femme était tellement plein de haine! C’était délicieux! Nous avons suivi chaque étape du plan, en détail. Le plus intrigant fut ce moment où Laloka et Kidisha arrivèrent à convaincre le fils de cette dernière de combattre et mourir. C’était fascinant, surtout la tête enragée de l’Enseigne devant ce spectacle! On pouvais voir son énergie bouillonner dans ses yeux. Fascinant vous dis-je !

Finalement, quand nous avons trouvé tout ce dont nous avions besoin et après que j’eus flâné un peu pour des choses plus amusantes et personnelles, nous avons décidé de partir. Mais avant j’avais une dernière chose à faire, un ordre de l’enseigne certes, mais surtout un petit plaisir personnel, un peu de justice. Après tout, cette femme s'est crue plus maline que l’ordre, a blessé des proches, tué des alliés, a créé un climat de peur tout à fait désagréable et ai autorisé a usé d'un enfant pour explosé un bâtiment. Donc j’ai donné une petite leçon à celle-ci. J’ai mis le feu à la bibliothèque de ses souvenirs avant de briser le sceau magique qui nous ramena à la réalité. L’orque était là, à hurler et convulser au sol alors que son esprit et ses souvenirs brûlaient les uns après les autres dans une douleur abominable, un désespoir palpable de se voir aspirer dans un néant naissant de son propre esprit. La terreur déformait ses traits alors que son caractère et ses souvenirs s’étiolaient dans des flammes psychiques. Finalement elle s’immobilisa dans un état catatonique, fixant le vide, bavante. Un vrai légume qui me fait songer qu'il est dommage qu’elle ne fut pas verte comme ses cousines… L'enseigne contemplât l'orque avec un plaisir malsain et sadique. Il fut amusant de voir que le sacrifice d'un enfant pouvait changer à ce point un individu le conduisant au bord de la folie sanguinaire! Toujours est-il que l’opération fut un succès et qui confirme que la cellule est bien détruite.


Hekathi Cathubodua


Dernière édition par Atia le Ven 8 Mai 2015 - 23:58, édité 1 fois

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4559
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Atia le Jeu 8 Jan 2015 - 16:22

Le Siège d’Ost’Erinlyss, 1er jour
7 janvier 35

Cause : Ce siège était inévitable et les causes trop nombreuses. Notre attaque éclair qui balaya un clan de la Horde de Fer, les Trembleterre, ne pouvait rester impunie. Pour les Sires-Tonnerre, les combats contre les ogres n’avançaient guère si bien que l’épuisement les poussa à plus de prudence et leur défaite face au Conseil des Ombres acheva de provoquer un repli. Heureusement pour eux, les ogres et le Conseil entrèrent en conflit leur laissant une marge de manœuvre. C’est à ce moment que nous avons constaté une présence de plus en plus grande des Rochenoires dans la vallée. nous avons commencé à prendre les devants en nous emparant de deux de leurs chars mais c’était une gouté d’eau et après les attentats que nous avons subis, le moment était trop propice.

Déroulement: Ils décidèrent d’attaquer de nuit, cela a sans doute du sens dans des conflits entre habitants de Draenor, mais contre ceux d’Azeroth beaucoup moins. Les elfes de sang et les trolls n’ont certes pas la vision nocturne des kaldorei mais nous y voyons assez pour tirer à vue tous ceux approchant. C’est ainsi que nos éclaireurs purent parfaitement distinguer l’armée en approche et alerter la ville. Nous avons pris les mesures défensives adéquates et nous fûmes prêt à les recevoir comme il convenait.

Nous les avons alors vu: des centaines et des centaines de combattants orcs soutenu par des chars. Ils étaient trois ou quatre fois plus nombreux que nous mais nous avions des murs et nous étions déterminés à leur montrer comment se battait de vrai combattant. Nos chars firent feu les premiers emportant une vingtaine de nos adversaires avant que ne débute l’échange de tir entre nos chars et les leurs. La conclusion malheureuse fut la destruction des nôtres mais qui ne laissèrent que trois en état de marche pour l’ennemi. Les canons adverses commencèrent à pilonner nos positions tandis que l’infanterie Rochenoire format un carré défensif autour de ces pièces, laissant les Sire-Tonnerre attaquer, ce qu’ils firent avec un enthousiasme suicidaire.

Nos assaillants étaient des orcs dénudés, à peine équipés de harnais de cuir et de javeline ainsi que de crochets. Une partie tenta de passer par les portes détruites mais notre infanterie lourde auxiliaire tenait fermement l’étroit passage, formé en quinconce avec leur bouclier et leurs armures lourdes. Ils stoppèrent la marée qui venait sans cesse se renouveler contre eux, les rangs alternant à un rythme régulier pour que la première ligne change régulièrement. Quand ils commencèrent à faiblir, les enfonceurs ogre entrèrent en oeuvre, six colosses en armure de plaque intégrale usant de marteau immense. Ils balayèrent les rangs ennemis soutenus par les auxiliaires.

Au niveau des remparts, après un déluge de tir venu des balistes légères, des auxiliaires légers et des troupes de la Horde qui cloua au sol une bonne partie de l’ennemi, les autres commencèrent à grimper les remparts à l’aide de leurs crochets utilisés en grappins ou d’échelles rudimentaires. L’affrontement bascula vers le corps-à-corps, un corps-à-corps violant tant l’écart numérique était important. Mais la discipline de nos troupes et l’équipement médiocre de l’ennemi lissèrent de plus en plus l’écart. À la porte, les ogres et les auxiliaires firent reculer la ligne de la Horde de Fer, proche de céder. Puis sur les remparts, les tirs de baliste fauchant l’ennemi au pied des remparts et les morts qui se cumulaient firent céder quelques troupes qui se débandèrent provoquant un effet domino qui vit la totalité de la force ennemie s’enfuir. Ceux ceux déjà sur le rempart, et incapable de s’échapper, continuèrent le combat quelques instants avant de tomber à leur tour.

À ce moment, l’artillerie qui avait très largement ébranlé nos murs, au point que certains pents commençaient à céder doucement, se tut et les Rochenoires arrivèrent à rallier quelques Sire-Tonnerre et entamèrent un encerclement de la ville en vue d’un siège prolongé.

Résultat : Les combats se sont achevé mais la bataille est loin d’être terminée et l’ennemi reste sur le qui-vive. Nous avons perdu un tier de nos forces (tuées ou blessées) et l’ennemi du encaisser deux tiers de perte environ dont beaucoup de blessés abandonnés dans la neige. J’ai refusé qu’on les soignes et l’ennemi ne peut approcher sans se faire tirailler par nos balistes. Cependant, il est à prévoir des renforts pour nos adversaires et il reste encore 150 orcs en face environs. Nous sommes donc actuellement moitié moins nombreux qu’eux en état de nous battre, nous devons donc temporiser le temps de trouver une solution, il faudra sans doute prendre les devants.

Bilan :
Ennemis : 169 morts ou blessés graves abandonnés à leurs sorts.
Fils & alliés: 46 pertes : 15 morts et 31 blessés graves dont 8 dans le coma.


Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4559
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Atia le Lun 12 Jan 2015 - 15:50

Le Siège d’Ost’Erinlyss, 3e jour
9 janvier 35

Cause : L’assaut initialé de la Horde de Fer se termina par un statu quo, nous n’avions pu repousser totalement l’ennemi et celui-ci n’avait réussit à entrer. Le siège s’était donc établie et nous nous observions en attendant le prochain mouvement. L’ennemi reçut alors le renfort d’une cinquantaine de Rochenoire de plus et nous savions que le combat allait reprendre.

Déroulement: Cela ne manqua pas. Cela a commencé par un bombardement massif, ils grillèrent la majorité de leurs munitions en quelques minutes contre nos fortifications. Les murs n’ont pas tenu très longtemps à un tel déluge de feu et deux brèches majeurs sont apparu en plus de la porte que nous n’avions pas encore réussi à réparer.

L’armée adverse s’est alors mise en branle, plus d’une centaine de combattants ennemis se sont mises en marche alors qu’une cinquantaine restait en réserve prés de l’artillerie, prêt à intervenir là où il fallait. Nous étions en sous-nombre et privés de rempart, notre seul avantage à présent était d’utiliser les goulots d’étranglement à notre avantage. Un avantage menu car l’ennemi était nombreux et bien décidé, le renfort des Rochenoires pesa lourdement sur la balance. La force des Sire-Tonnerre est la chasse et le harcèlement en petit groupe de chasseurs, ils ne goutent pas a la guerre de siège et leurs pertes impressionnantes de mercredi malgré un avantage numérique majeur le prouva. Les Rochenoires par contre étaient bien plus efficaces à ce jeu-là.

Pourtant, nous avons peu à peu réussi à prendre l’avantage, les fronts tenaient bon et les assaillants perdaient de leur élan et de leur combativité. C’est alors que la réserve ennemie s’est mise en marche, une cinquantaine de Rochenoires de plus, de quoi briser certaines brèches en injectant du sang neuf dans la bataille. Mais une surprise était encore à venir changeant définitivement le cours de la bataille. Le cor de guerre des loups de givre se fit entendre et nos alliés vinrent prendre à revers cette armée de renfort avant qu’elle ne puisse nous atteindre. Un renversement inattendu et salutaire! Au niveau de la porte nous avons réussi à vaincre nos ennemis qui prirent la fuite et nous avions le choix de soutenir les murs ou les Loups de Givre. C’est ces derniers que nous avons choisis, espérant briser le renfort ennemi pour nous rabattre sur le dos des derniers assiégeants.

Comme toujours, les rochenoires furent tenaces et tinrent bon, jusqu’au dernier, prit en étau entre Fils et Loups, écrasé et malmenés. Nous avons alors vu les derniers assiégeants prendre la fuite et Zulinjo et les derniers défenseurs en état vinrent nous rejoindre participant a la curée et au massacre des dernières troupes de la Horde de Fer. Le siège était achevé.

Résultat : Le siège s’est achevé dans un carnage pour la Horde de Fer, leur offensive a réussi à détruire de larges pans de nos murailles et a mis hors de combat beaucoup de nos troupes mais leur bilan est bien plus lourd. Nous avons capturé leurs dernières pièces d’artilleries et nous avons achevé les blessés et brulé les corps sur des brasiers tout autour de la ville afin que, de nuit, cela serve d’avertissement à tous ceux voulant nous attaquer. Leur tentative leur coutera peut-être cette région car remplacer les hommes perdus ne sera pas aisé a moins de recevoir un renfort massif d’autre région mais la guerre s’étend déjà à tout le continent d’après les rapports et la pression ogre se maintient d'où l’absence de certaines troupes d’élite et en particulier des gronns. À présent, il nous appartient de soigner au mieux nos blessés pour profiter de notre avantage et reprendre l’initiative.

Bilan de la bataille :
Ennemis : 146 pertes ( 48 morts au combats et 98 blessés achevés ), 29 fuyards dispersés dans la vallées, 3 chars capturés.
Fils & alliés: 45 pertes coté Horde ( 14 morts, 24 blessés et 7 dans le coma) et 24 pertes cotés Loups de Givre ( 7 morts, 13 blessés et 4 dans le coma)

Bilan du siège :
Ennemis : 315 morts, 2 chars détruits, 3 chars capturés.
Fils & alliés: 91 pertes coté Horde ( 29 morts, 47 blessés et 15 dans le coma), deux chars détruits, grande porte détruite, citadelle endommagé, comptoirs détruit, deux brèches majeurs dans la muraille et 24 pertes cotés Loups de Givre ( 7 morts, 13 blessés et 4 dans le coma)


Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4559
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Hanorya le Lun 12 Jan 2015 - 17:53

Ordre des Fils de Quel’Thalas.
Le 11 janvier de l’an 35.



Rapport de mission



En cette journée ensoleillée, la Légat, Galadlom, Lawendil, Valéria, Anayathis et moi-même bavardions autour du feu de joie sur la place central. Notre fort se reparaît à un rythme effréné. Les péons travaillaient sans répits, les artisans ont redoublés leur effort pour renflouer les réserves et les chasseurs passaient leur temps dans les congères à traquer et capturer pour notre approvisionnement en nourriture. Tout semblais bien et le soleil, haut dans le ciel, nous permettais de savourer ces rare instant de chaleur. Mais tout se figea lorsque le cor de guerre de la horde hurla.

« Des Sire-tonnerre en approche ! Ils sont sept ! » Criai la vigile.

Sept ? C’était intrigant. Il est rare de voir des orc mener une mission diplomatique mais cela en avais tout l’air. Nous nous sommes approchés de la porte principal et leur barrait la route. Nous ordonnions aux gardes à nos hommes de se tenir prêt. Nous ne sommes jamais trop prudents. Les « diplomates » se sont arrêtés à quelque mètre de nous et l’un d’eux s’approcha. Il se présenta sous le nom de Bolg, Fils de Vanak, chef des sire-tonnerre. Et il était bien là pour nous faire une proposition.

Il exigea de nous rendre et de faire serment d’allégeance à lui et son clan, nous promettant notre survie et notre prospérité dans ce monde. Il reconnut notre détermination et veut profiter de nous pour destituer Grommash Hurlenfer de la Horde de Fer… Un bref instant de silence s’installa où nous nous retenions de rire ou de pleurer. La légat lui a fait comprendre que nous n’étions pas intéressés parce que nous avions clairement l’avantage et que nos compétence guerrière étais bien plus haute que les leur. L’orc s’offusqua mais proposa un autre marcher sous la colère. Une série de duel entre nous et ses hommes. Si les siens gagnaient, nous nous soumettrions. Mais, si nous sommes vainqueurs, ils nous jureraient fidélité. L’idée bien me plus tout de suite. La Légat accepta et elle m’honora de passer la première. J’avançais au centre des deux groupes et Bolg appela le premier orc. Un guerrier muni d’une lance. Il n’était pas mauvais et il m’a offert un vrai plaisir au combat mais ne voulant pas faire languir les suivants, je lui tranchai la tête nette. Galadlom passa le second et fis connaissance avec un gros orc muni d’un grand maillet. Notre cher paladin mit un peu de temps à apprendre les faiblesses de son adversaire mais une fois qu’il le comprit, il le prit de vitesse et ouvra une immense brèche dans son crâne. Lawendil, le troisième, lui passa un peu de temps pour trouver les peur les plus sensibles de son adversaire. Et après s’être autorisé à jouer un peu avec lui, il l’acheva dans une torpeur qui le pétrifia. Il mourra de peur. Tout se passait très bien mais Bolg décida de venir jouer avec la Légat, sommant ses compagnons de le regarder comment se bat un vrai guerrier. On se devait bien d’avouer qu’il avait une bonne connaissance de l’escrime et une bonne maitrise de son immense épée. Mais ce n’est encore rien à côté de la Légat. Elle le prenait de vitesse, misant tout sur son agilité et sa vivacité. Elle lui infligea de nombreuses petites blessures, le faisant hurler de rage. Il prenait de plus en plus de risque et c’est alors qu’il fit une erreur monumentale, erreur que la Légat a très vite saisi et mit un point final au combat. Sa rapière le perçait de l’aisselle au cœur. Il s’effondra incrédule et parla de crevette.

Les trois autre orcs n’ont pas demandé leur reste et se mirent tous les trois à genoux, nous prêtant serment mais nous demandant la faveur de récupérer leur famille. Après avoir vérifié leur sincérité grâce à la magie de notre psychomancien, je les guidai tous les trois a la caserne et les présentât au chef de garde pour leur incorporation. Bien entendu, nous les garderons sous surveillance un long moment.

Le Soleil nous guide et nous as offert une belle assiette de duel et trois nouvelle recrue qui faisait partie de l’élite de la garde de Vanak, le chef des Sire-tonnerre. Une très belle journée en somme.
Bilan
- Ennemi : Quatre morts.
- Fils : Aucun.



Enseigne Hanorya Lynalis, Fille et Guerrière de Quel’Thalas



Dernière édition par Hanorya le Ven 16 Jan 2015 - 9:21, édité 1 fois
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 969
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Atia le Jeu 15 Jan 2015 - 16:01

Prise du Poste de la Glace
14 janvier 35

Cause : La défaite terrible de la Horde de Fer durant le siège d’Ost’Erinlyss nous permis d’envisager une expansion rapide pour enlever des positions à la Horde de Fer, notre objectif fut ainsi le Poste de la Glace de par sa position centrale dans la vallée, près d’un grand lac gelé.

Déroulement: C’est les Fils qui furent chargés de l'attaque soutenue par Zulinjo et ses assistantes juchées sur un char de la Horde de fer, largement personnalisé pour l’occasion… Nous avons pris la route du poste, à travers la neige et le blizzard puis, arrivant près de notre objectif, ce pique rocheux faisant office de tour troglodyte, nous avons remarqué des combats lointains. Nous avons pris le risque d’approcher pour découvrir des affrontements entre ogres et orcs pour la possession de cette position forte.

L’occasion était trop belle, alors que les Sire-Tonnerres commençaient à rassembler leur gronns, Zulinjo débuta un bombardement avec son char “Gwosse Mama” en plein dans la mêlée, tuant sans distinction ogres et orcs. Le bombardement provoqua un incident collatéral inattendu en libérant un gronn qui, après une période plutôt candide, fini par céder à ses instincts agressifs et attaqua tout ce qui se trouvait autour de lui. Zulinjo le bombarda, le blessant a des endroits honteux, et provoqua par là son ire. Il nous attaqua, plein de rage, mais ne dura guère longtemps au vu de ces blessures. Cependant, nous étions repérés et les Sires-Tonnerres décidèrent d’envoyer une troupe d’une vingtaine de combattants sur nous, soutenus par un gronn. Ce fut un affrontement bref mais intense qui marqua notre victoire mais aussi celle des ogres, les derniers orcs prenant la fuite.

Il nous restait à nous débarrasser des derniers ogres. Zulinjo tenta à nouveau de faire marcher “Gwosse Mama” mais le canon de l’arme s’enraya et fut inutilisable, nous avons donc dû faire le travail au corps-à-corps ce qui n’est jamais aisé contre la puissance brute des ogres. Nous avons marqué là quelques blessés mais avons fini par triompher, les faisant plier sous le poids du nombre et du talent.

Résultat : La guerre entre les ogres et les orcs nous fut une fois de plus profitable, grace à elle nous avons pu faire d’une pierre deux coups en éliminant nos ennemis qui s’étaient affaiblie l’un l’autre. À présent la Horde possède le Poste de la Glace et avec lui une large zone de contrôle d’où nous pourrons projeter nos prochaines attaques.

Bilan :
Ennemis : bilan global : 16 orcs en fuite, 49 morts ou blessés, 5 gronns, 6 ogres en fuites et 17 ogres tués ou blessés. La Horde ont infligé comme pertes 2 gronns, 15 pertes orcs et 6 pertes ogres.
Fils & alliés: 3 blessés


Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4559
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Hanorya le Ven 16 Jan 2015 - 10:25

Ordre des Fils de Quel’Thalas
Le 13 janvier de l’an 35




Rapport de patrouille




Cela devait être une patrouille comme les autres mais la Lumière en décidait autrement. Le temps était neigeux et le ciel s’épaississait quand nous arrivions à un dédale de rocher aigu et piquant. Cette zone étais censé être un coin ou les blafards, ses immonde créature pâle, aime se cacher. Mais c’est aussi par-là que passe les caravanes pour le ravitaillement de notre fort. C’est pourquoi j’ordonnais cette patrouille. Au gré d’une colline, Cenaya indiqua un son suspect sur notre droite. Et c’est une vision rare qui s’offrait à nous. Une sin’dorei se trouvait là, dans le renfoncement d’un rocher a peu près à l’abri du vent et de la neige. Couchée et emmitouflée dans sa cape. Mais encore mieux, une pile de cadavre de blafards et la carcasse d’un rylak étaient là devant elle. Nous nous précipitions à son encontre mais plutôt que d’accueillir ses frères et sœurs de race, elle se montra méfiante et nous menaça de sa lance. Jouant le calme et l’apaisement, nous avons pu la convaincre de notre bonne volonté. Elle se présenta sous le nom de Kalakaze Dil’Falor. Elle nous raconta brièvement qu’elle était accompagné d’un autre sin’dorei, un mage. Ils étaient en chemin pour nous rejoindre mais une attaque surprise des blafard et le blizzard menaçant les força à se cacher dans les rocher. Cassiel, son compagnon, était partit en avant pour nous rejoindre en urgence. Mais il n’est jamais arrivé. Voyant Kalakaze tourner de l’œil sous la fatigue et l’épuisement, j’ordonnais qu’on rentre immédiatement pour la mettre sous une couverture bien chaude et que nos soigneurs s’occupent d’elle.

Une fois au fort et Kalakaze mise entre les mains d’Iluzia, tous les fils présent se portèrent volontaire pour se mettre à la recherche de Cassiel, le compagnon de voyage de notre rescapée des neige. Je suis fière de leur spontanéité et c’est pourquoi je les guidai ou nous étions plus tôt pour commencer les recherches. Je divisai notre groupe en deux. D’après les dire de Kalakaze, il sera partit en direction du fort mais en prenant le chemin du nord. Mais elle était vagues alors nous avons cherché dans les deux des directions les plus plausible. C’est le groupe Fine, Cenaya et Vazsreath qui trouva le premier indice et nous mena sur la bonne piste. Un bout de tissu rouge vif avec des coutures en or. Pas de doute, cela appartenait bien a notre mage disparut. En regardant les alentour, on pouvait voir un chemin monter vers notre fort au loin. Le chemin au sud, celui qui mène a la mer de zangar. Nous nous dirigions sur lui, imaginant que c’est par là qu’il voulait passer. Toutefois, ce chemin était séparé par une large fissure dans le sol menant à une petite portion de mer bouillante. En effet, une rivière de lave s’y déversait. Mais pendant que nous contemplions les alentour pour voir par où il aurait pu passer, Galadlom fit une macabre découverte. Il repéra un corps allongé sur le rocher. Et quand nous nous sommes approché, il n’était pas évident de reconnaitre cette forme. A moitié mâchouillé et brulé, il est méconnaissable. Cenaya, la seule assez agile pour le rejoindre sans mal car il était dans un endroit difficile d’accès. Elle confirma bien que c’était un sin’dorei et vu son équipement, c’était bien un mage. Et il correspondait à la description que notre rescapée avais fait de lui. Mais c’en était fini de lui depuis longtemps.

Je soupirai quand je sentis, soudain, une intense émanation de Lumière autour de nous. Fine venais de lever un bouclier de Lumière pour bloquer l’attaque d’un rylak de feu, ses bêtes qui patauge dans la lave à longueur de journée. Surement l’un d’eux qui a voulu gouter au mage et qui semble avoir dit à ses copain que les elfes sont bon à manger. Un combat violent et brulant contre la créature commença. Elle était grande, vive et robuste mais ce n’était rien contre six sin’dorei remonté. La bête succombât d’une flèche dans les deux yeux, d’une de ses deux têtes tranchées et d’un cœur percé. Quand j’allais ordonner de récupérer le corps du pauvre mage, Galadlom me fit savoir qu’il avait été emporté et tombé dans la lave. Cenaya avais toutefois pu récupérer quelqu’une de ses affaires et surtout son livre de sort a moitié bruler pour le remettre à Kalakaze.

Notre mission était un demi-succès. Nous avons bien retrouvé notre frère mais il s’est perdu dans un lac ardent. Il était spécialisé dans la magie du feu, je me rassurais en sachant qu’il était retourné dans son élément. Mais j’aurai préféré le ramener à la maison.

En rentrant au fort, je pris une minute pour féliciter tous les Fils présents pour cette mission de recherche et de sauvetage. Tous ont fait preuve d’une discipline exemplaire, ils ont brillé par leur dévotion, déduction et leur attention et enfin pour leur efficacité au combat.
Félicitation à tous !



Enseigne Hanorya Lynalis, Fille et Guerrière de Quel’Thalas


Dernière édition par Hanorya le Ven 16 Jan 2015 - 14:08, édité 1 fois
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 969
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Hanorya le Ven 16 Jan 2015 - 14:07

Ordre des Fils de Quel’Thalas
Le 15 janvier de l’an 35



Rapport de patrouille




Ayant terminé mon rapport de mardi, je me suis mise en quête d’un compagnon de voyage pour aller visité notre nouveau avant-poste fraichement capturer la veille. Perchée sur l’un des hauts rochers du fort, je scrutais les habitants vagabondés et les gardes défilés dans le village. Mon attention se porta sur Lawendil qui étais tranquillement assis en face du feu de joie a grignoter quelque chose. Je le rejoignis et lui proposa de m’accompagner pour faire une inspection de notre nouvelle tour. Il accepta avec plaisir.

Ce fut donc par un début de soirée accompagné d’un psychomancien que nous partions faire galoper nos montures dans les plaines glacées. Le voyage fut court et sans intérêt. Si ce n’est ce ciel magnifique parsemé d’étoile et de couleur du crépuscule allant du rose au violet sombre. Nous nous sommes arrêtés quelque dizaine de mètre avant. Observant le camp de loin. Tout semblait normal et nous nous sommes approchés. Nous étions accueillis par un troll sombrelance du nom de Freddo, un nom bien atypique pour un troll, avouez-le. Celui-ci nous fit un petit rapport sans grand intérêt mais il raconta que quelqu’un ou quelque chose avait rodé autour du camp dans la nuit. Il m’argumentait qu’il avait préféré laisser couler que de s’en occuper car ils n’étaient pas assez nombreux pour se lancer dans une traque nocturne. Il m’indiqua où repartait les traces. Entre temps, nous étions rejoints par Fine et j’avoue que j’étais contente de la voir arriver. A trois, nous étions plus a même à traquer un orc ou autre bestiole venu troubler le repos de nos braves guerriers. Nous nous sommes donc mis en route en suivant les nombreuses traces de pas ancré dans la neige. Il ne faisait pas de doute qu’elles ont été faites par des orc. Celle-ci nous menait vers un renfoncement dans le sol surmonter de grande plate rocheuse, un peu comme les pics laissés par les sommets de volcan.

Ici se trouvait une demi-douzaine d’orc qui semblait en plein débat. Je demandai à Lawendil d’aller fouiller leur esprit le plus discrètement possible afin de connaitre leur intention. Il est revenu pour nous dire qu’il s’agissait des fuyards de notre attaque. Une belle occasion pour les achever. J’ordonnais la charge ! Mais en arrivant au contact, nous nous sommes aperçut que les orc ne bougèrent pas du tout. Et nous avons distingué qu’ils étaient tous entraver dans une glace parfaitement transparente. Un bloc de glace comme en laisse les mage spécialisé dans la magie du givre. En fouillant les environs à la rechercher des indice que ce mage aurai laissé, je tombai sur les trace de pas de quelque de léger. Nous les avons suivi un moment jusqu’as ce qu’on entendre des bruit de combat et le sifflement caractéristique des lances. Les traces allaient tout droit sur le village Sire-tonnerre, Trépas du Colosse. C’est alors que nous avons vu une petite sin’dorei courir vers nous en agitant les bras. Elle nous conseilla vivement de nous mettre à l’abri car elle a donné un coup de pied dans la fourmilière me dit-elle. J’écarquillai les yeux et ordonna la retraite mais Fine et moi avons laissé un cadeau aux orc afin de nous donner du temps. Je leur lançais une grenade d’arcane tandis que Fine leur envoya un puissant rayon de Lumière. Nous avons décampé ensuite pour retrouver Lawendil et cet inconnu vers les orc piéger dans la glace. L’inconnu me dit ou plutôt me conseilla vivement de nous mettre sur les rocher en hauteur et de profiter du spectacle. J’étais dubitative mais je choisi de l’écouter, curieuse.

Nos poursuivants sont arrivés, ils étaient une bonne dizaine et ils sont restés figé de stupeur en voyant les leur emprisonner dans la glace. Mais quand l’un d’eux a touché un des blocs de glace, celui-ci et tous les autre ont éclatés en une myriade de petite lame effiler comme des rasoir. Faisant un vrai carnage de sang et de cri parmi les orc. Sur la dizaine, il n’en restait que quatre.  Nous en avons tué trois et j’ai demandé à Fine de capturer le dernier, ce qu’elle fit sans douceur. Nous sommes rentrés au fort en vitesse, dans l’éventualité que d’autre arriveraient.

Une fois dans l’enceinte du fort, je nous menai dans les geôles de la prison pour y enfermer notre prise. Il aura peut-être des choses intéressantes à nous dire sur les défenses de Trépas du Colosse et comment mieux la détruire. Mais il n’était pas le sujet immédiat mais elle, cet inconnu qui est allé mettre en colère les Sire-tonnerre.

Avant même que je lui demande, elle baissa sa capuche, me salua avec respect et se présentât. Noïana Girith donc, magistrice spécialisé dans l’hydromancie. Elle venait d’arriver dans la région en quête des Fils de Quel’Thalas afin d’être intégrée et recruter parmi nous. Je dois dire que j’ai été doublement surprise. Sa manière de se présenter aux orc, puis ensuite tranquillement me dire qu’elle souhaitait nous rejoindre. Je vous l’avoue, j’en ai ris. Mais sa confiance en elle, la puissance de ses sorts, le piège qu’elle a tendu aux orc m’ont convaincu de lui donner sa chance. Nous avons donc une nouvelle personne désireuse de se joindre à nous.
Bilan
Ennemi : Plus de 24 orc Sire-tonnerre de Trépas du Colosse ont été tués.
Fils : Aucun.



Enseigne Hanorya Lynalis, Fille et Guerrière de Quel’Thalas

avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 969
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Atia le Lun 19 Jan 2015 - 21:34

Destruction du Trepas du colosse
16 janvier 35

Cause : Enchaînement des victoires mettait les Sires-Tonnerres dans une spirale de désastre et une incapacité à se remettre et se réorganiser. Tant que la pression se maintenait, le clan ne pouvait récupérer et son moral restait défaillant. Nous l’avons constaté, leur capacité à fuir le combat avait augmenté de façon exponentielle sur les derniers combats preuve que leur moral était au plus bas. Il nous fallait en profiter et continuer de frapper et frapper encore.

Déroulement: Les forces d’Ost’Erinlyss, se sont rassemblé pour lancer une attaque sur le village de Trépas du Colosse en partant de notre dernière conquête, le Poste de la Glace. Zulinjo, avec son char modifié, “Gwosse Mama”, attaqua frontalement en lâchant un déluge d’artillerie pour forcer les orcs à sortir de la carcasse du géant pendant que les forces de la Horde et auxiliaires tenaient la position pour défendre le char. Les Fils se déplacèrent rapidement avec leurs montures pour aller sur le flanc de la ville et attaquer l’ennemi par le côté. Les orcs jaillirent rapidement de de leurs positions pour attaquer le char mais le bombardement, les tirs d'infanterie et le mur de bouclier brisèrent leur élan, vague après vagues et alors qu’ils commencèrent à sortir les gronns, nous avons attaqué de flanc nous en prenant aux monstres.

Après plusieurs minutes de combat et de nombreuses pertes, les orcs finirent par céder et les gronns furent tous tué malgré la difficulté du combat contre de tel monstre. Les défenses ayant cédé nous nous sommes lancé a l’attaque du village pour disperser la milice et les habitants alors que nous prenions le contrôle des lieux. Ils n'offrirent qu'une résistance anecdotique a ce niveau de la bataille. Durant la fuite de l'ennemi, nous avons attaqué la hutte du chef local, logé dans le crâne du colosse et retrouvé un fils de Vanak le traqueur (grand frère de celui du dimanche), avec sa garde. L’affrontement fut plus sérieux que les autres, le fils en lui-même était doué et sa garde nombreuse et efficace mais pas assez pour empêcher une défaite déjà bien avancée. À leurs morts, la ville était à nous totalement. Ses habitants ayant fui nous avons pu incendier les lieux et les quitter, abandonnant des ruines que plus personne ne voudra.

Résultat : Nous avons maintenu la pression sur les Sire-Tonnerre de cette région et emporté une nouvelle victoire. Trepas n’est pas un objectif intéressant à tenir d’où la volonté de détruire le village mais il était aussi important en matière de ressource pour la Horde de Fer. Sa destruction était donc autant un coup au moral et aux effectifs ennemis qu'un objectif logistique. De plus, les réfugiés viendront s’ajouter aux bouches à nourrir sur un territoire qui se réduit comme peau de chagrin. Bientôt les Sire-tonnerre seront à terre et repoussés d’Oge'gar.

Bilan :
Ennemis : Pertes lourdes et de nombreux réfugiés en fuite.
Fils & alliés: Pertes légères, surtout des blessés plus ou moins grave.


Légat Atia Silverswell

carte mise à jour:

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4559
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Hanorya le Lun 19 Jan 2015 - 23:29

Ordre des Fils de Quel’Thalas
Le samedi 17 de l’an 35




Rapport de mission





Je partageai un thé avec quelque fils et nous discutions de chose et d’autre quand Freddo, le troll avec son drôle de nom arriver dans la taverne. Il nous annonça qu’il avait repéré un genre de  caravane qui s’était posté juste devant le village qu’on venait de détruire. Il nous demanda de l’accompagner afin de voir ce qu’il en était. J’acceptai immédiatement, avoir un prétexte pour enfin aller me dégourdir les jambes après qu’Ishaelys m’ai interdit de revêtir mon armure et de sortir du village. Mais Minae m’interpella en disant bien que je devais mettre une armure de cuir et non de plaque. Raté pour cette fois. Enfin, j’allais quand même pouvoir aller faire un long tour.

Nous rejoignons Freddo vers la grande porte et après qu’Hekathi nous ai rejoint, nous nous sommes mis en route. Le chemin fut agréable, le temps était clair et cela doit être l’une des rare fois ou on pouvait voir si loin. Ce qui nous permit de bien anticiper notre approche de la caravane. Minae me conseilla de nous diviser en deux. L’un irai bien en évidence tandis que l’autre irai se camoufler et les prendre à revers si cela devais mal se passer. C’est ce que nous avons fait.

Mon groupe, accompagné de Lawendil et d’Hekathi s’est approcher tranquillement, à petit pas afin de nous afficher sans hargne et mieux gérer leur réaction s’ils devaient se montrer hostiles. Il paraissait paisible et ne semblais accorder peu d’importance à notre présence. Quand nous avons été tout proches, un ogre richement habiller s’approcha. J’avoue avoir été surprise devant ce… cette personne. Il avait de grande toge finement décoré et des bijoux luxueux. Il était vraiment… coquet. Il n’a rien à voir avec les ogres de notre monde. Il est tellement civilisé. Et son orc est absolument parfait.  Enfin, il m’expliqua qu’il s’est installé là pour profiter de l’occasion. En effet, une nouvelle ruine apporte son lot de charognard et de pique assiette. Il s’est installé là pour profiter d’éventuels acheteurs. Et ça avait l’air de marcher plutôt bien. Même Hekathi et Lawendil se sont prêtés au jeu. Ce n’était rien de plus que des marchands qui ont vu la une bonne occasion de grossir leur bourse. Je le mis en garde toutefois que le coin pouvais se révéler dangereux pour eux et ce malgré la présence de leur garde armé. Il m’ignora presque en argumentant que je n’avais ni les finance ni le matériel militaire pour le faire bouger. Il avait à demi raison.

Hekathi, elle s’informa sur la marchandise et leur qualité. Elle apprit qu’il y avait quelque esclave à vendre et elle demanda à en acheter une.  Je failli le lui refusé mais je me suis dit qu’elle devait avoir une idée en tête et que l’esclave en question serai mieux avec nous qu’avec ce marchand de chair. Je la laissai faire. Je souris quand elle me demanda de compléter la somme de son achat. Cela va me permettre d’avoir un droit de regard sur cet esclave, au cas où elle dépassera les bornes.

Nous souhaitions ensuite une bonne fin de journée a ce marchand et nous plions bagage. Une fois au poste de la glace, je proposais aux fils une intervention contre cette caravane. Mais tous, hormis Fine, s’y étais opposer. Dans le fond ils ont raison. Ce ne sont que de simple marchand qui profite d’une occasion. Mais il possédait des esclaves et pour moi, cela suffisait pour intervenir. Je me rangeais tout de même à leur côté. Minae a proposé une approche plus subtile. D’y faire une descente et de libérer les esclaves dans la nuit. Cette idée m’a plus et je vous la soumets aujourd’hui ma Légat.

En attendant, j’ai autorisé les fils à aller faire des emplette chez ce marchand histoire d’en apprendre plus sur le monde des ogres qui a l’air d’être bien plus évoluer que part chez nous.

Enseigne Hanorya Lynalis, Fille et Guerrière de Quel’Thalas
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 969
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Hanorya le Mer 21 Jan 2015 - 11:51

Ordre des Fils de Quel’Thalas
Le 18 janvier de l’an 35.




Rapport de mission






Ce dimanche, nous constations avec intérêt et considération la nouvelle grande porte du fort. Les péons l’ont enfin terminée et je dois dire qu’ils ont fait là du bon travail. Nous pourrons dire ce qu’on veut des péons orc mais ils deviennent de vrai pro, enfin. Freddo a du entendre la nouvelle aussi car il est venu nous rejoindre mais il ne semblait pas emballé par les travaux. La mine grave et contrariée, il s’adressa à nous. Il nous indiqua que la caravane des marchand ogres avait été attaquée. Pas étonnant et Bert ne pourra pas dire que je l’avais pas prévenu. Freddo, comme à son habitude nous demanda d’aller y jeter un œil et de mener l’enquête. Je vais finir par croire qu’il nous prend pour ses marionnettes vaudou. Enfin, je règlerai cela plus tard.

Arrivé sur place, nous avons pu en effet constater la caravane ogres en piteux état. Tout était ravagé et les débris restant était encore en flamme ou fumant. De tout ce qu’il restait de la caravane, il y avait Bert qui était parfaitement indemne si ce n’est de très mauvaise humeur. Trois de ces gardes personnelle en piteux état mais que Sybile s’empressa d’aller soigner et trois esclaves dont une draeneï qui semblais aller bien. Bert nous appris, via un long monologue, que ce sont des orcs vert qui l’ont attaqué, des démonistes du Conseil des Ombres plus précisément. Il a été attaqué parce qu’il possédait quelque chose que le Conseil des Ombre voulais a tout prix. Toutefois, Bert ne possédais plus cette marchandise. En effet, Hekathi le lui avais acheté la veille. L’orque. En fidèle marchand, il nous assura qu’il n’avait point divulgué son nom. Nous sommes donc tranquilles mais nous nous devions de réagir. Sybile s’est sentit d’humeur de négociatrice ce jour-ci, elle demanda paiement des trois esclaves en échange des soins fournis au garde ogres. Bert n’accepta pas dans les premiers moments mais il finit par nous céder les trois esclaves restant. Il nous salua et partit tout simplement, grommelant dans sa barbe mais il nous dit une dernière chose, si nous devions passer par Nagrand, il sera heureux de nous proposer d’autre marchandise. Il ne perd pas le nord celui-là. Toutefois, j’émets une réserve, cet ogre n’est pas un simple marchand. Le fait qu’il ait été le seul à être sorti indemne de l’attaque et la petite démonstration de magie qu’il nous fit montre qu’il connaît les arts arcaniques et le combat.

Apres nous être assuré que nos nouveau camarades soit en forme, les anciens esclaves nous demanda de nous accompagner pour se joindre à notre combat contre le Conseil des Ombres. Nous nous sommes donc mis en route pour traquer les brigands de notre Bert. Il ne fut pas dur de les retrouver, les traces qu’ils ont laissés au sol est une vraie balise. Et c’est peu de temps après que nous les avons trouvés et aussi, j’envoyai Minae en reconnaissance. A son retour, elle nous indiqua la présence de dix guerrier orc, deux démonistes et un infernal. Après une rapide mise au point tactique, je sonnais la charge. Profitant du terrain et de nos effectif, nous nous sommes occupé des guerrier, les mettant rapidement a terre. Fine a même pris le temps de faire un prisonnier, bonne initiative de sa part. Le combat contre l’infernal  et les démonistes fut plus sportif mais notre connaissance de la bête eu raison de lui. Ne restait que les deux démonistes en plein rituel. Nous les avons vite réduits au silence. Sur cette corniche étais rassemblé toutes les richesses de la caravane de Bert. Il y va sans dire que nous nous sommes servis et que nous avons emporté tout le reste dans notre fort.

Une bonne chose de faites.
Félicitation à tous !


Enseigne Hanorya Lynalis, Fille et Guerrière de Quel’Thalas
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 969
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Atia le Dim 25 Jan 2015 - 13:30

Prise du village ogre de Mort aux Loups
23 janvier 35

Cause : Mercredi, je fis un point de situation sur la région. J’expliquai que le conseil des ombres faisait des attaques répétées contre les ogres, devenant de plus en plus agressif et menaçant dans la région, utilisant les âmes collectées pour invoquer toujours plus de démons. Pires, les défaites à répétition des Sires-Tonnerres de Vanak poussèrent les Rochenoire à prendre les choses en main et les Sire-Tonnerre de la vallée sont à présent sous la tutelle du maître ingénieur. Vanak de son coté a promis son titre et ses biens a celui qui lui ramènera ma tête afin de venger la mort de ses fils.

Mais alors que nous parlions de tout cela, nous avons eu une visite inattendue, des succubes. Celles-ci vinrent demander notre aide contre le Conseil des ombres, visiblement les orcs les exploitaient d’une façon déplaisante (pour des succubes s’entendant)et elles préféraient être asservies par des elfes bien plus raffinés. Elles nous demandèrent d’aider à libérer leur soeur encore aux mains des orcs, en échange, elles nous donnèrent des renseignements de première main. Elles nous donnèrent la date d’une attaque importante du conseil des ombres sur les ogres et proposèrent qu’on attaque les ogres au même moment pour les empêcher de s’organiser. Ainsi les loups de givre et les Fils gagneraient des positions sur leurs ennemis et l’absence de renfort ogre épargnerait les succubes. Elles promirent ensuite de nous aider en donnant les défenses du Conseil et comment les désactiver. Le deal était douteux mais les informations utiles. Nous ne pouvions faire confiance aux succubes ni au conseil des ombres cependant l’idée d’infliger une défaite majeur aux ogres était intéressante. Nous avons donc joué le jeu un temps. Nous avons gardé trois des succubes en otage et renvoyèrent les autres puis nous sommes préparés au combat.

Déroulement: Nous avons lancé une double offensive contre les ogres, les loups de Givre lancèrent une attaque sur le Bas de Gueule, une ville esclavagiste ogre, tandis qu’Ost’Erinlyss lança un assaut sur le village de Mort aux Loup, tenu par un ogre nommé “le gourmet”. Nos forces soutenu par de l’artillerie et divisé en trois corps, les Fils, les troupes de Zulinjo et les auxiliaires convergèrent sur la ville. Les auxiliaires partirent au nord stopper les renforts pendant que la Horde et les Fils attaquèrent directement le village. Nous avons rapidement remarqué que les ogres massacraient des loups et les écorchaient pour récupérer la peau et la chair qu’ils amenaient au village. Nous n’avons pas laissé passer cela en attaquant directement ces chasseurs par surprise alors que l’artillerie fit feu sur la ville a plusieurs occasions. Les ogres firent montre de leur légendaire organisation et incomparable discipline en s’agitant en tout sens comme un troupeau affolé et quand nous avons attaqué la ville nous avons fait face à un chaos complet.

La Horde et les Fils tentèrent de combattre de manière à peu près professionnel dans ces ruelles chaotiques et contre cet ennemi indiscipliné. En vain, très vite le champ de bataille ne fut qu’un fourmillement chaotique de combat épars mais le bombardement préliminaire et le nombre servirent notre camp. Les ogres semblaient paniqués et confus, incapables de ce coordonné alors que nous faisions des attaques concentrées et ciblés qui réduisirent un peu plus leur nombre. Bien vite la basse-cour fut complètement nettoyée et nous avons convergé sur la haute-cour du village et c’est là que nous avons été surprit par ce que nous avons vu…

En haut, se trouvait un cuisinier ogre avec une blouse blanche à colle haut, une petite moustache, une toque et parlant une curieuse langue et chantonnant des airs inconnu en faisant la cuisine. Malheureusement, derrière cette image comique, ce qu’il faisait nous a infligée des nuits de cauchemars. Il était en train de découper vivant une femelle draenei au hachoir pour en prélever la viande qu’il prépara pour divers plats à l’odeur enivrante. La pauvre victime hurlait alors qu’il lui tranchait les membres, lui prélevait de la chair et ne succombât que lorsqu'il commença à lui arracher des cotes. De note cotée, nous étions incapables de lui venir en aide malgré nos tentatives car ses gardes nous en empêchaient. Ils étaient vêtus de veste noire à queue-de-pie, de nœuds papillons et armés de fourchette géante avec des assiettes en fer en guise de bouclier. Il me coûte de le dire mes au-delà de cette image ridicule, ils furent redoutables. Nous tentions de passer leur barrage pour venir en aide à la draenei qui perdait des bouts en poussant des hurlements déchirants. Et quand enfin nous vinrent à bout des gardes, elle était déjà morte et dépiautée.

Le gourmet attaqua alors avec son hachoir et nous infligea diverses attaques culinaires, avec du vin, du sel, du poivre et du fromage. Je n’aurai jamais imaginé que de telle chose puisse être utilisée à des fins militaires mais force et de constater qu’il était redoutable à 1 contre 14. Cela, évidemment, ne suffit pas et il finit exécuté. Nous avons alors soufflé et entreprirent de rassembler les diverses parties de la pauvre victime pour l’incinérer à l’aide de la lumière et en récupérer les cendres afin d'organiser des funérailles ultérieures auprès des draenei d’Ost’Erinlyss. Nous avons ensuite rasé la ville à l’aide de l’artillerie et d’explosif ne gardant qu’une tour que nos troupes ont occupé pour contrôler la passe vers le territoire Rochenoire.

Résultat : La victoire a été difficilement acquise, les ogres restants des forces de la nature parmi les plus redoutables de ce monde heureusement leur bêtise les rend plus faibles qu’ils pourraient l’être en réalité. Au-delà des horreurs vues, la tour que nous avons prise nous offre un avantage stratégique majeur et c'est bien en sachant cela que j’ai fait porter des parchemins de rappel pour que les défenseurs puissent revenir à Ost’Erinlyss en cas d'attaque majeure. Je doute que les Rochenoir laissent longtemps une telle épine dans leurs pieds mais elle nous sera utile.

Côté Loups de Givre, l’offensive fut aussi un succès. La majorité des forces ogres du Pic de la Gueule furent envoyé contre l’offensive du conseil des ombres et la ville d’esclavagiste fut peu défendu permettant à nos alliés de s’en emparer, de libérer de nombreux esclaves (dont des ogres rebelles et quelques draenei qui furent confié à nos soins tandis que les orcs esclaves restèrent à Ulvar) puis la ville fut incendié et les réserves pillés. Les loups de givres se replièrent avant la riposte.

Les Conseil des ombre lui lança des raids contre haut de Croc qui résista efficacement et sur Pansilon qui fut presque totalement ravagé si bien que les ogres survivant se rassemblèrent à haut de croc.

Bilan :
Ennemis : Mort aux Loups : Moyenne, Bas de Gueule : Légère, Haut de Croc (Ogre): Légère, Haut de Croc (Conseil des Ombres): Lourde, Pansilon (Ogre): Lourde, Pansilon (Conseil des Ombres): Moyenne
Fils & alliés: Mort aux Loups (Ost’Erinlyss): Légère, Bas de Gueule (Loups de Givre) : Legere


Légat Atia Silverswell


_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4559
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Ishaelys le Lun 26 Jan 2015 - 11:24

La bataille de la plaine de glace:
25 Janvier 35

En raison de la blessure de la Légat durant les combats, et en l'absence d'autres officiers lors des combats, je me permet de rédiger les rapports de la bataille afin de retranscrire les événements qui s'y sont déroulés.

Suite à la bataille de Mort au Loup, nous étions rassemblé à Ost Erinlyss en compagnie de plusieurs frères et sœurs lorsque le son des cors de guerre a retenti. Malgré la confusion du moment, nous fûmes averti d'une violente attaque de la Horde de Fer sur les places que nous tenions à l'Est. Il semble que Mort au Loup et peut être de Trépas du Colosse eussent été emporté durant l'attaque, et le gros des forces adverses se dirigeait après avoir fait sauter ce verrou sur les places de Poste de Glace et de Haut de Combe.
Il fut rapidement décidé que nous diviserions nos forces, la Horde dirigé par le troll Zulinjo allant porter secourt de Poste de Glace tandis que nous allions prendre à revers les Orcs sur leurs arrières dans les plaines de glace du Nord Est.

Chevauchant promptement, nous tombèrent sur les chars d'artillerie rochenoire dans les collines du sud des plaines gelées dont nous exploitèrent le pour les prendre en embuscade dans une petite vallée encaissée où dame Siverswell et dame Taël engagèrent le combat dans une charge rapide contre leur aile la plus proche tandis que nous éliminions à distance leur char de tête, stoppant leur avancé.
Le reste de l'artillerie orque stoppa alors son avancé pour nous pilonner sur le flanc à découvert de la vallée, nous infligeant de sévères blessures et nous forçant à nous disperser.
Je n'ai guère vue la suite de ce combat, traînant les blessés de l'autre côté de la crête pour offrir les premiers soins après un dernier sortilège, mais il semble que nous ayons dans un duel de sort éliminés les derniers Orcs tandis que dame Silverswell, dame Taël, rejointe par dame Minaë poussaient leur avantage pour éliminer les dernières résistances.

Très dispersés à travers la vallée, nous entreprîmes de nous rassemblé lorsqu'un Orc dissimulé sous la neige en une réplique sinistre de ce que nous avons trop souvent affronté dans le Norfendre surgit derrière la Légat, l’assommant d'un coup de matraque et la saisit par les cheveux pour la décapiter. Dame Girith, la plus proche fut la plus prompte à la défendre, gelant d'un sort l'Orc qui mourut sur le coup.
Je soignais la Légat, stabilisant son état bien qu'elle ne se réveilla pas lorsqu'un groupe d'Orc dirigé par l'un des fils de Vanak le traqueur surgit du Nord, direction où devait se trouver le corps principal des troupes adverses.
Bloqué et comptant de nombreux, nous fûmes forcé de nous défendre dos à dos. Le combat fut particulièrement féroce, et notre ligne menacé de céder quand sieur Lawendil  Whispermana et dame Anayathis déjà blessé s'effondrèrent sous le coup des Orcs. Néanmoins nous finîmes par reprendre l'avantage tandis que dame Minaë et Girith éliminaient la garde du Fils de Vanak et que dame Taël engageait le combat contre le celui ci, finissant par abattre avec l'aide de dame Valéria.
Il est à noter que celui ci fit mention dans ses derniers mots de demi frère, il est probable que nous n'en ayons pas finit avec cette vendetta.

Je stabilisais rapidement nos blessés et refermais mes propres blessures lorsque dame Minaë nous invita à nous retirer vers l'Ost'Erinlyss, proposition auquel je ne put qu'agréer, étant donnée que nous nous trouvions dans le couloir de repli de la Horde de Fer si celle ci était repoussé à Garde Neige.

Les blessés furent placés dans l'auberge et j'attend leur réveil. Dame Silverswell y a reprit connaissance et son esprit et sa mémoire ne semblent pas affectés. Néanmoins sa vue est pour l'heure affectés, ses pupilles dilatées appuis cette perte temporaire de la vue, mais des signes tendent à laisser espoir d'un prompt retour de celle ci.

Nous attendons toujours des nouvelles des combats de la Horde et des Loups de Givre à Garde Neige.


Bilan:
Ennemis: Cinq chars d'artillerie rochenoire et leurs servants, un des fils de Vanak et sa garde d'une dizaine d'Orcs.
Fils: Trois blessés grave dont dame Silverswell, mais leur état est pour l'heure stabilisé et sous observation ainsi que quelques blessures légères.


Dernière édition par Ishaelys le Mar 27 Jan 2015 - 19:56, édité 2 fois
avatar
Ishaelys
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 246
Age : 26
Date d'inscription : 14/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Atia le Mar 27 Jan 2015 - 15:21

Situation au 27 janvier 35

Je tiens à vous rassurer, je vais bien. En vérité j’allais déjà mieux quelques heures après le retour de mission, j’avais ete assommée et le coup sur mon lobe occipital avait un peu altéré ma vue qui est parfaitement revenue. Cependant, si vous ne me voyez pas, cela n’a rien à voir avec mon état de santé mais la paranoïa soudaine de notre chère Sybile. Depuis la tentative d’assassinat, celle-ci s’est mise en tete à me protéger de tout assassin ou espion même déguisé. Elle m’empêche donc de sortir de l’étage de la taverne et empêche toute personne d’y accéder. Même elle évite de m’approcher car elle aurait peur qu’un psychomancien s’empare d’elle pour qu’elle se retourne contre moi ou au cas ou où serait une traitresse mais qu’elle le savait pas… Je me demande bien qui lui a mis cette idée en tete… Toujours est-il qu’au jour d’aujourd’hui ma liaison avec l’extérieur passe par Aube, le mini gardien des arcanes, et Sybile, l’un étant l’intermédiaire de l’autre. Cependant, j’arrive à avoir mes rapports d’espions et voici les nouvelles qui ne sont guère réjouissantes mais moins catastrophiques qu’elles pourraient l’être de prime abord.

Comme vous le savez, les Sires-Tonnerres ont été mit sous la tutelle des Rochenoires et ces derniers ont décidé de reprendre le terrain perdu ce dimanche et ce lundi via de vastes offensives en profondeur. Cette opération permit à la Horde de Fer de s’emparer de Mort aux Loups, Trépas du Colosse, Pansilon, la Ravine du chasseur et de s’installer dans le canyon juste à côté du Haut de Combe après avoir échoué à prendre cette ville et la position du Poste de la Glace. Cette position fut d'ailleurs sauver par la riposte de la Horde dimanche après midi. Ce terrain perdu est cependant inexploitable par la Horde de Fer actuellement car nous avions prit soin de raser ces zones et les positions détruites par le Conseil des Ombres ont été très fortement endommagées et corrompu. Dans tous les cas, nos ennemis auront donc de nombreux travaux à faire pour rendre habitables et défendable ces positions.

Plus à l’ouest, les combats se sont apaisé, les affrontements entre ogres et loups de givres sont sporadiques et de faible amplitude, juste de brèves escarmouches sans grande conséquence. Chaque camp semble vouloir préserver ses forces tout en testant celles de l'ennemi. Pendant ce temps, le Conseil des Ombres est devenu curieusement calme depuis sa dernière offensive. Ils préparent sans doute quelque chose, il nous faudra être vigilant à ce propos mais pour le moment nous n'avons aucune information précise.

Légat Atia Silverswell


_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4559
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Campagne]La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum