Aszalée Sang-de-ronce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aszalée Sang-de-ronce

Message  Aszalée le Ven 22 Aoû 2014 - 0:43

Informations techniques

Prénom : Azalée
Nom : Sang-de-ronce
Surnom :
Raison du surnom :
Race : Elfe de sang
Age : 74 ans
Spécialité : Botaniste, manipulation des énergies de la nature par les arcanes
Spécialisation : Gardien du culte - spiritualiste
Alignement : Neutre - Loyal

Caractéristiques physiques :

Taille : 1m70
Corpulence : Mince
Couleur de peau : Claire, légèrement halée
Couleur de cheveux : Blond clair
Couleur des yeux : Verts (sans dec ?!)
Vision (port de lunette) : Chausse une fine paire de lunettes lorsqu’il doit s’abîmer les yeux en recherches
Gaucher ou droitier : Droitier
Etat de santé (problème passé, présent ou à venir) : Exposé brièvement aux énergies gangrénées lors de la bataille de Quel’danas


Description

Aszalée est un personnage qu’on oublie difficilement après l’avoir croisé, de par son attitude exubérante. S’exprimant avec autant de verve qu’un représentant de commerce, sa gestuelle maniérée accompagne ses répliques aussi bien que la Lumière accompagne les paladins.

Ses longs cheveux blonds cascadent sur ses épaules et seul un  bandeau empêche ces derniers de lui ajouter une part de mystère supplémentaire en lui dissimulant la moitié d’un visage aux traits fins, presque féminins. Un fin bouc a élu domicile sous ses lèvres et passe le plus clair de son temps à se faire tripatouiller lorsque son propriétaire est en pleine réflexion.

Les vêtements d’Aszalée sont pour le moins…surprenants, étant composés d’écorce et d’autres éléments végétaux tressés par les arcanes. Pratique pour protéger des coups durs en assurant un minimum de mobilité, la question du confort est laissée à l’entière  discrétion de son porteur…. Oui, ça gratte.

Très agréable lors de la plupart des discussions, il peut avoir un sens de la répartie aussi acéré qu’une feuille d’arbre (et vous ne voulez pas savoir à quel point une feuille d’arbre est acérée) et n’hésite pas à dire franchement ce qu’il pense… la plupart du temps

Profession et savoir-faire

En tant que botaniste, Aszalée tire ses pouvoirs des forces de la nature qu’il manipule en usant des énergies arcaniques. Capable de lancer quelques sorts de natures druidiques, telle la récupération c’est principalement par l’invocation de plantes qu’il se débrouille en combat.

Capable de faire germer une graine à grande vitesse en lui insufflant de la magie arcanique, il a pour habitude de laisser le sale travail à ses herbacées, les manipulations magiques leur donnant malheureusement une espérance de vie extrêmement réduite.

Un tréant pourra ainsi protéger son maître ou un de ses camarades d’une attaque avant de se flétrir alors que les flagellants se prédestinent plus à un rôle offensifs de par leurs épines.

Bien entendu, il dispose également de solides connaissances en herboristerie et n'est pas à plaindre en alchimie.

Style de combats et techniques:

Le style de combat d'Aszalée provient de deux sources différentes. La première fait appel aux différentes créatures végétales qu'il fait germer à partir des graines qu'il transporte avec lui, l'autre usant des éléments végétaux à sa disposition comme autant d'armes empoisonnées potentiellement mortelles.

Invocation de tréant : Joignant les énergies de la nature à celles moins naturelles des arcanes, Aszalée fait germer un tréant aux pies d'un de ses alliés. Ce gardien végétal protégera de son corps couvert d'écorce celui qui lui échoit mais sa croissance rapide n'est qu'un préambule à une mort toute aussi expéditive de par l'altération subie par la magie arcanique.

Invocation de flagellant vénéneux : Les vrilles qui tortillent autour de cette invocation sont aussi toxiques que ce qu'on pourrait s'attendre à trouver au fond d'un laboratoire réprouvé. Lorsqu'elles s'enroulent autour d'une cible, les épines inoculent leur poison dans celle-ci, affaiblissant les capacités physiques de la cible.

Invocation de flagellant solaire : Le flagellant solaire fait partie des nombreuses expériences menées sur la flore de l'Outreterre dans la Botanica. Infusée d'énergie solaire, cette plante n'a d'autre destin que de relâcher le plus de lueur possible, celle-ci galvanisant ses alliés par ses rayons.

Graines diverses et variées : Aszalée garde à portée bien d'autres types de graines. Bien que leurs effets ne soient pas toujours répertoriés, on notera que le botaniste évite de les manipuler sans porter ses gants.

Background

Travaillant comme paysagiste depuis son plus jeune âge, il eut droit à un semblant d’initiation à la magie druidique, lui permettant de restaurer les dégâts dont souffraient les bois de Quel’thalas.
Lors de la seconde guerre, il s’efforça avec ses confrères de limiter les pertes forestières dues aux attaques de la Horde en Quel’thalas, ne prenant part à aucun combat.

Il n’oublia jamais le jour où le Fléau envahit Quel’thalas. Alors qu’il aidait un des majestueux arbres du bois des chants éternels à récupérer ses branches, une odeur écœurante lui traversa soudain les narines, bientôt suivie d’un vacarme assourdissant. C’est à l’abri des arbres qu’il les vit. Des régiments d’abominations et autres créatures sans noms, plus horribles les unes que les autres, véhiculant cette odeur de charogne et massacrant sans vergogne la végétation qui faisait la fierté de ces forêts.
Pris de panique, il pensa furtivement à ses camarades censés travailler plus en avant et qui n’allaient certainement pas tarder à tomber nez à nez avec ces monstres. Apeuré, il comprit qu’il n’aurait pas le temps de les prévenir et s’enfonça plus profondément dans les bois, priant que cet ost funèbre poursuive sa route sans se soucier de lui.
Ce n’est qu’après quelques jours qu’il osa revenir à Quel’thalas. Tout n’était que mort et désolation, l’armée de morts-vivants n’avait laissé que des ruines derrière elle. C’est presque sans émotion qu’il apprit la mort du générale des forestiers Coursevent et celle d’Anasterian Haut-soleil. Une seule question le taraudait : cela aurait-il changé quelque chose s’il avait essayé de prévenir la cité ?

Lorsque Kael’thas revint vers son peuple et lui offrit le salut vers l’Outreterre, il le suivit sans hésiter. Il n’avait plus rien à faire à Quel’thalas et, qui sait, peut-être pourrait-il y trouver un moyen de se pardonner la lâcheté dont il avait fait preuve ce funeste jour ?
Après la prise du Donjon de la tempête, il se porta volontaire pour étudier les spécimens de la Botanica, songeant que c’est là qu’il serait le plus utile.
Sous la tutelle du grand botaniste Freywin, lui et d’autres solfuries découvrirent de nouvelles sources de pouvoirs et un moyen bien plus efficace de manipuler les forces naturelles, ces découvertes rendues possibles par les  énergies naaru qui circulaient librement en ces lieux.
Ayant découvert un nouveau foyer au sein de la Botanica, c’est la mort dans l’âme qu’il accepta de partir à Terrokar avec d’autres chercheurs afin d’étudier la flore de cette forêt, même si un prétexte pour s’éloigner quelque peu des satyres arrivés récemment n’était pas pour lui déplaire.

Ce jour-là, il était resté en arrière pour récolter un dernier spécimen alors que ses collègues étaient déjà rentrés à la Halte Aile-de-feu. Il se relevait, prenant appui contre un arbre lorsqu’il ressentit une vague de mana gigantesque traverser la forêt. Affolé, il se dirigea vers la Halte…pour n’y trouver que des décombres.
Privé de moyen de locomotion et devant se faire des plus discrets, il se mêla momentanément à un groupe d’elfes de sang qui disaient faire partie de la Horde. C’est ainsi qu’il apprit que Kael’thas était considéré comme un traître pour avoir abandonné son peuple et que les Solfuries devaient être éliminé à vue.
N’en croyant pas ses oreilles, il s’enfuit le soir même et passa un temps relativement long à tenter de rejoindre le donjon de la tempête. Quand il y arriva enfin, il comprit.

Il n’eut pas besoin d’arpenter les couloirs saccagés de la Botanica, d’effleurer les corps sans vie de ses anciens camarades et de marcher sur le verre qui protégeait autrefois les spécimens étudiés pour réaliser que l’ensemble du Donjon de la tempête et Kael’thas lui-même avaient été annihilés.
N’étant plus sûr de rien, il se laissa entraîner par les événements et se retrouva bientôt à repousser les forces du Soleil-Brisé à Quel’danas. Combattant désormais plus par peur de ses maîtres que par réelles convictions, il fut laissé pour mort lors de l’assaut sur la Terrasse des magistères et décida de se faire oublier quelque peu.

Faisant profil bas, il regagna Lune-d’Argent aux côtés d’autres Solfuries et trouva momentanément à travailler chez Camberon, maître des alchimistes de la ville.
Hanté par le fait de ne pas avoir pu protéger ceux qui comptaient pour lui, son travail s’en fit vite ressentir et l’animosité de Camberon envers lui ne fit que grandir au fil du temps.
Il observa d’un œil discret la guerre contre le Fléau et la lutte contre le Destructeur, préférant s’enfuir dans son travail. Néanmoins, les récentes actions du seigneur-régent ranimèrent quelque chose en lui et il se porta volontaire pour accompagner ce dernier sur l’île du Roi-tonnerre afin d’étudier la flore qui la recouvrait et tenter d’en retirer quelque chose. Son expédition fut malheureusement de courte durée : rescapé d’une embuscade du concordat argenté à laquelle il échappa grâce aux secours de saccage-soleil, il fut rapatrié à Lune-d’Argent suite à une sévère blessure.
Néanmoins, cette dernière aventure, loin de l’avoir apeuré, l’avait galvanisé…contemplant une nouvelle potion ratée, il décida de s’éclipser avant le retour de Camberon, laissant derrière-lui cette misérable existence pour se battre à nouveau pour les siens.


Ce qu'on dit de lui :

Camberon, maitre des alchimistes de Lune-d’Argent : Plutôt doué, quand il le veut… s’il pouvait le vouloir plus souvent, ça m’arrangerait.

Serwyn Frappe-sang, ancien Solfurie : Je n’aurais jamais cru qu’une plante était capable de faire ça à un nain…

Finiel, Sylvegarde de la Botanica : Dans l’intimité, il est encore plus brillant.

Grand botaniste Freywin : Un élément prometteur…quelqu’un a vu les spécimens de la Foudreflèche ?

Vaszreath : Qui veut aller loin ménage sa monture.

Galerie







avatar
Aszalée
Ouvrier
Ouvrier

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 04/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum