Veloce Visrin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Veloce Visrin

Message  Veloce le Ven 18 Avr 2014 - 18:33

Informations techniques

Prénom : Veloce
Nom : Visrin
Surnom : V, Vel', "Sergent Suicide"
Raison du surnom : Pour les premiers, ça raccourcis son nom. Le second à cause de son attitude cavalière face à sa propre mortalité.
Race : Demi-elfe
Age : 29 ans
Spécialité : Survivre
Alignement : Loyal - Neutre

Caractéristiques physiques :

Taille : 192cm
Corpulence : élancée et athlétique
Couleur de peau : Pale
Couleur de cheveux : Décoloré
Couleur des yeux : vairons (œil droit bleu et œil gauche vert)
Vision (port de lunette) : S'est dégradée au point d'avoir besoin constamment de lunettes.
Gaucher ou droitier : Ambidextre
État de santé (problème passé, présent ou à venir) : Ancien problème cardiaque résolus. Elle a conservée la cicatrice en souvenir de l'opération qu'elle à subit.

Description

Description du personnage.

De sa peau blafarde à ses cheveux décolorés, Veloce donne une étrange sensation d’être « fragile », physiquement parlant. C’est en croisant son regard, vairons, que l’on peut déceler un Feu intérieur animé, vivace, la nourrissant de l’intérieur alors qu’elle reste froide mais cordiale à l’extérieur.
De plus son typé « humaine »  ne l’aide pas vraiment à s’affirmer.
Elle est clairement typé demi-elfe, et s’approchant plus de l’humaine que de l’elfe avec sa mâchoire un peu plus carré, sa taille un peu plus grande, ses oreilles bien plus petite… Pleins de petits détails que l’observateur des premières heures remarqueras et ne s’empêcheras de juger, généralement.

Cela n’aide pas vraiment sa façon d’agir.

Sans être renfermée, elle est discrète et silencieuse, réussissant l’exploit d’être « absente » au milieu d’une foule.  Si vous ne la regarder par directement vous ne saurez probablement pas qu’elle est là, avançant juste à côté de vous, respirant peut-être fortement ou buvant cette mixture qu’elle appelle un « médicament » de sa bouteille.
Et cette façon d’être se présente tout le temps.
Elle évite soigneusement les autres, non pas par crainte mais simplement par habitude, évitant les confrontations ou autres problèmes devant la forcer à sortir les griffes, chose qui finit toujours par lui retomber dessus.

Profession et savoir-faire.
Self-defense et connaissances sur quelques plantes curatives, survivre.

Background

« Née dans une cité humaine. » Il s’agit des seuls mots sur son passé que les Pérégrins ont réussi à obtenir de la jeune Veloce la première fois qu’elle fut aperçut, trébuchante et couverte de sang – sans être le sien – dans les forêts proche de Lune-Argent. Elle était déjà adolescente à ce moment-là et pourtant nul ne comprenait comment elle avait fait pour survivre seule si elle venait du Sud, des terres humaines ravagés tant par la guerre que par le Fléau.
Elle restait tout simplement silencieuse.
Parlant Thalassien sans une once d’hésitation à la sélection de ses mots ou de fausse note dans son accent, et étant ce qu’elle est les pérégrins ayant trouvé la jeune demi-elfe purent, avec beaucoup de trou, commencer à établir un tableau de ce que fut la vie de la jeune adolescente. Ils estimaient qu’elle fut le résultat d’une relation contre nature entre haut elfe et humain, que sa vie fut interrompu par le Fléau et que son parent elfe, quel qu’il fut, dut la protéger jusqu’à sa mort avant de l’envoyer en Quel’thalas, sachant qu’elle serait protéger, ou espérant qu’elle serait protéger.

Jamais Veloce ne contredit cette histoire. Ou ne l’affirma.

Avec le temps ce conte devint la vérité sur les origines de la jeune femme, qui garda son nom humain malgré les conseils, et remarques, des gardes l’ayant recueilli. Elle s’établit à Brise-Clémente, redevenant à peu près vivable après le tragique de l’avancé du Fléau.
Et ainsi s’établis un rythme de vie étrange mais bénéfique.
Elle s’était installée mais nullement fait acceptée. A l’exception des quelques gardes l’ayant recueillis, il était rare qu’elle puisse entrer dans une conversation sociale sans que ses origines, sa conception, ou sa nature même ne soit remise en question, insulté ou carrément rejeter de la vulgaire façon qu’il soit.
Sans toutefois créer plus de réactions de la jeune femme qu’un regard las et un départ lent.
Quand il fut évident que les mots ne suffirent plus pour l’atteindre, les menaces devinrent presque physiques. Jamais elle ne fut battue mais ses quelques possessions se retrouvaient souvent détruites, les quelques jardins dont elle s’occupait se retrouvaient mystérieusement détruit ou impossible à réutiliser.

Et elle acceptait ce traitement. Sans un mot. Rentrant chez elle le soir avant d’entreprendre une nouvelle journée.

Ce calme apparent suffit rapidement à convaincre les pérégrins qu’elle ne « risquait rien ». Ils ne pouvaient rien faire contre les attaques mais au moins savaient-ils qu’elle ne comptait pas riposter à chaque remarque.
Et ainsi les années passèrent.
Son isolation, forcée et volontaire, lui permirent d’adopté une attitude d’observatrice au sein d’un monde dont les changements étaient difficiles. Elle observa alors les changements que son nouveau foyer supportait, acceptait, ou subissait.
Elle observa l’agitation que provoqua la réouverture de la Porte des Ténèbres, se gardant bien de proposer une aide qu’on n’accepterait pas.
Elle observa la colère grandissante du peuple elfe avec la réapparition d’Arthas, le Roi Liche, ainsi que les préparations de guerres.

Elle observa le Cataclysme en silence, sans prier ou demander une quelconque Rédemption, se contentant d’observer l’horizon rougeoyant du sang des vaincus dans cette guerre contre la Nature elle-même.

Et pendant ces observations, ce silence, elle apprit à survivre, seule. Elle apprit à aider les autres à survivre.
De quelques façons que ce soit.
Que ce soit en déposant un remède devant la porte d’une famille dont elle savait l’enfant malade. Que ce soit d’aider les Pérégrins à tendre des embuscades aux trolls des régions en servant d’appât « accidentel ». Que ce soit en apportant souvent des repas aux gardes en factions, sans dire un mot, se contentant de hausser les épaules et de laisser ces derniers soumettre leur propre théorie quant à « qui » aurait pu demander au demi-elfe de leur apporter à manger.
Quel que fut sa manière de faire, elle entreprit d’aider ce peuple l’ayant aidée quand elle en avait besoin, s’assurant cependant de toujours rester à distance, comme si la reconnaissance ne l’intéressait pas plus que cela.

Et seulement dans la quiétude de sa demeure, dans l’intimité de son domicile, qu’elle s’autorise alors un demi sourire de satisfaction après chaque actions.

Ce qu'on dit de lui/elle :
- Mageline : "Vaillante femme au cœur tendre et une âme de guerrière. A la fois mi-Ange, mi-Démon."
- Iluzia : *A cause d'un sévère rougissement, Iluzia semble incapable de répondre.*

Equipements

La grande force de la demi-elfe, devenue un véritable Bouclier pour le reste de ses compagnons, ne viens pas de son entraînement intense ou même de sa force grandissante chaque jour. Si cela était aussi simple elle se remarquerait à peine au milieu de tous les autres êtres d'exception de son Ordre.
Ce qui fait sa grande force est en fait son incroyable désir de "protection".
Première sur le champ de bataille, dernière à se dérober. Bouclier lever plus souvent que l'épée, armure plus souvent réparée que sa lame n'est affutée. Un corps en champ de bataille et pourtant aucune cicatrices ne se trouve sur son dos.
Elle affronte de face l'ensemble des ennemis osant lever l'arme vers le siens et le fait avec un sourire insolent sur les lèvres et une assurance proche du masochisme.

Et pour l'aider dans sa quête personnelle de protéger chaque membre de l'Ordre d'attaque elle est soutenue par un arsenal relativement impressionnant.


- Armure "Black Knight"
Il s'agit là de l'armure la plus lourde que puisse actuellement portée la demi-elfe. Avec cet équipement elle n'est plus une "femme en armure", elle deviens un véritable colosse d'acier et d’inflexibilité.
reforgée entièrement en obsidium, l'armure estune ode à la résistance et à la protection. En portant cette armure, Veloce perd énormément en mobilité et en vitesse mais deviens un "roc". Inflexible et pratiquement inamovible. Cette armure se complète parfaitement avec son bouclier, lui-même en obsidium, augmentant plus encore son potentiel défensif.
Complétant cette image de protection se trouve, généralement, une masse d'arme ou une épée courte pour lui donner un potentiel offensif.

- "Lionheart"
Plus qu'une épée, cette arme est un énorme morceau d'obsidium, forgée pour ressembler à une épée. Lourde, massive, implacable, la manipulation d'une telle arme ne se fait pas facilement, même avec l'entraînement constant de la demi-elfe. Elle préfère l'utiliser quand elle se trouve sur Brok, son kodo de guerre, pour pouvoir profiter pleinement de l'allonge apportée par cette lame.
Mais à pieds, son style deviens agressif.

- Lame d'Alchimie
A la fois son secret et sa fierté, cette lame longue, légère en main et "souple" en mouvement est un véritable régal quand la demi-elfe peut enfin l'utiliser. Faite d'un mélange de mithril et d'arcanite, cette lame est gorgée de magie alchimique et semble être utilisé dans un style de combat très particulier.

- MG-42
Ou "Mitrailleuse gobeline, modèle 42" fut une prise de guerre lors des combats de Menlo. Assez lourde et devant être utilisé sur un trépieds, la grande taille, et force, de la demi-elfe lui permet souvent de l'utiliser même debout. Et malgré la précision... Aléatoire de l'arme, elle permet surtout de tenir une position.

Style de combats


"Kodo !"
C'est le style "de base" de la demi-elfe. Son armure lourde, son bouclier lourd, sa masse... Et elle fonce dans le tas d'ennemis avec la lourdeur d'un kodo, les pics de son bouclier ou masse servant de "corne" pour empaler ses ennemis. Elle favorise grandement la défense dans ce style, usant de charge lourde et de son poids supérieur pour gagner l'avantage face à l'ennemi.
Un peu rigide malgré tout, elle ne peut faire de grands coups d'éclats.

"Fierté de la Lionne"
Il est rare qu'elle utilise cette "forme" de combat car cela lui demande de laisser tomber son bouclier pour prendre sa Lionheart. Mais quand elle le fait son style deviens... Agressif. La longueur de l'arme, celle de son corps et sa position au centre des troupes ennemis la fait devenir une vraie faucheuse. Néanmoins, elle n'oublie pas la protection de ses alliés, semblant augmenter son agressivité face à l'ennemi pour que ces derniers la cible elle et oublie ses alliés.

"Danse Alchimique"
A ce jour, Veloce n'a jamais utiliser ce style en situation réel.

_________________
"Do not underestimate the Pride of a Lion... When it's protecting it's own." - Veloce Visrin

"Magic... Magic is everywhere. Stay silent. Open your ears. And maybe you'll be able to hear It's whisper..." - Shaona Dawnslayer
avatar
Veloce
Noble
Noble

Nombre de messages : 587
Date d'inscription : 20/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum