[Rébellion] Les Lynx Thalassiens

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Rébellion] Les Lynx Thalassiens

Message  Atia le Dim 5 Jan 2014 - 23:22

Le protodrake solitaire
3 janvier - après-midi

Cause : Un protodrake isolé a lancé une soudaine attaque sur une petite ferme crachant ses flammes sur la bâtisse et brûlant les civils tentant de fuir. J’ai ordonné sans attendre une attaque pour défendre la ferme.

Déroulement: Véloce et moi avons déplacé notre baliste sur un promontoire tandis qu’Arandor vint nous couvrir de ses sorts. Pendant ce temps, Valenia sur son faucon-dragon devait attirer la créature vers nous pour qu’on l’embroche d’un trait. Un combat aérien brutal a débuté, le protodrake monté par une orque gueule de dragons se montra particulièrement opiniâtre, mais blessé dans son orgueil par l’agile faucon-dragon sa monture se mit a poursuivre d’elle-même Valenia malgré les tentatives de l’orque qui tentait de le réprimer, se doutant bien du piège. La baliste fit son office blessant gravement la créature autant que les sorts de nos arcanistes, Kri'thias et Arandor qui brisèrent le monstre qui s’écrasa ont nos pieds. L’orque tenta alors un combat bien vain, complètement encerclé, mais elle finit dévorée par le faucon-dragon.

Résultat : L’orque et son protodrake furent rapidement abattus sans perte significative de notre coté. Arandor fut légèrement brûlé, mais rien de très grave. Cependant, la ferme a été entièrement détruite et ses habitants exterminés, hommes, femmes, enfants. On pense à une vengeance aveugle et isolée, mais cela nous rappelle les horreurs dont nos ennemis sont capables.

Bilan :
Ennemis : Une gueule de dragon et son protodrake
Fils & alliés: 1 blessé, une dizaine de civils tués.

Légat Atia Silverswell



La chute de Garthog
3 janvier - nuit

Cause : Après de nombreuses opérations pour récupérer les souvenirs de Garthog afin de permettre a Zystra de faire son rituel, celui-ci s’accomplit, mais d’une façon que nous n’attendions pas. Garrosh lança une violente contre-attaque sur Tranchecolline pour tenter de briser le siège. Zystra parvint via son sort à convaincre Garthog de se joindre à la bataille. La nouvelle était terrible, mais ne semblait en aucun cas inquiéter la trollesse.

Déroulement: Je fis armer sans attendre les fils de nos armes les plus terribles, des grenades d’Eleona, des bombes de mana de Falrhen et mes pots de feu liquide vinrent garnirent notre arsenal. Nous n’avons pas perdu plus de temps pour rejoindre la bataille qui s'annonçait décisive, nous efforçant de rester discrets afin de prendre l’ennemi à revers. Sur place, c’était un chaos infernal, des orcs entouraient la ville, la bataille semblait durer depuis un moment et l’attaque initiale avait échoué poussant l’adversaire à tenter un encerclement et une attrition de la ville. C’était depuis une hauteur qu’il avait placé son artillerie, son principal atout qui frappait la ville en restant hors de portée.

Ce fut cet objectif que je désignais en priorité et je donnai mes instructions à la troupe pour l’attaque à venir. Nous nous sommes ensuite discrètement rapprochés restant montés pour un assaut rapide et brutal. Valenia donna le premier coup larguant une bombe de mana tactique depuis le ciel écrasant une partie de l’artillerie et vaporisant une partie des troupes. Nous avons chargé l’instant d’après lançant une série de grenades, de fioles de feu liquide, de sorts de zone pour couvrir notre charge et ouvrir les rangs ennemis. La charge initiale désorganisa complètement l’ennemi pris au dépourvu et massacré sans mal. Nous avons commencé a détruire les armes restantes, mais l’ennemi reprenait déjà du poil de la bête et commença a nous encercler, nous engluer dans une masse verte que nous avions de plus en plus de mal a contenir. Chacun fit son devoir et plus encore, Valenia depuis les airs chassa les wyvernes, Arandor et Krithias brisèrent des escadrons d’ennemi de leur magie combiné, Véloce tint la ligne avec une détermination sans faille, Arevas et Ciolas déchaînaient leur sort de lumières autant que leurs lames contre l’ennemi, Eleona et Falrhen redoublaient d’ingéniosité alternant ingénierie et escrime, Cenaya et moi faisions danser nos lames face à l’adversaire.

Malheureusement, la situation devenait de plus en plus désespérée, nous tentions de nous replier et de nous rassembler en une ligne compacte quand, enfin libérés de l’artillerie, les rebelles firent une violente sortie qui balaya les restes de l’ennemi qui céda du terrain de minutes en minutes. Des soigneurs vinrent s’occuper de nos blessés et les valides attaquèrent l’ennemi pour soutenir l’assaut. Mais tandis que nos ennemis se replièrent, la Sept fit enfin son apparition dans une charge féroce à dos de kodos et de worgs. C’est sans attendre que nous les avons engagés en combat bien décidé à en finir avec cette compagnie. Ployant sous le poids du nombre, la cavalerie de la 7 céda et c’est alors que, sur l’honneur, Garthog arriva et nous provoqua en combat singulier, la Sept et les Fils, les uns contre les autres dans une petite plaine entre marais et canyon. Nous avons accepté le duel et nous sommes rendus sur place.

Il y avait là Garthog et quatre de ses meilleurs hommes, des combattants robustes contre 9 des nôtres encore en état de se battre bien qu’épuisés. J’avançais vers le chef de nos adversaires et nous avons échangé quelques mots. Je tentais de le convaincre de renoncer a cette folie, mais il refusa, il ne pouvait rompre son serment sans entacher son honneur. Il était inéluctablement enchaîné par son serment, peu importait ses opinions. C’est ainsi que le combat ne pouvait être évité. La 7 frappa la première et notre ligne encaissa le choc autant que possible Véloce et Arevas engagèrent Garthog selon mes instructions tandis Ciolas et Falrhen engagèrent deux orcs à ses côtés. Eleona, Cenaya et Arandor s’attaquaient au chaman tandis que je m’occupais d’un archer et que Valenia nous soutenait tour à tour de ses flèches. L’affrontement était éprouvant et les nôtres tombaient les uns après les autres tout comme l’ennemi si bien qu’après un échange d’une extrême violence Garthog fut seul contre les derniers valides de notre troupe. Il s’acharna continuant à faire couler notre sang avec détermination, mais voyant la fin proche il préféra se pourfendre de sa propre lame que de tomber sous les nôtres et ainsi fut la fin de la septième. Épuisés, mais enfin vainqueur nous avons fait les premiers soins aux nôtres gisant au sol puis nous nous sommes replié sur Tranchecolline.

Résultat : L’armée loyaliste a été repoussée du siège de Tranchecolline avec des pertes lourdes en homme et en matériel, la sept a été anéantie et son chef éliminé.

Bilan :
Ennemis : Pour les loyalistes: Lourde perte. Pour la Sept : Garthog, quatre officiers, cinq chevaucheurs.
Fils & alliés: Pour les défenseurs : Perte moyenne. Pour les Fils : 7 blessés dont 3 graves.

Légat Atia Silverswell




Le sauvetage des réfugiés
5 janvier

Cause : Une trollesse a demandé de l'aide au fils car des méchants orcs attaquaient des civils tentant de se réfugier à Tranchecolline.

Déroulement: La petite troupe des fils a foncé vite vite vers les marais en suivant la trollesse et la on a vu une femme orc se faire tuer par des cavaliers alors que d'autre essayait de fuir. En voyant ce spectacle trop horrible, j'ai chargé et le reste de la troupe a suivi. Les méchants étaient nombreux, mais on était très en colère et décidé a punir ces méchants ! Le combat, il était indécis, car les autres commençaient à se faire blesser, mais les trolls sont venus nous aider après avoir mis les civils en sécurités. Avec l'air des trolls et notre colère, les orcs ont tous été tué.

Résultat : Les méchants orcs sont tous mort et la majorité des civils a été sauvé.

Bilan :
Ennemis : une dizaine de tué
Fils & alliés: quelques civils tués, deux blessés pas trop graves chez nous.

Demoiselle Sybile Cwes Wyloir

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4544
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rébellion] Les Lynx Thalassiens

Message  Veloce le Dim 12 Jan 2014 - 16:55

Enquête sur les attaques de caravane
8 janvier

Cause : depuis quelques jours déjà, les éclaireurs de la rébellion avaient trouver les restes de caravanes de livraisons. Ces dernières s'étant faite attaqués et dévorés sans laisser, cependant, la moindre trace. Notre Ordre fut demander d'enquêter sur cela.

Déroulement : Mené par le Lieutenant Arévas Summerbreeze, un petit groupe de l'Ordre composé de Sybile, Minae, Cenaya, Elrodan, Opaline - une nouvelle recrue, et Veloce, se dirigera vers le dernier lieu d'attaque connus : une caravane se trouvant non loin de Tranchecolline, sur le chemin des Tarides.

Le trajet jusqu’à la cible se fit sans soucis. Cependant nous avions sous-estimé le carnage qui nous attendait sur place. Du sang, des corps à moitié dévorés, ou déchiqueter, des organes et une forte odeur de mort et de décomposition accentué par le soleil ardent de Durotar.
Aussitôt arriver nous nous sommes séparés, tout en restant en groupe de deux au moins, afin de chercher des preuves. Preuves difficile à trouver je tiens à le signaler compte tenu du peu d'indices laisser derrière par les attaquants.
D'après les premières remarques de Cenaya et Minae, les cadavres semblaient avoir été dévorés par des créatures ne ressemblant pas à la faune locale. Pire encore, ces créatures n'avaient laisser ni empreintes, ni traces... Rien du tout. Nous laissant rapidement pantois.

Mais la chance était avec nous.

Un morceau d'objet brillant se mit à se refléter sur mes lunettes. Au début je n'y ait pas pris attention, pensant à un simple morceau de métal se réfléchissant. Mais la couleur du reflet attira mon attention. Cela ne ressemblait pas à la couleur d'un métal habituellement utilisé par les caravanes. Alors je me suis décidée à aller voir de plus près.
La découverte fut choquante.
Ce qui avait attirer mon regard était un morceau d'ambre. Avec cette preuve en main tout devenait beaucoup plus claire. De nombreuses rumeurs circulaient comme quoi les Mantides avaient rejoint Garrosh et ses forces pour le soutenir. Mais jusqu'à aujourd'hui ce n'était que ça, des rumeurs. Mais avec un morceau d'ambre au milieu de la nature cela ne laissait plus planer aucun doute. Cela expliquait même l'état des corps, sûrement dévorés par l'Essaim, encore jeune, pour les nourrir.

Alors que je présentait cette preuve et mes théories au Lieutenant et au reste de l'Ordre un bourdonnement puissant se fit rapidement entendre (note : puissant pour mes compagnons. Je n'ai, moi, entendis qu'un vrombissement un peu sourd). Ce bruit était caractéristique de l'Essaim mantide se déplaçant.
Alors notre groupe se déplaça rapidement pour se cacher.
Malheureusement, Sybile ne put parvenir au point de cachette où se trouvait les autres et mon rôle étant d'être en première ligne je ne pouvais laisser l'une de nos soigneuses seule alors que les ennemis approchaient. Renvoyant ceux rester derrière rejoindre le reste de l'Ordre, Sybile et moi-même nous sommes cachées sous les débris de la caravane détruite. Et juste à temps car l'Essaim passait juste au dessus de nous, un petit groupe se détacha pour venir se poser au sol me donnant l'occasion de voir de quoi il s'agissait.

Des ouvriers mantides et une dizaine de jeunes kuchongs. Mauvaise combinaison.

Malheureusement, les kuchongs se sont posés près de la cachette de Sybile, commençant à dévorer les restes des corps au sol, alors que les ouvriers se sont posés près de ma position. Et c'est alors que nous avons décider de passer à l'attaque. Sortant de ma cachette, je me suis mise à attirée l'attention de pratiquement l'ensemble des ouvriers, permettant ainsi aux troupes d'attaquer les ouvriers en sécurité. Cependant, faisant cela, je n'ai pas put m’occupée de défendre Sybile face à la dizaine de kuchong, et malgré ses aptitudes exceptionnelle avec la Lumière, lui permettant de diviser par deux le nombre de kuchong initial, elle se fit rapidement débordée et arrachée un morceau d'armure, et de chair, sur son flanc. Heureusement, le reste de nos compagnons sont arrivés à temps pour éliminez les kuchongs et permettre ainsi d'éviter à Sybile de graves blessures.
De part leurs nature, les ouvriers subirent rapidement le même sort.

Au final, nous avions trouver ce pour quoi nous étions venu : le "qui" attaquait nos caravanes et nous avions aussi le "pourquoi". Il s'agissait moins d'une tentative pour déstabiliser la rébellion qu'offrir de quoi manger aux jeunes kuchong. Même si généralement seul trois kuchongs sur dix parviennent à atteindre l'âge adulte et leur taille gargantuesque, cela faisait beaucoup trop. L'élimination de ces jeunes étaient nécessaires.
Nous sommes rapidement rentrés à Tranchecolline, prévenant les rebelles de ce qu'il se passait avant de nous préparer à notre prochaine chasse aux mantides.

Bilan :
Une vingtaine d'ennemis tués.
Fils : une blessée.


Soldat Veloce Visrin

Chasse aux mantides
10 janvier - nuit

Cause : Suite à la mission d'enquête du 8 janvier et à nos découverte nous avons décider qu'il était temps de passer à l'attaque au lieu de simplement subir.

Déroulement : Compte tenu de nos récentes découvertes, nous savions que les mantides allaient revenir vers des caravanes déjà attaqués pour nourrir leur petits kuchongs. Afin d'éviter de se retrouver face à une armée de kuchongs cuirassés et dangereux. Mieux valait les exterminer rapidement, chose à laquelle nous sommes définitivement doués.
Mené, cette fois ci, par la Légat Atia Silverswell et le Lieutenant Arévas Summerbreeze, notre ordre, composé de Elrodan - s'améliorant de missions en missions, Farona - la soeur de notre magistère Krithias Deuillesang et soigneuse compétente, Valénia, Cenaya, Kimyha, Eléonà et Veloce - moi-même.

Notre groupe prêt, nous ne nous sommes pas attardés et nous sommes immédiatement dirigés vers les Tarides, vers le lieu de la dernière attaque de caravanes - il est d'ailleurs dommage que notre stratégie de chasse soit autant relié aux massacres qu'accomplissent les mantides.
Une fois arrivés nous étions déjà mieux préparés au carnage déjà vu, mais cela restait... Choquant. Néanmoins Eléonà, notre explogénieur, décida qu'il était temp de donner à manger aux kuchong quelque chose "d'épicés" : des bombes cachés dans les restes des corps pour exploser pendant que les insectes mangeront, réduisant vite leur nombre.
Pendant qu'elle préparait le piège, nous nous sommes mis a couvert dans des broussailles en nous recouvrant de sève et terre pour camoufler notre odeur. Attendant nos ennemis et attendant, surtout, qu'ils activent le piège.

Nous n'avons pas été déçus.

Comme la dernière fois, l'Essaim passa au dessus de notre tête alors qu'un petit groupe se sépara : ouvriers et kuchongs attérissant. Les kuchong pour manger et les ouvriers pour s'occupé d'eux. Dès que les kuchong se sont approchés des corps restés au sol Eléonà activa son piège explosifs pendant que les autres membres de l'équipe capable d'attaquer à distance firent pleuvoir le feu, la magie, la Lumière et l'acier sur les ouvrier mantides.
Notre première attaque fut pratiquement décisive.
Les kuchong furent vaporisés par le souffle de l'explosion tandis qu'un tiers des effectifs des ouvriers se sont fait décimés. Mais il restait autant d'ouvriers que de membre de l'ordre alors je prit la décision de sortir de mon couvert, inutile depuis l'attaque, pour me placer sur le chemin entre mantides et mes camarades, les incitant à venir m'attaquer, chose qu'ils firent.
Le combat se déroula sans peine, seul quelques écorchures furent à déplorés suite à l'attaque des ouvriers.

Mais cela ne faisait que commencer.

Un vrombissement sourd se fit rapidement entendre alors qu'une énorme masse se dirigea vers nous. Un bruit que je trouvais familier et ce pour une raison : le mantide venant de s'approché était un des Parangon Klaxxi. Sa présence, et ses paroles, donnèrent finalement raison aux rumeurs : oui les Mantides, et plus encore les Parangons, étaient venus aider Garrosh. Mais il nous manquait le pourquoi, ce que ce Parangon n'hésita pas à nous donner.
Ils venaient simplement défendre le réveil de Yshaarj, un des Dieu Ancien.
D'après les informations qu'il nous avait donner, Yshaarj allait renaître en se servant de Garrosh comme réceptacle pour ce faire. Beaucoup de problème en perspective si jamais Garrosh, ou était-ce Yshaarj, parvenait à ses fins. Cela dépassait une simple "guerre civile".

Néanmoins je digresse.

Le Parangon resta égal à lui-même, assuré de sa supériorité et de la réussite du plan de résurrection d'Yshaarj qu'il ne prit même pas la peine de nous affronter en personnes. Il préféra envoyer sa garde : 15 mantides. Des soldats, armés et dangereux.
C'est à ce moment là que je pris une décision.
De toute nos troupes, seul trois pourraient contenir les assauts de soldats mantides, et je ne compte pas nos deux soigneurs. De ce fait la situation était dangereuse, très dangereuse et en tant qu'unité de première ligne il était de mon devoir, et rôle, de contenir le maximum de troupe ennemis pour alléger la charge de mes camarades le temps qu'ils éliminent les uns après les autres nos adversaires.
Ainsi je me suis de nouveau remise en première ligne pour attirée à moi le maximum de soldat mantides. Soldats possédant une vigueur et une force sans commune mesure avec celle des ouvriers. Le premier assaut fut durement encaisser, pour beaucoup d'entre nous, mais réussit. Jusqu'à ce que je vois Cenaya aux prises avec trois ennemis, encerclée. Je réussit à attiré deux adversaires de plus au six déjà face à moi avant de me concentrée sur ma défense.
Malheureusement cela ne suffit pas et j'ai le regret de vous annoncer que, quelques minutes après cette défense totale de ma part je fut submergée par l'ennemie et mise hors de combat.

Note : ce qui suit ne sont que les informations récupérés par mes camarades. Je ne l'ai pas vue de mes yeux.

A priori, une fois que je suis tombée la plupart des insectes combattants mes camarades avaient été grandement réduit, laissant le petit groupe m'ayant submergé dans un point fixe permettant au reste des troupes de leur tomber dessus et d'arracher la victoire au prix de plusieurs blessures.
Mais cela semblait surtout plus à voir avec la férocité des mantides que d'une quelconque supériorité martiale.
Néanmoins, mes blessures semblaient grandement importante et ainsi il fut décidés que je sois posée sur le faucon-dragon de Valénia afin d'arriver le plus vite possible à Tranchecolline où le reste des soigneurs se sont occupés de moi.

Bilan :
Ennemis : Une quanrantaine de mantides éliminés
Fils : Une blessée grave, un blessé léger, plusieurs autres blessures superficielles.

Soldat Veloce Visrin

_________________
"Do not underestimate the Pride of a Lion... When it's protecting it's own." - Veloce Visrin

"Magic... Magic is everywhere. Stay silent. Open your ears. And maybe you'll be able to hear It's whisper..." - Shaona Dawnslayer
avatar
Veloce
Noble
Noble

Nombre de messages : 589
Date d'inscription : 20/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rébellion] Les Lynx Thalassiens

Message  Atia le Ven 17 Jan 2014 - 16:06

Affrontement contre une expédition mantide
15 janvier 34

Cause : Un groupe important de mantides a attaqué une ferme orc dans le sud de Durotar pour nourrir ses kunchongs.

Déroulement: Les Fils étaient rassemblés devant leur Qg de Tranchecolline quand une agitation s’est fait entendre au sud de la ville. Nous nous sommes rapidement rendu sur place pour découvrir ce qui se passait et des réfugiés nous annoncèrent que d’immenses insectes volants avaient attaqué des élevages porcins dans des exploitations du sud pour nourrir leurs petits. Le lien avec ce que nous avions déjà vu des attaques mantides était facile à établir, nous nous sommes donc proposé pour affronter ces créatures et libérer les fermes.

Sur place, un cordon de sécurité orc nous stoppa, ils empêchait les gens d’entrer plutôt que de combattre les créatures eux-même. J’expliquai notre situation et il nous laissa passer, cependant il refusa de venir nous aider, visiblement, les orcs courageux ne sont pas de notre côté du rempart. À l'intérieur, les éclaireurs rapportèrent que l’ennemi était divisé en deux groupes de dix kunchongs escortés par quatre ouvriers, au centre, entre les deux groupes, une force de six guerriers les protégeait. Nous avons attaqué avec un groupe de ranger frappant le groupe à l’explosif tuant six kunchongs, à ce moment la commanderie chargea en monture le centre de guerriers et Valena bombarda le dernier groupe depuis les airs ne tuant malheureusement qu’un petit. La contre-attaque fut brutale mais les mantides ayant appris des précédents affrontements préférèrent replier les kunchongs survivant et abandonner des troupes en retrait que de faire les jusqu'au-boutistes et tout perdre. Ainsi bien vite, une partie de la force adverse s’éloigna.

Les dernières forces ployèrent et tentèrent bien de partir aussi mais ils furent éliminées dans le ciel par Valenia.

Résultat : Le résultat est mitigé, bien qu’une partie des ennemis furent tués, la majorité des kunchongs réussirent à se retirer et les porcs furent dévorés. Les fils accusèrent quelques blessés mais les pertes sont plutôt faibles. On peut conclure à un résultat indécis sur cet affrontement avec un léger avantage à l’ennemi.

Bilan :
Ennemis : moins de dix kunchongs éliminés, 5 ouvriers et 6 guerriers.
Fils & alliés: 4 blessés dont 2 graves, pertes orcs légère.


Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4544
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rébellion] Les Lynx Thalassiens

Message  Atia le Mar 21 Jan 2014 - 16:37

Il fallait sauver le soldat Nyar
17 janvier 34

Cause : Une étrange agent interne des services Thalassien nous chargea de retrouver le quatrième fils d’un magister proche du Régent qui avait déjà perdu ses trois autres fils à la guerre sans plus d’explication. Elle nous indiqua un portail qui nous mena à sa dernière position connue, dans un souterrain particulièrement sordide.

Déroulement: Quand nous avons passé ce portail et vu le souterrain nous sommes resté pétrifié devant le spectacle infâme qui s’offrit a nous. Des corps déchiqueté et disposé de façon méthodique un peu partout autour d’un feu de camp. Visiblement l’auteur des meurtres souhaitait faire dans l’artistique de mauvais goût. Nous avons essayé de déterminer où nous étions en fouillant les corps et cherchant des indices. Ce fut vain, mais nous avons alors commencé à entendre des voix dans nos têtes. L’idée de sans-visages proche commença à germer dans mon esprit et je me montrais de plus en plus méfiante.

Nous avons débuté l’exploration de ces souterrains avec une méfiance palpable, prêts à user de notre parchemin de portail à tout instant. Des especes de poche visqueuse pendante du plafond attirèrent notre attention en remuant, nous avons décroché l’une d’elles à la fronde pour découvrir un orc vidé de sa substance à l’intérieur, ces souterrains se nourrissaient de l’âme de prisonniers. Nous avons commencé à craindre un piège tendu par l’agent et la piste des Dieux Anciens était plus que jamais d’actualité. Je gravai une rune de localisation sur une paroi et l’activa avec un cristal de mana puis nous avons repris notre route trouvant sur notre chemin des œufs vides puis un mur de cire nous bloquant la route. Nous avons entrepris de le détruire, mais la créature qui contrôlait ces lieux se défendit.

Il nous affligea de terrible vision, des visions intimes et cauchemardesques, nos pires peurs. Plutôt que de nous brisé cela nous enragea d’autant plus et nous motiva a faire payer a celui derrière tout ça. Il changea alors radicalement de tactique et tenta la confusion en faisant apparaître devant nous nos camarades des fils restés aux camps. Ils nous regardèrent avec un air surpris et leur comportement était très réaliste, se méfiant de nous et nous traitant d’illusions. Dans le doute, je tentai de dialoguer avec eux pour m’assurer s’ils étaient réels ou non, mais Cenaya attaqua sans ordre et stupidement ce qui déclencha le combat. Par chance, l’ennemi, bien que presque aussi fort que nos vrais compagnons, tomba et dévoila la supercherie.

Dans la salle suivante, nous avons vue les mues des créatures qui avaient éclot plus tôt et suivit leurs traces jusqu’à une grande salle où se tenait une trentaine de créatures semblant a un croisement d’orc et de sans-visage avec en face une femme elfe prisonnière et un prêtre elfe de sang visiblement dérangé qui se félicita de notre venue. J’ordonnai aux fils d’attaquer les petites créatures à l’explosif et de faire une charge. Cette action visiblement inattendue eut un effet dévastateur. Les créatures furent massacrées et seule une poignée prit la fuite. Le prêtre s’offusqua, mais se radouci me disant que j’étais celle qu’il attendait, une créature d’essence divine - ce que je le remerciai de me confirmer - et que je serais le sacrifice idéale pour la renaissance de son maître N’zoth le Dieu très ancien. Je refusai son offre et lui proposa que son maître se sacrifie pour moi pour me donner sa divinité, car il etait evident je serais une bien meilleure divinité que son dieu dechu. Le prêtre eux l’audace de refusé et m’attaqua avec sa dague sacrificielle. Il avait mal estimé la distance nous séparant, car je dégainais mon arme et lui tira en pleine tête. Sa mort mit fin à cette mascarade et nous sommes allés libérer l’étrange prêtresse. Elle nous annonça que le prêtre était Nyar, celui que nous devions sauver, et que celui-ci, comme se temple a l’origine dédiée a Y'Shaarj, avait fini par être corrompu par ce Dieu extrêmement puissant qu’est N’zoth, le dieu à l’origine de la folie d’Aile de Mort et peut être d’Azshara et le créateur des Nagas. De retour à Tranchecolline, j’activai la rune de localisation pour découvrir que ce temple était sous Orgrimmar et Azshara laissant présager le pire quant aux expériences menées par Garrosh. Nous devons à présent retrouver les engeances perdues sans perdre de vue nos objectifs contre les loyalistes.

Résultat : À l’issu de ce voyage dans ce temple souterrain nous avons du affronter des mutants d’orc et de sans-visage, mais surtout tuer Nyar devenu fou sous l’influence de N’zoth. Cependant, nous avons libéré une prisonnière, Azuria. Cette prêtresse est connectée à N’zoth d’une façon ou d’une autre et a proposé son aide pour retrouver les engeances ayant réussi a fuir.

Bilan :
Ennemis : 24 mutants détruits, 6 en fuite, Nyar tué
Fils & alliés: quelques blessures légères.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4544
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rébellion] Les Lynx Thalassiens

Message  Arévas le Ven 24 Jan 2014 - 16:44

Test sur une fréquence mantide et mort du Parangon Lixar le Vengeur
22 janvier 34

Cause : Selon ce que nous avions convenu avec elle, Zystra vint nous voir pour nous informer des résultats concernant ses tentatives pour se connecter à une ou plusieurs fréquences mantides en utilisant un cerveau et sa boite crânienne soigneusement récupérer par nos soins. Elle nous expliqua qu'elle avait réussi non seulement à trouver une fréquence stable, mais en plus elle était en mesure de donner des ordres mentaux à des petits groupes de mantides, du moins dans un premier temps. Les mantides ayant cessé leurs attaques sur les caravanes rebelles et s'étant retranchés dans Orgrimmar en vue de l'assaut imminent, il fallait trouver un moyen de les forcer à sortir de leur forteresse et continuer à les affaiblir autant que possible.

Déroulement : Nous décidâmes de tester cette technique et nous nous rendîmes dans un canyon au Nord situé non loin de Tranchecolline, Zystra affirmait pouvoir être en mesure de forcer les mantides à rester au sol, cet endroit semblait donc idéal pour ce genre d'embuscade et autres expériences. Une fois les Fils en position, la prêtresse trollesse plongea ses longs doigts crochus dans la cervelle d'un insectoïde qu'elle avait gardé sur elle et demanda le silence afin de se concentrer.

Quelques minutes plus tard, 5 ouvriers mantides arrivèrent en marchant dans le canyon, visiblement perturbés de se trouver ici mais néanmoins incapables de se libérer du sort de contrôle mental. Ce handicap, couplé à l'effet de surprise, fut leur perte car nous lançâmes un assaut rapide et meurtrier, les taillant en pièces sans aucune difficulté. Ce premier essai s'avérant concluant, je demandais à Zystra de recommencer en essayant de faire venir des guerriers cette fois-ci. La manipulation du cerveau sembla plus difficile aux dires de la trollesse et seulement 3 guerriers répondirent à l'appel, il fut également important de noter que le contrôle mental se rompit lorsque le combat commença, nous confirmant que les guerriers étaient bien plus difficiles à manipuler que les ouvriers.

Mais tandis que nous affrontions les 3 guerriers, un nouvel adversaire se présenta à nous, ou plutôt un ancien allié de circonstance se trouvant dans le camp opposé à présent. En effet, le Parangon Lixar le Vengeur, plus fin et plus petit que son frère Voxar mais tout aussi hautain et condescendant à notre égard, avait de suite senti une perturbation dans la fréquence mantide manipulée par Zystra et avait suivi les mantides s'éloignant d'Orgrimmar en espérant trouver une explication, ce qui était chose faite.

Comme son frère, il nous bassina de discours sur le retour du Dieu Très Ancien ainsi que sur notre fin prochaine, ne cessant de répéter que notre insistance à essayer d'empêcher l'inévitable était illogique, selon ses propres termes. Il nous attaqua et s'en suivi alors un long combat éprouvant. Nous avions le dessus pendant un bon moment dès le début du combat mais le Parangon ne faisait alors que nous observer et nous étudier, puis il nous prouva toute sa science du combat et son expérience en reprenant l'avantage et en nous mettant en difficulté de part son agilité et sa rapidité, il semblait être partout à la fois et pouvait attaquer chacun d'entre nous en même temps.

Nous devions absolument le neutraliser car il ne fallait surtout pas qu'il puisse retourner à Orgrimmar alerter les autres Parangons sur la technique de manipulation de Zystra. La trollesse fut d'ailleurs sévèrement blessée durant l'affrontement, notre adversaire ayant compris que c'était elle qui était à l'origine de tout. Le combat s'éternisait et nous commencions à fatiguer tandis qu'une voix insistante résonnait dans nos esprits, cherchant à nous démoraliser ou nous forcer à trahir nos amis, nous craignions que le Dieu Très Ancien puisse se manifester à travers le Parangon, ce dernier étant un de ses plus loyaux serviteurs. Cette hypothèse se confirma lorsque nous parvînmes enfin à achever le champion mantide, des ombres recouvrirent son corps et le consumèrent rapidement dans un ricanement sinistre qui ne laissait plus de doute quant à l'implication d'Y'shaarj.

Résultat : Le bilan de la soirée est mitigé. La tentative de manipulation d'une fréquence mantide par Zystra a réussi mais ses effets sont trop limités pour être réellement efficaces face au nombre très élevé de nos ennemis. De plus, l'un des Parangons a rapidement compris que quelqu'un cherchait à atteindre les mantides à travers ce procédé et sa mort va sans aucun doute alerter ses frères, si le Dieu Très Ancien ne s'en est pas déjà lui-même chargé. Nous devons rapidement décider de la marche à suivre avant que l'ennemi ne se servent de ces informations pour nous piéger.

Bilan :
Ennemis mantides : 5 ouvriers, 3 guerriers et le Parangon Lixar le Vengeur tués.
Fils et alliés : 2 blessés légers, Zystra gravement blessée.


Lieutenant Arévas Summerbreeze

_________________
"On ne facture pas la topissitude, ni la séductivité !"
Arévas Summerbreeze, Lieutenant des Fils de Quel'Thalas.

"Allons-y gaiement !"
Minélis Silverbow
avatar
Arévas
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 2271
Age : 30
Localisation : Dans son Bureau
Date d'inscription : 21/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rébellion] Les Lynx Thalassiens

Message  Arévas le Lun 27 Jan 2014 - 21:38

Défense de la Mine des Pierriers et mort du Parangon Moxir le Destructeur
24 janvier 34

Cause : Comme mercredi, la prêtresse Zystra souhaitait tendre une nouvelle embuscade aux mantides en les manipulant à travers une de leurs fréquences psychiques. Mais alors que nous étions en route vers le canyon, elle nous alerta qu'elle ressentait une forte activité des insectoïdes vers le Nord-Ouest, et en se concentrant elle put comprendre qu'ils étaient en train d'attaquer la Mine des Pierriers, sous contrôle de la Rébellion, dans les Tarides du Nord.

Déroulement : Nous décidâmes de changer de cap et de voler au secours de nos alliés. Une fois sur place nous pûmes constater l'ampleur de l'attaque, un essaim entier survolait la zone et des guerriers mantides s'en détachaient de façon régulière pour attaquer les ouvriers et gardes rebelles au sol. Zystra usa de sa technique de manipulation pour empêcher ou du moins retarder autant que possible les mantides encore en l'air de rejoindre le combat, faisant de son mieux pour nous donner du temps.

Nous engageâmes le combat et notre aide fut salvatrice pour les rebelles qui furent heureux de voir arriver des renforts inattendus. Fort heureusement, le chef des lieux semblait compétant dans sa gestion des troupes et nos efforts couplés au siens permirent de limiter les pertes tout en maintenant une défense efficace. Hélas, le nombre était contre nous et nous ne cessions de reculer et d'abandonner du terrain, nous nous replions en bon ordre en tournant le dos à l'entrée de la mine, nous cherchions à profiter que cet endroit apparaisse contre un goulet d'étranglement pour forcer nos ennemis à rester groupés tout en étant protégés dans nos arrières.

C'est de nos arrières que vint notre salut justement. Alors que les mantides apparaissaient de plus en plus nombreux, un projectile tiré depuis la mine fit des ravages dans leurs rangs. En nous retournant, nous pûmes voir qui était à l'origine de ce tir et notre surprise fut à la hauteur de la situation. Des Elfes de la Nuit sortaient de la mine et se joignaient au combat à nos côtés, mieux encore ils étaient dirigés par la Capitaine Aleanora, l'officier qui avait également joué un rôle de Somnifuge en Pandarie en réveillant des Parangons mais aussi qui nous avait soutenu lors d'un assaut de la Septième Colonne près de la frontière avec Orneval.

C'est alors qu'apparut un adversaire de taille, sans jeu de mots. Le Parangon Moxir le Destructeur, celui qui avait détruit un arbre-ville mantide corrompu à lui seul en Pandarie se présenta à nous et nous attaqua. Comme son frère le Vengeur, il se révéla être un adversaire redoutable bien qu'ayant un style de combat très différent, misant le tout sur sa carrure et sa puissance physique. Il malmena notre troupe et faillait nous porter des coups mortels à plusieurs reprises, seule notre agilité naturelle nous permettait d'éviter un sort funeste face à ce colosse. Il est important de noter que cette fois-ci également, une voix insistante se faisait entendre dans notre esprit, nul doute qu'il s'agissait à nouveau du Dieu Très Ancien s'exprimant à travers son fidèle serviteur insectoïde.

Le combat fut long et ardu mais nous sortîmes finalement victorieux de ce combat de titans, le corps du Parangon fut consumé par des ombres comme celui de son frère tandis qu'un rire sinistre glaçait le sang de l'assemblée. Terrorisés par la perte de leur champion, les mantides prirent la fuite et se replièrent en direction d'Orgrimmar. La Capitaine des Sentinelles Aleanora nous demanda des explications concernant tout ceci et, en tant qu'ancienne Somnifuge comme nous, elle fut mise au courant sans que rien ne lui soit caché quant à la nature réelle de notre ennemi. Elle ordonna le rassemblement de sa troupe et repartit dans la mine, sans doute débouchant directement en Ornveal à la grande surprise du responsable rebelle.

Résultat : Le bilan de la soirée est plus favorable que pour mercredi. Nous avons sauvé un nombre important de rebelles et tués de nombreux ennemis, dont un Parangon. Nous avons eu confirmation que l'Alliance prépare ses troupes pour l'assaut contre Orgrimmar et que le Dieu Très Ancien continue de gagner en puissance. Nous sommes rentrés à Tranchecolline où nous continuons d'attendre de nouveaux ordres.

Bilan :
Ennemis mantides : Pertes modérées dont le Parangon Moxir le Destructeur
Fils et alliés : 1 blessé grave, pertes rebelles et kaldorei limitées.


Lieutenant Arévas Summerbreeze

_________________
"On ne facture pas la topissitude, ni la séductivité !"
Arévas Summerbreeze, Lieutenant des Fils de Quel'Thalas.

"Allons-y gaiement !"
Minélis Silverbow
avatar
Arévas
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 2271
Age : 30
Localisation : Dans son Bureau
Date d'inscription : 21/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rébellion] Les Lynx Thalassiens

Message  Atia le Mar 28 Jan 2014 - 15:52

Event par Falrhen a écrit:
L’assaut aérien
23 janvier 34

Cause : Une troupe de rebelles décida de lancer une attaque aérienne surprise sur les murailles d’Orgrimmar et chercha des volontaires pour les accompagner.

Déroulement: Nous sommes monté sur le dos de druides changés en aigle avec des munitions sous forme de grenades et de javelines mais aussi nos armes personnelles. Nous étions une correcte petite force aérienne motivée à l’idée d’infliger quelques pertes à l’ennemi. L’attaque fut rapide et fulgurante, prenant totalement l’ennemi au dépourvu, nous donnant un avantage initial indéniable. Nous avons bombardé les abords du rempart sans trop de résistance si ce n’est quelques tirs de défense sporadiques et plus réflexe qu’autre chose. Mais très vite la défense s’est organisé, des wyvernes sont venu défendre les airs et depuis les remparts les tirs sont devenu plus efficaces au point que Falrhen s’écrasa sur le rempart avec sa monture. Il commençait à être menacé quand Opaline et moi sommes venus l’aider. D'autres rebelles investirent de gré ou de force le rempart provoquant une immense mêlée. je réussis à éliminer rapidement deux adversaires s’en prenant à Falrhen avant qu’un troisième ne me prenne en défaut et parvienne à me mettre hors combat. Falrhen acheva deux adversaires mais la situation devenait catastrophique quand des renforts ennemis arrivèrent et massacrèrent la plupart des rebelles. Par chance nous étions assez loin du passage pour réussir à être évacué par les airs. Les survivants, pour beaucoup blessés, se rassemblèrent à Tranchecolline et les blessés, dont je faisais partie, furent installé à l’infirmerie.

Résultat : Status Quo. L’attaque fit des victimes nombreuses chez l’ennemi mais infligea également de lourde perte pour les rebelles, les forçant à se replier. Malgré un léger avantage pour les rebelles dû a la surprise, on ne peut parler de victoire ni d’avantage décisif dans l’un ou l’autre des camps.

Bilan :
Ennemis : 4 morts confirmés et une vingtaine de blessés ou tué.
Fils & alliés: une personne hors combat coté fils et une vingtaine de blessés ou tués coté rebelles.

Légat Atia Silverswell



Event par Valenia a écrit:
La première engeance
25 janvier 34

Cause : La prêtresse -que nous avions sauvé des agents des dieux anciens il y a quelques jours- ressentit des créatures de N'zoth se déplacer et put les localiser, une occasion rêvée de réduire ces monstres à néant ou au moins de diminuer leur nombre.

Déroulement: Notre traque commença par nous conduire à la frontière entre Ashenvale et Azshara mais arrivé-là, la prêtresse perdit soudain la trace de notre cible initiale quand une force plus sombre et puissante se fit sentir dans les bois elfiques. Nous nous y sommes hasardé prudemment suivant l'odeur magique laissée par la créature. L’ambiance était oppressante, aucun animal ne faisait de bruit, la nature semblait inquiète et retenir son souffle. C’est là que nous avons découvert les premiers corps vidés de leur énergie et de leur substance, comme desséché. Suivant la piste nous avons découvert un chariot vide et d’autres corps comprenant que des marchands avaient été attaqué.

Un hurlement permis de localiser la présence de la bête toute proche et nous l’avons poursuivi découvrant un corps de plus puis nous avons vu le monstre mi-orc mi-sans-visage dévorant une jeune femme avant de jeter négligemment son corps. Nous n’avons pas attendu une seconde de plus et commencé à attaquer la créature à distance pour débuter puis au corps-à-corps. Il cherchait à se régénérer mais les flammes et la multiplication des blessures rendaient sa régénération impossible et brulaient de plus en plus son énergie. Il tenta de ranimer le corps de la marchande pour nous prendre à revers. Ce ne fut pas suffisant pour éviter l’issue évidente dans un combat à 6 contre 1. Le zombie fut promptement éliminé et les attaques répétées contre le monstre provoquèrent sa dilatation et sa détonation mettant fin au monstre.

Résultat : La créature fut détruite mais nous avons constaté que sa puissance croît rapidement à mesure qu’il mangeait, ce qui est très surement identique pour ses frères. Devant l’urgence de la situation, j’ai pris l’initiative de prévenir les sentinelles kaldoreis du danger, bien que peu ravis de voir des sin’dorei chez elles, elles prirent en compte notre mise en garde.

Bilan :
Ennemis : 1 engeance détruites
Fils & alliés: confirmé : 4 civils tués par la créature. supposé : une dizaine.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4544
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rébellion] Les Lynx Thalassiens

Message  Veloce le Sam 1 Fév 2014 - 15:03

Élimination d'officiers orcs.
30 janvier 34

Cause : Un officier sin'dorei est venu voir les Fils afin qu'ils apportent leur soutien a l'ouest, dans les Tarides.

Déroulement : Nous sommes partit aux Tarides sitôt l'officier nous ayant donner les instructions partit. Le chemin se déroulant sans encombres, la faune semblant avoir disparut avec l'approche du combat final. En arrivant à destination c'était un véritable champ de bataille qui nous attendait. Des balistes sin'dorei envoyaient leur carreaux tandis qu'au centre du chemin se déroulait une vritable bataille rangée. Des troupes sin'dorei, taurens et réprouvés étaient en train d'affronter des soldat orcs ne lâchant pas un pouce de terrain. Et dans le ciel, des drakes Gueules-de-Dragons combattants farouchement les wyvernes des alliés.
Un peu à l'écart des combats se trouvait le centre de commandement alliés.

Le Lieutenant Suntower, officier sin'dorei semblant assez relaxé malgré les combats et la situation délicate dans laquelle il se trouvait. Il a perdu un œil durant ces combats.
La nécrogarde Zyla, officier réprouvée qui a perdue sa machoire inférieure durant les batailles. Elle semblait nus trouver appétissante.
Le chaman Glor, tauren, semblant avoir réussit à arracher les ailes à un drake.

La mission fut simple, contourné les ligne ennemis pour aller frapper les trois officiers menant la défense en plein coeur. Ils étaient au nombre de trois.

- Une chevaucheuse de drake Gueule-de-Dragon.
- Une chamane Kor'kron
- Un guerrier Gueule-de-Dragon.

Passer par le chemin désigner par le plan du Lieutenant Suntower ne fut pas des plus aisés a cause des divers cadavres jonchant le chemin mais la vue que cela nous offrait sur le camp ennemis nous permit rapidement d'identifier nos cibles.

- La chevaucheuse semblait être en deuil avec la mort de son drake. Les Vétérans Sombre-Calvaire et Faucon-Marchand se sont occupés d'elle dans une attaque d'assassinat particulièrement violent avec la Mercenaire Sombrevent en soutient.

- La chamane était occupée à soigner les blessés ennemis et était ma cible, avec la Soldat Vaanes. Suivant les ordres de rendre ça "violent" j'ai déchainée une tempête de cristaux arcanique tranchant sur la position de la chamane, tuant de nombreux soldats blessés et son garde durant mon attaque. La chamane ayant, toutefois, réussit à survivre à l'assaut avant de tenter de soulever la terre par magie pour me faire tomber de ma position surélevée. Ayant échouée suite aux actions de la Mercenaire Sombrevent et de la Soldat Vaanes, éliminant la chamane.

- Le Guerrier Guele-de-Dragon était celui s'occupant de donner les ordres de la défense, empêchant ses hommes de chasser les troupes alliés et fortifiant ses positions avec des catapultes et des barrières solides. Une chance, nos actes ont attirés son attention et il se décida à charger les Vétérans Sombre-Calvaire et Faucon-Marchand dès qu'il les appercut, envoyant le Vétéran Faucon-Marchand violemment en arrière.
Ce combat fut le plus long, le guerrier sachant aussi bien se défendre qu'attaquer, broyant même la main droite du Vétéran Faucon-Marchand durant une de ses attaques. Cependant notre nombre le surpassa finalement et il s'effondra après une attaque jointe de nos troupes.

Avec ce dernier notre mission était complète, les trois officiers étaient éliminés. Retournant au camp alliés en passant par la rivière non loin, et passant très près des combats, nous avons fait notre rapport au Lieutenant Suntower qui dirigea alors ses attaques sur la menace aérienne, nous remercia et nous autorisant à partir.

Mission accomplie.

Technomancienne Shaona Dawnslayer

_________________
"Do not underestimate the Pride of a Lion... When it's protecting it's own." - Veloce Visrin

"Magic... Magic is everywhere. Stay silent. Open your ears. And maybe you'll be able to hear It's whisper..." - Shaona Dawnslayer
avatar
Veloce
Noble
Noble

Nombre de messages : 589
Date d'inscription : 20/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rébellion] Les Lynx Thalassiens

Message  Arévas le Mer 5 Fév 2014 - 19:35

Mort du Parangon Voxar l’Annihilateur
29 janvier 34

Cause : Comme les jours précédents, la prêtresse Zystra souhaitait tendre une nouvelle embuscade aux mantides en les manipulant à travers une de leurs fréquences psychiques. Mais alors que nous étions en train d'établir un plan d'action, le comportement de notre amie nous paraissait bien étrange. Déjà la main plongée dans une cervelle mantide, elle semblait avoir perdu sa bonne humeur et son entrain habituels, s'adressant à nous avec beaucoup trop de sérieux et de gravité à notre gout.

Déroulement : Zystra nous conduisit très près des murs d'Orgrimmar, dans un endroit idéal, selon elle, pour attirer les mantides et les piéger. Elle insista pour gérer la venue des ennemis et nous la laissâmes s'en occuper tandis que nous nous placions à divers endroits stratégiques en vue de l'embuscade, les furtifs près d'un amas rocheux, les autres près d'un arbre. Un petit groupe de mantides arriva bientôt composé de 6 guerriers. Ils restèrent là quelques minutes mais deux d'entre eux s'approchèrent du groupe des furtifs et les attaquèrent sans hésitation, comme s'ils savaient où nos hommes se trouvaient cachés.

L'effet de surprise étant de leur côté, les mantides se montrèrent coriaces et ce n'était alors que le début de nos surprises. Un kunchong adulte, et donc de taille colossale, apparut au-dessus des rangers et fit s'écrouler l'amas rocheux sur eux, tandis que Zystra attaqua Malelith sans prévenir. La trollesse s'adressa à nous mais ce n'était plus notre amie que nous entendions là, le Parangon Voxar l’Annihilateur avait réussi à retourner la manipulation de la trollesse contre elle et il la contrôlait et s'en servait contre nous, depuis le début de la soirée même, ce qui expliquait son comportement étrange.

Cet enchaînement de surprises permit à l'ennemi de prendre l'avantage sur nous pendant un moment, mais nous réussîmes à reprendre le contrôle de la situation en éliminant les guerriers mantides un après l'autre, mais surtout en privant Zystra de sa cervelle insectoïde qui la reliait au contrôle du Parangon, la faisant tomber dans un coma psychique, au moins était-elle à l'écart du combat. Le kunchong résistait aux attaques des rangers tandis que le Parangon Voxar l’Annihilateur se montra enfin, répondant aux provocations sans fin de Veloce il se jeta sur elle et la malmena avec une force et une violence bien supérieures à celles de ses deux frères.

Le combat fut long et ardu, malgré le renfort de nos rangers qui avaient enfin réussi à achever le kunchong. Le Parangon se révélait être un formidable adversaire quand soudain, le Dieu Très Ancien se manifesta encore une fois, prenant directement le contrôle du champion mantide et s'exprimant à travers lui. Le Parangon gagnait en taille et en puissance à chaque minute qui passait, mettant encore plus à mal notre troupe déjà amochée, me blessant gravement au passage, jusqu'à ce que nous parvenions enfin à en venir à bout, Y'Shaarj nous défiant une dernière fois avant que le corps de son hôte ne soit consumé dans un ricanement sinistre comme ceux de ses frères.

Résultat : Nous avons enfin éliminé le dernier membre du trio des Parangons que nous avions rencontré en Pandarie, mais nous savons de sa bouche qu'il y en a encore à Orgrimmar, veillant sur la renaissance d'Yshaarj. Zystra reste inconsciente et nous l'avons confiée aux bons soins des sorciers docteurs sombrelances. Nous nous préparons maintenant pour l'assaut tant attendu sur la capitale, espérant en finir pour de bon.

Bilan :
Ennemis : 6 guerriers mantides, 1 kunchong et le Parangon Voxar l’Annihilateur tués.
Fils et alliés : 1 blessé grave, 4 blessés légers, Zystra dans le coma.


Lieutenant Arévas Summerbreeze

_________________
"On ne facture pas la topissitude, ni la séductivité !"
Arévas Summerbreeze, Lieutenant des Fils de Quel'Thalas.

"Allons-y gaiement !"
Minélis Silverbow
avatar
Arévas
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 2271
Age : 30
Localisation : Dans son Bureau
Date d'inscription : 21/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rébellion] Les Lynx Thalassiens

Message  Atia le Jeu 6 Fév 2014 - 14:53

Le Siège d’Orgrimmar
1er fevrier 34

Cause : Les forces d’Orgrimmar ont été longuement harcelé pendants les derniers mois. Les forces à l’extérieur de la ville furent patiemment détruites ou emprisonnées et les défenseurs réduits par harcèlement et bombardement. Le manque de munitions et de vivres commençait aussi à affliger les défenseurs. Il était donc temps d’agir et les troupes de toutes les races avaient débarqué et étaient prêtes. Nous avons donc été convoqué pour rejoindre le port d’Orgrimmar (alors aux mains de la rébellion) pour incorporer des recrues à notre force et rejoindre une des portes secondaire d’Orgrimmar pour prendre la ville d’assaut.

Déroulement: Nous avons reçu le renfort d’une centaine de recrue, nous étions destinés à être leurs officiers et sous-officiers pour les mener au combat. Le Seigneur Régent et l’État-major semblaient avoir grandement confiance en nos capacités à mener ces troupes et nous comptions bien nous montre à la hauteur de l’honneur qui nous était fait. Nous sommes alors partie dans le camp d’entrainement Sombrelance pour organiser nos troupes alors que les balistes troll lâchaient leurs carreaux sur la ville et que la bataille pour la domination du ciel se déchainait au-dessus de nous.

Notre attention fut attirée quand des tambours montés sur Kodo se mirent à battre une musique rythmique et martiale. Une troupe de rebelles escortant un bélier de siège approcha de la porte et un échange de tir déchaîné débuta. Le bélier arriva à la porte pour frapper mais les défenseurs lâchèrent de l’huile bouillante sur les assaillants avant de l’embraser avec des torches. Le spectacle était atroce mais pas autant que la riposte, les trolls vaudous déchainèrent un rite sombre qui projeta une nuée de chauve-souris d’ombre sur le rempart pour grignoter les défenseurs. Une nouvelle troupe rebelle s’élança vers la porte quand celle-ci s’ouvrit pour vomir un flot de korkron qui frappa les attaquant dans une violente riposte. J’ordonnai alors l’attaque et nous avons assailli avec notre armée d’auxiliaire. Les troupes lourdes tinrent le centre et les troupes légères frappèrent sur les ailes. Nous avions un léger avantage numérique mais nous allions voir que l’ennemi n’était pas prêt à abandonner si facilement. Après un combat acharné qui vit notre aile droite prête à céder, le centre ennemi fut enfoncé puis les ailes commencèrent à faiblir et finalement céder ne laissant que deux troupes isolées qui finirent à se débander. Après presque une heure de combat, les rebelles prenaient enfin le dessus mais l’ennemi n’avait pas dit son dernier mot et une nouvelle force accompagnée par un ennemi inattendu passa la porte.
L’ultime guerrier de la 7e colonne, modifié par les énergies sha pour en faire un géant, bardé d’une combinaison de Menlo nous fit face. Nous avons laissé à nos auxiliaires le soin de combattre les renforts alors que nous nous sommes concentré sur cet ennemi. A 10 contre 1 sa défaite, bien que difficile à obtenir, fut une évidence et sa mise à mort brisa le moral des assaillants qui s’enfuirent ou se rendirent. Cela marqua la fin des contre-offensives ennemies et notre troupe épuisée et durement éprouvée se replia pour profiter d’un repos bien merité, laissant à d’autre unités le soin de continuer le combat et d’attaquer la porte.

Après une heure de repos pour soigner nos blessés et reprendre des forces, la porte tenait toujours, en partie enfoncé sous les tirs des balistes, mais soudain une canonnière de l’Alliance arriva au-dessus de nous et tira une rafale de canons sur la porte affaiblie qui céda. Dans la foulée, une troupe de chevalier de Hurlevent se rua dans la ville. Piqué au vif dans notre honneur de se faire voler le privilège d’entrer les premiers par cette porte que nous avions si âprement défendue, nous nous sommes précipité à l’intérieur. Une fois le rempart passé, une ligne de défense était établie dans la ville pour stopper l’avance de l’Alliance et de la Rébellion. Nous avons adopté la même formation en utilisant les troupes légères sur les ailes et les troupes lourdes pour tenir le centre. Notre flanc droit enfonça leur flanc gauche après quelques minutes de combat et rapidement la ligne ennemie s’est désagrégé de son flanc gauche vers son flanc droit. Les troupes adverses en fuite furent prises en embuscade par des trolls sauvage au visage peint en noir qui les ont massacré et décapité, récupérant les têtes en poussant des cris fanatiques. Nous avons alors vu En’Nea dirigeant ces troupes, ce qui nous confirma que c’était bien les blacksouls et qu’ils se livraient à un véritable massacre. Nous avons protégé nos prisonniers en les renvoyant rapidement vers l’arrière, loin de la folie meurtrière des trolls puis nous avons reprit notre chemin dans une ville de plus en plus déserte, les civils barricadé en tremblant dans leurs habitations et les combattant défait aux portes ou repliés dans les derniers bastions.

Durant notre avancé, nous avons aperçu une troupe du kirin tor et du concordat assailli par des grunts loyalistes ayant monté une embuscade. Oubliant nos rancunes, nous leur avons porté secours et repoussé l’ennemi de haute lutte mais ils n’exprimèrent que des insultes en guise de remerciement avant de nous fausser compagnie. Sans nous offusquer, nous avons poursuivi notre route vers les entrailles d’Orgrimmar jusqu’à passer par la faille de l’ombre qui n’avait jamais si bien porté son nom. Grouillant au point de dissimuler le sol, une immense masse de sha nous faisait face. Nous n’avions guère d’autre choix et nous avons attaqué à l’explosif, feu liquide, consécration et j’en passe pour réduire le nombre de ces créatures impies qui tentèrent bien d’attaquer mais nous avons formé une solide phalange pour les repousser et descendre jusqu’à un souterrain proche de Ragefeu. C’est là que nous avons fait face à une solide centurie de korkron et de grunt dirigé par un orc arrogant juché sur un char mené par un puissant bœuf. Nous avons ordonné à nos troupes d’attaquer la soldatesque adverse pendant que nous tentions d’arrêter le chef. Son char autant que lui furent particulièrement difficiles à maitriser mais notre victoire marqua la reddition de ses dernières forces encore en vie. Une nouvelle victoire durement acquise, nous et nos troupes commencions à être épuisés mais nous devions continuer.

Nous avons pris un ascenseur que gardait la troupe précédente et nous sommes arrivé dans un immense complexe souterrain insoupçonné et étonnant pour ces barbares d’orc, cela évoquait des galeries naines en plus pointue et piquante. Étrangement tout était vide, quelques corps, mais personne d’autre. Nous avons exploré ces souterrains, trouvant d'autres corps et même le tas de cadavres des derniers parangons mantides. Dans la même pièce se trouvait un coffre fumant des énergies méphitiques du dieu ancien ramené de Pandarie par le traitre Garrosh. Nous savions que nous étions proches et nous avons accéléré le pas pour arriver dans une immense salle où un cœur disproportionné se trouvait là, inerte et desséché, pendant au plafond. En bas, les armées et les chefs de la Rébellion et de l’Alliance se tenaient devant le chef de guerre gisant au sol avec un air encore plus stupide qu’à son habitude. Une querelle éclata entre Thrall et Varian pour savoir qui des deux avaient le droit de l’achever mais Taran Zhu mit fin à la querelle en décidant que Garrosh serait jugé en Pandarie. Une bêtise que de ne pas en finir immédiatement avec le tyran et de différer l’inévitable mais les pandarens sont ainsi faits qu’ils n’apprennent que peu de leurs erreurs. Les pandashans amenèrent alors Garrosh enchainé et chaque faction se mit à parler dans son coin. Côté Alliance, Jaïna murmura à Varian de profiter de l’occasion pour attaquer la Horde et d’assassiner les leaders, Anduin argumenta que ce serait folie. Côté Horde, Thrall désigna Vol’jin comme nouveau chef de Guerre, un choix logique et parfait. Le troll sait quand tirer le glaive et quand parler ne privilégiant l’un sur l’autre qu’à l’aune des circonstances, de plus il a personnellement aidé chacun des peuples de la Horde à au moins une reprise. C’est là que le coup de théâtre arriva. Varian, fier, arrogant, l’arme à la main avec sa garde derrière lui approcha et dit d’une voix autoritaire qu’il souhaitait voir le chef de guerre. À sa surprise quand les rangs des soldats de la Horde se sont écarté ce n’est pas Thrall qui était en avant mais Vol’jin. Décontenancé, le Roi humain eut un moment d’hésitation, Vol’jin ne serait pas aussi impressionnable que Thrall et malgré le discours agressif du Roi au début, le troll resta déterminé et se dressa de toute sa hauteur. Le ton se radoucit alors et Varian planta son épée au sol serrant la main de Vol’jin pour annoncer que la trêve serait maintenue. Ainsi s’achevèrent le Siège d’Orgrimmar et la guerre, du moins pour le moment.

Résultat : Après presque 8h de combat acharné pour l’ordre, la victoire fut acquise, nous n’avons pas été les héros ayant porté le coup fatal a l’ennemi ou ayant terrassé le tyran mais nous avons fait notre part, encaissant une sortie des assiégés, les refoulant dans la ville, prenant pied dans la cité et nous y enfonçant en balayant des centaines d’adversaires jusqu’à voir le dénouement de tout ceci. À présent la Horde et l’Alliance ont renouvelé leur trêve et la Horde doit se reconstruire sous les ordres de Vol’jin. C’est une immense victoire contre la tyrannie et sachons profiter de cette paix qui se profile et que chaque race pense ses plaies.

Bilan :
Ennemis : 166 (43 morts, 85 blessés, 38 prisonniers.)
Fils & alliés: 58 (28 morts et 14 blessés grave, 16 blessés légers.)

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4544
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rébellion] Les Lynx Thalassiens

Message  Atia le Mar 11 Fév 2014 - 15:52


Le retour en Quel’thalas

Mercredi 5 février de l’an 34, Les Fils de Quel’thalas ont reçu l’autorisation officielle des autorités pour rentrer à Quel’thalas. L’arcaniste Sandiel nous ouvrit un portail qui nous permit de rentrer plus rapidement, avec nos montures, à Quel’thalas tandis que notre matériel lourd prenait la voie des mers. Nous nous sommes ensuite rassemblé à la retraite des pérégrins pour y déposer le matériel que nous avions sur nos montures et reprendre nos habitudes dans les locaux. Ce fut l’occasion de faire un point sur la situation et nos missions face à Garrosh et l’avenir qui se présentait. Nous en avons aussi profité pour donner les importantes primes et arriérés de solde à chacun ainsi que le partage des prises de guerre assurant fortune aux membres. Egalement, les membres de l’ordre ayant participé depuis le début a la guerre contre Garrosh reçurent une citation pour leur bravoure et Véloce reçu la médaille de l’Ordre des Chevalier de Soleil Thalassien pour récompenser son engagement et son dévouement a l’ordre et à sa nation. Le jeune Elrodan a été recruté officiellement et d’autres personnes sont prévu pour être promu ou incorporé dans les rangs de l’ordre.

C’est ainsi que s’acheva la cérémonie qui conclut officiellement notre combat contre le tyran Garrosh et l’avènement du Chef de Guerre Vol’jin. Déjà, notre ordre est contacter par des personnalités privées pour divers travaux, fort de notre réputation. D'autres mission nous attendent donc, bien moins intense certes mais un peu de repos ne sera pas mal venu après ces longues années de conflit.

Légat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4544
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rébellion] Les Lynx Thalassiens

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum