Le post culturel

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le post culturel

Message  Atia le Lun 29 Oct 2012 - 15:26

Femme guerrière historique et de fiction

Aller un petit poste culturel pour rigoler et je commence avec un petit débat sur les femmes guerrières les plus classent de l’histoire et de la fiction. Alors je préviens de suite, et c’est surtout valable pour les personnages de fiction, pour moi une femme guerrière en string ce n'est pas franchement classe et la badgirl qui rote et se gratte les couilles ce n'est totalement pas charismatique. Une femme guerrière classe pour moi c’est une femme qui garde son caractère féminin tout en étant combattante. Elle doit donc avoir de la compassion, de la patience, de la séduction (à ne pas confondre avec vulgarité), de la ruse (voir fourberie), de la sensibilité et une grande capacité au consensus (la femme domine par l’adhésion et non la force, voyez la différence entre Atia et Garrosh par exemple). Bien sûr cette vision de la féminité correspond à des archétypes par forcément naturels mais bien plus culturels. cela dit ils donnent une vision intéressante. Après les personnages historiques sont assez peu connus en profondeur donc je ne sais pas si toutes correspondaient à cette vision de la femme forte ou si elles étaient des bades girls ou des garçons manqués.

Je vais diviser le poste plusieurs parties, je vais commencer par les figures historiques, on va en parler, débattre, en proposer puis je donnerais des persos d'autres média (jeux vidéo puis manga puis BD/comics, etc.) et à chaque fois on en parlera. Je pense que c’est amusant de s’enrichir les uns les autres comme ça et de comparer nos points de vue!

Commençons par l’histoire donc:

je vais faire ça de façon chronologique. Il y en a beaucoup d’autres mais ça c’est mes préférées.

Boadicée (30 - 61):



Reine de la tribu celtique des Icenis, après son viol et celle de ses filles par des Romains ainsi que les humiliations constantes des envahisseurs, elle prend la tête d’une révolte qui fera trembler l’empire et mènera au génocide de la quasi-totalité des romains dans toute le sud de l’Angleterre. Elle sera finalement vaincue et se suicidera pour éviter au Romain l’honneur de l’attraper. Après ça les Romains après une violente répression changeront leur façon de faire avec les Bretons cessant de les voir comme des royaumes clients mais comme de vrais citoyens romains ce qui étouffera la rancune de la plupart.


Mathilde de Toscane (1046 - 1115):



Une comtesse au caractère bien trempé qui fut la chef de guerre du Pape durant la querelle des investitures et mena les armées de son mari assassiné contre les troupes de l’empereur germanique. Elle connaît de nombreuses défaites mais sa ténacité finit par payer et elle obtient des soutiens et fait éclater des révoltes qui seront fatales à l’empereur déposé par son Fils quelque temps après.


Mathilde l’Emperesse (1102 - 1167):



Petite fille de guillaume le conquérant, elle est impératrice du saint Empire germanique en ayant épousé Henry V (le fameux fils dont je parle juste avant) puis devenu veuve et héritière du royaume d’Angleterre elle tente de s’y faire couronner mais Étienne de Blois usurpe le trône et une guerre civile éclate. Mathilde s’empare de la Normandie, d’une grande partie de l’Angleterre puis défait Étienne a la bataille de Lincoln. elle tente de reprendre la couronne mais arrogante et inflexible elle s’aliène une partie de la noblesse et c’est l’épouse d’Étienne, Mathilde de Boulogne (trop de Mathilde! mais bon le nom veut dire guerrière puissante) qui reprend le combat, les deux mathildes se combattent donc mais la guerre s’enlise et tombe dans une impasse. finalement, un accord est trouvé, ce sera le fils de l’Emperesse qui sera couronné et l’empresse se retire en Normandie sûre de ne jamais réussir à devenir Reine d’Angleterre.


Isabelle, la Louve de France (1292-1358) :



Fille de Philippe le Bel et épouse d’Édouard II d’Angleterre, Isabelle est surnommée la Louve de France a cause de son caractère agressif et radical. son époux était un homosexuel notoire qui la délaissait et était totalement sous la coupe de ses influents amants. Tout cela a fortement déplu à la Louve qui avec son propre amant a fomenté une révolte des barons anglais. Usant autant de séduction que du sens du théâtre (pleurant et s’apitoyant sur sa pauvre condition) elle rallie une armée qu’elle mène à la bataille et défait son époux, le fait abdiquer puis l’assassine dans sa prison(elle lui fait enfoncer un tisonnier chauffé à blanc dans le cul faisant fondre les boyaux) et s’empare de la couronne. Despotique, elle empêche a son fils de gouverner le poussant à la révolte. Il la fait abdiquer à son tour et devient le célèbre Édouard III qui déclencha la guerre de cent ans.


Jeanne de Flandre, dit Jeanne la flamme (1295 - 1374) :




Belligérante habille de la guerre des deux Jeannes, la guerre de succession de Bretagne, elle a entraîné son époux Jean de Montfort dans la guerre pour le contrôle du duché de Bretagne contre Jeanne de Panthieve qui a lancé son époux Charles de Blois dans le conflit. Cette guerre est aussi un conflit satellite de la guerre de cent ans car Montfort était soutenu par les Anglais et de Blois par les Français. Après la défaite de son époux par les Français et sa capture, elle prend la tête de ses armées et des renforts anglais pour continuer la guerre et prend le contrôle du duché pour son fils. Elle a gagné son surnom lors du siège d’Auray ou de nuit, elle va furtivement avec quelques hommes mettre le feu au campement français et grâce à cette diversion elle fait venir 600 chevaliers dans la ville et a la tête de cette force repousse les assiégeant. Elle gagne finalement la guerre au côté de son fils qui est déclaré duc de Bretagne et pour éviter une nouvelle invasion française devient neutre dans le conflit.


Marguerite d'Anjou (1429-1482) :



Fille du Roi René et épouse du Roi d’Angleterre Henry VI de Lancaster. Le pauvre roi est pris par des épisodes de démence qui le rendent terriblement manipulable si bien que Richard d'York tente de prendre le pouvoir. Marguerite s’y oppose et commence la guerre des deux roses (la Maison de Lancaster a pour symbole une rose rouge et la maison d’York une rose blanche, d’où le nom de la guerre). Les Lancasters gardent le pouvoir de nombreuses années mais le conflit fini par débouché a une première victoire du parti d'York, Marguerite s’exile en France où Louis XI de France lui propose son aide et la guerre reprend mais des erreurs de commandement du coté Lancastriens mènent à une terrible défaite ou Marguerite et son fils sont capturés. Son époux et son fils sont assassinés et elle est libérée par Louis XI qui en échange de la rançon réclame l’héritage de Marguerite (qui n’a plus de fils) soit les duchés d'Anjou, de Bar, de Lorraine et de Provence. Libérée elle rejoint son père à Aix-en-Provence, après 20 ans de combats, la guerre est perdue pour elle. En Angleterre, c’est un autre Lancaster, Henri Tudor qui reprend le conflit et triomphe définitivement.


Jeanne Laisné dite la hachette (1454 - ? ):



On sait sait pas grand-chose sur elle finalement, juste un fait d'armes épiques. Durant la guerre entre la France et la Bourgogne, L’énergique duc Charles le téméraire avec ses 80 000 hommes met le siège devant la ville de Beauvais. Le siège tourne rapidement en faveur des bourguignons plus nombreux et bien équipés. Les défenseurs sont doucement culbutés quand une jeune bourgeoise saisi une hache et monte sur le rempart massacrant les assaillants a la surprise de tous. Enhardies, les femmes de la ville s’arment toute et se jettent sur le rempart venant renforcer les hommes. Les armées du téméraire sont décimé et repoussé, la ville est sauvée et les prétentions bourguignonnes sur la France détruite.


Grâce O’Malley (1530 - 1603) :



Ça c’est ma préférée, un personnage de roman incarné. Princesse Irlandaise, mercenaire et pirate, elle a gagné une influence, des terres et une richesse énorme allant jusqu’à rencontrer la reine Élisabeth d’Angleterre et à lui exiger des concessions. Durant son enfance, son père lui enseigne autant le combat que la navigation, qu’elle adore puis elle se marie avec Donal O’Flaherty qui meure au cours d’une bataille. elle prend alors a sa charge la défense de ses terres et de les étendre. Son conflit avec le clan des Joyce fait sa réputation et accru encore ses terres après leur soumission. Elle développa une piraterie autant terrestre que navale à partir de son grand fief. Après ça, elle épouse Richard Burke et divorce après s’être emparé de ses châteaux au bout d’un an, le mettant à la porte. Elle continue à s’emparer de terre et de forteresse s’alliant parfois aux anglais. Seules ses activités lui attirent de nombreux ennemis et un notable anglais capturent ses deux fils et son frère. Folle de rage, elle navigue jusqu’en Angleterre et viens ordonner à la reine Élisabeth la libération de ses enfants qu’elle obtient. elle rentre en Irlande et se lance dans une vendetta contre les Anglais jusqu’à sa mort. Une sacrée femme devenue légendaire en Irlande Smile

Voilà pour le poste personnages historiques! Comme j’ai dit n’hésitez pas à donner des exemples, d'autres personnages ou juste commenter ça puis on passera aux guerrières de jeux vidéo, j’ai déjà fait ma liste!


Dernière édition par Atia le Lun 15 Avr 2013 - 9:07, édité 1 fois

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le post culturel

Message  Hanorya le Lun 29 Oct 2012 - 16:02

Toutes de sacrée nana, surtout la dernière ^^
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 914
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le post culturel

Message  Atia le Mar 30 Oct 2012 - 10:50

C'est le but! On vois que contrairement a une idée reçu, la femme n'a pas été brimé éternellement, elle l’était dans l’état romain ou elle n'avais aucun droit, mais dans les cultures celtiques, germanique et médiévale les femmes avaient bien des droits et libertés (bien que très limité par l’église au moyen-age, foutu religieux). Ce n'est qu'a la renaissance, ou le retour a la culture greco-romaine et la radicalisation religieuse née de la reforme protestante, a détruit totalement la condition féminine et débuté la chasse au sorcière a cause de Heinrich Kramer et son terrible Malleus Maleficarum qui dit que la femme est l'essence du mal et l'origine du pèche et que le mal réside en elle car faible et manipulable. Bref il a sortie une belle merde misogyne que tout le monde a cru et la femme a été réduite a rien de la renaissance au XXIeme siecle et encore on est pas totalement sortie du sable. Faut voir la discrimination dans l'armée encore aujourd'hui. Mais bon c'est pas le seul point rétrograde, quand je compare le système démocratique des celtes et le notre je me marre.

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le post culturel

Message  Cenaya le Mar 30 Oct 2012 - 14:06

Poste intéressant, merci à toi.

C'est les romains qui ont foutu la merde donc...(Et l'eglise ensuite, ça je savais déjà.)
Quand aurra-t-on enfin la même concidération entre les sexes, je me le demande. Nous sommes loin du compte, suffit de voir en entreprise par exemple, une femme gagne moins qu'un homme à poste égale...Ou son mise au second plans, il faudra d'abord dépasser tout ces clichés débiles actuels, et traiter l'un comme l'autre de la même façon. Bref, je vais pas rajouté une couche^^

Page culturelle intéressante. Mal-heureusement on trouve pas beaucoup d'info sur la culture celte.
avatar
Cenaya
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 229
Date d'inscription : 25/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le post culturel

Message  Atia le Mar 30 Oct 2012 - 14:32

Si, c'est juste plus difficile a trouver mais c'est tout a fait possible, j'ai par exemple de vieux ouvrage plus edité que j'ai demandé a la Bibliotheque National de France de me photocopier et m'envoyer (la BnF possede la totalité des ouvrage francophone paru depuis des siecles et propose des services de reproductions pour les ouvrages plus edité) ou il faut se lancer dans des ouvrages spécialisé. Les celtes ont moins la cote que les romains, tout bêtement car le monde actuelle a ete forgé par Rome et les mentalité également.

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le post culturel

Message  Hanorya le Mar 30 Oct 2012 - 15:56

Comme dit le dicton ;

"Seul les vainqueur écrivent l'histoire, qu'ils soit de bon roi, ou de grand dictateur"
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 914
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le post culturel

Message  Eléonà le Mar 30 Oct 2012 - 16:37

Merci pour ce méga post !

Super intéressant.
Difficile de trouver de infos la dessus...

Et oui, les sectes ont ... oups, les religieux ont mit le dawa la dedans.
avatar
Eléonà
Chevalier de Sang
Chevalier de Sang

Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 24/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le post culturel

Message  Arévas le Mar 30 Oct 2012 - 19:23

Que des gonzesses gentilles filles sur ce topic Laughing

Serais-je déjà au paradis ?

_________________
"On ne facture pas la topissitude, ni la séductivité !"
Arévas Summerbreeze, Lieutenant des Fils de Quel'Thalas.

"Allons-y gaiement !"
Minélis Silverbow
avatar
Arévas
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 2245
Age : 30
Localisation : Dans son Bureau
Date d'inscription : 21/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le post culturel

Message  Atia le Mar 6 Nov 2012 - 8:59

Personnages de fictions.

Ici ce sera moins textuel pour éviter les spoilers et je mettrais des screens. changement de mode de com donc! Je vais aussi limiter à 5 par média donc encore pas mal de non cité mais c’est normal.

Jeux vidéo:

Voilà un média où vous pourrez plus vous exprimer et on commence par lui ! D'autres viendront plus tard comme promit !Wink

Jane Shepard (Mass Effect 1,2 & 3):

probablement le personnage féminin de jeu le plus réussi. Alors oui, elle vient du futur mais elle a une armure alors ça compte. La plupart des gens ont malheureusement préféré joué la tête de gland masculin et donc ne connaissent pas vraiment la Shepardette et son excellente doubleuse qui contribue beaucoup au charisme du personnage. Même si globalement le caractère doit se valoir, je trouve que la féminité est très mise en avant sur ce personnage qui est tout à la fois autoritaire quand elle commande qu’empathique et émotive voire minaudante dans le privé. Affichant un air déterminé au combat elle sait se montrer presque timide quand on tente de la séduire, n’a pas peur de montrer sa détresse quand elle est grande et de chercher l’adhésion (le fameux caractère consensuel féminin) dans ces décisions. En gros elle incarne assez le parti prix que j’ai voulu faire avec Atia avec le leader autoritaire et radical mais cherchant le consensus au boulot et une personnalité plus douce, empathique et fragile dans le privé avec toujours une attitude gracieuse. Je pense que la saga mass effect m’a scotché à ce point grâce à la profonde humanité et réalisme du personnage principal.

Saskia (The Witcher 2):

Saskia est un autre perso que j’adore, assez proche du précédent, c’est une idéaliste sensible et volontaire qui commande par l’inspiration et le rêve d’un idéal plutôt que par une poigne de fer. Les gens la suivent car elle les inspire à l’image d’une Jeanne d’arc, plutôt que par la crainte ou sa force. Là encore bien qu’en armure lourde, elle a su garder une féminité, qui va au-delà de son doublet entrouvert mais aussi dans sa gestuelle, sa démarche, sa voix douce. Un personnage qu’on a envie de suivre jusqu’au bout de l’enfer!

Morrigan (Dragon Âge : Origine):

Morrigan, au-delà d’un nom qui a lui seul me fait l’aimer c’est surtout l’incarnation de la femme fatale et impitoyable. De prime abord, bien que définitivement séduisante, elle semble être une peste froide, méchante et radicale. et puis on creuse et on découvre une autre personne derrière, une personne bien plus sensible et humaine qu’on aurait crue et on découvre qu’elle a deux visages bien qu'ambitieux et cyniques dans les deux cas. Une personnalité complexe et double comme je les aime! Elle est cela dite bien plus magicienne que combattante au cac, mais par “guerrière” j’entends surtout une combattante et une femme de guerre.


Hildegard von Krone (Soulcalibur):

Hilde... un personnage que je ne connais pas car je n'ai aucun soulca Very Happy j’ai déjà joué comme ça chez des amis mais voilà, le charac design de ce perso est juste excellent et son style de combat aussi! définitivement un perso génial, réaliste et sophistiqué dans un jeu habituellement connu pour des femmes difformes ou des culottes apparentes. Bref j’aime ce perso!


Sylvanas (Warcraft 3 & Wow):

N’en déplaise à certains (Cio), Sylvanas est un personnage que j’adore tout comme sa sœur Alleria à qui elle ressemble beaucoup, et dont finalement on sait moins de choses. Bien qu’Alleria soit ma préférée car la première des deux que je connaisse je vais plus parler de Sylvanas car on la voit plus et finalement on la connais plus. Sylvanas dans Warcraft 3 incarne un charisme énorme, une femme tenace et déterminée, la pire ennemie d’Arthas et une épine dans le pied du fléau qui fera dire à un compagnon d’armes d’Arthas qu’elle est son égale. Son histoire épique fini en une sombre tragédie, plein de rancœur Arthas la terrasse et la change en banshee pour l’empêcher de trouver le repos. Mais plus qu’une punition, Arthas signe en fait son arrêt de mort. Sylvanas retrouve son corps qu’elle possède et devient la première ranger noire, les autres banshees elfe limitent et forme une caste qui va prendre le pouvoir sur une vaste portion des troupes du fléau et devenir la meilleure armée anti-Fléau jusqu’à la création de la Croisade d’argent. La ranger déterminé devient une femme amère, rongée par la frustration de sa nouvelle condition et dévoré par son désir de vengeance qui deviendra son essence même, la seule chose qui lui permet de conserver sa raison. À la mort d’Arthas, elle perd cette essence et succombe au désespoir et se suicide mais les valkyries la sauvent et lui donne un nouveau but, donner un avenir au reprouvés, devenir une inspiration pour eux. C’est un perso intéressant car sa vie est une tragédie, elle souffre mais se doit d’avancer pour ne pas disparaître ni faire disparaître son peuple. Sa haine revancharde la fait rager et ne pas comprendre le manque d’enthousiasme et de d’envie de vengeance de Lorthemar contre Arthas, l’attitude de Garrosh, stupide et faible parvenu, l’enrage à nouveau car il ne sait rien de la tragédie de la vie et de la mort telle qu'elle l’a expérimenté. tout ça fait qu’elle se détache des autres et se déshumanise, sa condition de morte l’enfonçant encore un peu plus dans un clivage vis-à-vis des vivants. Bref, elle est belle, brillante mais perd son âme peu à peu et sombre un peu plus à chaque fois. Un personnage tragique, donc forcement il me fascine même si je ne peux l’approuver vu sa tournure actuelle. Voilà je me permets d’être plus long car je sais que je ne spoils rien sur ce perso Wink

Voila pour moi, a vous !

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le post culturel

Message  Eléonà le Mar 6 Nov 2012 - 15:12

On a pas vraiment les mêmes gouts et si je devais en choisir 5... aie aie aie.
Pas simple! Loin de la. Les superficielles, parce qu'il y en aurait serait au fond du classement.
Donc pas dans le top !

The Boss !

Vieillissante... Sans Obus de 45 ! Mais coté charisme... et personnalité... outch !

Arybeth de Tylmarande !

Neverwinter Night ! La magnifique demi-elfe Paladine !

Lightning

Ancien membre de l'armée, elle arbore une coupe de cheveux rosée ainsi qu'une épaulière... En début de jeu, la roussette est carrement froide et distante !

Dragon Age 2 :

Jamais vraiment jouer... mais j'ai toujours trouver fantastique la modélisation de ce perso l'anti Lara-croft par exelence... Et tout aussi adorable !

La bimbo parce qu'il en fallait une :
Ruby :

Il ne lui manque que les cheveux écarlate pour atteindre la perfection Mr. Green
avatar
Eléonà
Chevalier de Sang
Chevalier de Sang

Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 24/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le post culturel

Message  Cenaya le Mar 6 Nov 2012 - 15:30

Sylvanas est également un personnage que j'adore et qui m'inspire beaucoup.

A cette liste, je vais ajouté quelques figure, certes moins intéressantes mais sait-on jamais.^^

Aela la chasseresses (Skyrim)

Aela est une Nordique et loup-garroux...qui apparait en train d'abattre un géant qui approchait d'un village, elle appartient aux Compagnons, une sorte de confrèrie de mercenaires mistérieuse. C'est une chasseresse déterminée, assez froide, j'aime bien son air impitoyable.

E'Lara (Hunted, demon's forge)

Une elfe ranger plutot amusante, E'lara est impulsive, sans grand scrupule, plus attirée par le profit ou l'adrénaline. Elle a autant le vertige que moi...^^
Son style est sympa. Elle combat majoritairement à l'arc, use de magie, possède aussi une épée pour le corps-à-corps.

Rayne (Bloodrayne)

Peut-être un peu hors sujet. Rayne, une demi vampire combattant avec deux grandes lames, agile et meurtière. Elle se bat contre les forces occultes, entre autre contre des Nazis qu'elle tranche joyeusement comme des pièces de boucheries. Une vrai tueuse sanguinaire.

J'ajouterais aussi Sniper Wolf (Metal Gear Solid)

Tireuse d'élite assez charismatique

Ou Auriel, archange de l'espoire (Diablo 3)


Dernière édition par Cenaya le Mar 13 Nov 2012 - 20:06, édité 1 fois
avatar
Cenaya
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 229
Date d'inscription : 25/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re Post culturel

Message  Krithias le Mar 6 Nov 2012 - 15:34

Woaw, je suis vraiment perturbé par ta dernière image éléonà, car ton image de Ruby ressemble énormément à une de mes proffs Shocked
avatar
Krithias
Ranger-officier
Ranger-officier

Nombre de messages : 304
Age : 21
Date d'inscription : 04/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le post culturel

Message  Elhardryan Sin'dalei le Mar 6 Nov 2012 - 15:43

Ça manque de testostérone sur ce topic je trouve.

Elhardryan Sin'dalei
Mage
Mage

Nombre de messages : 103
Age : 22
Localisation : En compagnie d'une bouteille de vin rouge dans un cimetière.
Date d'inscription : 27/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le post culturel

Message  Arévas le Mar 6 Nov 2012 - 15:52

Bien dit, Ryan.

Les personnages masculins sont-ils seulement autorisés sur ce topic ? Mr.Red

_________________
"On ne facture pas la topissitude, ni la séductivité !"
Arévas Summerbreeze, Lieutenant des Fils de Quel'Thalas.

"Allons-y gaiement !"
Minélis Silverbow
avatar
Arévas
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 2245
Age : 30
Localisation : Dans son Bureau
Date d'inscription : 21/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le post culturel

Message  Atia le Mar 6 Nov 2012 - 16:31

non pas de messieurs pour le moment mais ca viendra après car je compte faire les hommes combattants de l'histoire et de fiction ensuite.

Après comme je disait, pour justifier mes choix, le charisme féminin pour moi chez une guerrière implique noblesse, dignité, détermination, sensibilité et de la classe autant que de la sensualité. La pouf en bikini, qui fait du rentre dedans, qui rot et parle en jurons n'est pas 'feminine' et donc peu charismatique. Revi de black lagoon par exemple est un perso tres drôle mais elle est androgyne, peu charismatique et inspirante et clairement pas séduisante donc je la citerais pas même si elle me fait rire, car c'ezt pas vraiment une figure feminine.

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le post culturel

Message  Tarae le Sam 10 Nov 2012 - 14:21

Bon, vu qu'on veut que je m'y mette aussi, parlons de mes chouchoutes :

Spoiler:

Tali'Zorah Vas Normandy (Mass Effect 1-3)

La définition de la curiosité. Tali est une Quarienne, une race devenue nomades galactiques suite à la rébellion des Geths, des êtres synthétiques qui se sont retournés contre les créateurs une fois que cette question a été posé "Cette unité a-t-elle une âme ?". Les Quariens ont tenté de désactiver les Geths, mais ces derniers ne tenaient pas à se faire génocider et ont donc exilés leurs anciens maitres. Depuis, les Quariens vivent dans la Flotte Nomade, une armada de vaisseaux. Mais cet environnement stérile a fini par fragiliser leur système immunitaire ce qui obligea la race à vivre dans des combinaisons de survie s'ils ne veulent pas mourir d'un rhume.

On rencontre notre brave Tali durant son pèlerinage, un rituel social qui permet à un Quarien de devenir adulte en ramenant un élément ou un savoir technologique intéressant à un capitaine de vaisseau. Par la force des évènements, Tali rejoint l'équipage de Shepard et c'est l'aventure qui commence pour elle. Bien qu'étant une ingénieure, c'est également une redoutable combattante qui saura faire la différence dans une mission demandant un peu de trifouillage électronique. Profondément attachée à son peuple et inquiète pour son avenir, elle devra souvent prendre des décisions difficiles entre le bien de son peuple et la réussite de la mission de Shepard. Elle s'émerveille facilement, pose des tas de questions et fait parfois passer l'équipage du Normandy pour des newbies. Elle représente bien la transition difficile entre l'enfance et l'âge adulte, rêvant d'aventures mais devant faire face aux responsabilités qui pèsent sur ses épaules.

Enfin, elle est très drôle quand elle est saoule, a une voix trop craquante et des fesses somptueuses.

Spoiler:

Shani (The Witcher)

Une infirmière qui ne se laisse pas faire ! Dans le monde particulièrement cruel de The Witcher, Shani est une femme forte qui n'est pas du genre à se faire marcher sur les pieds. Mais ça ne l'empêche pas d'être particulièrement altruiste et d'avoir le coeur sur la main. Très versée dans les sciences médicales, elle aide fréquemment les soeurs à soigner les malades et sera d'un grand secours pour Geralt qui fera souvent appel à elle et ses connaissances pour l'aider dans ses enquêtes. Contrairement à Triss Merigold (qu'elle ne peut pas piffer), elle se soucie du bien des autres et place rarement ses intérêts avant ceux des autres.
avatar
Tarae
Archimage
Archimage

Nombre de messages : 456
Age : 28
Date d'inscription : 01/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le post culturel

Message  Arévas le Lun 12 Nov 2012 - 17:07

Ayant une réputation à défendre, voici mon palmarès de ces demoiselles ayant marqué mon parcours de joueur. Merci à Nintendo et Bioware pour m'avoir fait rêver avec ces superbes créatures.




Zelda (The Legend of Zelda)



La Princesse Zelda est un personnage de la série The Legend of Zelda créée par Shigeru Miyamoto le 21 février 1986. Elle fait partie de la famille royale d’Hyrule, étant la fille du roi Daltus.
Du fait du titre de la série, The Legend of Zelda, Zelda est parfois confondue avec Link, le héros du jeu.

Tout au long de la série, le profil de la princesse Zelda semble être relativement stable : il s’agit de la princesse du royaume d’Hyrule, descendante légitime d’une noble famille de suzerains qui cherche à tout prix à protéger les peuples pacifiques des menaces démoniaques, et notamment de celles de Ganondorf.

Après la fragmentation de la Triforce lorsque Ganondorf tenta de s’en emparer dans Ocarina of Time , le fragment de la Sagesse se réfugia en elle et sera transmis alors à ses descendantes (de même que Link, ayant reçu le fragment du Courage, la confiera à ses successeurs; la question du fragment de Force ne se pose pas, le personnage de Ganondorf étant le même du premier épisode au dernier).

Zelda est plutôt grande et un peu mince, mais elle est jolie et a les cheveux blonds (bruns dans Twilight Princess). Elle a une peau très blanche et une robe très décorée (blanche et rose/violette), avec les insignes royaux d’Hyrule.

Il ne faudrait pas cantonner Zelda au rôle de princesse précieuse qu’un rien effraie : les créateurs l’ont en effet dotée d’un caractère trempé et d’une grande habileté au combat, que ce soit à l’arc, à la magie ou à l’épée, qui ne la rend pas passive lors des aventures, ce qui la différencie d’une autre grande princesse de Nintendo, Peach (cette dernière a néanmoins quelques aptitudes au combat, mais elles sont moindres que celles de Zelda), à l'exception faite de Spirit Tracks où on lui découvre une phobie des souris.

Zelda reste un personnage important, souvent enlevée et tourmentée, car détentrice de grands secrets et de grands pouvoirs ; mais toujours, un héros, Link, se dresse contre tous les obstacles pour la sauver et l’aider dans sa quête de pacification.

Dans certains épisodes de la saga (Ocarina of Time…), Zelda prend d’autres apparences et identités, afin le plus souvent de se cacher et d’échapper à ceux qui veulent l’enlever. Ces déguisements sont souvent conçus par magie, de sorte qu’elle en devient méconnaissable, dans Ocarina of Time, elle ira jusqu’à se transformer en jeune homme Sheikah prénommé Sheik.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, Zelda est loin d’être impuissante : elle manie l’arc dans The Wind Waker, Spirit Tracks et Twilight Princess, et l’épée dans Twilight Princess également.

Elle utilise également une magie basée sur les pouvoirs de la lumière. Ses compétences en magie sont remarquables, même si elles lui permettent rarement d’éviter la capture. Elle a notamment montré des dons comme la télépathie (elle appelle Link à distance dans A Link to the Past), la prémonition (elle sent les catastrophes arriver comme l’arrivée de Ganondorf dans Ocarina of Time ou dans Oraces of Ages et Oracle of Seasons) ou le changement d’apparence et d’identité (elle se change en Sheik dans Ocarina of Time et revêt les traits de Tetra dans The Wind Waker/Phantom Hourglass). Elle a également déjà créé des barrières d’énergie, des sceaux sacrés ou même immobilisé Ganon. Elle semble aussi posséder quelque chose comme une aura d’espoir : sa seule présence redonne de l’espoir aux gens. Dans Ocarina of Time, elle fut le septième sage, permettant, à l’aide des six autres d’invoquer la Triforce.
Ses alter ego possèdent également leurs facultés propres.

(merci Wikipedia)

Qui aujourd'hui ne connait pas Zelda et n'a jamais succombé à son charme ? Son succès vient certainement d'un cliché vieux mais efficace : c'est la princesse de nos contes d'enfance que nous, preux chevaliers, devont secourir. En celà Nintendo a bien compris que l'égo masculin ne pouvait laisser tomber une jolie demoiselle en détresse Cool




Samus Aran (Metroid)



Samus Aran est le personnage central de tous les jeux issus de la série Metroid, et ce depuis le premier épisode, sorti en 1986 sur NES, jusqu'au plus récent, Metroid Other M, sorti en 2010 sur Nintendo Wii.
Il a été créé par Hiroji Kiyotake.

Samus vivait sur la planète K-2L, une colonie terrienne, avec ses parents, Rodney et Virginia Aran. Elle n'était alors qu'une enfant, lorsque sa colonie fut attaquée par les pirates de l'espace menés par Ridley. Elle fut la seule survivante de ce massacre, suite auquel elle fut recueillie par les Chozos, un peuple homme-oiseau de la planète voisine, Zebes.
Elle fut élevée et entrainée par eux et grandit avec le souhait de venger ses parents en exterminant les pirates de l'espace.

Son Armure, la Combinaison de Puissance, qui caractérise bien le personnage de Samus Aran, est un cadeau des Chozos offert à l'occasion de son départ de la planète Zebes.
Elle sera son seul et unique allié durant toutes ses expéditions contre la menace des Space Pirates et des Metroid, espèce créée par les Chozos et détournée par Mother Brain, leader des pirates.

Une femme armée et dangeureuse, une armure qui roxxe et une combinaison moulante enveloppant un corps de rêve, que demander de plus ? Very Happy




Bastila Shan (Star Wars : Knights of the Old Republic)



Bastila Shan était une jeune Padawan qui a vécut lors de l'époque de la Guerre Civile des Jedi. Elle naquit sur la planète Talravin. Héléna, sa mère, la confia à l'Ordre Jedi très tôt. Elle s'engagea sur la voie des Jedi sentinelles et se fabriqua un sabre laser jaune. Très talentueuse, elle fut remarquée par ses maîtres rapidement.

La première chose que l’on remarque en discutant avec Bastila est une politesse qui semble toutefois dissimuler un profond mépris pour ceux qui l’entoure. En effet, la chevalière Jedi n’est pas vraiment le genre modeste, très loin de là : le don qu’elle a reçu à la naissance, celui de la méditation de combat, a fait d’elle quelqu’un de particulièrement arrogante à cause de toute l’attention qu’elle a reçue pendant son entrainement. Shan est un élément indispensable à la flotte républicaine et le gros problème, c’est qu’elle en a parfaitement conscience. De ce fait, les membres de son équipage, qui lui voue pourtant une admiration sincère pour avoir sauvé des milliers d’hommes grâce à son don ainsi que pour avoir supprimé Darth Malak ne reçoivent qu’un traitement hautain en retour, Bastila a l’impression d’être invincible et que rien ne pourra jamais l’arrêter, née et élevée pour être la championne de l’Ordre Jedi, elle a bien l’intention de le rester, ce qui est quelque peu contradictoire, car jamais l’ordre des utilisateurs du trancheur lumineux n’a dit que les Jedis devaient être arrogant avec ceux qui n’avaient pas le don, bien au contraire…

Et ce défaut est bien dommage, car pour le reste, Bastila n’est pas quelqu’un de désagréable. Sa politesse est réelle, de même qu’elle reste assez abordable, pour peu que l’on ne vienne pas lui demander qu’elle vous remercie pour une raison X ou Y. Comme n’importe quel Jedi, Bastila respecte la vie sous toutes ses formes et de ce fait, essayera toujours de sauver quelqu’un en danger et cela, même si elle était encore en plein combat avec cette personnes quelques instants plutôt. Bien qu’elle comprend la nécessité du combat, elle est toujours affectée par les morts lorsqu’elle est engagée dans une bataille spatiale, d’autant plus qu’elle les ressent distinctement, ses existences qui retournent à la Force. Elle l’accepte, mais aimerait être capable d’en sauver davantage, ce qui signifie d’une certaine manière qu’elle est très exigeante avec elle-même, même si personne ne serait capable de le dire, tant son arrogance naturelle prend le pas sur tout autre choses qu’elle serait capable de plus ou moins véhiculé.

D’un certain point de vue, Bastila pourrait même être considérée comme quelqu’un de naïve pour une raison simple : elle est persuadée que tout le monde a le droit à une seconde chance, une véritable rédemption. Ainsi, sa vision des Siths n’est autre que celle de personne égarée sur le chemin de la Force ayant besoin d’un guide pour retrouver la foi. C’est cette considération qui l’a particulièrement déprimée lorsqu’elle a vaincu Malak, a la stupéfaction de son équipage qui ne s’attendait certainement pas à voir la demoiselle aussi triste d’avoir remporter le duel de sa vie. C’est la preuve que Bastila n’est pas aussi mauvaise que les personnes qui la rencontre ne pourrait le croire, elle ne serait pas Jedi sinon, mais aussi une preuve qu’elle est humaine comme n’importe qui est sujette à des faiblesses ou des moments de doute. De plus, elle reste une conciliatrice et il est finalement assez simple de la forcer a rabattre son caquet d’arrogance au moins quelques instants : faite lui remarquer qu’elle s’éloigne du code Jedi et alors elle se montrera plus raisonnable, avec un peu de chance, vous la verrez même s’excusez, mais bon, il ne vaut mieux pas trop rêver non plus sur ce point.

Car s’il y a bien un but que Bastila c’est fixée dans l’existence, c’est suivre le Code Jedi a la lettre, ce qui signifie le refus de l’attachement et donc l’impossibilité de se marier. Persuadée que le Conseil des Jedis dispose d’une vision d’ensemble de la galaxie qui la dépasse, la jeune femme le suit d’une manière pratiquement aveugle. C’est pour cette raison qu’elle a refusée de se joindre au mouvement Revanchiste et que ses relations avec Catherine Mac Guri, qui fait partie d’une secte Jedi extrémiste, sont assez exécrables. La guerre Mandalorienne n’a fait que la renforcer dans sa conviction, car la menace plus importante que l’Ordre Jedi avait pressentie était bel et bien présente, la seule chose que la jeune femme et peut-être le conseil n’avait pas vu venir, c’était qu’elle viendrait d’un autre Jedi renégat qui se déclarerait contre l’avis de celui-ci, mais pour l’instant, à ses yeux, cela n’est l’affaire que d’un vulgaire détail sans trop d’importance.

En mission comme dans l’espace, Bastila est quelqu’un de méticuleux qui ne laisse rien au hasard, chaque chose est minutieusement préparée, toutefois, il est possible qu’elle surestime ses capacités et ceux malgré qu’elle soit l’une des combattantes les plus aguerrie de l’Ordre Jedi. Sa fierté la pousse d’ailleurs à ne jamais livrer ses sentiments à qui que ce soit, seulement ce qui est important pour la mission. Si elle fait donc une équipière efficace, elle est également quelque peu casse pied. Bien entendu, elle se servira de toutes les ruses des Jedis pour pouvoir parvenir à ses fins, mais elle n’utilisera jamais la Force pour faire des choses que des enfants qualifieraient d’amusante, sauf si on finit par trop lui casser les pieds sur ce sujet. Ce sont de genre de petite réaction bégnine et typiquement humaine qui prouve que Bastila n’est pas aussi parfaite qu’elle voudrait être ou le laisser sous-entendre, ni aussi stricte sur le code Jedi que la vision qu’elle en défend et elle se retrouve immédiatement dans l’embarras lorsqu’on la met face à ses responsabilités.

Notre héroïne reste humaine et quoi qu’elle en dise, sujette aux émotions et donc à faire des erreurs, c’est probablement la chose la plus importante à retenir sur Bastila Shan. Son don exceptionnel lui permettant d’aider des flottes entières la fera entrer dans l’histoire galactique certes, mais elle ne pourra jamais prétendre au statut exceptionnel de parangon de l’Ordre Jedi qu’elle recherche à atteindre pour la simple raison que personne ne le peut…

Pavé César ! (merci rpg-kotor)
Bastila occupe une place à part dans mon coeur car il s'agit du tout premier personnage que j'ai pu draguer dans un jeu vidéo, et en plus elle me résistait, la bougresse ! On peut donc légitimement penser qu'elle a contribué à forger le caractère d'Arévas de ce côté-là Mr. Green




Léliana (Dragon Age : Origins)



Une sœur converse de la Chantrie capable de faire mordre la poussière à des mercenaires chevronnés, voilà qui est déjà peu commun... mais si en plus elle affirme que c'est le Créateur en personne qui l'envoie affronter les engeances, l'affaire prend un tour proprement extraordinaire.
Elle rejoignit Alistair et le héros à Lothering en leur donnant l'assurance qu'elle se montrerait utile.
Toutefois, Léliana cachait bien son jeu : Orlésienne, elle avait passé le plus clair de son temps à poursuivre une carrière de barde, ces ménestrels doublés d'assassins et d'espions que les nobles de Val Royeaux emploient au gré de leurs complexes intrigues.
Sa conversion à la Chantrie n'était pas due uniquement à l'insatisfaction que lui procurait sa vie de barde; victime d'un coup monté par son mentor, elle avait dû s'enfuir afin d'éviter d'être exécutée pour trahison.
Aux oreilles de Léliana, le cloître de Lothering qui l'a recueillie et les symboles d'Andrasté ont une résonance toute particulière.

Comme souvent avec Bioware, le personnage évolue au cours du jeu. Léliana apparait donc d'abord comme une gentille fille limite illuminée et bisounours avant que le joueur apprenne qu'elle peut vite se montrer sans pitié lors de ses missions d'assassinat dans lesquelles elle peut même trouver un certain plaisir pervers.
Toutefois la trahison de son ancien mentor va la boulverser et le personnage aura la possibilité de s'endurcir et sa vision du monde pourra changer... ou pas, là encore Bioware laissant le choix au joueur.

Vous l'aurez compris, je tombe rapidement amoureux dans un jeu, mais Léliana occupe une place privilégiée car je suis complètement tombé sous le charme de la voix de sa doubleuse VF, Laura Blanc I love you




Kira Carsen (Star Wars : The Old Republic)



Spirituelle, orgueilleuse et légèrement désabusée, Kira Carsen fait figure d'exception au sein de l'Ordre Jedi. Ayant intégré l'ordre à l'âge adulte, Kira avait amassé suffisamment d'expérience pour se forger sa propre opinion de la galaxie.

Kidnappée à la naissance, Kira ne connut jamais ses parents et vécut la majeure partie de son adolescence dans un environnement dur et violent. Après avoir enduré des années de maltraitance aux mains de divers instructeurs, Kira s'enfuit. Les années qui suivirent, elle vagabonda de planète en planète, voyageant clandestinement à bord de nombreux cargos quand elle devait prendre la fuite. Kira finit par rencontrer un groupe de réfugiés et les suivit dans les bas-fonds de Nar Shaddaa, où elle et ses compagnons devinrent rapidement la cible des gangs locaux.

Après l'attaque d'un gang violent, Kira abandonna les réfugiés et retourna à sa vie d'errance. Elle vécut ainsi dans la rue, chapardant ce dont elle avait besoin pour survivre. Elle finit par croiser la route d'un Maître Jedi, qui ne tarda pas à percevoir son affinité pour la Force et offrit de la prendre comme apprentie.

Kira a beaucoup d'estime pour l'Ordre Jedi et, bien qu'elle remette souvent en question l'enseignement qu'ils prodiguent, son optimisme et son profond désir d'éradiquer le mal, dont elle a elle-même été la victime, font d'elle une alliée loyale des Jedi.

Un personnage attachant qu'on peut draguer, je suis donc forcément fan Smile




Vette (Star Wars : The Old Republic)



Rares sont ceux qui connaissent mieux la galaxie et ont si peu de contrôle sur leur destin que Vette. Vette fut très tôt séparée de sa famille et vendue à des barons du crime sans grande envergure. Quand Nok Drayen, un chef pirate de légende, anéantit l'empire de son maître, Vette dût choisir entre la liberté et la vie de pirate aux côtés de Nok. Vette rejoignit alors les rangs des pirates, parcourant la galaxie connue et apprenant l'art de l'infiltration.

Des années plus tard, Nok Drayen prit la décision aussi étrange que soudaine de libérer tous les pirates sous ses ordres. Abandonnée sur Nar Shaddaa, Vette rejoignit un groupe de jeunes Twi'leks idéalistes et se servit de ses compétences de pirate pour voler et provoquer la ruine de ceux qui exploitaient les habitants et les richesses culturelles de Ryloth. Débordante d'énergie, Vette fait bien plus que son âge, mais manque encore de maturité. Elle raffole des blagues légères et se moque volontiers de quiconque se prend un peu trop au sérieux.

Toujours un personnage qu'on peut séduire et qui dispose en plus de la même doubleuse que Léliana en VF, je suis fan I love you


Dernière édition par Arévas le Lun 12 Nov 2012 - 19:52, édité 2 fois

_________________
"On ne facture pas la topissitude, ni la séductivité !"
Arévas Summerbreeze, Lieutenant des Fils de Quel'Thalas.

"Allons-y gaiement !"
Minélis Silverbow
avatar
Arévas
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 2245
Age : 30
Localisation : Dans son Bureau
Date d'inscription : 21/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

re : Post culturel

Message  Krithias le Lun 12 Nov 2012 - 17:23

Grrrr ! ! ! ! ! Tu m'a devancé pour Zelda c'est pô bien rambo
avatar
Krithias
Ranger-officier
Ranger-officier

Nombre de messages : 304
Age : 21
Date d'inscription : 04/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le post culturel

Message  Arévas le Lun 12 Nov 2012 - 17:48

Krithias a écrit:Grrrr ! ! ! ! ! Tu m'a devancé pour Zelda c'est pô bien rambo

Ah ah ! Mais je te laisse Midona si tu veux Razz

_________________
"On ne facture pas la topissitude, ni la séductivité !"
Arévas Summerbreeze, Lieutenant des Fils de Quel'Thalas.

"Allons-y gaiement !"
Minélis Silverbow
avatar
Arévas
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 2245
Age : 30
Localisation : Dans son Bureau
Date d'inscription : 21/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

re : Post culturel

Message  Krithias le Lun 12 Nov 2012 - 19:36

Sa roule raoul ! Je l'adore celle la. Razz
avatar
Krithias
Ranger-officier
Ranger-officier

Nombre de messages : 304
Age : 21
Date d'inscription : 04/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le post culturel

Message  Atia le Mar 13 Nov 2012 - 11:51

Lynchage incomming!

Je déteste Zelda, car elle représente un archétype qui a la vie dur et m’énerve. Elle est faible, incapable de se débrouiller sans une figure masculine qui viens compenser sa "fragile condition féminine". La vision machiste est lassante a la longue mais bon nintedo pour se donner bonne conscience lui a donné un arc, il sert a rien, elle se fait poutre pareil, mais c'est pas grave on fait genre elle sais se débrouiller hein. Si on se demande pourquoi j'ai jamais joué a Zelda, cherchez pas plus loin, les histoire simpliste et viriliste du "il faut sauver la princesse" c'est pas pour moi. Surtout quand la cruche se fait capturer 50 fois d'affilé. Même sybile est plus forte et débrouillarde (déjà car elle tiens debout et continu a aller de l'avant apres une vie de merde qui aurait fait tomber n'importe qui, pas comme la petite princesse dans son château doré et qui est pas foutu de se débrouiller pour une fois qu'on lui demande quelque chose!). Zelda, pour moi qui la vois de l’extérieur, sert juste a valoriser la figure masculine du heros.

Par contre, Bastila j'ai bien aimé, j'adorais la taquiner et la forcer a un peu d'humilité mais j'aimais son coté gentil et discipliné. Et quand j'ai joué ma jedi méchante c’était un plaisir de la torturer psychologiquement jusqu’à la faire sombrer du coté obscure xD *a des plaisirs étrange* Bref, je suis d'accord KOTOR est une pure merveille et elle y contribue bien Smile

Leliana est sympa, j'ai hésité entre elle et Morrigan très franchement mais j'ai préféré la plus dark des deux même si au niveau moral Leliana est très "élastique". Elle commence douce mais on peut rapidement la faire basculer sur un alignement plus sombre et vu le personnage que je jouais ca valait mieux au fond. Une elfe des bois radicale, adorable avec les elfes, neutre avec les nains mais une pure salope sanguinaire avec les humains, je prenais volontairement des décisions radicale qui me permettait de sacrifier le plus d'humain possible tout en préservant les autres races. C’était drôle mais me mettait en conflit avec pas mal de personnage (j'ai d’ailleurs du tuer la vieille u_u) mais Leliana, malgré des débuts difficile, a commencé a l'accepté a même été en couple avec mon elfette (mais ca on s'en doutais qu'elle etait bi vue ce qu'elle racontait sur sa vie avec les nones de la chantrie xD ). Une bien jolie rousse et une sympathique perso qui correspond a ce que j'aime dans un perso feminin, une force et une détermination, avec une classe, une sensualité et une sensibilité parfaitement féminine, pas un garçon avec des nichons, et ca fait un tres bon perso Smile

Samus je connais que de nom mais elle a l'air carrément cool et les deux autres je connais pas même si la première dont tu parle m’intéresse ^^'

Et pour les choix de Tata c’était évident que j’approuve. Tali c'est... c'est Tali quoi, une voix merveilleuse, une féminité exacerbé, une curiosité et une sensibilité presque naïve allié a une force et une détermination sans faille. Tout ceux qui me connaissent bien, on subit mes éloges admirative pour la petite quarienne. Par contre, je me demande encore si c'est Tali qui a influencé les Draenei ou l'inverse car la cambrure, les jambes et la croupes c'est sacrement proche je trouve. De mon coté, jouant une fille, Tali n'a pas eut de romance ou cherché a en avoir avec moi, du coup c'est avec un des mecs les plus classe de la serie qu'elle a commencé a se rapprocher, Garrus, le brave turien. Leur histoire était adorable et drôle a observer, les deux se cherchant, garrus la taquinant sans cesse ou parlant de souvenir avec elle, une forme de seduction un peu maladroite et elle etant tout aussi peu habitué au jeu de la séduction. Jusqu’à ce que je les surprennent en train de se faire un tendre calin. Leur excuses et leurs explication etait un des moment les plus drole et touchant du jeu Very Happy Bref la je partage totalement l'avis de Tarae, VIVE TALI!

Shani aussi j'aime, c'est celle que j'ai soutenu et aidé pendant tout le jeu contre cette conne égoïste de Triss, que du 1 au 2 j'ai jamais pu piffrer. Shani c'est Tarae adolescente et rousse en fait! Gentille, altruiste mais de caractère, sacrée caractère même! donc comme dirais un candidat americain "i approve this message"

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

re : Post culturel

Message  Krithias le Mar 13 Nov 2012 - 15:00

Faut pas se fâcher pour ça Atia Shocked Je vais te faire un article sur le personnage de Midona. Elle est plus "vile" que Zelda (enfin ce n'est pas du tout difficile aussi tu me diras) Mais je te jure tu devrais l'aimer elle est... Ben elle est Midona quoi Very Happy

Et pour info c'est pas la même Zelda c'est sa descendance !
avatar
Krithias
Ranger-officier
Ranger-officier

Nombre de messages : 304
Age : 21
Date d'inscription : 04/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le post culturel

Message  Atia le Mar 13 Nov 2012 - 15:24

Je m’énerve pas Very Happy je défends une opinion c'est pas pareil Wink Zelda a un bon charac design mais voila j'aimerais la voir sauver Links pour changer tiens, pourquoi c'est toujours la fille la faible et le mec le fort Sad

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4511
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

re : Post culturel

Message  Krithias le Mar 13 Nov 2012 - 17:12

Midona, Princesse du Crépuscule

Spoiler:
Midona sous sa forme de "lutin"

Spoiler:
Midona utilisant le Cristal d'Ombre pour se transformer en Géant.

Spoiler:
Midona sous sa véritable forme.

Midona est un personnage qui apparait pour la première fois et pour l'instant unique fois dans Twilight Princess. Son nom provient du mot anglais Midnight (Minuit), en rapport avec le thème de l'obscurité. Elle est l'un des personnages les plus populaires et les plus aimés des fans de la saga Zelda dont moi en particulier.

Midona fait partie du peuple du crépuscule, un peuple de puissants mages utilisant la magie noire. Ces derniers ont étés bannis du royaume d'Hyrule par les déesses Din, Nayru et Farore après avoir tenter de s'emparer de la Triforce à l'aide de leur plus puissant artéfact, le Cristal d'Ombre. La magie du cristal était si puissante que les ancêtres de Midona auraient sans doute gagné la guerre si les déesses n'avaient pas envoyé les esprits de lumière (des êtres de pur Lumière très puissants) qui parvinrent à vaincre les ancêtres de Midona en brisant le Cristal d'Ombre et en emprisonnant ses fragments dans les lieux les plus isolés d'Hyrule. (Les donjons IG)

Après avoir perdu le combat le peuple du crépuscule fut banni par les déesses en guise de châtiment pour leur arrogance et leur tentative insurrection envers elles. Ils furent envoyés dans une dimension parallèle, un monde d'ombre avec un perpétuel crépuscule dont les seules sources de lumière viennent de deux orbes sacrées ayant l'équivalent du Soleil. C'est dans ce monde que les ancêtres de Midona évoluèrent pour devenir la race qu'ils sont aujourd'hui, les Twilit. Leur race s'habitua peu à peu à leur nouveau monde et établit une monarchie qui dura pendant plusieurs siècles. Et c'est là que commence à proprement parler l'histoire de Midona.

Avant le début de Twilight Princess, Midona était la dirigeante du Monde du Crépuscule mais un des Twilit du nom de Xanto fera un coup d’État et utilisera "sa" magie afin d'usurper le trône de la Princesse du Crépuscule après lui avoir jeté une malédiction la changeant en un petit être à l'apparence d'un lutin. Sous cette forme qu'elle gardera pendant presque tout le jeu, elle n'a plus la faculté d'utiliser les pouvoir qu'elle détient en tant que véritable dirigeant du Crépuscule cependant Midona possède un fragment de Cristal d'Ombre dont elle se servira pour récupérer un peu de sa magie. Plus tard dans le Monde de la Lumière (Hyrule) elle rencontrera Link alors sous la forme d'un loup se faisant attaquer par des Bêtes des Ombres (les sujets de Midona, des Twilit transformés en monstre décérébrés par "la magie" de Xanto)

En voyant cette scène Midona fait aussitôt le lien avec la plus ancienne légende de son peuple qui dit qu'un jour un héro apparaitrait sous la forme d'une "bête divine" et pensera à ce moment qu'elle pourrait "utiliser" Link pour arriver à ses fins. Elle suivra alors les Bêtes des Ombres qui emmenèrent Link dans une des prisons du Château d'Hyrule où elle aidera Link à s'en échapper. Le duo finira par sortir de la prison et rencontrera la princesse Zelda que Midona surnomme "Princesse du Crépuscule" pour se moquer de Zelda car cette dernière a dû céder le royaume d'Hyrule à Xanto en échange de la survie de son peuple qui maintenant sous la forme de spectres désincarnés sans même se rendre compte qu'ils vivent désormais dans un monde d'ombres éternelles.

Après la rencontre avec Zelda, Midona rappelle à Link que se dernier doit encore sauver des membres de son village natal qui ont étés capturés. Elle lui fait alors une "proposition" que le héros ne pourra pas refuser, elle aidera Link à sauver ses amis et son monde mais en échange... Il devra devenir son esclave suivre ses ordres. Au début de l'histoire, Midona est représentée un personnage très malicieux qui se sert de Link. Elle ne demande rien à Link, elle lui ordonne. Son seul objectif est de retrouver les parties du cristal d'ombre qui lui permettrait de vaincre Xanto et récupérer son trône, au début de l'aventure elle se moque éperdument du destin du peuple de lumière et n'est inquiète que pour le sort son propre royaume. Midona dit clairement qu'elle n'aide Link que pour retrouver les parties du cristal d'ombre, mais à ce moment du jeu le joueur (Nous) ignore encore pourquoi Midona cherche ce cristal.

( J'occulte volontairement la recherche des fragments de Cristaux d'Ombre pour la simple raison que cette partie en surtout centrée sur Link, je passe donc aux évènements qui se déroulent après que les dits fragments ai étés rassemblés. Mais il est important de dire que la relation des deux protagonistes évoluera énormément, devenant même une amitié. )

Plus tard dans le jeu lorsque les fragments du cristal sont rassemblés le duo arrive au sanctuaire de l'esprit Lanelle est c'est là que tout se gatte pour Midona. Xanto apparait et l'esprit de lumière Lanelle tente de le blesser avec sa magie mais cette dernière est inefficace envers l'usurpateur qui utilisera alors "sa" magie pour vaincre l'esprit et fera alors replonger la région dans le crépuscule. Xanto blessera Link (de nouveau sous forme de loup) et tentera de rallier Midona à sa cause pour obtenir les véritables pouvoirs du dirigeant du Crépuscule. Devant le refus de cette dernière il refera passer la région dans la Lumière en la maintenant devant l'esprit qui la blessera gravement en la surexposant à sa lumière. Après que Link soit de nouveau un loup à cause d'une malédiction de Xanto et que Midona est proche de la mort ce dernier la conduit à la Princesse Zelda dans le Château d'Hyrule. Alors que Midona est sur le point de mourir elle demande à Zelda de dire à Link comment briser la malédiction que le maintient sous sa forme de loup car il est le seul à pouvoir vaincre Xanto. Et pour sa dernière requête elle demande à Zelda de dire à Link où est caché le Miroir du Crépuscule mais Zelda, en entendant le nom de l'artéfact décide de soigner la Princesse du Crépuscule, transférant son âme en Midona tout en disparaissant lors du processus.

Après avoir été témoin des actes désintéressés de Zelda et Link, Midona change radicalement, elle devient moins malicieuse, appelle Link par son nom, et lui demande de retrouver le Miroir des Ombres, mais ne lui ordonne pas. Elle explique alors a Link qu'elle est la dirigeante du Monde du Crépuscule, La Princesse du Crépuscule, et lui confie l'histoire du Miroir des Ombres et décide d'aider Link à sauver Hyrule de Xanto. Les deux "amis" arrive finalement dans le Désert de Geurdo (après s'être emparés d'une épée légendaire, Excalibur, qui brisa la malédiction de Link et permettant à Midona de faire changer de forme à ce dernier à sa guise dorénavant) Midona demandera à Link de l'aider à trouver le Miroir des Ombres, leur dernière chance d'entrer dans le Monde du Crépuscule pour détruire l'usurpateur une bonne fois pour toute. Midona devient alors liée au destin du royaume de la lumière.

Finalement, Midona et Link trouve la Chambre du Miroir et découvrent que le Miroir du Ombres à été brisé en quatre morceaux, avec un seul fragment encore présent dans la Chambre. Après avoir appris des Sages la localisation des trois morceaux restant, le duo les retrouvent tous et retournent dans la Chambre du Mirroir pour le compléter, c'est là que les Sages révèlent que Midona est la véritable Princesse du Crépuscule et le seul dirigeant des Twilit. Nous apprenons aussi que Xanto, après avoir usurpé le trône plaça une malédiction en elle. La malédiction ne peut pas être brisée sans que Ganondorf, la source de la "magie" de Xanto et même son dieu, ne soit détruit.

Après que Link ait battu Xanto en combat, Midona est sous le choc de voir que sa malédiction n'est pas brisée, ce qui ne lui permet toujours pas de retrouver ses pouvoirs de Princesse du Crépuscule. Et là nous avons une des meilleures scènes du jeu à mon avis personnel. Midona qui a récupéré les fragments volés du Cristal d'Ombre par Xanto lors de l'épisode du Sanctuaire de Lanelle, utilisera dans un moment de rage une infime fraction du pouvoir du Cristal d'Ombre afin de détruire Xanto, qui sera littéralement anéantit par la puissance de l'artéfact qui le fera imploser. Une fois de retour dans le Monde de la Lumière les héros ont appris de Xanto que Ganondorf est sur le point de se réincarner et se rendent au Château d'Hyrule. Nous découvrons que le Cristal d'Ombre à le pouvoir de briser la barrière cachant les alentours du Château. Midona utilise sa magie pour se transformer en un géant, ressemblant à une araignée monstrueuse avec une sorte d'arme d'hast. Elle utilisera la magie du Cristal pour se transformer de nouveau en géant lorsqu'elle tentera de détruire Ganondorf lors d'une des dernières séquences du jeu mais elle sera finalement vaincue. Un très court instant plus tard Ganondorf est vu levant vers le ciel la partie du Cristal d'Ombre que Midona avait depuis le début en tant que masque. Ganondorf brisera le fragment dans sa main avant d'aller combattre Link.

Après que Link avec l'aide de Zelda soit parvenu à battre Ganondorf pour "toujours", tous les Esprits de Lumière apparaissent et ressuscitent Midona, brisant en même temps la malédiction placé en elle par Xanto et son "Dieu", permettant à Midona de retrouver sa véritable apparence. Dans un moment comique quand Link voit pour la première fois Midona sous sa vraie forme cette dernière est amusée de son silence et lui demande, "Qu'est-ce qu'il y a... Dit quelque chose. C'est ma beauté qui te laisse sans voix?"

Avant de retourner dans le Monde du Crépuscule elle dit adieu à Link et Zelda devant la Chambre du Miroir et verse une larme, qui au contact du Miroir des Ombres le détruit totalement, juste après qu'elle soit retourné dans le Monde du Crépuscule. Elle dit à Link : "Link je... A plus" (beaucoup de personnes pensaient qu'elle dirait "Je t'aime")

Voila toute la biographie de Midona trouvé sur le site le plus complet sur l'univers de Zelda et en Anglais ! ! ! ! Je viens de tout traduire et j'avoue que je suis assez fier du résultat ! Dites moi ce que vous en pensez je veux vos avis ! ! ! Wink


Dernière édition par Krithias le Mer 14 Nov 2012 - 9:42, édité 1 fois
avatar
Krithias
Ranger-officier
Ranger-officier

Nombre de messages : 304
Age : 21
Date d'inscription : 04/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le post culturel

Message  Hanorya le Mar 13 Nov 2012 - 17:57

Coucou,

Certes, Zelda n'est pas le type qui pourrai plaire a notre cheffe bien aimée et je respect son opinion et ses arguments. Pourtant, cette princesse-ci mérite tout de même un petit peu plus de respect et ne sers pas seulement a valorisé la figure masculine. De plus, en tant que fan des séries "The Legend of Zelda" je me dois de réagir. =)

Si dans la série des jeux vidéo, Zelda semble beaucoup ressembler aux autres princesses douillette, trouillarde et qui ne sait rien faire d'autre que se laisser enlever. Il n'en est rien. Nombreux sont les jeux ou elle ne se fait pas enlever, mais accompagne le héros ou se cache, dissimulée derrière une nouvelle identité (Tétra dans Wind Waker) ou une transformation (Sheik dans Ocarina of Time). C'est une princesse sage et dévouée au peuple. Alors que le monde d'Hyrule est en danger, elle sait faire preuve d'une détermination solide, d'une grande sagesse, d'une bonté rayonnante et montre des compétence de combat tout a fait louable. Même sans être la meilleur, elle sait se servir de son arc avec précision et de son épée avec violence (Twilight Princess), elle sait également se battre a mains nu dans un style qui rappel ceux des ninja ou des voleur (Ocarina of Time). Et dans ce dernier jeu, Link, le Héros, ne serai pas allé bien loin sans son aide, masqué derrière un enchantement donnant l'illusion d'une jeune combattante mystérieuse.

Certes, elle n'est pas une héroïne digne de ce nom mais reste un grand personnage.


Il y a un jeu ou elle tente de prétendre au meilleur des combattant du monde de Nintendo : Super Smash Bros Brawl.

C'est un jeu de baston solo/multijoueur très bien conçu prévu pour petit et grand mais surtout pour les grand fan des personnages de Nintendo. Dans ce jeu, tout les personnages ont leurs capacités, leurs forces, leurs avantages, leurs points faible. Je les ai tous essayer avec des amis et, il n'y a pas photo. Zelda/Sheik est le personnage le plus dangereux du jeu s'il est bien maitrisé, elle a aussi l'avantage de jouer soit Zelda avec ses sorts de lumière et/ou durant le combat se changer en Sheik et combattre avec ses poings et ses pieds. Ses facultés de combat sont basé sur la vitesse des coup, ses enchainement peuvent être très rapide, un peu comme Atia comme elle nous l'as expliquée l'autre fois *lui fait un clin d’œil* et elle est également capable de magie puissante et protectrice. Et la encore, elle prouve qu'elle sait tirer a l'arc, si une flèche de lumière vous percute, c'est bye bye.

Voilà.

Ps: dsl si j'ai fait un peu de hors sujet *surveille l'arriver d'un certain prof de philo* (comprendra qui pourra) mais je voulais dans un temps montrer que cette noble princesse n'as rien de cet archétype qui a la vie dur et également dans un autre temps pour dire oui, Zelda n'est pas cette héroïne qui est a l’égale des autres femmes cité dans ce sujet. J'avais envie de le faire moi mais bon, ça collait pas trop avec le sujet demandé.
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 914
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le post culturel

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum