[Récits] Souvenirs arrachés aux ombres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Récits] Souvenirs arrachés aux ombres.

Message  Elhardryan Sin'dalei le Sam 14 Avr 2012 - 2:28

Les Ombres entamaient leur danse, les murmures transperçaient mon esprit tels des cris de désespoir.
Ces êtres... ou quoi qu'ils soient, me font profiter de leurs caresses glacées le long du fil de ma conscience. Je relève la tête, ouvre les yeux. Une silhouettre dressée devant moi semble s'adresser à moi.

C'est Aloniel. Les muscles de son visage font réverbérer la lumière des étoiles sur les cristaux de gangremagie nichés dans sa peau. Son immense épée où un message runique est gravé dans le métal, scintille de vert. L'arme se braque, et vient se nicher à quelques centimètres de mon visage, dans la roche à laquelle j'étais adossé. Sa bouche mettant fin à son flot de parole inaudible, les couleurs semblent changer. Ces ombres ceignant mon esprit imposent leur présence en recouvrant ma vue d'un léger voile sombre.
Je semble reprendre mes esprits. Je tourne la tête en direction de l'épée d'Aloniel. Quelques petites mèches de cheveux bruns se font emporter par le vent. Je vois la bouche de cet elfe qui m'a appelé "ami" il y a quelques jours esquisser un sourire.
"J'aurais très bien pu t'empaler avec mon arme, me nargua Aloniel, et tout ce que tu as fait, c'est de recouvrir ta forme d'Ombre." Il fit quelques pas en avant, posant sa main droite sur le manche de son épée, avant de le serrer et de retirer l'arme de la roche, faisant tomber quelques morceaux de gravas. Un hurlement de rage brisa le silence qui gouverne en maitre absolu sur ces terres.
Je redresse les oreilles. Une Ombre semble tendre ses bras éthérés dans ma direction.
"Elle m'appelle à la suivre." dis-je à voix haute.

Ce guerrier hors-pair, me faisant du charme avec ses piercings de gangremagie, me fit un signe de tête, m'invitant à le suivre. Il contourna la ruine draeneï derrière laquelle nous nous cachions.
Ses pieds recouverts de métal foulant le sol, son arme traçant un chemin dans l'épaisse couche de poussières de roches et de résidus d'arcanes surplombant la terre morte de l'endroit, il poussa un cri. Le son me parvenant jusqu'aux oreilles, une main glacée me frôlant le long de mon dos, je tendis la main gauche devant la cible d'Aloniel...
... Les ombres recouvraient déjà la silhouette du démon. Je fixa les yeux de l'Ombre qui se tenait face à moi, esquissant un sourire du coin des lèvres.

Je sentais l'énergie des arcanes traverser mon corps, peu à peu dévorée par l'Ombre face à moi. Je submergea ma main gauche de magie de l'ombre, subissant une nouvelle fois cet effleurement perçant le long de mes cicatrices tracées sur mon avant-bras gauche. Un souvenir se déchira du néant, c'était Healen : "Elhardryan.. si seulement tu apprenais à voir les choses comme elles sont...". Je renforça la pression qu'exercaient mes dents sur ma lèvre inférieure. Certaines ombres qui dansaient autour de la silhouette démoniaque semblèrent soudainement.. comme changer de phase. Leurs contours devenaient plus nets à mesure que l'Ombre s'approchait de moi. Sa main gauche se plongea dans ma sacoche, sortant de celle-ci un cristal de magie gangrenée qu'elle serrait avec ses doigts démoniaques. Mon bras droit semblant flanchir à cause de la contraction excessive des muscles de ma main sur le cristal. L'énergie démoniaque s'échappait du cristal, l'Ombre s'en accaparant avec cette même soif dont elle faisait preuve à chaque fois.

Une image me traversa l'esprit.. Lune-d'Argent.. notre peuple, resté là-bas...

Je redresse mon bras gauche en direction du ciel, arrachant ces mêmes ombres matérialisées par mon esprit. Dans une inspiration, les ombres prennent la forme de créatures ailées, vascillants autour du démon, le lacérant avec leurs serres d'ombres. Les plumes noires de mon nouveau chef-d'oeuvre me rappelant le tabard des troupes de Lune-d'Argent, je baissa les yeux, faisant de même pour mon bras pointé vers le ciel.

Une parole m'arrache à l'Ombre : "Ca suffira.. il est pour moi celui-là !". Aloniel planta son arme en pleine poitrine de l'ennemi, avant de lever son bras droit, et d'absorber l'énergie du démon, affaiblit par les plusieurs heures de combat que nous lui avions imposé avant de venir nous cacher derrière cette ruine draeneï pour nous préparer à l'assaut final.
Aloniel se délectant encore de cette vague de puissance qui l'envahissait tourna la tête dans ma direction : "C'était donc ça que tu préparais depuis autant de temps ?" me demanda-t-il, me riant presque au nez.
"Inutile de te moquer de moi, Aloniel. J'ai pour le moment plus travaillé sur le côté esthétique de cette technique, que sur le côté dévastateur." Je le fixais dans les yeux.
Il haussa simplement des épaules. "J'espère qu'un jour, tu comprendras que le combat n'est pas un art. Ce n'est pas un sujet à prendre à la légère."

J'aurais voulu lui prévenir que l'Ombre s'approchait de lui. Mais elle semblait si sûre d'elle..
Le lien avait été fait. L'Ombre baignait dans l'ombre d'Aloniel. Je le vis tomber à genou, se retenant sur son bras nu. Son regard était rivé sur le sol, la poussière volatile se laissant portée par les déplacements d'air. Je courrus vers lui, mais avant que je ne fasse quoique ce soit, l'Ombre tendait sa main vers moi. Mon regard se plongea dans la noirceur recouvrant la paume de sa main. Je semblais tomber, comme dans un trou sans fond, mais l'Ombre m'aggripa le poignet, me faisant recouvrir mon équilibre. L'Ombre s'en alla, les ombres se déliant de mon corps, leurs caresses glacées s'accrochant à moi avant de retourner à leur place.
Aloniel se redressa, sans lâcher un seul mot. Je le fixais, mon esprit emplit de dizaines de questions. J'aurais voulu lui en poser une, afin qu'il puisse répondre à mes craintes, mais je le vis s'éloigner à l'Est, en direction du point de rendez-vous. Sur le chemin du retour, je m'attelais déjà à construire les bases de ma futur nouvelle technique. Elle ressemblerait à l'Ombre, comme un de ses enfants. Un démon ténébreux qui arriverait peut-être à faire comprendre à Aloniel et aux autres ce qui chaque jour vient danser et converser avec moi.

Elhardryan Sin'dalei
Mage
Mage

Nombre de messages : 103
Age : 23
Localisation : En compagnie d'une bouteille de vin rouge dans un cimetière.
Date d'inscription : 27/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Récits] Souvenirs arrachés aux ombres.

Message  Elhardryan Sin'dalei le Ven 20 Juil 2012 - 0:22

Dans les bois des Chants éternels, à une heure où la lune règne dans les cieux...

"Me voilà Aloniel. Qu'avais-tu à me dire de si important pour revenir ici, malgré l'interdiction ?"

"Je t'avais imaginé heureux de me voir, mais..." l'elfe prit sa respiration, "Les autorités de Lune-d'Argent nous ont clairement fait comprendre que tout ce qu'Healen avait bâti arrivait à son terme. Autant te dire que le décés de sa femme, et ça..."

L'arcaniste baissa légèrement la tête, le regard rivé sur les roches humides sur lesquelles les deux elfes se tenaient. Il releva la tête, pris de curiosité par la prochaine réaction de son interlocuteur.
"Et qu'advient-il de vous ?"

Sur quoi, Aloniel répondit, visiblement pris au jeu de son confrère, sur un ton plus grave et plus sec.
"Il est question de nous, Elhardryan ! Que crois-tu que nous allons faire, maintenant que Lune-d'Argent, notre peuple nous a tourné le dos ? Nous resterons à leurs yeux des fous et une menace pour notre peuple !"

"Ta colère t'amène à penser tellement fort que je lis en toi comme dans un livre... Aloniel, je ne peux nier la promesse que j'ai faite, il y a de cela bien trop longtemps, et je sais où tu veux en finir, mais ce n'est pas une solution." Elhardryan, après avoir employé ce ton faussement mielleux déjà bien usé, s'arrêta un instant.

"Healen se doutait que tu ne m'écouterais pas... Il semble te comprendre. Et il est bien le seul. Il te propose de nous accompagner quelques temps, tu nous seras bien utile. Tu pourras revenir ensuite là-bas" l'elfe désigne la retraite d'un mouvement de tête.

"Et sinon ? Je dois choisir entre mon passé et mon avenir ? Il n'y a plus rien à construire... plus rien ne nous unie, tout ce qui l'était n'est plus. Et je ne renie pas ce que j'étais ou ce que j'ai pu dire, la démence est toujours d'actualité" il sourit, amusé "mais la manière dont nous la mettions en pratique est dépassé. Vous n'êtes tout simplement plus au niveau." Les mots froids minutieusement pesés avaient creusé un fossé inaliénable.

Aloniel leva le menton, et tourna les talons. Il renforça la pression qu'il exerçait sur la poignée de son arme, et dans un mouvement brusque se retourna, la lame pointée vers le ciel, celle-ci s'abbattant sur Elhardryan, tranchant en deux l'illusion. Les ombres qui constituaient cette dernière se mouvant tels des serpents, se jettèrent sur Aloniel, teintant ses pupilles de noir, son esprit sous l'influence de l'arcaniste.

"Tu te souviens, de ce fameux jour..."
Le murmure d'Elhardryan dans l'esprit de sa cible s'atténuant, des souvenirs de la scène reviennent en mémoire. Elhardryan, face à Aloniel, le bras gauche pointé en sa direction...
"Je vais désormais pénétrer dans ton esprit. Toute tentative de rejet sera interprétée comme la preuve que tu es coupable." Après avoir cherché du réconfort dans le regard d'Healen, l'elfe parcourt l'esprit de son ami ainsi incriminé, espérant qu'il ne soit pas le traitre.
Des images apparaissent enfin, où Aloniel apparait, faisant acte de trahison envers ses proches. Elhardryan relève la tête, maintenant cette fenêtre sur l'esprit du coupable, s'adressant à Healen : "Je pensais comme toi... Mais il nous a trompé." et de rebaisser la tête, submergé par une vague de tristesse, rapidement effacée par l'Ombre, comme bouillonante de colère. Il pose sa main sur le torse nu de sa victime, le corps de celui-ci embellit par des cristaux verts, ceux-ci étant directement rattachés au système sanguin de l'elfe. Toute l'énergie gangrenée contenue dans les cristaux est ainsi dévorée, par celui qu'il a trahit, juste vengeance.
Le rythme cardiaque de son coeur s'affaiblit, jusqu'à s'éteindre. Le corps d'Aloniel tombe à terre, remuant une couche épaisse de poussière sur ce sol de roches, inerte. Elhardryan, anticipant une désagréable réflexion, s'adresse à nouveau à Healen : "J'ai fait ce que je devais faire. Il n'était plus que l'ombre de lui-même, son esprit ainsi vendu..."

Aloniel se ressaisit, et prit une grande inspiration, comme s'il immergeait de l'eau. Il était de dos à Elhardryan, l'arme toujours pointée vers le sol.

"Voilà ce qui aurait pu t'arriver, Aloniel, si je n'avais pas trahi Healen pour toi. J'ai perdu toute confiance en toi depuis ce jour-là. Je te devais tellement, à l'époque. Aujourd'hui, je ne te dois plus rien. Je ne vous dois plus rien."

Les lignes dessinées par les plis de sa robes se noircissent, l'arcaniste disparaissant sur cette page tournée, et passant par cette phase d'ombre pure avant de réapparaitre à quelques mètres de la retraite, et de s'y avancer, inclinant respectueusement la tête à l'attention des gardes. "Vous revoilà vous... vous êtiez passez où ?"
"En vacances." L'elfe entre et se sert un verre de vin, rouge, s'asseyant sur une chaise, et contemple cet intérieur qui lui avait tant manqué avant de croiser le regard de l'Ombre. Sans en détacher le regard, il reposa le verre, sorti un livre, l'ouvrit sur une page vierge, et y écrit :

"Ces nombreuses semaines passées loin de tout... L'Ombre aura eu raison de moi. Tout ce qui pouvait me tenir à distance de son étreinte totale sur mon esprit était bien trop instable. J'ai dû me livrer à elle, oubliant parfois qui j'étais, échangeant constamment ce flux démoniaque avec elle. Je me rends compte aujourd'hui que c'était une étape. Sinon, pourquoi m'aurait-elle libérée ?
Plus que le visage des ombres, elle m'apparait désormais comme personne à part entière. Sa silhouette est celle du défunt prince. Même dans les ténèbres j'ai pu le voir. Je ne sais pas où elle veut m'amener, et je pense que je n'aurais rien d'autre à faire pour le moment que de profiter de ce temps de répit."

L'elfe rangea le livre et, tout en sirotant son verre de vin, lu les rapports des évènements survenus durant son absence.

Elhardryan Sin'dalei
Mage
Mage

Nombre de messages : 103
Age : 23
Localisation : En compagnie d'une bouteille de vin rouge dans un cimetière.
Date d'inscription : 27/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Récits] Souvenirs arrachés aux ombres.

Message  Elhardryan Sin'dalei le Mer 21 Aoû 2013 - 18:28

Elhardryan avait reçu un enseignement aux arcanes maniées par l'esprit dés sa plus jeune enfance de la part de sa mère. Sans réel talent pour les arcanes de ce monde, rien n'indiquait que sa voie de prédilection lui serait découverte lorsque pour la première fois il s'essaya aux arcanes démoniaques.
Son instructeur lui décela rapidement un comportement toxicomane. Et afin de freiner ses actes auto-destructeur, il fut restreint à la magie de l'ombre, jugée moins néfaste que la pratique brute de la démonologie.

Il mit à profit ses capacités psychiques développées avec l'aide de sa mère des années plus tôt en l'alliant au domaine de l'ombre. C'est ainsi qu'il se spécialisa dans les ruses de l'esprit, jusqu'à même aller à l'expression éthérée, mais bien réelle, des monstres et autres formes démoniaques qui jusqu'alors personnifiaient ses sombres fantasmes.
Mais le jour où la démence du Prince renégat fut à jamais anéantie, le joug de son instructeur fut brisé, et Elhardryan tenta de renouer avec sa nation, animé par le désir de mettre à profit ses compétences, sans perdre de vue la fine frontière qui le séparait de ceux qu'il avait vu chuter, perdre leur grâce elfique pour mieux succomber au charme démoniaque.
Elhardryan n'avait pas su comment juger les gangr'elfes. Son esprit était assoiffé de la puissance que cela pouvait lui apporter, mais il était tétanisé de peur à l'idée de voir son libre arbitre lui être arraché. Il laissa ce conflit interne de côté et continua la pratique de son art, ses connaissances sur la démonologie et la structure spirituel des mortels allaient en grandissant.

Jusqu'à ce qu'il entrevut la possibilité d'une ascension. A ce moment-là, il faisait déjà parti des Fils, et il ne tarderait plus à être promu officier. Ce qui ne l'aida pas à se rentre compte que la partie immergée de son esprit baignait dans un océan d'énergie corruptrice. La partie consciente était dévouée à sa nation et à son ordre, et elle jouïssait de la perspective qu'un jour, il n'aurait plus à lutter contre lui-même pour la conservation de son libre-arbitre, car il voyait très bien où la modération et l'auto-contrôle pouvait le mener.
Mais ce qui le rendait de plus en plus distant avec sa raison fut l'idée d'un avenir où il pourrait boire des verres de sang démoniaques à la place de vin rouge, et où il se nourrirait de la semence de démons jusqu'à ce que son corps finisse par devenir une essence démoniaque pure animée par une âme vouée aux desseins des ténèbres du Néant Distordu.

Car, Elhardryan avait perdu la vue. Il pensait que tant qu'il menait à bien ses missions au sein des Fils, il participait à un nouvel essor de son peuple. C'est ainsi qu'il justifiait les tortures qu'il infligeait aux esclaves qu'il achetait dans le but d'accroître la pratique de ses talents. Mais avant même qu'il ne puisse anticiper ce qui était sur le point de lui arriver, la mise en pratique de ses compétences psychiques s'amenuisaient jusqu'à ce qu'un simple assaut mental était devenu aussi difficile que de faire naître des ombres un démon ténébreux.
C'est à ce moment-là qu'il décida de se concentrer sur une possible voie de démoniste. Son savoir en matière de démonologie le conduit à invoquer directement du Néant l'énergie démoniaque qu'il scellait ensuite dans une enveloppe ténébreuse, bien que cette opération pouvait l'exténuer dangereusement.
Peu de chose à cette étape le différenciait d'un démoniste.

Jusqu'à ce qu'en Pandarie, alors que leur campagne touchait à sa fin, les énergies qu'il canalisait finirent par l'empoisonner. Son organisme le plongea dans un coma durant près d'une semaine. Les docteurs lui diagnostiquèrent une overdose d'énergie démoniaque dont la qualité insuffisante avait pousser son corps à se retrancher dans une ultime tentative de purification.
Malheureusement, Elhardryan se réveilla plus tôt qu'il ne l'aurait dû, et son corps n'était pas encore débarassé des particules gangrenés. Son esprit était toujours enchaîné à sa dépendance. Son sommeil forcé donna cependant assez de force à sa raison pour le pousser à revenir sur sa voie de prédilection : les ombres qui font parties des énergies chaotiques du Néant. Il jugea crucial de limiter ses ponctions démoniaques au strict nécessaire : juste ce qu'il lui faut pour faire appel aux arcanes ténébreuses.
Il dut réapprendre à se contenter d'une partie d'énergie démoniaque qui lui semblait ridiculement dérisoire, et dut subir la souffrance que la partie inconsciente de son esprit s'ingligeait lorsqu'elle lui rappelle l'extase que c'était lorsqu'il avait abandonné ses limites.

Dés lors, son possible avenir d'ascension démoniaque fut relégué au titre de fantasme peccamineux qui ménerait ses frères et soeurs d'armes à oublier son nom, et l'art qu'ils avaient coutumes de le voir exercer.

Elhardryan Sin'dalei
Mage
Mage

Nombre de messages : 103
Age : 23
Localisation : En compagnie d'une bouteille de vin rouge dans un cimetière.
Date d'inscription : 27/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Récits] Souvenirs arrachés aux ombres.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum