Rapport général concernant Aela Spelltaint

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rapport général concernant Aela Spelltaint

Message  Atia le Dim 18 Déc 2011 - 23:52

Rapport général concernant Aela Spelltaint
par Arley de Thurwes


Blason Spelltaint

Il me semble important de mettre par écrit l’ensemble des informations et évènements concernant les incidents de celle qu’on a longtemps surnommée “le spectre écarlate” puis “la sculpte-chair”. Le document suivant se base sur plusieurs sources qui seront citées dans une section dédiée.

Le rapport se décomposera en 4 parties, la première partie décrira l’histoire complète de cette personne, la seconde partie traitera des notes et commentaires, avec les sources mentionnées, la troisième partie évoquera ses capacités et sa personnalité et la dernière partie évoquera des solutions évoquées pour contrer la menace.

Biographie.

Commençons par sa biographie, je m’excuse pas avance, mais je vais devoir revenir loin en arrière et parler de sa famille avant de parler d’elle directement. Cela me semble très important pour comprendre la personne, car le contexte familial de sa maison a joué un rôle important dans l'évolution de sa personne.

La famille Spelltaint est une branche secondaire de la famille Silverswell. L’histoire de la maison Silverswell débute durant l’exile des hauts elfes, chassés par les traitres honnis de kalimdor. Gwental Silverswell n'était pas un bien née, mais un armateur ambitieux qui avait pour épouse Aleera, une bien née. Il a saisi l'opportunité de faire des affaires florissantes en proposant sa petite flotte pour venir grossir les navires Quel’dorei en échange de faveur future. Faveur qu’une fois Quel’thalas fondé il s’empressa de réclamer via des concessions commerciales très avantageuses.

La famille s’est enrichie grâce a son commerce fluvial, maritime et terrestre et Gwental a marié sa fille Octavia avec Tidfal Reddart, une petite famille de forestier qui permit de crée la première branche secondaire de la famille. Les Reddart devinrent les miliciens de protections de la maison, de façon traditionnelle. Il est a noté que la famille Silverswell a toujours eux une attitude a la limite de la légalité pour s’enrichir, pratiquant, on le suppose, la piraterie, le racket et d’autres pratiques comme la menace sur les concurrents ou le sabotage sans que l’ont puisse jamais le prouvé. (1) Sa réputation était si mauvaise que l'état a toujours refusé de lui donner le titre de noble malgré sa richesse. (2) Leurs pratiques douteuses continuèrent jusqu'à l’arrivée à la tête de la famille après l’assassinat de son père, l'arrière-petit-fils de Gwental, Aedan Silverswell.

Celui-ci désira redorer le blason de la famille et effectua de nombreuses réformes dans les institutions et le fonctionnement de la famille. (3) C’est durant ses manœuvres qu’il a donné sa sœur Lydie en mariage a Elian Spelltaint, fils du dirigeant d’une respectable, mais désargenté famille d’arcaniste. Il épousa lui même l’enchanteresse Katel Goldenwords avec qui il eux quatre enfants, dont l’actuelle dirigeante Atia. L’histoire des Spelltaint-Silverswell commence ainsi. Avant cela cette famille était une petite famille peu connue, sans grande particularité jusqu'à ce que Elian et son père Erwan se dévouent a la magie corps et âmes et deviennent éminent dans cet art avec des théories originales et s'écartant des canons habituels de la magie Quel’dorei. (4) C’est en cela qu’ils avaient attiré l’attention de Aedan Silverswell. Avec les nouveaux fonds qu’apportait la famille principale, les Spelltaint purent améliorer leur art et recruter de nombreux magiciens de talents a leur service, devenant la branche magique de la Maison. Elian fit de son épouse une puissante arcaniste. De cette union sont nées trois enfants, Rhys, Macha et Aela, tous trois devenant sorciers.

Concentrons-nous maintenant plus précisément sur Aela. Elle est née en - 52 avant l’ouverture du portail noir, troisième enfant de la famille. Son enfance fut très stricte sous le regard de ses parents et d’Aedan Silverswell qui contrôlait avec une infinie sévérité chaque aspect de la vie de ses enfants et de ses neveux. (5) Rhys se révéla un piètre arcaniste, mais pu atteindre à force de travail un niveau correct, surpassant les meilleurs humains, mais bien moins compétant que les Quel'dorei et sa famille. Macha fut la plus excellente magicienne de la famille et beaucoup d’espoirs reposèrent sur elle. Si bien que la pression se relâcha un peu sur Aela qui en profita pour explorer des aspects interdits de la magie a cette époque, le feu principalement avec qui elle se découvrit une affinité. (6)

Son père toujours à l’affut de nouvelles magies l’encouragea secrètement dans cette voie, loin des regards inquisiteurs d’Aedan. (7) Ceci dura jusqu'à l'incendie de l’aile Nord du laboratoire Silverswell à Lune-d’Argent. Durant cet évènement, Aela perdit le contrôle de ses pouvoirs et provoqua un incendie que Elian du éteindre. Aedan entra dans un violent courroux dont il était si coutumier et prit Aela sous son aile, l'élevant avec ses propres filles Atia et Illana. Erwan, le chef Spelltaint tenta de calmer le courroux du chef Silverswell en vain. Mais rapidement Aela fut seul avec Aedan, Atia fut envoyé étudier la magie a Dalaran et Illana avec sa mère l’enchantement. Les rapports entre les deux furent virulents, et Aela fut battu par son oncle. Erwan a réussi à intercéder et récupérer la garde de l’enfant. (8 ) Son grand-père était un magicien plus traditionaliste que Elian mais lui apprit la magie avec plus de calme.

La situation changea a nouveau avec les guerres trolls et la seconde guerre entre les orcs. Aedan était un va en guerre et fut un des grands soutiens a la guerre contre les orcs. Pour une famille comme les Silverswell, il n'était pas bien difficile d’imaginer les profits substantiels que pourrait tirer la famille du conflit. Aela, encore adolescente fut envoyé au front avec les forces Spelltaints et Reddarts. Les Silverswells s'occupèrent des combats maritimes, à l’exception d’Atia qui par ses liens avec Dalaran fit office d’ambassadrice auprès de l’Alliance. (9) Aela découvrit le gout du combat et prit la mesure de la puissance de la magie face à ses ennemis. Rhys expérimenta une nouvelle technique de combat, sa magie étant médiocre il l’allia au combat en armure et arme lourde, domaine dans lequel il excella. (10) Cependant, le coup de la guerre fut rude, Macha, l’espoir de la famille Spelltaint fut taillé en pièce après une embuscade des cultistes du conseil des ombres. Ils désiraient tout apprendre de la magie elfique qu’ils ne parvenaient à percer et contrer. Gul’dan venait de s’emparer d’une ancienne pierre runique, mais les secrets qu’elle refermait laissaient croire que beaucoup était encore a apprendre. (11)

Erwan lança une attaque désespérée pour libérer sa petite fille du camp des orcs du clan Stormreaver. Il fut tué, mais Rhys, Aela et Elian avec leurs acolytes parvinrent à massacrer les orcs jusqu’au dernier. Elian découvrant le corps mutilé et dépecé de sa fille sombra dans une folie démente et se mit à traquer les orcs pour leur infliger les pires tourments. Il s’empara également du plus possible d’artefacts ou de savoir du conseil des ombres, on suppose des ouvrages sur la nécromancie des premiers chevaliers de la mort ou de la démonologie, car certain témoignage évoquent des démons qui se jetèrent sur les orcs non loin des spelltaints. (12)

À la fin de la guerre, Elian fit bâtir un manoir dans les bois, loin de la ville et s’y enferma, refusant de voir quiconque autre que ses enfants qui vivaient entre la demeure en ville et le manoir de campagne. Aela et Rhys livré a eux même se livrèrent a la débauche et certain évoque même a une relation incestueuse régulière entre eux. (14) Leur comportement hédoniste et licencieux fit du remous dans la société policée de l'époque. Au point qu'après une orgie particulièrement sordide les deux frères s'exilèrent vers le manoir de campagne pour vivre avec leur père. (13) Mais cela ne calma en rien les scandales sur cette branche de la famille Silverswell. Car sans l'écran de fumé provoqué par les deux enfants, se firent jour des disparitions et des phénomènes inexpliqués aux abords du manoir. Aedan étant trop occupé à gérer l'après-guerre et les nouveaux marchés que lui offrait l’Alliance, ne s’occupa en rien des écarts Spelltaint. (14)

En l’an 25, alors que le Nord de Lordaeron est en proie a un conflit mystérieux impliquant des morts se relevant, une jeune enfant s'échappe du manoir Spelltaint et se réfugié dans Brise-Clemente ou son témoignage sur les horreurs qu’elle et d’autres jeunes gens ont subit couvre d’effrois la garde. (15) Immédiatement une troupe est envoyé enquêter. Ceux-ci ne trouvent rien et l'enquête piétine, mais rapidement une nouvelle troupe plus terminée est envoyée avec des magiciens pour sonder le bâtiment. Ils n’arriveront jamais à destination, car c’est a ce moment qu’au sud des troubles éclatent et que le Fléau se frais un passage rapide dans le pays. On ignore si ce groupe d'enquête a été tué par le Fléau ou les Spelltaints. Le doute demeure. (16)

Pendant ce conflit, de nombreux témoignages concordent pour évoquer des évènements étranges aux abords du manoir. Les morts vivants se mettent au service des occupants pour le défendre et empêcher les autres d’approcher, des démons jaillissent du néant pour dévorer les nécromanciens qui tentaient de reprendre le contrôle des morts vivants détourné. (17) C’est ainsi que le manoir fut particulièrement épargné, bien sûr il était loin de la Malbreche ce qui a sans doute beaucoup joué sur sa survie.

Ce n’est qu'après la guerre que les Spelltaints refirent leur apparition, Elian apparu gravement handicapé, ses jambes inertes et terriblement atteint physiquement. Ils étaient les derniers Silverswell, du moins le pensions-nous. Il mit ses connaissances aux services du prince Kael et Aela autant que Rhys aidèrent les survivants elfes sans contrepartie. (18) J’ignore encore la réalité de ce revirement, sincérité ou façade, difficile à dire. Le manoir fut aménagé pour accueillir des réfugiés qu’une petite milice commença à défendre, dirigé par Elian. Rhys et Aela partirent avec le prince Kael. (19) Les traces écrites et les témoignages se font rare, ils furent probablement exemplaires et ne se firent pas remarquer pour expliquer cette absence de témoignage particulier.

Les Solfuries aidèrent bien volontiers les humains de Dalaran qui les trahirent et les obligèrent à l’exil avec Illidan vers l’Outreterre. Là-bas, les elfes de sang et les illidaris triomphèrent, j'étais parmi eux. Les Spelltaints étaient des soldats parmi d'autres, bien que leur arrogance et les attitudes séductrices de Rhys se firent remarquer. (20) Après l’assaut du donjon de la tempête, le prince renvoya une partie de ses meilleurs hommes à Quel’thalas, parmi eux, les Spelltaints et moi même. À leur retour, Aela fut parmi les magisters de Rommath, Rhys, de par son mélange de compétence magique et de combat, devint l’un des premiers chevaliers de sang. Rhys se révéla tyrannique et ivre de son nouveau pouvoir, Aela reprit sa vie de débauche et de luxure profitant de la nouvelle politique pour se livrer au grand jour à la démonologie qu’elle avait apprise avec son père des années durant. Elian, vieux renard rusé, joua de son influence, de son infirmité et de ses dons pour se hisser rapidement vers les sommets. (21) Les Silverswells n’avaient jamais acquis la noblesse, les Spelltaints avaient été qu’une branche secondaire, a présent Elian avait des titres et de l’argent. Il continua ses manœuvres, après s'être élevé il tenta d'élever son fils Rhys dans la hiérarchie de l’ordre des chevaliers de sang, mais le comportement de Rhys n’aida pas cette manœuvre. Il viola plusieurs jeunes adeptes, l’influence d’Elian permit juste d'empêcher le scandale. (22) Quand a Aela elle fini par s’attirer des faveurs en offrant l’amitié de sa cuisse a tous ceux influant qui croisait son chemin. (23)

L'ascension continuait doucement, mais surement, Aela était de plus en plus déviante et arrogante, méprisant les petites gens et le reste du monde, elle se livrait à ses plaisirs, ceux-ci, en plus du sexe, de la drogue et de l’alcool comprirent aussi le sadisme, la violence et la conquête. (24) Cependant, cette ascension s’acheva brutalement par un évènement qui allait sceller le destin de la famille. Une trollesse, Ennea Blacksoul, livra une elfe blessé et affamé à qui il manquait un œil à l’ordre des Fils de Quel’thalas fraichement revenu sur leurs terres. Cette elfe, Atia Silverswell, héritière de la lignée Silverswell. (25)

Atia, une fois soignée et renforcée, débuta une reconquête sans pitié de son héritage et de la gloire de sa famille. Elle retrouva Deliah Reddart, seule survivante de cette lignée avec qui elle s'associa et fit le tour des débiteurs de la famille qui devait encore de l’argent, en prenant bien sûr de forts intérêts, n'hésitant pas à user de menace pour arriver à ses fins. (26) Elle s’attaqua aussi au Spelltaints, sous des dehors de politesse et de respects. La première rencontre entre Atia et Elian fut un prélude à une guerre. Elle ne demanda qu’un pendentif que son oncle avait pris a son héritage, l’oncle en guise de bonne volonté fit dont a la Silverswell de l’ancien manoir familial qu’il avait récupéré par héritage et dont il n’avait l’usage. Il espérait ainsi la garder sous son contrôle et il crut le faire. Lui demandant des services dangereux et extravagant. L’un d’eux impliqua une infiltration dans une base du Fléau au côté de Rhys. Au retour de cette mission bien des choses ont changé. La rumeur raconte que Rhys aurait tenté d’abuser d’Atia sans succès et qu’une obsession est née le détournant de sa sœur. Aela en éprouva une vive jalousie d’autant que la rivalité entre son père et la Silverswell, la détourna de l’attention de son père. Avec l’un des livres capturés sur le Fléau par Rhys et Atia, Elian fit un rituel impie lui permettant de “récupérer” ses jambes, transformant la partie inférieure de son corps en fantôme, il put “flotter” et ainsi se déplacer. Aela de plus en plus dans l’ombre de sa cousine, se livra a des débauches de plus en plus extravagantes, mais également des provocations auprès des Fils de Quel’thalas, l’ordre d’adoption de la Silverswell. (27) Embarrassant Elian par son manque de finesse, elle se fera de plus en plus mettre de coter. Les Spelltaints et les Silverswells dans leur conflit d’influence silencieuse commencent à voir leur équilibre basculer. Peu à peu, Atia et Deliah prennent le dessus financièrement et économiquement. (28) Rhys frustré de voir sa cousine se refuser à lui et le manipuler, prends une décision grave, s’attaquer de façon directe aux intérêts Silverswell. Il engagea des mercenaires pour faire un attentat sur un entrepôt appartenant a sa cousine. Peu discrète, l’affaire entraina une vendetta et la condamnation des spelltaints à payer un fort dédommagement. Après cela, les Silverswell prirent complètement le dessus. (29)

Des mois plus tard, Elian Spelltaint fut retrouvé mort dans sa demeure par Aela, il était décapité et terriblement mutilé. (30) Les soupçons se portèrent sur Atia, mais elle était introuvable. Les autorités de l'époque ont détourné et détruit de nombreuses preuves, Elian était un soutien fort des Solfuries alors au pouvoir. Rhys devint le chef de famille et se montra très peut compètent a se poste. Fanfaron, violent, peu subtile, il se fit de nombreux ennemis et eut a faire avec l'opposition de Deliah Reddart, a la tête des Silverswell en attendant le retour d’Atia. Elle fit des actions financières hostiles, mais légales contre les intérêts Spelltaint, finissant d’affaiblir la famille. (31) À ce moment apparut un contrat dans les bas-fonds sur la tête des dirigeants Silverswell. Mais cela n'aboutit à rien, car Aela qui tentait de redresser les affaires, acceptant enfin de faire preuve de maturité, fut agressée en pleine rue. Son bras gauche fut tranché, mais elle fut sauvée de justesse. Hélas le poison sur les lames empêcha toute cicatrisation. (32) Atia fut alors retrouvé et arrêté, mais ce fut de courte duré, le Chevalier Kaltezar de Grapeshire, la libéra peut après et faute de preuve aucune charge ne fut retenu contre elle. (33) Les Spelltaints disparurent de la circulation un moment suite à ces incidents abandonnant leurs affaires et se retirant dans leurs manoirs de campagne, cédant celui en ville à l'état. (34)

De nombreux troublent frappèrent les Silverswell quelques mois plus tard impliquant le Naja, un puissant et influant gobelin. Atia, les Silverswell et les trolls Blacksouls d’Ennea, attaquèrent la planque du gobelin, massacrant sa garde, et interrogèrent le gobelin qui dévoila l’identité de ses employeurs, les spelltaints. (35) Atia rentra à Lune-d’Argent préparer sa riposte, mais elle fut prise de vitesse. Les spelltaints frappèrent les premiers dans ce qu’on appellera “le bucher familial”. Ils lancèrent un assaut avec leurs derniers hommes de main sur le manoir, le prenant totalement par surprise et massacrant les occupants. Ce fut un terrible échec. Rhys et ses hommes furent tués et déchiquetés par ce qui semble être une bête sauvage tandis que Aela et ses hommes furent tués par Atia. Tentant de reprendre le dessus, Aela déclencha un cataclysme de flamme, mais fut mise à terre, son deuxième bras tranché et jeté dans les flammes qu’elle avait elle-même provoquées. (36)

L’histoire officielle des Spelltaints s'arrête ici. Mais grâce à diverses informations obtenues par la suite nous pouvons reconstituer la suite des évènements. Alors qu’Atia sortait en hâte du manoir en flamme, le diablotin d’Aela, amoureux de sa maitresse après qu’ils aient couché régulièrement ensemble, décida de la sauver et s’empara de son âme alors que son corps se consumait. Changeant de phase, comme ils savent le faire, il s'échappa jusqu’au manoir Spelltaint. Le manoir était bâti sur une ligne tellurique qu’il déchaina pour saturer le bâtiment d’arcane. Il fit alors une chose impensable, il sacrifia son corps, l’offrant à sa maitresse, bannissant sa propre âme dans le Néant distordu où il lui faudra des siècles pour en reformer un nouveau. Aela dans se nouveau corps, et sans doute déboussolée, débuta des recherches et de l'expérimentation, ne pouvant pas sortir du bâtiment, car la liaison d’une âme elfique dans un corps de démon demandait beaucoup d'énergie, surtout dans un cas fait aussi rapidement que celui-ci. Je ne possède pas les détails exacts sur la suite des évènements, mais nous savons cependant que de nombreuses personnes ont disparu aux abords du manoir que nous pensions abandonné. (37) Nous connaissons maintenant la coupable. Il semble que les victimes aient été les cobayes bien involontaires des expérimentations de la magicienne.

Sa réapparition débute, en l'été de l’an 30, soit 2 ans et demi après les évènements du bucher familial. Sur les docks Silverswell, une étrange apparition est vue par les employés. (38) Ce phénomène se reproduit à intervalle régulier jusqu'à ce fameux jour de l'été 31, le 26 juillet exactement, ou la silhouette est vue avec une créature informe et monstrueuse. (39) Un employé paniqué attaque et dans la seconde se fait incendier par des flammes noires. C’est le premier acte d’un retour brutal et tonitruant de la Spelltaint.

Le 29 juillet, une personne identifiée comme Kittendria Goldstar, l’ex-compagne de Kael’thiras Shan’talah (aujourd’hui connu sous le nom de Falrhen), se rend a la retraite et tente de séduire ce dernier. En vain, l’actuel époux d’Atia, renvoi son ex-compagne et celle-ci dévoila sa vraie nature, pale copie de Kittendria, la créature se déforme et change de nature, devenant une créature arachnoïde qui attaque le sergent. Mais peu avant de frapper, la créature perd sa consistance et tenta de fuir avant d'être consumée par des flammes noires. ( 40) Un scénario similaire se répète à plusieurs reprises, des créatures polymorphes apparaissent, perdent leur consistance et s’enflamment. D’autres contacts plus directs se font, la silhouette vue sur les docks apparaît a plusieurs reprises, elle est masqué, dépourvu de bras, brûlé sur une moitié de son corps et porte une chevelure écarlate, ce qui lui vaux le surnom de “Spectre Écarlate”, ses apparitions font toujours l’objet d’attaque de la part des témoins et de contre-attaque brutale du spectre. (41) Ces apparitions ont lieu avec la servante Silverswell, Sybile Cwes Wyloir, la gobeline Kimbaba puis surtout une affaire importante, quand le spectre écarlate sauve Sybile Cwes Wyloir de brigands qui l’avaient capturé. Elle confirme l'hypothèse qu’elle soit Aela Spelltaint et démontre ses pouvoirs de sculpture de la chair en soignant la jeune fille. Le soir même, Falrhen et Xzelia tentent de retrouver les restes des créatures utilisées par Aela dans cette attaque, mais le spectre écarlate les attendait et les mit en déroute. (42) Après ça une course contre la montre débute, les Fils de Quel’thalas multiplient les manœuvres de documentation, a Karazhan et diverses enquêtes pour obtenir des informations sur les pouvoirs d’Aela et la localiser.

C’est finalement Sybile Cwes Wyloir qui trouvera la solution en proposant de ne pas traquer la demoiselle, mais la matière première qu’elle utilise pour ses sculptures de chaires, soit des humains. Un réseau de contrebandier réprouvé est découvert et les Fils de Quel’thalas l'arrête provoquant l’ire du spectre écarlate qui les met a bas, mais décide de les épargné partant avec sa cargaison. ( 43) J’ai décidé d’intervenir suite à cela et me suis imposé dans l'opération suivante, la fouille du manoir Spelltaint. Cette opération en petit comité fut un cauchemar éveillé. La première chose frappante fut la magie omniprésente dans le bâtiment et les pièges qui ne manquèrent pas de tenter de nous engloutir. La surface de la bâtisse était encore intacte et entretenue par des homoncules, mais le sous-sol était une abomination. Les murs étaient faits de chair et d’os encore vivant et palpitant qui réagit à notre intrusion. L’odeur et l’ambiance ne firent que renforcer l'oppression que les attaques de monstres informes nous firent subir. Le tout était coordonné par une femme dont le cerveau était connecté au mur de chair par des entrelacs de nerfs sortant de ses yeux, de ses oreilles et de son crane. Par la suite, nous avons affronté le spectre écarlate lui-même, mais à sa mort son âme s'échappa. Nous avons alors compris que ce n'était pas l’original, juste une marionnette. Une autre créature masquée nous fit face, celle-ci était sculptée dans un golem immense servant d’usine à monstre. Une fois cet adversaire détruit la vraie Aela apparue et nous raconta sa véritable histoire avant de nous laisser partir grâce à une ruse d’Atia. J'étais inconsciente à cause d’une blessure de combat je n’ai pu assister a cela, je n’ai eu que les témoignages. (44)

Suite à cela, Aela fit une nouvelle apparition, tentant de corrompre Sybile Cwes Wyloir pour la convertir à sa cause, en vain. Elle utilisa une nouvelle créature masquée, « le chaperon noir ». Mais plus intéressant, des pérégrins qui surveillaient un groupe de Soufflemort supposé firent une découverte troublante. Ce groupe de magiciens renégats et corrompu se sont récemment allié au Marteau du Crépuscule d'où la surveillance d'autant plus accrue que nous avons sur cette organisation. Les Soufflemorts ont approché du manoir Spelltaint afin d'entrer en contact avec Aela sans succès. La porte est restée close, mais sur le chemin du retour, le chaperon noir a fait son apparition et a lancé ses créatures contre eux. Capturés et les os brisés, ils ont été trainés hurlant dans le manoir sans attendre. C'est le dernier cas connu. (45)

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4546
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport général concernant Aela Spelltaint

Message  Atia le Dim 18 Déc 2011 - 23:53

Notes et Commentaires:


(1) Concernant l’histoire de Gwental et de l’origine des Silverswell, nous ne possédons aucune source écrite et officielle, l’histoire s'est rependue rapidement et ont traversé les générations. Il est difficile d'établir une réalité derrière tout ça, cependant le mariage et les naissances font bien partie des archives ainsi que la création de l’entreprise commerciale de la maison. La fondation de la Branche Reddart est la mieux documentée de cette époque, les prérogatives étaient clairement établies par convention. Les reddarts seraient a la tête de la milice privée veillant aux intérêts de la maison, mais pas seulement, comme des témoignages de l'époque l’on prouver. Nous avons par exemple le cas de ce marchand de vin qui avait des liens supposé avec la maison et qui a reçu une attaque de la milice Reddart, en représailles pour des menaces qu’il aurait adressées au chef de la famille. Personne n’as pu dire si le document adressé à la cour à l'époque et justifiant la vendetta était réel ou non, car le juge n’a pas jugé utile de pousser l’investigation. Le résultat est qu'après cette attaque le marchand a cédé son affaire à bon prix à la maison, en “dédommagement”. Un autre cas typique de cette époque est relevé il y a 25 siècles, quand un navire d’une famille marchande concurrente est attaqué par des pirates. Les navires Silverswell sont passés a coté sans agir et laissé les pirates s’emparer du butin. Après l’attaque les Silverswell ont aidé les rescapés et se sont lancés à la poursuite des pirates qu’ils ont interceptés et détruits s’emparant des biens volée à leur compte. Ce faisant, ils ont exploité un vide juridique, on ne peut se lancer dans la piraterie, mais rien n'empêche d’attaquer les pirates et de saisir leurs marchandises. Les marins rescapés furent une “preuve” de bonnes fois et les silverswell se sont enrichies sur les malheurs de la famille concurrente. Voici quelques exemples des actions de cette famille a cette époque, jouant toujours sur la ligne de la légalité pour s’enrichir.

(2) Pour le point de la noblesse, nous savons qu’il a été courant durant les premiers âgés de notre peuple d’anoblir assez rapidement toute famille influente et/ou riche, le besoin de liquidité de notre état nouvellement crée et d’une élite dirigeante était très important. Cependant, dès le début de l'ascension financière des silverswell, leur pratique, bien qu’ils n’aient été que très très rarement condamnés pour leurs activités, embarrassait bien des officiels et nobles. D’autant plus que les nobles n'étaient pas tous argentés ou qu'ils dilapidaient rapidement leur fortune pour assoir leur influence politique, ce qui les obligeaient a contracté des emprunts, parfois chez les Silverswell. Il devenait alors difficile d'anoblir la personne à qui on doit de l’argent et qui n'hésite pas à recourir aux menaces pour récupérer son due avec de gros intérêts. Nous avons donc de nombreuses traces écrites de commissions de l’assemblé des nobles refusant systématiquement l'anoblissement de la famille, ce que Gwental a toujours prit pour un affront, mais ses successeurs s’en accommodèrent. Ils cessèrent de faire la demandé d'anoblissement, être juste bourgeois offrait des avantages et moins de responsabilité ou de besoin de respectabilité.

(3) Aedan Silverswell est un cas à part dans l’histoire de la famille. Il voulait sortir de la réputation de sa famille et gagner en respectabilité, ses ambitions étaient moins financières que politiques. La famille avait bien assez d’argent, ce qu’il semblait donc désirer était le pouvoir et pour ça il fallait passer par la noblesse. Son ambition semblait proche de celle du putsch si on en croit les témoignages de sa fille Atia, qui n’a jamais vraiment supporté sa tyrannie. Je ne pense pas qu’il en ait eu les moyens ni la possibilité, donc je tempèrerais cette affirmation par un désir profond d’entrer dans les hautes sphères, ce qui est très probable. Pour cela il a cessé les intimidations, le racket et a moralisé le commerce de la famille, cela a pris du temps, car les employés comme les concurrents agissaient encore pour la plupart selon l’ancien modèle. Il a d'ailleurs livré lui même des fauteurs de trouble dans sa maison pour bien faire passer le message. Il a ensuite effacé les créances de certains nobles influant pour s’attirer leurs faveurs et placé ses enfants et neveux a des postes de prestige. Un de ses fils fut prêtre de la lumière et étudiant à Hurlevent, sa fille mage de Dalaran, un autre garde royal, sa dernière fille enchanteresse. Il s’est efforcé de toucher tous les aspects importants de la société avec ses enfants. La manœuvre a commencé à être payante avec le temps.

(4) Les Spelltaints étaient une petite famille, mais elle s'était faites remarqué par son usage de rune et de magie des arcanes s'écartant de certain canon établi dans la société policée de l'époque, ils furent aussi de grands créateurs d’homoncules et d'élémentaires. Bien que la fabrication d’homoncule était très controversée en ce temps et très peu exploitée par la suite. Cependant, Aedan voulut tenter le pari et associa avec cette famille pour posséder une branche magique. L’idée était excellente, avec les Reddarts les Silverswell avait une force pérégrine, la branche principal une branche maritime, en s’associant avec des arcanistes, ils continuaient l'œuvre initiée avec ses enfants d'être présent sur les principales couches de la société Quel’dorei.

(5) Les actes de naissance d’Aela sont encore présents dans les archives et complets, nous avons tous les détails nécessaires pour connaitre cet évènement. Pour son enfance, nous savons que Aedan Silverswell possédait des percepteurs de confiance, qu’il avait à sa botte et à qui il imposait des sujets et une discipline pour tout enfant de la famille, n'hésitant pas à faire des classes chez lui, les surveillants ou enseignants eux-mêmes parfois. La nouvelle génération était importante dans son plan politique et il était extrêmement strict. Ceci est corroboré par de nombreux témoignages, archives de manuels scolaires qu’il a faits commandés et articles de presse ou journaux personnels. Il était également éternellement insatisfait des enfants, exigeant toujours plus, jusqu'à l’impossible.

(6) Les capacités des enfants Spelltaint sont bien connues, car nous avons les tests effectués auprès des arcanistes d'État afin de les évaluer et de leur faire obtenir des diplômes d'État. Ces diplômes étaient délivrés de façon régulière à la fin de cycles définis par la famille, les spelltaints les effectuaient environ tous les 10 ans jusqu'à la majorité, moment où les concours d'arcanistes étaient passés. On a donc le cas de Macha qui se révéla un véritable génie et possédait un potentiel rare même pour notre peuple, sa rigueur et sa discipline étaient des atouts en plus de son calme et des dons naturels. Rhys était trop impulsif et émotif ce qui est incompatible avec une bonne maitrise des arcanes, ses prédispositions étaient ainsi les seuls à lui donner un minimum de talent. Aela elle était dans la moyenne. Ses capacités pour le feu son vaguement évoqué dans le journal d’une servante aujourd’hui disparu et par le témoignage d’Atia Silverswell qui l’a côtoyé a l'époque.

(7) L'aide secret d'Elian a sa fille sur la voie du feu n’est rapporté que par Atia Silverswell elle-même et nous n’avons pas d’autre preuve directe, cependant le point suivant apporte un témoignage qui accréditera cette thèse.

(8 ) Ce cas est bien connu de par de très nombreux rapports de police et d’articles de presse. Les dégâts ne furent que matériels, mais provoqua un certain scandale, en effet de par un accord avec Dalaran, le feu était une magie très limitée, car considéré comme d’origine démoniaque, l’eau et la glace étaient la norme. Suite à cela, on a un acte juridique réclamé par Aedan pour avoir la garde officielle d’Aela et des notes de professeurs montrant que la jeune fille étudiait avec ses cousines. Hélas on a des actes de brutalité d’Aedan contre sa nièce rebelle, des rapports de médecin, des témoignages d’Atia Silverswell et d’Elian et Erwan Spelltaint. Un rapport évoque, après le départ de ses cousines, d’une altercation entre Aela et Aedan qui donna lieu à une fracture du bras de la jeune fille. On ignora exactement les détails, car les documents sont incomplets, confus ou ont disparu. Cependant, il nous reste l’acte officiel qui donne la garde d’Aela à son grand-père Erwan.

(9) le cas Silverswell pendant la Seconde Guerre pourrait faire l’objet d’un ouvrage complet. Dans les grandes lignes, l’ainé de la famille était à Hurlevent pendant l’attaque initiale des orcs, il survécut au côté des exilés venu avec Lothar dans Lordaeron. À partir de ce moment, Aedan devint un des plus fervents va en guerre de la nation, prétextant la justice, la protection du monde, la dette d’Arathor et bien d’autres arguments moraux. Mais la fin de la guerre laissera voir une autre raison bien plus pragmatique, comme la première demande qu’il fera. Dès les hostilités engagées, les Silverswell reçurent des lettres de marque autorisant les navires de la maison à se livrer au pillage de tous les bâtiments de la Horde croisée sur mer. Atia étudiante à Dalaran fut utilisée comme intermédiaire par Aedan pour tisser un réseau de contact avec la noblesse et la bourgeoisie humaine. Il va sans dire, que financièrement, la guerre fut une manne pour les silverswell, mais humainement c'était bien diffèrent.

(10) Le cas de Rhys a ce moment-là est assez étonnant, car on a rarement eux de mages en armure avant cela et il fut assez évident que ces compétences martiales ont été bien plus efficaces que de magie, les deux mélanger ont été efficace. La première fois où il fit ses preuves au combat, fut pendant un combat contre les amanis après l'allégeance de Zul’jin a la Horde, il utilisa sa magie pour ralentir l’ennemi et mieux le frapper au corps à corps alors que sa sœur et son père attaquaient à distance. Suite à cela, ce style de combat fut adopté par le Spelltaint pour le reste de la guerre.

(11) Les orcs a cette époque c'était lancé dans l’attaque de Quel’thalas pour affaiblir l’Alliance, ce fut un désastre, la magie elfique, la profondeur des bois et la puissance du puits de soleil relié aux pierres runiques rendait toute tentative veine. Les orcs ne purent qu’incendier la lisière de la forêt et employer les amanis pour combattre totalement les elfes. Mais Gul’dan était avide de connaissance, il s’empara de la pierre runique de Caer Darrow qu’il corrompit pour créer, le premier ogre mage, le célèbre Cho’gal. Ses magiciens du conseil des ombres et son clan les Stormreavers ne désiraient pas en rester là, c’est ainsi qu’ils enlevèrent certains magiciens de notre race comme Macha. Elle était dans une unité combattante mixte de l’Alliance quand les Stormreavers attaquèrent en nombre impressionnant, accompagné de warlocks et de chevaliers de la mort. Le seul survivant, un ranger envoyé prévenir le commandement de l’attaque a évoqué la bravoure des combattants de l’Alliance face à ce flot d’ennemis. Les rapports suivants le confirmèrent, arrivé sur place les soldats virent les myriades de corps ennemi gisant la. Les Spelltaints, fut informée de la disparition de Macha et c’est Deliah Reddart et une escouade de pérégrins qui retrouvèrent la trace de la jeune femme, prisonnière dans un camp provisoire orc.

(12) L’attaque des Spelltaints pour récupérer Macha fut accompagnée des Reddarts et de quelques Silverswells. Les Rangers firent une attaque discrète en éliminant sans un bruit les patrouilles et combattants ennemis avant que l’alerte ne soit donnée. Quand l’alerte fut finalement transmise, Deliah replia rapidement ses troupes vers les Spelltaints et la phalange d’épéiste Silverswell qui formèrent un mur de bouclier et de lame pour réceptionner les combattants orc alors que les Spelltaints déployèrent leurs magies. Les orcs surprit de cette manœuvre furent rapidement mis en déroute et tentèrent de se réorganiser mes les rangers firent volteface au niveau de leur ligne et tiraillèrent les fuyards. La fin du plan s’acheva quand Rhys et un groupe de combattant monté investi ont ce moment le campement pour empêcher la retraite et récupérer Macha. Hélas ils ne trouvèrent que son corps terriblement mutilé. Je renvoie au rapport concerné pour des détails qui ne me semble cependant pas utiles de préciser ici. Elian vit le corps de sa fille et entra dans une rage folle renforcée par la mort de son père suite à un sort particulièrement dévastateur d’un warlock. Ils s'emparèrent des savoirs ennemis qu’Elian se mit à compulser frénétiquement, il désirait connaitre tous les secrets ennemis pour leur infliger les tourments qu’ils avaient fait subir à sa fille. Et il le fit avec une violence terrible. Toute orcs sur sa route, homme, femme ou enfant, fut ravagée, il acheta des prisonniers aux humains pour faire des expériences sur eux, comme l’indique un troublant rapport rapporté par un magicien de Dalaran. Le plus troublant restant ce témoignage d’un garde funeste apparaissant dans une nuée de flammes verte et dévorant un campement orc attaqué par les spelltaints. Le rapport officiel évoque une expérience ratée d’un magicien orc mais avec les connaissances que nous avons maintenant nous pouvons douter de cette thèse officielle pour faire quelques spéculations. À la fin de la guerre, Elian Spelltaint fut le partisan de l’extermination total de toutes les orcs encore vivant sur Azeroth, certaine rumeur évoque d'ailleurs qu’un camp d'internement qui fut en proie a une terrible épidémie qui ravagea les orcs, fut son œuvre, utilisant les connaissances sur les épidémies des chevaliers. Aucune preuve de ce fait.

(13) L’orgie que j'évoque là est d’autant plus gênante qu’elle a impliqué des jeunes gens de la noblesse influente. D'après le rapport de la garde, au moment de leur intervention, ils y ont découvert des doses massives de chardon sanglant, de feuillerêve, d’opiacé, d’alcool, il y avait également des orcs en pièce que les convives semblent avoir torturé longuement, parmi eux trois hommes et trois femmes. Les convives étaient dénudés et semblaient s'être livrés au sexe à outrance en plus du sadisme, de la toxicomanie et de l'alcoolisme. Les poursuites judiciaires ne tardèrent pas et la rumeur enfla, les deux enfants s’enfuirent hors de la ville pour échapper à la justice et au critique. Les amandes furent payées en temps et en heures et la prison évitée, mais le mal était fait.

(14) Aedan Silverswell, profitait en ce temps du réseau de contact qu’avait permis de tisser l’alliance et les accords commerciaux juteux était en grand nombre a cette époque, un intérêt certain qui lui fit oublié ses devoirs surtout vis a vis des branches de sa famille. Les rumeurs sur les évènements étranges autour du manoir a cette époque ne sont étayé d’aucune preuve ou de témoignage officiel donc je ne les citerais pas, mais on évoque des morts se levant de leur tombe, des monstres ou des disparitions.

(15) Le premier témoignage sérieux viens de la jeune Illana Oeilazur, soi-disant échappé du manoir elle évoqua des atrocités sans aucun ne précède des sévices que la décence m’obligerait a taire, mais que je me dois d'évoquer ici. elle parla de plusieurs expériences sur le système nerveux et sanguin des sujets enlevé, la résistance du corps et leur possible recombinaison, par exemple la possibilité de greffer un muscle ou un organe sur un autre, mettre plusieurs cœurs sur un même corps, etc. Des expériences déviantes et malsaines auquel participèrent les enfants. Aela fut la plus partisane de l'approche biologique de la chose alors que Rhys y voyant un jeu poussant le vice jusqu'à commettre des abus sur les jeunes filles en pleine torture. Ils expérimentèrent aussi la manipulation des âmes comme armes, gardiens ou combustible magique. Ils invoquèrent des démons qu’ils nourrirent d'âme ou de corps pour voir les différences et pratiquèrent la nécromancie et diverse maladie ou affliction sur leurs cobayes. Elle évoqua les récits avec une telle quantité de détails sordides que les gardes en eurent des vomissements et beaucoup refusèrent d’y croire, mais une telle force de détail dans l’ignoble ne pouvait s’inventer ainsi surtout pour une jeune fille du peuple n’ayant rien connu des atrocités de la guerre. Quand elle évoque l’aspect de certaine partie du corps des victimes une fois misent a nue, comme le coté cartilagineux de la trachée d’une jeune fille égorgée ou encore le bruit explosif d’un tendon qui cède.

(16) les corps du groupe d'enquête montrent des blessures effectuées par les goules, or comme nous le savons, Elian Spelltaint et Rhys pratiquaient volontiers la nécromancie, ainsi le doute demeure sur les auteurs réels du meurtre.

(17) Ce fait nous est rapporté par des patrouilles de pérégrins tentant de ralentir l’avancé des Morts vivants d’Arthas. Ils s'étonnèrent de voir les morts-vivants si calmes et immobiles près du manoir et attaquer ceux approchant, de même une autre patrouille vit des gangr’garde se jeter sur des nécromanciens incrédules. La plupart de ses rapports ont été ignorés à l'époque, archivée à la va-vite et redécouverte par moi durant mon enquête. Il faut avouer que la situation était particulièrement désespérée en ce temps.

(18) Ce point est curieux, il n’y a bien sur pas de trace écrite officielle, car à l'époque l'État n'existait pour ainsi dire absolument plus, mais on a des témoignages, oraux ou écrits. Le fait est d'ailleurs extrêmement curieux, a la vue de l'état de leur nation un sursaut de conscience les a étreints? difficile a dire en tout cas l'état d’Elian Spelltaint est le plus énigmatique, car son handicape physique était très avancé. Un prêtre évoque une maigreur cadavérique, une peau grisâtre et parcheminée, une toux et une faiblesse générale, des jambes inertes et insensibles. Nous n’avons a ce jour aucune confirmation, peut être a-t-il joué avec des forces le dépassant, peut être un affrontement avec un chevalier de la mort d’Arthas ou autre, les hypothèses sont nombreuses. Dans tous les cas, leur magie fut salutaire pour ceux se trouvant sous la protection des Spelltaints.

(19) Aela et Rhys ont bien été incorporés dans l’armée de Kael comme un document l'atteste ainsi que mon propre témoignage étant au côté du prince en ce temps. Pour le manoir, on a également les témoignages des survivants qui y ont été logés, dont la plupart sont encore vivants pour en parler. Elian bien que physiquement atteint avait conservé son potentiel magique et aida donc avec sa magie a repoussé les prédateur alors que les survivants du manoir s'organisèrent en milice solide récupérant arme et armure ou ils le purent. une forge fut construite, ainsi que des baraquements de fortune dans les immenses pièces du bâtiment, tout fut organisé pour protéger la centaine d’elfe présent et ce fut terriblement efficace, car ils tinrent jusqu’au retour des solfuries et des magistères de Rommath d’outreterre quelques années après

(20) Ces points ne sont que des apports personnels, Aela s'était toujours montrée très méprisante a l'égard du reste de l’armée solfuries, surtout en outreterre, connaissant déjà les bases de la gangr’arcane elle avait tendance s’enorgueillir de se pouvoir avec ostentation. Rhys pensait plus a courir les jupons, bien que le terme soit peut approprié, car homme ou femme il ne faisait pas bien de différence et j'eus moi-même droit a ses tentatives honteuses et cavalières.

(21) Elian, par son soutien au survivant, au service de ses enfants, ses dons magiques, la fortune silverswell pris par héritage et son nouveau réseau d’influence profitant sans attendre de l’instabilité politique de la nation au retour de Rommath et au désir du prince d’avoir des gens de confiance sur ses terres. Il fut donc anobli et espéra ainsi jouer un rôle plus central dans les affaires du pays. En vérité, la tyrannie de Kael’thas ne laissa que peu de place à une autre influence que la sienne, mais Elian était patient et s'efforça de faire entrer ses enfants dans les bonnes grâces des autres puissants.

(22) Aucune mention officielle de ces incidents, bien entendu, Elian a joué de ses influences pour les supprimer, mais en tant que chevalière de sang, j’ai eu vent de ses affaires et pu interroger les malheureuses victimes de ce bourreau pervers et sans cœur. Les officiers, aujourd’hui osent plus en parler, parler des pressions politiques et des pots de vin derrière ses affaires malheureuses, la corruption était une gangrène terrible a cette époque troublée.

(23) Le cas Aela a bien sûr pas non plus laissé de trace écrite, mais bien d’autres formes de trace comme des billets doux venant d’amant comblé par les talents semble-t-il supérieures de la jeune femme en matière de séduction et de perversité, les nombreux cadeau et place privilégiée qui lui fut offert tendent aussi a accrédité cet attitude de séductrice et de prédatrice sexuelle que la rumeur lui donnait volontiers.

(24) On a aussi des cas de massacre et de terribles mutilations sur d’anciens amants délaissés ou trop pressants, en général mort dans des circonstances mystérieuses. Je ne serais pas étonné que le gout de la jeune femme pour le sadisme ait joué dans certains de ces cas. Elle fut régulièrement partisane de l'excès de brutalité, sur les kaldoreis prisonniers quand nos cousins honnis tentèrent de finir le travail initié par le Fléau en nous massacrant jusqu’au dernier, Aela fit preuve des pires exactions connues, car documenté.. Cette opération, visait a obtenir des informations sur les agresseurs, leurs objectifs et leur base, l’interrogatoire, faits en présence de chevalier de sang évoque des tortures abominables faisant autant souffrir la chair que l'âme des suppliciés. Bien entendu les Kaldoreis parlèrent face au traitement infligé et largement documenté par les témoins, mais Aela n’en resta pas la et extermina la totalité des prisonniers sauf deux, qui mutilés et déformés physiquement par gangr’magie, furent rendu au kaldorei a des fins de torture psychologique. Les autorités, bien que retissant a une telle violence virent en elle un élément intéressant pour les interrogatoires et de plus en plus lui en furent confié, des dissidents des ennemis furent ainsi confiés aux soins d’Aela qui continua ainsi gagné de l’influence et du pouvoir au coté de son père. Faveur sexuelle pour ses alliés, torture et souffrance sans limites pour ses ennemis, elle était dans l’air du temps.

(25) Une bien étrange histoire que celle-ci, Atia Silverswell, porté disparu durant la bataille de la seconde porte elfique reparue du jour au lendemain des années après sa disparition. Mais pas n’importe comment, une trollesse l’amena directement sur Quel’drassil, l’ile nouvellement conquise des Fils de Quel’thalas. Elle avait un bandage sur l'œil et irradiait d’une magie obscure, la greffe par le vaudou d’un œil manquant. L’histoire fut étonnante et son retentissement d'autant plus, car cette femme perdue est actuellement une des personnalités influentes du Royaume en étant a la tête de l’ordre qui l’a recueilli.

(26) Juste un cas pour l’exemple, un riche noble reçoit la visite d’Atia Silverswell qui lui réclame l’argent d'après témoin, le noble refuse de rembourser parlant de somme prohibitive et d’abus. Quelques jours plus tard, le noble fait une malheureuse “chute” dans un escalier qui lui vaut de nombreuses fractures. Dés le lendemain, sur son livre comptable apparait le remboursement de la dette avec les intérêts. Le retour aux bonnes vieilles méthodes Silverswell en somme. Ces coups d'éclat lui on permis de récupérer une partie de ses richesses et un investissement de départ pour reprendre ses affaires.

(27) Concernant cette partie de l’histoire, le témoignage me vient uniquement d’Atia Silverswell car aucune trace des opérations n’a été retenue, cependant connaissant le caractère des protagonistes je n’ai pas de raison de douter de cette version des faits. Cependant, sur les provocations nous avons de nombreux témoignages, Uzlag Thunderist fut l’une des victimes favorites de la Spelltaint qui provoqua volontiers l’orc pour le pousser a la faute et se cacha toujours derrière la garde pour faire monter la pression, la lâcheté ne semble pas spécialement une des composantes du caractère d’Aela, peut être cherchait-elle a l’enrager assez pour pouvoir l’attirer dans un piège a plus ou moins long terme, mais cela n'aboutis pas. Les Fils conservèrent leur sang froid, pire Aela se lia même d’amitié avec Anethor Blackwood, futur sous-officier et officier supérieur de l’ordre. Ce que sire Anethor me confirma.

(28) Ce fait est la résultante de plusieurs facteurs. Sur le plan de l’influence, le prince Kael était de moins en moins en odeur de sainteté auprès de la population la ou les Fils de Quel’thalas gagnait en prestige et la ranger-capitaine (a l'époque) Atia jouissait de se prestige, elle semble avoir aussi retrouvé une part cachée de trésor Silverswell, réutilisé une flotte commercial agissant avec la Horde et surtout a bénéficié de l’aide de sa cousine. À l'inverse, Elian devait composé avec les déviances de ses enfants et réparer leur erreurs, il n’as pas refondé de véritable force commercial internationale, restant cloitré sur le pays de Quel’thalas, son aversion des orcs l'empêchant de chercher a noué des contacts ailleurs. Tout cela a fait basculer la balance très rapidement.

(29) L’action parfaitement stupide de Rhys manqua de la discrétion dont ce fils incompétent avait jusque-là fait preuve. Il accompagna les mercenaires et paradant dans les rues frappèrent des employés des docks qui répliquèrent avant de prendre la fuite. Les témoignages étaient donc nombreux et les Silverswells entamèrent des poursuites judiciaires qui aboutirent à la condamnation sévère des Spelltaints, encore une preuve que la balance avait tourné, Elian n'était plus aussi influent et riche et le nombre de témoins rendait l’affaire gênante pour les autorités. Ce désaveu fut un coup dur pour la branche et Elian perdit confiance en son fils comme le montre la surveillance étroite qu’il engage contre lui et le peu de taches qu’il lui confit.

(30) Une affaire terrible et sans aucun sens. Le seul témoin un serviteur évoque une silhouette sombre et encapuchonnée féminine sortant de l’ombre en peine demeure Spelltaint et s’attaquant au leader de la famille lui tranchant la tête avant de disparaitre. Aucune menace préalable, aucune revendication, juste un mort. La recherche de preuve ne donna rien, même les senseurs magiques avaient été brouillés par l’assassin. Les soupçons des enquêteurs se tournèrent bien entendu vers Atia Silverswell car la rivalité des deux était bien connue, mais c'était un choix par défaut plus qu’une véritable certitude.

(31) Bien qu’immoral, Deliah Reddart profita de la situation sans attendre jouant avec les nerfs et l'incompétence de Rhys sur des rachats et des attaques financières brutales, l’une par exemple fut de briser l’un des seuls marchés porteurs de la famille, la vente d’enchantement et de rune, rachetant a la concurrence de nombreux stock, ils revendirent a pris coutant les enchantements pour faire chuter le cours du marché. Ceci s’ajouta au malencontreux incendie d’un entrepôt Spelltaint, Rhys réagit avec violence et attaqua sans preuve les silverswell, permettant à Deliah de réclamer un dédommagement en nature, des marchandises, qu’elle vendit à prix coutant. Cela fragilisait l'économie Silverswell en coutant fort cher, mais permettait de rapidement briser la famille Spelltaint. Deliah passa des accords avec les autres fournisseurs de ces marchandises, promettant des avantages financiers, de matière première ou de transport dans le cas où ils jouent le jeu. Ceci marcha et très vite l'économie s'écroula sur la spéculation des biens de la branche secondaire. L'économie de niche qu’avait effectué les Spelltaint et trop entretenu Rhys fut fatale face a une économie diversifiée et les manipulations de Deliah qui se révéla un cerveau financier impitoyable.

(32) L’attaque sur Aela, ressemble terriblement à celle sur son père. De nuit, une silhouette sombre sort des ombres et l’attaque, elle se protège avec son bras qui se fait trancher net, un poison s'insinue alors dans le bras ce qui l'oblige a se l'immoler jusqu'à l'épaule, mais des gardes accourent avant le coup de grâce et l’agresseur disparait dans les ombres. La encore pas de preuve, juste un soupçon par défaut sur les Silverswell. Aela ayant brulé sa propre chair pour éviter la mort, le poison ne put être identifié.

(33) Le chevalier Kaltezar de Grapeshire profita de sa position dans la hiérarchie des chevaliers de sang, de son poste de Légat de l’ordre des Fils de Quel’thalas et de la fragilité moral du garde en charge de la surveillance pour libérer la Ranger-Capitaine sans laisser de trace dans les registres sans qu’on ne lui pose de question. La manœuvre est très discutable, mais inévitable les charges pesant sur la femme étant aussi minime que intellect d’un humain.

(34) Rhys après la débâcle économique, la mort de son père et le handicape grave de sa sœur, céda a l'état la plupart de ses propretés et s’enferma avec sa fortune dans son manoir de campagne avec sa sœur. Ils ne reparurent plus en public et seul des serviteurs et des homoncules sortirent de la bâtisse.

(35) Ceci proviens avant tout des témoignages de l’actuelle Légat Atia, bien entendu tout ce qui a trait avec les gobelins et les cartels ne fait que l’objet de rumeur et d’aucune preuve formelle. Cependant l’emploie de blacksouls dans le conflit montrer la détermination de la Silverswell au carnage et a terrorisé. Cette tribu de troll voué au Loa de la guerre et du massacre n’est pas connue pour sa finesse et sa qualité diplomatique. Quoi qu’il en soit, le Naja disparu des affaires après cela, éliminé par les trolls, les silverswell ou un concurrent cela n’a pas grand importance.

(36) Les rapports et articles de presse sur cet évènement ne manquent pas. Le baroud d’honneur d’une branche qui a tout perdu en peu de temps alors qu’elle approchait du sommet ne pouvait faire que les choux gras de la presse. Les faits sont bien connus donc et je les ai résumés dans la biographie. Je tiens a précisé qu’Atia avait demandé au magistère Anethor de préparer des défenses magiques pour semé le chemin d'embuche, que la garde du manoir était fortement armée ce qui explique que malgré l’avantage de la surprise, les Spelltaint n’aient pas réussi a prendre l’avantage et que Aela ai perdu rapidement le contrôle de ses pouvoirs. Quand la garde de la ville est intervenue, tout était déjà fini, Aela brulait, Rhys était en pièce et les mercenaires tous morts, les pertes Silverswell étaient importantes et il fut difficile de maitriser l'incendie, si bien que les dommages furent très importants, et la bâtisse du être rebâti ensuite.

(37) Les informations que j'évoque en début de paragraphes sont a prendre avec des pincettes, car issu du témoignage d’Aela elle-même, difficile donc de voir le vrai du faux, mais son apparence physique semble accréditée ainsi que ces nouveaux pouvoirs. D’autres explications existent sans doute. Pour la suite des événements, une patrouille de garde devait investir le manoir après la disparition des Spelltaints afin de voir ce que l'État pouvait récupérer. Cette patrouille a disparu sans laisser de trace alors des pérégrins furent envoyés par l’officier en charge de l’affaire, mais ce fut encore une disparition. Embarrassé, il cessa d’utiliser des ressources officielles pour cette enquête et engagea cinq aventuriers pour l'exploration du bâtiment, leur promettant de l'équipement et des armes dites “de la chouette” en échange d’information. Ce groupe est entré dans le manoir, mais jamais ressorti, il engagea un autre groupe de cinq aventuriers de la Horde avec la même promesse, mais eux non plus ne reparurent pas. Face a tous ces échecs et trop honteux, l’officier alla vendre l'hôtel des ventes le matériel de la chouette et démissionna pour devenir marchand. Une attitude honteuse et manquante de professionnalisme, mais qui explique que plus personne ne s’occupa de la région qui fut interdite pendant les années suivantes.

(38) Le fait se répète environ toutes les semaines puis tous les mois de façon plus ou moins prévisible, la garde a reçu de nombreux témoignages de crainte des employés que Deliah et Atia n’ont que rarement pris en compte, la presse a bravement évoqué l’affaire sans trop s’en soucier.

(39) Ceci est la première apparition avérée et documentée d’une créature de chair, probablement un prototype, car comme le révèle le rapport d'enquête nous avons affaire a une créature a la forme indéfinie et changeante, cependant nous avons pu identifier clairement le “spectre écarlate” comme étant a ses cotés.

(40) Première tentative de déstabilisation d’Aela, et première attaque directe sur Atia, elle se sert de l’ancienne compagne de son époux pour mettre a mal le couple, mais cela échoue, on remarque que la créature de chair se déforme et perd sa stabilité, il apparait évident que la technique n’est pas encore au point et qu’il y a des tâtonnements, on remarque aussi que le spectre était proche donc le contrôle des créatures de chair ne peux se faire a longue distance, du moins a cette époque. Cependant, le contraire n’est toujours pas avéré.

(41) Le spectre apparait de plus en plus et se laisse voir, probablement pour laisser des indices sur son identité, la chevelure rouge, l'absence de bras et les brulures, tout ça laisse clairement une signature sur qui c’est. Cependant, il est intéressant de noter qu’elle n’a jamais attaqué d’elle-même, toujours répondu a une agression et cherché à jouer avec les nerfs de l’entourage d’Atia.

(42) Le fait le plus inexplicable de toute cette histoire, Sybile Cwes Wyloir est soupçonné d’avoir mise a mort Rhys pendant l’attaque du manoir, donc du frère bien-aimé d’Aela pourtant cette dernière la sauve et la soigne avec bienveillance, tuant ses agresseurs en montrant l'étendu de ses pouvoirs. Toutes les spéculations sont possibles suite a cet acte, mais aucune n’a pas m’a préférence et je préfère laisser cela de coté plutôt que de chercher des réponses a ce qui n’est peut être qu’un caprice. Cependant, elle confirme son identité durant cet évènement et fait une démonstration en direct de la sculpture de chair à la jeune femme qui témoignera de la méthode. Des indices précieux.

(43) Ici encore, une démonstration de force flagrante de la sculpte-chair, mais aussi d’un réseau d’influence en dehors de Quel’thalas car elle se fournissait en humain auprès de réprouvés pour ses expériences. Les complices d’Aela ont tous été neutralisés depuis, mais ce fait est inquiétant, car on ignore quel genre de réseau elle peut avoir en dehors de Quel’thalas. A-t-elle d’autres fournisseurs? Si oui combien, qu’elles sont leurs allégeances? La surveillance étroite de nos cotes reste cependant complexe à cause de nos faibles effectifs pour un pays si vaste.

(44) Concernant cette histoire, qui me semble la plus importante, car celle qui a révélé le plus d'éléments, je joins directement une copie du rapport de l'opération :
Copie du rapport

(45) Cet évènement a cela d'inquiétant qu’elle démontre que la renommé de la sculpte-chair malgré la discrétion dont nous tentons de faire preuve a son égard commence a dépassé le cadre légal, mais Aela semble refusé des alliances pour le moment, heureusement pour nous à vrai dire. Les soufflemorts seront probablement des matériaux pour les expériences d’Aela on peut donc se demander si c’est par vrai refus d’alliance ou par nécessite qu’elle leur a fait

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4546
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport général concernant Aela Spelltaint

Message  Atia le Dim 18 Déc 2011 - 23:54

Capacité et personnalité.


Informations techniques

Prénom : Aela
Nom : Spelltaint
Surnom : La Sculpte-chair
Raison du surnom : Sa magie
Race : hybride démon-elfe
Âgé : 83 ans
Spécialité : Gangr’magie, magie de l’ombre

Caractéristiques physiques :

Taille : 1m69
Corpulence : Fine
Couleur de peau : pale légèrement grisâtre
Couleur de cheveux : écarlate
Couleur des yeux : jaune oranger
Vision : inconnu
Gaucher ou droitier : Droitière
État de santé : Dépendance massive à la magie.
Particularité : Une corne au milieu du front, une longue queue et une peau légèrement écailleuse.

Aela est une personne qui semble capricieuse et impulsive. Elle avait la fâcheuse tendance avant sa transformation a se livrer a la débauche et n’en faire qu’a sa tête en fonction de ses envies quittes a faire preuve de sadisme et de brutalité. Ses nouvelles capacités n’ont changé cet état de faire, comme les différentes interventions le prouvent. Elle semble se divertir plus que de poursuivre un but défini, elle a toujours fait preuve d’un instinct de défense face aux agressions cherchant rarement le conflit, mais elle a toujours fait preuve de provocation. On peut donc légitimement se demander si elle ne fait pas exprès pour se donner le bon rôle dans l’histoire. Elle a prétendu que ses principaux objectifs étaient de faire de l’art et de se venger d’Atia, ces derniers points me semblent cependant contestables, l’art n’est pas une finalité en soi et la vengeance elle a elle bien des occasions de l’accomplir sans s’en saisir. Ses buts me semblent donc indéfinis, elle se contente à mon sens de s’amuser en fonction de ses caprices et de tester l'étendue de ses capacités. C’est une femme sans conviction ni loyauté, ne vivant que pour son plaisir et son orgueil, en cela elle est dangereuse et nuisible, surtout si on prend en compte ses pouvoirs et leur potentiel.

Nous avons à ce jour distingué plusieurs de ses créatures en plus d’elle-même.

Aela Spelltaint, la reine de chair



La véritable Aela, du moins le siège de son âme. Revêtu d’une robe de chair vivante, probablement avec des capacités offensives. Elle-même est un mélange de démon et d’elfe, sa peau est légèrement grisâtre et écailleuse, sa queue semble puissante et elle est griffue. Au-delà de ça, ses capacités magiques sont plus inquiétantes.

Bras de ténèbres : Nous avons constaté a de nombreuse reprise sa capacité a faire sortir de l’obscurité de 1 a 4 bras de ténèbres purs, jaillissants d’une ombre quelconque. Ces bras on la capacité de saisir, frapper et parer, leur consistance semble variable, passant du solide au gazeux en fonction de la situation. La seule constante est le froid mordant qui en émane.

Flamme noire : Un autre pouvoir privilégié dont elle a souvent eux recours durant les conflits, des flammes noires comme le charbon, probablement une forme d’ombre-flamme avancée. Ces flammes sont mordantes, très agressives, mais glaciale, transformant ce qu’elles consument en cendre glacée.

Gangr’flamme: Depuis son retour nous n’avons pas vu d’utilisation des gangr’flammes, mais nous savons qu’elle pratiquait cette magie avec assiduité pendant la période Solfurie de sa famille. Rien ne laisse penser que cela n’est plus le cas.

Feu arcanique: Comme pour les flammes démoniaques, depuis son enfance elle les utilise et sont probablement à l’origine des Flammes-Noires.

Malédiction : Les afflictions et malédiction dont on recours les gangr’arcaniste sont bien connus d’Aela, ici encore pas d’usage avéré pendant les rencontres avec elle, mais nous savons qu’elle était avant son changement une grande experte en la matière surtout pour torturer et supplicier ses ennemis.

Traits d’ombre: Sans doute la seconde composante des Flammes noires, elle y a eux recours directement pendant le combat que nous avons mené dans le manoir, nous savons donc que ça maitrise et encore grande en la matière, mais cela nous ne pouvions en douter.

Sculpture de chair : Voilà bien la magie qui la caractérise le plus et se révèle la plus dangereuse et dérangeante. Cette capacité lui permet de modeler la matière vivante à volonté au grès de ses désirs. Cela implique de déformer entièrement un être, en changeant les plies de sa peau, ses formes, faisant croitre sa chair, changer l’angle ou la forme d’un os, fabricant des articulations. La chair devient glaise entre ses mains et elle peut ainsi remodeler entièrement une personne pour lui donner l’apparence d’une autre ou crée des monstres en armure d’os. La plus dérangeante dans cette magie et la capacité de combiner plusieurs personnes en une seule en connectant les systèmes vasculaires et liant la chair pour faire d’un amas de personnes un immense monstre unique. C’est cette capacité qui lui vaut son surnom et ses succès présents.


Avatars :

Nous savons qu’Aela possède l’incapacité physique de sortir de son manoir, elle a trouvé la parade en utilisant des avatars qui lui servent de corps et de relais à son pouvoir, ils font aussi office d’arme psychologique. Pour les utilisé elle fragmente une partie de son âme qu’elle enferme a intérieur d’une gemme enchâssé dans le corps sculpté de l’avatar et qui donc sert d'âme artificielle et de relais de contrôle a la créature. Si la créature est tuée, l'âme retourne seule à sa propriétaire originale. On suppose que détruire l’original détruit donc tous les avatars. Les concernant nous n’en avons identifié que 3 que je vais brièvement décrire ici.

Spectre Écarlate :



Premier avatar connu et identifié comme tel. Bien entendu rien ne laisse penser que ce soit le premier essai ou le plus ancien, mais c’est celui qui a été le plus observé, car a servit d’identité à Aela pendant plus d’un an. Son apparence est bien évidemment une mise en scène frappante destinée à servir d’arme psychologique. Elle porte un masque de carnaval très épuré, ce qui semble être une constante des avatars, ne possède pas de bras, a un côté entièrement brulé, une maigreur cadavérique et des cheveux écarlates. Une apparence effrayante et qui donne son identité présumée. Cet avatar a été le principal relais d’Aela, c’est à partir de lui qu’elle a utilisé ses marionnettes et fait ses premières expériences. Le spectre a d'ailleurs déployé une partie des pouvoirs de l’original avec un peu de sculpture de chair bien qu'incomplète, car comme je l'évoquais les premiers étaient instables, elle a utilisé des sorts d’ombre, mais pas de sort enflammé et a aussi un visage magnifique sous son masque. Cet avatar a cependant démontré sa puissance en réussissant à vaincre les Fils en combat durant l’attaque contre les contrebandiers, mais à finir par être tué pendant l’assaut du manoir. C’est d'ailleurs par sa mort que nous avons compris la nature réelle de cette chose que nous prenions pour Aela.


Messie de Chair :



Cet avatar n’a été rencontré qu’une fois, il représente le spectre écarlate crucifié sur un immense golem de chair possédant de multiple bras. Cet avatar semblait avoir une fonction unique, la production massive de créature de chair en utilisant les inépuisables ressources magiques de la ligne tellurique. Sa magie était très limitée au niveau offensif, je n’ai constaté que des traits d’ombre de faible niveau, même au terme de combat, le seul problème venait de la multitude de ses membres et des créatures qu’ils faisaient jaillir du sol de chair. Nous l’avons ainsi mis à terre malgré la fatigue et les combats que nous avions cumulés jusque-là. Cet avatar a donc été détruit, mais il est possible que d’autre existe ou soit fabriqué sur se modèle afin qu’elle améliore sa production de créature, dans le cas ou elle cultive suffisamment de chair pour cela.
Chaperon noir :



Derniers avatars connus, nous n’en savons absolument rien, son apparence est très diffèrent des autres, physiquement elle semble normal et ses formes se rapprocher assez de celle d’Aela, peut être pour passer plus inaperçu qu’avec le Spectre Écarlate, car c’est le seul avatar a s'être aventuré en ville. Nous ne connaissons pas ses capacités et nous essayons de la maintenir sous étroite surveillance bien que cela soit très difficile.

Créations :

j’ai classifié les créations d’Aela en quatre catégories en fonction de ce que nous avons pu constater jusqu'à présent. Cette liste n’est que théorique et ne s’accorde que sur ma propre perception des choses, elle peut évoluer ou être modifié a loisir.

Changelin :

Première catégorie, ce sont des créatures avant tout destinées à la tromperie. Leur emploi a été utilisé dans un premier temps massivement par Aela jusqu'à ce qu’elle semble les abandonner, du moins de façon directe. Ce sont juste des créatures modelé pour avoir l’apparence d’une autre personne et pouvant modifier leur apparence par magie. Leur instabilité a nui grandement à leur efficacité d’autant qu’Atia Silverswell a trouvé la parade via une légère ponction de mana qui révèle la supercherie. Depuis lors nous n’en avons plus vu. La théorie pourrait être que les changelins ont été assez améliorés pour être indétectables, mais j'émets des doutes là-dessus. Lassitude ou échec me semble plus approprié.

Leur capacité de combat son extrêmement limité de par leur instabilité et leur nature, la surprise est leur meilleure arme.


Nuée:

Ce sont des créatures humanoïdes crée en hâte et en nombre pour frapper par le nombre, très proche de l’original il n’en diffère en général que par l’absence de volonté, les armes naturelles les couvrants, généralement des faux d’os a la place des mains et leur agressivité sans limites. Très fragiles et instables, ces créatures sont en général une gêne par leur vitesse et leur nombre plus qu’individuellement. Ces créatures ont été rencontrées contre le Messie de Chair, mais plus depuis.

Soldats :



Créature plus commune du bestiaire d’Aela. Je les catégorise par le nombre d’individus les composants et leur rôle. A mon sens un soldat est composé de 1 à 3 individus mélangés et a pour rôle l’offensive à outrance, il a donc de multiples armes naturelles sur lui, une forte agressivité et peu de capacité défensive propre, il est la pour attaquer et détruire à outrance. Leurs armes sont généralement des cornes et des lames d’os sortant de leur bras, des crocs et des queues. Ils ont été rencontrés plusieurs fois et sont plus compétents que les nuées, mais déployés en bien moins grand nombre, leur fabrication sans doute plus délicate.

Gardiens :



Les gardiens sont une classe de plus de 3 individus. Ils sont massifs et leur rôle est défensif, un seul gardien a été aperçu a ce jour, dans le manoir, une créature massive et très puissante utilisant les os de ses composantes comme armure et les membres en forme d’arme. Ils sont donc des créatures bloquante, défendant une position, leur potentiel avec les nuées est évidemment à envisager. Le combat que nous avons mené contre le gardien fut très difficile, car chaque partie avait une sorte de vie propre, ainsi tuer le monstre était très complexe et nécessitait un découpage minutieux des différents individus le composant. La complexité de fabrication potentielle peut laisser supposer que ces monstres ne seront que très rarement déployés sur des fronts offensifs, une élite de défense a mon sens.

Sentinelles :



Les sentinelles sont des créatures sensorielles, composé d’un individu central qui est relié à un réseau de senseur dispersé çà et là dans la zone surveillée. Le cas que j’ai pu étudier se trouvait dans le manoir, dans les couloirs de chair, des yeux et des oreilles nous épiaient et étaient tout relié a une femme scellée dans le mur, des entrelacs de nerf lui sortant du crane, des oreilles et de ses orbites pour la relier a sa toile sensorielle. Son cerveau semble donc entièrement dévoué à sa tâche de surveillance et de collecte d’information. Elle semble aussi capable d’un minimum d’initiative comme elle l’a prouvé en déclenchant des pièges et activant des créatures contre nous. A mon sens le point central a vaincre, car elle est celle qui permet d’organiser le champ de bataille.


Le Manoir Spelltaint:



Le manoir Spelltaint est un élément essentiel de cette affaire, car il est le lieu qui a vu naitre l'hérésie Spelltaint et arriver a son apogée avec Aela. Ce bâtiment se situe a la frontière entre les terres fantômes et la forêt des Chants-éternelles, puissant bâtiment Sin'dorei, il en a la plupart des caractéristiques, de nombreuses coupoles et minarets. Il fut battis sur un croisement tellurique, ancien sanctum que la famille a racheté a prix d'or et réaménagé en base de recherche arcanique. Comme la plupart des bâtiments de notre peuple, il est composé d'une immense salle centrale servant de lieux de loisir, de repas, de divertissement et surmonté d'une grande coupole. À l'étage autour de cette salle, formant un anneau, les diverses chambres et pièces a vivre personnelles. Au sud, se trouve une demi-coupole rassemblant la bibliothèque et la salle d'étude commune principalement utilisée par les enfants et les assistants, a son opposé, sur le coté Nord se trouve une vaste pièce similaire exclusivement utilisée par Elian et servant de laboratoire et bureau personnel, cette pièce avait un accès vers un laboratoire astronomique monté sur l'un des deux minarets encadrants l'entré. À l'arrière, une demi-coupole servait de logement aux domestiques de moindre importance et de pièce utilitaire, comme les cuisines et laveries.

Depuis bien sûr des choses ont changé, sous terre principalement. Le changement notable est la libération des énergies du flux tellurique qui provoque un afflux d'énergie massif qui semble avoir eux des conséquences sur la structure, car l'accès a la bibliothèque s'est effondré dans un puits d'arcane. Sous le bâtiment, il existe également de longues galeries de chairs, tout sous le manoir semble être fait de chair, des couloirs, des pièces, du mobilier fait d'os et de viande a vif, suintant et palpitant. Nous ignorons absolument l'étendue de ces couloirs, nous savons juste qu'une grande coupole de chair se trouve sous la pièce principale du manoir et qu'Aela semble y vivre principalement. La fonction de ses tunnels reste sujette a spéculation. Servir de nurserie pour cultiver la chair en la nourrissant des éléments du sol? Étendre son influence secrètement sous Quel'thalas? Servir de réserve de matériaux? Connecter les lignes telluriques sous Quel'thalas entre elles? Tout ça a la fois? difficile a dire en l'état actuel de nos connaissances et une cartographie précise de l'étendu de ses couloirs est pour le moment impossible. Cependant, l'importance du manoir vient du fait qu'à l'heure actuelle il est le seul endroit où peut exister Aela, sa prise signifie donc la victoire.



_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4546
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport général concernant Aela Spelltaint

Message  Atia le Dim 18 Déc 2011 - 23:54

Proposition et solutions.

Cette partie concerne les reflexions sur le cas d’Aela et certain de mes propositions sur comment traiter ce cas.

Je commencerais donc cette partie avec une reflexion sur l’origine de ses pouvoirs de sculpte-chair. Ce cas me semble essentiel car c’est bien cela qui fait la puissance et la renommé de la magicienne, sans cela elle ne serais qu’une magicienne comme d’autre dans notre royaume. Le cas est d’ailleur d’autant plus important qu’etant une sorte de necromancie vivante elle commence a aiguiser les apetits des moins moraux. J’estime 4 pistes privilegiés sur le moyen qu’elle a eux d’obtenir ses dons:

- Le pacte avec le demon
- La Horde Noir
- La piste Anethor Blackwood
- Les Dieux Anciens


Le Pacte avec le demon:

C’est bien sur la piste par defaut. Apres avoir ete tué par Atia Silverswell et recuperé un nouveau corps, celui du demon, nous ignorons exactement ce que cela aurait pu engendrer. La magie elfique et orc que pratiquait la femme se mela a la nature meme du pouvoir corrompu des demons, l’effet peut etre tres logiquement l’apparition de nouveau dons inedit, cette piste me semble tout a fait envisageable. D’autant qu’elle a padssé des années enfermé dans son manoir sans pouvoir en sortir ce qui a du etre tres propice a l’experimentation. Surtout si on prend en compte que sa famille savait creer des homoncules dont le style de magie n’est pas tres eloigné de la sculpture de chair. Cependant, il y a d’autre piste a ne pas laisser de coté.


La Horde Noir

Nous avons la une piste tres interessante, la seconde a envisager, voir la premiere. Nous savons que les Spelltaints avaient mit la main sur les savoir des Stormreavers de Gul’dan et que leur experimentations allaient tres loin, trop loin. Il faut noter que Ner’zul est issu de la meme ecole que Gul’dan, lui qui a crée le Fleau, que la necromancie des chevalier de la mort est issu de Gul’dan, que Cho’gal le terrible ogre du marteau du crepuscule est aussi une creation de Gul’dan. Il reste donc tout a fait possible que les Spelltaints aient eux entre leur main des recherches sur le sujet et que leur experimentations d’avant le Fleau concernaient cette recherche. Aela a peut etre unqiuement fait aboutir la magie, avec l’aide ou non du demon et/ou de la ligne tellurique. Ce n’est qu’une suposition mais elle me semble importante dans la mesure ou si recherche du Conseil des Ombres il y eu, il existe peut etre des traces de cette magie et de ces savoir ailleur. Il y a donc un risque non negligeable de voir des copies d’Aela apparaitre si ces ecrits tombent entre n’importe quelle mains.


La piste Anethor Blackwood

Une piste etonnante, je le concois, mais je vais l’expliquer plus pleinement. Nous savons qu’Aela et Anethor avaient des rapport privilegié, peut etre plus qu’amical mais cela n’est que pur speculation. Or Anethor est le compagnon de Timae Deepwood, une chevalier de sang qui n’est pas importante dans le cas present si ce n’est qu’elle est la soeur de Naethos Deepwood, un arcaniste controversé qui faisait lui meme des recherches sur la sculpture de la chair. Quand Naethos fut assassiné c’est Timae qui fut son unique heritiere et donc Anethor a pu avoir accés a ces recherches. Il n’est pas inconcevable qu’il ai voulu aider son amie dans la detresse avec ce genre d’information et qu’elle ai fait aboutir les recherches. Je demande donc a ce titre une autorisation de perquisition de la demeure Blackwood à cette fin.


Les Dieux Anciens

Une theorie ne repose sur rien d’autre que la constatation. Les dieux anciens sont les maitres de la chair, ils sont a l’origine de la plupart des creature d’Azeroth et ont infligé la “malediction de la chair” aux creations des titans. Leurs pouvoirs peuvent donc avoir un lien, plus ou moins directe avec ceux d’Aela, une piste qui ne repose certe sur pas grand chose mais qui se doit d’être explorer.


Au delà de ces suppositions sur l’origine de ses pouvoirs, ils faut réfléchir a un moyen efficace de les contrer ou de mettre hors d’état de nuire cette menace. Il semble évident que la solution a privilégié semble le Manoir, étant prisonnière des propres murs de sa demeure nous pouvoir être certain de l’endroit ou elle se trouve. Cependant l’assaut semble une solution risqué comme nous avons put le constater. Les Fils de Quel’thalas suggèrent une solution plus radicale et potentiellement dangereuse qui est de la couper du flux tellurique qui la nourrie. Cette solution semble a l’heure actuelle la plus sujette au succès malgré les difficulté technique que cela peut amener. Ils possèdent des ouvrage capturé a des fideles de Malygos et actuellement en pleine étude, peut être un dénouement proche est-il a envisager mais ne crions pas victoire trop vite. elle a démontré sa capacité a s’adapter

Important aussi, il faut surveiller les activites du Marteau du crépuscule, des Soufflemorts et autre groupuscule cherchant a entrer en contact avec la sculpte-chair, qu'elle reste sans allié fait partie des priorités si on veux éviter des problèmes plus grave.

Je tiens un dernier chapitre a évoquer des visions que j’eux âpres l’opération du manoir. Pendant ma convalescence suite au combat dans le manoir Spelltaint, la lumière m’assailla d’images et de visions. C’est par une nuit fiévreuse que je coucha sur papier celles qui me semblèrent le plus intéressante car mon intime conviction me pousse a croire que tout ceci concerne Aela et autant ses forces que ses faiblesses. Voici donc leur description.


1ere vision:



Devant moi se tiens une assemblée étrange, un groupe de gens se tiennent la main, calme et solennelle, aucun n’a de visage seul d’étrange symbole ornent leur tête et face a eux un couple se tiens main dans la main, uni par des liens d’amour. Elle, nue, a son visage semblable a l’astre nocturne, nimbée d’ombre et au dessus de sa tete se tiens un symbole que je ne connais pas. Lui nu et le corps écailleux a une corne ornant son front. Tous assistent sans bouger a leur union.

2eme vision:



D’une clameur est née de cette union un être a deux tête, celui ci se tiens dans un fleuve a l’eau coloré et mystique. Alors que les flots lèchent ses jambes la mort s’en viens vers l’être bicéphale mais l’être l’arrête d’un geste désignant les flots. La mort désignant les flots s’arrête et s’incline et se tiens alors sur la berge, attendant patiemment.


3eme vision:



Sur le fleuve, je vis un champ cultivé, entouré des flots coloré. Sur ce champ poussait d’étrange fleurs et plantes semblable a des hommes. Les végétaux s’épanouirent au milieux de ce champ poussant et grandissant rapidement alors que les plantes sur la berge, loin des flots, mourraient et étaient malingre.

4eme vision:



Je vis l’être bicéphale dans un laboratoire au milieux du fleuve coloré travailler a une potion composé des plantes humaines. Durant sa préparation, il ajouta comme ingrédient un ankh alors qu’il tenait une squelette en cage, éloigné de sa préparation.

5eme vision:



L’être bicéphale, se tenant dans le fleuve, faisait courir sur les berges des marionnettes au nez et a la barbe de la mort qui ne pu agir attendant encore. Les marionnettes agissaient au grés des mouvement de l’être bicéphale et tenaient des marionnettes a leur tour.

6eme vision:



L’être bicéphale s’empara d’une créature flottante sur la berge. La créature semblait etre un homme sans jambes et éthéré. L’être bicéphale déploya alors une étrange mâchoire garnie de dents effilés au milieu de sa poitrine et dévora la créature volante avec délectation.

7eme vision:



Je vis l’être bicéphale se tenir sur le monde, devenue une étrange pieuvre ses tentacules se faufilèrent partout de par le monde, enserrant les continents comme des frillandises, les tètes s’agitant de délectation et rapidement le monde fini par se couvrir de plus en plus de tentacules.

8eme vision:



je vis l’être bicéphale assailli par des témoins de l’unions, ils se jetèrent sur lui et repoussèrent la femme a tète de lune qui était caché en lui et la poussèrent hors du corps. A cette instant l’une des têtes disparu et la créature, vide a l’intérieur, resta immobile et inerte comme une statue.

9eme vision:



Je vis cet étrange assemblage de symbole que je ne peut expliquer mais qui me semble être important pour la compréhension de ses pouvoirs.

Informations collectées, analysées et résumés par la
Chevalier-Commandante Arley de Thurwes.

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4546
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport général concernant Aela Spelltaint

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum