Hanorya Lynalis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hanorya Lynalis

Message  Hanorya le Mar 6 Déc 2011 - 16:29

Hanorya Lynalis

Information technique

Grade dans l'ordre : Enseigne
Prénom : Hanorya
Nom : Lynalis
Surnom : Hano, Nono
Raison du surnom : Appellation affective de son père et de ses proches.
Race : Sin'dorei
Âge : 234 ans
Spécialité : Escrime, Gardienne, forgeron.
Alignement : Loyal-bon.


Caractéristique physique

Taille : 1m78
Corpulence : Athlétique
Couleur de peau : Bronzé pâle.
Couleur des yeux : Émeraude turquoise (peuvent virer au rouge-vif quand la rage la gagne)
Vision : Elfique.
Droitier ou Gaucher ? Ambidextre.
État de santé : Rien à signaler, hormis de nombreuses et violente cicatrice dans le dos.


Description

Hanorya est grande et athlétique mais souvent cachée par une armure de plaque. Quand elle est habillée en civil, on peut apprécier ses courbes généreuses. Ses épaules carrés montre qu'elle est musclée mais n'a rien perdu de sa féminité. Elle se déplace avec grâce et ses gestes sont fluides. Mais la voir porter autre chose qu'une armure lourde reste rare. Si vous lui poser la question, elle vous répondra en souriant, que c'est pour garder sa forme et que si elle souhaite être efficace sur un champ de bataille, elle ne doit pas ressentir le poids de son armure.

Coté caractère, c'est une curieuse timide. Elle voudra toujours savoir le pourquoi du comment mais avec discrétion. Elle ne va pas aller se mêler comme ça dans une conversation. Elle respecte beaucoup les autres et veillera a toujours leur faire comprendre par son attitude réservée. Elle peut se montrer franche et directe, rire gueule ouverte sans gêne, elle est aussi capable de s’énerver très rapidement et a du mal à "refroidir" comme elle le dit elle même. Une fille honnête et sincère. Capable d’écouter, de pardonner, de comprendre, Hanorya est très ouverte aux différent avis.


Famille

Père : Anorinel, Forestier de Lune d'Argent. Mort en défendant Quel'Danas durant l'attaque d'Arthas.
Mère : Florya, Mage de Lune d'Argent. Morte en défendant Quel'Danas durant l'attaque d'Arthas.
Sœur : Florynel, Prêtresse du Soleil. Morte pendant la campagne du Norfendre.


Profession et savoir faire

Hanorya s'est découvert, à l'âge de 6 ans, une affinité spécial pour les minerai. Quand elle se rapproche d'un filon proche, elle ressent leur vibration. Après des années de pratique, elle est capable maintenant de dire quel genre de filon il s'agit. C'est donc tout naturellement qu'elle s'est retrouvée mineur et forgeron, récemment elle s'est mise a la taille de pierres précieuse. Et elle aime ça. Travailler le métal n'est pas un métier pour elle mais un hobbies. Elle confectionne des armures efficaces et élégantes, ainsi de des gemmes enchantées, le tout dans l'art Thalassien.


Histoire

"Né il y a deux cent trente quatre ans dans le petit village de Brume d'Or, je connu une enfance paisible et humble. Mon père étais forestier, ma mère une grande mage. Nous n'étions pas nobles mais nous étions heureux. Une famille simple avec ses moments de joie, de colère et d'amour. Frêle et maladroite, je n'avais aucun talent pour les arcanes, ni pour la magie de la lumière et encore moins pour les arts du combat mais je me découvris une affinité avec les métaux. Je me baladais sur la plage quand j'ai ressenti un doux tintement et je sentis mes oreilles vibrer. Je trouve peu après une vielle épée rouillé enfouie dans le sable. Ce "don" me donnait des indications sur la nature d'un métal et son emplacement. C'est donc naturellement que je me suis tourner vers l'extraction des métaux et de les façonner en forge. Mais ma petite vie humble et paisible pris une tournure violente. J'avais huit ans.

Lors d’une nuit de fête en pleine air, notre groupe fut attaqué par les trolls Amani. Dans la débâcle et la bataille qui suivirent, je fus capturée et emmenée très loin de chez moi. Mes souvenirs sont très limités de cette expérience mais je me souviens d’une cage faite d’os, de rituel vaudou ténébreux et de jeune qui secouais ma cage en riant. Grace à la Lumière, je fus rapidement retrouvé et libérée par les miens. Les Sin’dorei ont menés plusieurs action punitive visant à convaincre les trolls de ne plus mettre les pieds sur nos terres. Une fois en sécurité et rassurée, cette expérience m’as persuadée que malgré la paix dont nous jouissions, celle-ci ne tenais qu’a un fil. Aussi je me suis mise à travailler dur pour devenir forte et savoir me battre pour éviter que d’autres petites filles soient enlevées.

A vingt ans, je me suis mis au service de l’armée régulière de Lune d’Argent et commençai une formation de guerrière sous la tutelle de Maitre Alsudar le Bastion de Lune d'Argent et ai fait vœu de donner ma vie pour mon peuple et la Haute-Demeure. Ma formation achevée, à vingt-quatre ans j’entrai dans l'armée et ai commencé ma carrière comme garde de l’Île Haut-Soleil. Ce n’étais pas pour me plaire et il fallait bien commencer quelque part mais les quelques échauffourées que l’on a connu avec les murlocs ont été une excellente formation au combat réel. Suite à ma bonne conduite et mes bonnes capacités guerrières, j’ai été muté comme garde à l’Enclave des Pérégrins ou j’ai exercée quarante ans. Durant ce laps de temps, j’ai rencontré une autre guerrière, Larine, avec qui je me suis prise la tête et une rivalité s’était immiscée entre nous. Cette rivalité à donner, au fils des ans, naissance à une amitié profonde et fraternelle. Plus que cela, nous étions devenu un duo de guerrière puissante à force de nous battre et nous entraîner ensemble. En effet, nous nous entendions si bien que nous nous battions de pair dans une bataille, nous avons même développer une technique martiale pour notre équipe. Elle fut extrêmement efficace. Toute les batailles que nous avons connu contre les Amani étais un succès et ce malgré leur supériorité numérique. Nous étions devenues un peu les vedettes de l’enclave. Nous avions quarante-sept ans.

Malheureusement, nous avons été victime de notre succès. En effet, les trolls nous ont tendu une embuscade et bien que nous nous soyons défendue vaillamment, ils étaient bien trop nombreux et nos renforts étaient bien trop loin. Larine et moi furent mise à terre et entraînée dans la grande cité de Zul’Aman. Enfermée dans une cage… à nouveau… Mais cette fois, je n’ai rien oublié. Les coups de fouet armée d’épines, les expériences, les tortures… et j’en passe. Nous avons passé quatre semaines comme trophées de guerre. Mais grâce à leur relâchements et devant nos états amaigrie et pathétique, nous avons réussi à leur échapper. Ils nous ont suivi et nous avons dû nous battre à nouveau alors que les cors de guerre Sin’dorei sonnaient au loin, nous encourageant. Nous en avons tués beaucoup cette nuit-là mais cela n’as pas été suffisent. Larine fut tuée et je me pris une flèche dans le dos au moment où les premières flèches Thalassiennes s’abattaient sur les trolls, les faisant fuir. Je suis passé à deux doigts de la mort à en croire ma sœur qui m’a soignée elle-même. C’est à cette période que j’ai découvert un talent qui m’était propre. Quand j’ai su que le corps de Larine était toujours entre les mains des trolls, je me suis mise en route pour le récupérer. Je n’étais pas encore tout à fait rétablie mais j’étais en fureur, ma sœur qui a bien tenter de me faire changer d’avis m’accompagna quand elle comprit qu’elle n’arrivera a rien. C’est ensemble que nous avons localisé la dépouille de Larine, placer sur un autel alors qu’un rituel vaudou étais en cours dans un des villages troll à l’ouest de Zul’Aman. Je me suis jeté dans la mêlée, tuant tous les trolls sur mon passage avec une facilité déconcertante. J’hurlais ma peine et ma rage contre ces bêtes assoiffées de sang. Je récupérai le corps meurtrie de Larine et ma sœur, incrédule par mon état, m’appris que mes yeux brillais d’une lueur rouge effrayante. Cependant, les officiers de l’enclave étaient divisés. En effet, je suis partie sans autorisation combattre les trolls mais me voir revenir avec mon équipière, ils ont finalement jeté l’éponge sur toute forme de poursuite.

J'avais deux cent vingt ans lorsque le fléau marcha sur Quel'Thalas. J'ai été chargée de l'évacuation des civils de Lune d'Argent. Ma mission et mes capacités furent mise à rude épreuve lorsque mon groupe croisa un petit contingent du Fléau. Je ne dois ma vie qu'as la présence d'un prêtre et d’une apprentie mage dans ce groupe. Quand le groupe fut mis en sécurité, j'ai voulu repartir dans la ville et me battre, mais quand j’arrivai dans la cité, tout étais dévasté, une large route noire la coupait en deux, sans personnes. Déjà très affectée par la mise à sac de ma cité, j'ai connu une peine encore plus grande, un maître paladin revenait du front, blessé, me rapporter la mort de mes parents durant l'attaque sur Quel'Danas.

Je n’ai pas voulu suivre le prince. Je ne pouvais me résoudre à abandonner ma terre natale sans rien faire. Aussi je restai avec le régent et participa activement à la reconstruction de la ville. Quand Rommath revint au pays et avec son équipe de mages gavés des énergies démoniaques rebâtissant la ville avec leur seule magie, j’ai été presque convaincu. Comme tous les elfes, le manque de magie se faisait ressentir, certes moins marqué car j’utilisais rarement les arcanes et j’ai tout de même siphonnée un minuscule cristal ardent, pour en faire l’expérience. Bien que je me sente de nouveau en plein forme, cette énergie me donnait une sensation de rejet. Je l’ai tout de suite regretté et je n’ai jamais siphonnée par la suite.

5 ans plus tard, j’étais présente au front dans les terres glacée du nord, hurlant à chaque bataille contre le Fléau. Pour moi, il n'y avait qu'un ennemi. C'est pourquoi j’écopais d'un mois de prison pour avoir rejeter un ordre direct de Garrosh Hurlenfer. L'ordre était de détruire un poste de l'Alliance. J'avais argumenté qu'il était stupide de vouloir rompre la fragile trêve avec l'Alliance, de perdre de l’énergie en attaquant l'ennemi de nos ennemi et que la Horde avait besoin d'eux s'ils voulaient que la victoire contre le Roi Liche et ses légions soit totales. Apres cela, je fus mise à l'écart en tant que garde d'un camp. Ma carrière en Norfendre n'as pas été exemplaire. Mais pas ce jour-là...

J'escortais un groupe de diplomate vers le caveau des ombres, nouvelle base de la lame d'ébène. C'est alors que nous avons été repérés par une légion du Fléau mené par une Valkyrie. L'attaque fut intense, les mort-vivants tombés se relevaient peu de temps ne laissant que peu de répits. Ma petite escouade tenait bon mais pour combien de temps. Le combat n’était pas immobile, nous avancions toujours en direction du caveau. L'expression "On ne bat pas en retraite, on avance à reculons" prit tout son sens. En effet, une troupe de la lame d'ébène patrouillant par là et aperçu notre petit groupe et s’enquit de nous prêter mains forte. La Valkyrie, jusque-là en retraite engagea le combat et c'est contre moi qu'elle choisit de pointer à lame. Commença un duel épique. Les quelques gardes restant, protégeai le groupe et les mena jusqu’aux troupes de la lame d’ébène. Je dû déployer tout mon savoir en matière d'escrime et du faire appel à toute mon énergie pour résister et, même, mettre à terre la Valkyrie. J’ai vaincu et je m'abandonnais sur la neige, une lame runique abandonnée de la Valkyrie planter à mes coté. Je me réveillais à Dalaran, mon maître d'arme à mon chevet. C'était déjà impressionnant pour une personne maîtrisant les arts de la lumières, mais ça devient un joli exploit pour un guerrier d'avoir mis en fuite une Valkyrie. Mais par cet exploit, il m’annonça une terrible nouvelle. Ma sœur, Florynel prêtresse du Soleil a été tuée lors de l’assaut sur la citadelle. De la petite famille Lynalis, il ne restait que moi. Je rentrai au pays une fois le Roi Liche tombé.

Je n'étais jamais retourné chez moi depuis l'attaque initial du Fléau sur nos terres et je pensais revoir les belles terres dorées de Brume d'Or mais à mon arrivée, tout n’étais que désolation. Fantômes et spectre avaient remplacé les habitants, les arbres avaient perdu leurs feuilles et leur douce écorce blanche devenu grise et les bâtiments autrefois tout en élégance n’étais que ruine. Je tombai en larme et restais la, à pleurer et à contempler l'horreur. Une fois que j’ai fini par accepter ces événements, je pris une chambre a Brise-Clémence et fit vœux de tout faire pour éviter tel catastrophe et de mettre toute mon énergie à la protection du peuple Thalassiennes et à rendre a Quel'Thalas sa gloire passée.

C'est par cette motivation que je rejoignis les Fils de Quel'Thalas. J’avais le choix de rejoindre un corps armée et je choisi les Fils. Leur état de fait son impressionnant et leur vœux égale aux miens. Grâce à mes capacités et à ma volonté, j’étais accepter parmi eux. Voici quelque année que je suis sous les ordres de la Légat Atia Silverswell et je ne l’ai jamais regretté. Je gravis les échelons de l’ordre, jusqu’as atteindre le grade d’Enseigne, la porte bannière de l’ordre. Mon âme sourit et en regardant les étoiles, je suis sûr que ma famille sera fière. Dernière descendance des Lynalis, je compte bien faire en sorte que le nom de ma famille reste graver dans le marbre, en souvenir de nos efforts pour rendre à notre race ce qu’elle a perdu.

Que le soleil nous guide. Gloire aux Sin’dorei"



Ce qu'on dit d'elle

Atia : "Hanorya est la recrue parfaite dans un sens. Elle est très discipliné, motivé, efficace, volontaire le tout en restant moral. Elle fait son boulot sans haine, sans rage, toujours concentrée et pragmatique. C'est une qualité rare. Je suis ravie de l'avoir sous mes ordres."

Sybile : "J'aime bien m'dame Hanorya, elle est gentille, toujours a l’écoute de ses amis et de leur soucis et elle m'aide a devenir meilleur en combat et tout, c'est un peu une grande sœur. Mais en combat c'est un super rempart d'acier que rien ne peu ébranler!"

Arévas : "Très sérieuse et disciplinée, c'est un bon élément, toujours prête à rendre service. Elle prend souvent des risques pour sauver les autres et n'hésite pas à se jeter en première ligne. J'aimerais la connaitre mieux dans le privé mais j'ai l'impression qu'elle se méfie de moi, allez savoir pourquoi."

Minélis : "C'est une bosseuse, pour le peu que j'ai vu d'elle. Les officiers en sont contents et j'espère qu'elle s'en montrera digne."

Elhardryan : "Hanorya se montre utile et efficace dans son rôle d'officier. Je devrais faire plus attention à moi si je ne veux pas qu'elle me mette hors-jeu avec la sympathie que tout le monde semble lui partager, et sa capacité à faire face à toutes les situations tout en restant "cool". Elle doit bien continuer à protéger sa tête sous ses casques de mauvais goût, ce serait un gâchis inacceptable que son cerveau se déforme à force de ramasser des coups. Mais, au pire des cas, elle fera de la chair à canon de premier choix !"
Isthirion :"Il y a les Fils de Quel'Thalas et Hanorya. Pour cette femme, pour son honneur, pour sa gloire, pour ce dont en quoi elle croit, je tirerais ma lame et je trancherais ce qu'elle juge néfaste, ce qui est dangereux pour nous. Je veux devenir l'individu, la sorte de personne sur laquelle elle peut le plus compter. Mais si Hanorya devait s'égarer un jour, je serai présent pour la ramener sur son chemin."

Veloce : "C'est à la fois mon Maître et ma meilleure amie. Avant que je n'entre je savait à peine comment tenir une arme... Ou me tenir en société. Je suis qui je suis aujourd'hui en grande partie grâce à elle."

Shaona : "Ah... Fufufu, notre championne ! Même si son argumentation est plus musclée que la moyenne il est rassurant de la voir tenir la ligne."
Galerie


En armure d'apparat, par Nemhainn



En tenue d'officier, spécial grand froid, à la vallée de Givrefeu, par Hanorya


Dernière édition par Hanorya le Dim 10 Déc 2017 - 21:05, édité 11 fois
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 982
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hanorya Lynalis

Message  Hanorya le Lun 2 Sep 2013 - 13:38

BG mis à jour

Le 02/09/13
avatar
Hanorya
Roi
Roi

Nombre de messages : 982
Age : 33
Localisation : Ost'Erynliss
Date d'inscription : 30/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum