(Acceptée)Eléonà Sombre-Calvaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(Acceptée)Eléonà Sombre-Calvaire

Message  Eléonà le Mer 26 Oct 2011 - 21:16

Informations techniques

Prénom : Eléonà
Nom : Sombre-Calvaire / Ael’then
Race : Sin’Dorei.
Age : 70

Apparence, Caractère, comportement :

De petite taille, le corps légèrement athlétique, musculature dessinée avec finesse rendant ses courbes très appréciable, c'est une belle elfe. Son visage aux traits fins est capable d’offrir le sourire le plus angélique comme le plus démoniaque. Ses yeux de couleur vert émeraude, font mime de se perdre dans le vide mais guettent avec insistance tout ce qui l’entoure, très observatrice. Ses longs cheveux sont de couleur écarlate, elle change de coiffure en fonction de ce qu’on attend d’elle, bien qu’ils soient souvent attachés en queue de cheval pour les combats, et les missions. Elle a un tatouage noir partant de la base du cou et remontant jusqu'à son oreille droite. Elle a extrêmement de mal a cacher son attrait pour l’ombre et c’est parfois un supplice de ne pas se glisser dans celle que procure un mur.

- En ville, Repérage :
Eléonà Ael’then , de son vrai nom, garde un aspect très soigné, comme bon nombre d’elfes. Ses longs cheveux sont détachés et elle porte de longues robes. Dissimulant par la même occasion quelques bandages et autres traces de combats récents. Elle en profite pour observer et découvrir les failles, terrains qui permettent d’agir discrètement. Elle analyse chaque infrastructure, bâtiment avec soin. Prenant par moment quelques petites notes, sur les lieux, les occupants.

- A table :
Eléonà a été entrainé pour les longues chasses à l’homme… Les traques de plusieurs jours… Les missions de reconnaissance. Dans un soucis de discrétion, elle est capable de jeuner sur une très longue période, ayant habitué son corps a se manque, sans que cela influence ses capacités physiques. Par contre, en temps normal, son appétit est incommensurable et c’est à table qu’elle oubli et fait offense à la classe et à la bonne tenue des elfes ! Vu la quantité de nourriture qu'elle est capable d’engouffrer ! Elle pourrait faire rougir de honte un ogre !

Profession, Savoir faire :

Son domaine de prédilection reste l’assassinat et le meurtre.

Elle a été formé pour toutes sortes de filature, d’espionnage en terrain hostile et de reconnaissance pour les divisions armées.
Pendant son apprentissage, elle a aussi eut à étudier différente forme de vie et l’anatomie de celle-ci.
Elle maitrise également la torture et le soutirage d’information, de façon plus ou moins violente. L’essentiel étant d’arriver à ses fins… Peu importe l’état dans lequel restera son interlocuteur.

Eléonà adore aussi se servir de poudre et d’essence… Pour tout ce qui ne peut être régler avec ses lames. Avec les quelques notions de mécanique qu’elle a, l’elfe s’amuse régulièrement à concevoir des objets qu’il ne faudrait pas laisser à la porter de toutes les mains.

C’est une Ombre qui exécute les missions qui se doivent d’être faite, mais celles dont on ne peut informer le Peuple, pour son bien. Eléonà passait d’un contrat à un autre, ne servant aucunement ses propres intérêts, ne se rassasiant que de l’excitation des combats, du sang versé ! Et d’un bon banquet en guise de récompense.


Récent agissements :

La lune et le soleil s'étaient déjà maintes fois relayés, cet émissaire du marteau du crépuscule accompagné de ses quelques gardes parcouraient les nombreux chemins en direction du port.
Depuis plusieurs jours, ils étaient suivis sans avoir le moindre doute. Une ombre les suivait à la trace... Visualisant chaque mouvement des gardes ou de sa cible, analysant chaque faille qu'ils pouvaient laisser, chaque tour de garde qu'il pourrait oublier, interrompre. L'assassin était à l'affut depuis des lustres, mais jusqu'à l'entrée de la ville... Ils n'avaient jusque la commis aucune erreur, à aucun moment, il n'avait relâché leur vigilance. Toute tentative d'approcher aurait été vaine.
Elle prit son mal en patience, restant à distance, à les observer, jusqu'à l'entrée de la ville.

Ils prenaient la direction des dock. L'ombre se détacha du petit groupe, escaladant les maisons toutes hautes de plusieurs étages., toutes reliées les unes aux autres formant d'étroites ruelles aux allées sombres... Un petit paradis pour celle qui les traquait depuis si longtemps. Elle releva la tête et vit un bateau elfique , les matelots faisaient descendre la grand voile, d'autre détachaient les amarres.

L'émissaire et ses gardes traversaient une foule importante, il y avait sous doute un marché... ou des pécheurs de retour... Avec toute cette agitation, l'un de garde avait été percuté par un passant, il s'arrêta pour jurer! L'autre se tournant pour observer ce qui avait arrêté son camarade.

L'occasion était trop belle, et le bateau allait mettre les voiles, tout concordait, elle avait déjà un plan de repli... L'elfe sauta sur sa proie. Une silhouette se détacha des ombres du mur et fonda sur l'émissaire. Il eut à peine le temps de la détailler. Elle était couverte d'un cuir souple... Ses cheveux long et écarlate étaient attachés, deux lames courtes à ses cotés.
L'adepte du marteau du crépuscule lui hurla:

" - Tu n'as pas choisi la bonne personne à dépouiller !! "
L'elfe se colla à sa cible... Et lui murmura... Son souffle brulant caressant sa peau, ses lèvres ... Un contraste parfait avec les dagues empoisonnées qu'elle enfonça directement dans son cœur et dans un flanc, le terrassant sur place, dans la seconde.
" - Je ne suis pas ici pour te dépouiller. "
Elle le laissa s'effondrer au milieu de la foule. Elle vit un homme monter à sa rencontre, jeta un coups d'œil par dessus son épaule, les deux premiers se rapprochaient aussi.

Saisie par l'excitation... Elle se rua vers celui qui lui faisait face, arrivée à sa hauteur, Eléonà lui sauta dessus à les pieds joints. Ses bottes le percutèrent au niveau du torse, ce qui le fit dégringoler dans l'escalier. L'elfe atterrit lourdement mais se redressa d'un bond et se mit a dévaler les marches cinq par cinq ... Portée par la grande vélocité de ses jambes, elle se précipita à travers les ruelles. Elle bifurqua sur la gauche, puis sur la droite, la direction des quais était encore en mémoire et c'est la qu'elle fonça... Accélérant encore la course, traversant une place pour emprunter une allée qui était en face. Devant elle, elle apercevait les quais. La petite allée étaient vraiment bondée et c'est avec la plus grande agilité, voir par la force qu'elle dut se frayer un chemin. Eléonà jeta un coup d'œil derrière elle, il y avait au moins cinq personnes a ses trousses. Elle s'engagea sur les quais... Et une autre demi douzaine de gardes sortirent d'une ruelle, ce qui arrachait un petit rire d'amusement.


Le navire longeait le quai... Eléona prit son élan et s'élança, elle sauta pour attraper une des amarres qui pendaient. l'étreinte de ses doigts se referma avec force autour de la corde et s'écrasa avec fracas contre la coque du navire. Plusieurs armes lancées à la hâte s'écrasèrent ou se plantèrent contre les planches en bois du navire. Elle grimpa et vit quelques visages plus accueillant qui lui demanda :
" - Vous allez à Quel'Thalas ? "
L'assassine amusée lui répondit.
" - Il faut croire..." Avec un sourire angélique.
Elle s'installa contre une caisse et marmonna :

" Ca m'a creusé tout ca. "

Motivation :

Le jour se levait, maussade, sous un ciel voilé où de lourds nuages noirs menaçaient déjà de céder. La forêt, elle, semblait extrêmement agitée, il y’aurait de l’orage avant la fin de la journée. De brutales bourrasques secouaient parfois les arbres qui bordaient les nombreux chemins. Une silhouette de petite taille venait de quitter le comptoir, ayant rabattue sa capuche, quittant le chemin pour éviter de croiser la moindre personne . Elle était restée là, immobile, à fixer ce qui l’entourait. Observant tout dans les moindres détails, déposant une main fine sur le petit muret, sautant par-dessus, elle disparue dans les hautes herbes, s’évaporant dans le Bois des Chants éternels…

Elle avait marché toute la journée, traversé toute la région, Brise Clémente, l’imposante brèche, avant de se décider à s’installer en hauteur, sur un rocher. La petite silhouette commença son ascension, montant lentement les rocher , les uns après les autres, elle avait repéré un léger aplat rocheux. Une fois arrivée à destination, elle déposa ses lames, son petit sac… Sortant une petite gourde, rabaissant sa capuche, elle saisie aussi une petite bourse, celle-ci contenait une quantité assez importante de poudre de chapeflamme et de lotus. Installée sur son caillou, bien en hauteur, elle regardait la vallée, la citadelle à ses pieds, l'étang des Murmures, tout en portant à ses lèvres sa petite gourde… Très pensive. Avant d’inhaler une petite quantité de poudre.

Les yeux mi-clos, la tête inclinée, lourdement posée dans la paume de sa main gauche, pendant qu’elle tendait sa main droite vers l’horizon… A caresser l’air, du bout des doigts. L’atmosphère était toujours plus pesante, le ciel voulait craquer… il grondait, déchiré par de magnifiques éclairs. Lorsqu'au fond d'elle même elle sentit une déchirure, une vieille blessure mal cicatrisée s'ouvrant de nouveau. Dans son esprit se fit entendre des chants, des voix, des rires.
Quelques éléments de son passé surgissaient, elle vit les visages d'elfes oubliés et ceux d'elfes inconnus riant tous ensemble.
Comment était ce possible !? Ces pales sensations avaient été effacées, refoulées. On s'était assuré qu'elle n'ai plus rien en commun avec ces choses ! Elle ne pouvait pas! Elle ne voulait pas !
Brusquement elle vacilla et sembla suffoquer. Deux courants fondamentalement opposés s'affrontaient dans son esprit causant divers ravages de différentes natures. De la douleur... Des sentiments... Impossible! Elle n'était pas si faible.

La jeune elfe s’était de nouveau droguée, à moitié consciente, déjà sous l’effet de sa mixture, restant là, à fuir ses pensées, à se poser toujours les mêmes questions… à revoir les mêmes images. Plus fort que tout, elle se laissa de nouveau envahir par ses sentiments… Sa fureur, sa soif de sang, sa folie, tous la saisissaient à chaque instant, depuis qu’elle avait quitté les siens... Cette poudre était elle un moyen d’y remédier, d’oublier tout ca, qui elle était, ce dont elle était capable… les pires atrocités. La jeune elfe finie par plonger dans un état second, dans un léger coma, dans une transe désirée.

L'assassine fut subitement sortie de sa torpeur… La pluie, l’orage, elle était trempée... l’eau ruisselait sur son visage… sur son corps. Ses envies, toujours les mêmes, impossible de s’en séparer … Il était peut être temps d’arrêter de fuir. Aujourd’hui, elle était décidée à faire quelques choses, à saisir cette chance… A mettre son talent, sa fougue, son énergie, sa folie, au service des autres. Elle voulait que ses lames, sa fureur servent à détruire, à s’attirer toujours plus d’ennuis...Ceux la même qui rendait sa vie excitante, quelle idiotie d’avoir cherché à les fuir si longtemps. Elle redressa la tête, et jeta encore un regard vers cette citadelle d'argent, cette ville elfique.

Eléonà saisie une affiche dérobée dans un comptoir, la serrant dans sa main, pensant a ce qu'on pourrait lui demander. Pensant a cet ordre qu'était les Fils de Quel'Thalas.
D’un pas décidé, ce petit bout d'elfe, ce rejeton du chaos se mit en marche… Sous les torrents d’eau que déversaient les cieux, en affichant un sourire sinistre.


Background : ( par chapitre )
je le met en stand by. J'en ai déjà les grandes lignes, il n'est pas encore rédigé.
Et j'ai peur qu'il vous décourage !! je vous laisse plutôt le nom des chapitres.

- La naissance d’une sans-magie
- Premier pas dans l’espièglerie
- Préface à la démence
- L’ombre Ecarlate



--- HRP ---


En rejoignant les Fils de Quel'Thalas, j'accepte les chartes HRP et RP régissant la guilde

Bonsoir et merci d’avoir pris le temps de lire tout ca ! Désolé pour les nombreuses fautes d’orthographe.

Comme j’ai put l’expliquer en MP a certain d’entre vous. Je suis à la base sur un autre serveur. Mais le coté RP de celui-ci a été complètement annihilé ( en plus je n’ai jamais vraiment trouvé qu’il s’y passait grand-chose ). Ce petit coté que peut offrir le jeu me manque assez, et c’est donc décidé de poser quelques valises ici. Recherchant un Rp tournant autour des elfes !
Je suis tombé sur votre annonce ( onglet recherche guilde ), je vais jeter un œil et la, gros coups de cœur sur le forum, super agréable, un flux d’information trop important, j’en fini par m’embrouiller !

Le véritable hic ! Ce sera ma disponibilité dans le jeu, comme je l’ai dis, c’est un coté du jeu que je recherche, qui me manque ! Mais je ne souhaite pas tirer un trait sur le reste, sur mon serveur, sur ma guilde, sur le Pve, sur les raids. Je m’engage quand même à fournir des disponibilités descentes et régulières ! Autrement je n’aurai pas postulé chez vous, par respect.
Mon main ( mage ) restera donc sur son serveur originel ! Je le joue depuis vanilla, et j’ai des obligations envers ma guilde ( Off – raidlead ), donc si part dessus tout ca, je peux aussi vous apporter tips sur les combat. Ce sera avec plaisir.
avatar
Eléonà
Chevalier de Sang
Chevalier de Sang

Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 24/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Acceptée)Eléonà Sombre-Calvaire

Message  Atia le Jeu 27 Oct 2011 - 14:13

Bonjour et bienvenu sur le forum,

On a un peu discuté en /w sur le jeu déjà et on s'est donc déjà mis d'accord sur les disponibilité, comme je te l'ai dit on s'efforce de faire deux event par semaine généralement me mardi et le jeudi/vendredi en fonction de la disponibilité des organisateurs. Donc ce n'est pas vraiment un problème.

Sinon j'aime beaucoup ta candidature, elle est riche et fouillée, on a plein d'info, c'est joliment écrit. En bref ça fait sérieux et motivé, pas comme certaine candidature que j'ai vue qui tiennent en 3 lignes. Donc pour moi c'est déjà très positif. Il faudra songer a nous parler un peu du BG cela dit, quitte a ce que ce soit juste un petit résumé car c'est quand même une part importante du personnage et permet d’évaluer la cohérence du personnage avec l'univers.

En tout cas ça donne envi de découvrir le perso et ça c'est l'essentiel!

Maintenant grâce a mon tout nouveau poste j'ai pas besoin de te dire comment ça va se passer ensuite, tout est expliqué alors il ne me reste qu'a t'inviter a rejoindre le canal FDQT, notre canal communautaire en jeu et te souhaiter bonne chance dans ta candidature!

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4520
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Acceptée)Eléonà Sombre-Calvaire

Message  Xzelia le Jeu 27 Oct 2011 - 14:40

Et oui le RP sur CDO est mort et enterré. Sinon, bonne candidature, pour les fautes ça ne m'a pas choqué, et pour avoir discuté avec toi je n'ai rien a en redire, donc bienvenue sur le fofo et le canal hrp. Y'a plus qu'à continuer la procédure de recrutement déjà bien partit.
avatar
Xzelia
Ranger
Ranger

Nombre de messages : 216
Date d'inscription : 25/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Acceptée)Eléonà Sombre-Calvaire

Message  Arévas le Sam 29 Oct 2011 - 22:16

Une excellente candidature pour ma part, et si ton personnage en Rp est aussi sexy que celui sur ton avatar, c'est encore mieux Smile

Bienvenue à toi et bonne chance thumright

_________________
"On ne facture pas la topissitude, ni la séductivité !"
Arévas Summerbreeze, Lieutenant des Fils de Quel'Thalas.

"Allons-y gaiement !"
Minélis Silverbow
avatar
Arévas
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 2254
Age : 30
Localisation : Dans son Bureau
Date d'inscription : 21/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Acceptée)Eléonà Sombre-Calvaire

Message  Neldyran le Dim 30 Oct 2011 - 14:38

Bienvenue par ici et belle candidature un vrai roman Mr. Green
avatar
Neldyran
Mage de Sang
Mage de Sang

Nombre de messages : 482
Age : 33
Date d'inscription : 02/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Acceptée)Eléonà Sombre-Calvaire

Message  Eléonà le Dim 30 Oct 2011 - 15:13

--- HRP ---

merci !

Bon ! Le Bg est fini ! Disons que le mettre sur le Forum n'aura pas été chose facile, j'ai essayé de le faire le plus vivant possible.

Si la candid était un roman !! Bon courge pour ce qui suit.

J'espere qu'il arrivera a transmettre, le coté allumé que je cherche a donner a Eléonà

--- HRP ---
avatar
Eléonà
Chevalier de Sang
Chevalier de Sang

Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 24/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Acceptée)Eléonà Sombre-Calvaire

Message  Eléonà le Dim 30 Oct 2011 - 15:13

- Eléonà Sombre-Calvaire -

- la naissance d'une sans-magie

Voici l'histoire d'Eléonà qui porte aujourd'hui... Le nom de Sombre-Calvaire, témoignant ce que peut attendre sa proie... Le malheur commença très tôt: sa mère, Jyana Ael'Then, qui rêvait d'avoir un fils pour descendance eu deux grandes déceptions: la première est que son enfant en question était... une fille, la seconde est que l'enfant était...complètement dépourvu de magie, incapable de l'utiliser dés lors la femme sombra dans le doute, un véritable affront pour l'érudit qu'elle était... Elle la considérait comme un vrai échec, qui allait mettre un terme à la grande lignée de mage dont elle était la rescapée. Qu'allait-elle faire de cette enfant ?

A cette question elle ne trouva pas immédiatement la réponse, la petite Eléonà vécu une enfance plutôt chaotique, les bons soins maternels étant distillés au petit bonheur la chance suivant l'humeur de cette dernière, dès ses premières années, on lui enseigna l'écriture... Les bases de la magie. Mais rien ne changea... le corps de l'enfant était incapable de servir de réceptacle à la magie... . Dans l'impossibilité de rattraper cette situation, la mère sombra dans un état de dépression, de doute, qui lui rongea peu à peu l'esprit, allant jusqu'a renier sa propre enfant.

Son père jusque la, très souvent absent, pris en charge sa fille... La faisant quitter le Sanctum pour le rejoindre dans une espèce de Bastion retranché. Il apprit alors à connaitre une enfant vraiment joueuse... et qui commençait enfin à savourer ce qui se présentait à elle... Les liens entre les deux ne furent que grandir pendant de nombreuses années. Il ne lui fallut que peu de temps pour percevoir les talents de l'enfant... Très habille de ses mains, très observatrice. C'est régulièrement qu'ils allaient s'amuser tous les deux, cela n'avait pas que pour but de les divertir, il lui fait aussi travailler ses capacités d'observation... Ses reflexes... Il les aiguisait. C'était un peu devenu l'attraction de les voir faire.

De temps en temps, il lui demandait de dérober une paire de ciseaux à la couturière du coin d'aller les cacher dans la cave en esquivant le tonnelier... Et quelques heures plus tard... de les remettre en place, le tout sans me faire repérer. A l'époque ce genre d'espièglerie amusait toujours les habitants au courant du petit manège.
Il suggérait à l'enfant d'avoir toujours une histoire toute prête et qui tienne debout, afin d'expliquer sa présence, la ou elle ne devait pas être. Ou la découverte en sa possession d'objet qu'elle n'avait pas lieu d'avoir. Elle apprit a mentir. Lui enseigna-t-on ca, par hasard... peu probable.


- Préface à la démence

Un jour parmi tant d'autres... Le bastion fut la proie d'un pillage... Les richesses pouvaient attirer les bandit de bas étages... et se fit une tragédie. En sortant dans la cours, totalement fière de la dernière espièglerie qu'elle venait d'inventer, la jeune enfant tomba nez à nez avec deux de ses bandits. Elle les fixa, et commença à détaler... Alertant tout ceux qui pouvait entendre ses cris ! Son père s'était interposé, puis les gardes...

Le lendemain, la brume ne s était pas encore levée sur la plaine, que ses pas la menait inconsciemment vers le lieu de la tragédie .
La nature semblait encore endormi et peu de bruits filtraient dans les alentours ...un pas ,puis un autre avant de s'arrêter aux abords de la terre rougit par le sang de son père .Accompagnés d une respiration profonde ses yeux se tournèrent vers l'entrée ou pour la dernière fois elle l'avait vu de son vivant ...des bribes d images ,des échos de paroles se juxtaposait a ce que ses sens lui rapportait .
Comment, en se retournant vers elle il lui avait dit qu'elle était en sécurité, il lui avait donner l'ordre d' attendre les autres , avant de se faire ôter la vie si sauvagement.


Les cri d'affolement ,les habitants courant en tous sens sur leurs terres et la terrible réalité ...de son père égorgé

Elle fit un léger mouvement de tête de gauche a droite pour chasser ses pensées ,ses yeux se plongent vers le sol ou le sang n a pas encore été absorbé .L elfe s accroupit ,ses mains plongeant dans le froid liquide vermillon...Combien de temps passa telle a observer le sang qui coula sur ses mains... Puis d un geste assuré, mué par une inspiration inconsciente, ses doigts s'écrasèrent sur son front et ses joues .Peut être une façon de garder un peu de lui auprès d'elle un peu plus longtemps...

Plus rien ne serai comme avant .


- L'apprentie assassin

Quelques jours plus tard ,Eléonà était toujours à la même place, elle n'avait pas bouger, personne n'avait même approcher l'enfant en détresse, le sang sur son visage avait séché et s'était effrité ,...
Synn, un vieil elfe habillé d'une robe au ton relativement sombre l'observait... Il s'approcha du responsable du Bastion.

- " J'aimerai recueillir cet enfant "
Le régent lui répondit :
- " Pauvre fou... Je sais que tu nous forme de bon combattant, de bon ranger... Mais quand même, regarde la! Cette gamine va devenir une épave... Son cœur est complètement brisé. Je n'ai jamais vu un spectacle aussi affligeant. "
- " Justement mon seigneur... C'est ce que je cherche... Son cœur est mort! Et moi, je détruirai son âme... J'en ferrai un servant loyal et un chien enragé! Je l'ai déjà vu à l'œuvre, avec les petits jeux de son père... C'est elle qu'il me faut. " esquissa t-il d'un sourire.
- " J'aimerai aussi qu'on garde éternellement en détention les deux agresseurs de son paternel... les exécuter maintenant... Ne rimerai a rien. Je peux en avoir besoin par la suite. "

C'est ainsi que débuta son véritable apprentissage. On lui présenta tout d'abord une partie retranchée du bastion... Extrêmement sombre... On ne lui laissa que quelques jours d'adaptation avant de vraiment débuter sa formation. L'art de se déplacer sans bruit, l'endroit où frapper un homme pour le rendre inconscient, pour qu'il meure sans bruit, sans trop répandre de sang. Les premiers exercices physique... Le maniement des armes facilement dissimulable... Tout y passa, pendant un nombre d'année incalculable.

Elle appris la manipulation du poison... Sa préparation... Ce qu'on attendait de celui ci.
Préparer une poudre indécelable dans la nourriture et invisible dans le vin ! Pour son emploi, juste laisser place à sa discrétion et à son ingéniosité... Ce dont elle n'était pas en reste.

La jeune elfe eut à suivre au quotidien une discipline quasi militaire, dont chaque écart était violemment réprimandé. Maintenue dans un isolement quasi absolu et n'ayant qu'un elfe a moitié fou comme seul exemple, des camarades qui suivait les mêmes principes, son caractère se voulait peu a peu forgé par de mauvais principes, cet état de liberté conditionnel la rendant de plus en plus imprévisible.


- Premier sang

Sentir cette excitation avant un combat, pour la première fois.
Cette petite poussée d'adrénaline qui faisait sautiller ses phalanges d'un pied sur l'autre d'impatience, en attendant de pouvoir entrée dans cette pièce, de faire face a ce qui l'attendait, au premier sang qu'elle allait verser! C'était le but de son apprentissage! Tous ses efforts... Toutes ses souffrances... Ce n'était certainement pas pour hésiter. Tous ceux qui l'avait entrainer pendant ces années allaient être la. Elle était le jouet préféré du vieil elfe... Tous le savaient, si il y en a bien une qui ne devait pas faire preuve d'hésitation, voir renoncer, se dégonfler a prendre une vie... C'était bien elle. Tous les élèves étaient installés sur des bancs, attendant, certains sortirent leurs petites fioles de gnôle, soigneusement remplies la veille d'eau de vie, pour se donner du courage... D'autres regardèrent les photos de leur bien-aimées, alimentant le fol espoir de les revoir un jour. Elle, de son coté, jouait avec ses lames, leur touchant quelques mots, puis se mit a attendre son tour sans afficher le moindre sentiment... Attendre d'entrer dans cette pseudo arène, cet abattoir.


Synn entra, et passa vers chacun de ses disciples. Lorsqu'il arriva à proximité d'Eléonà... il s'installa a coté d'elle, posa une main sur son genou.
- " Aujourd'hui... Tu sais ce qui t'attends... Nous mettons tous ses heures! Ses jours! ses années d'études... et d'entrainements en pratique... Mais pour toi, j'ai un présent. Tu le verras en entrant. "
Il déposa une main sur son épaule, la jeune elfe était resté de marbre jusqu'au moment d'entrer
Dans la pièce... Il y avait un homme solidement attaché, fer aux pieds et aux poignets... Le second était devant lui, mais armé. La procédure était étrange... Aucun de ces camarades n'avait rencontré cette procédure, et elle alla même jusqu'à surprendre les membres de l'ordre.


Eléonà passa le seuil de la porte, se glissa dans l'ombre... Les deux savaient à présent qu'ils n'étaient plus seuls... Mais impossible de la voir, de sentir sa présence! La pièce était sombre, celui armé faisait déjà tournoyer son épée, comme s'il allait se battre pour sa liberté.

Leurs visage étaient a la lumière... Et il ne fallu pas longtemps a la petite elfe pour les reconnaitre. Ces deux visages.... L'avaient marqué... Vu qu'elle les avait vu le jour où celui de son père avait disparu. Elle serra les poignes de ses dagues jusqu'au sang... Enragée. Elle jeta un couteau sur celui enchainé, lui arracha un terrible cri ! Son partenaire se retournant pour voir ce qu'il en était, surpris... se croyant attaqué. Leurs regards se croisèrent ... les yeux de celui enchainé s'écarquillèrent lorsque qu'il distingua une silhouette , une ombre, une chevelure... de la couleur du sang... derrière celui qui lui faisait face.
une lame se leva et s'abattu ... le poignardant, encore et encore... Dans sa chute, le nombre de coups qu'il avait pris était incalculable... Plus personne n'osait faire un bruit, parmi le conseil le silence régnait... Le second condamné, lui baissa le regard, n'osa fixé son bourreau... qui s'approchait... Elle lui releva la tête d'un geste délicat... lui offrant un sourire sinistre juste avant de lui trancher la gorge.


Synn entra dans la pièce et attendit que le chef du conseil lui donne son accord d'un mouvement de la tête.
Il demanda a la jeune elfe de s'agenouiller, ce qu'elle fit. Elle se trouvait entre les cadavres de ses deux victimes... Et il s'approcha, la recouvrant d'une cape sombre et épaisse :

- "Bienvenue parmi les Ombres, mon enfant. Tu as fait ce soir, un premier pas vers la damnation.
Les ombres sont sorties! Elles sont la pour t'habiller telles un manteau... Désormais ... Que cette armure de haine et de souffrance soit liée à toi.... Désormais... Que ta colère et ta rage nourrissent son pouvoir."


-L'ombre écarlate

Un soir où la lune resplendissait dans le ciel... En l'espace d'une seconde, la pièce fut assombrie... Une ombre était entrée par la fenêtre... Sans le moindre bruit.
Et le vieil elfe, lentement, demanda :

-" Déjà parmi nous, mon enfant.... "
Une voie dans l'ombre lui retourna :
-"Mon maître, j'ai ce que vous m'avez demandé. " Une main sortie de l'obscurité et tendant gracieusement un lettre marqué d'un sceau.
- "Parfait, cela veut dire qu'il n'est pas arrivé a destination." En rangeant soigneusement sa nouvelle acquisition.
- "Seulement... Celle que vous lui avez choisi, mon maître."
Ce qui eut le plaisir d'arracher un sourire au vieil elfe.
Il présenta les deux personnes qui était venu dans ses quartiers pour demander son aide. Eléonà toujours terrée dans l'ombre, ne se présenta pas. Elle les détailla longuement. Ils étaient montés pour faire un rapport, les hommes qu'avait envoyer le vieil elfe, pour interroger un prisonnier, avait lamentablement échoué. C'était presque un affront pour lui... Et il demanda à Eléonà de suivre ses deux la. Juste avant qu'elle quitte la pièce, il lui poussa une dernière remarque.

- " Les informations qu'il détient... Il me les faut. Ce n'est pas forcément urgent... Mais il me les faut, tu as compris ? "

La jeune elfe était sortie de son ombre, et était maintenant escortée jusqu'aux cellules, ou se trouvait sa prochaine cible. Le long du chemin, elle était resté entre les gardes, sans échanger un mot, sans leur adresser un regard. Elle était simplement pensive, et lisait attentivement une notice d'un des gardes. Le petit morceau de papier était un bref rapport sur la personne emprisonnée.

Elle se figea devant la porte. Attendant calmement que les gardes lui ouvre... Puis entra. Remerciant ses deux escortes d'un geste vague de la main. Ces deux la avait les yeux rivés sur les hanches, bardées d'un cuir noir moulant, de l'elfe qui s'enfonça dans l'obscurité de la cellule.

Un homme solidement attaché, couvert d'hématomes et de sang se trouvait devant elle. Elle s'avança... S'accroupie devant lui, les jambes en tailleur... les mains posés sur les genoux, son visage s'approchant lentement de celui du prisonnier.

- " Je veux que tu me dise tout ce que tu sais.... "
Elle marqua un temps d'arrêt.
- " Tu as résisté à quelques maladroits qui ont pensé que tu allais lâcher le morceau si on te maillochait un peu. "
- " Moi, je te propose juste de me dire ce que tu sais. Autrement je devrais me montrer ... persuasive! Et ca, je ne te le conseil pas. "

Son prisonnier poussa un grand rire. Et l'elfe tourna les talons, sortant de la geôle sans rien ajouter.

Les gardes fut surpris de voir la jeune elfe sortir si vite et surtout d'entendre le prisonnier s'étouffer de rire. Ils ouvrirent la porte, et poussèrent un petit soupire en suivant la démarche de l'elfe... Elle disparu dans le couloir, lentement , en leur ordonnant :

- " Personne ne doit entrer dans cette pièce, ne lui donner rien a manger , jusqu'a mon retour... Même si c'est dans une semaine. "
les gardes furent relativement surpris par la demande, et doucement leur regard se croisèrent, vraiment étonné par la demande et la durée de celle ci.

Deux jours avaient passé depuis la dernière apparition d'Eléonà dans le bastion. Et dès son retour, elle demanda a ce qu'on la conduise dans la cellule du prisonnier ! Elle avait aussi fait la demande qu'on lui apporte suffisamment a manger la bas !
Une table et plusieurs plats furent installé dans la cellule, a quelques mètre de l'homme affamé.
La jeune elfe entra a son tour, dès que les gardes eut fini de tout mettre en place. Elle avait un plateau avec elle, recouvert d'une cloche d'acier. Elle alla lentement déposer le plateau vers le prisonnier, sans retirer la cloche... Elle s'installa face au prisonnier et commença a dévorer sans gène le festin qu'elle avait commandé! Ses dents déchiraient des morceau de poulet avec rage! Qu'elle avalait a la hâte, plantant son couteau dans un morceau de viande rouge, le relevant, le portant a ses lèvres! Et en arrachant un énorme morceau d'une terrible bouchée !
Elle prit un verre de vin, trempant les lèvres... et se leva, se déplaça vers son prisonnier... Elle s'installa en tailleur devant lui, le verre aux lèvres et lui adressa la parole, c'était les premiers mot qu'elle échangeait avec lui depuis son entrée dans la pièce.

- " Tu dois être affamé... "
Elle but une gorgée et passa le verre sous le nez de son prisonnier, avant d'en reprendre une seconde.
- " Je t'ai apporté une pièce de choix! ... "
Et pouffa de rire, un rire qui glaça le sang de son interlocuteur... mais celui ci se figea complètement quand il vit la nature de son repas... lorsqu'elle souleva la cloche du plat devant lui, et lui avança de la botte.
- " Régale toi ... "
Elle laissa son invité devant un plateau écœurant... Un pied, un morceau de jambe garnissait le plat... le membre avait été fraichement sectionné ... Et le sang se rependait sur les quelques feuilles de salade qu'elle avait jeter à la hâte sur le plateau repas de son hôte.
- " A quoi tu joue ! Garce ! " lui hurla-il avait les quelques forces qu'il lui restait.
- " Je te fais ... Simplement passer un message "
Pour accélérer le dénouement, la jeune elfe se remit sadiquement a table, et continua à dévorer son festin... C'est seulement au bout de quelques heures, que sa cible craqua et qu'il commença a dévorer le membre.
- " Fait moi signe, si tu veux être resservie "
Elle avait le don d'écœurer son petit camarade... qui la fixait avec dégout, en avalant encore quelques bouchées de ce plat plus qu'original.

Elle quitta sa chaise, d'un geste brusque, débarrassa la table du bras, jetant tout au sol ... les plats étaient presque tous vide ... Elle avait manger ce que serai a peine capable de manger un escouade complète. Le raffut que ceci avait fait était peut être un signal... car la porte s'ouvrit.. et l'un des gardes... poussa un inconnu dans la cellule. Eléonà s'en approcha et le releva.... Il était sur une jambe... l'autre était tranché, et le sang coulait encore a flot... Elle le jeta sur la table... La jeune elfe sauta sur la table a son tour, elle s'installa sur le nouvel invité, passant ses cuisses de chaque coté du nouvel arrivant, se pencha au dessus de lui et lui arracha le sac qui recouvrait sa tête, elle se coucha sur lui, et lui lécha le visage de façon bestiale avant de se relever et de fixer son premier prisonnier... Elle en profita pour retirer le morceau de tissu qui obstruait la bouche de celui qu'elle avait sous la main! Et pour la première fois... Sans doute depuis qu'elle l'avait amputé d'une partie de son anatomie... Il pouvait hurler. Ce fut un terrible cri d'agonie, et de douleur.... Mais a celui ci... Venait s'ajouter les cris de détresse de son prisonnier... En train de vomir les morceaux récemment ingurgité.

Son frère était étendu ... La, sur cette table ... Devant lui ! En train de se vider de son sang ! Un membre en moins ! Qu'il avait lui même commencé a dévorer. Eléonà fixa son prisonnier, l'air satisfaite... L'effet tant désiré , le choc, le traumatisme qu'elle tenait a lui offrir était tellement plus savoureux qu'un coup de masse...
- " Tu m'as fait perdre assez de temps ... " Elle saisie un couteau aiguisé! Et pratiqua une incision de quelques centimètres... du pelvis de sa victime, au nombril.
Les terribles cris des deux frères se firent entendre dans tout le bastion. L'un de douleur, d'agonie... L'autre de remord, de désolation... Comment avait il put entrainer sa famille dans tout ca!

- " Il n'a rien a voir avec ca! " Tenta t-il de le défendre!
L'assassine tourna la tête... en enfonçant quelques doigts dans la plaie qu'elle venait d'ouvrir.
- " Comme ceux que tu as impliqué dans tes massacres! Ceux que vous orchestrez, les prochains dont tu es informé! "
Elle pressa d'une main sur l'incision, et de l'autre, remua le bouts des doigts dans les entrailles. Elle saisie l'extrémité de l'intestin et en sortie une partie par la plaie... Les hurlements raisonnèrent toujours plus... impossible de ne pas les entendre.
C'est centimètre par centimètre qu'elle était après les extraire... en ne fixant que son prisonnier... jusqu'a que celui cède...
Les cris continuèrent a retentir, d'agonie, de douleur, d'excuse... tous liés, dans un vacarme presque incompréhensible... L'elfe demanda aux 2 gardes de lui ouvrir... elle sortie couverte de sang... les gardes étaient en sueur, terrorisés, et n'osèrent poser les yeux sur le petit bout d'elfe qui s'éloignait... une petite note couverte de sang à la main.


- L'envol

Tout s'enchaina, pendant de nombreuses années... Synn rencontra toujours plus d'ennuis, ses formations avaient été reconnus! Les meurtres, les assassinats c'étaient enchainé, Et la liste des ennemies n'avait fait que grandir. Et il arriva un jour que ce soit lui qui soit la cible de qu'il manipulait si bien.... Il fut empoissonné maladroitement, ou peut être était-ce volontaire... Mais son agonie vu interminable, il n'existait aucun remède, et chaque jour qui passait sa vie se dérobait un peu plus...

Le vieille elfe, sur son lit de mort, contemplait, assise auprès de lui, son œuvre. Bien que les années lui ont a présent conféré des formes, la seule vue d'Eléonà suffit à déclencher l'inquiétude. Sa longue chevelure écarlate encadrait un visage aux traits fins mais fermés, d'où aucun sentiment ne semblait pouvoir transpirer tant il est figé, l'entrainement avait fini de lui conférer une musculature appropriée.
D'un ton souffreteux, Synn s'exprima:

- "Prend mes vieilles lames...elles sont a toi désormais...sert-en...comme je m'en suit servi autrefois...rend-moi...fier de toi..."
- "Oui mon maître" répondit-elle d'une voix métallique.
Le vieux repris:

-"Je vais bientôt partir...prendre un grand repos...tu est libre désormais...tu pourra quitter...la bastion..."
- "Oui mon maître" reprit-elle, toujours stoïque.
Se sentant passer de vie à trépas, le vieux fit un dernier effort:
- "Je...j'espère que tu n'est pas trop...triste de me voir...partir..."
La jeune elfe, toujours impassible, mis un instant avant de répondre:
-" Triste ? Qu'est ce donc?"
Et tandis qu'elle quitta la chambre sans même jeter un dernier regard sur le vieil elfe, ni même récupérer les lames qu'il venait de lui céder. Celui-ci fut pris tout-a-coup d'un immense doute, et alors que son esprit tourmenté vacillait, et que son âme commençait à se retirer, quelques derniers mots lui échappèrent, trahissant sa pensée:
-" Qu'ai-je...Qu'ai-je fais ?....".
avatar
Eléonà
Chevalier de Sang
Chevalier de Sang

Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 24/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Acceptée)Eléonà Sombre-Calvaire

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum