Chronologie des Fils de Quel'thalas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chronologie des Fils de Quel'thalas

Message  Atia le Mer 12 Oct 2011 - 9:43

La chronologie de l'ordre des Fils de Quel’Thalas





    An 25 (2005):

  • Fondation des Fils de Quel'thalas (Fevrier de l'an 25)

    Les Fils de Quel'Thalas sont fondés dans l'Alliance par le mage haut-elfe Syldur Windstrider, vétéran de la bataille du Mont Hyjal. Le but de cette organisation est de promouvoir les intérêts du défunt Quel'Thalas après sa chute aux mains du Fléau et d'accueillir tous les exilés thalassiens. Cette petite organisation se met au service de l’Alliance et se fait de nombreux alliés tout en préservant la trêve.





Dernière édition par Atia le Mar 10 Fév 2015 - 15:30, édité 22 fois

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4577
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie des Fils de Quel'thalas

Message  Atia le Sam 9 Fév 2013 - 23:33



    An 27 (2007):

  • Refondation a Quel'thalas (début de An 27)

    Les Fils de Quel'Thalas sont refondés sur les anciennes terres quel'dorei après leur reprise par l'armée du royaume. Le mage Syldur en est toujours le leader, changeant son patronyme en Bloodtears pour accepter son héritage elfe de sang. Ses seconds sont Severnaya Dead-Aim, ancienne Ranger, et Kaltezar de Grapeshire, noble du pays.

    Les Fils lancent l'assaut sur l'île de Quel'drassil, située au nord-ouest du royaume et infestée de trolls. Après sa conquête, ils y installent leur base et la défendent face aux assauts du Fléau et des amanis. Ils prônent la reconquête de leur terre et la restauration de la gloire passée des elfes de sang.

    Pour la Haute-Demeure (Recit RP)
    BD des Fils


  • Campagne de Quel'thalas (Début de An 27)

    Répondant à une demande d'aide militaire de l'île de Haut-Soleil, les Fils de Quel'Thalas envoient leurs premières troupes dans les Bois des Chants Éternels. Les combats portent contre les trolls puis plus tard contre le Fléau aux Terres Fantômes. Les Fils découvrent les accords avec la Horde et l'aide des Réprouvés. Les combats sont brutaux et les Fils doivent s’organiser en vraie milice de combat tout en faisant face au pression du gouvernement des plus totalitaire.

    Raid contre les trolls
    Mort au traitre


  • Le "paradis d'Outreterre"(Fevrier de l'an 27)

    Retour des premiers explorateurs de l'Outreterre. La fameuse terre promise de Kael se révèle être un enfer peuplé de démons, et le Roi-Soleil sous la coupe de la Légion Ardente. Les Fils de Quel'Thalas commencent un activisme politique contre le gouvernement de Lune-Argent, pro-Kael, souhaitant sauver leur pays natal plutôt que de partir en exode dans un hypothétique paradis d'arcanes et de mana.


  • Guerre contre les Kaldorei(Fevrier de l'an 27)

    Suite à la découverte durant la reconquête du royaume d'espions, de saboteurs et de soldats kaldorei sur le territoire de Quel'Thalas, les Fils lancent une campagne en Orneval pour se venger et capturer des Puits de Lune, leur fournissant ainsi de plus une source de mana pour satisfaire leur soif de manière non-démoniaque.

    Premiere bataille a Orneval


  • Attaque de Quel'Drassil par le Marteau-du-Crépuscule et 1ere reforme(Mai 27)

    A Quel’drassil, ce matin ,rien ne laisse présager le cataclysme qui allait s’abattre sur leur porte. Pourtant une flotte du Marteau du Crépuscule attaque de toute sa force les Fils de Quel’thalas. Les Fils font face, aidés par la tribu Blacksoul. La flotte des Fils est mise à mal dés le début de l’intervention mais parvient à infliger des pertes avant de se replier rapidement. Un débarquement s’ensuivit et de violents combats commencent sur la plage et les remparts. La forteresse tient bon jusqu'à l’intervention d’Icescream, une bien-née transformée en élémentaire de glace qui démontre sa toute puissance durant l’attaque, défonçant la porte. Les combats s’intensifient et finalement, tous les elfes présents se mettent à ponctionner Icescream qui tombe vidée de son énergie. Le combat tourne à l’avantage définitif des Fils et l’ennemi est brisé. Icescream sera emprisonnée et servira de batterie magique aux installations des Fils.

    Suite a ces événements, l’Ordre se restructure complètement et les cinq départements sont créés afin d’assurer une meilleure réactivité militaire et éviter que le pouvoir soit concentré entre les mains d’un seul homme.

    Invasion de Quel'drassil - situation actuel
    Invasion de Quel'drassil
    Le calme après la tempete
    Décret du nouveau corps dirigeant


  • Assaut sur Isserand (Juillet de l'an 27)

    Les Fils de Quel'Thalas lancent l'assaut sur Isserand avec l'aide de la tribu troll Blacksoul et de la maison humaine Bayle, une île près du Northrend abritant une présence de la plupart des factions d'Azeroth. Les bases de la Légion Ardente et du Fléau tombent, au détriment de la base kaldorei ayant été corrompue par les démons.


  • Les arpenteurs du vent et assaut d'Adia (septembre de l'an 27)

    Le frère de Syldur Bloodtears, Khaldaris Felsong, lance une vaste opération au nom de ses maîtres de la Légion Ardente. Le Felship est son quartier-général, une sorte de canonnière spatiale naviguant dans le Néant comme le font l'Exodar et le Donjon de la Tempête. Il lance l'assaut sur Adia, ville draenei nichée sur un morceau flottant de l'Outreterre. Les Fils de Quel'Thalas, assistés par la Mage Amélie de Bayle et la Gardienne kaldorei Cordana Felsong prennent le vaisseau et le détruisent, aidés par le sacrifice du chasseur de démon Nightblade.

    Scénario : le trésor des arpenteurs du vent
    (Récit-scénario) Le trésor des arpenteurs du vent
    Ordre de marche: Adia


  • Guerres contre la Mortelle Onction (Octobre  27 à Décembre 27)

    De terribles guerres ont opposé l’ordre des Fils de Quel’thalas et le Clan Ours Noir aux fanatiques humains de la Mortelle Onction. La première débute quand des officiers des Fils ont été enlevées, Annariel et Severnaya, par les humains et détenues dans une forteresse de la Mortelle Onction aux Tarides. Kaltezar met au point une opération de siège contre la Forteresse avec l’aide des Ours Noirs et de forces de la Horde. Le siège est mis et des négociations commencent. Au même moment, la Ranger-Capitaine Atia s'infiltre dans le fort et libère les prisonnières. Suite à cela, Kaltezar annonce que les négociations sont finies. L’Alliance attaque puis la Horde lance l’assaut sur le fort et ce fut le carnage contre la Mortelle Onction.

    Honorez les heros
    C'est l'heure de l'apero

    Par la suite, la MO lance des représailles à Quel’Thalas et attaque des pierres runiques pour permettre au Fléau de monter depuis les Terres Fantômes, mais l’opération échoue et les Fils capturent Mystirius, une officier. Les Fils et les Ours Noir détiennent tour à tour la prisonnière et lui lavent le cerveau pour en faire une alliée et agent infiltrée. Elle est finalement libérée pendant un transfert et agit en espionne pour la Horde.

    Captive
    Delivrance

    La deuxième débute suite à une prophétie troll concernant un artefact-arme très puissant. Cette prophétie lance les Fils, les Ours Noirs et la Mortelle Onction dans une course meurtrière et brutale qui fait des ravages dans les deux rangs. Chacun récupère des morceaux de l’arme sans tous les détenir. Mais très vite il apparait que l'artefact est corrompu et commence à absorber la magie de chacun. Les deux ennemis doivent alors faire cause commune pour détruire l'artefact mais la MO trahit après la destruction de l’arme, frappant leurs alliés qui sont obligés de se replier. La victoire est de courte durée car ils sont arrêtés par les autorités de Hurlevent à leur retour.




Dernière édition par Atia le Ven 28 Juin 2013 - 13:07, édité 1 fois

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4577
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie des Fils de Quel'thalas

Message  Atia le Ven 28 Juin 2013 - 12:49


    An 28 (2008) :

  • Soleil Brisé - Quel'danas et 2eme reforme(Printemps - Ete de l'an 28)

    Les forces de l'Opération Soleil Brisé lancent leur assaut sur l'île de Quel'danas. Afin de créer une tête de pont sur l'île, de nombreux soldats dont les Fils de Quel'Thalas débarquent et tombent face à l'armée Solfurie aidée de la Légion Ardente. Durant la longue bataille, le leader Syldur disparait et se voit remplacer par le Chevalier Kaltezar de Grapeshire qui prend le titre de Légat et réorganise l'ordre. Il dirige au coté de la généralissime Serindë et de la ranger-général Severnaya. Anethor et Gallon prennent en main les affaires magiques de l'ordre.

    (Recit) Débarquement à Sun's Reach
    (Recit) L'éveil du Quel'thalas
    (Recit) Jour noir à Sun Reach
    (Recit) Une nouvelle bataille
    (Recit) L'ombre du puits du soleil
    Nouvelle hierarchie de l'Ordre


  • Guerre contre la moisson des âmes (été de l'an 28)

    Après les fêtes consécutives à la libération du Puits Solaire et de leur peuple, les Fils de Quel'Thalas ne tardent pas à découvrir l'existence d'une cellule spéciale du Culte des Damnés sous les ordres de la nécromante Nebiras Boneskin, et commencent à l'affronter de manière active, déjouant ses plans de création d'une armée de Chevaliers de la Mort reposant sur un tout nouveau type de magie runique. La campagne s'étale sur deux mois et s'achève sur la destruction de la nécropole de Nebirashizar.

    La moisson d'âmes, compte-rendus
    L'assaut final sur Nebiraschizar


  • Deuxième invasion du Fléau sur les capitales(Octobre de l’an 28)

    Le Roi-Liche révèle enfin son plan. Il envoie, à travers toutes les villes du monde, des caisses contenant la peste fléautique. Tout ceux qui ne sont pas soignés deviennent des goules. Les goules commencent à attaquer en masse, causant des pertes parmi les armées de l’Alliance et de la Horde.

    Pour faire face à cette menace, les Fils organisent des contrôles, des quarantaines et des patrouilles régulières. Les premiers signes de peste sont rapidement repérés et contrôlés en attendant que les Réprouvés trouvent une solution. Les forces attaquantes du Fléau sont harcelées sans cesse. La menace de la peste éradiquée par Putrescin, les Fils se portent au secours d’Orgrimmar pour aider leurs alliés Ours Noirs et orcs. Le Fléau par la force de la Horde et de l’Alliance est repoussé et la guerre en Norfendre déclarée.

    Le Fléau
    L'attaque du Fléau, déroulement et mesures
    Alerte Fléau!


  • Débarquement et invasion en Norfendre (De Novembre à Decembre 28)

    Le débarquement sur Norfendre débute : la Horde divise ses forces en deux points d’attaque. L’une dirigée par les orcs et Garrosh Hurlenfer s’élance sur la Toundra à l’Ouest, l’autre dirigée par Sylvanas et les Reprouvés attaque le Fjord Hurlant à l’Est. Les Fils à l’image de la Horde se divisent en deux, la Généralissime Serindë commande l’expédition elfique à l’Ouest et la Ranger-Capitaine Atia a l’Est. Les premiers combats sont rudes, surtout à l’Ouest mais déjà des doutes débutent face à la brutalité excessive des méthodes de Hurlenfer et aux techniques douteuses et impies des Réprouvés.

    Cependant, ces deux fronts progressent rapidement malgré quelques déboires et, quelques semaines plus tard, la Horde entre dans la Désolation des dragons, les deux armées faisant leur jonction. Le combat reprend contre les Nérubiens et les dragons bleus. Pourtant, une force se concentre face au Portail du Courroux.

    Le debarquement a Norfendre
    Implantation dans la Toudra Boreenne
    Etablissement dans la désolation


  • Trahison de Putrescin (1er Decembre 28)

    Les forces militaires de l'Alliance et de la Horde attaquent la Portail du Courroux, Angrathar, afin de faire tomber le Roi-Liche. Suite à la traitrise d'un groupe de Réprouvés, l'attaque devient toutefois un fiasco majeur et l'Alliance déclare officiellement la guerre à la Horde en attaquant ses dirigeants. Pour les Fils, ce drame est un revers brutal, de nombreux blessés et disparus sont a déplorer et principalement la Ranger-Général Severnaya. Celle-ci blessée est reconduite à l’hôpital de Quel’drassil et la Ranger-Capitaine Atia prend sa succession.

    Au crépuscule d'Angrathar
    Campagne de Northrend


  • Crise politique (Decembre 28 a Juillet 29)

    C’est à ce moment de doute que des troubles importants commencèrent pour l’ordre, d’anciens solfuries désireux de se venger profitèrent de l’occasion. Un attentat à Quel’drassil avait déjà fragilisé le Légat et semait le doute sur son honnêteté, la disparition de Severnaya donnait l’occasion rêvée et un scandale politico-judiciaire débuta en frappant la s?ur de la généralissime puis s’étendant rapidement a la généralissime elle-même et mouillant le Légat suite à une liaison adultère présumée entre l’accusée et Kaltezar.

    A l'épreuve du feu
    Arrestation de la Duchesse Firiel Calaheraë



Dernière édition par Atia le Ven 28 Juin 2013 - 13:07, édité 1 fois

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4577
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie des Fils de Quel'thalas

Message  Atia le Ven 28 Juin 2013 - 12:54


    An 29 (2009) :

  • Compagne de Zul'Drak  (Juin 29 a Aout 29)

    Les fils s'engagent dans une guerre a Zul'drak contre des trolls allié au Fléau. Une sorcière trolle cherchaient a rallier depuis zul'drak une armée de troll mort vivant pour conquérir un royaume vassal du Fléau avec elle comme reine. Les Fils alliés a l’académie maestria parviennent a détruire les plan de la trollesse a l’éliminer après avoir infiltré sa nécropole.

    Cliquez pour le résumé détaillé.:
    Les Fils, suite aux remous politiques, se basent à Zul’drak sous le commandement des officiers Anethor, Arévas et Atia, le temps de se faire oublier un peu et surtout de reprendre le combat contre l’ennemi honni. Suite à une demande d’aide des varleux attaqués par d’étranges trolls contaminés, les Fils découvrent une opération plus vaste organisée par une sorcière nécromancienne trolle.

    Celle-ci complotait et contaminait les trolls des Grisonnes pour former une nouvelle armée destinée à conquérir l’intégralité de Zul’drak autant pour le Fléau que pour elle-même. L’enquête des Fils révèle l’ampleur de la menace et l’ordre se met en branle pour tenter de stopper l’ennemi, mais en vain. L’assaut de la nécropole se change en massacre et en déroute. Fort de sa puissance, la nécropole ravage également les troupes de la Croisade d’argent. Il faut du temps aux forces anti-Fléau pour se remettre. Un nouvel assaut est organisé quelques temps plus tard en utilisant la ruse pour l’infiltrer dans la nécropole grâce à l’aide de le Lame d’Ebène. L’opération est un franc succès, la trollesse est abattue et la nécropole détruite. Une première grande victoire après des semaines de combats.

    L’ordre s’associe ensuite à une académie nouvellement créée, l’Académie Maestria, pour aider la Croisade d’argent dans son combat. Suite à cette première collaboration, les Maestria signent des accords avec les Fils avec des tarifs préférentiels et un soutien fort de ces derniers pour cette nouvelle organisation. Les deux ordres collaborent ensuite quand l’on découvre que la nécropole qui s’était écrasé plus au nord était encore active et l’esprit de la nécromancienne enchâssé dans les pierres. Le combat pour prendre la nécropole et la détruire est rude mais finalement après des pertes, l'ennemi est vaincu. La nécropole vaporisée par une puissante bombe, ce dernier acte mettant fin a la campagne.

    La campagne de Zul'Drak


  • Crise politique (suite) ( Juillet 29 a Octobre 29)

    Pendant la campagne, le procès et la crise politique continuaient et les choses dégénérèrent. L’état contacta secrètement le Haut-arcaniste Anethor et la Ranger-générale Atia pour leur dire que l’ordre, devenu trop fanatique de la lumière, n’avait plus le soutien de l’état et qu’un changement de direction pourrait changer les choses. En état d’alerte les deux officiers se préparèrent à un éventuel assaut de l’état dans le cas d’un refus ou des loyalistes dans le cas où ils acceptaient les conditions. Cependant les choses se simplifièrent quand Kaltezar s’exila secrètement avec l’aide d’Atia loin de la juridiction de Lune-d’argent et confia la régence a la Ranger-générale.

    Changement temporaire de direction


  • Menace écarlate (Octobre à Novembre 29)

    Les Fils doivent cependant continuer le combat et ils se retrouver a lutter contre une faction dissidente de l'assaut écarlate. Ces fanatiques usèrent des armes impies du Fléau et des démons pour arriver à leurs fins. De combat en combat et tout au long de l’enquête, les Fils découvrent qu'un démon dirige en secret ces dissidents. La Lame d’Ébène, les Fils et les maestria organisent un assaut commun et parviennent à vaincre l'ennemi.

    Cliquez pour le résumé détaillé.:
    Les troubles politiques ne sont pas encore totalement réglés que déjà les Fils s'engagent contre une nouvelle menace. En effet, Anethor demande à effectuer une expédition dans la Désolation des Dragons car des fantômes se regrouperaient à la Côte Oubliée, et chose étonnante, ils ne seraient pas affiliés au Fléau. La surprise fut de taille quand les fantômes se révélèrent être aux ordres d'un démoniste de l'Assaut Ecarlate, que les Fils réussirent à vaincre, mais qui laissa les Elfes dans le désarroi quant à la suite des investigations, aucune piste ne permettait en effet de savoir où chercher après cela.

    Une alliée inattendue apparut en la personne d'une Réprouvée chevalier de la mort de la Lame-d'Ebène. Karwenna de son prénom, refusant d'en dire plus sur ses origines, disait enquêter depuis un moment déjà sur le démoniste écarlate croisé et proposa aux Fils une coopération pour en finir une bonne fois pour toute avec ses fanatiques, ennemis autant d'Achérus que de Quel'Drassil.

    Ainsi, de fil en aiguille et grâce aux informations de la Réprouvée, les Fils mettent à jour une véritable organisation parallèle à la Croisade Ecarlate constituée pourtant de tout ce qu'elle avait juré de détruire, autrement dit des démonistes, des nécromanciens et autres prêtres de l'ombre. Pire encore, après bien des pérégrinations autant en Norfendre que dans les Royaumes de l'Est, les Fils finissent par découvrir que les écarlates totalement corrompus sont aux ordres du Seigneur de l'Effroi Mal'ganis. La Légion Ardente est donc une nouvelle fois à l’oeuvre pour semer le chaos.

    Ayant réussi à localiser le Nathrezim dans le Port de l'Assaut dans la Couronne de Glace, les Fils et la Lame-d'Ebène organisent un assaut commun, rejoints par l'Académie Maestria. L'opération est couronnée de succès, les sectateurs écarlates étant massacrés jusqu'au dernier, leurs autels dévastés et leurs artéfacts détruits. Hélas, Mal'ganis réussit à s’échapper mais qu'importe puisque la Lame-d'Ebène décide d'investir le Port pour traquer tout démon éventuel. C'est une grande victoire pour les Fils de Quel'Thalas et même pour la Horde et la Croisade d'Argent puisqu'à présent tout le monde est sûr que les "fanatiques de la Lumière" ne causeront de soucis à personne lorsque le temps viendra d'assiéger la Citadelle de la Couronne de glace.

    Menace écarlate


  • Succession (Décembre 29)

    Une fois la menace écarlate écartée Atia est confirmée à la tête de l'ordre et nommée Légat par les membres durant une réunion d’urgence secondée par Arévas devenu Généralissime et Anethor devenu Haut-magistère.

    Succession


  • Citadelle de la couronne de glace (d'Aout 29 a Février 30)

    Les Fils s’engagent dans la Couronne de glace suite à la campagne de Zul’drak, dans un premier temps sous forme de guérilla menée par le corps des rangers puis plus conventionnellement à coté de la Croisade d’Argent jusqu’à la chute du Roi-Liche.

    Cliquez pour le résumé détaillé.:
    La guérilla harcèle dès l’engagement le Culte des Damnés pour les tuer, saboter leur projets et installations ou voler leur matériel et connaissance. Les commandos opèrent en général seul et vivent sur les réserves ennemies pendant plusieurs jours. Quand la Croisade forme le tournoi, l’opération change, devenant plus offensive avec de régulières opérations de l’ordre au complet contre les positions ennemies.

    Une opération de grande envergure rassemblant la Horde et l’Alliance est organisée pour repousser le front ennemi. Les deux factions se divisent et chacune frappe le secteur qui lui a été alloué par la Croisade avant de se rejoindre pour une immense charge commune jusqu'à la Citadelle. Cette victoire unifiée par la Croisade sonne le glas de la puissance du Fléau. Débute alors le siège de la Citadelle, le combat dure et les Fils sous le commandement de Sylvanas opèrent des opérations d’infiltration comme tout les forces sous les ordres de la Reine Banshee. Le conflit s’achève finalement par une victoire écrasante de la Croisade d’Argent et le triomphe de Tirion. La vengeance est accomplie, le sang des elfes tombés par la faute du Roi Liche a enfin sa revanche.

    Bataille pour la Couronne de Glace.
    Ordre de mission a la couronne de glace
    Pot de départ a la couronne de glace
    Le Roi Liche est assiégé
    Dans le dos du Fleau





Dernière édition par Atia le Ven 16 Aoû 2013 - 9:55, édité 2 fois

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4577
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie des Fils de Quel'thalas

Message  Atia le Ven 28 Juin 2013 - 12:56


    An 30 (2010) :

  • Marche du Soleil Triomphant (Le 4 Mars de l’an 30)

    Le Conseil des Fils de Quel’Thalas organise « La Marche du Soleil Triomphant » (évent pris par Blizzard). L’annonce officielle des Thalassiens de la mort du Roi-Liche, un pèlerinage sur la Malebrèche, un recueillement sur les noms des morts de la guerre contre le Fléau, et se terminant par une fête à Lune-d’Argent.

    La Marche du Soleil Triomphant


  • Opération Agonie & Poches de résistances ( 23 Mars a l'ete de l'an 30 )

    Suite à la défaite du Roi-Liche, les Fils de Quel’thalas menèrent une coalition pour frapper les concentrations du Fléau restant afin d’éviter qu’un Roitelet ne prenne trop d’importance et constitue un nouveau Roi Liche mais aussi pour sécurisé les routes de replis des armées rentrant chez elles et pour frapper les forces orphelines du Fléau au Maleterres et a Quel'thalas.

    Cliquez pour le résumé détaillé.:
    Cette alliance de force de la Horde a rapidement frappé les positions du Fléau dans le Fjord Hurlant mais durant l’opération dans la toundra, le Fléau bien que passif montra qu’il était encore puissant et capable d’opposer une résistance. La décision fut prise de ne plus utiliser d’opération de grande envergure et de préférer des opérations plus discrètes et en fonction des besoins. Les forces de la Horde se sont alors divisées pour sécuriser leurs évacuations respectives.

    Du coté des Fils, l’opération s’est concentrée sur divers petits fronts de Norfendre mais rapidement les opérations se sont concentrées sur les Terres Fantômes et les Maleterres pour sécuriser avant tout le pays thalassien. Collaborant à nouveau avec les Maestrias, les offensives sur les Maleterres ont donné lieu à des sièges et des offensives enfonçant la présence ennemie et la repoussant des frontières elfiques. L’opération se poursuivait quand un trouble vient changer la donne et les priorités.

    Opération Agonie
    Poche de Ralliement


  • Les îles de l’écho ( 20 Septembre de l'an 30 )

    Avant cela, répondant à l’appel d’En’Nea Blacksoul, les Fils de Quel’thalas se sont mobilisés pour aider les trolls à reprendre les Iles de L’écho. Les armées de la Horde étaient nombreuses et les Fils ainsi que les Blacksoul se concentrèrent sur une petite ile aux mains d’un sorcier vaudou particulièrement tenace. L’assaut d’encerclement, couvert par un mélange de magie thalassienne et vaudou prit l’ennemi au dépourvu. Surgissant de nul par les thalassiens éliminèrent rapidement la résistance ennemi pendant que les Blacksoul s’efforçaient d’affaiblir la magie ennemie. Finalement, ce fut l’attaque du sorcier lui-même qui malgré sa magie tomba. Les Fils firent leur part dans cette vaste opération qui donna un nouveau foyer aux trolls.

    Les iles de l’écho


  • La trahison et la 3eme reforme (27 Septembre au 14 Novembre de l'an 30)

    Les opérations contre le Fléau furent brutalement interrompue par un complot du Marteau du Crépuscule qui visa à discréditer les Fils aux yeux de l’État. Ce complot mena à la destruction de l'ile de Quel'drassil, à la mort de la plupart des troupes de l'ordre et à l'emprisonnement des survivants. La Chevaliere-Commandante Arley de Thurwes ne se laissa pas dupé et aida les Fils en prouvant leur innocence et en lançant une purge des conjurés. Suite à cela, l'Ordre se reforma et devint une Compagnie d'Ordonnance au service de Lune-d'Argent basé à la Retraite des Pérégrins dans les bois des Chants-Éternels.

    Cliquez pour le résumé détaillé.:
    En cet automne, le Marteau du crépuscule commençait à montrer des signes de suractivité et d’étranges cultes commençaient à apparaitre un peu partout dans le monde. Le gouvernement de Quel’thalas décida d’une opération commune impliquant les Fils pour enquêter et éventuellement régler le problème. Le plan se déroula sans accroc pour les Fils mais fut un carnage pour les thalassiens. L’enquête révéla alors qu’un plan d’attaque estampillé du sceau des Fils était aux mains de l’ennemi.

    Rapidement un groupe d’enquête dirigé par l’irascible chevalier Sionel Sonora et secondé par la froide chevalière Arley de Thurwes débarqua sur Quel’drassil pour découvrir le fin mot de l’histoire. Les Fils avaient mené leur propre enquête et des noms se détachaient déjà. Alors que les chevaliers menèrent leur inspection, le traitre, un ranger infiltré depuis longtemps, vengea la précédente défaite du Marteau en libérant Icescream de sa geôle. Le monstre dévasta l’ile forçant la Légat à ordonner l’évacuation immédiate. Peu après Quel’drassil explosa dans une immense gerbe de glace. L’ile comme la créature disparurent.

    Fou de rage, Sonora fit emprisonner les Fils et décida de mener la Légat devant le conseil, mais sur la route des soldats inconnus attaquèrent et enlevèrent la Légat, tuant tous les chevaliers. Ceci fit peser encore plus le doute sur l’ordre mais Arley de Thurwes ne se laissa pas duper si facilement et enquêta. Avec l’aide de l’arcaniste Xzelia Borealis, elles finirent par découvrir le lieu de détention d'Atia Silverswell. La Légat libérée, des opérations pour capturer et châtier les traitres furent organisés. Le Ranger fut éliminé et d’autres traitres au sein de l’armée également.

    Suite a cela, privé des ressources de l’ile, l’Ordre des Fils de Quel’thalas se reforma en se mettant au service exclusif de l’armée thalassienne contre rémunération, devenant une compagnie d’ordonnance, sous la règle de l’ordonnance du 14 novembre de l’an 30.

    (campagne)l'Aube nouvelle
    Ordonnance du 14 novembre de l'an 30




Dernière édition par Atia le Ven 16 Aoû 2013 - 10:11, édité 2 fois

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4577
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie des Fils de Quel'thalas

Message  Atia le Ven 28 Juin 2013 - 12:57


    An 31 (2011):


  • Le Cataclysme ( du 18 Novembre de l'an 30 au 27 Janvier 31)

    Quand les prémisses du Cataclysme se firent sentir, la crise élémentaire, les cultes impies et les conflits internes commencèrent à fragiliser le monde et la Horde. Thrall dû partir laissant Garrosh seul aux commandes, ce qui provoqua un doute et des craintes pour les thalassiens. Pourtant répondant aux différents appels que les clans alliés faisaient, les Fils aidèrent Orgrimmar à se défendre contre les cultes puis face à l’attaque des élémentaires de feu.

    Désirant prendre leur revanche contre le Marteau, les Fils menèrent la lutte jusqu'à ce que le Cataclysme fragmente le monde. L’ordre fut divisé en plusieurs groupes d’enquête et de renfort, se rendant aux quatre coins du monde pour apporter un soutien d’urgence. Puis la terrible nouvelle tomba, l’Alliance profitant du Cataclysme avait envahi les Tarides et menaçait autant les orcs que les taurens. Répondant à l’appel à l’aide de Karpatt des Terres-Mère durant le grand conseil de la Horde, les Fils décidèrent avec le soutien de Quel’thalas de prendre part à ce conflit en attendant de trouver une solution contre Aile-de-Mort.

    Crise élémentaire
    Orgrimmar a besoin de nous
    Cataclysme


  • Les Tarides s’embrasent (du 27 Janvier au 3 Mai de l'an 31 )

    La campagne militaire des Tarides commença pour les Fils avec leur installation à la Colline du chasseur, cette ville tauren située au Nord des Tarides du Sud faisait face au Séjour de l’honneur tenu par les humains. Le conflit a donc rapidement porté contre cette forteresse, et avec l’aide des Maestria des attaques ont mis à mal la forteresse et gravement endommagé la structure avant que des renforts venus du Fort Triomphe n’empêchent la Horde d’achever son oeuvre. Rapidement un siège se mit en place et le Séjour ne fut plus un problème.

    Profitant de cette position, les Fils commencèrent à s’impliquer davantage dans la défense des portes taurens quand le Clan Noirsang débuta la guerre plus au sud, face à Fort Triomphe et à l’ordre humain du Serment de Theramore. En toute logique, les Fils se portèrent à l’aide des Noirsang. Malgré des débuts diplomatiques houleux, l’armée rejoint par les Maestria, réussit à se mettre en branle et à lever quelques victoires malgré quelques échecs plus ou moins graves. Au final, la situation devint un status quo suite à une attaque désastreuse menée par un protégé de Garrosh. Le Serment en profita pour tenter de ravitailler le Séjour mais l’opération fut un échec pour l’Alliance, une embuscade des Fils brisant la colonne ennemie.

    La Horde reprit l’initiative et de nouvelles opérations de combat se sont poursuivies entre les deux grands forts du centre. Les Fils et les Maestrias décident d’un commun accord de lancer des opérations de guérilla dans les marécages d’Aprefanges afin d’affaiblir l’Alliance aux Tarides, elle fut baptisée l’opération Mangouste. Mais alors que l’opération battait son plein, une missive inquiétante venant de Quel’thalas arriva demandant le retour des Fils.

    La dernière opération des Fils au Tarides opposa les Noirsang et les Fils au Serment venu frapper les positions taurens. L’Alliance fut vaincue et les Fils quittèrent la région sur une dernière victoire.

    Les tarides s'embrasent
    Operation mangouste

    [A faire vivre] Les Tarides s'embrasent


  • L’Opération Luisaile (du 10 Mai au 3 Aout)

    De retour à Quel’thalas, les Fils furent basés à nouveau à la Retraite des Pérégrins que le Ranger-Général Halduron Luisaile leur ordonna de tenir coûte que coûte contre l’ennemi Amani. Celui-ci faisait son grand retour sous l’impulsion des Zandalari que l’attitude de la Horde et de l’Alliance exaspérait, préférant se frapper que de lutter contre les vraies menaces. Les zandalars décidèrent donc de former un nouvel empire troll pour juguler les nouvelles races, responsable de tous les malheurs du monde.

    Le début de campagne fut difficile pour l’ordre qui devait faire face à deux puissants villages ennemis. La Légat fut maudite et plongée dans un coma par la trollesse En’Nea, dirigeante des Blacksoul qui après cinq ans d’amitié sincère tournait le dos à ses amis et partit à Strangleronce non sans prouver sa loyauté aux trolls par cet acte. Ceci fut suivi de nombreux assauts et sièges contre la Retraite, les Fils étaient acculés à la défense mais chaque fois l’ennemi était repoussé et faiblissait grâce a un système de défense élaborée. Arley de Thurwes décida de venir en aide au Fils et fut suivie de Halduron. Des renforts arrivèrent en la personne d’Arley elle-même et de ses soeurs chevalières ainsi que quelques rangers de Luisaile. Cela permit aux Fils de prendre l’initiative et d’attaquer le premier village ennemi. Bien que livré aux flammes, le village fut sauvé par l’intervention d’un sorcier zandalari et de sa garde. Les fils battirent en retraite mais le village était dévasté. Les survivants trolls tentèrent un baroud d’honneur et attaquèrent à nouveau la retraite. Cet assaut fut repoussé mais un événement inattendu se produisit quand le sorcier ayant absorbé la malédiction d’un worgen se changea en monstre et brisa l’assaut des Fils. Seul, il battit en retraite non sans avoir gravement mutilé les forces thalassiennes.

    Les Fils n’avaient plus de défenses, étaient blessés, le bâtiment endommagé et toujours privé de commandement. Des renforts vinrent à nouveau consolider la position avec des rangers et des balistes supplémentaires. Le worgoll, l’ancien sorcier devenu worgen, commençait à réunir de nombreux trolls et forma un culte qui harcela autant les forces elfiques que les forces amanis. Peu après, la Légat sortit du coma et rassembla une coalition des Fils, des Maestria et des Portelune pour frapper le dernier village menaçant la Retraite. La coalition brisa le village dans un assaut audacieux que la tactique permit de prendre sans siège malgré les fortifications. Suite à cela, l’ordre se tourna vers le culte du loup et massacra les cultistes du worgoll avant de se lancer dans une traque au monstre qui fut tué 1 mois plus tard dans les Terres fantômes. La campagne amani était terminée pour les Fils qui avaient rempli leur part et protégé la position qui leur avait été assignée, malgré des combats difficiles.

    Operation Luisaile


  • Bataille pour Alterac (2 Septembre 31)

    Alors que les Fils opèrent dans le monde suite à leur victoire sur les amanis et en attente d’une nouvelle affectation, une ambassade des Loup-de-Givre parcourt le monde à la recherche de renforts. Les Foudrepiques recrutent des volontaires de l’Alliance pour en finir une bonne fois pour toutes avec les orcs d’Alterac. La Légat décide de répondre favorablement à l’appel et mobilise les Fils au coté des forces de la Horde commandées par le Noirsang Varkh, secondé par la Légat elle-même, la Directrice Marà de l’Académie Maestria et Dath'anar Il'Amare. La bataille dure des heures et les ordres de l’Alliance présents finissent par lâcher prise offrant la victoire a la Horde.

    Appel aux armes : Mort aux Foudrepiques !


  • Le Spectre écarlate (27 juillet 31 - suite en 32)


    L'affaire du spectre écarlate a débuté par une série d’évènements étranges prés des entrepôts Silverswell et le meurtre d'un employé par une créature difforme et une femme sans bras et aux cheveux rouges. Après cela diverses apparitions de cette femme ont eux lieu ça et là impliquant les fils face des créatures de chair, parfois polymorphe parfois assemblage d'individu divers colmaté ensemble pour créer des monstres vivants. Les Fils ont luté contre cette menace inconnue via de nombreuses enquêtes et recherches et finirent par découvrir que c’était Aela Spelltaint, la cousine supposée morte d'Atia.

    Depuis, d'attaque en aide, Aela sème le doute, mais continu ses immondes expérimentations de chair sur les malheureux tombant entre ses griffes, mais l’échec de l'attaque sur son manoir a laissé voir des faiblesses que les Fils entendent bien exploité. Aela est enfermé dans le manoir sans pouvoir en sortir à cause de sa nature instable, en effet son âme est dans un corps différent de celui d'origine, ce dernier ayant brûle durant une altercation avec Atia des années plus tôt et demande une grande quantité de mana que le manoir fourni grâce a une ligne tellurique.

    Pourtant, la menace est importante, car Aela utilise des avatars qu'elle manipule grâce à des fragments de son âme pour sortir et commettre ses méfaits. Cependant, Aela bien que faisant des expérimentations sur une magie interdite semble s'opposer au marteau du crépuscule avec véhémence ce qui tend a tempéré l'ardeur des autorités a l'affronter sans parler du désir de certain de s'emparer de ces étranges pouvoirs.

    (La suite en l'An 32)


    Le Spectre Ecarlates - Annonces et rapports
    (recit) Coup et humiliation
    Recherches et recuperations occultes
    Enquete sur le spectre

    Rapport Général sur Aela par Arley de Thurwes (tout les détails possible et toute l'histoire sur Aela)


  • Les tarides s'embrasent (2eme partie) (22 Septembre 31 - suite en 32)


    Les Fils répondant a l'appel de la Horde au Tarides s'est déployé au coté des Noirsang, des troupes régulière des Tarides, des pirates du Ronae et des mercenaires Maestria pour tenter le siège du Fort Triomphe. L’opération dur plusieurs jours et se termine par une contre-attaque avorté de l'Alliance qui n'a de choix que de se replier en abandonnant le Fort. La Horde savoure son triomphe mais le massacre des prisonnier par les Orcs met fin a l'Alliance avec les Fils qui rentrent en Quel'thalas pour ne pas être associé a ce genre d'action déplorable. Plus tard, une ambassade des Noirsang et des Fils se retrouvent pour mettre fin a la crise et l'Alliance est renouvelée entre les deux ordres.

    (Suite en l'An 32)

    Les Tarides s'embrasent - partie 2


  • Le Clou du Marteau (25 août 31 - suite en 32)


    La lutte des Fils se concentra plus spécifiquement sur le Marteau du Crepuscule après la fin du conflit contre les amanis. Leurs premières actions furent principalement concentrées sur le groupuscule des Soufflemort, une organisation criminelle de magiciens alliés au Marteau du Crepuscules. Leurs expériences interdites furent mises à mal, mais il fut vite découvert qu’un ancien Fils avait été capturé et manipulé par les Soufflemort à l’aide de magie. L’opération se concentra alors sur la libération de ce prisonnier. Cette recherche les mènera à Silithus puis aux Hautes Terres du Crepuscules ou Cuthalion sera retrouvé.

    Par la suite, les Fils se sont concentrés sur les alliés du Marteau du Crepuscule en frappant successivement les Totem-Sinistre au Milles-Pointes et un groupe de Druide du Feu a Orneval. Mais la vraie menace restait le marteau lui-même. Xzelia, grâce à ses contacts, organisa une opération sur la grève de Zoram où le marteau du crépuscule semblait extraire les fossiles d’un antique sans visage géant. Les Fils s’empressèrent de mettre fin à l’opération par une guérilla et un sabotage. La commandante des opérations fut même capturée puis interrogée ensuite. Elle révéla que les fossiles contenaient une grande puissance et que le Marteau allait les utilisait comme catalyseur magique pour ouvrir un grand portail au Loch Modan mais également qu’un projet “L’Gorek” existait. La suite se déroula au Loch ou une opération commandos de nuit permit de mettre fin aux agissements du marteau et de prendre les fragments fossiles. Puis se déroula le combat contre L’Gorek, le marteau utilisait la puissance magique d’un antique gardien dont ils pompaient l’énergie afin de crée des ascendants. La créature mourante aida les Fils, mais l’ennemi était trop nombreux et les Fils furent submergé et la créature morte. Ce n’est que l’intervention étonnante et inopinée d’Aela Spelltaint et de ses créatures de chaires que la situation s’inversa et que le marteau échoua. La campagne se poursuivit au Repos du Ver pendant un temps pour aider à la lutte contre le vol noir grâce aux contacts de la chevalière Hanorya mais ce combat fut mis de coté un moment quand le siège de Theramore débuta et éloigna les Fils du front.

    Au retour des Fils dans leur patrie, diverses opérations occupèrent les Fils quand un soir, une messagère d’Aela Spelltaint réclama l’aide des Fils au nom de sa maitresse pour l’aide a repousser une opération clandestine du Marteau en plein Quel’thalas. Le Marteau du Crepuscule envisageait de s’emparer d’une pierre runique pour recréer un antique autel des tempêtes semblable a ceux de la 2nd Guerre crée par Gul’dan. Les forces des Fils, d’Aela et des Peregrins permirent de mettre fin aux agissements du marteau bien que laissant perplexe les Fils sur les intentions d’Aela, une fois de plus.

    Patrouille dans les terres fantômes
    Le clou du marteau (post général de la campagne)
    Expedition punititve
    Eteignez le feu
    L'appel du Repos du Ver



Dernière édition par Atia le Ven 28 Juin 2013 - 13:04, édité 1 fois

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4577
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie des Fils de Quel'thalas

Message  Atia le Ven 28 Juin 2013 - 12:59


    An 32 (2012):

  • Le Spectre écarlate (suite) (27 juillet 31 - 17 Mai 32)

    Les Fils continuent la lutte contre celle que l'on surnomme déjà la Sculpte-chair. Bien que celle-ci cherche a brouiller les pistes, sauvant la vie des Fils a plusieurs reprises, comme s’opposant a eux d'autre fois.

    Mais la donne a définitivement changé quand la Chevalier-Commandante Arley de Thurwes a décidé de détruire totalement Aela et d’employer tous les moyens nécessaires pour cela. Elle a amené de force puis de grés les fils dans sa croisade contre la sculpte-chair. La Commandante et les Fils décidèrent d’une stratégie d’attaque pour vaincre la sculpte-chair, mais celle-ci profita de l’absence des Fils partis Serres-rocheuses pour aider les Maestrias contre l’Alliance pour se renforcer en fortifiant ses positions. Le combat ne fait que redoubler d’intensité.

    Les fils rentrèrent à Quel'thalas et se lancèrent corps et âmes dans le combat, se lançant a l'assaut d'un des villages des Terres Fantomes contrôlé par Aela, Solargent. L'assaut initial fut un échec et un long siège se mit en place qui aboutit par la prise de la ville et la destruction des forces Aeliennes. Des nobles de Lune-d'Argent, soutiens d'Aela, commencèrent a se manifester et à s'en prendre au Fils mais Arley décida d'attaquer à son tour avec la 9e compagnie de chevalier de sang , rompant le serment de neutralité de l'armée thalassienne et de ses troupes. Son attaque permit la libération de Vent-d'or et Coursoleil. Les conquêtes d'Aela venaient de tomber.

    Mais la noblesse qui soutenait Aela ne le vit pas ainsi et ils formèrent une conspiration de 7 leaders qui capturèrent Arley et commencèrent un complot pour faire tomber toute opposition. Les fils ont lutté a armé égal, jouant de duperie, d'infiltration et de doubles jeux réussissant a monté Aela et le Marquis Braen, le chef de la conspiration, l'un contre l'autre. À cette occasion, une partie de l'armée du Marquis s'allia au fils sous la direction du Capitaine Lancargent, voyant la trahison de leur maitre et le danger d'Aela. Les Fils et Lancargent lancèrent une attaque sur l'ile d'Ydd se faisant passer pour des sympathisants du marquis et, prenant le contrôle de l'ile, ils capturèrent la plupart des conjurés tout en libérant Arley. Le procès des traitres conduit a la déclaration officielle de la guerre contre Aela et la levée d'une immense armée pour la vaincre.

    Pendant les préparatifs de l'assaut du domaine spelltaint, les Fils furent vaincus par la créature ultime d'Aela, un ange de chair, mais ils réussirent a s'échapper de justesse. Arley organisa alors son armée encore plus rapidement suite à cette découverte, pour vaincre avant que des armées d'ange de chair n'apparaissent. L'assaut fut donné le 5 mai avec une armée forte de 900 hommes commandée par Arley de Thurwes secondé par les capitaines Angelique, Celestine et la Legat Atia. Cette terrible bataille dura sur deux jours, dont 15 h de combats intenses se sauvage. L'armée thalassienne dut avancer se battant pour chaque parcelle du terrain, le village d'Ambrelune, la forêt, la route, les tours, le domaine mais elle fut bloquée au manoir protegé par un bouclier arcanique et défendu par des tours des arcanes. Arley à la fin du deuxième jour trouva le moyen de pénétrer dans les tunnels de chair et emmena les fils dans ces galeries jusque sous le manoir où ils affrontèrent Aela et réussirent à la vaincre avec une arme expérimentale, la bombe arcano-sacrée. La fin d'Aela marque la fin de cette guerre couteuse et terrible qui éprouva l'ordre pendant 9 mois.

    Le Spectre Ecarlates - Annonces et rapports
    (recit) Coup et humiliation
    Recherches et recuperations occultes
    Enquete sur le spectre

    Rapport Général sur Aela par Arley de Thurwes (tout les détails possible et toute l'histoire sur Aela)

  • Les tarides s'embrasent (3eme partie) (6 Janvier 32 - 25 septembre 32)

    Le nouvel acte de guerre des Fils au Tarides se déroule au début de l'an 32. Les forces de la Horde décident d'attaquer Theramore. Le commandement orc fit appel au Fils de Quel'thalas, au Noirsang, Maestrias et Ronae pour épauler l'assaut. Le début du siège fut un succès, les forces de la Horde progressèrent et firent le siège de la cité. Les Fils, dont une partie des forces étaient des rangers, participèrent principalement a des opération de sabotage et de reconnaissance mais le siège s'acheva par une percés naval de l'Alliance qui brisa le blocus forçant la Horde a se replier. L'Alliance s’élança alors a une reconquête des marais.

    Par la suite, les fils intervinrent une nouvelle fois au Tarides pour organiser et diriger une opération de guérilla contre le Serment de Theramore bien décidé a reprendre le Fort Triomphe. Les troupes de la horde étaient peu nombreuses, suite à la défaite du marais et les représailles du Chef de Guerre, donc la coalition de la Horde composée des Fils de Quel’thalas, des Maestrias et du Ronae décidèrent de harceler l’Alliance sous le commandement de la Legat et de leur infliger le maximum de perte faute de les empêcher de reprendre le fort. Par la suite, le Serment tenta une percée dans les Serres-Rocheuses. Les Fils s’installèrent avec les Maestrias et le Ronae dans la région et bloquèrent leur avancée, triomphant par deux fois avant que les Fils soient rappelés à Quel’thalas par la Commandante de Thurwes.

    Après la victoire contre Aela, les Fils revinrent combattre aux Tarrides sous la houlette d’une nouvelle coalition commandée par Aethyan de l’Accademie Maestria. Il coalisa les Maestrias, les Portelunes et les Fils sous son commandement pour affronter les troupes de Theramore retranché à Orneval et qui menaçaient Azshara et Orgrimmar. La première opération de la coalition fut de frapper les assermenté sur leur base d’Azshara avec une attaque frontale surprise alors que des troupes furtives les contournait pour détruire leur machine de siège. Sans ces armes, les ambitions des troupes de Theramores furent anéanties et ils durent se replier. La coalition tenta de les stopper en défendant le rempart de Mor’shan, ce fut un échec, les combattants de l’Alliance réussirent à passer et se replier sur Fort Triomphe. La nouvelle coalition avait réussi à briser leur élan et a les renvoyés à leur point de départ. Le statu quo reprit, mais l'avantage que l'Alliance avait accumulé après l'échec du siège de Theramore était terminé.

    Les escarmouches se poursuivirent pendant quelque temps, mais très vite c’est une guerre de position qui débuta et les deux camps s’observèrent sans bouger. La coalition elfique fut moins sollicitée pour continuer le combat et les flammes de la guerre s’apaisèrent. Ce ne fut que le calme avant la tempête. L’initiative fut celle du Chef de Guerre Garrosh qui organisa une attaque-surprise sur Theramore. Son plan fut contesté vivement par la plupart des chefs de la Horde, Vol’jin, Baine, la représentante de Lune-d’Argent et l’ambassadeur de Fossoyeuse. L’attaque consista en un assaut feint des murailles pour détourner l’attention de l’adversaire avant de raser la ville avec une manabombe thalassienne larguée par un zeppelin gobelin. La ville de Theramore rasé, la guerre aux Tarrides s’achevèrent ainsi et la coalition fut dissoute.

    Les Tarides s'embrasent - partie 2

  • Au bord du vide ( 11 mai 32 - 5 juin 32)

    Laraen, mère de Lorasthène, demanda l’aide des Fils pour des recherches arcaniques en Outreterre. Ces recherches menèrent les Fils à affronter des etheriens avec l’aide de la Foudrefleche. Durant ces combats difficiles, des prisonniers furent libérés et les fils décidèrent d’un repli pour soigner les blessés, mais Laraen refusa et disparut corps et âme.

    L’ordre se décida à la secourir, mais pendant les recherches les fils découvrirent qu’elle était une traîtresse quand elle s’attaqua au fils et maudit sa propre fille. Celle-ci, hospitalisée, fut soignée tant bien que mal et une traque a débuté pour débusquer la magicienne. Cela conduit à plusieurs affrontements qui forcèrent Laraen à la fuite à chaque fois, celle-ci dévoilant peu à peu être sous la coupe d’un “maître” mystérieux. Le même maître qui confia des pouvoirs de plus en plus terribles et corrupteurs a l’elfe, la neantomancie.

    La traque s’acheva avec l’aide des Etheriens dans la manaforge Ultris ou Laraen essaya d’invoquer Dimensus, un énorme marcheur du vide, son maître. Les Fils parvinrent à stopper l’invocation et la neantomancienne fut tué et son corps incinéré sur place. Ce fut la fin de la malédiction de Lorasthene et de la trahison de la magicienne.


    Au bord du vide

  • La Selkie ( 10 septembre - En cours )

    Les fils furent envoyé enquêter dans la forêt des pins d’argent sur la disparition d’un navire elfique venu ravitaillé le front réprouvé luttant contre la guérilla worgen. Arrivés sur place, les fils enquêtèrent découvrant que les navires n’avaient pas été détruits par des worgens mais probablement des humains avec une forte artillerie, et ce, depuis la mer. Cependant, nul corps ennemi ne fut trouvé, aucun matériel volé, juste des corps de la Horde partout. Les fils ont compris que c’était une guerre d’extermination et Eleona trouva une broche que Sybile identifia comme étant une selkie, une sirène mi-femme mi-phoque. Les indices menèrent les fils à se rendre à Bourgvania pour poursuivre l’enquête, mais la ville fut plongée dans une brume magique et bombardée depuis la mer par un immense navire de guerre. La ville rasée les fils et les survivants réprouvés tentèrent de résisté, mais furent balayé par les forces humaines très différentes des autres. Les réprouvés furent tous massacrés et les fils capturés puis libérés. Les hommes de la selkie était des tirassiens et respectait l’ancienne amitié Kul’tiras / Quel’thalas et affirmèrent leur volonté de reforger cette alliance tout en massacrant les bêtes immondes de la Horde: les orcs, les trolls et les réprouvés. Après cela les fils n’entendirent plus parler de la Selkie bien que des attaquants probables furent répertoriés.

    La Selkie

  • Une nouvelle aube en Pandarie ( 12 octobre - Suite en l'an 33 )


    Quand la Pandarie fut découverte par hasard au gré de la guerre entre la Horde et l’Alliance, les Fils de Quel’thalas furent envoyés par la Régence explorer ce nouveau continent et fournir des rapports détaillés à Lune-d'Argent. Les débuts furent très difficiles en ces terres inconnus mais les échanges avec les pandarens permirent de pallier les problèmes de subsistance et d’orientation tout en donnant un soutien militaire au pandaren face à diverses menaces tel les mogus, virmens, brigands et surtout, les mantides avec la terrible bataille d’Anyang où les fils et une milice pandaren repoussèrent une vaste offensive sur le petit village de la vallée des 4 vents. Après ces combats, la Horde débarqua et les Fils furent enrôlés pour mener la guerre contre l’Alliance ce qu’ils firent avec une certaine retenu jusqu’à ce que Lune-d'Argent confit au Fils une équipe du reliquaire a escorter à travers la Pandarie..

    Cliquez ici pour le lire le résumé détaillé:
    La guerre de la Horde et de l’Alliance dévoila l’existence d’un nouveau continent inconnu, au-delà d’un épais mur de brume. Les deux factions se lancèrent à corps perdu dans son exploration et sa conquête. Sous l’ordre du Seigneur Régent, les fils furent envoyé explorer ce Nouveau Monde pour en comprendre le fonctionnement, le cartographier, ramener technologie et magie mais aussi procéder à des échanges diplomatiques avec les locaux.

    L’expédition des fils s’élança rapidement sur les flots avec comme objectif de rallier un port de la Horde. Après quelques jours de navigation, ils arrivèrent et constatèrent que le port n’était plus que ruine. L’Alliance avait rasé le port au prix de nombreuse perte et l’apparition de monstre de ténèbres. Les fils furent contraints de débarquer en hâte et fuir dans les terres après la destruction de leurs navires. Perdus en terre inconnue avec un matériel limité, les fils durent survivre et explorer leur environnement. Ils mirent quelques semaines avant de trouver une trace de civilisation non hostile. Bien qu’au début difficile en raison de la différence de langue, les fils se lièrent au Pandarens de la Forêt de Jade leur rendant des services militaires en échange de l’hospitalité de ce peuple généreux. Les combats furent légion et les découvertes nombreuses. Mais l’opération, qui avait début comme un désastre, commençait à porter ses fruits. Les pandarens permirent au fils d’explorer pendant plusieurs semaines la Forêt jusqu’à finalement rallier la Horde et rétablir la communication avec Lune-d’Argent. Après l’arrivée de ravitaillement, de matériel et de renfort, les fils ont repris leur exploration se dirigeant vers d’autres régions de la pandarie.

    Les Fils arrivèrent dans la vallée des Quatre-Vents, que les guides pandaren Leena et Xiao décrivirent comme le grenier de la Pandarie. De fait, Le paysage était composé de champs à pertes de vue, aux légumes aussi grands que des hommes, voire plus, une profusion de vivres convergeant vers le grand marché de Micolline. C’est en compagnie de la mycologue draenei Kazirzijia et dès leurs guides pandarens que les fils explorèrent la région, en découvrant toujours plus sur l’histoire et la culture du continent. Ils durent affronter pillards Hozens et Virmens pour soulager les paysans locaux et renforcer les liens d'amitiés entre elfes et pandarens. Malheureusement, des troubles à l’ouest poussèrent les fils à aider les pandashans du commandant Dayu dans le petit village d'Anyang dirigé par le maire Shang. Ce village, assailli par des patrouilles mantides que les elfes et les pandarens repoussèrent, fut rapidement en proie à un véritable siège et un raz de marée quand un colosse brisa un pan de mur et laissa l’armée d’insectes passer. Après plus d’une semaine de combats intenses contre des centaines d’ennemis, la coalition des elfes et des pandarens finit par vaincre et libérer le village qui célébra trois jours durant sa victoire. Mais au sud des nouvelles obligèrent les Fils à changer de cap.

    Au sud, dans les terres sauvages, la Horde et l’Alliance établirent leurs forts et se lancèrent dans une guerre destructrice. Sur ordre du Régent, les Fils se déployèrent à la halte de la désolation pour lutter au nom de Lune-d'Argent et de la Horde. Ils agirent comme troupe de choc, faisant des attaques surprises sur divers objectifs et points adverses qu’ils tenaient, dans l’attente d’un renfort lourd et plus conséquent qui prenait alors le relais. Durant les combats, ils découvrirent une série de meurtres et de massacre sur des patrouilles orcs perpétré par des dissidents trolls, la tribu Blacksoul mené par En'Nea. Les trolls s'étaient lancés dans une vendetta contre Garrosh et ses partisans depuis la disparition de Vol’jin. Les Fils, au début hésitant sur l’attitude à avoir avec les Blacksouls, finirent par les dénoncer aux autorités de la Horde mais une autre mission attendait déjà l’ordre.

    Rappelés par le Seigneur Régent Lor'themar, ils furent déployés au Val pour escorter une équipe de chercheurs du Reliquaire afin de trouver les secrets mogu pour le compte du Chef de Guerre.

    Une nouvelle aube en Pandarie



Dernière édition par Atia le Lun 7 Avr 2014 - 21:38, édité 2 fois

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4577
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie des Fils de Quel'thalas

Message  Atia le Ven 28 Juin 2013 - 13:01



    An 33 (2013):

  • Une nouvelle aube en Pandarie ( Début en l'an 32 - 16 juin 33)


    Les Fils poursuivirent l’escorte de leur petit groupe du reliquaire à travers la Pandarie mais la tension entre les elfes de sang et Lorthemar avec les Korkrons et Garrosh devenait de plus à plus grande jusqu’à éclater pour les Fils avec l’incident de la troupe de Taka qui tenta de tuer les elfes mais fut massacrée avec sa troupe dans les montagnes de Kun’lai. Pour les fils, les orcs venaient de devenir l’ennemi. La dernière page sombre de cet tension fut la purge de Dalaran où les Fils furent envoyés en soutiens avec d’autre ordres afin de protéger les innocents que les bouchers du Kirin Tor tentaient de massacrer. La bataille fut âpre et laissa Dalaran exsangue mais la majorité des saccages-soleil furent sauvés. Après cela, les elfes pensèrent leur plaie à Quel’thalas avant d’embarquer pour l’ile du Roi-Tonnerre où la vengeance contre le Kirin tor s’exprima avec violence et sans pitié. Les Fils furent du voyage parmi les armées de Lune-d'argent une fois de plus. Ils eurent à défendre le village d’Hanzou contre les zandalaris et leurs alliés mogu ainsi que des mercenaires sur la côte du continent durant des semaines d’un siège harassant. S’ensuivirent diverses opérations pour le reliquaire et la régence contre les ennemis des sin’dorei et la forteresse du Roi-Tonnerre jusqu’à obtenir une grande victoire contre le général troll Ajaw’cham.

    Cliquez ici pour le lire le résumé détaillé:
    Aux côtés de chercheurs attitrés, ils commencèrent l’exploration de plusieurs ruines mogus du Val, se trouvant souvent en difficulté contre les statues vivantes, mais leur enquête les mena à une vieille bibliothèque oubliée. Ils apprirent beaucoup sur la Pandarie et ses peuples dans ce lieu. Mais après ces grisantes découvertes, la situation empira rapidement.

    Les Fils furent envoyés en urgence rejoindre un groupe de sauvetage auprès du Regent et de Garrosh Hurlenfer. Le Chef de Guerre, impatient d’obtenir des artefacts mogus avaient envoyé à la mort des dizaines de sin’dorei fraichement débarqués en Pandarie et sans renseignement ni escorte conséquente dans des ruines infestées de statues mogus. L’opération de sauvetage permit de sauver la majorité des elfes de sang des ruines, mais la rupture entre Lor’themar et le Chef de Guerre, entre orcs et elfes de sang, était en marche. Les Fils écoeurés attendirent la suite des événements avec méfiance.

    Les Fils durent ensuite escorter du matériel du Reliquaire depuis la Vallée des quatre vents jusqu’à Kun'lai. Ils passèrent par l’escalier dérobé rencontrant un étrange prince prétendant être un dragon noir puis un étroit passage en proie aux attaques Saurocs. Ils s’installèrent à Binan d’où ils lancèrent de nombreuses opérations aux côtés des pandarens et des marches-soleils contre les yaungols et les Sha. Mais tout changea avec la trahison de la centurion Taka des Kor’kron qui fit tomber les Fils de Quel’thalas dans un piège après les avoir accusés de trahison avec comme seule preuve son racisme. Les négociations pourtant longues et déterminées échouèrent et un combat s’engagea duquel les Fils ressortirent miraculeusement vainqueurs, mais grièvement blessés. Ils firent passé leurs blessures et la mort des orcs sur le dos des Yaungols et se cachèrent à Binan le temps de savoir s’ils devaient encore servir la Horde ou la combattre après tout ces événements. Finalement, en apprenant que Lor’themar préparait quelque chose, les Fils jouèrent le jeu et aidèrent la Horde encore quelques temps, jusqu’au plus tragique événement de cette guerre.

    Durant une tragique journée, à cause des obsessions de Garrosh, les elfes de sang de Dalaran furent victimes d’une odieuse purge de la part du Kirin tor et du Concordat Argenté. Conscient de l’urgence de la situation, Rommath rassembla une armée pour une mission éclair de sauvetage. Les Fils furent incorporés dans cette force disparate. La Légat demanda l’aide de nombreux alliés et la Maison Portelune ainsi que plusieurs membres du clan Terre-Mere répondirent à l’appel et la petite troupe se déplaça à Dalaran alors en proie au chaos. La troupe eut à protéger des civils innocents de la violence des troupes du Concordat, mais découvrit aussi les meurtres de marchands innocents et de familles entières. Les pavés de Dalarans étaient gorgés du sang des innocents et la troupe ne fit preuve d’aucune hésitation en affrontant les hauts elfes et les humains. Après avoir assisté a cette épuration ethnique, les Fils rentrèrent à Quel’thalas avec de nombreux réfugiés et quelques prisonniers, mais malgré ce succès, leur coeur était serré et brisé. Ils écoutèrent le discours de revanche de Lor’themar, la guerre allait prendre un nouveau visage et les Sin’dorei reprenaient leur destin en mains. Les Fils attendirent les ordres, en garnison à Quel’thalas, se préparant au pire jusqu'à ce que la trollesse En'Nea leur révèle le pacte entre Zandalaris et Mogus mais aussi la survie de Vol'jin. La rébellion contre Garrosh débutait doucement.

    Durant la période de préparations militaires des Sin’dorei qui suivit la purge de Dalaran, les Fils firent diverses opérations sur le territoire thalassien et apportèrent leur soutien à de nombreux alliés comme le Prince Noir et les Terre-Mères. Ils enquêtèrent également sur une faction politique responsable de plusieurs troubles dans le pays. Mais ils passèrent surtout du temps à se préparer et entrainèrent des troupes fraiches de Lune-d'Argent jusqu’au moment du départ. Les Fils embarquèrent avec leur matériel sur le vaisseau l’Alcyion dans une petite flottille de 3 navires et voguèrent à nouveau vers la Pandarie.

    L’accueil fut des plus brutal. Les navires furent pris à partie par une flotte Zandalari et il s’en fallut de peu que jamais l’ordre n’arrive sur l’île du Roi-Tonnerre. La bataille achevée, ils arrivèrent au port où ils furent soignés. Les jours suivants furent consacrés au combat contre les forces du Kirin Tor et Zandalaris lors de petites escarmouches. La première grande opération fut initiée par un agent du Reliquaire qui prétendait avoir trouvé la trace d’une puissante arme que convoitaient les zandalaris dans les montagnes de Kun Lai. L’opération fut une recherche et une exploration d’un vieux tombeau remplie d’énigmes et des pièges, mais le plus grand des pièges fut celui tendu par Ajaw'Cham, un commandant Zanadalari qui fut l’initiateur de la rumeur fournit au Reliquaire et qui s’est servi des elfes pour ouvrir le tombeau afin de réveiller un puissant mogu, Guan Cao. Le désastre fut complet, les Fils, trompés, prit au piège et manipulés durent fuir tant bien que mal. Suite à cela, les Fils ne furent plus associés à de grandes opérations pendant quelque temps.

    Puis un message vint de la régence, assignant aux fils une enquête au village d’Hanzou. Ce village stratégique semblait menacé par une force inconnue et les Fils se rendirent sur place pour découvrir de quoi il retournait. Ils découvrirent avec stupeur que le port et la campagne d’Hanzou avaient été ravagés et sa population massacrée par des mercenaires gnolls, seul le village tenait bon, une faible milice le défendant. Les Fils profitèrent de la surprise de leur arrivée  pour préparer une embuscade et lancer un assaut sur l’ennemi usant de ruse, de piège et de retraite feinte. L’armée Gnoll fut ainsi détruite, mais la victoire fut de courte durée, l’arrivée de renforts troll et gnoll obligèrent les fils à se replier rapidement sur le village.

    Les fils préparèrent leurs défenses avec des canons capturés aux gnolls, des palissades, des pièges et surtout ils formèrent la milice pour en faire des lanciers et des arquebusiers agissant en groupe compact pour compenser leur faible formation individuelle. Chane, le chef de la milice, forma une garde avec ses meilleurs éléments et les paysans furent ainsi tous mis à contribution pour la bataille à venir. Celle-ci ne tarda pas à venir. Les trolls, les gnolls et des statues mogus lancèrent un assaut sur le village. Le siège fut très violent et fit de nombreuses victimes de part et d’autre jusqu'à s’achever sur un statu quo. Les trolls cessèrent l’assaut et les défenseurs restèrent terrés derrière leurs défenses. L’issue du combat était encore indécise, mais les Fils décidèrent de reprendre l’initiative quelques jours après, par un assaut soutenu par l’artillerie capturée et celle venue en renfort depuis l’île du Roi-Tonnerre. Une attaque-surprise destinée non pas à prendre le camp ennemi, mais à atteindre son moral fut lancé. Cette attaque infligea de nombreuses pertes à l’ennemi. Les gnolls indisciplinés, sous le feu de l’artillerie, firent une sortie et furent taillés en pièces par l’action des canons, des balistes, des fusils et des arcs. L’avantage venait de passer dans le camp d’Hanzou. Après quelques jours de bombardement, les forces d’Hanzou et des Fils prirent d’assaut le camp ennemi et s’en emparèrent, découvrant que la majorité des trolls étaient déjà partis par la mer en emportant des vestiges d’antiques ruines mogus. Le village était libre, mais il restait des questions: qu’avaient emporté Ajaw'Cham et Guan Cao, les commandants ennemis?

    Les Fils n’eurent le temps de répondre à ces questions, la Pandashan Miell Soleil-Rouge vint requérir l’aide des Fils alors qu’ils menaient une opération pour libérer un de leurs camarades des griffes d’un déserteur sindorei. Leur camarade en sécurité, les fils acceptèrent d’aider les pandashans à défaire une attaque trolle et hozen à Kun’lai. L’opération consista à briser le siège sur un village pandaren, suivie d’une mission en montagne pour rallier le monastère attaqué, mais les forces ennemies réussirent à stopper l’avancée des fils à l’aide d’une bombe de mana tactique capturée à une troupe du Kirin Tor exterminée plus tôt. Les fils firent une pause le temps de se réorganiser et évacuer les blessés puis la force se remit en route, s’infiltrant, avec comme objectif de prendre l’artillerie et la détourner contre l’armée zandalari. Les fils firent face à de nombreuses embuches en route devant ruser pour échapper aux patrouilles, mais ils arrivèrent sur un sommet où était regroupée l’artillerie. Après de violents combats, les armes furent saisies et les tirs d’artillerie débutèrent dans le dos des assiégeants qui, pris au dépourvu, furent taillés en pièces par les projectiles. Les Pandashans firent alors une sortie pour pousser l’avantage et repoussèrent l’ennemi. Un groupe zandalari tenta de reprendre l’artillerie, en vain, et celle-ci continua de les bombarder. Les trolls furent alors vaincus et se replièrent. Les pandashans poursuivirent l’ennemi pendant que les fils ralliaient le monastère pour se reposer et être soignés.

    Après cela, ils furent convoqués aux tragiques funérailles de Gorsh des Ours Noirs, le plus fidèle et ancien allié des Fils de la Horde et la guerre les rappela à leurs chagrins pour qu’ils rallient l’ile du Roi-Tonnerre afin d’y poursuivre la lutte. Leur première grande victoire de ce retour fut une embuscade qui leur permit de triompher de fidèles de Guan Cao puis de remonter la piste du grand général tigre et de l’éliminer lui et ses serviteurs. Ils firent sauter son laboratoire et s'emparèrent de ses écrits, se préparant à abattre Ajaw'Cham à la suite. Mais d’autres missions les occupèrent, des recherches pour le reliquaire et un assaut réussit contre un port troll. Durant cet assaut, les fils s’infiltrèrent et sabotèrent les défenses puis ouvrirent les portes aux armées du régent qui balayèrent les Zandalaris. Ceci fait, ils décidèrent de se lancer dans un plan complexe pour défaire leur ennemi mortel, Ajaw'Cham.

    Le plan prévoyait de faire croire que les elfes avaient mis la main sur une arme titan antique capable de renverser le cours de la guerre afin d’attirer Ajaw'Cham dans un piège. Pour cela, les fils réussirent à convaincre le commandant Alith de se joindre à l’opération et ses hommes ainsi que les fils investirent une fausse base d’expérimentation isolée. Elle était facile à défendre, mais aussi à détruire et évacuer. Le site, une ancienne ruine pandashan, fut fortifié et aménagé afin de dissimuler de nombreux portails et bombes. Une fausse arme fut fabriquée et très vite il ne restait plus qu’à faire passer le message aux trolls. Ce fut accompli par la rafle de prisonniers. Des trolls échappèrent commodément à la capture et une fausse évasion fut réussie dans la base, comme prévu. Ainsi, après quelque temps l’ennemi mordit à l’hameçon et une bataille dantesque débuta entre les sin’doreis et les trolls. Les Sin’doreis résistèrent longuement, mais ne s’acharnant à défendre une fausse base, les blessés étaient à chaque fois évacués rapidement. Et finalement, les trolls qui arrivèrent à prendre le fort le trouvèrent vide, les elfes ayant évacué avec leur portail une fois Ajaw'Cham pris au piège alors qu’il tentait de s’infiltrer pour prendre l’arme. La base fut détruite par une violente explosion soufflant l’armée troll. Ajaw'cham de son côté fut tué durant l’affrontement qui succéda à sa capture. Les deux pires ennemis des fils avaient enfin rendu l’âme. Le Roi Tonnere suivit peu après marquant une grande victoire pour les Sin'dorei.

    Une nouvelle aube en Pandarie

    La purge de Dalaran

  • Les parangons ( 6 juin 33 - 16 juin 33 )


    Alors que les ravages de la guerre commençaient à pousser les pandarens à retirer leurs soutiens à la Horde, les marche-soleils décidèrent de montrer leur bonne volonté et celle de la Horde par divers services. Les Fils furent donc détachés un temps de l’ile du Roi-Tonnerre pour aller enquêter sur le mal mantide. Cette enquête les mena sur un chemin inattendu, une alliance avec les mantides purs et les parangons pour lutter contre les mantides corrompus par les shas. Cette curieuse alliance faillit voler en éclat du fait de l’arrogance mantide mais pourtant, sin’dorei, kaldorei, marche-soleil et parangons parvinrent à défaire une armée corrompue et les Fils furent libérés de leur obligation pour retourner aider sur l’ile du Roi-Tonnerre.

    ”Cliquez pour lire le resumé detaillé”:

    Alors que les Saccage-Soleil, le Kirin Tor et les Pandashan continuaient leur progression sur l’Île du Tonnerre, une mauvaise nouvelle vint. En effet, les Gobelins et les Kor'krons au service de Garrosh Hurlenfer ayant saccagé une importante partie du Val de l'Eternel Printemps, les Pandashan avaient en retour exigé que la Horde quitte le Sanctuaire des Deux-Lunes. Dezco, le chef des Taurens Marche-Soleil Chasselaube, avait réussi à obtenir un délai auprès du seigneur Taran Zhu et avait décidé d'envoyer ses troupes aider les Pandarens afin de regagner leur estime et gagner du temps. Conscients de la gravité de la situation, les Fils de Quel’Thalas décidèrent d’apporter leur aide et partirent à la recherche des Taurens en commençant au Nord des Terres de l'Angoisse, là où ils avaient été vus pour la dernière fois. Malheureusement, ils ne parvinrent pas à retrouver autre chose que les cadavres des Marche-Soleil ainsi qu’un survivant au bord de la mort qui leur confia un étrange objet de facturation mantide : un diapason.

    Les Fils trouvèrent ensuite un bloc d’ambre fossilisée et leur surprise fut grande en constatant que des mantides tentaient de le détruire. Après avoir éliminé les insectoïdes, ils touchèrent le bloc d’ambre avec le diapason et là encore une surprise de taille se révéla à eux : le bloc explosa et un mantide fort imposant en jaillit, affamé. Après une rapide collation, ce dernier leur expliqua être un Parangon Klaxxi, c’est-à-dire un des illustres champions mantides enfermés dans l'ambre et devant être réveillés le jour où l'Empire serait en difficulté. Or, l’Impératrice mantide étant sous l’influence des Sha, ce jour semblait venu.

    Les Fils se retrouvèrent alors plongés en pleine guerre civile mantide, faisant mine d’obéir aux ordres du Parangon, car celui-ci était convaincu de la supériorité de sa race et les « Somnifuges » n’étaient tolérés que le temps que les autres Parangons soient réveillés. Les Elfes trouvèrent et réveillèrent encore deux autres Parangons et ainsi, ses 3 champions, se présentant sous les noms de Voxar l’Annihilateur, Lixar le Vengeur et Moxir le Destructeur, conduisirent les Fils à la capitale mantide rebelle, Klaxxi’vess, en prévision d’une grande bataille à venir contre l’Impératrice.

    Sur place, les Fils furent heureux d’enfin trouver les Taurens Chasselaube, et il s’avéra que ceux-ci avaient également été amenés à jouer le rôle de Somnifuges pour réveiller d’autres Parangons. Il fut intéressant de constater que des Elfes de la Nuit étaient présents et avaient aussi partagé cette fonction insolite. Tout ce beau monde se retrouva alors à combattre les mantides corrompus aux côtés des Parangons dans une grande bataille à la Porte du Soleil couchant, point central du Mur de l’Echine du Serpent, la grande muraille que défendaient les Pandarens. La bataille se solda par la défaite des mantides corrompus  et l’étrange alliance de circonstances entre les Parangons et les Somnifuges fut rompue dans le calme alors que chacun pouvait enfin rentrer chez soi. Néanmoins, les Fils étaient convaincus qu’ils entendraient encore parler des Parangons.

    Une nouvelle aube en Pandarie

  • Les lynx thalassiens ( 18 juin 33 - 13 septembre 33 )


    Les fils rejoignent la rébellion sombrelance avec un nom d’emprunt, Les Lynx Thalassiens, afin de soutenir, au nom de Lune-d'Argent, la rébellion contre Garrosh sans impliquer directement le régent qui achevait ses préparatifs en vue de l’attaque d’Orgrimmar. Les “lynx” débarquent à Sen’jin et entament rapidement les combats contre les korkrons mais aussi le ralliement des orcs indécis. Après plusieurs jours de combats en solitaire, ils font la jonction à Tranchecolline avec d'autres ordres venus en aide aux rebelles, l’Aube obscure et la Lance de Lordaeron. Cette coalition se rend de Tranchecolline, au poste de Guet-Lointain jusqu’à la Croisée en affrontant les loyalistes et leur piège sans cesse et se voyant grandir de nouveau ordre et clan tels les Noirsang, le tourment du fauve, l’ordo Solaris et les Terres-Meres. Ainsi, une vaste coalition se crée dont les lynx sont un des piliers et leur chef “Myril” la principale stratège au coté de Korrag des Noirsang. La Croisée est assiégée et assaillie sans cesse, mais la coalition résiste, riposte avec violence et parvient même à briser le siège juste avant qu’une contre-attaque terrible ne les force à se replier au Serres-Rocheuses. De cette nouvelle position, une guérilla s’organise, prenant de l’ampleur jusqu’à ce conclure par la défaite des loyalistes dans les Tarides et la reconquête de la Croisée après un assaut décisif de tous les ordres..

    ”Cliquez pour lire le résumé détaillé”:

    Les exactions de Garrosh poussèrent les trolls à entrer en rébellion ouverte. Ils furent rapidement rejoints par les Taurens tandis que les elfes de sang et les réprouvés se préparèrent à la guerre contre les orcs secrètement. Afin de montrer leurs soutiens rapidement, mais sans se dévoiler dans l’immédiat, les autorités de Lune-d’Argent décidèrent d’envoyer les Fils de Quel’thalas aider la rébellion sous couverture. Les Fils prirent le nom de “Lynx Thalassiens” un soi-disant groupe de volontaire venu aider les trolls. Leur premiers faits d’armes se passèrent en mer et dans le sud de Durotar, où ils attaquèrent les korkrons par surprise et pillant leurs ressources pour compenser l’absence de ravitaillement. Après la libération d’un immense camp de travail, le camp de Praca, et son ralliement a la rébellion, les lynx commencèrent déjà à faire parler d’eux et ils s’élancèrent jusqu’à Tranchecolline d’où ils rallièrent d’autres rebelles, la capitaine Myril, chef des Lynx thalassiens (en réalité Atia Silverswell) prit en partie la tête d’une petite coalition de rebelles composés de l’Aube Obscure et de la Lance de Lordaeron. Les opérations se déroulèrent principalement autour de Tranchecolline pour sécuriser la ville, la ravitailler, la renforcer avec de nouveaux remparts et en épuisant les hurans armés par les Korkrons.

    Quand la sécurité fut assurée, une vaste offensive des trois ordres fut lancée sur le débord entre les Tarides et Tranchecoline afin d’éliminer une bonne fois pour toutes la menace Huran puis les ordres convergèrent sur le Poste de guet lointain où ils s’établirent. Des travaux de renforcement furent ordonnés par la Capitaine “Myril” comprenant le creusement de fossé, la pose de pièges et de mines ainsi que des procédures de combat bien défini. Ces travaux furent rapidement mis à l’épreuve par des attaques de gobelin loyalistes qui furent repoussées bien qu’ayant ravagé une partie du camp. C’est suite à ce fait d’armes qu’une ambassade du Clan Noirsang arriva au poste pour organiser une réunion afin de monter une coalition officielle de clan et d’organiser les rebelles. Cette coalition comprit les “Lynx thalassiens”, le clan Noirsang, l’aube obscure, le tourment du fauve, les terre-mères et la lance de Lordaeron. Malheureusement, les exigences des orcs limitèrent considérablement les moyens de combat de la coalition en terme d’explosif et de magie, mais la capitaine Myril réussie à assouplir un minimum ces limitations. Les opérations qui suivirent furent principalement des frappes contre des caravanes et des postes de productions aux alentours du poste de guet lointain pour renforcer le matériel et les vivres de la rébellion tout en diminuant les réserves de l’ennemi et ses effectifs par une violente guérilla. Après une vive défaite prés de la ferme de Zakod, les coalisés du Poste de Guet lointain décidèrent de porter une offensive plus violente afin de forcer le blocus sur la Croisée et rejoindre les rebelles présents là-bas.

    Cette offensive brisa la résistance Korkron, pour un temps car à peine quelques jours après l’arrivée de la coalition, à présent au complet dans la ville, l’armée de Garrosh vint mettre un siège extrêmement violent qui manqua de prendre la cité. Les combats continuèrent deux jours durant, mais les loyalistes ne parvinrent à prendre l’avantage et décidèrent de mettre le siège sur la ville rebelle. La capitaine Myril et le Seigneur de Guerre Korrag profitèrent de la situation et dirigèrent une double sortie au sud pour libérer la route et permettre un ravitaillement de la ville. Les korkrons tentèrent à de nombreuses reprises de reprendre la main au sud, mais les Rebelles déboutèrent toutes les tentatives de l’ennemi permettant à une vaste caravane venue de Fort-Rébellion de rallié la Croisée avec vivre et matériel. Les autres opérations furent une succession d’attaque d’attrition pour affaiblir les assiégeants et les Lynx furent autorisés à construire un cristal des arcanes pour défendre une partie de la ville, un travail qui leur prit deux semaines tandis que les offensives et contre-offensives se multipliaient. Cependant, l’attention des lynx fut accaparée un moment par d’étranges rêves qui les mirent sur la route d’une troupe de Korkron d’élite dénommée la 7e colonne. Ces rêves se déroulaient toujours de la même manière : des ombres semblables à des rebelles et des loyalistes s’affrontaient avant qu’une tornade ne vienne balayer les troupes révolutionnaires, le plus troublant étant qu’un chiffre, le 7, apparaissait clairement et de manière flamboyante au cœur du phénomène. Décidés à enquêter sur ces visions, les Fils se rendirent en plusieurs endroits qu’ils avaient pu ou cru reconnaître lors des rêves. A chaque fois ils firent face à des embuscades audacieuses et parfois originales de la part d’une compagnie de vétérans kor’krons revenue de Pandarie dans le but de soutenir l’effort de guerre contre la Rébellion. Ils comprirent que cet ennemi serait une épine dans leur pied, mais bientôt ils allaient avoir largement à faire. Les ingénieurs des lynx furent également mis à contribution pour réparer du matériel pris à l’ennemi et construire d’autre machine de siège.

    Les rebelles apprirent qu’une vaste offensive ennemie allait avoir lieu grâce à d’important renfort en cours d’acheminement vers la Croisée. Myril convoqua un nouveau conseil où il fut décidé de rallier l’Alliance à la cause rebelle par un traité d’assistance mutuel, organiser une offensive pour briser l’armée ennemie déjà sur place et de sécuriser une route de replie vers les Serres-Rocheuse en cas de besoin. Les jours suivants furent consacrés à une guérilla continue et au renforcement des positions rebelles. Une fois prête, la coalition lança l’attaque sur les positions ennemis déjà sur place et ils frappèrent par surprise trois positions clefs de l’adversaire avec le soutien de l’artillerie rassemblée. Ce fut un succès et seule une position ennemi tint bon. La Croisée était fin prête à recevoir le nouvel assaut adverse. Celui-ci ne tarda pas et un assaut d’une violence inouïe débuta contre la Croisée, conformément au plan de Myril, les civils et le matériel fut chargé à l’abri du cristal des arcanes et maintenu prêt à l’évacuation pendant que les attaques se succédaient. Un répit bien heureux vint quand l’Alliance honora son accord et frappa l’ennemi à revers. La bataille devint indécise et un long flottement violent et meurtrier commença à s’installer. Le combat s’enlisait, mais l’espoir demeurait. Celui-ci malheureusement s’effondra quand l’Alliance fut écrasée et dut se replier sur sa forteresse laissant au Korkron tout loisir de reprendre l’assaut sur la Croisée. L’ordre d’évacuation fut alors lancé pour profiter du répit que la réorganisation de l’ennemi laissait. Les chariots préparés sous le dôme du cristal prirent la route et la ville et ses réserves non embarquées furent détruites. Les rebelles se replièrent sur les Serres tandis que les Korkron prirent une Croisée en ruine.

    Arrivés aux Serres rocheuses, Myril et Korrag réorganisèrent les ordres présents et une nouvelle stratégie fut décidée, celle de harceler les Tarides, préparer une vaste embuscade dans le col séparant Tarides et Serres ainsi que rallier les orcs de la région a notre cause. Seul un de ses objectifs fut rempli, celui du harcèlement. Les raisons a cela est que l’ennemi ne tenta jamais d’en finir avec les troupes de la Horde aux Serres, cherchant avant tout à sécuriser des Tarides embrasé par la guérilla et la rébellion, la reconstruction de la Croisée en ruine et la défense d’Orgrimmar de plus en plus menacé. L’autre point fut un échec cuisant, Zambato du Tourment du fauve souhaitait imposer par la force le ralliement des orcs de la région, ce que Myril refusa et n’y associa pas ses troupes. L’avenir lui donna raison, car l’attaque fut un échec cuisant, mais un siège fut mis en place tandis que les combats vers les Tarides se poursuivirent. Les lynx furent à nouveau contraint par des rêves à intervenir contre la 7e colonne, cherchant à comprendre qui envoyaient ses rêves et qui étaient ces orcs revenues de Pandarie. Les combats furent indécis, l’attaque d’un village de bûcherons se termina par le repli sans perte des lynx, laissant un goût amer dans la bouche des elfes. Les pillages cependant étaient de plus en plus efficaces jusqu’à ce que la capitaine Myril fut convoquée à Lune-d’Argent.

    À son retour, elle annonça l’arrivée des forces Thalassienne et Reprouvées, le régent venait d’officiellement déclarer la guerre à Garrosh et ses troupes étaient prêtes. Les Lynx redevenaient les Fils de Quel’thalas et la Capitaine Myril, la Légat Atia. Après un nouvel affrontement contre la sept qui permit de découvrir que les rêves venaient d’une “prêtresse” la Légat convoqua un nouveau conseil stratégique. Elle annonça l’arrivée des forces thalassiennes et réprouvées et proposa de nouvelles instructions stratégiques. Elle conseilla de passer dans la deuxième phase de la guerre de guérilla, la transition vers la guerre conventionnelle et l’occupation du terrain. Les Rebelles devaient s’installer à nouveau au Tarides et occuper les positions fortes tout en continuant à frapper et se dérober devant l’ennemi pour le confondre et l’épuiser. Le nord des Tarides furent ainsi le terrain de jeu des Fils bien qu’ils eurent à affronter la septième à deux reprises, la première pour défendre un camp rebelle d’une kyrielle de créatures venues de Pandarie et qui permit au fils de mettre la main sur des renseignements de premier ordre. La deuxième fois lorsque les Fils interceptèrent un chariot escorté par la Septième Colonne à destination d’Orgrimmar. Encore une fois le combat fut riche en surprises mais ce n’était rien face à la révélation qui attendait les Elfes.  Le colis apparemment si précieux n’était autre que la prêtresse trollesse Zystra que les Fils avaient rencontrée en Pandarie lors d’une mission de protection. Celle-ci leur expliqua qu’elle avait été capturée par la Sept et avait recouru aux rêves prémonitoires pour tenter de trouver quelqu’un en mesure de la secourir ainsi que d’affaiblir les kor’krons, les Fils en l’occurrence. Mieux encore, Zystra informa les Fils que le commandant de la Septième Colonne leur était également connu, il s’agissait de Garthog, un Orc également rencontré en Pandarie,  en même temps que Zystra d’ailleurs, et son amant accessoirement. Entre ces opérations, la “chevauchée” des Fils dans le nord ravagea les approvisionnements et les partisans loyalistes, la Légat expulsant de la région les partisans de Garrosh, s’emparant au nom de la rébellion des camps loyalistes et pillant les caravanes korkrons de la région.

    La Légat estima qu’il était temps de passer à la troisième et dernière étape du plan qu’elle avait élaboré. Elle envoya des messages aux chefs rebelles de la coalition pour les enjoindre a se lancer dans une attaque massive par les différentes entrées sur la Croisée afin de la reprendre. L’opération débuta sur deux fronts, les Fils frappant au nord avec l’aide de L’ordo solaris et des terres mères tandis qu’au sud ce furent l’aube obscure et la Lance de Lordaeron. Les combats furent acharnés quand le clan Noirsang et le tourment du fauve ainsi que les trolls de Zael’jin vinrent frapper l’ouest achevant les défenseurs déjà exsangues. La croisée fut reprise et avec elle la lutte Korkron dans les Tarides, les derniers loyalistes se réfugiant sur Orgrimmar. Ceci mit également fin à la coalition, chacun partant rejoindre un front différent afin de lutter dans ce siège sanglant qui s’annonçait.

    Les Lynx Thalassiens

  • La bataille de Menlo ( 25 septembre 33 - 15 novembre 33 )


    Après la déclaration de guerre officielle du Régent, beaucoup de choses changent pour les Fils. De retour sous le commandement direct de l’armée Thalassienne, les Fils sont engagés sur un nouveau théâtre d'opération, Azshara, avec pour objectif de prendre la cité industrielle gobeline de Menlo et aidés en cela par les forces de la commandante Arley de Thurwes et de régiments divers. Les premières missions des Fils sont avant tout une série de sabotages et d’attaques surprises pour préparer l’invasion de l’armée principale le long des côtes de Menlo. À cette occasion, la ville de Park est détruite et ses ruines deviendront les bases du campement de l’armée de la commandante de Thurwes. Les combats se concentrent ensuite sur le contrôle du continent en vue de lancer l’assaut sur la ville de Menlo même. Les nombreux renforts sont ainsi étrillés et détruits de hautes luttes pendant des semaines, ouvrant la voie à l’invasion de la ville après la victoire décisive de la bataille du Lac de Duhernal. La cité subit alors une invasion des forces elfiques épaulées par des révolutionnaires gobelins frappant de l’intérieur tandis que les elfes frappent de l’extérieur. Après des semaines de combats urbains, la ville finit par capituler et tomber dans le giron de la rébellion.

    Spoiler:

    Après quelques jours à finir de réduire quelques poches de résistance dans les Tarides, l’état-major de Lune-d'Argent affecta les fils à leur première mission officielle sous commandement direct. Cette opération fut nommé Renard des Bois, elle consistait pour les Fils à être téléportés derrière les lignes ennemies à Azshara pour affaiblir un réseau de fusorail, des défenses côtière et préparer le terrain à une invasion maritime. L’objectif de cette invasion était de capturer l’île cité industrielle de Menlo, immense complexe de recherche offrant à Garrosh des armes expérimentales en échange d’un budget illimité et d’aucune contrainte morale. Cette opération se déroula pendant 3 jours durant lesquels les Fils harcelèrent les forces gobelines et sabotèrent leur installation jusqu’à prendre d’assaut une petite base affaiblie. Après des combats intenses, la petite base fut prise et pour éviter des renforts, les fils utilisèrent le fusorial en chargeant des wagons d’explosif et firent ainsi sauter la tour suivante et la ville de Park avec une bombe de mana qui déclencha une réaction en chaîne de détonation dans la ville industrielle, brûlant générateurs, réserves de naphte et autres produits inflammables. Park fut rasée. Quand la troupe alla constater l’étendue des dégâts, elle fut assaillie par un gobelin en armure mécanique rouge et or, Irongob. Les Fils se battirent farouchement et finirent par le vaincre. Ce fut le premier à tomber du groupe des “Vengeurs”. Le soir même, Arley débarqua avec ses forces et s’installa aux abords des ruines de Park.

    C’est durant cet état d’implantation que l’ennemi frappa dans une violente contre-attaque. L’armée adverse était composée de survivants de Park et de la flotte gobeline formant une force nommée la “revanche de Park” dirigé par Angus MacGobver et soutenu par deux “vengeurs” le Veuf Noir et Raisøn. Leur attaque fut terriblement violente et força la petite garnison des Fils postée sur le terminus sud du fusorail de Menlo à se réfugier sur la tour, prêts à se replier vers Park en cas de besoin. Mais la mort de leur chef, le grand bricoleur MacGobver et des vengeurs brisa la résistance ennemie qui commença à se disperser. Les Fils firent de nombreux prisonniers. Le camp de Park fut également assailli mais les forces d’Arley de Thurwes réussirent à réduire à néant les offensives ennemies. La “Revanche de Park” était complètement anéantie mais une troupe de miliciens de Menlo rallièrent les rares survivants en fuite sous les ordres du vengeur “Captain Menlo” pour tenter une nouvelle offensive que l’Enseigne Hanorya intercepta avec un détachement des Fils. La surprise fit son effet et la bataille tourna au carnage repoussant l’initiative gobelins. Ceci marqua la fin des attaques gobelines qui se cantonnèrent à de timides excursions sur le continent laissant au orcs l’initiative de porter la guerre hors de Menlo. Parmi ses excursions, des scientifiques gobelins testèrent une terrible arme foudroyante sur des prisonniers de guerre les réduisant en cendres en quelques secondes. Ce fut la premier contact de l’ordre avec Edias Thomson et Nilak Lateso, les deux dirigeants de Menlo. Après une tentative pour réduire à néant cette arme et capturer ces deux hommes, un vengeur, le malabar, ainsi que des guerriers connus sous le nom de “sorciers de Menlo” attaquèrent. Les sorciers avaient des armes foudroyantes aux mains et le Malabar était un colosse a la force démesurée. Les Fils résistèrent tant bien que mal mais un char a vapeur ennemi accorda la victoire a Menlo et força les elfes a se replier.

    Cependant, en dehors de petites opérations de faible envergure, les gobelins avaient laissé la main aux orcs pour se débarrasser des elfes sur le continent et les escarmouches étaient régulières entre les forces thalassiennes et Korkrons qui arrivèrent à leur paroxysme durant la bataille du Lac de Duhernal. Une vaste offensive Korkron avait pour objectif d’éliminer totalement la présence thalassienne en reprenant Park. Arley de Thurwes, craignant une double offensive resta avec une force de réserve dans Park et envoya la Capitaine Angélique Blanchame intercepter cette armée ennemie avec la majorité des combattants elfiques dont les Fils de Quel’thalas. Le combat fut acharné et fit de nombreuses victimes de part et d’autre mais l’ennemi finit par s’écrouler et Angélique fit poursuivre les fuyards, exécuter les prisonniers et achever les blessés pour bien faire passer le message “abandonner le combat ou mourir”. Cette victoire fut décisive et permit d’envisager l’invasion de l’île maintenant que les cotes étaient sous contrôle thalassien.

    C’est à ce moment que les Fils furent contactés par des révolutionnaires gobelins, des membres de la C.G.T (Coalition de Gobelins Travailleurs) des radicaux voulant faire une révolution mondiale en donnant le pouvoir aux ouvriers et en partageant les richesses. Bien que leurs idéologies n’étaient guère compatibles, ils avaient conscience d’avoir un ennemi commun et ils décidèrent de s’allier pour le vaincre. Un événement poussa les elfes à accepter cette offre. Le pylône foudroyant géant au-dessus de Menlo fit son premier essai et détruisit un des navires thalassien faisant comprendre au elfes que la conquête serait loin d’être aisée. La C.G.T se proposa de frapper de l’intérieur au même moment que l’attaque elfique se ferait depuis l’extérieur mais ce pylône était un obstacle presque insurmontable. Pour ne rien arranger, la collaboration commença à montrer ses premiers signes de faiblesse quand la CGT s’insurgea que les forces thalassiennes fissent travailler de force les prisonniers gobelins mais une attaque des derniers korkrons du continent, rassemblés en une seule force mit fin à ces tensions. Les gobelins de la CGT montrèrent leur fanatisme en chargeant les korkrons sans aucun sens tactique et de conservation, se faisant massacrer, un prélude aux autres batailles où les “héros du peuple” allaient se sacrifier bêtement. Cette bataille, en plus d’éliminer les derniers korkrons, fit comprendre aux thalassiens que leurs alliés n’étaient pas d'une fiabilité absolue et qu’il fallait envisager d'autres options. L’occasion vint après la défaite du dernier vengeur, Nick Fureur et de la saisie de sa canonnière. Les dommages sur le bâtiment après les batailles pour s’en emparer puis la conserver forcèrent les fils à envisager une méthode peu orthodoxe pour utiliser cette arme qui fut envoyée s’écraser contre le pylône géant afin de le détruire, ouvrant la voie à l’invasion.

    L’attaque débuta par un bombardement naval et arcanique intensif qui s’étendit pendant de nombreuses minutes avant que les soldats de la CGT présent sur l’île ne sortent de leur cachette pour assaillir les défenseurs. C’est à ce moment que les Fils furent téléportés avec les autres forces elfiques sur l’île, une attaque initiale qui permit d’enlever le plus gros de la ville mais les combat se prolongèrent les jours suivants pour conquérir les parties manquantes et les gobelins révolutionnaires se jetèrent avidement sur les défenses pour y périr jusqu’à ce qu’enfin les thalassiens parviennent à faire une percée et à repousser les derniers défenseurs dans la forteresse, clôturant ainsi 9 jours d’affrontements urbains. Arley de Thurwes prit le commandement global de toutes les forces, y compris les gobelins pour compenser l’inaptitude de leurs officiers à les rendre efficaces, et elle planifia une offensive combinée contre la forteresse mais les révolutionnaires rechignèrent à obéir et décidèrent de faire comme ils l’entendaient bombardant et lançant des attentats suicides contre les défenses. Exaspérés, les elfes n’eurent d’autres choix que de lancer leurs attaques sur les nombreux objectifs du rempart et à s’en emparer repoussant les forces de Menlo plus loin dans la forteresse. Mais à ce moment un retournement inattendu se produisit : les miliciens de Menlo demandèrent à négocier et expliquèrent que l’écrasante majorité des miliciens étaient contraints de combattre pour le tyran car leurs familles étaient menacées mais aussi car les révolutionnaires purgeaient tous leurs opposants ou les modérés dans de sanglants tribunaux révolutionnaires. Ils étaient donc pied au mur sans possibilité de s’enfuir. Les miliciens proposèrent de rallier les elfes pour faire tomber le tyran en échange de leur aide contre les fanatiques révolutionnaires et pour sauver leurs familles. Arley de Thurwes accepta sans hésitations, les exactions et la folie des révolutionnaires l’ayant exaspéré. Elle fit attaquer les dirigeants de la CGT par surprise par ses chevalières et ne laissa comme choix au combattant de la Révolution Ouvrière que la poursuite de la lutte sous les ordres directs d’Arley ou l’arrestation. Pendant ce temps, les Fils et les miliciens attaquèrent. les dernières positions de la forteresse avant le donjon et libérèrent les familles, gagnant également le ralliement volontaire de Nilak Lateso, le super inventeur, contre Edias Thomson. L’assaut final sur le donjon vint quelques jours plus tard quand Nilak fit tomber les défenses restantes. Malgré une garde Korkron solide et les folles inventions d’Edias, dont une armure bardée d’électrodes imitant une cuirasse de foudre qu’il mit sur un vrykul, la victoire fut du côté de la Rébellion. La ville fut soumise d’une main de fer à l’autorité d’Arley de Thurwes qui fonda un comité avec un représentant neutre, un de la CGT et un de la Milice, le tout présidé par elle-même et Nilak. La ville venait de passer à la Rébellion après des mois de lutte et les Fils étaient à présents libres de poursuivre sur d’autre fronts.

    Les Lynx Thalassiens

  • Campagne contre la Septieme ( 20 novembre 33 - 3 janvier 34 )


    Menlo conquise, les fils se concentrèrent sur la destruction de la Septième colonne qui depuis trop longtemps agissait librement. L’Ordre s’allia à Zystra pour les traquer et les éliminer. La tache ne fut pas aisée, la septième se faisant plus discrète et insaisissable face au fils. Et à mesure des défaites, ils furent de plus en plus discrets. Zystra utilisa un rituel qui permit de revivre les souvenirs de Garthog, le chef de la 7e afin de se synchroniser avec son esprit et le repérer. Ce fut fait lors d’une terrible contre-offensive sur la Rébellion des forces d’Orgrimmar. Après la victoire rebelle, la 7e et les fils se livrèrent à un ultime combat à mort. La septième fut vaincue a l’issue de ce dernier et meurtrier combat.

    ”Cliquez pour lire le resumé detaillé”:


    La ville de Menlo prise et la victoire en Azshara acquise, les Fils reçurent un nouvel ordre de mission les invitant à retrouver la prêtresse trollesse Zystra à Tranchecolline, en Durotar. Celle-ci leur demanda de trouver une escouade de l’Alliance et de travailler avec elle aux préparatifs du débarquement à venir contre Orgrimmar de la part des flottes alliée et rebelle. Mais une fois sur place ils ne trouvèrent que des cadavres et furent attaqués par une unité de kor’krons assassins portant les pendentifs de la Septième Colonne. Une fois le combat fini et le rapport fait à Zystra, il fut décidé que les Fils et la Trollesse consacreraient tous leurs efforts à l’élimination de la menace de la Sept.

    Guidés par les visions de la prêtresse, les Fils entamèrent un long périple à la poursuite de la Septième Colonne, traversant plusieurs régions de long en large telles que les Tarides, le Marécage d’ prefange ou encore les ruines de Theramore. Les succès se succédant, Zystra était convaincue que la Sept ne se rendrait jamais et que le seul moyen d’en finir était de neutraliser Garthog, son commandant. La prêtresse exécuta un rituel complexe qui projeta les Fils dans une vision parallèle de leur réalité et ainsi, ils vécurent plusieurs souvenirs intenses de Garthog, notamment la bataille du Mont Hyjal à la fin de la Troisième Guerre, ce rituel ayant pour but de créer un lien magique entre la Trollesse et le commandant orc afin de le localiser. Toute cette préparation se révéla être utile lorsque les troupes loyalistes assiégèrent Tranchecolinne dans l’espoir de porter un coup décisif à la Rébellion.

    En effet, Zystra usa de son lien magique crée avec Garthog pour le convaincre de se joindre au combat avec ce qui restait de la Septième Colonne. La bataille fut terrible et les Fils furent grandement mis à contribution car leurs actions permirent de détruire l’artillerie ennemie et ainsi déclencher la contre-attaque des rebelles. Tandis que l’armée loyaliste se repliait en direction d’Orgrimmar, Garthog se montra enfin et provoqua les Fils dans un ultime combat d’honneur. Les restes de la Sept affrontèrent les Elfes dans un canyon et, malgré tous les efforts des Fils pour convaincre le commandant kor’kron de se rendre ou pour le capturer, ce dernier préféra s’empaler sur la lame plutôt que de trahir son serment ou subir le déshonneur. Ainsi s’achevait la lutte des Fils contre la Septième Colonne.

    Les Lynx Thalassiens


_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4577
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie des Fils de Quel'thalas

Message  Atia le Lun 7 Avr 2014 - 21:41


    An 34 - 1er Partie (Janvier - Juin 2014):

  • La chute du tyran ( 5 janvier 34 - 11 février 34)


    La fin de la 7e Colonne libéra les fils qui s’établirent à Tranchecolline d'où ils lancèrent des opérations de plus en plus fréquentes contre les dernières forces Korkron à l’extérieur d’Orgrimmar ou celle tentant une sortie. Parmi elles, les mantides furent les plus âpres combattants et l’ordre dut affronter ces créatures plusieurs fois partout à Durotar et jusqu’aux Tarides. Les mantides tentaient de se renforcer en nourrissant leur kuchung des corps des rebelles et ainsi avoir une force de frappe colossale. Les fils les en empêchèrent et affrontèrent trois parangons qu’ils réussirent à terrasser. Ses ennemis à terre, il ne resta plus qu’Orgrimmar. Commandant une petite armée thalassienne, les Fils frappèrent une porte secondaire de la ville tandis que la ville étaient assailli de toute part par les armées unifié du monde et se frayèrent un chemin jusque dans les entrailles d’Orgrimmar. Après une lutte acharnée et de nombreuses victimes de part et d'autre, ils assistèrent à la mise aux fers du tyran par les champions d’Azeroth et la proclamation de Vol’jin comme nouveau chef de guerre. Enfin la guerre commencée à la fin du printemps prit fin et l’ordre put rentrer à Quel’thalas.

    ”Cliquez pour lire le resumé detaillé”:

    Après la défaite de la 7e colonne et de l’impressionnante contre-attaque de l’ennemi, la guerre semblait s’être joué. Les affrontements étaient de plus en plus rares et les derniers actes des ennemis hors des murs semblaient être une vengeance aveugle et inutilement sanguinaire. Ce fut un chevaucheur de protodrake qui brula une ferme, des voltigeurs qui tuèrent des réfugiés sur la route, des brutes éliminant des estafettes, les fils furent confrontés à ce genre d’adversaire plusieurs fois, jusqu’à un calme pesant avant l’assaut final sur la ville. Cependant un événement en particulier changea tout, des attaques de caravanes rebelles à répétition commencèrent à inquiéter les Fils qui se dévouèrent pour mener l’enquête. En se rendant sur les lieux, ils purent constater que les rebelles avaient été massacrés de façon peu ragoutante et en partie dévorée, il était difficile d’imaginer les troupes loyalistes de Garrosh procéder ainsi. La réponse à cette énigme vint dans un bourdonnement assourdissant, celui d’un essaim qui vint se nourrir des cadavres laissés sur place précédemment. Aussi étrange que cela pouvait paraître, il semblait bien que des mantides étaient alliés à Garrosh, du moins ceux ramenés de Pandarie par les kor'krons pour servir de bêtes de guerre, comme de nombreuses autres créatures. Les Fils se donnèrent alors pour mission de traquer les essaims et de les affaiblir autant que possible, il n’était pas question de laisser une telle menace aussi mobile se renforcer alors que les troupes rebelles allaient avoir besoin de se concentrer sur le siège de la capitale orque.

    Mais les Fils n’étaient pas encore au bout de leurs surprises, car lors d’un assaut contre un nouvel essaim, un ennemi inattendu se montra à eux : le Parangon Voxar l’Annihilateur, le champion Klaxxi que les elfes avaient aidé lors de la guerre civile mantide en Pandarie. Sa présence et ses paroles donnèrent finalement raison aux rumeurs : oui, les mantides, et plus encore les Parangons, étaient venus aider Garrosh et la raison dépassait l’imagination car ils venaient défendre le réveil d’Y'Shaarj, un des Dieux Très Anciens dont parlent les légendes, celui-ci allait renaître en se servant de Garrosh comme réceptacle. Une inquiétante perspective, pour le moins. Les Fils éliminèrent les mantides présents mais le Parangon s’échappa et retourna vers Orgrimmar.

    Durant le même temps, les fils furent employés à mener une mission de libération pour le compte d’un noble cherchant son fils disparu dans un vieux temple souterrain, niché sous Azshara. Cette opération manqua plusieurs fois de tourner au désastre à cause de la présence méphitique d’un dieu ancien et de ses engeances. L’opération s’acheva par la destruction de presque toutes les engeances de N 'zoth, la mort du fils du noble devenu dément et la libération d’une prophétesse qui jura allégeance au fils et leur promis de les aider à traquer les dernières engeances.

    Cependant, malgré la traque aux engeances, c’était bien les mantides qui monopolisaient l’attention des fils. Ces créatures, depuis leurs dernières défaites, ne sortaient plus de la ville et se préparaient à défendre le cœur du Dieu Très Ancien que possédait Garrosh. Les Fils parvinrent à trouver une solution grâce à la prêtresse trollesse Zystra, encore une fois, car elle parvint à manipuler une fréquence de communication mantide à l’aide de cerveaux de ces insectoïdes à travers leur esprit de ruche. Ainsi, les Fils et Zystra purent forcer de petits groupes de mantides à sortir de la ville pour les attaquer et réduire leur nombre autant que possible. Ce stratagème montra cependant vite ses limites car les Parangons réagirent rapidement en constatant les dégâts causés par cette manipulation mentale. Les Fils durent donc affronter les champions mantides qu’ils avaient réveillés en Pandarie, Lixar le Vengeur et Moxir le Destructeur, dans des combats de titans. Il fut intéressant de noter que les dits champions se révélèrent être totalement sous l’emprise du Dieu Très Anciens, confirmant que sa renaissance approchait. Toute cette campagne trouva son point culminant lors de l’affrontement contre le troisième Parangon, Voxar l’Annihilateur, qui devint totalement pour sa part un réceptacle pour Y'Shaarj, l’entité divine combattant directement les Fils à travers ses grands pouvoirs. Fort heureusement, les Fils vinrent à bout du combattant mantide et Y'Shaarj dut cesser le combat non sans continuer de railler ses ennemis. À présent, il les attendait, eux comme tous les autres fous qui oseraient le défier, dans l’enceinte d’Orgrimmar. Ce qui marqua pour un temps la fin des combats.

    Le répit fut court, car peu de temps après, l’ordre d’attaquer Orgrimmar furent donnés. Les fils furent convoquer sur les quais où l’armée thalassienne déploya des renforts et organisa ses forces. Parmi ces renforts, Des recrues ou des combattants en attente de réaffectation qui fut adjointe au fils. Chaque membre de l’ordre se voyait ainsi affecté àla tête d’une petite troupe de combattant. L’ordre eut ainsi à gérer et organiser une petite armée d’une centaine de combattants. Ceci étant fait, les fils furent envoyé aider les rebelles à attaquer une porte secondaire de la ville. Hélas, très vite, plutôt qu’une attaque ce fut une défense que durent déployer les rebelles quand l’ennemi tenta une sortie et une virulente contre-attaque. La bataille devant les portes fut meurtrière mais les korkrons furent repoussés dans la ville et l’artillerie reprit son bombardement. Les combattants en profitèrent pour se reposer et panser leurs plaies. Finalement ce fut une canonnière de l’alliance qui acheva la porte et l’assaut fut donné dans la ville. La résistance initiale de l’ennemi fut extrêmement farouche mais la stratégie déployée par les fils eut tôt fait d’encercler et détruire les derniers défenseurs ne laissant qu’une défense sporadique dans le reste de la ville jusqu’au dernier carré Korkron avant les souterrains. Après cette ultime bataille, l’ordre arpenta des souterrain immense et insoupçonné, jonché des corps des korkrons et des armées rebelles de la horde et des forces de l’alliance jusqu’à découvrir la salle du trône du tyran, celui-ci avait déjà été vaincu et les chefs organisaient l’après-guerre. Au-dessus de la scène, un cœur immense et inerte. La folie de Garrosh n’était plus et malgré l’amertume de ne le voir mort, les fils se réjouir de la fin de la guerre. Après des mois et des dizaines de morts et plus encore de blessés dans leurs rangs, l’ordre allait enfin rentrer à Quel’thalas.

    Les Lynx Thalassiens


  • L'Horloge du Norfendre ( 5 janvier 34 - 11 février 34)


    Les Fils de Quel'Thalas ont été appeler par le Haut Commandement sin'dorei afin d'aider l'armée à régler un soucis de raids de trolls sur quelques avants-postes du peuple. Le soucis venant de la rapidité des attaques et de leur proximité avec Lune-Argent.
    Rejoignant deux officiers de l'armée, le Lieutenant Urie Springwind et le Lieutenant Raze Twistedsun.
    Les choses se compliquèrent quand Raze reçut un message d'appel à l'aide venant du Reliquaire, une de leur cache s'étant fait attaquer, et dévaliser, par des trolls. Semblant diriger par un worgen.
    Ainsi commença une course-poursuite à travers tout Azeroth entre les Fils et les voleurs du Reliquaire.  Découvrant secrets, trahisons, devoir et loyauté. Certains se découvrant de nouveaux but et d'autres périrent en suivant leur conviction.
    Ainsi le véritable coupable, un foi ancien désireux de changer la trame du temps ) travers une Horloge des Titans, périt en tentant de suivre son désir, laissant l'Horloge sous le souffle des sables chaud d'Uldum.

    Résumé détailler:

    C'est durant de nombreux rapports parlant d'incursions de trolls en territoire Thalassien que l'état-major de Lune-Argent décida qu'il était temps d'intervenir de façon beaucoup plus "musclé". Néanmoins, juste éliminer la menace ne servirait à rien, il fallait comprendre d'où, et pourquoi, les attaques venaient. Derniers coups d'éclats des trolls ? Nouvelles menace zandalari ? Trolls fous ? Mieux valait des réponses.

    Confiant l’enquête, et l'élimination trolls, à deux lieutenants : La lieutenant Urie Springwind, fille de bonne famille qui refusait de se mariée, et le lieutenant Raze Twistedsun, un mage détendu, charmeur, dragueur et sans soucis. Les deux étant sous les ordres directs du général Taren Frostblade.
    Ces deux lieutenants à la personnalité diamétralement opposés étaient donc en charge de cette enquête. Néanmoins, hormis quelques enquêtes mineures, ni l'un ni l'autre n'avaient réellement d'expérience. De fait ils contactèrent divers ordres militaire afin d'obtenir un soutien durant leur enquête. Soutien qu'apporta les Fils de Quel'Thalas.

    Rapidement, et malgré une élimination propre des trolls, les problèmes commencèrent. Entre désirs d'appliquer les ordres à la lettre et désir de garder les trolls prisonniers, les tensions montaient. Jusqu'à ce que Raze dut partir car une cachette du Reliquaire venait de se faire attaquer.
    Le suivant, les Fils durent combattre des Troll Zombie (ou Trollbie) qui avait mis à mal plusieurs membres du Reliquaire. A priori, ces Trollbie étaient contrôler par un worgen qui avait dérober l'aiguille d'une horloge. Un artéfact trouver à Ulduar et d'origine Titan. Raze se montrait peu enclin à aider, tout comme le général Frostblade et Urie attendait les ordres.
    C'était aux Fils d'enquêter de leur coté pour découvrir la vérité.

    Lentement, jours après jours, contacts après contacts, services après services, les Fils déliaient les langues, se jouaient des non-dis, illuminaient l'obscurité ayant recouvert cette étrange enquête. Et lentement les Fils commencèrent à avoir une direction à suivre, des ennemis à attraper.
    Les Maleterres fut le premier lieu. Un lieu difficile à rejoindre après les nombreux détours fait au niveau des informations. Mais un être se trouvait dans une des nouvelles cachettes du Reliquaire. Un humain, gigantesque même pour des standart d'ogre. Prénommé Antony Hightower. Il semblait être en partit responsable des événements étant arriver sans en être le responsable direct. Voleur de relique, il avait dérobé, aider de Raze Twistedsun, un artéfact du Reliquaire, avant de s'enfuir avec l'aide de Raze, faisant tomber la pièce de l'artéfact au passage.

    Les Fils avaient donc de nouvelles cibles, en plus du worgen. Raze et Antony. Aider par magie, ils réussirent à retrouver l'emplacement du duo elfe et humain.
    De l'autre coté, Urie s'était mise à traquée Raze pour qu'il affronte la justice thalasienne, accompagnée par trois des chevaliers d'élite de Frostblade, des elfes massif à l'air sinistres.
    Les Fils, donc, suivirent leur piste. Arrivant aux Maleterre de l'Ouest après que des rapports a propos de Trollbie en masse se trouvait là. Et ils se trouvaient bien là, mais pas seul. Ils semblaient diriger par un troll dont l'énergie sombre et maléfique était palpable à des lieux à la ronde tandis que ce dernier semblait préparer un rituel devant une lourde "porte" démoniaque.
    L'attaquant rapidement, les Fils parvinrent à le mettre sur la défensif rapidement avant que la porte ne s'active. Laissant apparaître un large worgen aux crocs couvert de sang. Sans demander son reste, le troll attrapa son compagnon et tout deux repassèrent la porte.

    Les quelques jours qui suivirent furent, une fois de plus, remplis d'enquêtes et d'informations à recueillir. Par "chance", les coups d'éclats précédents des Fils leur permirent bien rapidement d'obtenir les informations dont ils avaient besoin.
    Et ainsi, malgré les réticence d'un patriarche du Reliquaire, les Fils partirent rejoindre une autre cachette de ce groupe archéologique dans les Hautes-Terres d'Arathie.
    Le trajet se fit plutôt facilement, permettant de rejoindre la base des Haute-Terres. Et aussitôt proche des lieux, les Fils sentirent que quelque chose clochait. Les lieux ayant été nettoyer de ses chercheurs par des démons ainsi qu'un autre groupe affrontant Antony et ses alliés.
    Le worgen, le troll et un ogre.
    S'ensuivit une discussion entre les groupes et, durant la confusion, le groupe d'Antony et Raze réussirent à s'enfuir, laissant le soin aux Fils de combattre le trio adverse, ce qu'ils firent sans grande difficultés.

    Lentement mais sûrement, les Fils refermaient leur griffes thalassienne sur le fin mot de cette histoire. De l'équipe affrontant Raze et Antony, le troll fut celui qui donna des réponses à l'aide des pouvoirs de Hekathi, avouant les cachettes des autres artéfact que lui et le worgen avaient réussit à dérober aux nains.
    Forts de ces informations, et désirant prendre de court le groupe de Antony, les Fils partirent donc sur les lieux de la cachette de ces voleurs : le marécage d'aprefange.
    Devant affronter des pièges laisser par le troll, les Fils parvinrent finalement à retrouver les pièces d'artéfact de l'Horloge des Titans.

    Finalement les choses semblaient aller pour les Fils malgré les problèmes "d'administration" du général Frostblade, des manipulations politique du patriarche Twistedsun et de la traque d'Urie et de ses hommes contre le groupe de Antony et Raze.
    Mais les Fils avaient l'avantages.
    Et ils poussèrent cet avantage en rejoignant le groupe d'Urie, ayant grandement changée durant ces semaines passés à traquer son ancien camarade, et les soldats d'élite de Frostblade. Neuf soldats. Tous loyaux envers Quel'Thalas et Urie.

    Et c'est dans le désert de Tanaris que les Fils retrouvèrent enfin les voleurs.

    Et voleurs ils trouvèrent. Antony, l'humain gigantesque, était brisé, épuisé. La naine qui l'accompagnait, et compagne aussi, avait périt durant leur fuite et il ne se sentait plus de poursuivre. C'est donc face à un humain accablé, ronger par le chagrin que la Légat put enfin entendre toute son histoire.
    Il s'agissait d'un chasseur de trésors. Débusquant toutes reliques de tout peuple dans sa jeunesse. Jusqu'à ce que sa sœur périsse durant les trop nombreux conflits. C'est à ce moment là qu'il se mit à étudier les reliques qu'il volait. Une d'entre elles, une seule pouvait sans doute lui donner le pouvoir de changer ces tragédies. C'est à Uldum, accompagné alors de la naine, du worgen et du troll, qu'il trouva les informations qu'il convoitait. Une Horloge, antique, construite par les Titans qui donnerait à son utilisateur lo'ccasion de "changer un événement de son passé". Selon la légende. Et c'est ça qu'il se mit à chercher, aider par Raze qui pensait pouvoir changer le destin des sin'dorei et de sa compagne naine. Se faisant trahir par le worgen et troll qui voulait le "contrôle" sur tout.

    Ainsi les Fils savaient "tout" ou presque. C'est en discutant avec Urie, qui avait réglée le "problème" du traitre qu'était Raze, qu'ils se rendirent compte que deux personnes de plus devaient s'ajouter à la liste : Frostblade et Twistedsun l'ainé. Le premier car il s'agissait en fait d'un Chevalier de la mort soutenu par le second qui cherchait, lui aussi, l'Horloge pour son propre intérêt.
    Les Fils avaient donc deux nouvelles proies.
    Avec ces informations, il fut facile d'évincer Twistedsun qui s'enfuya rapidement, laissant Frostblade devoir combattre les troupes d'Arley et des Fils. Tout cela pour être vaincu et enchainé pour qu'il dévoile tout ses secrets (a ce jour, Frostblade est toujours enchainer et maintenu en "vie" dans les cachots les plus sombres de Lune-Argent).

    Il ne manquait que Twistedsun qui avait, selon les documents, rejoint l'origine de toute cette affaire : Uldum et la base de l'Horloge.

    Un long trajet attendait les Fils jusqu'à arrivés sur les terres désertique d'Uldum. Des recherches plus tard, quelques bandits et scorpions après, et les Fils finirent enfin par débusquer Twistedsun qui tentait, malgré tout, d'activer l'horloge. Malgré ses protections et préparation, il ne put rien faire quand les Fils s'attaquèrent à lui, le capturant aisément. Enfin tout était finit.
    Ou presque.
    Désireux de connaître le fin mot de l'Histoire, les Fils, aider par un rituel d'Hekathi, entrèrent dans l'esprit étonnamment protéger du patriarche du Reliquaire. Dans son esprit, chacun prit la forme "onirique" qui lui ressemblait le plus. Et a raison, compte tenu que les défenses mentales du vieux mage ne cessèrent de les harceler, tentant de corrompre l'esprit des Fils jusqu'à annihilation. Mais même ainsi ce n'était pas suffisant. Il arrivèrent alors au "centre" des souvenirs de Twistedsun, endroit dont Hekathi s’empressa d'absorbée les informations goulument, sans se soucier de la détérioration de sa victime.

    Les Fils avaient réussit. Frostblade était enfermé, Twistedsun était un légume, les artéfact étaient soigneusement ranger et la seule personne possédant toute les informations étaient Hekathi.
    Le retour au pays se fut discret. Arley remerciant les Fils de leur effort et Urie, devenue la leader des Neuf Chevaliers de la mort de Frostblade, remercia Atia pour lui avoir montrée "sa" voie. Protégeant Quel'Thalas dans l'ombre et fière de le faire.

    One Lucky Day


  • Le Cartel du Dragon d’Ébène - 1er Partie ( 15 février 34 - 18 juin 34 )


    La longue absence de l'armée thalassienne a permis à certains groupes criminels de prendre du poids et de s'assurer une place à Quel'thalas. Le retour de l'armée et des ordres militaires marque un tournant pour eux : survivre et s'adapter face à des forces de l'ordre hostile. Le Cartel du Dragon d'Ébène fut parmi ces groupes criminels. Les premiers affrontements eurent lieu en Quel’thalas où de nombreuses enquêtes révélèrent la corruption, les vols et les manipulations audacieux mis en place par le Cartel du Dragon d’ébène afin de s’enrichir et de gagner en influence. Ces opérations allèrent du simple larcin, a l’emploi de mercenaire ou l’alliance avec des nobles sans le sou et même l’hypnose et la manipulation de grande famille. Mais l’un leurs objectifs majeurs semblait être une jeune fille, la Princesse Almeda Eirwen de Lud Caerwyn. De nombreuses opérations du cartel tentèrent de s’emparer du médaillon sacré qu’elle portait au cou. Chacune de ses tentatives furent déjouer par les Fils jusqu’à ce qu’avec l’aide d’Arley de Thurwes, les Fils repoussent le cartel hors de Quel’thalas et découvrent qu’ils menaient une vaste opération sur l'ile perdue de Tol’Alba. L’ile devint le nouvel objectif des Fils.

    Spoiler:

    Le premier contact des Fils avec le Cartel se fit par hasard quand un noble désargenté proposa un travail au Fils et qui mena ses derniers dans les ruines de Lune-d'Argent. Là-bas ils firent la connaissance du sulfureux “Corbeau”, un petit escroc local servant d’indic, et qui leur firent découvrit l’existence du Cartel, l’organisation qui détenait le butin que le noble voulait récupérer. Malheureusement, l’opération échoua et le noble ne parvint à obtenir ce qu’il convoitait mais cet acte marqua le début de l’intérêt pour ce curieux Cartel. Et ainsi quelques semaines plus tard, alors que les partisans du Corbeau et du Cartel soutenu par des nobles peu scrupuleux s’écharpaient dans les ruines, les fils décidèrent d’intervenir pour comprendre de quoi il s’agissait et une planque du Cartel fut découverte et démantelée. Quelques semaines plus tard, les Fils entendirent à nouveau parler du Cartel. Alors qu’ils menaient une escorte d’une curieuse mais visiblement importante personnalité de la noblesse de Lune-d'Argent, la jeune Princesse Almeda Eirwen de Lud Caerwyn, ils furent attaqués par l’escorte qui les accompagnait. Les mercenaires avaient ete retourné par le Cartel et un combat terrible débuta ou la Légat Atia fut poignardée mortellement par un des membres du cartel dissimulé dans l’escorte. La Princesse sauva la vie de la Légat avec un artefact qui tout le monde comprit être l’objet des convoitises du cartel de par sa puissance. La victoire acquise de haute lutte, la Princesse fut escortée a la retraite pour plus de sécurité mais même de là, elle ne fut pas totalement à l’abri des tentatives et des machinations du Cartel si bien qu’elle se réfugia dans un manoir tenu par une haute maison noble. Dans le même temps, la commandante de Thurwes ordonna à un nettoyage des ruines évinçant le cartel de la zone, du moins le pensait-on.

    C’est presque un mois plus tard que les Fils furent à nouveau confrontés au Cartel et que soudain tout s’accéléra. Un elfe d’âge mûr issu du peuple vint quémander l’aide des Fils pour libérer sa ville de la tyrannie du baron mais aussi pour l’aider à retrouver sa fille disparue. Il expliqua que depuis quelques mois le baron, jadis juste et bon était devenu tyrannique et que des gens disparaissaient sans cesse et que les impôts et la répression ne cessaient d’augmenter. Le résultat fut l’apparition d’un groupe terroriste, les Brassards Rouges qui pillait la ville et ses alentours. La situation était terrible et les Fils décidèrent de mener l’enquête. Après des jours, ils découvrirent que les Brassards Rouges, vus comme des criminelles, étaient des rebelles cherchant à renverser le Baron et que les autorités leur attribuaient à tort les disparitions. Ils firent donc alliance avec eux et, grace à des découvertes et des accords avec des habitants, ils eurent un accès à la forteresse du baron. L’infiltration fut donc privilège avec une consigne, ne pas tuer. La mission fut difficile et malheureusement quelques victimes furent à déplorer mais l’ampleur du complot fut dévoilée. Le Marquis Xerel Armandiel de Plécis de la Nostre Mare Azuré, dit le Ménestrel du Cartel était derrière toute l’affaire. Usant de sa musique hypnotique et de complices musiciens repartis dans la ville, il avait pris le contrôle de la noblesse et d’une partie du peuple pour extorquer des fonds et des armes pour le Cartel. Il fut capturé mais assassiné peu après par le voleur d’azur pour ne rien révéler. Le butin avait bien sûr disparu mais au moins la ville était libérée et la paix rétablie, les brassards et le Baron firent la paix et la vie reprit son cours pour Valdoré. Mais pour les Fils c’était le coup de trop.

    Le Cartel sentit le collet se refermer car les Fils et Arley de Thurwes étaient à présent sur leur talon en plus des Fils, ils tentèrent alors leurs va-tout en attaquant massivement le manoir où vivait à présente la Princesse Almeda. Les Fils furent prévenus par des serviteurs de la princesse et une terrible bataille débuta entre les Fils et leurs alliés et un nombre impressionnant de monstre lâché là. Finalement, les Fils épuisés et la plupart de leur allié mort, arrivèrent à Almeda qui était menacé par Anilmarion, le Chef du cartel lui-même. Celui-ci réclama le médaillon d’Almeda mais face au refus des Fils et de l’adolescente, lâcha une magie dévastatrice qui ne fut stoppée que par le pouvoir du médaillon empêchant les Fils de connaitre une mort certaine. Anilmarion disparu mais un de ses complices, le gnome lépreux Regis, un ancien esclave, s’empara du médaillon par surprise avant d'être capturé de justesse puis assassinée à son tour par le Voleur d’Azur qui semblait décidé à ne laisser personne du cartel en mains ennemies. La guerre totale était à présenter déclaré entre les Fils et la Princesse et le Cartel. La jeune noble fut emmenée dans le manoir de la Légat dont la sécurité fut considérablement renforcée.

    Le Cartel à ce moment devint la priorité de l’ordre, ils déjouèrent des attaques contre des caravanes, déjouèrent des affaires de corruption envers la noblesse et la garde, traquèrent les planques de l’ennemi. Mais le Cartel rendit coup pour coup, concentrant leur méfait sur les intérêts des Fils et surtout ils payèrent des mercenaires amanis pour tendre une terrible embuscade qui faillit détruire l’ordre laissant la majorité des membres blessés ou inconscients. Bien que les assaillants furent presque tous défait, ils capturèrent Sybile qu’ils amenèrent captive pour l’utiliser comme monnaie d’échange contre le médaillon d’Almeda, leur obsession. Les fils refusèrent et les Bloodhawk traquèrent les trolls jusqu’à leur repaire donnant leurs positions au Fils qui intervinrent brutalement pour libérer Sybile tuant encore un lieutenant du Cartel, le Berzerker qu’ils découvrirent être une ancienne expérience de la sculpte Chair Aela. Ils découvrirent aussi de nombreux messages codés qui firent avancer l’enquête avec la découverte du plan pour attaquer le manoir de la Légat et l’apparition d’un lieu appelé Tol Alba. La Légat décida alors d’un piège pour en finir avec le Cartel à Quel’thalas avant de les traquer à Tol alba ou que cela puisse etre. Le plan se déroula à merveille. Le cartel attaqua le manoir Silverswell sans se douter que la Légat, les troupes Silverswell, une troupe Faucon-marchand et Arley de Thurwes, appelé en renfort, étaient là et prêts à les recevoir tandis que le reste des Fils partirent prendre en embuscade le reste du cartel au point d’origine de la téléportation. Dans le manoir, prit par les pièges et les renforts, le cartel se fit décimer et Arley de Thurwes prit le dessus sur Anilmarion le forçant à la fuite tandis que l’embuscade couta la vie à nombre de troupes du cartel mais leur magicienne est une de leurs lieutenantes, Delilah parvint, à fuir à courte porté. Les derniers membres du cartel de Quel’thalas se réunirent dans une petite base que les fils attaquèrent peu après mettant à terre l'organisation sûre Quel’thalas et les derniers disparurent à Tol’Alba via un portail. Cette étrange contrée fut donc l’objectif suivant.

    Sujet Principal - Le Cartel du Dragon d'Ebene
    Document annexe - Affiche de recherche du Cartel du Dragon d’Ebène




_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4577
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie des Fils de Quel'thalas

Message  Atia le Jeu 6 Nov 2014 - 10:48


    An 34 - 2er Partie (Juin - Décembre 2014):

  • Le Cartel du Dragon d’Ébène - 2e Partie ( 18 juin 34 - 5 Août 34 )


    Tol’Alba était un défi de taille pour les Fils, un pays rude et pluvieux où la population se divisait entre la noblesse (tyran temporel), l’église (tyran intellectuel) et le peuple ( esclaves au service des deux précédents). Le tout était assailli par une tribu Vrykule que les fils détournèrent de leur predation en les changeant en mercenaire, le cartel qui, soulevant le peuple contre leurs tyrans, faisait une conquête minutieuse de l’ile et enfin des créatures de la nuit buveuse de sang, les strigoi. C’est dans ce chaos ambiant et la crise entre les nobles du pays que les fils eurent autant à jouer de la guerre que de la diplomatie, s’alliant avec les camps au gré des intérêts et des opportunités pour faire tomber le Cartel. Ainsi les fils firent le jeu du voivode un temps pour finalement faire alliance avec un noble ambitieux, Vlad et un noble populiste Jan qu’ils unirent contre le voivode et la comtesse sanglante Erzebet mais surtout contre le Cartel et les Strigoi. Le Cartel était venu là autant pour s’emparer d’un pays que pour s’emparer de la mere des strigoi, une femelle nathrezim, pour utiliser sa progeniture comme arme biologique. Le Cartel tombé après une guerre de deux longs mois qui laissa l’ile exsangue, les fils mirent fin au strigoi et ramenèrent la paix sur l’ile laissant Vlad comme nouveau voivode et un pays reformé pour plus de justice ce qui hélas ne dura guère après leur départ.

    Spoiler:
    Tol’Alba était une ancienne ile pluvieuse dépendante de Gilneas et livrée à elle-même depuis que le royaume s’est isolé. La population humaine vivait sous le voïvodat d’Ardeal, nom de la capitale, et la population était divisée en trois ordres, la noblesse qui domine et combat, l’église qui prie et a le monopole des connaissances et le peuple qui travaille. L’endroit était paisible bien que dur jusqu’à ce que de vrykuls femelles, les skjaldmos, se lancent à l’assaut de l’ile il y ait des années et plus récemment que Cartel, qui se fit passer pour des libérateurs du peuple, ne lance une attaque surprise prenant de nombreux territoires, bien décidé à s’emparer de toute l’ile. C’était là que passait tout le butin accumulé par l’organisation. Ces attaques commencèrent à faire douter les ispans de la capacité du voïvode à diriger provoquant une guerre civile larvée. Pire, sur cette ile se trouvait un mal antique et nocturne, des strigoi, des créatures anthropophages ne sortant que la nuit pour enlever les imprudents et se réfugiant le jour dans une forêt maudite.

    C’est dans ce guêpier que voyagèrent les Fils, décidé à arrêter le Cartel et surtout comprendre leurs objectifs. L’approche fut double, prendre contact avec les vrykuls Skajldmo qui était basée sur un ilot proche de la grande ile pour avoir des alliés, même mercenaires, sur place et une base arrière puis une approche officielle pour rencontrer le voivode. Le contact avec les skjaldmo fut plus que cordiale et les cadeaux des Fils furent accueillis avec enthousiasme, surtout les armes en arcanites, si bien que c’est sûr d’un soutien et d’une base arrière que l’ordre partie a la rencontre du voïvode. Ils rencontrèrent en premier l’ispan Vlad, dit l’empaleur, qui se montra à la fois amicale et dérangeante, un tueur sans scrupules qui voyaient dans les Fils un moyen d’arriver au sommet d’où son intérêt à en faire des alliés. L’ordre rencontra ensuite les autres personnalités de l’ile, l’ispan Erzsébet, dit “la sanglante”, une femme vaniteuse et obsédée par la jeunesse éternelle, avide de sang dont elle pensait que les bains prolongeaient sa jeunesse, le froid et mélancolique voivode Stefan, le raciste et cupide Archevêque Corvin et enfin l’ispan Jan, un homme colérique et impulsif, ami du peuple et réformateur. Ce groupe fut complexe à gérer, très désunis ou chaque ego se confrontait à l’autre et les fils durent user d’un mont de diplomatie pour calmer le jeu et s’imposer dans cette cacophonie.

    Les premières actions militaires furent inspirées par l’ispan Vlad qui réussit à convaincre le voïvodat et les Fils de se lancer à l’attaque des territoires tenus par les mercenaires gnolls du cartel au sud de l’ile. La vaste coalition marqua là une victoire immense mais le Prince Vlad Dragos (nommé comme l’Ispan), fils du voivode, s’enfonça impétueusement dans les marais bordant la forêt maudite pour traquer des survivants gnolls en fuite. Les fils se précipitèrent pour l’aider et le sauvèrent d’une attaque de strigoi qui marqua les esprits des fils par sa violence et sa difficulté mais l’ordre venait d’entrer dans la grâce du voivode. Les fils analysèrent à partir de ce moment les strigois scrupuleusement et en capturèrent même pour étude découvrant un peu plus sur ses monstres visiblement d’origine démoniaque. Puis le voivode les envoya dans la capitale où ils découvrirent la misère ambiante mais aussi l’ordre des chasseurs de strigoi et furent laissé en garnison pour lutter contre les agents du cartel qui montaient peu à peu la population contre le voivode. Malheureusement, les actions répressives et sanglantes du voivode couplé à la famine naissante, la maladie, la guerre et aux agitateurs ne firent que provoquer le soulèvement. Chaque camp tenta de rallier les Fils. Le voivode et Erzsébet préconisèrent une répression brutale, le premier durant la révolte, la seconde quand les esprits se seront apaisés pour les prendre par surprise et en groupe. Vlad proposa d’abandonner la capitale qui n’était pas si importante comparé aux campagnes et aux réserves de nourriture. Et bien sûr l’ispan Jan de soutenir la révolte pour rallier le peuple contre le Cartel. Les Fils jouèrent un triple jeu.

    Ils donnèrent à Jan, via un de ses agents, les plans du voivode et d’Erzsébet pour qu’ils puissent s’en défendre ainsi que des informations sur les défenses de la ville afin que la révolte réussisse le mieux possible. Suite à cela, ils rallièrent Vlad faisant mine d’être d’accord avec lui tout en contactant les Skjaldmo pour tenter une attaque surprise sur la base arrière du Cartel sur Tol Alba, le comitat de Bran. Sans surprise le Cartel profita de la confusion pour lancer son armée envahir le sud et la capitale mais au même moment les vrykuls et fils frappèrent leur propre capitale, Bran, et pillèrent et ravagèrent l’arrière-pays de l’ennemi forçant celui-ci à abandonner son offensive au risque de perdre tout ravitaillement. Les Fils et les Skjaldmo se replièrent alors par la mer. Pendant ce temps, le voivode fut tué et Erzsébet défaite par les rebelles, Jan et Vlad en profitèrent alors pour envahir les territoires des deux seigneurs défaits. L’ordre envoya des médiateurs pour empêcher Vlad et Jan de se combattre après ces conquêtes, comptant sur une division entre le puissant seigneur Vlad, proche de la noblesse, et le populiste Jan. Cela fait, ils se rapprochèrent des chasseurs de strigoi, comprenant enfin que l’objectif du cartel était sans doute de prendre le contrôle de ces créatures. Les tractations des Fils finirent par porter leur fruit et le voïvodat s’unifia enfin, Vlad et Jan arrivèrent à un accord, Vlad deviendrait voivode, Jan rédigerait une charte des libertés pour le peuple et l’église ouvrirait ses connaissances à tous. Enfin unifié et avec l’aide des vrykules et des Fils l’offensive contre le Cartel repris.

    La bataille pour défaire le Cartel dura plus de 7 jours comptant des offensives sur plusieurs front, des assaut magiques, sur terre, sur mer. Les combat furent rude, très rude et l’élite elfique du Cartel ainsi que certaines de leur creatures magiques firent des ravages mais finalement, assiégé et acculé dans leur forteresse, sans espoir de secours, Anilmarion accepta de se rendre. Il avoua vouloir capturer la mère des strigoi pour faire de ces creatures des armes biologiques a vendre au plus offrant puis annonça que si les thalassiens ne pouvaient l’avoir, il fallait la détruire et il céda au Fils les moyens et les connaissance de le faire. Les elfes du cartel furent donc tous capturé et envoyé a Quel’thalas pour procès tandis que Jan obtint que les soldats humains soient gracié et incorporé dans les armées du voïvodat. Ainsi, le cartel vaincu après des mois de guerre, les armes se retournèrent contre les strigoi.

    Alors que Vlad et Jan tentaient de rétablir la paix dans le pays et faire face aux brigands, déserteurs, maladies et famines, les Fils et les chasseurs de Strigoi commencèrent la guerre totale contre les strigoi, commençant par les Grands Lieutenants, le Prince Vlad Dragos et l’ispan Erzsébet changé en seigneur strigoi durant la guerre pour servir la Mère. Ces combats furent des entrainements difficiles mais indispensables en vue de l’invasion de la forêt. Les lieutenants tués, les Fils envahirent la forêt maudite avec les chasseurs mais tous furent mis à rude épreuve si bien que le renfort des ispan devint nécessaire et leurs armées convergèrent dans les bois pour l’assaut final. Enfin la mère apparut, une puissante Nathrezim, une seigneuresse de l’effroi, prisonnière de ces bois depuis la guerre des anciens. Sa mort après une bataille épique, libéra l’ile et enfin la guerre de Tol’Alba et contre le cartel prit fin. Les fils étaient victorieux, le cartel emprisonné et les strigoi détruisent. La paix enfin revint et les fils purent gouter à un repos bien mérite à Quel'thalas après des mois de lutte.

    Sujet Principal - Le Cartel du Dragon d'Ebene
    Annexe - Dossier complet sur Tol’Alba
    Dossier annexe - De Nox Monstra


  • Les Six-nistres (5 août au 1er septembre 34)


    La prêtresse trollesse Zystra vint à nouveau trouver les Fils de Quel’Thalas, cette fois-ci directement à la Retraite des Pérégrins, afin de leur confier une nouvelle mission.  Un traître du Cercle Terrestre et ses sbires, connus sous le nom des Six-nistres, s’attaquaient à leurs anciens camarades ainsi qu’au Cercle Cénarien. Les Fils se rendirent en Désolace où l’apprenti druide tauren Melvar leur expliqua quel était le plan pour lutter contre le traître qui s’appelait Né-des-Os alias le Gobelin Vert. Les deux cercles avaient crée une relique sous la forme d’une petite Araignée de pierre contenant une grande partie des pouvoirs de leurs membres et devant être déchainés contre leur ennemi, s’inspirant du principe de l’Âme-des-Dragons. Les Fils combattirent les Six-nistres a plusieurs reprises, ceux-ci étant des chamans et druides suivant le Gobelin Vert de plein gré ou de force, tandis qu’ils protégeaient les druides cénariens qui travaillaient à établir une sorte de toile d’araignée magique dans les sols de la région en se servant des lignes telluriques. L’affrontement culmina en un combat final contre l’ensemble des Six-nistres et où l’Araignée fut à son tour forcée d’obéir à Né-des-Os mais les Fils parvinrent à la libérer et elle se sacrifia dans une implosion élémentaire qui détruisit le Gobelin Vert tandis que ses acolytes loyaux avaient également péri et que ceux forcés avaient pu se libérer de son contrôle.

    Résumé détaillé:

    Un soir du début du mois d’août, la prêtresse Trollesse Zystra vint trouver les Fils de Quel’Thalas à la Retraite des Pérégrins afin de leur proposer une mission de la part du Cercle Cénarien et du Cercle Terrestre. Néanmoins, afin de préserver le secret de la mission, les Fils ne pouvaient recevoir plus d’informations avant d’avoir rencontré leurs commanditaires, c’est ainsi qu’ils se rendirent en Désolace, à la Clairière de Karnum afin d’y rencontrer l’apprenti Melvar, un druide tauren qui était chargé de les accueillir. Ce dernier expliqua enfin la raison de la venue des Fils en ces lieux, un traître du Cercle Terrestre, un Gobelin connu sous le nom de Né-des-Os avait perdu la raison et s’attaquait à présent aussi bien aux druides qu’aux chamans afin de s’emparer de leurs pouvoirs. Pour ce faire, il avait même réuni une équipe d’anciens membres du Marteau du Crépuscule avide de revanche et souhaitant également la destruction des deux cercles. La présence des Fils s’expliquait par le fait que le Gobelin Vert, comme Né-des-Os se nommait lui-même, pouvait sans difficulté repérer les druides et chamans et donc facilement les traquer.

    Melvar exposa donc son plan de la manière suivante : s'inspirant de la technique utilisée par Thrall avec l'Âme-du-Dragon contre Aile-de-Mort, les chefs des cercles avaient considérablement réduits les pouvoirs de leurs membres afin d'en cacher la plus grande partie dans une relique. Cette relique devait ensuite transférer les pouvoirs accumulés à une poignée d'élus qui deviendraient alors assez puissants pour affronter le traître frontalement. Très risqué aux yeux des Fils, ce plan avait au moins le mérite de mettre la grande majorité des druides et des chamans à l'abri de Né-des-os, celui-ci se désintéressant alors totalement de ces gens devenus insignifiants à ses yeux. La relique en question était un caillou, transformé en minuscule créature de pierre animée par magie et prenant la forme d’une araignée totalement inexpressive, Melvar la lia au Lieutenant Arévas Summerbreeze afin de s’assurer qu’elle suive à chaque instant, confirmant la mission d’escorte.

    Le plus dur commençait, car si le Gobelin Vert ne pouvait pas repérer l’Araignée quand elle était sous la protection du bosquet de la Clairière de Karnum, il pouvait ressentir sa présence quand elle se déplaçait à la recherche d’un élu. En effet, il était nécessaire de retrouver les dits élus éparpillés dans la région, ceux-ci allaient charger les points telluriques en sous-sols afin de créer une sorte de toile d’araignée magique chargée par la puissance de la relique et dont le point central allait déchainer un piège à destination du Gobelin Vert et le neutraliser. Le chargement du premier tellurique par le premier élu se déroula sans incident, hormis le fait que l’Araignée semblait devenir vivante au fur et à mesure que ses pouvoirs lui étaient retirés, Melvar interprétant cela une manifestation de l’esprit de la vie.

    Né-des-Os se manifesta lors du chargement du deuxième point tellurique, le Gobelin Vert se révéla être un puissant et surtout imprévisible adversaire, usant de sa magie chamanique noire pour nous désorienter tandis que l’élu poursuivait le rituel avec l’Araignée. Néanmoins, et comme Melvar l’avait supposé, le Gobelin Vert se désintéressa de nous dès que le rituel fut achevé et que la relique eu retrouvé son camouflage magique. Né-des-Os se retira donc, non sans provoquer les Fils en leur disant que ses sbires, les Six-nistres, allaient s’occuper d’eux, nul doute qu’ils s’agissaient des chamans et druides l’ayant rejoint dans sa quête de destruction des cercles Cénarien et Terrestre.

    Les Fils eurent l’occasion d’affronter tous les Six-nistres l’un après l’autre, chaque fois qu’un élu devait charger un point tellurique. Ainsi, une troupe aussi hétéroclite qu’improbable s’en pris aux Elfes de Sang en la personne d’Electroll, un chaman troll fait d’électricité ; l’Orc-sable, un chaman orc fait de sable ; le Kodo, un druide tauren prenant la forme d’un kodo équipé d’une armure intégrale épousant les formes de son corps ; le Docteur Huitpuces, un druide kaldorei usant de sarments ; le Reptile, un druide worgen prenant la forme d’un lézard humanoïde ; sans oublier Né-des-Os lui même alias le Gobelin Vert. A chaque fois les Fils occupèrent leurs ennemis suffisamment longtemps pour laisser à l’élu le temps d’accomplir le rituel. Détail important, l’Orc-sable et le Reptile révélèrent aux Fils qu’ils étaient contraints d’obéir au Gobelin Vert contre leur gré et sous son contrôle magique.

    Les Fils décidèrent d’essayer de rallier les deux Six-nistres involontaires contre les quatre autres et ainsi, lors de l’affrontement final contre l’ensemble de la bande, l’Orc-sable combattit aux côtés des Thalassiens mais hélas le Reptile ne put en faire de même car toujours contrôlé par le Gobelin Vert.  Ce combat se révéla titanesque car d’un côté se trouvait les Six-nistres et de l’autre les Fils accompagnés par une troupe de druides du Cercle Cénarien désireux de faire payer Né-des-Os pour ses crimes. Chaque camp déploya l’ensemble de ses forces et des capacités, si bien que l’issue du combat resta longtemps incertaine. Finalement, le Docteur Huitpuces, le Kodo et Electroll finirent par succomber, mais c’est alors que le Gobelin Vert libéra un Sha modifié par ses soins qui alla s’emparer de l’Araignée et la transforma en une terrible créature du nom de Venin. Melvar acheva l’utime rituel en déclenchant le piège de la toile magique mais Né-des-Os en absorba la puissance et se changea en Super-Gobelin, réduisant le plan des druides à néant. Les Fils eurent alors l’idée d’approcher Venin du Super-Gobelin, le Sha se détacha de l’Araignée et s’empara de Né-des-Os, attiré par sa nouvelle toute-puissance. La relique arachnéenne put ainsi récupérer la puissance de la toile magique et se sacrifier dans une implosion élémentaire qui désintégra totalement le Super-Gobelin ainsi que le Sha. La victoire fut complète alors que l’Orc-sable et le Worgen-Reptile avaient survécu et s’étaient enfin libérés de l’emprise de leur sinistre maître.

    Le lendemain de la victoire, une cérémonie en hommage aux morts eut lieu dans la Clairière de Karnum. Les Fils reçurent les remerciements solennels du Cercle Cénarien et du Cercle Terrestre, puis ils prirent finalement congé de leurs hôtes pour retourner en Quel’Thalas et profiter d’un repos bien mérité, fiers d’avoir accompli leur mission et surtout d’avoir montré à leurs alliés que les Elfes de Sang formaient une nation sur laquelle on pouvait compter en cas de besoin.

    Les Six-nistres


  • L'Aube Éternelle ( 4 septembre 34 au 19 septembre 34 )

    Ce qui commença comme un possible empoisonnement des eaux et une patrouille plutôt tranquille en Quel'thalas s’avéra plus touffu et épineux que prévu pour les Fils. Ils se retrouvèrent face a une secte de non morts aux motivations troubles et durent prendre des décisions dans une atmosphère de morale grise. L'Aube Éternelle, avec a sa tête une "Reine" autoproclamée, les forçait a agir pour préserver la paix au sein du royaume elfe et de ses terres déjà meurtries par les non morts du fléau. Apres diverses enquêtes et combats éparpillés dans les Terres Fantomes, Les Fils purent pénétrer dans le Sanctuaire du Culte et confronter la Reine. Il s'agissait d'une Paladin prise entre la vie et la mort que les non morts prenaient en réalité pour un miracle et une solution a leur non vie. Les Fils menèrent un assaut éclair et offrirent le repos éternel a la Reine avant d’échapper a ses centaines de goules suivantes, qui furent anéanties par la Commandante.

    Résumé détaillé:
    Le forestier Viperhook est venu reporter des suspicions sur l’état des eaux de Quel'thalas, suite au décès d'une de ses bêtes au Légat Silverswell, lui demandant l'autorisation de démarcher quelques volontaires parmi les Fils afin de remonter la rivière longeant la Retraite. Prenant la situation très au sérieux, le Légat Silverswell et l'Enseigne Lynalis menèrent une petite troupe, pour remonter la rivière et enquêter sur l’état de l'eau. Les éclaireurs remarquèrent un amas immonde de cadavres de nérubiens sur la rive de Solcouronne. Sur le toit des bâtiments, une Elfe chevalier de la mort écrasait les nerubiens puis les jetait sur la pile grandissante de corps dont elle était sans l'ombre d'un doute responsable.

    Elle semblait révérer une Reine, une Certaine Astraea Hopebringer, et faire parti d'un groupe nommé l'Aube Éternelle. Elle semblait aussi croire que sa Reine possède le pouvoir de rendre la vie aux non morts et aux morts. Il fut mention d'un nécromancien a Brume D'or et d'un prêtre caché dans un sanctuaire. La non morte a avoué tuer des nerubiens pour collecter leurs âmes dans sa lame pour nourrir sa Reine, qui est selon ses dire "trop faible pour le monde des vivants". Elle n'avait pas conscience d'empoisonner les eaux mais répondit que cela n'avait pas d'importance car "La lumière de la Reine rendrait grâce a ceux qui connaîtront la mort a cause de ces eaux".
    Les Fils la tuèrent et partirent plus tard pour Brume d'or ou la chevalier de la mort avait mentionné qu'un nécromancien faisait la même chose qu'elle.

    C'est relativement sans mal qu'ils trouvèrent au milieu de la place du village une petite créature ne cherchant pas a cacher ses activités. Vêtu de la tête aux pieds d'une robe grisâtre et d'un chapeau démesuré cachant son visage, il semblait, selon les éclaireurs et la sorcière, pratiquer un rituel plaçant les Âmes errantes dans des squelettes invoqués, ce qui leur causait apparemment énormément de souffrances.C'est alors que les troupes entreprirent de négocier avec la créature, le sommant d’arrêter son activité. Apres explications, l'Enseigne somma le nécromancien de montrer son visage. Celui ci n'avait apparemment pas plus de dix ans quand le Fléau le prit. Il accepta après négociation de cesser son activité et de partir rejoindre un des gardiens afin d'attendre d’être mené au sanctuaire. Il partit pour le sud vers la Fleche de Coursevent.

    C'est une flèche déserte que trouvèrent les éclaireurs mis a part Strachil le petit nécromancien et une Banshee. Les Rangers , restés avec le gros des troupes repérèrent rapidement des squelettes au nord, vers Coursevent, et des esprits se dirigeant au sud, vers Mortholme. Strachil et la Banshee nommée Mieda patientaient attendant apparemment l'autre gardien qui détenait la seconde clé du sanctuaire. Les négociations se passèrent en dent de scie mais le Sergent Visrin parvint a un accord, si les Fils apportaient la seconde clé, la banshee leur donnerait la première. La clé semblait être en possession de Felbleid et Charlotar, partis moissonner des âmes en Quel Danas.
    Les Fils menés par L'Enseigne Lynalis partirent pour Quel'Danas a la recherche des gardiens de la première clé. Ceux ci devaient se trouver sur la Malbreche, au sud de l’île. L'Enseigne pris le chemin le plus sur et a leur arrivée, la vision qui s'offraient a eux étaient celle d'un chevalier de la mort et un geist, au milieu d'une bataille opposant démons et goules. Le Chevalier et le Geist étaient des adversaires formidables a la tactique bien rodée, le Chevalier soignant le Geist a chaque occasion et celui ci invoquant des démons pour les assister. Le champ de bataille démon/goule semblait être leur moyen de moissonner des âmes de démon rapidement. Apres une bataille acharnée mais littéralement dominée par les Fils et leur tactiques de soutien et de coopération plus qu'exemplaire, les deux rendirent l’âme et furent aussitôt fouillés puis incinérés. Deux médaillons et une grande clé furent trouvés. La clé se constituant d'un manche avec une dragonne et de quatre branches crantées. Les deux médaillons semblent nous apprendre que Feilbleid et Charlotar étaient un couple dans la vie et la mort, ce qui expliquerait leur synergie importante au combat.

    La clé fut rapportée a la Banshee qui n'eut d'autre choix que d'honorer sa part du marché et conduire les Fils au Sanctuaire. La, ils purent constater que des centaines de goules, gheist et âme déchues priaient dans la lumière et semblaient récupérer un semblant de vie. Le prêtre les autorisa après négociations a entrer voir la reine, et ils découvrirent une paladin "coincée" entre la vie et la mort dans un dernier effort de se préserver de la peste, sa lumière irradiant si fort qu'elle affectait même les non morts alentours a moindre mesure. Ils purent se rendre compte que jamais la "Reine" ne pourrait rendre la vie aux non morts et que ceux ci abreuvaient en vain de magie noire une guerrière de la Lumière mourante. En préparant de quoi créer un portail proche, un accident arriva et le jeune nécromancien mourut, tué par un piège d'une éclaireuse. Les fils furent bannis du Sanctuaire et les intentions de l'Aube éternelle a leur égard se firent plus vindicatives.
    Mais le Portail put être crée, et les fils purent retourner se préparer pour un assaut final visant a délivrer la "Reine" de son tourment et mettre fin a cette mascarade.

    Lors de cet assaut, le portail se créa près de la porte scellée du saint des saints et les Fils purent entrer dans le sanctuaire grâce aux pouvoirs d'Ishaelys Aubeclat, prêtresse de la lumière. Ils purent aller face a la Reine, mais le prêtre les y attendait. Il fut défait sans mal, étant devenu fou a lier, mais la Banshee fit s’écrouler le bâtiment sur les fils qui sortirent de justesse après avoir offert le repos a la "Reine". Attaqués de toutes part des leur sortie, les fils tinrent une formation pour permettre a leur mage de créer un portail de sortie, cependant, la Banshee empêchait tout usage de magie et se tenait hors de portée, ameutant les renforts incessants. Apres quelques échanges arcaniques elle fut déstabilisée et forcée de choisir entre se défendre ou empêcher le portail, et les Fils purent s’échapper et réussir cette assaut éclair. La cavalerie de la Commandante fit un raid imposant sur le sanctuaire et éradiqua toute menace non mort restante.

    L'Aube Éternelle


  • Lames Ennemies ( 15 septembre 34 au 17 octobre 34 )

    Alors que les Fils en terminaient avec la secte de l'Aube Éternelle, leur Enseigne se rendit dans les Maleterres de l'Est à la rencontre du mentor d'un de leur frère d'armes qui les avait mis en alerte quant à un potentiel danger à venir. Un seigneur de guerre, ancien lieutenant d'Arthas, et qui répondait au doux nom de « Bubonique ». Ce chevalier de la mort rassemblait à lui les forces morcelées du Fléau au cœur même de Pestebois, non loin de la cité qui la première fut la victime du la folie de son prince. La Croisade d'Argent, affaiblit en hommes et volontaires, sans guère plus qu'un soutien symbolique de la part de la Horde et de l'Alliance depuis la fin de la capagne de Norfendre, se trouvait dans l'incapacité d'agir et s'était résignée à tenir ses positions et fortifications. Lorsque l'aide que les Fils leur proposèrent leur Commandant, un paladin de la première heure : Comghal Meallàn ; accepta avec soulagement cette dernière. Cependant leur ennemi n'attendit pas sagement et quand les Fils se rendirent sur place ils eurent à « subir » les différentes attaques et tentatives du Chevalier de la Mort. Après trois longues semaines de batailles, la perte et le recul des lignes de front jusqu'aux portes de la Chapelle de Lumière une opportunité se présenta à eux, une chance se trancher la tête. Une fois le Bubonique vaincu ses troupes perdirent leur coordination et se mirent à se battre entre-elles, mettant fin à cette campagne pour les Fils qui purent rentrer à Quel'thalas.

    Spoiler:

    Au milieu du mois de septembre tandis que les combats face à l'Aube Éternelle couraient à leur fin l'Enseigne Hanorya Lynalis se rendit auprès du mentor de Galadlòm Briselumière dans la Crosiade d'Argent suite à l’évocation de ce dernier des mouvements d'un ennemi qu'il traquaient de longue date et qui était en passe de devenir le nouveau « seigneur » des maudites terres des Maleterres de l'Est. Le Commandant Comghal Meallàn lui fit alors part que la situation devenait critique. En effet leur ennemi, un chevalier de la mort du nom de « Bubonique », avait rassemblé au fil de ces derniers mois les troupes éparses du Fléau dans la région et les avait concentrées au cœur même de Pestebois avant de lancer ses forces à l'assaut des tours de garde de la Croisade. Ces dernières prirent de longues journées pour essayer de trouver les failles dans les défenses des Croisés tandis que la tour de Pestebois et sa garnison se trouvaient totalement coupés du reste leurs alliés.

    Dans la nuit du 24 au 25 septembre de l'an 34 la tour de Pestebois fût prise par les forces des non-morts. La garnison avait tentée de s'échapper par les tunnel un peu plus à l'ouest mais furent massacrer tandis qu'ils pensaient y trouver une issue de secours. Seul un Croisé parvint jusqu'à la tour de Garde de la Couronne pour sonner l'alerte et signaler ce qu'il s'était passé avant de rendre son dernier souffle. Ils avaient été submergés et s'étaient fait massacrer par les Nérubiens qui les attendaient dans les tunnels qu'ils avaient investis. Cette première défaite engendra une violente réaction en chaîne et le lendemain déjà les force du Bubonique avaient poussé l'avantage de leur victoire en s'emparant et en coupant les forces de la Croisade en présence des potentiels renforts qui auraient pu parvenir depuis les Maleterres de l'Ouest tout en assiégeant la tour de Garde de la Couronne.

    Les Fils se mirent en route le 1er octobre avec leur chargement de matériel à destination des Croisés. Cependant, alors qu'ils arrivaient au Col du Nord et se préparaient à passer les anciennes portes de leurs terres ancestrales, ils furent interpellé par le corps des rangers de Quel'thalas qui était sur le pied de guerre et sur le point de fermer la frontière. En effet les éclaireurs rapportèrent que le Bubonique c'était lancé à l'assaut de la tour du Col du Nord et que la Croisade semblaient sur le point de perdre cette position. L'intervention de l'Ordre fût salvatrice et permis de repousser l'attaque en cours. Tandis que les Déshérités du Refuge non loin furent lancer à l'attaque des renforts en provenance de Pestebois les forces restantes du Bubonique en présence se firent prendre entre le marteau et l'enclume pour ne plus qu'être chairs et os jonchant le sol. Ne restant pas sur se succès, les Fils vinrent deux jours plus tard empêcher un des plans de leur ennemis. En effet le bubonique avait fait mander dans les ruines et demeures abandonnées du comté de Darrow un de ses nécromanciens qui y préparait une puissante force de squelettes qu'il aurait lancé sur les défenses de la Tour plus au nord afin de tuer les défenseurs de cette dernière. La mission fût couronnée de succès de part l'utilisation du terrain que firent les Fils à leur avantage pour juguler le nombre largement supérieur des troupes ennemis. Une fois le nécromancien tué ils s’installèrent sur place et préparèrent leur prochaine frappe.

    Après une journée et demi de repos il fût décidé que les Fils iraient ensuite prendre possession de l'ancienne ferme des Marris qu'ils fortifieraient afin de pouvoir frapper directement la vallée des Fongus mais aussi couvrir et retenir toute attaque qui pourrait arriver depuis l'Ouest et le Nord-Ouest. Malheureusement une fois sur place ils réalisèrent qu'il s'agissait là d'un piège tendu par leur ennemi qui tenta de les submerger par le nombre. La position était cernée et les Fils n'eurent d'autre choix que de s'échapper à l'aide d'une téléportation arcanique. Si leur tentative avait un goût amer ils réussirent cependant à capturer l'Ombre qui se trouvait dans la ferme pour le passer à la question et en faire un atout, un informateur qui connaissait au mieux les plans du Bubonique, du moins des informations précieuses qui allaient permettre de mieux comprendre et cerner leur ennemi. Comme les spéculations et indices qui avaient été donnés et évoqué ce dernier était un ancien frère passé à l'ennemi, un traître à son peuple assoiffé de pouvoir et qui plus est l’aîné de celui qui le traquait.

    Le 8 octobre de l'an 34, après reconnaissance des mouvements ennemis, les Fils firent appel la commandante Arley de Thurwes ainsi que la 9ème compagnie de Chevalières de Sang sous ses ordres pour aller prêter renforts aux deux compagnies de Croisés en faction à la tour du Col du Nord. En effet un attaque de grande envergure se lançait et la Croisade, sur le fil du rasoir, aurait été submergée. Cette tour était en effet stratégique de par son emplacement. Si ses défenses tombaient alors les forces du Bubonique auraient été en nombre suffisant pour se détourner et remonter jusqu'à Quel'Thalas, une chose inacceptable. Alors que l'attaque se déroulait les Fils se rendirent dans la vallée des Fongus avec le renfort d'une escouade de Nécrogardes de Fossoyeuse. Les nécromanciens de la vallée détenaient en effet des sujets de la Reine Banshee ce qui était un affront intolérable. Ces derniers piégèrent le col et tandis que les Croisés vinrent tenir l'entrée de celui-ci pour attirer les forces ennemis les Fils purent atteindre leurs cibles. Les acolytes et les nécromanciens étaient en effet entrain de relever un géant qui aurait été une arme puissante pour le Bubonique. Par chance ils furent tuer à temps ce qui annula le rituel et fit en plus s'effondrer les forces squelettiques qui se battaient sur le front du nord. Ainsi les Fils reprirent l’initiative et inversèrent le cours de la bataille.

    Quelques jours plus tard les Fils se rendirent aux tunnels du nord-oust afin de tenter de les boucher ou de trouver un moyen de passer en force afin de pénétrer juste derrière les lignes ennemis. Sur place se trouvaient le second du Bubonique, un immense squelette, sans doute un ancien Vrykul, armé d'une lourde hache. Le combat fut acharné face à cette créature tandis qu'une charge de cavalerie venait à bout des troupes de squelettes en présence. Cependant les Nérubiens présents gagnèrent assez de temps pour occuper la majorité des Fils tandis que le squelette se battait comme un diable. Au final les explosifs firent s'effondrer une partie du tunnel mais bien rapidement les arachnides parvinrent à creuser et déblayer l'entrée après le départ des Fils. Malheureusement l'absence de ces derniers à la tour de Garde de la Couronne coûta cher à leur alliés de la Croisade. En effet le Bubonique avait profité que les elfes soient occupés avec son Lieutenant pour porter une puissante attaque depuis le col de la vallée des Fongus que les Croisés repoussèrent à grand prix. Suite à cela, sous l'ordre de leur officier, les Fils barricadèrent au mieux les défenses de la tour en prévision d'un second assaut qui viendrait achever les Croisés et terrasser les Fils. Au même moment leur parvint une missive du chevalier de la mort qui, en échange de son cadet, laisserait les Fils. Cette offre fut rapidement écartée et le Bubonique lança ses troupes à l'assaut.

    Alors que cette attaque fût repoussée le 12 octobre de l'an 34 au prix d'éléments clés des forces du seigneur de guerre. Ses forces s'empalèrent et furent en grande partie dégarnie face aux préparatifs des Fils. Il fut décidé en commun accord avec le Commandant Meallàn de ne plus chercher à tenir absolument une position mais de se préparer à se replier à la prochaine tentative d'attaque massive de la part de l'ennemi. Contrairement à ce dernier qui disposait des réserves de Stratholme toute pertes pour les Croisés comme pour les Fils était coûteuse et irremplaçable. Tandis que les Fils finirent d'éliminer les nécromanciens du Bubonique le 15 octobre de l'an 34 ils finirent par la même occasion leurs préparations. C'est ainsi que lorsque l'attaque de ce dernier fût lancée ils purent directement arriver à l'endroit où il se trouvait sans gardes en dehors de son fidèle second ayant gagné une nouvelle enveloppe. Le combat fût rude et éprouvant si bien qu'après la défaite et la mort du Chevalier de la mort et celle de son lieutenant tous étaient blessés à divers degrés de gravité. La mort du Bubonique laissa hors de contrôle l'ensemble des forces qui étaient sous ses ordres et ces dernières en vinrent à s'affronter entre-elles, se détournant des forces alliés contre elles. Les Fils de Quel'thalas, après un repos mérité et le traitement de leurs blessures, purent retourner à la Retraite des Pérégrins.

    Lame ennemies


  • L'invasion de la Horde de Fer ( 27 octobre - 13 Novembre )

    Les Fils entendirent parler, par des rumeurs et des rapports étranges, d’attaques de Maghar depuis le portail des ténèbres qui firent tomber de nombreuses places fortes du sud des Royaumes de L’Est. Dubitatif au début, très vite l’ordre découvrit que ces orcs étaient bien plus que de simple survivant d’Outreterre mais une véritable armée. D’où venait-elle? Ils l’ignoraient mais cela ressemblait à une redite de l’invasion produite 35 ans plus tôt. Les Fils, sous l’impulsion de la Maison Portelune, s’engagèrent dans une vaste coalition militaire d’ordre et de clan de la Horde pour combattre cette menace nouvelle. Cette coalition composés du clan Sangrehaine, de Aube Obscure, d’Atlas, de G&G, de la Lance de Lordaeron, des Terres Meres, de l’Académie Maestria, de la Koubak compagnie et du Crane Sanglant s’élança du Mont Rochenoire et fondit sur le Sud du continent en éliminant les forces de cette “Horde de Fer”, comme elle se faisait appeler, jusqu’à mettre le siège, au côté de la Horde unifiée et de l’Alliance devant la Porte des Ténèbres. La guerre fut difficile et malgrés les revers la coalition parvint a passer le portail.

    Spoiler:

    Les premiers rapports que reçurent les Fils furent plus délirants les uns que les autres, leur faisant douter qu’une invasion d’orc a peau brune et ravageant tout sur son passage put être vrai. Puis les rapports finirent par se recouper et dévoilèrent que la région des Terres Foudroyées était tombée sous la coupe de guerriers orcs se réclamant de la Horde de Fer, possédant une discipline stricte et un armement moderne et efficace. La menace devenait sérieuse et quand les Fils furent appelés par la Duc de Portelune à se joindre à une coalition pour combattre cet ennemi, ils n’hésitèrent pas un instant et se portèrent volontaires. Ils arrivèrent au mont Rochenoire et s’allièrent à la Maison Portelune, au clan Sangrehaine, à Aube Obscure, à Atlas et à G&G, participant à une vaste offensive destinée à briser l’avant-garde Marchefer et ainsi mettre fin à leur progression vers le nord. Le commandant ennemi fut fait prisonniers et interrogé, dévoilant que ses supérieurs portaient des noms comme Main-Noire, Hurlenfer, Kargath et d’autres noms de légendes sorties d’un autre temps. Le doute commença à s’installer sur l’identité de ses ennemis mais il fallait déjà se mettre en marche.

    La coalition partie vers les Carmines afin de se ravitailler en eau et en nourriture et une réunion stratégique se mit en place. Cette réunion décida de l’utilisation d’une tactique de guérilla contre la Horde de Fer dans les Marais des chagrins et un nouveau voyage, difficile et semé d’escarmouche débuta. La coalition s’établit finalement dans le fort de Pierreche où elle fut agrandie par la Lance de Lordaeron, les Terres Meres, l’Académie Maestria, la Koubak compagnie et le Crane Sanglant. Ainsi renforcer le harcèlement des forces ennemies débuta et fut marqué par de nombreuses victoires mineures qui sapèrent les efforts de la Horde de Fer. Il fut alors décidé de passé a la vitesse superieur et de frapper les Terres Foudroyées. La coalition décida de passer par la mer et elle débarqua de nuit afin de rejoindre un petit avant-poste de la Horde déjà présent sur place.

    Les affrontements furent réguliers mais la principale fut une offensive majeure de la Horde de Fer sur les positions de la cote, la Horde riposta et la coalition bien entendu participa en confiant, au Nord, une partie de la troupe à Korrag Sangrehaine et au sud à la Légat Atia afin d’enfoncer les flancs ennemis. La bataille s’acheva par une victoire couteuse de la horde et les jours suivants furent marqués par des escarmouches régulières et des embuscades mais aucune avancée significative ne se démarqua d'un côté ou de l'autre. Le portail semblait inaccessible depuis ce point. Le conseil a alors pris la décision de rallier une base abandonnée du reliquaire, idéalement situé et aisé à défendre pour tenter une attaque à revers sur le portail. Malheureusement, la position fut attaquée massivement mais prouva sa bonne situation tant l’ennemi subit de perte dans l’attaque. Cependant, les Marchefer réussirent à contraindre la coalition à se replier, en bon ordre dans l’étrange forêt adjacente.

    La bataille se déplaça dans les bois ce qui désavantagea considérablement la Horde de fer, les elfes et les trolls étant parfaitement à l’aise en combat forestier. Les effectifs de la coalition étant moindre, il lui était plus simple de frapper et disparaitre là où les cibles ennemies étaient nombreuses. La Horde de Fer tenta alors une offensive massive pour faire tomber la coalition près de l’arbre géant. Mais la Horde ne se laissa pas faire, elle divisa ses forces en 4, une troupe de saboteur mené par le capitaine Gridd qui partit s’occuper de l’artillerie ennemie, deux troupes de guérilla menée par la Légat Atia et le capitaine Thaleras et enfin la ligne de défense du Seigneur de Guerre Korrag. Cette bataille fut un carnage pour la Horde de Fer qui dû se replier en désordre donnant l’occasion à une contre-offensive dans les jours qui suivirent. Deux armées de la horde menées par le Seigneur de Guerre Korrag et la Légat Atia brisa les dernières défenses des Marchefer dans la forêt et convergèrent vers la Porte des Ténèbres où l’Alliance et la Horde étaient déjà présentes en vue d’une offensive de l’autre côté, sur Draenor.

    L'invasion de la Horde de Fer

  • Au-delà de la Porte des Ténèbres ( 13 Novembre - 14 Novembre )

    Les armées d’Azeroth ont vaincu les Marchefer dans les terres Foudroyées et passé le portail pour y découvrir un monde encore sain et peuplé de légions d’orc en armes. Pour empêcher que le reste de la Horde de Fer ne se déverse sur Azeroth, les combattants d’Azeroth fermèrent le portail, se condamnant à errer sur ce monde hostile. Une errance qui débuta difficilement avec une fuite a travers la jungle hostile de Tanaan qui prit de nombreuses vies et qui s’acheva par une fuite en bateau vers les terres draenei et loup de givre.

    Spoiler:

    Les forces d’Azeroth assiégeant la Porte des Ténèbres virent un affaiblissement de l’assaut de l’ennemi et l’armée unifiée mené par Khadgar, Thrall, Liadrin, Cordana et Maraad passèrent à l’attaque repoussant la Horde de Fer à travers le portail. De l'autre côté de la porte, ils découvrirent des légions et légions d’orc dans une Draenor encore stable et unie, ce n'était clairement pas l'Outreterre. Les combats ont repris de plus belle entre Azeroth et Draenor sur les marches de la Porte et Khadgar trouva la source alimentant la Porte: Theron, Cho'gall et Gul’dan étaient enchainés dans des salles spéciales et asservit, leur magie couplée à des âmes de draenei alimentant la porte. Ils furent donc délivrés pour stopper le portail et arrêter l’afflux de combattant sur Azeroth. Les forces d’Azeroth profitèrent de l’effroi de la Horde de Fer quand le portail s'arrêta pour prendre la suite dans l’obscure jungle de Tanaan où les attaques d’orc de l’orbite Sanglante se multiplièrent si bien que certaines forces se dispersèrent. Ce fut le cas des Fils qui furent isolés du reste des forces.

    Commença alors une difficile progression dans la jungle hostile et dangereuse. Des membres de l’orbite sanglante tentèrent une attaque surprise qui se retourna contre eux et durant leur fuite, permit au Fils de trouver leur village d’origine. Les fils enragés par l’attaque d’Azeroth, d’être condamné à errer dans ce monde sans aucun espoir immédiat de retrouver leurs foyers et exténuer, laissèrent libre cours à leur frustration et rasèrent le village et ses habitants dont ne purent en réchapper que ceux capables de fuir assez vite. Les elfes, après ces combats, prirent un peu de repos près d’un lac. Après quelques heures, ils sentirent un écho arcanique, une balise magique calée sur la fréquence du Puits de Soleil, si bien qu’aucun habitant de draenor n’auront pu le localiser. Une nouvelle progression se fit dans la jungle entre harcèlements de l’orbite (plus prudent mais aussi plus agressif) des insectes, végétaux et d’animaux sauvages. Les Fils parvinrent à rejoindre vaille que vaille un petit avant-poste de survivant d’Azeroth qui frappa plusieurs camps d’esclave et de prisonniers de la Horde de Fer pour rallier d'autres azerothiens, des opposants à la horde de Fer et des Draeneis. Vint alors le message de Khadgar qui ordonna de ce rallié sur des docks en vue de se replier dans des régions plus sécurisées. Durant ces batailles, Khadgar détourna une machine de siège géant et brisa définitivement le portail avant que toutes les forces d’Azeroth encore en vie et leurs nouveaux alliés ne fuient par bateau.

    Au-delà de la Porte des Ténèbres

  • La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu ( 28 Novembre - Suite en 35 )

    Après la fuite de la jungle de Tanaan, les Fils abordèrent la crête de Givrefeu par la vallée d’Oge'gar, une région dangereuse où luttent les uns contre les autres la Horde de Fer, des impérialistes ogres, le Conseil des Ombres et les Loups de Givre. Les Fils débarquèrent avec un contingent de la Horde de Kalimdor mené par le chasseur des ombres Zulinjo. Le reste de la Horde se dirigea vers la capitale des Loups de Givre plus au Nord Est. L’alliance avec les loups de givre fut évidente mais difficile au début. Cependant, la Horde, dont les fils furent le fer de lance, reporta des victoires contre les ogres et la Horde de Fer consolidant cette alliance. Finalement, les Loups de Givre et la Horde s’emparèrent d’une des grandes capitales de la Horde de Fer dans la région qu’ils rebaptisèrent Ost’Erinlyss. Cet avant-poste revint à la Horde et fut le tremplin pour la conquête de la vallée entière.

    Spoiler:

    Le voyage des fils s’acheva sur les côtés glacés de Givrefeu. Le lieu débarquement exact du navire des fils et de quelques troupes de la Horde fut la vallée d’Oge'gar. La région était glaciale et volcanique, très inhospitalière mais aussi très disputée par diverses factions: La Horde de Fer composé de trois clans locaux (Les Trembleterres et des territoires Sire-Tonnerres et Rochenoires), des ogres impérialistes, les Loups-de-Givres et le Conseil des ombres. Kagar, un leader des Loups de givre que la Horde avait libéré à Tanaan, les mena jusqu’à village d’Ulvar, seule présence résiduelle de son clan dans cette région. Il formalisa l’alliance entre les Loups de givre, les Fils et le contingent d’Orgrimmar dirigé par le troll Zulinjo. Les premiers temps l’alliance fut difficile à cause des jumeaux Gork et Mork, chef du village d’Ulvar et particulièrement xénophobe, voyant plus la Horde comme des auxiliaires sacrifiables que comme des alliés.

    Les fils firent leur premier d’éclat par une offensive surprise. Ils utilisèrent les codes de guerres elfiques sur la tour de Garde-Neige, tenue par les Trembleterre, qui empêchait les Loups de Givre de circuler. Cette victoire, permis d’ouvrir la route sur le reste de la vallée et la contre-offensive des orcs échoua. Puis les Fils décidèrent, avec la Horde, de poursuivre l’offensive contre les Trembleterre en attaquant le village du Haut-de-Combe pour ne pas se faire de nouveau ennemis comme les ogres. Malheureusement Mork et Gork décidèrent d’attaquer les ogres avec ou sans la Horde. Le résultat fut une double victoire, sur Le Haut de-Combe contre les orcs et sur la Tour du Pic contre les ogres. Cependant ces derniers ripostèrent et balayèrent les forces Loups de Givre qui ne durent leur salut qu’a l'intervention de la Horde au prix d'un combat difficile. La tour fut gardé in extrémis.

    Finalement, Mork fut tué par les ogres et Gork accusa la Horde d’en être responsable poussant Kagar a défilé le dernier des jumeaux dans un Mak'Gora qu’il parvint a gagner. À présent, les Loups de Givre sous le contrôle de Kagar furent totalement allié à la Horde et les deux forces, unis continuèrent leur attaque sur le clan Trembleterre jusqu’à mettre le siège sur leur capitale, Delk'ar. La forteresse semblait inexpugnable, il fallut donc ruser et c’est une méthode bien elfique qui fut utilisée par la coalition. La Horde de Zulinjo et les Loups de givres menèrent une attaque surprise sur les remparts pour pousser les défenseurs à se masser de ce côté, aidé par une partie des Fils. Pendant ce temps, un groupe de rangers et d’éclaireurs des fils se faufilèrent dans la forteresse par les montagnes et réussirent à s’infiltrer dans les mines. Ils utilisèrent des artefacts thalassiens pour créer un portail et les fils entrèrent dans les mines pour libérer les esclaves et ainsi frapper l’ennemi de l’intérieur avec ses forces nouvelles. La confusion qui suivit permis aux forces intérieures et extérieures de culbuter les défenses qui s’éparpillèrent et ses réfugièrent dans divers bâtiments qu’ils fortifièrent. Cependant, les attaques renouvelées finirent par faire tomber une à une ses positions et après trois jours de combats la citadelle fut envahie et conquise, laissant au Fils et à la Horde la place forte. La Légat Atia et le Chasseur des Ombres Zulinjo prirent le contrôle au nom de la Horde de la ville et la rebaptisèrent Ost’Erinlyss (la forteresse des neiges en elfiques) incorporant les anciens esclaves comme soldats ou habitants. C’est avec ses forces nouvelles que la Horde assura ses positions dans la vallée et commença à se projeter contre ses ennemis.

    La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu




Dernière édition par Atia le Lun 24 Aoû 2015 - 9:36, édité 2 fois

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4577
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie des Fils de Quel'thalas

Message  Atia le Jeu 8 Jan 2015 - 11:33


    An 35 (2015):

  • La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu ( Debut en l'an 34 - 24 février )

    La prise d’Ost’Erinlyss fut pour la Horde un tremplin pour la conquête de la vallée aux côtés de leurs alliés Loups-de-givres. Les opérations et les succès se succédaient pour cette location mais aussi, plus inquiétant, pour le Conseil des Ombres qui profita du chaos pour s'étendre. La horde de Fer, face à cette déconfiture, eut recours à des moyens détournés pour tenter de vaincre Ost’Erinlyss, usant d’attentat et de terrorisme pour préparer un assaut sur la forteresse. Mais le siège échoua après plus de 3 jours d’affrontements et la contre-attaque de la Horde et des Loups-de-Givre massacra des centaines de guerriers Sire-Tonnerre et Rochenoirs marquant le début d’un déclin inexorable de la Horde de Fer qui malgré une tentative fructueuse de contre-attaque ne pu empêcher l’inéluctable. La Horde de Fer de la vallée fut repoussée et conquise après plus d'un moins supplémentaire d'effort et de combats. L'attention de la coalition se porta ensuite sur les ogres et le Conseil des Ombres. Profitant d’une maladie qu’un reprouvés inocula secrètement aux ogres, les fils soignèrent ces derniers en échange d'une alliance contre le conseil des ombres. Après mainte négociation, la coalition s'agrandit d’une tribu d’ogre et cette force s’attaqua aux démonistes, infligeant coup après coup pendant plus d’une semaine jusqu’à réussir à l’éliminer entièrement. La défaite du Conseil marqua la fin de la campagne d’Oge'gar et la victoire de la coalition dans la région.

    Spoiler:

    Après leur victoire, les Fils amenèrent des réformes profondes dans le fonctionnement du nouveau fief d’Ost’Erinlyss qui permis d’intégrer au mieux horde, anciens ennemis et anciens esclaves. Mais pendant ce temps les combats entre Ogres et Sire-Tonneres s’intensifièrent autour du Poste de la glace et le Conseil des Ombres en profita pour raser une ville sire-tonnerre et quelques positions ogres, sacrifiant les âmes des prisonniers aux demons. L’intensité du conflit venait donc de se décupler d’un coup. Les fils lancèrent plusieurs petites opérations de reconnaissance et harcèlement sur la Horde de Fer depuis leur forteresse affrontant régulièrement les chasseurs de primes Garns Noirs mais parvenant aussi à voler quelques chars au nez et à la barbe des Sires-Tonnerres.

    Tout bascula cependant quand une vague d’attentats frappa Ost’Erinlyss, la Légat, Zulinjo furent gravement blessés, de nombreux soldats atteint et la grande porte détruite. D’autres attaques furent cependant déjouées et des membres de la Horde de Fer, cachés dans la ville, attaquèrent de l’intérieur mais furent rapidement repoussés. L’enquête permit de remonter la piste de quelques veuves Trembleterre voulant se venger de la conquête de leur ville et de la mort de leur proche dans la guerre. elles furent exécutées et leurs complices arrêtés avant de nouvelles attaques. Mais cette vague était une préparation qui donna à la Horde de Fer l’occasion d’attaquer directement la ville. La Horde de Fer attaqua dans un assaut brutal et sanglant qui, s’il infligea des pertes importantes aux défenseurs leur en infligea encore plus. Au troisième jour, les combats reprirent de plus belle, la Horde de Fer parvint à briser les murs et lança un assaut généralisé qui ébranla les défenseurs mais l’obstination des vétérans de la Horde et l’arrivée des renforts Loups de Givre dans le dos de l’ennemi changea l’issue de la bataille. Le combat tourna en un massacre ou l’armée de la Horde de Fer fut exterminé et ses fuyards traqués et exterminé.

    Cette bataille fut décisive et inversa le rapport de forces. Profitant de leur avantage moral et de la désorganisation de leurs ennemis, la Horde et les Loups de Givres lancèrent de nombreux assauts qui étrillèrent les forces adverses et ils enlevèrent plusieurs positions clés pendant que le Conseil des Ombres continua de grignoter les ogres encerclés par leurs nombreux ennemis. Finalement, la Horde de Fer ne semblait plus accrochée qu’a leur deux capitales de clan et leur défaite semblait proche. Mais les Rochenoirs subjuguèrent les Sires-Tonnerres démoralisés pour les réorganiser au sein de leur force et tenter une contre-offensive brutale. cette Attaque permis à la horde de Fer de reprendre presque toutes ses positions mais Ost’Erinlyss fit évacuer ses forces devant l’avancée implacable de leur ennemi pour économiser ses soldats et étirer la ligne d’approvisionnement adverse. Cette manœuvre permit au Fils d’intercepter le train d’artillerie que la vitesse de l’infanterie et de la cavalerie avait laissé dangereusement isolé. L’artillerie ennemie fut ainsi détruite ainsi qu’une partie de la cavalerie worg venue en renfort. Sans machine de guerre, la contre-offensive finit par perdre de son élan et de son impacte. Le coup de dés de la Horde de Fer venait en partie d’échouer et fini d’être achevé quand les Fils réussissaient à faire s’écrouler les montages entourant la passe faisant la liaison entre les rochenoirs et les sires tonnerres, isolant totalement ses derniers dans Oge'gar et débarrassant la vallée des renforts de Fort Stalh.

    Après ce verrouillage, Horde et Loups de givres se lancèrent sur la capitale régionale des Sires-Tonnerres et en firent le siège. Les premiers combats éliminèrent les forces de la horde de Fer autour de la carcasse du géant, poussant les dernières forces à ce réfugié à l’intérieur. Cela ne marqua pas leur salut car les coalisés lancèrent une nouvelle offensive, quelques jours après, qui eut raison des derniers défenseurs et la ville fut prise. Comme pour Ost’Erinlyss, une charte de droit fut accordée aux civils Sire-Tonnerres pour les intégrer au mieux a leur nouvelle nation. Les coalisés, à présent débarrassés de la Horde de Fer d’Oge'gar, se tournèrent vers leurs derniers ennemis.

    Les ogres furent la première cible et ce qui permit de les vaincre fut les agissements secrets du Docteur Festus, un apothicaire reprouvé. Celui-ci mena des expériences illégales et contamina les ennemis ogres avec des souches violentes de maladies azerothienne. Ses agissements allèrent à l’encontre de l’éthique d’Ost'Erinlyss et il fut arrêté mais les fils usèrent de cet état de fait pour négocier avec les ogres. Ils accusèrent le Conseil d’être responsables de la maladie et échangèrent des remèdes contre une alliance. Les ogres acceptèrent et ils se joignirent à la coalition formée par la horde et les loups de givre. Le Docteur Festus cependant réussit à s’échapper et fut tuer après une traque sanglante. Peu après, des succubes menés par Neshi proposèrent leur aide contre le Conseil des ombres, s’opposant au fait d’être contrôlé et sacrifié par des orcs. Après une longue hésitation, les succubes prouvèrent leur utilité et elles furent acceptées. Après cela, l’attaque démarra rapidement et s’étendit une semaine durant. Les ogres furent particulièrement brutaux, les flatteries des elfes et leurs hostilités aux loups de givres les poussant à se surpasser si bien qu’ils servirent de béliers, tout en encaissant le plus gros des pertes. finalement, la bataille finale opposa la coalition à un seigneur des abimes. Neshi et ses succubes commencèrent par trahir les Fils puis trahirent le Seigneur des abimes et au final, le succube, dévora l’âme du démon affaibli par les attaques des fils et s’échappa. La victoire à Oge'gar était acquise mais un désir de vengeance contre Neshi était déjà bien présent.

    La vallée d'Oge'Gar - Givrefeu


  • L’Opération Égide d’Ébène ( 9 Mars 35 - 3 mai 35 )

    Cette opération fut convoquée par Arley de Thurwes, elle rallia les fils à Talador pour apporter les soutiens des Sin’dorei à la défense d’Aushindoun. Les premiers combats menèrent les fils droit dans un piège d’où ils ne sortirent qu’in extremis et les combats suivants commencèrent à renforcer de plus en plus la méfiance entre draenei et sin’dorei. Piège, embuscade, fausse rumeur, Il devenait évident que quelque chose ne tournait pas rond et qu’un complot visait à briser l’alliance entre les deux races. Les fils enquêtèrent sur ce complot trop évident et démasquèrent des agents de la Légion dans les deux camps et réussir à la déjouer afin de raviver l’alliance entre les deux races. Le conflit c’est alors étendu au reste de la région et à présent réunifier l’alliance Sin’do-draenei à emporté de nombreuses victoires. Face à ce bilan, la commandante accepta que les Fils se rendent à Shattrath pour traquer le succube Neshi. La bataille de la ville commença par un fiasco induit par un allié mais très vite, la guerre urbaine permit au fils de localiser le succube et de repousser la légion jusqu’à l’affrontement final avec Neshi qui se solda par la mort de la démone. Après ça, les fils furent relevés du combat de Shattrath et purent enfin se reposer un peu.

    Spoiler:

    Les fils reçurent l’ordre de mobilisation de la commandante Arley de Thurwes peu après une opération à Gorgrond. Ils furent installé dans le camp de Ligesol et soumis aux strictes règles de l’ordre de la commandante. Leurs premières missions furent de sécuriser les alentours du camp, en affrontant notamment des animaux gangrénés. Puis les choses sérieuses commencèrent. La Capitaine Angélique confia au fils une mission de soutien des draenei au nord d’Aushindoun. Ce renfort permis de renverser la vapeur pendant un temps mais soudain un eredar apparut et prit au piège les fils et leurs alliés les forçant à se réfugier dans un mausolée abandonné. L’Ordre fut enfermé pendant 3 jours dans ce mausolée nourrissant de violent soupçon de trahison suite à ce retournement et arrivant à la fin de ses maigres rations de survie. Il fut donc décidé de tenter une sortie et d’attaquer. La capitaine Angélique arriva avec des renforts et permis de briser l’armée ennemie mais le sentiment du piège fut renforcé en analysant les événements.

    Les Fils, en plus des opérations pour la commandante, firent leurs propres missions en suivant la piste ouverte à Oge'gar concernant les cercles d’invocation d’une entité du néant. Aidés par Avranthian et Dalkor, ils explorèrent un tombeau du culte où ils découvrirent le 2e cercle qu’ils oblitérèrent non sans mal. En effet, l’endroit était lourdement défendu et Minae fut capturé et manqua d’être sacrifié à l’entité. Mais, celle-ci, avec une voix féminine, empêcha le meurtre a la stupeur des cultistes ce qui permit aux elfes de les attaquer et de les éliminer, libérant leur camarade. Le dernier cercle, situé à Ombrelune, fut également complexe à défaire mais les fils arrivèrent trop tard pour empêcher l’invocation, du moins en partie. Cependant ce qui se produit fut pour le moins inattendu, plutôt que la créature prévue ce fut une elfe qui arriva et pas n’importe laquelle, l’ancienne lieutenante Xzelia Borealis. Elle fut emprisonnée et envoyée à Ost’Erinlyss pour étude et vérifier son identité et son degré de corruption. Une fois assurée de ces points, elle reprit le service comme militaire de l’ordre.

    Les fils reprirent après cela les opérations pour la commandante. Ils tentèrent en vain de sauver le village de Bahri dont la population entière fut massacrée ( homme, femme, enfants et même animaux) par les démons a l’exception de quelques rares survivants dont une paladine qui accusa une elfes aux cheveux blancs d’avoir aidé la légion. Ensuite, une tentative de jonction entre elfes et draenei pour lancer un assaut contre une forteresse de la légion se solda par une embuscade par des orcs. Un général draenei manqua d’être tué par un golem de sang défectueux durant une mission de patrouille près d’une mine de cristaux. Chaque nouvelle opération semblait creuser le clivage entre elfes et draenei. Un général d’Aushindoun commença à voir les elfes comme des ennemis et envisagea une frappe préventive contre eux sous le conseil de la survivante de Bahri. L’enquête des fils permis cependant de découvrir que tout ceci était un complot, la légion utilisait des traitres dans chaque camp pour diviser les défenseurs d’Aushindoun et ainsi rendre la ville vulnérable. Avec l’aide de gens de confiance, le complot fut finalement déjoué et la Légion, enragée, tenta vainement de raser le camp de Ligesol. Cette bataille entre sin’dorei et démon se solda par une défaite écrasante de ces derniers ouvrant la voie à une contre-attaque victorieuse commandée par la capitaine Miriya contre la forteresse démoniaque de Bad’is.

    Après la victoire sur la forteresse, la commandante détacha les Fils à la défense et la reconquête d’Aushindoun. L’opération commença par la jonction avec des forces de défense Draenei situées hors de la ville et commandé par le Lieutenant Fanphallus. L’objectif était de prendre un quartier et d’y établir une tete de pont sécurisé puis de passer au suivant, par saut de puce. L’attaque initiale fut un succès mais le lieutenant draenei, grisé par cette victoire, se laissa emporter par une chevauchée dans la ville qui se termina par un désastre forçant les fils à l’aider et perdre le quartier conquis. Les fils n’eurent d’autres choix que les replis et se cachèrent vers une petite zone de résistance draenei au cœur de la ville. Contraints à changer leurs plans, les fils se mirent au service des défenseurs du promontoire et firent diverses opérations dans le but de gagner leur confiance et ainsi obtenir leur aide pour traquer le succube Neshi, cachée en ville. Ils réussirent ainsi à désactiver des portails utilisés par la légion, nettoyer un site d’invocation mais surtout, ils réussirent à évacuer des civils assiégés dans un quartier résidentiel, en profitant pour récupérer matériel, provision et surtout livres et manuels pour sauver la culture du lieu. Suite à ces victoires, les draenei aidèrent les fils à traquer la succube et l’affrontement final contre elle se déroula sur les docks de Shattrath et se solda par une victoire des fils après une terrible bataille contre la démone. Les Fils furent ensuite relevés par Angélique pour soutenir Shattrath pouvant ainsi récupérer après des mois de guerre.

    [Campagne - Talador]L’Opération Égide d’Ébène


  • Le Soleil Noir ( 14 avril 35 - 7 juillet 35 )

    Le Soleil Noir


  • Ralliement contre la Gangrehorde de fer (  9 Juillet 35 - 1er septembre 35 )

    Ralliement contre la Gangrehorde de fer

  • La Campagne de Pongara ( 15 septembre 35 - 6 décembre 35 )

    La Campagne de Pongara


_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4577
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie des Fils de Quel'thalas

Message  Atia le Mar 23 Fév 2016 - 15:39

An 36 (2016):




La guerre de Draenor s’achève pour les Fils de Quel’thalas, après 1 an de combats, des opérations à Givrefeu, Talador, Arak, Ombrelune, Nagrand et bien sûr Tanaan, ils peuvent enfin rentrer dans leur pays bien-aimé. La campagne de Tanaan contre la Légion avait été difficile mais s’était achevé par la victoire des peuples unis de Draenor et d’Azeroth contre le Conseil des Ombres et leurs alliés démoniaques. De retour à la Retraite des Pérégrins les Fils ont repris leurs activités plus directement pour le pays entre entrainements de recrues, soutiens aux pérégrins et autres missions intérieurs, en attendant de nouvelles missions, affectations ou collaborations avec des ordres de la Horde ou neutre.




Depuis leur retour de Draenor, les Fils de Quel’thalas aurait accomplis de nombreuses opérations à travers les Royaumes de l’Est. Les premières opérations se concentrèrent sur Quel’thalas et les Maleterres de l’Est avec des combats contre des trolls et des Fléautiques menaçants directement le royaume. Mais assez vite les opérations dépassèrent le pays et les régions frontaliers quand les Fils durent aller affronter un culte des Dieux Anciens sur les iles isolés de Pas-de-Tyr et, peu après, assaillir une sorcière naga et ses sbires le long des côtes des Royaumes de l’Est jusqu’à l’abattre aux terres Foudroyés. Finalement, la dernière opération en date a été d’éliminer la Sorcière Rouge, une san'layn, tentant de fonder son armée de mort-vivant pour semer le chaos au Maleterre avec le soutien de la Légion Ardente.

Le Rêve Oublié

La menace Mmmrrrggglll

Des négociations sur le bout des os

Fin de Warlord of Draenor



Après les opérations contre la sorcière rouge, les Fils et leurs alliés et auxiliaires se lancèrent à la chasse d’un groupe d’une faction belliciste de l’Alliance tentant de recréer une bombe de Mana pour attaquer Quel’thalas. Ce groupe fut détruit avant de mettre à exécution son plan mais cela eux quelques conséquences. Ainsi, après quelques opérations communes avec les reprouvés, les Fils eurent à faire face aux machinations d’un politicien qu’ils connaissaient bien, Silg Gahem, ancien général à Tanaan qui manœuvra en utilisant l’alliance, la tentative du groupe belliciste et divers agent intérieur, d’ébranler le pouvoir pour tenter un coup d’État. Son projet fut déjoué sans avoir pu constituer une menace sérieuse suite à des enquêtes de l'Ordre et de divers groupes et agents de Lune-d'Argent.

Après cela, les fils eurent à affronter la secte de l’âme sanglante, un groupe redoutant l’arrivée de la légion et usant d’artefacts et magie obscure afin de se préparer à cette guerre à venir peu en importaient les conséquences et les moyens. Mais également, l'ordre explora la citadelle d’Oznamun dans le néant ou participa, malgré eux, aux jeux étranges d’un esprit farceur. Cependant l’ombre de la Légion fut de plus en plus présente et alors qu’ils cherchaient des arcanistes sin'dorei disparus aux tarides, les fdqt eurent à affronter une secte de fanatique de la légion qui annonçait, comme ces étranges personnes distribuant de tracts à Orgrimmar, le retour de la Légion Ardente. Peu après, la nouvelle tragique des événements des îles brisés arriva puis ce furent les citadelles volantes de la Légion.

La chasse est ouverte !

[Campagne] Le sort en est jeté

L'âme sanglante

Voyage à Oznamun

Campagne Pre-Légion



Les premières missions de défense des Fils face à la Légion furent bien évidemment concentrées sur la défense des territoire Réprouvés, particulièrement touché par les assauts de la Légion. Le commandement de la Horde mal en points après la bataille du Rivage Brisé demanda au FdQT l'évacuation des combattants d'un des forts d'Alterac tenu par la Horde. Malheureusement, celui-ci se révèle plein de civils et de réfugiés ayant fui les démons. Ne pouvant eux-mêmes quitter les lieux, les Fils rejoignent péniblement les anciens faubourgs de Dalaran à travers la montagne avec alliés et réfugiés. Là, ils se retrouvent confrontés la Légion en pleine puissance, forçant les azerothiens défait après d'effroyables pertes à évacuer vers Fossoyeuse.

Après ces combats à Alterac, les fils furent redéployés à la frontière entre la clairière de Tirisfall et les Maleterre où des démons venus d’Alterac tentèrent de prendre à revers les défenses de Fossoyeuse pour fondre sur la ville. Les forces de défense Sindo-reprouvés parvinrent à encaisser le choc de l’attaque démoniaque puis à contre-attaquer pour déloger l’ennemi des Maleterres et de la région d'Andhoral. Après cette victoire, une goute d’eau au vu des enjeux et des pertes provoquées par la Légion, les Fils furent engagé dans une mission plus étonnante : Aider les nains afin de montrer que la Horde n’oublie pas l’Alliance et renforcer les liens entre factions. C’était du moins l'idée retenue par les officiers supérieurs des FdQT. Ils furent ainsi associé au Commandant Grimdur de l'armée Naine aux Paluns. Ils combattirent à ce moment aux côtés des nains aux Paluns, à Arathis puis à la Gorge des vents brulants avant d’officier à Khaz Modan, suivant toujours l’officier nain Grimdur. Malgré tout, l’opération fut loin d'être évidente à cause des tensions entre factions. Ces opérations cependant s’achevèrent quand les Fils furent rappelés à Quel’thalas de toute urgence. Dalaran était partie combattre aux Îles Brisés à la recherche d’artefacts aptes à vaincre la Légion, l'ordre y fut donc envoyé.


Sous les funestes auspices

un esprit farceur

Funestes nouvelles

Un chant de gangrefeu et de glace

La défense de la clairière de Tirisfal

Soutiens aux Paluns

Légion



Arrivés à Dalaran, les fils furent rapidement affectés à une mission du Kirin Tor afin de retrouver des artefacts d’Azuna qu’une entité inconnue avait dérobé. Cette enquête mènera l’ordre de Dalaran à Azuna, Val’sharah et Suramar pour finalement retrouver un ancien disciple de la reine Azshara, emprisonné depuis 10 000 ans dans une chambre de stase et que le Kirin tor avait libéré sans le vouloir. Ce mage, fidèle à ses anciennes allégeances poursuivait le combat pour la gloire de l’Empire elfique en s’associant aux démons. Il fut tué à Suramar après avoir tenté d’en puiser de l’énergie à son compte avec l'aide des artefacts dérobés.

L'affectation suivante fut menée à nouveau les Fils à Azuna, cette fois pour aider un détachement de chasseurs de démons particulièrement en difficulté face aux attaques incessantes des démons. Durant la défense de l’avant-poste, une énergie nécromantique se fit sentir et les fils repérèrent un nécromancien particulièrement puissant aux côtés de la Légion. À partir de ce moment, ce fut la mission de l’ordre que de traquer et éliminer cet adversaire. Cela les amena à s’infiltrer en territoire démon et rejoindre une base avancée de la croisade d’argent et des chasseurs de démons. Ils combattirent à leurs côtés dans cette base infernale. Hélas, les pertes furent terribles de tout coté et malgré l’élimination de la cible après sa trahison de la légion, les fils durent se replier, gravement touché, a Dalaran sur une victoire en demi-teinte.

La nouvelle affectation de l’ordre fut ordonné par les agents de la Chef de Guerre. L’ordre devait soutenir les forces reprouvées attaqué en traitre par l’alliance à Tornheim. L’ordre et les autres renforts arrivèrent trop tard pour sauver les forces de Fossoyeuse et ils se rallièrent au survivant de la flotte reprouvé qui lança de nombreuses offensives contre la 7e légion. Cela dura jusqu’à ce que les chefs les plus fanatiques s’entretuent et qu’une trêve se forme, certains membre de l’Alliance trouvant aussi stupide que l’ordre de s’entretuer entre Azerothien durant une invasion démoniaque. La campagne se tourna alors vers le ralliement de clan vrykuls contre ceux affilié à la Légion. La défaite du clan Smaragder Ulvar, allié à la légion, par une coalition de clan vrykuls marqua la fin de la mission de l’ordre qui put retourner à Dalaran pendant que cette coalition continuait le combat contre les rares survivants du clan Ulvar.

Les artefacts disparus

ïle de feu et de cendres gangrénées

Ab furoris Normandorum

Expedition arcanique a Suramar

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4577
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie des Fils de Quel'thalas

Message  Atia le Mer 22 Mar 2017 - 9:25

1er Trimestre 37 :



La suite des missions des Fils de Quel’Thalas les mena à incorporer un groupe de “défense globale” d’Azeroth. La situation se stabilisant plus ou moins sur les îles brisées, il fut décidé de créer de petits groupes de combat à envoyer en mission partout dans le monde, là où le besoin se faisait sentir pour des missions courtes et coup de poing contre la Légion. Ainsi il y eut des missions en Pandarie, proche de Micolline, une autre au Berceau de l’Hiver, une mission destinée à rallier des Princes Marchands gobelins à l’effort de guerre et même une mission d’assassinat contre des généraux de la Légion. Ces diverses missions furent cependant stoppées quand l’ordre fut affecté à un nouveau front.

C’est de nouveau à Tornheim que furent déployés les Fils. Cette fois la mission fut d'aider à la réunification d’un clan qui s’est vu brisé en trois entités après la mort de leur leader lors d’un duel. L’objectif de la Horde était donc de réunifier ces clans en un seul pour qu’il puisse participer activement au combat contre la Légion et cesser de se combattre entre eux. La campagne fut rendue difficile par de nombreux obstacles. Au-delà de la politique vrykule elle-même, la Légion s’invita brièvement au conflit et se permit, avant d'être repoussée, de corrompre les dragons locaux. Le trouble provoqué par les dragons envenima les relations entre les clans et le fin mot de l’histoire fut trouvé quand les Fils découvrirent que le litige concernait les manipulations des Shal'dorei. Les Fils s’attelèrent donc à vaincre les dragons corrompus, réunifier le clan et finalement repousser les Shal’dorei. Pour cela l'ordre se mit en quête de parchemins antiques pour invoquer l'esprit d'un héros légendaire de la région afin d'avoir son aide et s'en servir de porte bannière pour unifier les clans. Les clans finirent par se réunifier et un mariage fut célébré pour marquer cette union contre la Légion.

Après cette campagne difficile mais qui s’acheva sur un succès, l’ordre eut un repos à Dalaran puis fut à nouveau mobilisé pour une mission spéciale. Dans les forêts amani, les trolls des forêts semblaient se vouer à un nouveau culte, le Loa cornu. Dalaran et Quel’Thalas déterminèrent que ce culte était d’origine démoniaque et redoutaient qu’un vaste portail soit ouvert dans cette région difficile d’accès pour une grande armée. Les Fils furent donc envoyés s’infiltrer sur place et ils menèrent une guérilla contre ce culte et préparèrent le terrain (et surtout la côte) pour permettre à l’armée de frapper l’épicentre et tuer le Nathrezim jouant le rôle du Loa. Ceci fait, les Fils eurent une permission d'une semaine à Quel'Thalas avant d'être rappelés à Dalaran.

Défense globale

Antiques Parchemins

Le Loa cornu

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4577
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie des Fils de Quel'thalas

Message  Atia le Mer 17 Mai 2017 - 19:35

Petite précision en attendant le prochain résumé (qui arrive début juin). Kareha me posait des questions sur nos campagnes à Tornheim et je me rend compte que je n'ai effectivement pas été assez clair sur les lieux joués du coup je vais préciser un peu.

La première campagne à Tornheim s'est déroulé dans la région (fictive) du Thing, située au Nord Est de la région, un peu à l'est de la zone de débarquement reprouvée qu'on a dû fuir après les conflits avec l'Alliance et quelques vrykuls corrompu. Cette région de Tornheim était divisée en 4 clans repartis autour d'un site sacré appelé le Thing. Un de ces clans était affilié à la Légion et en conflit ouvert avec les autres.

La deuxième campagne à Tornheim s'est déroulé, elle, tout à l'est à la frontière entre les pays de Torheim et de Suramar dans une petite région ( fictive toujours) appelée Touche-les-Cieux. Ici le clan vrykul qui détenait ses terres a donc été brisé en trois suites à une guerre civile.

Voilà j'espère qu'avec cet erratum c'est un peu plus clair ^^ N'hesitez pas à me faire remarquer s'il manque des précisions, j'éditerais d'ailleurs les résumés que ce soit plus clair.

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4577
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie des Fils de Quel'thalas

Message  Atia le Lun 4 Sep 2017 - 14:57

2e Trimestre 37



De retour à Dalaran, l’ordre ne dût pas attendre longtemps avant d’être envoyé sûr de nombreuses missions contre la Légion, l’une de ces opérations fut une mission d’aide pour les résistants de Suramar. La mission devait se dérouler en plusieurs phases et impliquer plusieurs unités, mais quelque chose se passa mal et l’ordre fut détourné de sa mission par un portail défectueux qui les mena sur un camp kaldorei. Faute de réussir à recontacter leur commandant, les Fils s’occupèrent d’aider les Elfes de la Nuit contre des attaques de satyres le temps de retrouver leur communication. Finalement, une fois la menace satyre écartée pour un temps, l’ordre put retourner auprès de son commandant et la mission fut un sauvetage des groupes disparus comme l’ordre pendant le chaos arcanique provoqué par les Sacrenuit. Ceci fait, les troupes furent évacuées, la mission principale était annulée.

Mais l’ordre n’en avait pas fini avec Suramar. Quelques jours et missions mineures plus tard, un officier dissident de l’armée de Suramar vint faire un appel aux volontaires à Dalaran. Le but de cet appel était de trouver de l’aide pour la résistance extérieure et intérieure de Suramar. L’ordre fut mobilisé pour aider à cette tâche et fut détaché auprès de Romanin, un officier de liaison de la résistance. Romanin était un des responsables de la résistance sacrenuit dans le secteur de la Croisée de Nerolles, un quartier de Suramar et les terres environnant ce quartier. Arrivé sur place, les premières actions de l’ordre furent d’attaquer un débarcadère de la Légion servant à déporter des prisonniers sacrenuit rebelles vers les réacteurs à âmes des démons. Ce faisant, l’ordre libéra un grand nombre de civils et combattants qui furent amenés par Romanin dans une petite base cachée. Cela forma le noyau d’une petite force de résistance dans le secteur qui ne ferait que grandir au fur et à mesure des combats.

Les premières opérations dans la campagne environnante de Suramar consistèrent principalement à de la guérilla, du harcèlement et du pillage afin d’armer et augmenter les ressources des résistants. L’avantage était qu’une troupe de soldats sacrenuit rebelles s’était réfugiée dans une vieille forteresse abandonnée et que les loyalistes en faisaient le siège. Cela avait pour conséquence la présence de beaucoup de patrouilles et de caravanes à attaquer pour l’ordre et les résistants sur place. Puis, quand les forces ennemies s’usèrent et que les résistants se renforcèrent, il fut décidé de porter l’attaque sur les assiégeants avec l’aide d’une sortie des assiégés. Cette opération se déroula en plusieurs étapes : la prise et la sécurisation de bases arrières de l’ennemi, de l’arrêt éventuel des contre-attaques adverses, puis l’assaut lui-même. Cette victoire et la libération des troupes assiégées permit de renforcer considérablement le contrôle des résistants sur la campagne aux alentours de la Croisée de Nerolles. Plusieurs autres missions et manœuvres permirent d’assurer un contrôle presque total de l’endroit.

La deuxième étape pouvait commencer : infiltrer Suramar même et aider la résistance intérieure. L’ordre reçut des enchantements pour se déguiser en habitants de Suramar et il fut conduit par Romanin à l’intérieur de la ville. Il fit faire le tour de la Croisée de Nerolles aux Fils pour leur faire prendre connaissance des lieux dans un premier temps, puis ils s'installèrent dans une auberge sympathisante. Des métiers furent alors accordés aux membres pour leur servir de couverture et le travail commença. Entre entraînements clandestins, préparation de matériel, espionnage et bien d'autres tâches quotidiennes, eurent lieu des opérations diverses pour affaiblir les positions loyalistes, renforcer les résistants et surtout s’efforcer d'unifier les différents groupes parfois très politisés du quartier pour en faire une force unifiée. Malgré de beaux succès enregistrés par la résistance, il y eu de terribles échecs et des représailles ennemies qui ravagèrent un groupe de résistants, mirent la zone civile sous quarantaine de provisions et d’autres revers. Malgré les succès et le renforcement notable de la résistance, il apparut évident que le quartier de la Croisée de Nerolles ne se libérerait pas sans une aide extérieure. Les Fils furent donc exfiltrés vers l’extérieur pour rejoindre les forces shaldorei extérieures renforcées par des troupes elfiques de toutes allégeances et quelques troupes du Kirin Tor.

Le but pour l’ordre à ce moment fut de profiter de ses liens avec la résistance intérieure et ses connaissances sur le quartier pour aider au mieux l’armée venue porter l’assaut. Avec ces renseignements et l’ordre agissant comme force spéciale, l’assaut fut lancé avec le soutien des résistants intérieurs. L’attaque initiale fut vigoureuse et entra loin en ville avant de se heurter à une forte résistance et d'être repoussé en perdant la moitié du terrain acquis par une contre-attaque. Mais ce revers fut de courte durée, la résistance intérieure et les troupes dissidentes à l’intérieur de la garde permirent de s’emparer d’une caserne, des docks et des zones de surplombs. Le quartier populaire finit par se soulever et se libérer lui-même alors que les combats se portèrent dans les quartiers nobles. La Légion vint se mêler au combat et l’affrontement piétina jusqu’à l’assassinat de la chef démone. Le combat se porta donc sur la forteresse de la garde, dernier point loyaliste. L’ennemi sachant qu’il ne tiendrait pas un siège, tenta une sortie et lança une série de contre-attaques qui échouèrent à percer. Les forces elfiques alliées parvinrent alors à prendre le fort des mains des loyalistes et le commandant de la garde se suicida. Le quartier venait d’être pris après 3 mois d’opération intense et les Fils de Quel’Thalas furent mis au repos quelques jours alors que la guerre continuait dans le reste de Suramar.
Un danger en cache un autre
Résistance

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4577
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie des Fils de Quel'thalas

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum