(event)Enquete sur le spectre

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: (event)Enquete sur le spectre

Message  Atia le Dim 6 Mai 2012 - 0:23

( HRP ) Fin de l'event demain a 15h car après 10h d'event on a commencé a fatigué! donc a demain!

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4546
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (event)Enquete sur le spectre

Message  Atia le Lun 14 Mai 2012 - 17:56

De : Atia Silverswell
Sujet : Grande bataille du Domaine Spelltaint

Fils et filles,

La grande bataille eux lieu et fut d’une intensité telle que je n’en avais plus vu depuis très longtemps. Je vais essayer de résumé du mieux possible les événements de ses deux jours en m’appuyant sur des cartes.

Etaient present:
Légat Atia
Sergent Falrhen
Chevalier Leo
Chevaliere Hanorya
Chevalier Ciolas
Chevaliere Saroyane
Chevaliere Sybile
Chevaliere Kimyha
Ranger Lorasthene
Ranger Erossen’dar
Ranger Eleona
Ranger Pragmatique
Ranger Earenion
Ranger Tiahela
Arcaniste Zerian
Arcaniste Kri’thias
Prêtresse Arthenice



L’armée se mit en route au alentour de 14h30 le samedi 5 depuis les abords de Brume-d’Or, l’arme avança avec sur le flanc gauche le 1er bataillon, le 2e sur le flanc droit, les éléments non rangers du 3e bataillon en arrière et les rangers ouvrant la voie. Arrivé sur les lieux des hostilités nous nous arrêtâmes et Arley rassembla son état major. Les ordres étaient simples, le 1er bataillon allait prendre d’assaut le village d’Ambrelune, la principale place forte ennemie pendant que les Fils de Quel’thalas et deux commandos de rangers prendraient a revers le village pour éliminer l’artillerie adverse, quatre canons phalliques et leurs servants. Je divisais les Fils en deux groupes puis j'envoyais les deux groupes de fils et les 2 commandos de rangers contre chacun des canons qui ouvraient déjà le feu sur le 1er bataillon. La marrée de monstre qui habitait la ville se jetèrent sur les troupes elfiques et nous avons pu commencer notre travail.



Comme prévu nous attaquâmes peu après les troupes de Celestine, les escortes furent visées en priorité par les quatre groupes, puis les gardiens. Les escortes ne furent guerre résistante face à notre assaut à revers, sauf ceux de mon groupe qui fauchèrent Hanorya qui, désobéissant aux ordres que je lui avais donnés de rester sur le gardien, s’isola. Pour l’autre groupe, Eleona donna une première démonstration de la férocité qui la caractérisa toute la journée. Trois canons furent rapidement détruits, mais Leo qui lui abandonna le gardien me laissa seule contre cette adversaire qui m’infligea une grave blessure au bras. Mais finalement de notre côté aussi, le canon fut détruit. Les rangers commencèrent à frapper à revers les créatures de chairs et le 1er bataillon réussi à se défaire de ses ennemis. Le village fut à nous avec des pertes énormes, environs 70 morts, mais l’ennemi avais perdu la plus du tiers de ses troupes et un point stratégique important.

Suite à cette bataille, Arley nous ordonna un moment de repos pendant que les rangers s’occupaient de chasser les ennemis des forets et que les balistes entraient en action pour bombarder les tours adverses. Les rangers firent un travail efficace et avec à peine quelques morts ils décimèrent les troupes ennemies. Leur harcèlement fut constant, trois commandos dans chaque foret se relayaient pour lancer des attaques puis se repliait et un commando venant d’une autre direction reprit. Ils appliquèrent avec brio la stratégie de “Mords et fuis” caractéristique des tactiques de guérilla.



C’est a ce moment qu’Arley décida d’envoyer le 2er bataillon en avant pour sécuriser la route. Elle redouta que les troupes ennemies stationnées prés des tours détruites viennent prend à revers cette tentative pour déloger la 2e armée d’Aela et prit des mesures. La commandante envoya les rangers et les Fils empêcher toute tentative par les bois. Un commando en réserve vint aider sur un front alors que nous partions aider les autres. J’envoyais les brises sorts et les troupes de Lancargent aider Angelique et son bataillon. Leur bataille débuta et la nôtre aussi.



Dans les bois, les rangers s’occupèrent d’une partie de la troupe ennemie qui tentait de rallier la bataille principale sur la route, nous avons engagé les autres en utilisant une embuscade minutieusement préparée. Nous nous plaçâmes près d’un goulot d’étranglement entre deux falaises afin de renforcer l’effet de notre embuscade et diminuer l’avantage du nombre de nos ennemis. Je formais une ligne de bataille a quelque mettre de la sortie du goulot, les troupes lourdes en défense. Falrhen piégea les falaises et Eleona le rétrécissement lui-même, les troupes discrètes furent déployés dans les bois, sur les flancs et avec nos troupes a distances nous avons avancé vers l’ennemi. Le harcèlement débuta. Earenion, moi-même et Lorasthene avançâmes dans le défilé et tirâmes à plusieurs reprises sur la masse de “chien de chair” qui se dirigeait vers nous reculant promptement après chaque tir. C’est ainsi que tout en diminuant leur nombre nous les avons attirés vers notre piège. Ils passèrent rapidement le col où l’explosion de Falrhen provoqua un éboulement qui emporta une partie de l’armée, une autre s’envola en passant les mines d’Eleona. Le peu d'adversaires restant approcha de la ligne de bataille, mais Leo perdant son sang froid chargea et fut terriblement mutilé par les monstres. Le reste de notre troupe chargea à son tour et se défit des derniers ennemis rapidement. La victoire des fils et des rangers sur les renforts adverses permit une prise à revers de l’armée d’Aela qui fut anéantie. Les troupes d'Angelique firent face en phalange et sa cavalerie déborda le flanc droit, les rangers frappaient les arrières, les fils se jetèrent sur le flanc gauche, l'ennemi encerclé et acculé ne pouvait plus bouger et à peine combattre, tous agglutiné les un contre les autres.



L'armée de la sculpte-chairs avaient été amputé de 600 troupes environs, armée qu’elle avait du construire a la hâte en sacrifiant tous ses tunnels de chairs et ses dernières forces. La situation tournait définitivement à notre avantage malgré la cinquantaine de morts que cette nouvelle bataille avait faits dans nos rangs. Arley ordonna rapidement de déployer les balistes sur les hauteurs où se dressaient jadis les tours. Les Fils furent déployés pour défendre une batterie et les troupes de Lancargent l’autre. Les rangers se déployèrent dans les bois entourant le domaine Spelltaint tandis que le 2e bataillon ayant moins souffert que le premier fût déployé en première ligne entre les deux collines, le 1er laissées en réserve. Les Balistes commencèrent immédiatement leur travail frappant les quelques 150 ou 200 troupes ennemies survivantes.

Peu après le début du bombardement, les troupes restantes se rassemblèrent étonnamment, ce que j’interprétais comme une volonté de lancer un dernier assaut. Mais au même moment un cor de guerre n’appartenant pas à l’un des bataillons retentit dans le dos de l’armée. C’était une troupe visiblement elfique d’environ 200 elfes portant des livrés mauves. Après un examen rapide, nous avons vu une mangouste stylisée sur les étendards, l’évidence fut faite, il s’agissait des troupes d’Edwen Filertal. Mais quelles étaient ses intensions? Pour Arley les choses furent claires et elle envoya le 1er bataillon resté en réserve lui faire face. C’est à ce moment que le pire arriva.

Au niveau du manoir, sortant du champ funeste, un immense centipede émergea. Des prisons arcaniques des démons jaillirent par centaines. Les troupes de chair rassemblée passèrent à l’assaut, deux anges attaquèrent les balistes et les troupes de la mangouste frappèrent le 1er bataillon. Ce fut un chaos indescriptible. J’envoyai les brises-sort et les troupes de Lancargent aider le 1er bataillon pendant que je cherchais à tenir la 3e et 4e batterie d’artillerie contre l’attaque des anges avec les Fils de Quel’thalas. Le premier ange fut stoppé dans son effort par le lance-grenade d’Eleona. Troublée, elle devint une cible facile pendant quelques instants, mais elle répliqua avec force et nous résista farouchement. Le combat fut difficile, mais alors qu’elle tentait de fuir, Falrhen lui sauté sur le dos et lui trancha une aile la faisant chuter au sol, la tuant net. Nous avons commencé a panser nos blessures suite a se combat quand le 2e ange ayant fini son oeuvre macabre sur la 1er et 2nd batterie d’artillerie nous attaqua. Elle fut bien moins efficace, car la surprise passée nous savions a présent mieux comment attaquer ces créatures et rapidement elle fut mise en fuite. Cependant, à son envol, l’ange original apparut et la tua net, mais ne s’arrêta pas pour nous et s’en alla simplement. Les deux dernières batteries, soit 6 balistes étaient sauvées. Ailleurs, les combats faisaient rage, les rangers engagèrent les démons et le centipede. Earenion allait aider contre le centipede en utilisant un piège spécial contenant un diablosaure d’Un’goro, celui-ci fut déterminant pour éliminer le monstre, mais les deux géants s’entre-tuèrent. Les démons furent contraints à une guérilla féroce dans les ruines des quartiers des domestiques et les bois et furent éliminés rapidement. Le plus grand coup d’éclat fut celui d’Angelique qui avec son 2e bataillon massacré les dernières créatures de chair avec une stratégie audacieuse et efficace qui lui permis de vaincre avec un nombre de pertes ridiculement bas. Pour Celestine ce fut bien différent. Le 1er bataillon fut mis à mal par les troupes disciplinées d’ancien solfurie d’Edwen et la mage de guerre elle-même fit un véritable carnage. Utilisant son armure lourde, ses dons d’escrime et de gangr’magie, elle fit des ravages et ce n’est que la charge féroce d’Arley et ses troupes qui renversa le cours de la bataille. Un duel terrible débuta entre la Commandante et la capitaine mercenaire que la commandante acheva avec brio.



Les combats s’achevèrent et Arley rassembla son état major en trainant sa prisonnière, Edwen. Nous avons découvert une Celestine terriblement mutilée suite à la bataille, le visage livide, une malédiction rongeant ses veines, l’armure en morceau, la chair lacerée et le bras gauche arraché, le moignon sanguinolent. Son état était terrifiant, mais sa détermination et sa dignité pendant le rapport démontrèrent sa grandeur. Elle annonça que ses troupes avaient perdu une centaine des leurs et que nombre était blessé, son bataillon était presque entièrement hors combat puis elle s’écroula. Elle fut emmenée pour des soins intensifs. Angélique annonça son peu de perte et j’annonçais les pertes moyennes des rangers. Mais pendant le rapport Edwen devint provocatrice et parla du passé et du père d’Arley provoquant l’ire de celle-ci, l’échange s’envenima et Arley tua sa prisonnière. Je pense avec le recul d’Edwen fit exprès, sachant que la commandante possédait une magie capable de s’introduire dans l’esprit des gens, la mort était la seule manière de ne rien révéler. Mais suite à cet échange, Arley enragé et troublé quitta le rang confiant la suite à Angelique puis disparue.

Angerlique réorganisa les troupes, en mélangeant les deux premiers bataillons, elle mit en place le siège du manoir, envoyant les ranges surveilles les bois, les autres troupes du 3e bataillon fut mit en réserve et les chevaliers en défense des balistes qui ouvrirent le feu sur le bâtiment. Mais c’est alors que nous avons vu la puissance du bouclier entourant le manoir quand chaque trait fut absorbé et consumé par la vague d’arcane. La capitaine décida de prolonger le bombardement pour voir si cela affaiblira le bouclier. Les autres troupes purent enfin gouter le repos après 10h de batailles.



Pendant toute la nuit et la matinée du dimanche, les bombardements ne cessèrent frappant sans cesse le bouclier, en vain. En début d’après-midi, les machines se turent enfin à la surprise de tous et Angelique demanda au arcanistes de se fabriquer des images miroirs et de les envoyer attaquer le bouclier. Ils n’en eurent même pas l’occasion, les tours déchainèrent un tir continu d’obus d’arcane à une vitesse folle et avec une capacité destructrice terrifiante. Les images miroirs, à peine approchées du manoir, furent balayées en un clignement d’oeil. Les arcanistes pourtant tentèrent autre chose, ils concentrèrent une immense boule de magie qu’ils projetèrent à distance. Mais cela fit le même effet que le reste, le bouclier l’absorba sans souci.

Nous avons alors réfléchi à une solution qui incluait de passer par les tunnels de chair puis nous souvenant de la bataille de Solargent où un tunnel se trouvait près d’une tour nous avons décidé d’explorer les environs de la tour nord, où se trouvais les balistes. J’en profitais pour aller discuter avec Angelique de la marche à suivre. Mais alors que nous discutions, nous avons entendu des gémissements dans les ruines. Earenion et Lorasthene allèrent discrètement voir et découvrirent des prisonniers de la mangouste terriblement mutilée. Lorasthene revient et nous fit part avec véhémence de sa découverte, je lui enjoins de se calmer et Falrhen comme Erossen’dar l’empêcher d’approcher d’Angelique. Celle-ci gardant son air enjôleur expliqua qu’elle les avait interrogés pour entrer dans le manoir. Mais j’annonçais à Angelique que 12h de torture était du sadisme plus que de l’efficacité et je la forçai a arrêté se calvaire. Elle obtempéra et fit exécuter les prisonniers ce qui provoqua le courroux d’Earenion qui attaqua un des chevaliers. J’intervins pour lui faire retrouver la raison et c’est à ce moment qu’Arley réapparu, ne portant que son armure de cuir gamboisé, sans sa plaque, elle vint découvrir ce qui se passait. Apprenant le comportement cruel d’Angelique elle partit faire la leçon à sa capitaine. De mon côté, je continuais de raisonner Earenion.

Arley, après les remontrances à sa capitaine, rassembla les fils et nous expliqua que pendant sa nuit d’errance elle avait fait une découverte très intéressante. À chaque fois qu’un carreau de baliste frappait le bouclier, l’éclat de la pierre runique voisine diminuait, elle en a donc conclu qu’une partie des énergies de la pierre était détournée vers le manoir, ce qui explique la puissance du dispositif de défense et la présence des créatures a son côté, la semaine avant l’assaut. Elle élabora un plan pour infiltrer le manoir à partir de cette information. Elle nous rassembla dans les jardins du domaine alors qu’elle envoyait des arcanistes et des brises-sort près de la pierre pour la couper, définitivement ou au moins temporairement, du manoir. Ceci fait, elle envoya des images miroir approcher des défenses pendantes que les balistes reprenaient leur tir. Cela confirma ce qu’elle avait pensé, le manoir, privé de la pierre ne pouvait se défendre et attaquer en même temps. Elle nous élança alors vers le champ funeste d’où était sorti le centipede et nous entrâmes dans le tunnel en toute hâte avant que les tours des arcanes ne se réactivent.

Nous pénétrâmes alors dans les entrailles du royaume d’Aela. Nous avions là un magnifique exemple des structures de chair de notre ennemie, des piliers d’os relié par des tendons et des cartilages et le tout couvert de chair vivante et palpitante. La chaleur était très importante, celle du corps soit pas loin de 40°, l’humidité était extrêmement important et le battement d’un coeur lointain se répercutait dans les parois.



Nous avons entamé la progression, régulièrement j’injectais du poison neurotoxique Belcigore dans les parois pour empêcher les sentinelles d’activer les défenses. Arley prit les devants avec son épée à deux. Le trajet fut difficile dans cet environnement sombre et malsain, mais une première mauvaise rencontre nous attendais, deux gardiens jaillirent d’un couloir et nous prirent d’assaut. Beaucoup des nôtres furent blessés plus ou moins sérieusement, mais je fus pour ma part très sérieusement touché au ventre me mettant hors combat. Falrhen fit un carnage contre les deux monstres les dépossédant de leur bras pendant que le reste du groupe achevait les créatures. La bataille achevée, les médecins vinrent s’occuper de moi pendant qu’Arley envoyait des éclaireurs explorer les tunnels.

Alors qu’on me soignait, je ne pus réinjecter du poison dans les parois, les défenses se sont alors réactivées et le chemin se boucha devant les éclaireurs qui furent assaillis par des tentacules de chaires pendant qu’une voix leur demandait de mourir. L’attaque finit par toucher tous les fils et Earenion et Erossen fut blessé pendant ce combat. Retrouvant des forces j’injectais à nouveau le poison faisant taire les défenses, les tentacules se mettent à pendre lamentablement. Arley aperçu alors depuis un autre couloir une meute de mantes prés a foncé sur les fils. La commandante fit une formation compacte pour harceler à distance les mantes puis les stopper et les éliminer en encaissant la charge, mais Saroyane rompit la formation et chargea, suivi de Ciolas. La stratégie fut anéantie et le combat devint plus difficile, Ciolas fut très gravement blessé au bras, mais l’ennemi fut achevé par la Commandante. Suivant ce couloir pendant que les blessés étaient soignés, nous avons découvert la sentinelle, Arley ne perdit pas un instant et la tua.

La progression à travers les tunnels de chair reprit, la fatigue de ses deux jours de combat et de cet environnement à la fois oppressant et inhospitalier commença à peser sur les corps et les esprits. Puis après une progression difficile nous somme arrivé dans une grande pièce ronde, un mausolée de chair, des colonnes d’os partait du sol et formais une voute, des tapisseries de chair relayait les os. Au centre de cette pièce, une immense créature insectoide avec un torse masculin et le visage masqué. De son crâne partaient des guirlandes de nerfs vers le plafond. Il agitait ses doigts et des étincelles de magies en sortaient. Après un examen attentif, je reconnus avec stupeur du marquis de Drygioni terriblement mutilé pour former une sentinelle destiné à piloter les défenses magiques du manoir. Je compris mieux comment les tours et le bouclier pouvaient être aussi précis. Arley donna l’ordre au fils de se déployer tout autour de la créature et de se tenir prêt-à attaquer au même instant, profitant de la concentration de cette créature qui ne nous avait pas remarqués. L’attaque fut alors lancée et nous nous lançâmes tous contre le monstre le mutilant, mais survivant à nos coups il poussa un hurlement terrifiant pour nous paralyser et utilisa une décharge de foudre. Les terrifié et d’autre furent violemment brulé, mais notre riposte fut implacable et l’ennemi massacré ce qui détruits les défenses magiques. Pendant que les blessés étaient soignés, Arley se prépara à aller à la pièce suivante, la dernière pièce d’après la géographie des lieux.

Quand nous entrâmes dans ce denier sanctuaire, nous fument prit de stupeur devant le spectacle qui nous faisait face, un spectacle horrifiant et immonde. Au centre s’élevait un immense trône de chair où siégeait Aela, comme une impératrice toisant ses visiteurs et sa cour infâme. Des dizaines d’esclaves de chair formaient cette cour, aux formes diverses, certains sublimes elfettes, d’autres monstres grossièrement féminins et mutilés s’accouplaient avec des éphèbes et des monstres aux membres disproportionnés. Toute cette cour grotesque se livrait à une débauche sans nom et pour couronner le tout, dans des cages, des clones de certain membre des fils, se faisaient violer et dévorer en même temps par des chiens de chair. L’horreur nous laissant bouche bée.



Aela nous souhaita alors la bienvenue et, moqueuse, nous proposa de profiter de la fête, une fête faite pour honorer notre victoire. Elle négocia avec nous sa reddition, disant qu’il était inutile de s’entre-tuer et qu’elle serait utile à Quel’thalas. Nous avons refusé net et Aela nous traita de fous, nous disant que même si elle n’avait pas la puissance pour tuer les centaines de soldats que nous avions, elle pourrait à elle seule ravager nos troupes. Accompagnant le geste à sa parole, d’un vif mouvement de la main, elle provoqua dans la sale un ouragan de flammes impies qui consumaient en un instant la totalité des esclaves. Riant, enivrée par sa puissance, elle nous laissant une autre chance de négocier que nous refusâmes a nouveau et elle passa a l’attaque. Invoquant à nouveau ses immenses pouvoirs gangrénés, elle lança une vague de flamme verte contre nous, blottie dans notre couloir. Arley prit alors les devants hurlant une prière à la lumière et invoqua un immense bouclier de lumière qui verrouilla notre passage. Les flammes s’écrasèrent sur le bouclier, les deux femmes déchainant leur puissance pendant que je chargeais la grenade arcano-sacrée dans le lance-grenade d’Eleona. Finalement, les flammes s’épuisèrent et le bouclier disparut. Arley s’écroula au sol, ayant donné tout ce qu’elle pouvait dans cette défense alors qu’Aela préparait une nouvelle attaque. Je fis feu et la grenade explosa au pied d’Aela. La déflagration provoqua un halo de lumière azur et or se mêlant dans une fresque sublime et envoutante. Au dela de la stupeur face à tant de beauté, l’autre effet fut également saisissant. À cet instant le trône de chair s’écroula, tombant en lambeau sanguinolent, entrainant Aela dans sa chute dont la robe de chair se liquéfia la laissant entièrement nue et hurlante de rage face a la douleur qui brulait dans ses veines. Son pouvoir s’écroulait et sa magie consumée, il ne lui restait plus que sa force physique de demi-démone. Elle se releva et se jeta sur nous tentant de nous griffer, empaler avec sa corne, fouetter de sa queue. En vain, seule contre 15 guerriers entrainés, ce fut une action vaine et elle fut terrassée, abandonnée au sol, blessé et vaincu. Agonisante et meurtrie, elle me supplia de l’épargner, de la sauver au nom de notre lien du sang, de notre passé, elle tenta tous les arguments possibles, pitoyables et lâches. Provoquant autant mon ire que ma tristesse, je réfutai toute tentative et alors que Falrhen enragé la frappait j’ordonnais sa mise à mort. Ainsi, dans un chuintement d’acier, la terrible sculpte-chair, après avoir emporté des milliers d’innocent et de brave combattant, après avoir provoqué le doute et la terreur, fut mise a mort, nue et lamentable sur le sol, entre deux supplications.

Les souvenirs de ma jeune cousine me revinrent et soupirant, je demandais à Arthenice de la bruler avec des flammes sacrées pour purifier son corps et ses cendres que je puisse l’enterrer dignement sans la corruption qui courrait dans ses veines. Elle s’exécuta et je récupérai les cendres et son masque tandis que les troupes a l’extérieur arrivèrent a nous rejoindre après avoir achevé les dernières créatures de chair présente. La bataille était achevée et nous fumes acclamé, mais je n’avais pas le coeur a faire la fête ce soir la. Arley et les blessés furent évacués, Angelique, réorganisa les troupes, gardant que les personnes n’ayant pas été blessé durant les deux jours de bataille pour former un bataillon d’occupation qui surveillerait les lieux et traquerais les dernières créatures de chair. Les Fils furent évacués peu de temps après vers la retraite pour se soigner et récupérer.

La guerre contre la sculpte-chair s’achevai enfin, des mois de doute, de combat, de souffrance et de morts inutile tout ça dans la folie d’une femme dont les reels motivations sont encore obscure, car en réalité, nous ignorions quels étaient ses véritables intentions, mais bonne ou mauvaise, son pouvoir, ses méthodes, les horreurs qu’elle a faites ne pouvaient rester impunie et nous ne pouvions la laisser agir a sa guise. Nous estimons a entre mille et deux milles créatures de chair éliminée, imaginez vous combien de personnes elle a du sacrifier a cette fin? Mais le bilan de cette terrible bataille est également lourd.

1e Bataillon : Effectif initial : 360 / Morts : 164
2e Bataillon : Effectif initial : 360 / Morts : 56
3e Bataillon : Effectif initial : 225 / Morts : 67

Parmi ce terrible bilan, citons la capitaine Celestine de Tranchéclat, la dirigeante du 1er bataillon mutilé par Edwen Filertal, qui succomba à ses blessures et la malédiction qui lui avait été infligée. Cette perte tragique pèse lourd tant elle était compétente. La lieutenante Miriya Auradain succède à la défunte capitaine. Aillons d'ailleurs une pensée émue et reconnaissante pour toutes ces pertes et nos camarades terriblement blessés durant ce conflit. Parmi les autres conséquences de ce conflit, le comté d’Ydd a été donné à Arley de Thurwes mais celle-ci refusa cet honneur, disant qu’elle ne pouvait accomplir à la fois son devoir de commandante et de comtesse avec autant de dévotion. Elle a donc décidé de rester commandante. L’État m’a cédé le domaine Spelltaint, après avoir récupéré les biens utiles dans le manoir je le ferais rasé et laisserais les bois reprendre leur droit sur le domaine. Je promets également une prime spéciale à tous les fils ayant combattu Aela et des récompenses à certains de nos combattants.

Je tiens à exprimer ma fierté d’avoir pu combattre à vos côtés durant ses longs mois d’épreuve et de vous voir résister avec autant de bravoure aux horreurs que nous avons eues à affronter. Félicitations à vous tous, et n’oublions pas ce que la corruption et la folie peuvent entrainer comme souffrances et atrocités. Mais nous sommes a nouveau victorieux bien que cette victoire fut dure a arraché, ainsi je vous convie tous ce mardi a célébrer notre victoire. Fils, je le redis, je suis fière de vous tous et je vous remercie pour tout.

Anar’alah Belore! Pour Quel’thalas!

Legat Atia Silverswell

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4546
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (event)Enquete sur le spectre

Message  Atia le Jeu 17 Mai 2012 - 11:52


Ce mardi, nous avons organisé une cérémonie pour célébrer la fin de cette guerre. Nous nous étions réunis au palais des plaisirs en Azshara et je débutai par un long discours qui rappela à tous la suite des événements qui nous avait menés d’un simple meurtre à une immense guerre et le siège du domaine Spelltaint. Après un moment de recueillement pour honorer les malheureuses victimes de ce conflit insensé, je procédais à une remise de récompense pour les éléments les plus méritants de l’Ordre.

Ainsi pour leur bravoure, leur courage et leur conseil, j’offris une citation militaire au Fils suivant:
- Earenion
- Lorasthene
- Sybile
- Elhardryan

J’envisageais d’en donner une également à Hanorya mais sa présence bien trop aléatoire m’en a empêché.

Pour des actes d’héroïsme et leur rôle déterminant dans la victoire, j’ai décidé de décorer de l’ordre du Soleil Thalassien les Fils suivants:
- Arthenice pour ses soins attentionnés et surtout pour le sauvetage des 50 soldats de Lancargent sans qui rien n’aurait été possible.
- Falrhen, pour ses stratégies, ses ruses et son commandement qui on permit de tromper la vigilance des conjurés, d’infiltrer le manoir du marquis, d’empêcher une attaque massive sur une de nos pierres runiques.
- Eleona, pour ses inventions, ses explosifs, sa férocité au combat et surtout la mise au point de la grenade arcano-sacrée qui fut l’armée de la défaite d’Aela Spelltaint.

Félicitations à eux et à tous les Fils sans exception, je ne peux décorer tout le monde, car cela enlèverait de la valeur à ces récompenses, mais vous avez été tout héroïque et je suis fière de chacun d’entre vous. Suite à cette cérémonie, nous avons fait une fête que j’espère a réussi a vous détendre et vous donné un repos bien mérité. Les ennemis sont encore légion et bientôt nous devrons repartir à la guerre alors profitez bien de ces instants de relative paix, les héros sont toujours demandés. Encore bravo Fils et Filles, votre Légat est fière de vous!

Atia Silverswell - Shan’talah

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4546
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (event)Enquete sur le spectre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum