Le serment de sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le serment de sang

Message  Atia le Mar 11 Nov 2008 - 13:34

Le serment de sang

Elle s’observait dans son large miroir aux bordures d’or. Sa longue chevelure dorée n’était plus, un carré court et propre lui avait succédé, plus adapté au dur combat qu’elle vivait depuis des années. A son coté, une petite humaine maigrichonne aux cheveux châtain s’afférait a préparer une étrange mixture dans une cuvette. De sa tenu noir et son tablier blanc, aucun doute qu’elle fut sa servante.

« Madame, c’est prêt, dit l’humaine en s’inclinant.
- Merci Sybil. Dit calmement l’elfe. »

Elle continuait d’observer son reflet. Apres tant d’année, tant d’année, tant de choses s’était passé, tant de haine et de rancœur, elle avait vue son peuple devenir les elfes de sang, devenir des parias, détesté et méprisé de tous. Elle avait vue son ordre être des rebelles contre les forces de Kael’Thas, elle avait vue l’alliance trahir et tenter d’achever son peuple. Elle avait vue la guerre en outre-terre, la chute du prince et à présent l’élévation de cette race jadis méprisé. Les elfes de sang avaient sauvé Shattrath, leurs forces assiégé le temple noir, pris d’assaut les forces du Roi-soleil et à présent restauré le puits de soleil et bannir Kil’Jaeden. Ceux la même que tous voulait détruire était les sauveur du monde, sauveur que même Dalaran courtisait, le Kirin Tor devenu neutre pour les accueillir, quelle ironie. Et elle, la ranger-capitaine Atia Silverswell avait été de toute ses batailles au coté de son ordre, elle était fière d’être des leurs, même si des divergences demeuraient, même si une rancœur et une colère demeurait parfois. Mais tout ceci était insignifiant face à sa fierté.

Elle passa son doigt fuselé sur cette fine ligne de chair sombre qui lui barrait l’œil droit, cette cicatrice, vestige de cette blessure qui avait fait basculer sa vie. Elle observa cette œil qui lui avait valu sur surnom, « Wildeye », cet œil ambre, œil de bête qu’une vaudou lui avait greffé en remplacement de celui perdu. Quelle ironie, elle avait combattu les trolls et craint le vaudou durant sa vie « d’avant », du temps ou elle était mage, et elle devait sa « nouvelle » vie de ranger a l’intervention d’une trollesse gurubashi et a son vaudou. Elle en sourit, la salvation viens parfois de l’inattendu.

Elle regarda la cuvette remplie à raz-bord de liquide rouge sang. Elle laissa glisser son peignoir se dénudant puis saisi un poignard. Elle le plaça sur son poignet et fixa le miroir, sa chevelure doré y avait un si beau reflet. Elle soupira a s’entailla le poignet laissant le sang couler dans la cuvette, chaque goute écarlate disparaissant dans le mélange.

« Soleil, loas et esprits chamanique, par mon sang je fais se serment ! Écoutez-le ! »

Le tatouage de serpent qui se lovait sur son bras droit se mis à briller légèrement, elle ne se laissa pas déconcentrer, les loas écoutaient, cela elle en était sur au moins.

« Par mon sang, je jure de porter la vengeance de mon peuple, de ma race, sur les terres impies du Fléau.

Le sang des vivants réclame vengeance et ma chevelure rouge sera en leur honneur, je sacrifie ma blondeur afin que ma chevelure représente ce sang plein de colère !

Bientôt, les races du monde viendront la porter et moi parmi eux je la combattrais sans faillir. Le Fléau subira le courroux et la vindicte des vivants et tombera !

Par mon sang, je fais serment de me frayer un chemin sanglant parmi les ennemis qui oseront se mettre entre nous et le Roi Liche !

Par mon sang soyez en témoin ! »

Elle plongea soudain sa tète dans la cuvette quelques minutes et la releva, essoufflée. Ses cheveux et ses sourcils étaient a présent de couleur rouge sombre et le liquide s’écoulait lentement sur la peau laiteuse de son visage tel du sang, ses yeux lumineux lui donnant un aspect terrifiant, tel un prélude a la guerre féroce et aux carnages qui s’annonçaient. Déjà l’humaine soignait avec un sort de lumière le poignet de sa maitresse puis lui essuya le visage alors que cette dernière ne cessais d’observait ses cheveux rouge sang dans le miroir. Le sang des haut-elfe réclamait vengeance et bientôt cette vindicte allait s’abattre. Elle fit un sourire cruel regardant le liquide rouge dégouliner sur son corps. Elle avait hâte de débarquer, hâte de se battre. Et fermant les yeux elle se l’imagina quelque instant. Bientôt, très bientôt.

« Bash'a no falor talah, Arthas! » (Goute au frisson de la véritable mort, Arthas)

_________________
avatar
Atia
Divinité
Divinité

Nombre de messages : 4574
Date d'inscription : 24/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum